Aller au contenu


Photo

Obtenir de la chaleur à partir de végétaux


  • Veuillez vous connecter pour répondre
33 réponses à ce sujet

#1 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 20 octobre 2004 - 09:03

Je vais peu être dire une connerie aussi grosse que moi mais bah je suis plus à ça près...

Je viens de lire dans un article sur le compost que la décomposition des végétaux dégageait une température moyenne de 85°... c'est quasiment une chaudière ça! Il ne serait pas envisageable de l'exploiter?
J'imagine une cuve à compost équipée de tuyeaux pour l'échange de chaleur selon le même principe que le radiateur solaire. Ca demanderait sans doute une grosse quantité de compost mais bon..

alors selon vous, bonne idée oiu élucubrations stupides?

#2 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 409 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 20 octobre 2004 - 09:43

C'est pas une connerie et ça s'appelle la méthanisation qui produit du biogaz.

Il existe de nombreuses expériences dans le monde entier. Dans l'hémisphère nord ce sont des grosses installations qui récupèrent l'énergie dégagée par les élévages industriels, les stations d'épuration ou les décharges.

Dans d'autres régions, en particulier en Chine et en Inde, on construit depuis les années 30 de petites installations pour des fermes familiales.

Tu trouveras des infos complémentaires sur le site http://www.biogaz.atee.fr par exemple.

#3 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 20 octobre 2004 - 09:52

intéressant ça.
mais je pensais plus à la chaleur en elle même plutôt qu'au méthane. En d'autre termes, faire décomposer des végétaux plutot que de les brûler...

le cycle serait alors (grossierement): jardin, assiette, compost (via poubelle et toilettes seches), le compost produit sa chaleur de fermentation, chaleur récupérée dans un circuit de chauffage (vers un chauffe eau par exemple ou un circuit de chauffage si la chaleur produite est suffisante, là ça sort de mes compétences techniques) éventuellement récupération du bio gaz (bien qu'a mon avis a l'echelle domestique y doit pas produire des masses) puis sur le jardin qui produit pour aller sur la table...

#4 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 409 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 20 octobre 2004 - 10:05

J'ai entendu parler de ça et il me semble que le système était optimisé gràce au chauffage de la cuve par le soleil.
Mais il faut que je recherche car mes souvenirs sont un peu flous.

#5 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 20 octobre 2004 - 10:20

a la reflexion, le plus gros probleme qui pourait se poser à utiliser la chaleur de décomposition serait de ralentir le processus de compostage: moins de chaleur, les bactéries vont travailler moins vite...

#6 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 317 messages
  • Genre: Homme

Posté 20 octobre 2004 - 11:35

le plus gros probleme : c'est que ce sois regulier et surtout quand tu le desires (à vrai dire dans ce cas les conduits seront dirigé à l'exterieur) , par contre bien renfermer par rapport à l'interieur de ta maison car le methane pue :bravooo: !

#7 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 20 octobre 2004 - 12:29

bah a la base je pensais pas utiliser le methane (a vrai dire j'avais oublié que ce mode de production de gaz existait) mais la chaleur en elle même. Donc quand je veux pas chauffer, je ferme la vanne de circulation d'air (eau)... reste à voir la régularité si on effectue un prélèvement de chaleur

#8 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 20 octobre 2004 - 14:27

laissez tomber:
on en parle déja ici

c'st ce que j'imaginais... sauf que je pensais juste au serpentin traversant le compost

#9 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 409 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 21 octobre 2004 - 10:25

Si la production de gaz vous intéresse tout de même vous pouvez tester avec la méthode de Sylvain Léveillée.

Mais faites gaffe car comme dit Johan c'est détonnant !

 

 

(...) une fosse septique n'est pas tout a fait la source idéale de gaz méthane. Une fosse septique fonctionne a de rares exceptions près en circuit ouvert. C'est la raison pour laquelle on installe une sortie d'air au niveau du toit, qui est fortement recommandée justement pour éliminer= ET les gaz ET... les odeurs.

L'espoir de tirer quelques litres de gaz méthane est bien limité dans un système classique. Mais...vous pouvez toujours essayer de récolter quelques cm3 de gaz de votre fosse septique. Bonne chances !

