Aller au contenu


Photo

Le cinéma documentaire


  • Veuillez vous connecter pour répondre
117 réponses à ce sujet

#41 Enigmus

Enigmus
  • Localisation:Jura, Suisse.
  • Intérêts:la nature, la spiritualité et sciences.

Posté 06 mai 2005 - 12:05

je suis pas fan de Jonnhy Halliday, mais quand on me parle de droit d'auteur.
je pense à sont procés qui lui interdit de récupérez les originaux de ses albums.

Alors on vois comment les droits d'auteur sont respecter par la justice et les majors
comment voulez vous que ça donne l'exemple à ceux qui on besoin de se cacher pour
faire ce que d'autre font au grands jours devant le silence approbateur de la plebe.

Quand on compare les marge des majors et les marges des copieurs.
il y a de quoi se demander qui volent réelement le peuple.

#42 taoupet

taoupet
  • Localisation:aveyron

Posté 06 mai 2005 - 22:46

en réponse à mirza:

Certes toutes les salles de ciné ne sont pas encore des salles de débat mais il y en a de plus en plus dans les petites salles plus particulièrement. Cela demande de se tenir informé de la programmation de son ciné. Il faut aller chercher l'info car elle ne viendra pas seule. Ces cinés ont de petits budgets, ils ne peuvent faire de grosses promotions. De plus quand le film va etre projetté 15 fois dans la même salle, il n'y aura qu'un débat, il faut être à l'affut!!!

Je propose:
Hotel Rwanda

L'histoire vraie, pendant le génocide rwandais, de Paul Rusesabagina, un hôtelier responsable du sauvetage de milliers de personnes.

http://www.allocine....film=55666.html
http://www.allocine....e=18370620.html

Un film à voir pour mieux comprendre le génocide rwandais ainsi que l'influence de l'occident sur le rwanda et sur l'Afrique. C'est un film très fort en émotion.

#43 David

David

    Bricoleur du dimanche

  • Membres
  • 301 messages

Posté 07 mai 2005 - 05:34

Je suis d'accord avec toi taoupet, c'est un beau film, Hotel Rwanda, même si je ne m'étendrais pas sur sa véracité historique (ce n'est d'ailleurs pas vraiment un documentaire), n'ayant pas trop cherché dans ce sens. En tout cas, le message de fraternité au dela de la guerre est puissant !

#44 taoupet

taoupet
  • Localisation:aveyron

Posté 23 juillet 2005 - 22:30

Vous connaissais mon attrait pour les films documentaires et bien je me suis rendu au festival Resistances de Foix.
C'était vraiment excellent, et je le conseille vivement. http://www.cine-resistances.fr/

Je retiendrai 2 documentaires:

Téléphonie mobile, sommes nous tous des cobayes?

Ce documentaire tend à démontrer que le téléphone portable est nuisible pour l'homme et qu'il peut même déclencher des cancers. Bien sur aucune étude n'a été menées. Du moins dès que l'on trouve des effets suspects, les crédits pour la recherche sont coupés.
J'utilise mon portable vraiment différemment, encore quelques mois pour me désintoxiquer et je le jette!
J'achèterai ce reportage à la réalisatrice mais il sera disponible dans quelques mois sur emule. c'est en copyleft.

A toute épreuve

Belgique et nord de la France. Dans les compétitions de course à pied, les vainqueurs sont souvent des Kenyans qui ne courent pas pour la gloire mais pour la récompense. Pour eux, c'est un travail difficile et souvent la seule source de revenus pour leur famille. Une version inattendue des rapports nord-sud.
Il en est de même pour les JO, est ce encore du sport quand certains courent pour manger?

100 films ou documentaires ont été diffusés lors de ce festival. Il est quasiment impossible de les voir au ciné, à la télé ou sur internet. Ceci est vraiment regretable car ils étaient d'une grande qualité.

