Aller au contenu


Photo

Ni Propriétaire, ni Locataire : Nomade.


  • Veuillez vous connecter pour répondre
79 réponses à ce sujet

#61 aigleenvol

aigleenvol
  • Genre: Homme
  • Localisation:40

Posté 14 avril 2005 - 15:48

plus les mecs qui se tapent les saisons mer/montagne qui n'étant plus logés pour faire de la place aux toutouristes doivent s'équiper mobility,ou chomer.

en outre chaque année le nombre de c car et véhicules utilitaires aménage croit dans des proportions impressionnante!

précarité de l'emploi mobilité exigée pour survivre loyers en hausse avec garanties démentielles,tout y est pour que ca décroisse sans meme savoir ce qu'est la décroissance!

pour certains c'est la galere ,d'autre plus fun mais de :sourire: plus en plus de gens roulent la dedans font leur propre bouffe et celle de leurs enfants car hotel +resto quand t'est a quatre ou 5 c'est plus jouable pour eux!

en plus si on regarde c'est pas con puisqu'un utilitaire moyen volume coute moins cher qu'un monospace et est mieux adapté aux balades avec vélos camping et tt.

c'est con ca fait monter les price des bahuts d'occase alors que je dois changer le mien,aahh spéculation quand tu les tiens!! :calin:

#62 _adrien_

_adrien_

Posté 14 avril 2005 - 16:07

Tu as quoi comme camionette? Pourquoi veux-tu en changer?

Au début j'avais un peu de mal avec mon tout petit truc, mais en faite avec l'habitude ça le fait carrement. Suffit de pas s'encombrer.

Vivre en camion maintenant je trouve ça beaucoup plus intéressant qu'avoir un appart, même pour ceux qui ne veulent pas bouger. En plus avec un bon camion il y a casiment autant de surface que dans un petit appartement. Suffit en suite de bien aménager! Et pour le chauffage un poel à bois c'est vraiment le pied, chose qu'on ne peut pas avoir en appartement :sourire:
Après faut faire le calcul: on se passe de l'électricité, personnellement je m'éclaire à la bougie, et quand j'ai plusieurs batteries pour mon ordinateur (portable) que je recharge pendant que je roule. Pour l'eau (vaisselle, toilette, etc) j'ai appris a économiser et 1 gros bidon me suffit par semaine. Je prends rarrement de douche, je me fais une toilette minime, et quand il y a une douche dispo j'en profite. Pour mes besoins (gros et petit), je fais ça dans la nature, et en ville il y a toujours des toilettes publiques et gratuites.
Pour internet, je me connect à des bornes gratuite WIFI ou alors chez des gens que je connais. En ce moment je fais quelques travaux sur mon camion en vu du CT, alors je me connect depuis chez mes parents.

En gros ça me permet de vivre avec vraiment très peu d'argent, car je n'ai pas de loyer, charges, etc... Et comme j'ai un espace limité, je suis obligé de rien acheter (de toutes façons j'en ressens absolument pas le besoin).

Ce que j'ai à payer: essence & nourriture

#63 aigleenvol

aigleenvol
  • Genre: Homme
  • Localisation:40

Posté 14 avril 2005 - 16:13

:calin: ben moi j'ai un petit transit court et non sureleve.

en plus quand on prend la route c'est a trois avec un bébé donc cuisine fringues tout ca plus trois couchage dur dur!

surtout quand il pleut puis qu'on peut a peine tenir debout!

cela, dit on a fait la route des lavandes entre autre avec ca l'a fait mais pas pour y vivre!

me faudrait un gros master h3l3 ou un ivéco caisse déménagement ou fourgon,pour envisager a trois!

sinon c'est ok avec toi c'est un plan génial liberté et tout.

j'ai déja bien zoné come ca ville ou campagne ca le fait nickel!

bon,avec aiglon,la famille s'est aggrandi pas le van!!! :sourire:

#64 milka

milka
  • Localisation:region ile de france
  • Intérêts:informatique, lecture, cinema, etc.

Posté 14 avril 2005 - 21:30

re

je ne pense pas que si je me pointe à la banque pour solliciter un credit professionnel on me l'accorde....ce type de credit est accordé au compte goutte ( il faut avoir des competences, du fric, un bizness plan en beton, etc.) dejà que pour l'immobilier c'est hard...

donc oui il existe qq nomades modernes mais ils sont tres rares et ils ont pas mal de fric

à part peut etre les gens du cirque (mais meme eux ont des competences generalement developpées des l'enfance)

est ce que le commun des mortels peut devenir nomade ?

