Aller au contenu


Photo

**Shampooing et entretien des cheveux**


  • Veuillez vous connecter pour répondre
105 réponses à ce sujet

#41 eleobane

eleobane
  • Localisation:haute savoie
  • Intérêts:pleins

Posté 30 novembre 2005 - 14:37

Hello,
je suis tt neuve ici, c'est mon 1er message! :bravooo:
Bé, ceux qui veulent une soluce pour soigner et laver les cheveux :???: avec un produit trés ecologique ;) ...pauser le hénné neute au quinquina 1hoo et c'est parti :cpasmafaute: !

#42 Valybla

Valybla
  • Localisation:Montréal

Posté 30 novembre 2005 - 21:27

:cpasmafaute: ma copine c'est cheveux mêle juste à les regarder...je vous jure des noeud d'enfer elle doit mettre près d'une bouteille de revitalisant à chaque shampoing :???: avez-vous une solution!??!

#43 Didoune

Didoune
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Poitiers

Posté 30 novembre 2005 - 22:26

J'ai eu très longtemps les cheveux très raides, comme des baguettes. Pendant plusieurs années, jusqu'au lycée en fait, mes cheveux paraissaient être un sac de noeuds... J'avais beau les coiffer, dès que je rencontrais quelqu'un il me conseillais de passer un coup de peigne...
J'exagère à peine.
Puis au lycée j'ai décidé d'arreter de les coiffer puisque ça ne changeais rien, et je les ai un peu coupés... et je me suis rendue compte que mes cheveux étaient devenus bouclés...
En fait mes cheveux changeaient et je ne m'en serais peut-être pas rendue compte si j'avais pas arrêter de les coiffer, parce que je pense que le fait de les coiffer me les rendaient électriques, d'où l'aspect cheveux pas coiffés. Si je m'amuse à les recoiffer maintenant, je retrouve la tête de mes années collèges... cheveux en vrac.
Maintenant, je les coiffe juste au sortir de la douche, quand ils sont mouillés, et je les laisse faire. Et plus aucune reflexion de personne ! :cpasmafaute:
Tout ça pour dire que le problème ne vient peut-être pas du shampoing, ça dépend de la nature de ses cheveux. Il peut y avoir pleins de raisons qui expliquent pourquoi ses cheveux sont ou paraissent emmelés. Faudrait que tu nous dise si elle a plutot des cheveux sec, raides, bouclés, etc... Selon, les soins seront pas forcément les mêmes.

#44 Cassandre

Cassandre

    cagaira professionala

  • Membres
  • 475 messages
  • Localisation:Toulouse

Posté 02 dcembre 2005 - 00:35

marre des fourches et des cheveux desordonnés (je veux pas mettre de gel !!!)

Ce sont deux problèmes différents : pour les fourches, c'est la santé de tes cheveux… les fourches ne disparaissent pas, il faut les couper, puis éviter leur retour en prenant soin de tes cheveux (masques de beurre de karité, ou d'huile de germe de blé, efficacité redoutable, tu peux même les mélanger), à savoir que pour ton deuxième problème, les cheveus désordonnés, sache que des cheveux en bonne santé « tombent » mieux… n'oublie pas la levure de bière (ou la bière !) pour ta vitamine B… :cpasmafaute:

#45 Valybla

Valybla
  • Localisation:Montréal

Posté 04 dcembre 2005 - 08:53

ma copine a les cheveux très bouclé et sèche, elle a aussi cessé de le peignée sauf au sortir de la douche, et elle a réduit la fréquence des lavage significativement... mais quand elle les lave pour pouvoir passer un peigne elle doit mettre des quantité astronomique de rince, sinon c'est vraiment de la torture :cogite: ...

#46 lumina

lumina
  • Localisation:canada(montréal)
  • Intérêts:Musique, santé naturelle, écologie, alimentation biologique, herboristerie, aromathérapie, danse, arts,...!

