Aller au contenu


Photo

Le stockage de la chaleur


  • Veuillez vous connecter pour répondre
162 réponses à ce sujet

#41 roller06

roller06
  • Localisation:Alpes Maritimes
  • Intérêts:roller, moto, nature

Posté 24 novembre 2004 - 11:54

un réveil manuel à coté de la cage a hamster qui bien sur, ce hamster et dans une roue fermé (mais aérée, sinon nous allons avoir la SPA sur le dos). ce qui donne à telle heure rinnnngnnn :bravooo: (aller debout, à moins de se mettre des boules quiess, encore un autre souci...) et donc le hamster fait son job à moins qu'il n'ait une crise cardiaque... le pauvre... je te dis la SPA va nous tomber dessus... sisisi...

#42 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7521 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 24 novembre 2004 - 12:15

A mon avis le plus gros problème c'est si le hamster sort de sa cage...
On en a eu un quand j'étais môme qui savait ouvrir sa cage et qui se jetait dans le vide avec les bajoues gonflées de graines de tournesol. Il a fait des nids dans tous les endroits inaccessibles de l'appart : une horreur !



#43 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7521 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 24 novembre 2004 - 14:52

Un autre système fait l'objet de recherches actuellement : le stockage d'énergie dans le sous-sol qui utilise des techniques très voisines de la géothermie.
 

 Des recherches et des expériences intéressantes ont été menées en France dans les années 80, mais c'est actuellement surtout dans des pays comme la Suisse, les Pays-Bas, la Suède que se poursuivent des travaux dans ce domaine.
Le rédacteur de cet article pense que le stockage saisonnier est le seul moyen de développer l'utilisation thermique du solaire à une échelle significative.
Pour s'en convaincre il suffit de se livrer au petit calcul suivant : L'énergie incidente en France est en moyenne de l'ordre de 1200 kWh/m²/an. Si l'on équipe un bâtiment neuf de capteurs sur le toit ayant un rendement de captation de 50%, et que cette énergie captée est stockée dans le sous-sol avec un rendement de restitution de 50%, l'énergie disponible est de 1200 x 0,5 x 0,5 = 300 kWh/m², de quoi assurer les besoins de chauffage sur 10 étages.
Une expérience particulièrement intéressante, malheureusement abandonnée, a été réalisée à Aulnay-sous-bois dans les années 80 a fonctionné pendant 14 ans. Le système de capteurs solaires associé à une PAC alimentait un ensemble de 224 logements en fournissant 80% du chauffage et 70% des besoins d'eau chaude sanitaire. Le stockage, basé sur le principe du puits-chaud puits-froid, utilisait un aquifère sableux peu profond, l'Yprésien.

 

www.cler.org


Modifié par Tis, 13 mai 2014 - 12:35 .


#44 roller06

roller06
  • Localisation:Alpes Maritimes
  • Intérêts:roller, moto, nature

Posté 25 novembre 2004 - 08:17

bonjour a tous et toutes,

Les tests fait sur la géothermie que j'ai vu sur le net disait que l'inconvénient était la condensation, le mieux était la thermodinamie car pour 1 Kw consommé 3 Kw était réstitué. ça c'est un bon plan en plus aide de l'adem.... comme quoi tout n'est pas bio ben vi :bravooo:

#45 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7521 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 25 novembre 2004 - 09:47

Roller ce qui est qualifié de technique très voisine de la géothermie est peut-être ce que tu appelle la thermodynamie ?

Ce qui m'intéresse dans cette histoire c'est de voir qu'on abandonne souvent rapidement ce qui fonctionne dans notre cher pays dès qu'il s'agit d'une alternative au centralisme et à ses mannes (pétrole, nucléaire...)

Par ailleurs, je remarque surtout le calcul d'énergie récupérable si on trouve un moyen de stockage efficace. Pour moi une cuve dans la cave me semble plus simple et plus économique à installer que de percer le rocher sur lequel est bâti ma maison !



#46 roller06

roller06
  • Localisation:Alpes Maritimes
  • Intérêts:roller, moto, nature

Posté 25 novembre 2004 - 12:22

bon j'ai une idée,

un moteur simple: le ressort d'un réveil, il entraîne un mécanisme. ex: sonnerie
un batteur : batteur manuel, souvenez vous il fallait tourner une manivelle pour faire fonctionner le batteur.
un déclencheur : ben soit le réveil soit un goutte à goutte soit un sablier.

elle est bonne hein ?! en plus 100% bio :bravooo:

#47 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7521 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 25 novembre 2004 - 13:00

Et le hamster de Nomade il s'est caché où ? Sous ton lit ? Fais gaffe c'est vorace ces monstres là ! :smile1:

Pendant que tu le cherches voici un article sur le stockage et la restitution de chaleur controlés, rapportant en particulier :

- une étude des capacités de stockage de chaleur ou de froid solaire en fonction de la température minimale de régénération pour différentes réactions H2O/sel.

