Aller au contenu


Photo

Abeilles, ruches, rucher...

abeilles ruches warré apiculture kéfir

  • Veuillez vous connecter pour répondre
181 réponses à ce sujet

#61 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1408 messages

Posté 01 janvier 2008 - 11:20

Voilà dix ans, que je pollinisais à la main, les tomates et les courgettes: manque de pollinisation naturelle (non,non pas avec un string rayé jaune et noir,hi,hi);
L'an dernier, elles sont revenues et en masse, chaque fois que j'approchais d'une fleur, elle était occupée, j'en ai dansé de joie;
Chaque année,au printemps mon cerisier était pollinisé mais l'été: le désert...Rien...

Est-ce que parce que cet été les températures ont été plus fraîches, parce que j'avais mis du brf dans les allées...Mystère...?
J'ai peur des abeilles.
Mais croyez-vous que si je leur offre du miel et un bassin d'eau fraîche elles viendront chez moi cet été?

J'aimerais bien avoir une ruche dans mon jardin de ville, mais jamais, je n'oserais l'ouvrir pour récupérer du miel...Et pourquoi pas...Pourrais-je faire une ruche fermée? Une sorte d'hôtel pour abeille...
Si je fabrique un totem creux, une oeuvre d'art...Si des abeilles s'installent dois-je l'immatriculer???

Dois-je les immatriculer si elles s'installent sous mon toit?

Modifié par nicole sa tribu et sa ménagerie, 01 janvier 2008 - 11:24 .


#62 Yardenia

Yardenia
  • Localisation:Limousin

Posté 01 janvier 2008 - 12:07

si je leur offre du miel et un bassin d'eau fraîche

surtout ne leur donne jamais de miel, çà les rend dingue et elles se battent et attaquent ce qui passe... si en plus tu en as peur...
de l'eau fraîche avec de la mousse pour qu'elles puissent s'y poser pour boire, l'abeille nage très mal...
si des abeilles viennent s'installer chez toi dans un trou de mur ou un arbre creux, voire un totem, tant mieux pour tout le monde, inutile d'aller les déclarer ni de s'en occuper: un essaim vit dans un trou de mon mur depuis 4 ans maintenant, elles ne dérangent pas, ne sont pas agressives et ne sont pas non plus malades. une ruche fermée c'est possible, mais à condition qu'il y ait un autre lieu pour qu'un essaim puisse s'y installer, et renouveler le cheptel, dans une ruche les vieux rayons et les déchets s'accumulent et elle devient malsaine.

Modifié par Yardenia, 01 janvier 2008 - 12:08 .


#63 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 01 janvier 2008 - 16:39

J'ai peur des abeilles.
Mais croyez-vous que si je leur offre du miel et un bassin d'eau fraîche elles viendront chez moi cet été?

J'aimerais bien avoir une ruche dans mon jardin de ville, mais jamais, je n'oserais l'ouvrir pour récupérer du miel...Et pourquoi pas...Pourrais-je faire une ruche fermée? Une sorte d'hôtel pour abeille...
Si je fabrique un totem creux, une oeuvre d'art...Si des abeilles s'installent dois-je l'immatriculer???

le meilleur moyen d'attirer les abeilles est de faire pousser plein de plantes mellifères (fleurs et arbustes que les abeilles viendront butiner avec empressement...)
on peut effectivement faire des nichoirs à abeilles : en ville il faut voir à cause du voisinage...
j'ai jamais été immatriculé pour mes diverses ruches...
perso je ne crois pas que leur donner du miel va les rendre aggressives : je leur en ai donné parfois du vieux ou leur fait lécher des cadres et des bocaux et récipients et elles sont toujours super-contentes et ne s'occupent pas des observateurs et du voisinage...
mais bon pour les attirer il vaut mieux tout simplement cultiver plein de fleurs... ;)

#64 célou

célou
  • Localisation:63

Posté 01 janvier 2008 - 17:54

bonjour et bonne année...

J'ai survolé le topic mais un peu la flemme de tout lire à fond... ;)

Je me demandais si j'ai une ruche et que je l'installe dans mon pré: les abeilles y viendront-elles d'elles-même?

merci
ibi

#65 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1408 messages

Posté 01 janvier 2008 - 19:07

Merci Yardénia et Geispe vos conseils me sont précieux...Pour les fleurs, elles sont servies chez moi les abeilles pourtant.

#66 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 01 janvier 2008 - 19:10

si c'est une ancienne ruche qui contient encore de bonnes odeurs de propolis, miel... ce n'est pas impossible lorsque en période d'essaimage (au printemps) les essaims vadrouilleurs cherchent logis...
attention de placer tout de suite la ruche au bon endroit (pas de nécessité de trop de passage devant par exemple) car on ne peut pas bien la déplacer ensuite, une fois habitée...

#67 célou

célou
  • Localisation:63

Posté 01 janvier 2008 - 19:52

ok merci et je l'oriente plein Est?

on va tenter ;)

de toute façon c'est juste pour leur offrir un toit ;)

#68 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 01 janvier 2008 - 20:54

est, sud ou sud est... mais elles se contentent aussi d'autre chose s'il le faut...
si c'est possible pas en plein soleil, et de façon à ce que l'activité des abeilles ne dérange pas donc pas de chemin ou plate bande devant le trou de vol, du moins pas d'activité régulière... etc... voir un peu sur le net où on trouve pas mal de choses au sujet de la façon de placer une ruche...
mais on peut s'activer sans problème le soir ou le matin si par exemple il s'agit de faucher de l'herbe devant et autour, etc...
savoir que les apiculteurs ne sont en général pas trop favorables aux ruches nichoirs çàd ruches livrées ensuite à elles mêmes... mais j'en ai eu de longues années en j'en ai toujours certaines qui se débrouillent parfaitement...
quant à l'installation spontanée d'essaims, les apiculteurs que je connais disposent tous des ruches vides au printemps et en récupèrent régulièrement... moi itou d'ailleurs.

#69 samydjo

samydjo

Posté 02 janvier 2008 - 05:40

il faut tourner les ruches de préférence au levé du soleil
pour éviter que la contamination ne se protage, néttoyer tous les instruments a l'eau de javel
ne pas laisser les cadres dehors, afin que les abeilles viennent les butiner
il faut toujours nettoyer une ruche, avant de mettre un autre essaim (toujours eviter la contamination) avec un petit chalumeau

les abeilles aiment beaucoup l'odeur de la mélisse, cela se cultive bien ,et, en plus c'st de bonnes tisanes (c'st le piment des abeilles)

et je suis d'accord avec Yardenia, ne pas leur donner du miel
une abeille est agréssive si elle se sent attaquée
elles sont remarquables ,travailleuses, j'adore les regardé travaillées

#70 ghp

ghp

Posté 12 avril 2008 - 14:05

Apiculture et OGM, video :
http://www.blip.tv/file/347281/

#71 bonobo

bonobo

    Décroissant 100 beurre & 100 reproche

  • Membres
  • 132 messages
  • Localisation:rhône-alpes

Posté 07 mai 2008 - 21:38

ZZZZzzzzz!!!...
J'avais stocké quelques ruchettes vides devant ma porte, et aujourd'hui livraison gratuite ; un essaim a élu domicile...
Pas bête les bêtes, elles ont compris que je pouvais de moins en moins me déplacer, au prix où est le gasoil.

Image IPB

#72 lejardinero

lejardinero
  • Localisation:sudportugal

Posté 13 juin 2008 - 06:23

abeille en ville ,dans votre grenier avec un passage par votre lucarne ,no problème votre ruche peut produire que personne le saura ,les pompiers délogent les essaims des cheminées mais il en reste
abeille en jardin si l'accés est limité par un écran de deux mètres de haut pas de prob ,l'abeille ne croise pas votre chemin ,elle descend en piquet sur sa ruche ,ça roule ,genre brande ,grillage à maille serrée ,ombriére
pour le sanitaire le varroa sera plus facilement toléré et régulé si les abeilles ne piétinent pas le fond de la ruche où tombent les varroas "grattées" par les copines ,donc pas de fond ,ou fonds en tubes un pouce parallèle aux cadres ou grillage antisouris
pour les champignons parasites si votre région est "chimique" investissez le moins possible en matériel ,vous perdrez moins ....
Pour les ruches pièges j'ai eu des captures "au sol" mais on préconise à deux mètres de hauteur sans fond ,avec vieille cire ,prévoir la récupération !
elles ne sont pas agréssives "à la fraiche " donc matin ou soir ,gestes lents et "solennels" ,pas d'odeurs fortes ,alcool,tabac etc ,se dire que c'est bon pour les rhumatismes ,et utiliser une tenue ;si elles sont agressives essayer un autre jour !
je conseille des ruches toutes du même modèle ,pour les multiplications c'est plus simple !
le langstrot a ma préférence
les essaims non fixés ou ayant" commencés "à batir sont pas agréssifs ,dés que des larves seront à défendre ça changera !

#73 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7531 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 02 juillet 2008 - 15:24

Géniale ta photo Bonobo ! * ( Je ne sais pas pourquoi elle ne s'était jamais affichée sur mon écran jusqu'à ce matin (ma bécane me semble parfois caractérielle).
Sûr que tu ne risques pas d'être cambriolé... Mais comment fais-tu pour rentrer chez toi ? Par la fenêtre ? :D
Et surtout comment ce porte cet essaim 2 mois plus tard ?


Lejardinero, la ruche intérieure me semble en effet une tradition intéressante à reprendre.
Cet article en détaille différentes sortes :

Collectif, Les ruchers dans les murs : maisons des abeilles, ruchers-placards, abris ruchers en Provence et en Languedoc, Actes de la table ronde organisée par le musée-conservatoire ethnologique de Salagon, le Centre régional de documentation occitane de Mouans-Sartoux et les éditions Alpes de Lumière (Mane, 11 mars 2000), 64 pages (Les cahiers de Salagon 5).

Ce fascicule renferme les actes d'une table-ronde organisée autour du thème des "ruchers dans les murs" en Provence et en Languedoc. Par "ruchers dans les murs", il faut comprendre un éventail de structures apiaires allant de

- la "maison des abeilles" de la vallée de la Roya dans les Alpes-Maritimes (en fait un enclos en forme de fer à cheval protégeant de cinq à sept rangées de ruches étagées sur des gradins),

- au "brusc de maison" du massif des Monges dans les Alpes-de-Haute-Provence (placard en bois fermé par des volets, généralement situé à l'intérieur de la maison sous une fenêtre d'une pièce bien exposée, avec trous d'envol du côté extérieur) ou au "rucher-placard" de la haute vallée du Var dans les Alpes-Maritimes (c'est-à-dire un placard en bois réservé dans les parois soit d'un fenil de maison, soit d'un petit bâtiment construit à cet effet).

Les spécialistes dont les contributions sont réunies dans cet ouvrage, sont Nino Masetti (vallée de la Roya), Mireille Payan (vallée des Monges), Michel Gourdon (haute vallée du Var), Jean Courrent (Aude), Claude Bouet (Languedoc), auxquels est venu se joindre Michel James, auteur d'une étude parue dans le No 1 de Pierre Sèche Varoise et reprise dans les Actes.

Parmi les installations décrites, certaines sont en pierre sèche et intéresseront à ce titre les membres du CERAV et autres amateurs de ce type de maçonnerie. Ainsi les enclos recensés par Nino Massetti, lequel note fort perspicacement que leurs murs ont une épaisseur au sommet de 45 cm lorsqu'ils sont bâtis au mortier et de plus de 90 cm lorsqu'ils sont construits à sec. Ou encore les murs en pierre sèche comportant une ou plusieurs niches à ruche, cités par Michel James.

Photo et article complet : http://www.pierresec...

#74 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1408 messages

Posté 03 novembre 2008 - 13:54

Je remonte le sujet pour aider un collègue.

#75 djeck49

djeck49

    Expert en Revendication

  • Membres
  • 800 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Angers
  • Intérêts:Tout ou presque. La liberté d'expression en particulier

Posté 03 novembre 2008 - 14:31

ok super merci "nicole sa tribu et sa ménagerie"

je regarde donc tout cela...

#76 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 03 novembre 2008 - 18:21

Le lien n'apparait pas car le format de la photo dépasse les possibilités d'affichage: voyez comme c'est sympa chez bonobo:

devant ma porte, et aujourd'hui livraison gratuite ; un essaim a élu domicile...

http://nsa01.casimag...14553212723.jpg

#77 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7531 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 22 janvier 2009 - 15:37

Le rucher de la combe à la serpent

Le rucher est situé en plein coeur du parc de la Combe à la Serpent; vaste parc public de 365 hectares à l'ouest de Dijon. Plusieurs accès sont possibles : Fontaine d'Ouche, route de Corcelles, près de l'observatoire des hautes plates, ou encore en venant de Plombières.
Ce rucher qui se trouvait avant la création du parc en pleine nature entre bois, vignes et champs, est désormais inclus dans le parc public.
 

1479127231.jpg
 

Sa présence a été ignorée jusqu'en 1967, date de son identification, car il était enfoui dans la végétation. Depuis 2004 il a été restauré, cependant ce rucher unique en France, n'a pas encore livré tous ses secrets. Son origine est incertaine; construction médiévale ou datant des guerres Napoléoniennes ?
Ce mur à abeilles a été aménagé près de Corcelles les monts, village où les vergers étaient nombreux. Il figure sur le cadastre de 1812; construit sur 3 terrasses, des abris sous roches sont aménagés, et des escaliers. Les murs ont été construits en pierres sèches comme ceux d'une cabote, (ou cadole) mais sa conception est très élaborée car il était prévu des niches d'hivernage; 48 niches d'une très belle architecture sont recensées actuellement.
A la belle saison les ruches étaient placées dans le mur à abeilles et à partir de la St Ambroise (patron des apiculteurs) les ruches étaient placées à l'abri du froid.

http://www.petit-pat...p?id_pp=21231_1

Ce beau rucher bourguignon a été inscrit à l'inventaire des MH en 2007 :

 

L'emplacement du rucher n'apparaît avec certitude qu'en 1812, sur le plan cadastral napoléonien. L'origine de propriété remonte au 19e siècle. Le rucher a été construit selon les méthodes traditionnelles locales : moellons et laves extraits de carrières proches, sur une terrasse. Il est formé d'un corps de bâtiment oblong, couvert d'un toit à un versant, en laves, lequel se divise en deux parties. La première abrite, sur trois niveaux, neuf cases en pierres s'appuyant sur un mur. Un couloir, parallèle à ce mur, dessert à l'intérieur du bâtiment le même nombre de cases. L'accès à ce couloir s'effectue par une porte couverte d'un linteau monolithe, percée à droite des cases extérieures. La porte est fermée par une grille métallique. La seconde partie, autrefois couverte, formait un abri et un laboratoire pour l'apiculteur

http://www.culture.g...&REL_SPECIFIC=3



#78 mauresterel

mauresterel
  • Localisation:var
  • Intérêts:arboriculture, biologie, archéologie, course à pied

Posté 22 janvier 2009 - 22:48

c'est très joli
sur la photo on a l'impression que les pierres n'ont pas la patine du temps, il y a une restauration?

#79 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 22 janvier 2009 - 23:08

Tis, devine un peu ce qu'on plaçait dans cette extraordinaire construction en pierre....
Des ruches en paille....

#80 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7531 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 23 janvier 2009 - 08:50

Il y a longtemps que je voulais évoquer ici ce rucher et la découverte fortuite hier d'une photo m'a motivée. N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil au 1er site car il y a d'autres photos, dont une qui en montre l'intérieur.

Mauresterel, ce rucher a en effet été restauré en 2004-2005 par 3 chantiers d'insertion de 6 mois chacun. Une trentaine de participants à chaque fois a ainsi pu apprendre la taille de pierre et la remise en état des murs de pierre sèche, traditionnels dans les vignes bourguignonnes.
Ils ont restauré non seulement le rucher, mais aussi les terrasses et les escaliers. Reste le petit bâtiment de droite qui mériterait d'être recouvert lui aussi.

Oui Christian, mais bien qu'une partie de ma famille soit originaire de Bourgogne, je ne connais pas les ruches anciennes de cette région et ne sais à quoi elles ressemblent. Il était question à un moment de réinstaller des ruches dans ce mur, mais je ne sais pas non plus lesquelles ils envisageaient.

PS : Pour ceux qui sont intrigués par le nom de cette "Combe à la Serpent", elle le doit à la Vouivre, très chère au coeur des bourguignons.


Modifié par Tis, 17 mai 2014 - 13:57 .