Aller au contenu


Photo

La permaculture


  • Veuillez vous connecter pour répondre
371 réponses à ce sujet

#361 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 409 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 03 septembre 2016 - 14:22

Je me demande si l'erreur n'est pas plutôt là :
 

L’exportation en dehors de la ferme des produits agricoles entraîne un déficit en phosphore de l’ordre de 0,4 kg/ha/an.

400 g par hectare ça ne me paraît pas beaucoup.

 

Michmuch, des monceaux de billes de douglas ont pourrit en tas en Limousin après la tempête de 99 sur les aires de stockage car les trains ne sont pas venus les chercher. Donc on en a effectivement fait aussi des palettes.

Et j'évoquais aussi les dosses pour le jardin.

Noir, puisque vous donnez vos surplus, vous pourriez peut-être récupérer des déchets végétaux non traités de certains voisins ou broyats faits par les cantonniers
dans les chemins communaux ?



#362 noir

noir
  • Genre: Homme

Posté 03 septembre 2016 - 15:21

en campagne extrême, cela ne fonctionne pas ainsi. Les voisins sont agriculteurs et tout est broyé sur place.(même avec les ordures qui sont balancées dans les haies.) Trois villages se partagent le cantonnier..le gros des travaux d'élagage est fait par une entreprise agricole. C'est inaccessible.



#363 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 409 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 04 septembre 2016 - 11:23

Sauf si tu "nettoies" avant eux les endroits les moins fréquentés : sentiers trop étroits (ou pentus), chemins communaux, routes en impasse, etc. où on peut ramasser des feuilles à foison et passer un coup de tondeuse sur les bas-côtés.

 

Pour la paille et le foin, il est parfois possible de récupérer gratuitement des balles ratées (quand la ficelle a cassé) ou abîmées par la pluie (pour le jardin).

 

Idem pour les déchets végétaux, broyats et même bois de chauffage chez les élagueurs et les jardiniers qui entretiennent les jardins des particuliers, ou même en sacs sur les trottoirs des villes avant la collecte.

 

Qu'entends-tu par "extrême" ? Cela fait 35 ans que je vis en campagne dans divers lieux et il y a des opportunités partout.



#364 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 567 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 04 septembre 2016 - 12:21

TIs, je n'ai pas trouvé mention ailleurs de ces 400 gr/ha/an, mais Benoît Thévard donne les références bibliographiques en fin d'article.
L'important n'est pas les chiffres, un autre document fort intéressant de nos amis québécois http://www.quebecvra...-organique.pdf 

... en utilisant la plupart des fumiers disponibles sur les fermes, les
besoins en phosphore et en potasse sont largement comblés par rapport au besoin en azote

Concernant les différentes récupérations de matières  dont tu parles, obtenir l'accord des propriétaires n'est pas toujours aisé.


  • FLOYD aime ceci

#365 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 318 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 04 septembre 2016 - 15:55

On ne va pas se lancer dans une querelle de chiffres d'autant qu'il faudrait pouvoir évaluer pour P et K:

- la richesse disponible du sol

- la richesse potentiellement mobilisable

- les besoins de la culture

- les quantités réellement exportées

- la richesse des fumiers disponibles et les volumes mobilisables

 

Tant que la permaculture reste un loisir sinon une spéculation empirique, on peut se passer de chiffres.

L'agriculture n'avait pas d'autres choix fondés jusque dans la deuxième moitié du XIXe.



#366 groslard

groslard

Posté 04 septembre 2016 - 17:58

Moi non plus je n'ai pas trouvé de chiffres utilisables, car je trouve vraiment de tout, par exemple :

http://fertilisation...tiques/ble.html
Au printemps, le blé peut prélever jusqu'à 1 kg de phosphore par hectare et par jour.


Mais en effet je ne voulais pas spécialement orienter le débat sur les chiffres, j'ai juste un toc avec ça :)

#367 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 318 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 04 septembre 2016 - 20:29

Le pdf des amis québécois et cette fiche sur le blé issue des pro de la fertilisation, montrent en tout cas le niveau actuel des connaissances mises en œuvres par les uns et par les autres, en cultures de rapport.