Pour obtenir du gaz méthane [ CH4, densité 0,0555] de nos rejets, il faut une enceinte CLOSE afin d'obtenir un circuit ANAEROBIQUE c'est a dire SANS présence d'air. Avant de vous lancer dans une tel système pour votre autonomie énergétique, vous pouvez expérimenter avec de très modestes moyens.
Un Baril a fermeture étanche du type des GROS pots de peinture en vrac de 20 litres au MINIMUM ou un GROS baril type fuel de 100 litres et plus. Une grosse chambre a air de camion et quelques tubes.
 

1477314936.jpg

 

La source pour débuter sera vos déchets de gazon ou déchets ménagers légumes/fruits épluchures de toutes sortes AVANT d'envisager d'utiliser vos fientes et autres rejets.

PAS de graisses ni de savons !

Remplissez le récipient de ces herbes coupées et autres au MINIMUM a sa moitié. Limite, environ les 3/4 du contenant. Un peu d'urine peut aider au processus.
Fermez le couvercle et fermez le robinet. Attendez quelques jours. Lorsque vous verrez la chambre a air gonflée, vous avez une provision de gaz méthane que vous pourriez utiliser pour vos premiers tests.

Au bout de quelques dizaine de jours ou semaines, la source est épuisée.
Videz les boues résiduelles qui sont alors un excellent amendement pour votre jardin. Ensuite recommencez le processus si cela vous semble OK.

ATTENTION car ce gaz incolore est la plupart du temps inodore EST un gaz TRÈS explosif lorsque mélangé a l'air. Alors PRUDENCE, même PRUDENCE que celle que vous avez en utilisant des bonbonnes de gaz Butane ou Propane.



#10 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 21 octobre 2004 - 10:53

autre chose, ce gaz produit ne doit pas être nettoyé? c'est ce que j'avais cru comprendre à la lecture de l'article l'homme qui tire de l'énergie de la brousaille

#11 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 317 messages
  • Genre: Homme

Posté 21 octobre 2004 - 12:43

Cela me semble quand même bien dangereux le systeme D surtout avec du gaz : on ne joue pas avec ces choses la :na:

D'autre part , un petit recapitulatif sur les bonbonnes de gaz et qui remet toutes les idées recu à la poubelle :

- une bonbonne explose que si celle si est entaillé ou autre chose la fait explosé , par exemple le gaz s'echappe en partie et quelqu'un allume la lumiere , mais sinon une bonbonne n'explose pas .

- par contre lorsque une bonbonne s'enflamme (à la sortie de gaz : normal) n'ayer pas peur il n'y aura pas de retour de flamme comme souvent on l'entend : en effêt pour qu'il y ai du feu il faut de l'oxygene , qui n'est pas présent dans la bonbonne , de plus le gaz est sous pression et de ce fait le feu ne peu s'y mettre : lorsque la sortie de bonbonne est en feu (cela fait chalumeau) il suffit de passer derriere et de tourner le robinet et peu importe son sens , et oui car si vous ouvrez trop, le gaz en trop grande quantité (du à la pression entre autre) va éteindre le feu :D .

- lorsque vous trimballez une bonbonne en voiture, ne jamais la mettre coucher dans le coffre : certaines personnes n'en sont pas revenu vivante : dans la bonbonne , en dehors du gaz , il y a du liquide encore plus inflammable (ce n'est pas un chalumeau de plusieurs metre, mais une torche de facilement 20m de long si ce n'est plus) que le gaz , donc comme la bonbonne dans le coffre est couché , pour peu qu'il y ai une fuite à l'ouverture, le liquide se repend dans le coffre et lorsque vous ouvrez celui ci, la petite lumiere (du coffre de voiture) s'allume et BOUM ! .
Préférer donc , la laisser debout sur le siege arriere , vous aurez l'avantage de sentir le gaz en cas de fuite (ce qui n'est pas le cas dans un coffre) ainsi vous pourrez ouvrir votre fenêtre pour laisser échapper le gaz et avoir vous arretez pour tourner le robinet :bravooo:

:D

#12 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 21 octobre 2004 - 12:49

je préferes quand à moi rester a l'idée du tuyeau d'eau qui passe dans le compost pour récupérer la chaleur... y a moins de risque d'explosions.

et puis le gaz ça provoque quand même un rejet de gaz carbonique non? pourquoi se pendre la tete alors qu'on a déja de la chaleur? par contre si on a un tas de compost suffisemment gros, on peut envisager de produire de l'électricité via un stirling me semble t il, en appui à du solaire et/ou une éolienne

Modifié par nomade, 21 octobre 2004 - 12:53 .