#65 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 14 avril 2005 - 21:43

est ce que le commun des mortels peut devenir nomade ?

Mais est-ce ce qui a été dit ?
Ca n'est pas la première fois que tu déformes les propos énoncés Milka.
A la longue cela devient pénible.
Ce que j'ai retenu du débat, et notamment grace au témoignage d'Adrien, c'est qu'il est parfaitement envisageable d'avoir une vie nomade. Cela peut être temporaire ou durer dans le temps, c'est finalement propre à chacun.

Critiquer en généralisant n'est pas forcément constructif.
C'est l'expérience des autres qui est importante et riche en enseignements.

Perso, je trouve ça génial ton camion, Adrien :sourire:
Ca me fait même envie :calin:
Néanmoins, tu as visiblement bénéficié d'un sacré outillage et de tes compétences en mécanique. Ça, c'est pas donné à tout le monde, et c'est chouette d'avoir pu et su exploiter tout ça ;)

Modifié par EcliptuX, 14 avril 2005 - 21:49 .


#66 milka

milka
  • Localisation:region ile de france
  • Intérêts:informatique, lecture, cinema, etc.

Posté 15 avril 2005 - 00:45

ais je dit, que c'est ce qui avait ete dit ? j'ai pas le droit de developper d'autres questions ? c'est toi que je trouve penible

ce que j'ai retenu c'est qu'adrien avait un vehicule mobile mais pas comment il payait l'essence et la nourriture.

le monde du travail est tres dur (de + en + dur) pour les sedentaires, ça doit pas etre rose pour les nomades.

j'ai pas l'impression que ce type d'existence soit compatible avec la vie de famille (le peu d'espace, la precarité, etc.). Enfin, c'est mon avis perso, si tu le permets evidemment ecliptux

#67 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 386 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 15 avril 2005 - 08:37

En fait j'ai l'impression que Milka rejette ce mode de vie pour elle.
Si on relit ses messages c'est assez clair :

peut on etre nomade à notre epoque ?

le reponse  (pour moi ) est : NON (pour le moment)


De plus elle semble persuaduée qu'il faut être "riche" pour vivre ainsi et n'imagine même pas que c'est le quotidien de millions de salariés (déclarés ou non) qui se déplacent ainsi au gré du travail trouvé comme Aigleenvol, Goéland, Adrien l'ont bien expliqué.
C'est, encore une fois, à se demander si elle lit (ou comprend ?) les réponses des uns et des autres ou si c'est la peur de ce mode de vie inconnu d'elle qui la fait réagir ainsi.

#68 aigleenvol

aigleenvol
  • Genre: Homme
  • Localisation:40

Posté 15 avril 2005 - 08:49

:sourire: alors on va faire plus simple

a salaire égal tu enleve le loyer
les factures d'eau
les factures edfgaz
le trajet boulot/dodo supermarché pisque tu te gare ou tu bosses
l'assurance domicile
lestaxes foncieres et poubelles.
tu rajoute le fioul de diesel pas trop pisque en general tu reste ou tu es bien.

tu divise ta conso generale par deux ou trois puisque tu peux pas stocker,fini le vidéo club,les tites conneries en tout genre pressing coiffeur

donc a salaire égal t'es plus riche!!!!!
c q f d
:calin:

Modifié par aigleenvol, 15 avril 2005 - 08:51 .


#69 nomade

nomade

    Rongeur de frein, rongeur de chaîne, dormeur en réveil

  • Membres
  • 909 messages
  • Localisation:belgique

Posté 15 avril 2005 - 08:59

Oula oula oula... et si on se calmait?

bah moi je comprend milka. bien que ce soit un mode de vie qui m'attire, ce sont des questions qui se présentent. certes des inquietudes qui ressemblent tres fort à celles que j'ai eues la premiere fois que j'ai quitté le nid famillial pour m'installer dans mon premier appart ("comment je vais faire, est ce que je vais y arriver")... mais se poser ce genre de questions n'est pas vraiment une marque de refus catégorique, si? Le fait de ne pas etre tenté ni convaincu

peut on etre nomade à notre epoque ?

le reponse  (pour moi ) est : NON (pour le moment)

ne signifie en rien un refus total. Pour moi ça ressemble plus à la réaction qu'aurait (par exemple), un habitant des pays exploités par notre saloperie de systeme de merde en pensant aux européens: on est tous riches, heureux, libres...