Ce que les québécois appellent agrobiologie est peu ou prou le contenu des cours et des enseignements disponibles dans mes jeunes années. (70/80)

Je ne peux qu'encourager les permaculteurs à s'imprégner de cette science, elle leur sera utile.


Modifié par FLOYD, 04 septembre 2016 - 20:29 .


#368 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 567 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 05 septembre 2016 - 07:17

Bonjour,

Moi non plus je n'ai pas trouvé de chiffres utilisables, car je trouve vraiment de tout, par exemple :
http://fertilisation...tiques/ble.html
Au printemps, le blé peut prélever jusqu'à 1 kg de phosphore par hectare et par jour.
Mais en effet je ne voulais pas spécialement orienter le débat sur les chiffres, j'ai juste un toc avec ça :)

Tu as bien fait, il faut juste les remettre dans leur contexte pour qu'ils soient significatifs.

 

Là, il est question d'agriculture conventionnelle à haut rendement, labour et engrais de synthèse, alors que l'exemple que j'ai donné concernait l’après fossile sans labour.

 

Ton lien est intéressant, car il va nous permettre de faire des calculs ;)

Le blé en intensif doit être parmi les plus gros exportateurs de phosphore, la graine étant l'endroit ou la plante en exporte le plus.

 

Le chiffre de 1kg/jour concerne la consommation de phosphore fossile par la plante aux alentours du solstice d'été ( Courbe type d'absorption - Blé 88q/ha)

 

L'export est donné dans le tableau qui suit : 52 kg/ha dans le grain et 7 kg/ha dans la paille. Si on extrapole à l'agriculture biologique ou les rendements moyens sont plutôt autour de 25 q/ha, 52/80X25= 16.25 kq/ha en laissant la paille. Largement supérieur aux chiffres de Thévard tout de même.

 

Ce tableau fort intéressant peut donner une idée de ce qui est exporté par type de culture et confirme que le chiffre de  0,4 kg/ha/an est erroné, mais ça n’empêche pas la justesse des propos. ;)


Modifié par michmuch80, 05 septembre 2016 - 08:45 .


#369 _Fanch29_

_Fanch29_

Posté 26 janvier 2018 - 08:45

Je propose à michmuch de se renommer en Mich"Mulch" pour coller encore mieux au sujet ^_^



#370 Livy-Dagore

Livy-Dagore
  • Genre: Homme
  • Localisation:France
  • Intérêts:L'écologie,les écovillage,la permaculture,la spiritualité,Le Yoga,et les alternatives éducatives.

Posté 22 mars 2019 - 15:40

Moi je m'intéresse beaucoup à la permaculture,et je veux aider la Nature à se régénérer.Je veux en pratiquer,mais je refuse de concevoir çà en ville.Je veux être dans la campagne profonde.



#371 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 472 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 06 mai 2020 - 17:25

Passionnante interview de P. Et C. Hervé-Gruyer (ferme du Bec Hellouin) dans Yggdrasil 4.

A noter qu'ils ont été pas mal critiquéssur ce forum (dans ce topic notament) et ils parlent de ces critiques avec amertume : les gens nous allument sur les

blogs mais ils ne se rendent pas compte. J ai un peu pati des critiques...pour moi ça reste tres compliqué à gerer.
En tout cas un parcours incroyable ! Maximum respect pour ces 2 là !!!


Modifié par DzC, 06 mai 2020 - 17:26 .


#372 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 318 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 06 mai 2020 - 18:01

Ce cher Richard Wallner, aujourd'hui président des éditions imagine un colibri, vient de faire paraitre un ouvrage de 180 pages, traduit de l'américain.

"Vivre de permaculture et d'eau fraiche"

 

https://imagine-un-c...et-deau-fraiche

 

Excellent, abordable (25€), disponible. Je viens de recevoir un exemplaire par livraison…

 

Et cerise sur le gâteau, Richard pourrait venir en Sarthe, en octobre prochain.