#13 MakeLoveNotWar

MakeLoveNotWar
  • Genre: Homme
  • Localisation:Grenoble

Posté 21 octobre 2004 - 14:22

C'est pas une connerie et ça s'appelle la méthanisation qui produit du biogaz.

Eh non, la méthanisation est une fermentation anaérobie alors qu'un bon compostage doit être bien aéré pour faire une fermentation aérobie.

La différence est facile à faire car la fermentation anaérobie "pue" (entre autres à cause de l'ammoniaque qui s'en dégage), alors qu'un bon compost a une bonne odeur d'humus.

Ceci répond aussi à une autre question posée dans ce forum : il faut "nettoyer" le gaz produit par méthanisation car il contient d'autres produits que le méthane, indésirables dans la combustion. En particulier l'ammoniaque, qui est éliminé par exemple en faisant barboter le gaz dans de l'eau. Le liquide obtenu peut éventuellement être utilisé comme fertilisant azoté (en culture "chimique").

#14 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1 212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 21 octobre 2004 - 16:04

Nomade:

C'est pas l'un ou l'autre, c'est les deux !

Lors de la fermentation, la chaleur est produite par le travail des bactéries qui forment le méthane.
Je pense que ce genre de construction est LE futur de l'homme.


Prospective agréable:


Imaginons que chaque personne amène ou fasse ramasser ses déchets verts et organiques (peaux de bananes, pelures de patates, bouses de vache, papiers journaux...) à la collecte communale, qui les valoriserait alors de la même façon que M. Pain: le paramètre "bonne volonté" n'entre plus en jeu puisque les habitants de la commune sont débarassés de leurs ordures et n'ont pas à entretenir leur centrale individuelle.
Cette manne alimenterait une centrale de production électrique appartenant à la commune ou à la communauté de communes, qui serait motorisée par des Stirling (bien moins chers que des turbines à gaz, et capables de fonctionner avec de faibles températures telles que celle de la fermentation ou de hautes températures telles que celles de la combustion du méthane, du bois, du papier ou de tout autre combustible) de fortes dimensions , et reliée au réseau national pour absorber les sous-productions ou sur-productions.

La régulation du débit national moyen pourrait être pilotée à distance par EDF (en utilisant internet ou l'onde porteuse de 50 hz du réseau 230 V) pour coller au mieux à la demande, en agissant simplement sur la puissance délivrée par les moteurs de chacune de ces centrales communales; le protocole heure creuse/heure pleine actuel n'aurait plus de raison d'être et le gaspi serait bien moindre.

La diminution du débit électrique dans le réseau (les électrons se comportent comme un fluide, moins ils ont de distance à parcourir, moins il y a de pertes) engendrée par la proximité de la centrale serait aussi une source d'économies considérables: l'ampérage de la ligne électrique communale ne serait plus égal à la consommation de la commune, mais à la différence entre sa consommation et sa production.

Le nombre de pannes serait plus élevé puisqu'il y aurait plus de centrales (quoiqu'un stirling soit très simple et très fiable), mais celles-ci n'auraient pratiquement aucune conséquence chez le consommateur, puisque le réseau national compenserait instantanément la chute de production.

En cas de production électrique hivernale trop élevée, la généralisation du chauffage collectif permettrait de valoriser malgré tout, et de réduire considérablement la facture globale de chauffage de la planète France. (Peu de gens savent que le rendement des machines de production d'énergie s'accroît avec les dimensions des dites-machines).