En nous lisant j'en viens à penser qu'il y a parmis les nomades autant de couches ou de degrés, de niveaux de richesses, des cools et des crapules, des sympas et des sectaires... comme chez les sédentaires. Pour certains la route est une maison de reve et le monde est leur jardin. Pour d'autres c'est un chemin de croix sans racines... Chacun son opinion

je ne pense pas que si je me pointe à la banque pour solliciter un credit professionnel on me l'accorde....ce type de credit est accordé au compte goutte ( il faut avoir des competences, du fric, un bizness plan en beton, etc.) dejà que pour l'immobilier c'est hard...


c'est vrai qu'il va faire la gueule le banquier. Mais il y a toujours plusieurs solutions. Comme toujours c'est une question de priorités, de volonté et de trouver la solution qui nous convienne puisque dans ce domaine comme en tout autre la solution unique est une abhération, la pensée unique un dragon à terrasser.

Adrien tu pourais developper stp? Ton essence, tes vivre , etc... tu te les fournis comment?

#70 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 386 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 20 avril 2005 - 18:39

Edition : Le sujet initial ayant fortement dévié, la discussion a été déplacée dans le sujet :"Rénover un combi"
====

La réponse à la question ci dessus est :

Pour milka et nomade,



Et puis d'autres qui font les marchés l'été et qui le reste de l'année vivent en camion.



#71 _adrien_

_adrien_

Posté 20 avril 2005 - 20:47

Un ami lui pense acheter soit un ancien car scolaire, soit un gros 508. Comme ça aucuns soucis pour la place! Perso ça me dérange pas, sachant que je voyage seul.

A la base je n'avais absolument aucunes connaissances en mécanique ou en carrosserie! Je n'avais même jamais eu de mobylette. En faite je suis allé voir les carrossiers du coin, et un a été ok de m'héberger le temps de retaper mon véhicule, il m'a fournit tout le materiel nécessaire, ainsi que les produits, et puis des explications quand je ne savais pas faire quelque chose. Je lui ai payé les produits que j'ai utilisé, et quelques heures de main d'oeuvre. Ce n'était vraiment pas compliqué, il suffisait que je prenne mon temps, et que je fasse les choses en réflechissant.
Pour le moteur, pareil je n'y connaissais rien. J'ai récupéré le moteur que l'on voit sur mon site pour une poignée d'euros, je l'ai entièrement démonté pour voir comment ça fonctionnait, j'ai changé les pièces que je jugeais bonnes à être changées, et puis je l'ai remonté. Bien sûr j'avais toujours de la documentation à porté de main pour les différents réglage, et puis couple de serrage, histoire de pas flinguer mon moteur.
A force de bidouiller, je sais me débrouiller.


En réponse à:

Néanmoins, tu as visiblement bénéficié d'un sacré outillage et de tes compétences en mécanique. Ça, c'est pas donné à tout le monde, et c'est chouette d'avoir pu et su exploiter tout ça



#72 lanimal

lanimal
  • Localisation:Taiwan

Posté 12 mai 2005 - 05:19

Pour en revenir aux nomades (Gitans, Tsiganes, Roms...) j'ai comme l'impression que beaucoup d'entre nous se les représentent soit comme de nobles nomades sorte d'incarnation de l'homme libre insoumis au système, soit comme une population peu fréquentable aux moeurs douteuse... je pense qu'il faut faire une petite mise au point...
D'abord ceux qui possèdent de grosses Mercedes, des caravanes ultra modernes...ne sont que quelques arbres qui cachent la forêt: l'immense majorité de ces peuples vivent dans une misère... Ils sont certes probablement plus libres que le sédentaire de base qui se lève du lundi au vendredi, 11 mois sur 12 à heure fixe, pendant plus de 40 ans de sa vie pour aller se faire exploiter dans son entreprise... mais à quel prix!
Le mode de vie de ces nomades est en complet décalage avec le mode de fonctionnement de nos sociétés. Les structures économiques régissant notre sociétés ne laissent pas place à ces personnes.
Ils ne sont que tolérer et subissent de la part des Etats de fortes pressions, sans compter qu'ils sont haïs au mieux craint par la grande majorité des sédentaires...
J'ai eu l'occasion il y a 10 ans de ça d'être en contact avec un groupe de Roms installé sur les quais du Rhône près de Villeurbanne, quelle misère! L'alcoolisme, la dépression... on est très loin mais alors très loin de l'image romantique empreinte de lyrisme du nomade libre comme l'air...(bien entendu on ne peut pas dire que ce groupe que j'ai connu représente à lui seul l'ensemble de la communauté Roms mais donne tout de même un bon aperçu...)