Posté 16 fvrier 2006 - 03:04

Et bien moi j'écris pas au sujet des shampoings comme vous tous semble-t-il jusqu'à présent sur ce forum que nous pourrions baptisé " cheveux contents " !! :calin:
Mais je me demandais si vous aviez des recommendations par rapport aux "outils" de coiffage !
C'est à dire quelle genre de brosse utiliser, si il était bon de se brosser les cheveux matin et soir dans tous les sens etc...
Brosse de soie, en poils de sanglier, en plastique, peigne etc !!!
Et où se les procurer...
Merci pour vos échos si vous avez quelques liens ou autre ce serait bien apprécié !
A bientôt :calin:

#47 _mirza_

_mirza_

Posté 16 fvrier 2006 - 06:54

heu, pas grande idée de réponse, si ce n'est qu'à l'époque où j'avais les cheveux longs et que je suis passée au savon d'alep, je n'ai plus eu besoin de démêlant, et le brossage quotidien était devenu un pur moment de bonheur :calin:

Maintenant j'ai les cheveux à peu près courts (c'est que ça repousse vite ces bestioles), et j'ai retrouvé un peigne dans mes affaires, je le passe une fois après le shampooing hebdo, c'est à peu près tout (j'en repasse un coup si j'ai un rdv et que je dois avoir l'air bien coiffée, c'est une façon de me donner l'impression de faire un effort, puisque je ne me maquille pas :calin:)

#48 Raffa

Raffa

    Tout petit doucement

  • Membres
  • 322 messages
  • Genre: Homme

Posté 16 fvrier 2006 - 08:53

Normalement il faut prendre une matière qui n'agresse pas la kératine.

l'idéal étant la corne pour le peigne (mais le bois ça va aussi) et la soie pour la brosse.

Normalement il faut plusieurs ustensiles :
1 peigne à grosses dents bien écartées (déméler)
1 peigne à dents plus sérrées (idéalement en corne)
1 brosse

On peigne/brosse toujours d'abord les pointes puis on remonte

il faut déméler les cheveux avant de se les laver (gossess dents puis petites) (ce qui évite un démélant d'ailleurs)
il faut les déméler après les avoir laver (grosses dents)
il faut les peigner (petites dents) une fois qu'ils sont secs
puis éventuellement brosser pour donner du volume

Les jours sans shampoings tout dépend de l'état on peut déméler, peigner, brosser ou seulement brosser. Il est indispensable de brosser matin et soir quand on fait pas de shampoing pour éliminer toutes les poussière.

Le brossage se fait d'abord la tête en bas, pointe puis longeur, puis racine... Puis idem mais tête normale :calin:

Je précise que j'ai des problèmes de cheveux (très fins et fragiles + alopécie) depuis des années j'ai du lire tous les bouquins et les sites qui parlent de ça... On lit tout et son contraire... j'ai tout essayé :calin: Ceci est la compilation de ce qui a vraiment fonctionné chez moi mais un cheveu n'est pas l'autre.

En tout cas la grande différence je l'ai vu en changeant d'ustensile (plastique --> bois, corne, soie)

Ah oui !!! Les ustensiles doivent être propre !!! Enlever les cheveux qui y trainent tous les jours. Et personnellement je met peigne en corne et brosse en soie à la machine à laver (enveloppés dans une chaussette) toutes les 2 semaines (pas plus de 30°).

Modifié par Raffa, 16 fvrier 2006 - 08:58 .


#49 Jonquille

Jonquille
  • Localisation:Rhone

Posté 16 fvrier 2006 - 10:27

Tiens, j'ai les même cheveux que toi, Raffa...
Je vais suivre ton conseil pour les peignes et brosses et ranger mon peigne en plastoc. (Marrant, je ne l'avais jamais soupçonné !)


Récemment, j'utilise du savon d'Alep et à ma grande surprise mes cheveux semblent apprécier (effet huile d'olive peut-être ?).

J'avais déjà essayé beaucoup de shampoings différents pour des résultats moyens. Certains faisaient briller mes cheveux mais les fragilisaient etc... Et depuis que j'ai vu le site de la campagne Detox, ce sera sans moi !