- une autre sur le stockage et la restitution à puissance constante par un matériau à changement de phase solide/liquide (composite de paraffine et de graphite naturel).
Tu vois Michel on finit par y revenir à la paraffine !

http://web.archive.o...he/fich3_4.html


Modifié par Tis, 12 juin 2014 - 08:10 .


#48 Michel

Michel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1572 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:38

Posté 26 novembre 2004 - 10:22

Tu vois Michel on finit par y revenir à la paraffine !  :bravooo:

Dommage que la paraffine coûte plus de 1000 $/tonne. 10 m3 = 8 tonnes env.

#49 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 26 novembre 2004 - 10:43

et moi j'ai enfin ma réponse a "pourquoi de la parafine"...
bah oui chuis po physicien moi

Par contre d'apres un ami a moi, le sulfate de soduim serait un sous produit "déchet" d'une des grosses entreprises de la région. Si j'ai de plus amples infos je vous en fait part.

Pour le hamster, puisqu'il est GM suffit de le rendre radio actif a la naissance et on le retrouve avec un compteur geiger...
pas complexe.
puis si il brille dans le noir c'est pratique pour lui regarder le reveil mécanique qui lui dit quand courir dans sa roue

#50 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7521 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 26 novembre 2004 - 11:26

Peut-être qu'avec une maison bien orientée au sud, avec une bonne masse d'inertie capable de conserver la chaleur (murs massifs en terre crue ou en briques monomur) et une bonne isolation (en laine de mouton) on pourrait se chauffer avec une réserve plus petite ?

De plus on réutilise la même paraffine plusieurs années, non ?

Il serait d'ailleurs intéressant de pouvoir comparer les volumes nécessaires des différents produits pour conserver une quantité de chaleur équivalente sur 6 ou 7 mois. En prenant comme référence, par exemple, une masse de 10 m3 d'eau.



#51 MakeLoveNotWar

MakeLoveNotWar
  • Genre: Homme
  • Localisation:Grenoble

Posté 26 novembre 2004 - 11:31

Peut-être qu'avec une maison bien orientée au sud, avec une bonne masse d'inertie capable de conserver la chaleur (murs massifs en terre crue ou en briques monomur) et une bonne isolation (en laine de mouton) on pourrait se chauffer avec une réserve plus petite ?  

Ben oui, c'est le "mur trombe". Voir définition.

#52 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7521 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 26 novembre 2004 - 11:39

Non je pensais à une masse d'inertie interne à la maison mais on peut bien sûr aussi mettre un mur trombe, une serre, un poêle à double combustion ou de masse, pour compléter !



#53 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7521 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 26 novembre 2004 - 14:23

Pour illustrer mon propos sur la masse d'inertie interne à la maison, voici quelques chiffres extraits d'un site luxembourgeois afin que les données correspondent aux zones fraîches :

L'utilisation passive de l'énergie solaire ou l'architecture solaire

Par utilisation passive de l’énergie solaire, on entend le captage et le stockage de la chaleur solaire au niveau du bâtiment.

- La maison à basse énergie a un coefficient énergétique de 30 - 60 kW / m2 par an, ce qui correspond à un besoin énergétique annuel de 3 à 6 l de gasoil ou de 3 à 6 m3 de gaz naturel par m2 de surface chauffée (actuellement le coefficient énergétique se situe autour de 100 à 150 kWh / m2 par an avec une consommation moyenne annuelle de mazout entre 10 et 15 l par m2).
- La maison passive au coefficient énergétique de 10 à 15 kWh / m2 par an est le résultat d’un développement conséquent de la maison à basse énergie. Dans ce cas un système de chauffage conventionnel n’est plus nécessaire.
Un standard énergétique innovateur ainsi qu’un confort élevé peuvent être obtenus grâce à une planification intégrale de la structure du bâtiment et de la technique énergétique.

Suite : www.environnement.public.lu

Modifié par Tis, 26 novembre 2004 - 15:08 .


#54 Michel

Michel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1572 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:38

Posté 28 novembre 2004 - 09:49

(trouve sur un forum)
On peut exploiter la différence de température des nuits et des jours. Le principe est connus et il est utilisé: - le thermostat d'un moteur a explosion par ex. On remplis un vérin d'un produit a forte dilatation thermique (glycérine par ex), on place le vérin dans une boite en verre pour la journée, le vérin chauffe et la tige fait le déplacement ver l'extérieurs. La nuit on ouvre la couvercle de la boite, pour accélérer le refroidissement et la tige de vérins fait le déplacement inverse. Et on utilise le déplacement de le tige de vérin. La force, développé par le vérins est considérable, mais le déplacement n'est pas important, quelque centimètres. Et on aura seulement deux déplacements en 24 heures. Les vérins de mêmes type sont parfois utilisées, pour ouvrir et fermer les volets des serres.