Sur le plan économique comment survivent-ils? Inutile de vous dire que la vente d'ouvrages artisanaux de vannerie ne suffit pas...le négoce, la réparation de véhicules d'occasions est certainement l'activité principale, et à cette activité est intimement lié, ne le cachons pas, le traffic de voitures "volés" et autres marchandises dont la provenance est considéré dans nos société comme "illégale".
Mais ont-ils le choix dans une société qui fonctionne sur le mode de l'esclavage salarié? Comment peuvent-ils survivrent autrement dans une société où ils ne sont pas acceptés mais tout juste tolérés?
De plus peut-on considérer que la provenance qualifiée d'illégale de certaines marchandises soit du vol? En effet les structures économiques et la loi sont au service de ceux qui dirigent ce monde, c'est à dire faites pour les multinationales, les banques, les compagnies d'assurance... or ces dernières volent, exploitent et tuent en masse de manière éhontée mais c'est sur le Manouche que la "bonne" société pointe tout naturellement un doigt accusateur! Alors que les activités dites "illégales" de ce dernier ne sont que le symptôme d'une société pronfondément injuste.

Nos multinationales s'approprient le monde, anéantissent des familles entières, détruisent la santé humaine et l'environnement, nous réduisent soit au "confortable" esclavage salarié ou nous condamnent au chômage... mais ces fumiers qui mettent à genoux ce monde ne sont pas considérées comme des voleurs parce que la loi est de leur côté! C'est leur loi! Ils l'ont fait pour eux et dans le plus pur respect de la démocratie "made in capitalist"!

Les nomades (je parle des "vrais" et pas des Bobos en crise existentielle qui font un voyage initiatique avec la CB dans le porte-feuille) représentent selon moi la dernière population résiduelle d'hommes libres en Occident

#73 lanimal

lanimal
  • Localisation:Taiwan

Posté 12 mai 2005 - 05:21

Je n'ai pas fini, je finirai un peu plus tard...

#74 lanimal

lanimal
  • Localisation:Taiwan

Posté 12 mai 2005 - 05:55

Donc je disais que les nomades (je parle des "vrais" et pas des Bobos en crise existentielle qui font un voyage initiatique avec la CB dans le porte-feuille) représentent selon moi la dernière population résiduelle d'hommes libres en Occident. Le fait qu'ils aient réussi à se maintenir en marge du système de l'esclavage salarié est certes quelquechose d'appréciable mais ne doit pas nous faire occulter la triste réalité de leur situation: gros problèmes d'alcoolisme, espèrance de vie bien en deça des sédentaires, rejet de la part des sédentaires, ils évoluent dans un environnement économique dont le fonctionnement ne leur permet pas de survivre autrement que par des système que le sédentaire de base considère comme de la "magouille"... Nos sociétés ne leur laissent que deux alternatives: soit ils se sédentarisent et intègrent sagement le système économique de l'esclavage salarié (le souhait de nos Etats qui n'apprécie guère ces populaces mobiles et "indomptées"), soit ils maintiennent leur mode de vie mais au prix d'une vie de "misère"...

En ce qui concerne le nomadisme comme nouvel alternative au sédentarisme actuel c'est un système qui n'est pas viable. Il suffit tout simplement de faire une petite recherche sur la consommation annuelle de viande et de légumineuses par exemple d'un pays comme la France pour comprendre que la biomasse "comestible" présente dans la nature n'est pas suffisante pour subvenir à une telle demande. Si seulement 1/4 de la population par exemple se mettait à la cueillette et à la chasse pour se nourrir en peu de temps la Nature deviendrait un vrai désert. Malheureusement la pression démographique humaine est telle que seul l'agriculture peut fournir suffisamment d'aliment pour nourrir tout ce monde...l'époque où l'homme était numériquement peu important est révolue, seules quelques populations peuvent se permettre un tel mode de vie, mais cela ne doit pas être une nouvelle alternative de mode de vie à adopter en masse, la nature ne saurait supporter une telle pression (regardons ce qui se passe avec les réserves halieutiques de nos océans, on frôle l'épuisement...)