J'en profite en passant pour te remercier pour ton formidable guide en ligne "le Grand Ménage" (blog de Raffa), c'est une vraie bible pour faire les produits ménager ! Un immeuble entier de la région lyonnaise est nettoyé au produit nettoyant Raffa, ainsi qu'au savon et au vinaigre blanc ! En plus, les gens adorent ! Merci ! :calin:

#50 elfe aux pommes

elfe aux pommes
  • Localisation:bout du monde (Brest)

Posté 23 fvrier 2006 - 09:00

'à l'époque où j'avais les cheveux longs et que je suis passée au savon d'alep, je n'ai plus eu besoin de démêlant, et le brossage quotidien était devenu un pur moment de bonheur

ébé Mirza :ptdrasrpt2: plus de problèmes pour démeller??? je ne sais pas comment tu faisais. j'ai tenté l'Alep sur mes cheuveux ce matin, j'ai eu énormément de mal à les démeller :horreur_grosyeux: ils sont bien longs (jusque la taille) et ondulés... il s'emmêllent au moindre mouvement.
je voudrai donc savoir s'il existait un produit naturel pour le démêlage... à condition que ça ne graisse pas trop... j'ai une tête mixte moitié sec, moiié gras :horreur_grosyeux:

#51 _mirza_

_mirza_

Posté 23 fvrier 2006 - 13:03

Ben... non moi j'ai pas eu de pbl, et pourtant à l'époque j'avais les cheveux jusqu'à la taille (et plus ou moins ondulés... c'est-à-dire ni vraiment raides ni vraiment ondulés). Pourtant j'en ai beaucoup, et ils sont TRES fins !

Du coup je ne saurais pas te renseigner. Surtout que maintenant je n'ai plus les cheveux longs ! :horreur_grosyeux:

#52 estouest

estouest
  • Localisation:Pays-de-la-Loire

Posté 23 fvrier 2006 - 13:23

pour moi, un dernier rinçage avec 2c. à soupe de vinaigre de cidre dans un petit litre d'eau suffit à permettre un démélage sans trop de soucis. Ce rinçage permet d'éliminer les dépôts de savon.

estouest.

#53 elfe aux pommes

elfe aux pommes
  • Localisation:bout du monde (Brest)

Posté 24 fvrier 2006 - 09:38

coucou
en fait après le shmapoing mes cheveux mouillés "crissaient " beaucoup, c'est surement pour ça que j'arrivais pas à les démeller. par contre ce matin :horreur_grosyeux: , une fois sec mes cheveux se démellent super bien!!! je vais tenter le vinaigre dans l'eau de rinçage la prochaine fois, il faut dire que l'eau est hyper calcaire chez moi.

#54 _Lohey_

_Lohey_

Posté 24 fvrier 2006 - 10:48

B'jour. :ptdrasrpt2:

Pour ceux à qui ça parle d'agir POUR le corps au lieu d'agir CONTRE (que ce soit avec des produits naturels ou pas, ça reste une agression, les produits naturels peuvent être autant agressifs que ceux de synthèse), il y a bien sûr la simple possibilité d'une cause chimique selon quel produit l'on utilise régulièrement sur son cuir chevelu. Ca peut sembler pertinent de trouver des produits qui prennent soin du corps... :horreur_grosyeux:

Et puis il y a la possibilité de cause psychologique. Il est souvent évoqué le stress... juste que le stress est un terme générique qui ne renseigne pas la personne sur le vécu émotionel précis qui peut inviter le corps à s'exprimer pour participer, comme il peut et symboliquement, à résoudre le conflit intérieur.

Globalement pour les symptômes reliés aux poils, le décodage biologique 'évoque' le conflit de séparation dans l'incompréhension. Plus spécifiquement pour les cheveux, un conflit lié à l'image de soi : "je ne peux pas être moi-même". Le crâne qui démange, ou plus gravement, la perte de cheveux, un conflit de séparation avec "le clan" + injustice et dévalorisation vécues intellectuellement.

Chaque mot est important, aussi, chaque situation est humaine et spécifique, mais la précision des décodages biologiques tombent souvent proche ou juste...

Cette approche nécessite une honnêteté avec soi-même particulièrement grande. Par définition, un conflit intérieur qui s'exprime par la biologie est souvent nié, parfois avec une grande résistance. Dans mon expérience, pour utiliser avec soi-même cette approche de la santé (la plus écologique que jeu connaisse), il est donc nécessaire de s'être déjà relativement épanoui, et d'avoir un égo qui met peut de barrière à la conscience de soi (ce qui pourrait paraître paradoxal. :horreur_grosyeux: )

Un exemple : Il perd les cheveux, a des pellicules et la tête lui démange depuis la séparation avec sa copine : elle le coiffait, lui touchait les cheveux. Arrêt progressif de la perte quand s'arrête le conflit de séparation.

Source : "Décodage biologique des maladies" de Christian Flèche

#55 Raffa

Raffa

    Tout petit doucement

  • Membres
  • 322 messages
  • Genre: Homme

Posté 24 fvrier 2006 - 11:01

Globalement pour les symptômes reliés aux poils, le décodage biologique 'évoque' le conflit de séparation dans l'incompréhension. Plus spécifiquement pour les cheveux, un conflit lié à l'image de soi : "je ne peux pas être moi-même". Le crâne qui démange, ou plus gravement, la perte de cheveux, un conflit de séparation avec "le clan" + injustice et dévalorisation vécues intellectuellement.


C'est intéressant parceque je me retrouve dans la descirption là surtout le "je ne peux pas être moi même..."C'est mon boulot le problème (ai l'impression de ne plus avancer ne plus rien apprendre ne servir à rien ... mes compétences ne sont pas volorisées - à mes yeux j'entends du moins pas celles que je voudraient etc.) et effectivement mon alopécie a commencé 1 an ou 2 après avoir commencé.

Par contre après pls recherches (produits ? alimentation ? carences ? ) et analyses ... on a fini par se rendre compte récemment que j'avais un déréglement hormonal assez carabiné... (dont on cherche tjs la cause avec moultes analyses, recherches de kystes de tumeurs etc.) d'où mes problèmes de cheveux... et diverse autres problèmes que je ne comprennais pas.

Le décodage biologique dis quoi pour ça ? Parceque bon j'arrête mon boulot dans qqs mois mais si le dérèglement est tjs là ... (on y travaille)

Modifié par Raffa, 24 fvrier 2006 - 11:08 .


#56 _Lohey_

_Lohey_

Posté 24 fvrier 2006 - 11:26

Heylo Raffa. :)

Spécifiquement pour l'alopécie, ils parlent de conflit de conjonction : conflit de séparation + dévalorisation + perte de protection : "il y a quelqu'un ou quelque chose qui m'a horripilé".

Pour le dérèglement hormonal, la difficulté d'interprétation avec la logique de la médecine allopathique est qu'elle 'confond' "le comment" et "le pourquoi". Elle cherche dans la physiologie, trouve des éléments et décrète (de façon absolument pas scientifique) que c'est la cause du symptôme. Or souvent, c'est simplement COMMENT le corps manifeste le symptome et s'en n'est pas pour autant la cause qui, elle, est un conflit émotionnel.

Comment savoir si le 'dérèglement hormonal' est le moyen utiliser par le corps pour exprimer symboliquement le symptome ou si c'est la cause ? Et, de toute manière, quelle est la cause du 'dérèglement' hormonal ? Tu vois que tu en viens à poser toi-même cette question... et ça peut durer longtemps... :horreur_grosyeux: On peut trouver une cause physiologique à ce "dérèglement" (qui en fait serait donc plutôt un règlement pour prendre en compte le conflit intérieur) et puis chercher une cause à cette cause... etc. C'est utile d'avoir en conscience que le corps n'utilise pas la magie pour manifester des symptômes, il utilise la physiologie. :ptdrasrpt2: Ainsi, avec la logique allopathique on peut vraiment aboutir à une approche entièrement renversée à la base.

Ainsi, il n'est pas évident qu'il soit pertinent d'aller fouiller sur le moyen physiologique que le corps utilise. Une façon d'utiliser le décodage biologique est de lire sagement les signes qui sont exprimés... sachant que ceci n'est pas toujours simple dans la mesure ou certains symptômes ont, de toute manière des conséquences physiologiques aussi... etc... :ptdrasrpt2: La solution qui simplifie ce noeud là est de mettre de la conscience sur les symptômes jusqu'à vraiment identifier, dans sa vie, un conflit qui devient, un jour, flagrant. J'ai tendance à chercher une cause physiologique à un symptome si la considération du premier ne me permet pas de guérir.

Dans tous les cas, jeu ne peux pas te renseigner sur un "dérèglement hormonal" en général... le décodage biologique est une approche très précise... faudrait savoir quel dérèglement et puis, dans certains cas, l'interprétation nécessite quelqu'un qui connaisse la biologie par coeur (j'insiste sur le coeur... ;) ) et ça n'est pas vraiment mon cas... Jeu me permets de donner des indications pour les symptômes qui me sont évidents. :bravooo:

Haha, j't'ai peut-être davantage embrouillée qu'autre chose, mais c'est le syndrôme de la pillule rouge... ;) Ceci dit, le décodage spécifique de l'alopécie te sera peut-être suffisant et puis ça aide beaucoup de mettre en conscience le vécu intérieur devant les circonstances extérieures qui ont déclenché le symptôme. Il y a toujours deux façons de dépasser un conflit : faire cesser la situation extérieure ou se libérer de la réaction intérieure. La deuxième étant plus indépendante...


C'est marrant, hier j'étais sur ton site que j'ai trouvé vraiment très riche et qui m'a permis de découvrir la cristalisation sensible... merci pour ça. :horreur_grosyeux:

#57 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 24 fvrier 2006 - 11:43

C'est marrant, hier j'étais sur ton site que j'ai trouvé vraiment très riche et qui m'a permis de découvrir la cristalisation sensible... merci pour ça.  :horreur_grosyeux:

Si cela t'interesse vraiment : "Les cristaux sensibles" de Marie Françoise Tesson & Miguel Angel Fernandez Bravo en bas de page, troisième livre avant la fin. C'est un petit bouquin très clair sur le sujet :horreur_grosyeux:

#58 elfe aux pommes

elfe aux pommes
  • Localisation:bout du monde (Brest)

Posté 02 mars 2006 - 09:03

j'ai arrêté de me laver les cheveux au savon d'alep au bout de 3 lavage.
les bon points: je n'avais pas le cuir chevelu irrité et plus de petites pellicules
les mauvais points: obligée de faire des lavages plus fréquent qu'avec un shampoing normal car mes cheveux graissaient plus vite. et au brossage il y avait une pellicule grisatre sur mon peigne... et donc aussi sur mes cheveux qui étaient plus ternes même avec un rinçage à l'eau additionnée de vinaigre de cidre.
snif suis un peu déçue de cet échec... si quelqu'un a des idées?
:calin:

#59 _mirza_

_mirza_

Posté 02 mars 2006 - 09:43

Tu es sûre de rincer suffisamment ? La pellicule blanche sur le peigne, je l'ai connue aussi au début, puis j'ai fait attention à me rincer mieux (en secouant plusse les cheveux, en frottant bien la tête, en rinçant jusqu'à ce que les cheveux "accrochent", vous savez l'espèce de bruit étrange qu'ils font quand ils sont tous propres, comme chez le coiffeur, mais que ça ne fait jamais avec un shampooing à la maison), et depuis je n'ai plus ce problème. Faut pas oublier que le savon d'alep c'est du savon, pas du shampooing, alors il faut réapprendre à se laver avec du savon, ça ne marche pas tout à fait pareil. (mais faut pas hésiter à y aller sur le rinçage, avec l'alep. Faut pas s'arracher la tête non plus, mais faut y aller franchement)

Moi avec l'alep (et je crois que Miette aussi je sais plus où elle en est de ses expériences) je suis passée d'un shampooing (classique) tous les 2 jours à un par semaine, plusse que ça quand c'est les vacances.

Moi je dis : traces blanches sur le peigne + cheveux globalement plus ternes + regraissage rapide = rinçage à revoir :calin:

#60 elfe aux pommes

elfe aux pommes
  • Localisation:bout du monde (Brest)

Posté 02 mars 2006 - 10:01

coucou...
le truc c'est que j'ai m'impression de bien les rincer :-( et en fait mes cheveux crissent tout desuite dès le début du rinçage.
vais quand même réessayer à l'occasion car ça faisait vraiment du bien au niveau du cuir chevelu. :calin:
ça ne peut pas être non plus une histoire de qualité du savon?sur l'étiquette du mien, acheté en biocoop, fabriqué par douce nature, c'est écrit " 80% huile d'olive, 12%huile de baies de laurier, soude végétale ( suaeda vera)