Modifié par Michel, 28 novembre 2004 - 09:53 .


#55 roller06

roller06
  • Localisation:Alpes Maritimes
  • Intérêts:roller, moto, nature

Posté 29 novembre 2004 - 08:29

bonjour a tous et toutes,

michel combiens de déplacement dans la nuit ?
il nous en faut combiens ?
mon idée n'était pas géniale ? bon ben il est où le hamster ?!!.....

#56 Michel

Michel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1572 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:38

Posté 29 novembre 2004 - 11:04

michel combiens de déplacement dans la nuit ?

J'ai croyait que c'est clair. Pendent la journée la tige sort ver l'extérieur, et pendent la nuit elle entre = 2 déplacement. 1 aller et 1 retour.
Par contre, j'ai imaginé comment faire pour agrandir la distance des déplacements et c'est commence d'être intéressant. Du cote de la force - elle sera très importante, mais le volume du dispositif aussi.

#57 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7521 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 29 novembre 2004 - 12:52

Dur dur de trouver des infos sur le stockage thermique en français !

Voici la seule info disponible sur ce sujet dans le site du Cern.

Elle évoque de multiples recherches internationales depuis 100 ans mais les infos doivent être classées secret défense dans toute la communauté francophone parce qu'il n'y a pas moyen de les trouver !


LES MARAIS A GRADIENT DE SALINITE

    L'un des problèmes que l'on rencontre le plus souvent dans le domaine de l'énergie est la question du stockage. Les marais à gradient de salinité peuvent être une solution pour stocker la chaleur. De nombreuses expérimentations sont actuellement développées dans le monde.
    Le phénomène de stockage solaire a été démontré en 1902 par un géologue hongrois, Kalecinsky, à partir de mesures faites dans des lacs salés de Transylvanie. Ces lacs reposent sur un fond salé et l'on a trois couches distinctes naturellement:
- une eau de surface peu salée parce que renouvelée par les eaux de pluie,
- une eau en profondeur saturée en sel
- et entre les deux une eau présentant un gradient de salinité dégressif du fond vers la surface.
    Dans ces lacs, la température de la couche inférieure atteint souvent plus de 60o C et l'on a longtemps cru à la présence de sources géothermiques. C'est en fait le rayonnement solaire qui chauffe le fond du lac par convection thermique de la surface chauffée vers le fond. Ce n'est qu'en 1958 qu'un premier programme a été lancé en Israël pour essayer d'utiliser ce phénomène naturel comme source d'énergie. Depuis, de nombreux autres pays se sont lancés à leur tour dans des expériences diverses: Argentine, Chine, Italie, Portugal, CEI, USA..
    En Argentine, la chaleur de marais solaires de 400 et 800m2 est utilisée dans l'industrie pour l'élaboration d'acide borique. En Chine, dix marais de 1.500m2 chacun, alimentés par de l'eau de mer, servent à chauffer des élevages de crevettes près de Chandong. En Italie, le pétrolier Agip a créé un marais de 25.000m2 pour alimenter une usine de dessalage de l'eau de mer. Israël est le pays qui a le plus développé cette technique: plus de 250.000m2 sont installés, fournissant en électricité une énergie équivalente à une centrale de 2 à 3 MW. Actuellement ces installations restent expérimentales, car le coût de revient est sensiblement plus élevé que celui d'une centrale thermique. On peut toutefois penser que dans l'avenir ces capteurs solaires géants pourront être mieux valorisés: les solutions non-renouvelables sont polluantes et coûteront de plus en plus chers.
    Ces marais sont d'une technique extrêmement simple, ont une grande fiabilité, ne demandent qu'un faible investissement. Enfin, si le rendement pour produire de l'électricité, comme en Israël, est faible, il est bien meilleur pour une utilisation directe de la chaleur. (source: Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche: UNITAR)

Source SILENCE 1992 (!)

http://solar-club.web.cern.ch

#58 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 29 novembre 2004 - 15:37

y a les produits gras qui retiennent la chaleur ongtemps également je crois: suffit de voir le temps nécéssaire à chauffer une friteuse (quelques minutes) et le temps qu'il faut pour qu'elle refroidisse (quelques heures)

Modifié par nomade, 29 novembre 2004 - 15:38 .


#59 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7521 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 29 novembre 2004 - 16:14

Hé Nomade, c'est quoi la paraffine ? :bravooo:

#60 Michel

Michel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1572 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:38

Posté 30 novembre 2004 - 16:20

Hé Nomade, c'est quoi la paraffine ?    :bravooo:

Je ne suis pas Nomade mais je me permet de répondre.
http://www.artisandu...m/paraffine.htm
http://www.chez.com/...e/chandelle.htm