A+

#75 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 386 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 12 mai 2005 - 07:25

Je ne suis pas d'accord avec la fin de ton message dans la mesure où la plupart des nomades que j'ai connu travaillaient justement pour l'agriculture.
Main d'oeuvre saisonnière, ils bossaient (dur) dans les vignes, les vergers et les champs maraîchers.
Ce qui leur permettait dans certains cas d'être payés en nature (légumes, fruits, viande, vin...)

#76 korrotx

korrotx
  • Localisation:Euskal Herria

Posté 12 mai 2005 - 09:04

petit HS : l'épuisement de la majorité des réserves halieutiques n'est pas directement liée au fait qu'on est trop nombreux, mais à la surpêche, c'est à dire que la capacité de pêche est plus importante que la capacité maximale des populations de poissons à se renouveler. De même que dans les pays riches on mange en moyenne trop de viande, la demande en poisson est également trop importante par rapport aux besoins réels. Comme dit Daniel Pauly : "Il est encore temps de sauver nos pêcheries, mais uniquement si elles sont réinventées non pas en tant que source d'un apport indéfiniment croissant en poisson pour une population humaine croissant indéfiniment, mais en tant que source d'un complément sain à des régimes basés sur les céréales."
D'ailleurs ce constat sur la pêche est extensible à la chasse et à la cueillette. Mais le nomadisme ne sous-entend pas forcément l'absence d'agriculture : l'élevage c'est aussi l'agriculture, les éleveurs nomades il y en a encore pas mal dans le monde (par exemple en Afrique de l'Ouest, en Asie centrale, ...), et ils vont bien rigoler quand ça sera le pic pétrolier chez nous.

#77 lanimal

lanimal
  • Localisation:Taiwan

Posté 12 mai 2005 - 13:57

Je ne suis pas d'accord avec la fin de ton message dans la mesure où la plupart des nomades que j'ai connu travaillaient justement pour l'agriculture.
Main d'oeuvre saisonnière, ils bossaient (dur) dans les vignes, les vergers et les champs maraîchers.
Ce qui leur permettait dans certains cas d'être payés en nature (légumes, fruits, viande, vin...)

En fait je parlais de nomadisme "vrai" auto-suffisant, c'est à dire le nomade menant une vie de chasseur-cueilleur comme cela était le cas il y a environ 20 000 ans de ça. A l'heure actuelle le nomadisme "réel" ne pourra jamais être autre chose qu'un mode de vie pouvant être pratiqué que par une minorité, parce qu'en raison de nos effectifs numériques la nature en elle-même ne peut plus subvenir à nos besoins... Par contre je suis d'accord qu'un nomadisme tel que tu l'as décrit est tout à fait viable, il suffit qu'il y ait une coopération harmonieuse entre les nomades et les sédentaires agriculteurs pour que les choses fonctionnent parfaitement.

petit HS : l'épuisement de la majorité des réserves halieutiques n'est pas directement liée au fait qu'on est trop nombreux, mais à la surpêche, c'est à dire que la capacité de pêche est plus importante que la capacité maximale des populations de poissons à se renouveler. De même que dans les pays riches on mange en moyenne trop de viande, la demande en poisson est également trop importante par rapport aux besoins réels. Comme dit Daniel Pauly : "Il est encore temps de sauver nos pêcheries, mais uniquement si elles sont réinventées non pas en tant que source d'un apport indéfiniment croissant en poisson pour une population humaine croissant indéfiniment, mais en tant que source d'un complément sain à des régimes basés sur les céréales."
D'ailleurs ce constat sur la pêche est extensible à la chasse et à la cueillette. Mais le nomadisme ne sous-entend pas forcément l'absence d'agriculture : l'élevage c'est aussi l'agriculture, les éleveurs nomades il y en a encore pas mal dans le monde (par exemple en Afrique de l'Ouest, en Asie centrale, ...), et ils vont bien rigoler quand ça sera le pic pétrolier chez nous.


Exacte, et tu fais bien de préciser en plus que les protéines d'origine animale doivent être conçu comme un apport complémentaire à une alimentation à base de légumineuses et de céréales...
Ceci dit faisons attention au transpositions hâtives. Les populations nomades d'Afrique ou d'Asie évoluent dans des environnements qui se prêtent merveilleusement bien à ce mode de vie. Les contingences environnementales de la Mongolie par exemple avec ses densités de populations très faibles sont différentes de celles de la Chine où des régions dépassent allègrement les 300 habitants au km² en moyenne...n'oublions pas qu'il ne doit pas avoir plus de 30 millions, disons 50 pour être gentil, de nomades sur l'ensemble de la planète, ce qui est en fait dérisoire sur plus de 6 milliards d'habitants...
Le prélèvement sur la nature de ressources alimentaire doit se faire avec grande parcimonie, même l'élevage doit étre envisagé avec prudence, en effet on a trop souvent tendance à occulté l'influence sur l'écosystème du bétail...pour shématiser l'herbe broutée par la vache sera de l'herbe qui n'ira pas dans le ventre des chevreuils...
Quoiqu'il en soit les choses sont loin d'être simple, le seul espoir c'est une stabilisation de la population humaine, en effet quoique nous fassions nous vivont dans un sytème clos donc fini ayant des ressource limitées, par conséquent un dévelopement infini dans un sytème fini est impossible à entretenir ad eternam...si nous continuons de la sorte dans cette logique absurde capitalistique nous ferons que précipiter les choses, si nous optons pour un mode de vie non basé sur le profit, l'exploitation et le plus possible respectueux de l'environnement nous pourrons survivre plus longtemps, mais sans une stabilisation de la population nous courront inévitablement à la catastrophe... cela sera juste une question de temps...

Ce que j'aime bien dans le nomadisme c'est que l'on ne s'approprie pas la terre, on ne prive pas autrui de la jouissance de la terre en la déclarant comme étant sa propriété exclusive...ceci dit nomadisme ne signifie pas non plus absence de conflit...chez les peuples nomades les conflits existent aussi, car si dans le nomadisme on ne s'approprie pas la terre on dépend tout de même des ressources qu'elle porte pour sa subsistance et donc il peut naître des compétitons entre les différent clans pour s'attribuer telle ou telle ressource vitale...



A+

Modifié par lanimal, 12 mai 2005 - 14:08 .


#78 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 386 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 03 juillet 2008 - 08:23

Ficher, trier, expulser

29 juin 2008 | Ailleurs, Au jour le jour, En Italie, Récits

« Un pays sans Rroms est un pays sans liberté », citation rom (ter)

Dans la catégorie « les Droits de l'homme on s'assied dessus », Roberto Maroni, le ministre de l'Intérieur italien, vient de franchir une nouvelle étape. Il a en effet présenté devant le comité des affaires institutionnelles de la Chambre des Députés des dispositions concernant la communauté rom.
Il s'agit ni plus ni moins, et bien qu'il s'en défende, d'un véritable fichage ethnique puisque les empreintes digitales de tous les habitants des campements nomades italiens (environ 140 000 personnes) seront relevées.
Y compris celles des enfants.

La suite ici : http://www.celestiss...trier-expulser/

Modifié par Tis, 09 juin 2014 - 09:52 .


#79 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 152 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 04 juillet 2008 - 20:45

En France les MAnouches ont encore l'obligation d'une carte d'identité spéciale avec visa régulier des autorités de police… Une habitude qui perdure depuis le gouvernement de Vichy…
Ces populations nomades avaient été regroupées dans des camps de détention gérés par le même gouvernement. La libération? Ils l'ont connu 2 ou 3 ans après la fin de la guerre. Leur calvaire n'a pas été le fait de l'occupant.
Le devoir de mémoire ne semble pas concerner cette honteuse pratique policière.
Camp de détention???

#80 _adrien_

_adrien_

Posté 25 septembre 2008 - 17:35

ais je dit, que c'est ce qui avait ete dit ? j'ai pas le droit de developper d'autres questions ? c'est toi que je trouve penible

ce que j'ai retenu c'est qu'adrien avait un vehicule mobile mais pas comment il payait l'essence et la nourriture.

le monde du travail est tres dur (de + en + dur) pour les sedentaires, ça doit pas etre rose pour les nomades.

j'ai pas l'impression que ce type d'existence soit compatible avec la vie de famille (le peu d'espace, la precarité, etc.). Enfin, c'est mon avis perso, si tu le permets evidemment ecliptux

3 ans après ... lol

comme je me ballade je rencontre des gens, et les gens ont souvent des trucs casser, et comme je sais réparer.... le troc va tout seul.