En cas de production électrique estivale trop élevée, c'est plus compliqué, car l'électricité ne se stocke pas, ou très mal, par contre, le gaz méthane pourrait se stocker, et pourquoi pas les déchets verts par surgélation (mais un calcul est nécessaire pour vérifier que ça n'est pas une aberration, bien que je pense que ça n'en est pas une).

Les communes très rurales pourraient trouver grâce à ce principe une manne financière intéressante en revendant soit l'électricité, soit les déchets verts (ou le bois, car le stirling fonctionne avec n'importe quelle source de chaleur).

Bien entendu, il est inutile de mentionner l'impact sur le nucléaire...



Ce scénario paradisiaque et dores-et-déjà possible, tout existe, même le rachat d'électricité aux petits producteurs par EDF !




Il faut juste montrer l'exemple à suivre...

Modifié par Yeye, 21 octobre 2004 - 16:05 .


#15 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 317 messages
  • Genre: Homme

Posté 21 octobre 2004 - 16:58

imaginons un systeme local : c'est dire style chauffage d'apoint (a deplacer en fonction de la piece à chauffer) .
Ca serait simple : on prend le shema sur le lien sauf qu'il n'y a pas de sortie (et c'est la mon soucis car si y en a pas ca risque de bien gonfler) .
On fait juste rentrer un tube metallique qui est fermé d'un bout et l'autre ouvert , ce qui permet de transmettre la chaleur .

Mais le soucis, en plus que cela reste fermé : comment faire pour y inserer regulierement des déchêt ???


je vous fais un dessin avec les touches de l'ordi en esperant que ce sera plus facile à comprendre que mes explication :bravooo:

_______
!!!!!!!!!!!!/ O ------> sortie de chaleur (sous forme de : "o" ) par l'intermediaire d'un tube metallique qui conduit la chaleur
!!!!!!!!!! / o/
!!!!!!!!!!/ o/
!!!!!!!!!/ o/
!!!!!!!!!! /
!XXXX !/ !
!XXXXXX !
!XXXXXX ! ---> dechets en decomposition par anaerobie sous forme de "X"
!______!

le gaz est representer sous forme de "!" tout comme les parois du la bonbonne et celle du tuyau metallique

Modifié par Corpse Grinder 666, 21 octobre 2004 - 17:01 .


#16 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 409 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 21 octobre 2004 - 17:10

Et comment pourrait-on remplir des bouteilles genre butane ou propane avec le méthane ?

#17 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 317 messages
  • Genre: Homme

Posté 21 octobre 2004 - 17:12

si tu parles à moi Tis : je te dirais que je m'en fiche , puisque je prend la vision de nomade c'est a dire la chaleur degagée par cette transformation et non le produit qui en est dégagé :bravooo:

Modifié par Corpse Grinder 666, 21 octobre 2004 - 17:12 .


#18 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 409 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 21 octobre 2004 - 17:16

Dommage, ça aurait pu servir à faire des bons petits plats sur la gazinière ! :bravooo:

#19 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 317 messages
  • Genre: Homme

Posté 21 octobre 2004 - 17:19

oui après je pense que tu peux le raccorder comme indiqué sur le shema :bravooo:

#20 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 21 octobre 2004 - 19:16

je me demande pq tout le monde croit que je pensais a la méthanisation lol

ça serait peut être plus clair avec un dessin:

////////////////////////////////////////////////////
////////////////////////////////////////////////////
////////////////////////////////////////////////////
/////COMPOST//////////////////////////////
////////////////////////////////////////////////////
////////////////////////////////////////////////////
////////////////////////////////////////////////////
CHALEUR DE FERMENTATION ========================================================
EAU FROIDE -------> CHAUFFE -------> EAU CHAUDE ========================================================
////////////////////////////////////////////////////
////////////////////////////////////////////////////
////////////////////////////////////////////////////
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

le gaz, ok mais autant le laisser aux gens qui savent le manipuler sdans danger. Mais il est vrai qu'une communauté pourait tirer beaucoup d'un tel système à condition d'avoir une personne compétente à ce sujet...

et pour la cuisine ça peut donner un chouette bain marie perpétuel :bravooo: