Aller au contenu


Photo

La permaculture


  • Veuillez vous connecter pour répondre
314 réponses à ce sujet

#41 olgir

olgir

    En cours de mutation

  • Membres
  • 164 messages
  • Localisation:lille

Posté 20 avril 2005 - 09:26

C'est tes voisins qui doivent être contents !

Pas de danger, le plus proche jardin est à au moins 50 m et c'est le mien ! :calin:

La tuile canal, c'est une bonne idée ça !

#42 MakeLoveNotWar

MakeLoveNotWar
  • Genre: Homme
  • Localisation:Grenoble

Posté 20 avril 2005 - 13:04

La bière, ça marche mais il faut changer régulièrement dès qu'il a plu et chez moi c'est souvent

Effectivement, le plus simple est de couvrir le piège à bière pour éviter la dilution par la pluie. Néanmoins, il faut quand même changer le contenue 1 à 2 fois par semaine car les limaces crevées faisandent assez vite, surtout quand il fait chaud. A noter que l'ensemble bière + cadavres peut sans problème être versé sur les plates-bandes : cela fait de l'engrais (juste retour des choses!).

#43 Raffa

Raffa

    Tout petit doucement

  • Membres
  • 322 messages
  • Localisation:Belgique

Posté 20 avril 2005 - 13:57

Semailles vend un truc contre les limaces et autres mollusques. Cela s'appelle escar'go ... apparemment cela leur coupe l'appétit... c'est à base de triphosphate de Fer Z'en pensez quoi ?

    De tous les prédateurs de nos plantes de jardin, les limaces occupent la première place. On ne compte plus les ravages occasionnés sur de jeunes plantations et semis. Pour survivre et se déplacer, les limaces ont besoin d'un environnement humide. 90% de la population des limaces restent dans le sol. Seuls 10% d'entre elles remontent à l'air libre pour se nourrir de végétaux pendant la nuit. Les limaces sont hermaphrodites. Elles pondent leurs oeufs, par groupes de 100 à 500 oeufs, dans le sol et ces œufs éclosent immédiatement si les conditions sont optimales ou peuvent survivre pendant une longue période en attendant des conditions plus propices à l'éclosion. On compte de deux à quatre générations de limaces par an. Les hivers doux favorisent le taux de survie des oeufs, des jeunes limaces et leur développement. Les limaces peuvent dévorer, en 24 heures, l’équivalent de la moitié de leur poids. Elles occasionnent  des dégâts aussi bien à l'air libre que sous le sol.



    Lutte biologique :
    -Phasmarhabditis-System (Nemaslug) assure une lutte biologique efficace contre les limaces, nuisibles aux cultures maraîchères et horticoles. Ce produit spécial se compose essentiellement d'une souche spécialement sélectionnée du nématode parasitaire : Phasmarhabditis hermaphrodita. Ce nématode spécifique qui ne parasite que les limaces, recherche activement les limaces enfouies dans le sol pour les détruire. En vente dans notre magasin.
    -les cosses de cacao (Terra d’or), en couvre-sol, dissuadent les limaces de s’aventurer entre les plantes et, de ce fait, les protègent. Le sable de rivière, les cendres, sont également dissuasifs pour certaines limaces. En promotion ce printemps .
    - les appâts à base de bière, sont à employer avec prudence. Il faut les disperser autour des cultures
    et pas en leur centre. La bière a tendance à attirer toutes les limaces des environs et peu d’entre-elles se noient dans les pièges, qu’il faudra nettoyer très régulièrement.
    - On peut également attirer leurs prédateurs : oiseaux, crapauds, grenouilles et hérissons en plantant des haies bocagères d'arbustes à fruits.
    - Ne pas laisser traîner de plantes fanées, pourries ou en décomposition qui attirent les limaces. Arrosez moins souvent et plus abondamment.

Lutte chimique:
Un nouveau produit à base  de triphosphate de fer, cet anti-Limace n´atteint que les mollusques en leur coupant l'appétit. (Escar-Go) est le premier produit naturel pour combattre les limaces.
http://www.coquette.be/conseil7.htm


Sinon je viens de me rendre compte que je faisais +/- de la permaculture sans le savoir :calin:
En tout cas moi :
pas d'engrais (engrais vert seulement) et donc obligation de ne mettre que des plantes qui accepteront mon jardin humide et peu lumineux mais heureusement pas acide (ai mesuré !!), pas de "icides", accueil des plantes qui arrivent toutes seules (sauf pissenlit que j'arrache systématiquement : elle couvrait toute la surface du jardin avant notre arrivée, autant dire qu'on en a pour des années) d'ailleurs à ce propos z'auriez pas un site web pour faire de l'identification des plantes qui viennent toutes seules (j'ai une touffe d'une plante que je ne connais pas : feuille duveuteuse toute petite fleurs bleues/mauves qui viennent de sortir, apparemment s'accomode de tout puisqu'y'en a une à l'ombre total et une dans le muret en brique) ? minimum d'entetien, plantes indigènes ou assimilées (bon j'ai une edelweiss bouffée par les limaces et des aromatiques que je ne pense pas être indigène en Belgique), bêchage juste au début (cad quand on est arrivé et maintenant pour enfouir l'engrais vert, après fini a priori)... Par contre je compte faire du compost

QUestion quid de l'arosage ? perso j'aimerais bien m'en passer (vu la mousse que j'ai y'a sûrement moyen!) ce qui ne survit pas ben tant pis !!! Mais je me pose la question pour le potager !!! (qu'on ne mettra finalement en place que cet automne ou au printemps suivant, ou alors juste des pdt pour bien nettoyer le carré) est-il possible de faire un potager sans aroser ?

Modifié par Raffa, 20 avril 2005 - 14:07 .


#44 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 6 216 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 20 avril 2005 - 16:15

Raffa si tu ne plante pas ton potager tout de suite tu peux en profiter pour y semer de la Phacélie, une jolie fleur bleue très mellifère qui peut aussi servir d'engrais vert (j'en ai trouvé des graines chez Kokopelli.)

Si ton jardin est vraiment très humide tu n'auras sans doute pas besoin d'arroser souvent à condition d'avoir un bon mulch autour de tes plantes. Mais méfies-toi quand même car la plupart des plantes potagères ont besoin d'arrosages réguliers.

Et pour le triphosphate de fer je me demande quel effet cela va faire aux oiseaux qui mangeront les limaces ? :calin:

#45 Raffa

Raffa

    Tout petit doucement

  • Membres
  • 322 messages
  • Localisation:Belgique

Posté 21 avril 2005 - 09:29

ET ben Tis ... j'ai déjà acheté la phacélie :calin: '(chez semailles) ainsi que du lupin, du souci, de la vesdre, de la moutarde et du sésame (pi aussi un peu de gazon d'ombre)

Pour le triphosphate de fer normalement la vendeuse m'a dit que ça ne faisait rien aux autres animaux (batraciens, oiseaux, mammifères, insectes,...) mais bon j'en sais pas plus que ça... Mais c'est quand même autorisé en culture bio so ????

#46 korrotx

korrotx
  • Localisation:Euskal Herria

Posté 21 avril 2005 - 12:04

Concernant la gestion élégante des populations de limaces au jardin il y a un petit bouquin très sympa édité par Terre Vivante, "Les limaces sous contrôle", de Claudia Graber et Henri Suter. Toutefois certains conseils ne collent pas avec les pratiques de la permaculture pour ce qui est du travail du sol, mais bon à chacun de voir.

Les limaces constituent le problème numéro un de nombreux jardiniers. Et ce n'est pas avec les habituels granulés empoisonnés que l'on peut résoudre ce problème d'une manière durable et écologique.
Comme il n'est pas concevable d'éliminer totalement limaces et escargots dans un jardin vivant (biologique), ce livre met à la portée de tous, les moyens non toxiques de garder le contrôle de ces petits animaux friands de nos chères plantes.
Connaissant mieux la vie des mollusques, le jardinier pourra concevoir une véritable stratégie anti-limaces: travail du sol, gestion du compost et des déchets, piégeage, barrières répulsives, appâts, etc.


#47 Raffa

Raffa

    Tout petit doucement

  • Membres
  • 322 messages
  • Localisation:Belgique

Posté 21 avril 2005 - 12:18

Merci korrotx tu n'aurais pas des exemples plus concrets des conseils donnés dans ce livre ?

#48 korrotx

korrotx
  • Localisation:Euskal Herria

Posté 21 avril 2005 - 18:54

Disons que s'ils en ont fait un livre c'est que des conseils il y en a plein et je peux pas tous les mentionner ici, même en les résumant ça ferait un post super long. Désolé. :calin:

#49 Raffa

Raffa

    Tout petit doucement

  • Membres
  • 322 messages
  • Localisation:Belgique

Posté 22 avril 2005 - 07:53

Je me doute bien... :calin: C'est pour ça que je disais "exemples" mais bon pas graffff :calin:

#50 korrotx

korrotx
  • Localisation:Euskal Herria

Posté 22 avril 2005 - 08:40

Ce que je voulais dire c'est que des exemples de conseils il y en a plein et je ne sais pas lesquels choisir ni à quel point les résumer.
Mais bon en très gros les grandes lignes sont : travailler le sol pour qu'il soit meuble et sans fissures où se planquent les petites limaces, pailler avec des matériaux secs et ne pas en mettre trop, utiliser des espèces répulsives come le trèfle blanc, utiliser des appâts (p. ex. de petits tas d'épluchures) et mettre des "pièges" (bout de planche, tuile) à côté, mettre son tas de compost pas trop près du potager, maintenir une végétation assez rase aux alentours du potager, etc...

#51 Raffa

Raffa

    Tout petit doucement

  • Membres
  • 322 messages
  • Localisation:Belgique

Posté 22 avril 2005 - 08:46

Merci bcp :calin: c'est très clair

Hum juste une question encore :calin: quand ils disent pas trop près du potager... c'est genre combien ??? 1m c'est trop peu je suppose ?

Modifié par Raffa, 22 avril 2005 - 08:47 .


#52 korrotx

korrotx
  • Localisation:Euskal Herria

Posté 22 avril 2005 - 09:06

Genre si t'as moyen de le mettre à l'autre bout du jardin, parcequ'un tas de compost c'est une super planque pour les limaces.
Mais si tu veux faire de la permaculture au sens strict pas de compostage en tas...

#53 Raffa

Raffa

    Tout petit doucement

  • Membres
  • 322 messages
  • Localisation:Belgique

Posté 26 avril 2005 - 11:56

Juste pour vous signaler ces deux liens

COURS DE PERMACULTURE http://www.cresp.sn/...ojets/cours.htm
Ce cours est la première édition d’un cours sénégalais faisant partie du mouvement mondiale de la Permaculture. Le mot « permaculture » a été inventé en 1978 par Bill Mollison, un écologiste australien avec un de ses étudiants, David Holmgren. C’est une contraction de « agriculture permanente » ou « culture permanente. » La permaculture signifie la conception d’habitats écologiques humains et les systèmes de productions alimentaires. C’est l’utilisation de la terre et le mouvement de construction communautaire qui s’efforce de créer l’intégration harmonieuse des habitations humaines, du microclimat, des plantes annuelles et durables, d’animaux, de sols et de l’eau dans des communautés productives et stables.

Permacultivons http://permaculture.ouvaton.org/

hum et aussi Bien utiliser les engrais bio http://www.hubertlej...com/bienbio.htm même si je pense pas que ce soit de la permaculture d'utiliser des engrais

#54 korrotx

korrotx
  • Localisation:Euskal Herria

Posté 23 juin 2005 - 09:59

Pour ce qui est des buttes bof...

J'ai lu ça et ça, et j'ai changé d'avis.

#55 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 317 messages
  • Genre: Homme

Posté 15 octobre 2005 - 14:24

pouvez vous me donnez les réference d'un livre à ce sujet qui soit de qualité (peut être "permaculture 2" que vous donniez en debut de thread ?) ?
merci :-)

#56 dridders

dridders

Posté 12 juin 2006 - 09:31

Bonjour a tous .

Vous citez les travaux du grand agronome Fukuoka ,mais pour ce qui est du mulch je suis surpris que vous ne parliez pas beaucoup de la technique du trefle .

En effet ,sa technique se base sur une couverture de trefle rampant PERMANENTE qui possede nombre d'avantage

-limite l'érosion
- amende le sol (fixation d'azote)
-ameubli le sol (racines permanentes)
-Remplace les mauvaises herbes
-conserve l'humidité

J'ajouterai aussi un role esthetique .

Pour que cela marche ,il faut que les graines que l'on seme soit protégé (argile) ou bien repiqué ,et que le trefle soit affaiblit au moment de la mise en place (un coup de tondeuse) .
Lorsque les plantes commence a grandir ,eclaircir un peu au pied des tomates ou autres pour eviter qu'elles ne soit submergés par une canopé trop puissante .

Une fois que les plantes s'eleve au dessus du trefle ,elle ne risque plus trop la concurrence car celui-ci est rampant et possede des racines peut profondes .

je ne sais pas si les limaces seront arrété ,mais elles ne seront probablemnt pas attiré plus que ça (pour ma part je n'en ai pas ...)

Un entretien a coup de tondeuse est recommandé avant plantation mais les dechets de tonte NE DOIVENT PAS ETRE LAISSE SUR PLACE car ils attirent toutes sorte de pourritures qui se transmettent aux plantes cultivé (j'en ai fait la dur experience ...)

Nombre de tomate "sauvage" et pomme de terre repousse cette années issus de graines abandonné je ne sais comment . Leurs vigueur est plus impressionnante que celle qui ont été repiqué .

Une tomate enterré en hiver donne des plants vigoureux en été !!! Et ce sans aucun soin ...

Si les mauvaise herbes sont si vigoureuse c'est peut etre parce que nous ne les bichonnons pas ....

Fukuoka a tout compris ,c'est evident !!!

#57 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 12 juin 2006 - 11:06

j'ai du trèfle dans certaines de mes plate-bandes et sur les chemins... je trouve qu'il est plutôt envahissant et qu'il a tendance à concurrencer les plantes cultivées parce qu'il les bouscule. Et une fois installé il n'est pas évident de s'en défaire.
En fait dans le cas des tomates, elles reviennent souvent spontanément et il suffit de jeter les pépins ou les pourries sur le compost pour cela ; il y a cependant l'inconvénient qu'elles sont souvent plus tardives que les replants que l'on sème à l'intérieur très tôt... et selon les régions elles auront du mal à bien produire à temps.
Les pommes de terre aussi, "oubliées" dans la terre reviennent toutes seules (si elles échappent au gel)...
Je pense que nous avons de toute façon intérêt à inventer une agriculture où le plus possible s'institue une coopération de sorte que "çà pousse tout seul" avec simplement un minimum d'entretien et de gestion.
On aurait notamment intérêt à développer les vivaces - à cultiver certaines en vivaces alors qu'on ne le fait pas - à développer tout ce qui est perpétuel, aussi, ce qui se ressème tout seul, etc... On peut aussi simplement laisser beaucoup de mauvaises herbes... pour les récolter ensuite car la plupart se mangent...
Un "vieux" jardin est un véritable "colis surprise" avec des plantes disparues qui reviennent souvent d'elles-mêmes parce que leurs graines étaient dans le sol.

#58 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 6 216 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 12 juin 2006 - 11:15

A quelles vivaces penses-tu ?

#59 Mag

Mag

    Jardinière d'UN possible...

  • Membres
  • 204 messages
  • Localisation:Morbihan

Posté 12 juin 2006 - 11:23

geispe

j'ai du trèfle dans certaines de mes plate-bandes et sur les chemins... je trouve qu'il est plutôt envahissant et qu'il a tendance à concurrencer les plantes cultivées parce qu'il les bouscule. Et une fois installé il n'est pas évident de s'en défaire.

Pour le trèfle sur les chemin le tondre et le mettre en mulch
dans les plates-bandes le mener en engrai vert ou planter dedans tout ce qui aime l'azote !
:eek5:
dridders pour éviter la pourriture il est nécessaire de biner dans le mulch, après la pluie c'est le mieux (un binage vaut deux arrosages !) mais tout ceci dépend de la terre et du climat, le principe c'est l'aération et de la terre et de sa couverture sans détruire les micro canaux gazeux dans l'humus, il faut que la pluie et les rayons du soleil puissent passer à travers...
il faut aussi l'écarter au début du printemps pour que la terre prenne les rayons du premier soleil

Modifié par Mag, 12 juin 2006 - 11:31 .


#60 dridders

dridders

Posté 12 juin 2006 - 14:56

j'ai du trèfle dans certaines de mes plate-bandes et sur les chemins... je trouve qu'il est plutôt envahissant et qu'il a tendance à concurrencer les plantes cultivées parce qu'il les bouscule. Et une fois installé il n'est pas évident de s'en défaire.


Il y a de nombreuse espece de trefle ,il faut a tout prix eviter le trifolium arvensis (fleurs violettes) qui fait des tige jusqu'a 1,50 m si il se sent concurencé !!

Par contre le trifolium repens (rampant avec fleur blanche) est relativement pacifique je trouve ,les tige ne depassent pas 20 cm . Il faut eclaircir autour des pieds cultivé s'ils sont débordé ,voir passer un bon coup de tondeuse dans les allées histoire de le "calmer" un peu .

En fait dans le cas des tomates, elles reviennent souvent spontanément et il suffit de jeter les pépins ou les pourries sur le compost pour cela ; il y a cependant l'inconvénient qu'elles sont souvent plus tardives que les replants que l'on sème à l'intérieur très tôt...


Dans mon cas elle sont plus vigoureuse et ont gérmé en meme temps que les autres que j'ai repiqué . Il serait interressant d'enterrer des tomates entieres aprés la récolte au meme endroit ou elles ont poussé ... Je pense qu'il y aurait moyen d'etre trés surpris de la puissance qu'elle develloperait en quelque génération de séléction naturelle . ;)

Pour le trèfle sur les chemin le tondre et le mettre en mulch
dans les plates-bandes le mener en engrai vert ou planter dedans tout ce qui aime l'azote !

dridders pour éviter la pourriture il est nécessaire de biner dans le mulch, après la pluie c'est le mieux (un binage vaut deux arrosages !)


j'avoue que je ne comprend pas trés bien , le terrain est deja recouvert de trefle ,pourquoi le biner aprés l'avoir tondu ?? :-? :D

Pour ma part je met tout simplement les dechets de tontes dans le compost .
Acessoirement ,on peut egalement le manger comme de la salade (un peu de vinaigrette et c'est pas mauvais ma foi) .

La prochaine etape de ce periple ce serait l'implantation de bassin et le lachage de canard et de poule en liberté dans le terrain . Ils fertiliserai le terrain tout en bouffant certaines adventices (ils aiment les tomates d'aprés vous ??)
Et pis c'est bon le canard héhéhé .... :eek5: :???: