Aller au contenu


Photo

Quitter la ville pour vivre à la campagne


  • Veuillez vous connecter pour répondre
178 réponses à ce sujet

#41 Mélodie

Mélodie
  • Localisation:Languedoc Roussillon

Posté 02 janvier 2005 - 00:38

mais tu sais très bien que ce qui fait ta capacité dans le fond c'est ce que tu as /appris/ et non *uniquement* ce dans quoi tu as obtenu tel ou tel diplôme. Allez, quoi! Tiens par exemple, tu sais faire des sites web... maintenant?

En insistant je reste dans le topic où on était: comment pourrions nous nous passer, au moins un peu plus, des voitures. Qui dit diplôme dit connaissance, et reconnaissance, et oui, on pourrait faire un tas de choses bien plus écologiques grâce à l'attelage. Mais ça implique des contraintes
qui sont d'apprendre, de pouvoir le pratiquer dans des conditions bien précises, être plusieurs à connaître et pouvoir se relayer, plus les assurances obligatoires: c'est comme pour les voitures etc...

Donc je ne parlais pas de ça comme de quelque chose d'anodin. Tu aurais idée de conduire une voiture sans ton "diplôme" ? :)

PS: [Off Topic] Non, je ne sais pas faire de sites web, mais je commence à apprendre. Il faut être polyvalent, et en plus j'aime apprendre des choses qui m'intéressent :)
  • Lorrinepr et EdwinTig aiment ceci

#42 Mélodie

Mélodie
  • Localisation:Languedoc Roussillon

Posté 02 janvier 2005 - 01:03

Celà dit, il y a des bistrots, où au bout d'un moment les discours du viel habitué emmerde la clientéle.
Quand je vous lasse; il suffit de me le dire.
Allez papé, c'est l'heure, rentre chez toi.


Je me demande pourquoi il y a des gens qui vieillissent, alors qu'il suffit de ne pas vouloir vieillir (dans le sens de "ne pas prendre la décision de vieillir"). D'ailleurs le peuple des Hunzas, qui a été découvert en 1937 par un explorateur écossais, je crois, vivait jusqu'à 120/140 ans et ils sortaient de l'adolescence, à 50 ans.


Présentation
Ceux qui s'intéressent au développement durable, à l'environnement, à l'alimentation et à la santé ne pourront que se réjouir de découvrir ou de redécouvrir les Hunzas grâce à ce texte d'Hélène Laberge, qui est la refonte d'un court article paru dans le numéro 13 de la revue Critère, en 1975.


On est farci de paradigmes tous liés à la manière dont on a été habitués à penser, ce qui nous rend vulnérables aux croyances qu'on nous a inculqués. Celà dit, j'aime bien mieux quand tu parles
de ce que tu vis dans ta montagne :)

J'aurai 50 ans dans 4 ans, et je ne m'en soucie pas. J'ai aussi fait des connaissances du genre que je préfère souhaiter à d'autres d'éviter, mais je ne l'impute qu'au besoin que j'avais de faire des expériences de vie, et je n'en garde pas de souvenir qui me blesse.

Je ne peux même pas voir à 4 ans d'ici, je vois demain, tout juste, et puis je vois à 300 ans, dans ces eaux là. Je me dis que tout ce qu'on fait maintenant, c'est important. Même une toute petite
chose peut changer des événements à venir. C'est vraie que j'ai été très férue de Sciences Fiction, qui m'ont donné des idées sur les devenirs possibles sur Terre.

A Mirza: tout ce que tu dis me donne juste envie de te répondre d'aller à la rencontre de ceux qui accueillent dans le lieu où ils cultivent l'écologie du mieux qu'ils peuvent, pour t'en faire ta propre idée.

Il y a des gens qui fonctionnent mieux seuls, et ils peuvent parfois, mais pas toujours, se sentir trop seuls, et il y a des gens qui fonctionnent mieux en relation avec les autres.

Il y a aussi des régions où les relations entre les gens qui vivent en proximité, sont chaleureuses et où les gens pratiquent volontiers l'entraide, et d'autres où c'est plutôt "à couteaux tirés" entre gens incapables de se tolérer mutuellement. Le cas des chasseurs est typique et récurrent.

Quand je parle de la capacité des gens à s'entendre bien, et à créer des projets je parle en effet de projets d'écolieux.

Voici un site où j'ai posté un commentaire à ce sujet: http://bioreso.mondelibre.org/

Tout de bon à chacun, Mélodie.

#43 _mirza_

_mirza_

Posté 02 janvier 2005 - 10:42

salut Mélodie,

En insistant je reste dans le topic où on était: comment pourrions nous nous passer, au moins un peu plus, des voitures. Qui dit diplôme dit connaissance, et reconnaissance, et oui, on pourrait faire un tas de choses bien plus écologiques grâce à l'attelage. Mais ça implique des contraintes qui sont d'apprendre, de pouvoir le pratiquer dans des conditions bien précises, être plusieurs à connaître et pouvoir se relayer, plus les assurances obligatoires: c'est comme pour les voitures etc...

Moi aussi en insistant je reste dans le topic, puisque vivre à la campagne, d'après les témoignages que l'on peut notamment lire ici, remet en question pas mal de réflexes de pensée que l'on peut avoir quand on est habitué à vivre, non pas exactement à la ville, mais disons dans un genre de "système urbain".

Qui dit dimplôme dit (assez souvent - du moins théoriquement) connaissance, oui. Mais l'inverse n'est pas vraie. On y revient.
Qui dit diplôme dit reconnaissance, pas toujours évident. Mais c'est un autre débat... Et l'inverse n'est certainement pas vraie.

Je ne vois pas de lien "exact" entre voiture et attelage. Enfin disons, entre déplacements en voiture et les connaissances que tu as en attelage (c'est essentiellement pour l'agri, non? - d'ailleurs je serais très étonnée d'apprendre que pour faire de l'attelage, "de tourisme" disons, il faille un diplôme).
Tiens, en passant: toutes les personnes que je connais et qui font de l'attelage (pour le plaisir essentiellement, ou alors pour bosser chez eux) le pratiquent sans diplôme, et je ne parle même pas d'assurances :) Moi-même... mais ça fait fort longtemps.
Pour le sacrosaint permis de conduire, c'est un peu pareil: il y a certainement plusse de gens qu'on ne le croit qui conduisent sans le papier rose. En tout cas ce qui est évident c'est qu'il y a un certain nombre de personnes qui savent conduire sans en avoir le permis. P.ex. tous les enfants à qui les parents ont l'occasion d'apprendre à conduire sur les petites routes, puis à descendre au village acheter du pain,...

Donc je ne parlais pas de ça comme de quelque chose d'anodin. Tu aurais idée de conduire une voiture sans ton "diplôme" ?

Ben non parce que moi j'ai appris à l'auto-école, donc j'aurais eu du mal à conduire sans. Par contre j'ai conduit des tracteurs, des attelages, des motos, sans permis.

PS: [Off Topic] Non, je ne sais pas faire de sites web, mais je commence à apprendre. Il faut être polyvalent, et en plus j'aime apprendre des choses qui m'intéressent

Bon. Ben disons que tu sais installer une mandrake alors, ou un dual boot,... et que tu n'as pas de diplôme d'ingénieur système pour autant. ;)

A Mirza: tout ce que tu dis me donne juste envie de te répondre d'aller à la rencontre de ceux qui accueillent dans le lieu où ils cultivent l'écologie du mieux qu'ils peuvent, pour t'en faire ta propre idée.

Le truc c'est que personnellement (ouille, j'ai peur de dire une truc qui va me coller une étiquette) je me méfie des "écolieux". En tout cas tous les projets et tous les sites existants sur lesquels j'ai pu trouver des infos, et qui sont pas loin de chez moi (parce que ça compte aussi, pour tenir compte du climat et des ressources locales itou), sont souvent des projets ponctués de choses que je ne recherche pas, ici un projet de crudivores, là un projet de développement basé sur une philosophie lambda, etc. Moi si je décide de "quitter la ville" ce ne sera pas pour vivre nécessairement avec des voisins qui pensent la même chose que moi. S'ils peuvent éviter les pesticides, c'est tout ce que je leur demande. J'avoue que je ne suis pas fanatique des "écolieux" montés de toutes pièces (ou presque), j'aime mieux l'idée (soulevée ici par endroits) de lieux préexistants dans lesquels ont s'installe et on vit comme on le sent, et on fait avec ses voisins (même chasseurs... :) ). Personnellement, mais ce n'est que mon point de vue!, je ne me sens pas du tout de monter un projet d'habitation de groupe en partant de zéro (et puis y'a largement assez d'habitations qui préexistent).

PS: bien le calendrier des ceuillettes sur le site que tu pointes! ;)

#44 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 357 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 02 janvier 2005 - 11:55

Mélodie l'article sur les Hunzas est passionnant ! :)

#45 Mélodie

Mélodie
  • Localisation:Languedoc Roussillon

Posté 02 janvier 2005 - 12:27

Je ne vois pas de lien "exact" entre voiture et attelage. Enfin disons, entre déplacements en voiture et les connaissances que tu as en attelage (c'est essentiellement pour l'agri, non? - d'ailleurs je serais très étonnée d'apprendre que pour faire de l'attelage, "de tourisme" disons, il faille un diplôme).


On a le droit de conduire un attelage sur la plupart des routes, à l'exception des routes à grande circulation, comme les nationales, les autoroutes, certaines villes et certains villages où le maire fait éditer un décret interdisant la circulation des véhicules à traction animale.

Pour faire de l'attelage de tourisme, il faut effectivement un diplôme:
le Meneur en Tourisme Equestre, qui est reconnu non par l'état, ça doit être pris en compte un de ces jours par la Dir de la Jeunesse et des Sports dans le cadre de règlements européens. Il y aurait soit ce diplôme qui deviendrai obligatoire, soit le diplôme de Cocher d'attelage... querelle de clocher. Ceux qui font faire de petits circuits et on de la randonnée, ont au moins le Galop 7 maintenant, alors que il y a quelques années ils débutaient avec un Galop 4. Diplôme, connaissances, c'est une équation qui dépasse le cadre scolaire, où un bachelier peut être un âne confirmé, mais les diplômes des formations adultes sont différents de ceux délivrés dans le cadre scolaire.

Sur une route, un attelage qui est victime d'un accident c'est grave, les chevaux s'emballent et les gens qui se retrouvent dans "le fossé" sont à ramasser à la petite cuiller. Ceux qui mèneraient des bêtes, même montées et non attelées, sans assurances sont des irresponsables qui peuvent récolter les pires embêtements. Tu vois tout de même ce qu'est une assurance responsabilité civile ? c'est le minimum.

Les tracteurs: il faut le permis poids lourd pour conduire la plupart d'entre eux sur une route, maintenant. Oui, il y a des fils d'agriculteurs qui sont mineurs qui en conduisent, mais là je crois que c'est toléré, ou même légal. Si qq non agriculteur statutairement conduit un tracteur d'un certain PTC sur la route sans permis poids lourd, idem, en cas d'accident, --> le bagne!

Tiens, en passant: toutes les personnes que je connais et qui font de l'attelage (pour le plaisir essentiellement, ou alors pour bosser chez eux) le pratiquent sans diplôme, et je ne parle même pas d'assurances :)

Tant qu'ils le pratiquent chez eux, ils font ce qu'ils veulent. Le diplôme n'est nécessaire que quand ça concerne la vente de prestations au public, et les démonstrations en public aussi.

Pour le sacrosaint permis de conduire, c'est un peu pareil: il y a certainement plusse de gens qu'on ne le croit qui conduisent sans le papier rose.

C'est pas un argument. Ca tient pas la route. Ca n'est pas là que je voulais en venir non plus.
Revenons à nos moutons: quelles méthodes existantes et faisables peuvent permettre de diminuer ou de supprimer l'utilisation de véhicules polluants, dans le contexte actuel ? l'attelage peut-il faire partie de ça ? quand on est dans une campagne où les transports en commun sont inexistants ou limités, on est obligé d'avoir une voiture, pour quelque besoin que ce soit.

On ne pourrait pas tout faire avec un attelage pour des raisons évidentes, ce n'est pas rapide, ce n'est pas instantané, il faut soigner nourrir garnir et atteler avant d'être prêt à démarrer. C'est tout de même une idée d'alternative, pour certaines activités.

Pour les écolieux, je sais, il y a des écolieux où les gens se sont
enfermés dans un mode de pensée et de vivre restreint, et ça ne m'attire pas non plus.

A Tis: merci pour tes applaudissements :)

Bon dimanche, Mélodie.

#46 Miette

Miette

    Terrienne en période d'essai

  • Membres
  • 1 174 messages
  • Localisation:vaucluse eheh

Posté 02 janvier 2005 - 12:57

quand je déplace certains topics c'est pour que les gens qui arrivent sans avoir suivi les echanges, puissent savoir au mieux où trouver les infos qu'ils cherchent.

En effet, quitter la ville pour aller vivre à la campagne, implique énormément de choses dont les déplacements.

je pense quand même qu'il serait pas mal d'ouvrir un topic spécialement sur "comment vivre à la campagne sans voiture ?" à l'image d'un des derniers "Silence". Car il ne s'agit plus de quitter la ville pour vivre à la campagne, mais plutot comment vivre au mieux à la campagne, une fois qu'on y est.

Refléchissant en même temps que je vous ecrit, allez, hop !

Transfert !!!!..... Téléééé portation !!!! :)

et merci pour les nouveaux qui sont pas encore là !

vous êtes ok, pour ouvrir ce topic ?

Modifié par Miette, 02 janvier 2005 - 13:00 .


#47 _mirza_

_mirza_

Posté 02 janvier 2005 - 14:21

Très bonne remarque Miette.

#48 _mirza_

_mirza_

Posté 02 janvier 2005 - 14:45

Cela dit, pour refaire un point sur ces derniers posts, moi je voyais un truc du genre:
Quitter la ville ... pour aller à la campagne
--> Quitter un mode de pensée "citadin" ... pour un mode de pensée "campagnard"

donc exemple (parmi d'autres possibles) :
Quitter le réflexe de penser en diplômes et législations ... pour voir comment ça se passe / peut se passer à la campagne
(puisque l'idée avait été soulevée... mais bon bref, c'est pas un cheval de bataille, pas forcément le meilleur exemple du monde non plus, c'est juste que ça s'était présenté plus haut)

Je n'avais pas du tout pensé à un parallèle entre "voiture" et "attelage"...
alors oui, on peut ouvrir un autre topic sur "se passer de voiture à la campagne" (tu t'en occupes, Miette?), mais je crois qu'il y a toute une partie de ces posts qui ont leur place ici. Non? Dans ce cas je répondrai volontiers à Mélodie sur ce nouveau fil.

A lire ce qui s'écrit ici j'ai l'impression qu'il y a un monde entre "la ville" et "la campagne". Et que ça va bien avec ce que tu disais Mélodie :

On est farci de paradigmes tous liés à la manière dont on a été habitués à penser, ce qui nous rend vulnérables aux croyances qu'on nous a inculqués.


Y'a peut-être pas besoin de partir si loin que chez les indigènes-du-bout-du-monde pour constater des différences de paradigmes. Et c'est pas plus mal! :)

Allez, sur ce je vous quitte, je vais affronter le mistral et me balader tant qu'il y a un peu de soleil.

Modifié par mirza, 02 janvier 2005 - 14:46 .


#49 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 357 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 07 janvier 2005 - 13:15

Le Conseil Régional du Limousin propose une formation non rémunérée pour toute personne ayant une idée d'installation en Limousin (départements de Corrèze, Creuse et Haute-Vienne).

L'objectif est de proposer un accompagnement dans la durée pour passer de l'idée à la réalisation de son projet d'installation.

Inscription au plus tard le 14 janvier 2005.

http://www.projetsencampagne.com



#50 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 357 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 24 juin 2005 - 23:46

Le bilan de la foire 2005 : http://www.projetsen...p3?id_article=3

Et quelques idées à s'approprier ? :
 

Trophées de l'accueil : Le palmarès 2005

Roulements de tambour... Le Grand Prix Martine Mauléon est attribué cette année au Réseau de la Montagne Limousine.
En 2003, sur le plateau de Millevaches en proie à la désertification, le Réseau de la Montagne Limousine met en place une SCOP pour accompagner la création d'activité, crée une solidarité de proximité, propose des logements temporaires et aide à la recherche de solutions durables. Depuis, 172 porteurs de projets ont été accueillis. C'est cette démarche collective que le jury des Trophées de l'accueil a choisi de mettre à l'honneur en lui décernant le Grand Prix Martine Mauléon, du nom de l'initiatrice de la Chaîne demain et de Projets en Campagne.

Les autres lauréats sont, quant à eux :

Mentions spéciales :
  la commune de Gluiras (07) : un projet global pour ne pas devenir un "village musée"
  l'association Avenir 59/62 : permettre que des paysans s'installent... encore

Trophées de l'Accueil :
  la communauté de communes Puisaye Nivernaise (58) : la santé publique, un service de proximité
  CEEI Gers Gascogne (32) : projet "Soho-Solo"
  la communauté de communes du Pays de Spincourt (55) : "un locatif, un village"
  le pays de Ploermel, communauté de communes de Porhoët (56) : accueil de populations européennes
  Verseille le haut : sauvée de la disparition, le refus de la fatalité
  le PNR du Livradois Forez : Cap actif : rassembler les acteurs du développement local
  la commune de Rieutord-de-Randon (48) : renaissance d'un village
  Entreprendre au pays d'Aurillac (15) : un réseau d'accueil en bureau virtuel.

Encouragement du jury :
  Accueil paysan limousin : accueil des personnes âgées et adultes handicapés.


http://www.projetsen...3?id_article=58



#51 Kraveunn

Kraveunn

Posté 25 juin 2005 - 06:30

Le Conseil Régional du Limousin propose une formation non rémunérée pour toute personne ayant une idée d’installation en Limousin (départements de Corrèze, Creuse et Haute-Vienne).

:calin: Tiens, je n'étais pas au courant de ça... la région se dépeuple à vitesse grand v, des villages entiers se meurent, des écoles ferment et je suppose que le conseil régional veut ainsi pallier un peu à l'émmoragie.

Ce type d'opération est amennée à se renouler régulièrement ; car, par exemple, le département de la Creuze, tout particulièrement touché par la désertification, est très sensibilisé à ces problèmes et familier des opérations de redynamisation démographique.

Donc, si vous êtes interressés par une installation au bon air de la campagne, c'est dans ce coin qu'il faut s'installer : c'est de moins en moins peuplé, peu urbanisé (exepté la zone de limoges et brive), c'est assés rural, sauvage par endroit, géographiquement très varié (surtout la corrèze :love: ), très vert et valonné...et en plus c'est vachement joli.

Profitez en maintenant, car l'immobilier y est encore abordable et cela contrairement aux départements limitrophes du périgord et du quercy (dordogne et lot pour les non initiés :D ), ou "l'invasion" anglo-holandaise a fait grimper les tarifs en flêche.

Modifié par Kraveunn, 25 juin 2005 - 06:35 .


#52 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 357 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 25 avril 2006 - 18:40

PI-Vert : Point Infos Vert

PIVert, le centre de documentation consacré à la vie et la création d’activités à la campagne a été inauguré le 13 mai 2005 en plein coeur du bocage ornais à La Carneille. Destiné aux jeunes désireux de s’installer à la campagne et d’y développer une activité, et plus largement à toutes les personnes intéressées par une vie en milieu rural, il rassemble cinq mille ouvrages, revues et livres sur la création d’activités, le développement local, l’emploi et la formation, l’économie rurale, les collectivités publiques, l’environnement, la culture et le tourisme...

Initié par l’équipe de Village magazine, ce centre de documentation est aujourd’hui géré par l’association PIVert. Outre sa mission d’information, celle-ci devrait également assurer la coordination régionale des services Projet’cteur spécialisés dans l’accompagnement des porteurs de projet. Mis en place grâce au programme européen EQUAL, avec le soutien du Conseil Régional de Basse-Normandie, trois sites Projet’cteur existent déjà à Vire (Calvados), Sées (Orne) et Avranches (Manche). Un quatrième site Projet’cteur sera implanté à La Carneille. Ce dernier s’adressera tout particulièrement aux jeunes de moins de 29 ans souhaitant développer leur activité en milieu rural.

Situé sur le même site que la rédaction de Village, à La Carneille dans l’Orne, PIVert a reçu le soutien de la Fondation Imagine, de l’association normande de coordination des agents de développement (Ancad), du Conseil général de l’Orne et du Gal du Pays du Bocage dans le cadre du programme européen Leader +.

http://www.projetsen...3?id_article=76

#53 Lasemainesanglante

Lasemainesanglante

    Chevalier Laspalles, marquis de Burnemauve

  • Membres
  • 450 messages
  • Localisation:taminarminatobricapotrilleru sur Seine

Posté 25 avril 2006 - 20:18

Le Conseil Régional du Limousin propose une formation non rémunérée pour toute personne ayant une idée d’installation en Limousin (départements de Corrèze, Creuse et Haute-Vienne).

:) Tiens, je n'étais pas au courant de ça... la région se dépeuple à vitesse grand v, des villages entiers se meurent, des écoles ferment et je suppose que le conseil régional veut ainsi pallier un peu à l'émmoragie.

Ce type d'opération est amennée à se renouler régulièrement ; car, par exemple, le département de la Creuze, tout particulièrement touché par la désertification, est très sensibilisé à ces problèmes et familier des opérations de redynamisation démographique.

Donc, si vous êtes interressés par une installation au bon air de la campagne, c'est dans ce coin qu'il faut s'installer : c'est de moins en moins peuplé, peu urbanisé (exepté la zone de limoges et brive), c'est assés rural, sauvage par endroit, géographiquement très varié (surtout la corrèze :cpasmafaute: ), très vert et valonné...et en plus c'est vachement joli.

Profitez en maintenant, car l'immobilier y est encore abordable et cela contrairement aux départements limitrophes du périgord et du quercy (dordogne et lot pour les non initiés :) ), ou "l'invasion" anglo-holandaise a fait grimper les tarifs en flêche.

Je me demande si la Creuse n'est pas en voie de "parisianisation secondaire", que les Parigots commencent à y reluquer des maisons pour en faire des résidences secondaire. Je me trompe?

#54 maia

maia
  • Genre: Femme
  • Localisation:seine maritime
  • Intérêts:Protection animale, vie saine, jardin, santé et tout le reste

Posté 25 avril 2006 - 20:26

Moi, cela m'aurait bien plu la Creuse, justement parce qu'il n'y a personne ou presque :)
Et il n'est pas dit que cela n'arrivera pas un jour d'ailleurs !
Mais en effet, ce qui m'inquiéte un peu, c'est que cela semble devenir (ou ne saurait tarder à devenir) une région très prisée, d'où une augmentation inévitable de l'immobilier :cpasmafaute:

#55 _personne_

_personne_

Posté 26 avril 2006 - 08:14

Maia et les autres......d'où il faut aller en périphérie du monde, en banlieue quoi ? c'est où la périphérie, dis monsieur ? cherche......

#56 maia

maia
  • Genre: Femme
  • Localisation:seine maritime
  • Intérêts:Protection animale, vie saine, jardin, santé et tout le reste

Posté 26 avril 2006 - 09:05

Personne, je ne comprends pas trop le sens de ta question, mais si tu demandes pourquoi cette envie de s'éloigner de tout, c'est un choix personnel, déjà abordé d'ailleurs dans un autre topic, il y a quelques mois.

Personnellement, autant je peux être active dans ma vie professionnelle, autant j'aime pouvoir me retirer dans un chez moi au milieu de nulle part, me ressourcer sans entendre la tondeuse du voisin, faire une ballade à pied sans tomber irrémédiablement au bout de quelques centaines de mètres sur une départementale ou une nationale ; bref pouvoir vivre dans un environnement encore préservé et sans avoir le risque de voir un lotissement se construire auprès de chez moi.

Je vis actuellement à la campagne et nous sommes bien, mais si je pouvais trouver plus tard, un endroit encore un peu plus reculé, je ne dirais pas non. Certains préfèrent vivre entourés et d'autres préfèrent l'isolement, le calme et la tranquilité :cpasmafaute: Cela ne retire en rien à la convivialité et le fait de tisser des liens avec les personnes alentours.

#57 _personne_

_personne_

Posté 26 avril 2006 - 12:34

tout à fait d'accord avec toi-------->donc trouver un endroit reculé, et cet endroit magique évidemment pas l'étaler sur un forum.....mais c'est de plus en plus dur de s'isoler de la masse ambiante et inerte.....en plus l'effet d'attraction est puissant : imagine que j'annonce que je suis propriétaire de 300 hectares en creuse ? et qu'il y a plein de bâtiments à retaper......et en plus je veux créer un écolieu......(la totale)

#58 galimba

galimba
  • Localisation:Creuse

Posté 26 avril 2006 - 13:06

Moi j'y suis dans la Creuse:) Mais j'ai que 2 hectares dispo...

Moi je vois mieux un endroit au nez et à la barbe. Racheter une terre et lui rendre sa liberté et en faire un lieu de croisement. Un coeur naturel avec 3 stades d'immersions en collaboration avec le monde indien. Un endroit symbolique et vivant ou chacun est qui il est et apporte et reçoit ce qu'il peut. Un endroit pour renouer avec la nature qui comble l'assoiffé et donne soif à celui qui n'a pas soif.

Si vous voulez des précisions plus concrêtes je peux continuer, mais apparemment ça fait chier tout le monde, pourtant l'union naturelle est évidente.
La Nature à besoin d'un coeur ou toutes nos énergies puissent circuler. Il ne s'agit pas de centraliser non, mais au contraire de disséminer. Un coeur ne garde pas pour lui le sang. Il est plus agréable et aussi efficace de rentrer directement au contact de la population en proposant directement les possibles, la création.

Le peuple Kichwa de Sarayaku serait par exemple ok pour prolonger sur cette terre de vie la "frontière de vie" qu'ils sont en train de bâtir dans la forêt amazonienne. J'en ai eu confirmation récente. Des correspondances et des partenariats locaux entre le monde indien et l'indien que nous portons en nous (dans le sens uni à la nature) mettrait en évidence ben: certaines évidences!!!

Une école de création, de la nature et des savoirs avec partage direct, une zone de vie expérimentale dans des habitats nomades dans un esprit de recherche de soi. Une troisième zone d'immersion ou là on laisse la terre se faire comme elle en a envie, et on l'on peut s'immerger plus ou moins initiatiquement pour éprouver des choses très brutes qui ne se disent pas avec des mots. Ca peut être très ludique avec des microarchitectures imitant la nature, a plus poussé.

Cette terre regrouperait une palette de propositions ou chacun puisse recevoir et donner ce qu'il peut/veut.

La "terre de vie" pourrait également être un outil conceptualisable. C'est à dire que toute personne qui possède une terre peut aussi en laisser une partie en "terre de vie" (c'est à dire une partie que l'on laisse redevenir sauvage) et pourquoi pas faire aussi passer la ligne de vie symbolique dessus. Qui sait jusqu'ou elle ira? Le fait de laisser la nature se soigner par elle-même et d'inverser le mouvement en nous insérant dedans pourrait réserver bien des surprises quant aux investigations et la réalité des besoins.

Modifié par galimba, 26 avril 2006 - 13:27 .


#59 maia

maia
  • Genre: Femme
  • Localisation:seine maritime
  • Intérêts:Protection animale, vie saine, jardin, santé et tout le reste

Posté 26 avril 2006 - 13:26

Je ne vois pas où est le problème Personne :cpasmafaute:
Si tu avais 300 hectares dans la creuse et que tu veuilles en faire un écolieu, je te souhaiterais bonne chance de tout mon coeur et ce serait encore la meilleure façon de préserver les 300 hectares écologiquement parlant :)
Et sûr que tu ferais plus d'un heureux :)

#60 galimba

galimba
  • Localisation:Creuse

Posté 26 avril 2006 - 13:31

Dans la creuse faire des heureux c difficile... mais le limousin est en train de se transformer en plaque (re)tournante... "les premiers seront les derniers" de je sais plus qui...:)