#45 taoupet

taoupet
  • Localisation:aveyron

Posté 21 septembre 2005 - 21:56

je propose un autre film documentaire:

Désentubages cathodiques

TNT , TROIS FILMS POUR DYNAMITER LE PETIT ECRAN

A l’assaut des citadelles de l’opinion...

Nous nous voulons autant les dynamiteurs du petit écran que les démineurs des mystifications médiatiques. Un vent nouveau de contestation de l’ordre médiatique se lève. Les hyper-concentrations des médias, l’arrogance des patrons de presse, la servilité des rédactions, les opinions du renoncement et de la résignation, les idéologies du consumérisme, les manipulations du langage et de la réalité ne seraient donc pas éternelles ?

Le programme TNT (Tir Nourri sur la Télé) entend contribuer au sabotage des médias dominants. Il s’articule autour de trois films, dont les emblématiques Pas vu pas pris et Enfin Pris ? de Pierre Carles et le film collectif Désentubages Cathodiques de Zaléa Tv. Ces trois films ont de très fortes chances de rester invisibles à la télévision, même si le petit écran se décline désormais sous forme de Télévision Numérique Terrestre. Sortis en salles respectivement en 1998 et 2002, les deux films de Pierre Carles n’ont rien perdu de leur saveur et de leur pertinence et sont loin d’avoir été vus par toute une génération qui ne s’est pas révélé aussi docile que prévu. Le mouvement des lycéens n’a t-il pas apporté un démenti cinglant à tous ceux qui imaginaient la jeunesse impuissante parce que nourrie aux programmes de télé-réalité ? Quant à Désentubages Cathodiques il annonce la création d’un jeu de société à la portée de toutes et tous : le démontage des manipulations du petit écran et l’extinction des voix de nos maîtres.

La sortie aux mêmes dates de L’Almanach Critique des Médias aux Editions des Arènes, somme conséquente des objets de la critique des médias de ces dernières années, tombe à point nommé. Certains verront peut-être dans cette conjonction un plan d’encerclement mûrement préparé et réfléchi, la touche finale d’une campagne entamée quelques années auparavant pour avoir raison du pouvoir d’influence des médias. En réalité, il ne faut voir dans cette conjonction qu’une coïncidence heureuse, un hasard objectif. Les ripostes à l’ordre médiatique sont appelées à se multiplier. Celles-ci se sont développées de manière souterraine depuis quelques années avec la publication d’ouvrages critiques, la création de médias libres, la production de films indépendants, la multiplication - à la périphérie des débats autorisés - de lieux autonomes de paroles.

Le sabotage des médias ne pourra se faire sans un certain sens de l’humour et sans une certaine rigueur de pensée. Il s’agit de miner patiemment et de manière systématique les fondements du discours médiatique. Le résultat du référendum du 29 mai a prouvé au grand dam des patrons de presse, des éditorialistes, des présentateurs vedettes, des journalistes aux ordres, la perte d’influence des médias. Mais la résistance continue d’être une exception et la collaboration une norme. Comme le souligne l’association Acrimed : « la question des médias et de leur avenir est une question trop sérieuse pour être abandonnée seulement à leurs responsables. C’est une question trop grave pour que seuls s’en préoccupent quelques syndicats et associations. C’est une question politique qui concerne toutes celles et tous ceux qui n’entendent pas que le marché pense pour eux et agisse à leur place. »

Par ailleurs de la critique des médias à la création des médias de la critique, il n’y a qu’un pas à franchir. C’est pourquoi nous vous invitons à venir dans les salles à débattre autour du programme TNT, à vous approprier ces films, à mobiliser, à rêver d’un monde sans industriels de l’information, à créer les médias libres de demain.

Vous vous en doutez, nous ne comptons guère sur les grands médias pour relayer l’opération TNT. C’est pourquoi nous vous invitons à vous faire le média du sabotage des médias, à inciter votre salle de cinéma à programmer l’opération TNT, à convaincre votre libraire d’accorder une place de choix à L’Almanach Critique des Médias...

Co-errances

source:http://www.co-errances.org/article.php3?id_article=762

il est diffusé actuellement dans 6 salles! :D

#46 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 21 septembre 2005 - 23:25

Téléphonie mobile, sommes nous tous des cobayes?

Ce documentaire tend à démontrer que le téléphone portable est nuisible pour l'homme et qu'il peut même déclencher des cancers. Bien sur aucune étude n'a été menées. Du moins dès que l'on trouve des effets suspects, les crédits pour la recherche sont coupés.
J'utilise mon portable vraiment différemment, encore quelques mois pour me désintoxiquer et je le jette!
J'achèterai ce reportage à la réalisatrice mais il sera disponible dans quelques mois sur emule. c'est en copyleft.

Concernant ce documentaire très intéressant, il est dispo sur le site http://www.next-up.o...uette3film0.php ou sur la mule.
Il ne passera jamais sur une chaine de télé car aucune n'acceptera de perdre le budget pub de SFR, Bouygues et France Telecom pour diffuser ce doc, donc faites tourner...

Shivaya

#47 Sortirdelhiver

Sortirdelhiver
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lorraine

Posté 22 septembre 2005 - 13:21

A propos du documentaire "Désentubages cathodiques" dont parlait Taoupet, Olivier Adam, l'un des réalisateurs, était invité ce midi au 13/14 de France Inter. L'émission peut être réécoutée (pendant combien de temps?) sur le site de France Inter ici.

Les trois documentaires, "Désentubages cathodiques", "Pas vu pas pris" et "Enfin pris?" sont diffusés dans quelques salles (liste et horaires ) pour les chanceux.

Pas de salle tout près de chez moi, dommage... :D

#48 taoupet

taoupet
  • Localisation:aveyron

Posté 04 octobre 2005 - 22:36

Pour ceux qui ont la télé, je propose un documentaire en 3 parties sur france5:
L'agence

Jeudi 6 octobre 2005
Début : 20h56

PREMIER MOUVEMENT - UN AUTOMNE AUX ULIS

Série documentaire en 3 épisodes de 52' écrite et réalisée par Yves Riou et Philippe Pouchain, et produite par P. Prod, avec la participation de France 5. 2005. Pendant huit mois, les réalisateurs se sont immergés dans la vie d'une agence de l'ANPE. À l'agence des Ulis, dans l'Essonne, ils ont suivi le parcours de plusieurs chômeurs d'âges et de niveaux de formations différents, dans leurs recherches d'emploi. En parallèle, ils ont également suivi le travail des agents de l'ANPE et les dispositifs mis en place pour aider les chômeurs. (1/3) Premier mouvement : un automne aux Ulis. Ce premier volet montre le fonctionnement de l'agence, le flux et le reflux des chômeurs, les longs têtes à têtes dans les 'confessionnaux' de l'agence, les pluies de coups de fil qui se déversent au standard, la maladie de la réunionnite et l'opacité de jargon de l'ANPE avec ses directives permanentes qui usent les neurones des agents. Isabelle, la directrice, est prise entre le marteau de la direction et l'enclume de la réalité du chômage. Cela n'empêche pas que des rapports finissent par s'établir entre les agents et les demandeurs d'emplois. À cinquante ans, Pietro, ancien employé du Club Med veut monter une pizzeria. Le film le suit dans son parcours de ' créateur d'entreprise '. Marielle, trente ans, deux enfants veut suivre une formation de conductrice de car mais se fait reconduire par les employeurs. Hénar, quant à elle, n'a pas travaillé depuis quatre ans. Après avoir consacré ce temps à ses enfants, elle veut confronter son désir de devenir hôtesse d'accueil à la réalité du marché du travail. Et les chômeurs de longue durée ? Ce long marathon qui peut mener au pire. Rencontre avec Christian. Enfin, Jean-Baptiste distribue des journaux, prêt à prendre tous les boulots pour nourrir sa jeune famille en attendant de toucher son RMI.

Jeudi 13 octobre 2005
Début : 20h55

DEUXIEME MOUVEMENT - UN HIVER AUX ULIS
Au guichet, tout le monde attend son tour pour faire le point de sa situation. Piétro piétine à ne rien faire, comme Hénar qui n'a pas travaillé depuis quatre ans. Après avoir consacré son temps à ses enfants, celle-ci va confronter le désir de devenir hôtesse d'accueil à la dure réalité du marché du travail. Géraldine, 30 ans, ex-assistante commerciale veut créer une entreprise de ' relooking '. En attendant d'être à son compte, elle ' relooke ' Vincent, qui a quitté le lycée à 16 ans. À 20 ans, il erre dans les couloirs de l'agence où il est classé BNQ (bas niveau de qualification). Sandie, cadre commerciale de 34 ans, divorcée et mère de deux enfants, garde la tête haute et reste d'une grande lucidité. Elle vient bien malgré elle de déposer un dossier pour obtenir le RMI. La caméra la suit dans ses démarches mais aussi dans l'aide psychologique qu'elle apporte à Hénar pour qu'elle fasse le deuil de son rêve de devenir hôtesse d'accueil. Abdel, cadre sans emploi a changé son prénom pour retrouver du travail. Malgré cela, il pointe toujours à l'agence et, pour ' rester debout ', il donne des cours d'alphabétisation.


Jeudi 20 octobre 2005
Début : 20h54

TROISIEME MOUVEMENT - UN PRINTEMPS AUX ULIS
Après les fêtes de Noël, lendemains difficiles à l'agence. Avec les nouvelles directives de la loi Borloo et le flot ininterrompu des demandeurs d'emploi que la caméra continue de suivre dans leurs parcours et leurs stratégies pour ne pas sombrer. Vincent ne se remet pas d'un entretien d'embauche raté mais Valérie a retrouvé le sourire et une embauche comme caissière. Géraldine, elle aussi, remonte la pente. Avec son nouveau travail, elle a repris ses cours de danse. Abdel ne voit toujours pas le bout du tunnel. Bertrand, cadre supérieur au chômage, part chaque matin à la même heure qu'avant. Sa voiture est devenue un bureau itinérant d'où il cherche du travail. À l'agence, on ploie toujours sous les directives. On accueille, on oriente, on fait ce qu'on peut mais on a toujours le sourire lorsqu'un chômeur retrouve du travail.

a vos magnétos!!

#49 taoupet

taoupet
  • Localisation:aveyron

Posté 18 octobre 2005 - 23:01

je viens d'aller voir le documentaire l'argent de Isaac Isitan

La monnaie est le sang de l’économie et le moteur de l’échange. Récemment, l’Argentine et la Turquie ont vu leurs monnaies nationales se dévaluer dramatiquement et ces pays dits riches se sont retrouvés au bord de la faillite. Emprisonnées dans une spirale d’endettement, l’Argentine et la Turquie en sont venues à se vider de leurs ressources financières à travers les privatisations et le paiement de leur dette extérieure, précipitant la « dollarisation » de leurs économies nationales.Isaac Isitan mène une enquête passionnante auprès d’économistes et décortique les mécanismes de création et de régularisation du contrôle monétaire à l’échelle nationale et internationale.
source: http://www.journarle...?id_article=204

j'ai donc appris que la turquie avait subit le même sort que l'argentine. Soit je ne sais pas m'informer, soit ils ne savent ou ne veulent pas nous informer!

A la fin du documentaire, ils donnaient un exemple de SEL aux états-unis. Le système était bien développé. L'organisateur a dit: "puisque l'état ne veut pas nous donner l'argent dont on a besoin pour vivre, alors on a créé notre monnaie" autrement dit " La façon la plus efficace de combattre un système qui ne nous convient plus n'est pas de lutter contre lui mais de s'en désintéresser et de ne plus l'alimenter" :D

Pour ceux que ça intéresse et qui habitent Paris, il existe une association qui diffuse des documentaires engagés:
http://voiretagir.com/

il est aussi possible de commander certains documentaires.

Modifié par taoupet, 18 octobre 2005 - 23:04 .


#50 Boo

Boo
  • Genre: Femme
  • Localisation:Planète Chouchen

Posté 18 octobre 2005 - 23:12

Merci pour le lien Voir et Agir, taoupet, c'est cool ce qu'ils font :D

j'ai donc appris que la turquie avait subit le même sort que l'argentine. Soit je ne sais pas m'informer, soit ils ne savent ou ne veulent pas nous informer!


Et ben j'dois pas savoir m'informer non plus alors.......(quoi que j'sois pas une référence ;) )


;)

#51 taoupet

taoupet
  • Localisation:aveyron

Posté 18 octobre 2005 - 23:17

j'ai pas donné tous les détails mais on voit une femme s'immoler par le feu dans une banque, d'autres sont prêtes à sauter d'un toit d'un immeuble, les pompier tendant une bache pour les récupérer!!! Tous ces gestes de désespoirs se passent AUX PORTES DE L'EUROPE!!!

#52 Boo

Boo
  • Genre: Femme
  • Localisation:Planète Chouchen

Posté 18 octobre 2005 - 23:25

Ouaip...en Argentine aussi, y a des coins où ça a été particulièrement atroce. J'ai une amie de là-bas qui m'a raconté :D

#53 krollyoli

krollyoli

    butineuse toutes fleurs non OGM

  • Membres
  • 377 messages
  • Localisation:Belgique

Posté 21 octobre 2005 - 19:17

Du côté économique, le très engagé réalisateur Gilles Balbastre a à son actif:

- MOULINEX, La mécanique du pire, 2003

Lors du Forum économique mondial de Davos, en janvier 2004, un sujet d’inquiétude a surgi, inattendu dans les cénacles : les délocalisations. Tant que celles-ci concernaient les industries traditionnelles, nul n’y trouvait à redire. Désormais, elles affectent des emplois de service parfois qualifiés (informatique, conseil juridique...) et touchent les classes moyennes. Les dirigeants occidentaux commencent à s’en inquiéter. En France, à la veille des échéances électorales, le président de la République et le gouvernement font semblant de découvrir les dégâts de la désindustrialisation afin de masquer leur bilan social désastreux (lire Etat d’urgence sociale). L’affaire Moulinex représente un cas d’école : soumise à la « dure loi des marchés financiers », l’entreprise a exigé des salariés des adaptations sans fin. Dont elle est morte.
suite sur le site du monde diplomatique

Il a été diffusé sur France 5.
Le réalisateur a indiqué (dans le débat précédent le film) qu'il pourrait faire le même documentaire avec le scénario de Moulinex dans 10- 15 ans avec EDF-GDF!!!!! Dérégulation, dérégulation..................
Bon qui était dans le conseil d'administration de Moulinex ?
Alain Minc, Pascal Lamy......................

qui a pondu la loi de dérégulation en 1985? ..........................M. Naouri, directeur de cabinet de P. Bérégovoy sous Fabius.
qui est le principal actionnaire de Moulinex en 1994?......................... le groupe financier Eurys,
qui est président d'Eurys? .......................M. Naouri , qui quittera Moulinex dans sa belle période avec du pognon....plus d'info ici

Sur la radio des sous et des hommes vous pouvez écoutez G. Balbastre interviewé à propos de ce documentaire; une consolation pour ceux qui ne l'ont pas vu (ou pu le voir), généralement les branches d'Attac organisent des projections.


- Le chômage a une histoire , Fr., 2001
monde diplomatique

Pour les bruxellois, le chômage a une histoire (en présence du réalisateur) et Attention danger travail de Pierre Carles seront diffusés au cinéma NOVA, 3 rue d'Arenberg, Bruxelles, durant le mois de novembre.
Sur le site de Nova, d'autres documentaires sont programmés dans la même veine.
Les dates de certains documentaires sont dans le calendrier de ce site.

Modifié par krollyoli, 21 octobre 2005 - 19:24 .


#54 taoupet

taoupet
  • Localisation:aveyron

Posté 31 octobre 2005 - 22:55

je propose un documentaire sur les médias italiens:

Viva Zapatero !
Dans une Italie où Berlusconi contrôle la quasi-totalité des médias, Sabina Guzzanti célèbre humoriste italienne voit son show déprogrammé de la télévision publique après sa première diffusion sous le prétexte de " vulgarité " et d'insultes au gouvernement. A l'occasion de cette mise à pied, Sabina Guzzanti va enquêter avec autant d'humour que de sérieux auprès de la classe politique et médiatique sur l'état de la démocratie en Italie et en Europe.

sortie le 21 décembre 2005


autre critique extraite du site bellaciao:

VIVA ZAPATERO : un brûlot sous la botte de Berlusconi

62e Mostra. Un documentaire dénonce la dérive totalitaire du système médiatique italien.

de Olivier SEGURET Venise

La veille de la clôture de la 62e Mostra, une grande précaution et beaucoup de mystère ont précédé la projection surprise du documentaire de Sabina Guzzanti, Viva Zapatero, présenté hors de toute sélection mais discrètement parrainé par les responsables du festival. Pourquoi tant de prudence ? Parce qu’il s’agit d’un violent brûlot anti-Berlusconi et qu’il fait précisément état de la censure brutale, perverse et néototalitaire qui s’est abattue sur la Péninsule et, en particulier, sur ses médias. Ceux-ci, publics ou privés, se trouvent désormais, dans leur écrasante majorité, entre les mains du Condottiere ou de ses sbires : soit ils lui appartiennent directement via son empire Mediaset, soit ils sont sous son contrôle politique (le service public), soit ils lui sont soumis par l’argent, la peur, la lâcheté.

Satire. Sabina Guzzanti est une forte personnalité du monde des spectacles italiens. Célèbre comique et imitatrice, elle devait écrire et produire pour la Rai, télé d’Etat, un show satirique comme il en existe dans toutes les démocraties : le film évoque notamment l’exemple des Guignols français avec envie et admiration. Mais, dès sa première diffusion, l’émission, baptisée Raiot, a été brutalement débarquée, sous le prétexte de « vulgarité » et d’insultes au gouvernement. L’affaire a fait grand bruit en Italie mais pas de la façon qu’on aurait pu espérer : très habilement, hélas, les médias à la solde du pouvoir ont déplacé le débat sur la nature même de la satire et, y compris à gauche, plutôt que de se révolter solidairement ou, au minimum, de reconnaître qu’il y avait là une censure pure et simple, on a préféré enculer les mouches sur le thème : la Rai doit-elle être une tribune politique façon Hyde Park Corner ?

Plutôt du genre roquet féroce, la Guzzanti a saisi l’occasion de cette mise à pied pour enquêter, avec autant d’humour que de sérieux, auprès de la classe politique et médiatique sur l’état de la démocratie péninsulaire. Même si l’on éprouve une certaine jubilation à la voir mordre les mollets des notables du berlusconisme, qu’elle traque jusque dans la rue, la riche substance de Viva Zapatero est particulièrement angoissante et dépressive. Y défile un cortège d’ectoplasmes veules et pleutres, pétrifiés par la peur, quand ils ne sont pas tout bonnement cyniques et fiers de leur indignité.

On apprend énormément de choses dans ce documentaire libérateur qui sortira la semaine prochaine dans quelques salles du pays, grâce à l’opiniâtreté du distributeur indépendant local Lucky Red. Par exemple que l’Italie a été sévèrement rétrogradée à la 67e place par l’Observatoire mondial des libertés civiles. On rigole aussi plus d’une fois devant les sketches et imitations dévastateurs de la comique-réalisatrice, sorte de Jennifer Saunders politique. Mais on a aussi la gorge nouée devant certains témoignages recueillis, comme celui de l’acteur de théâtre et satiriste Beppe Grillo, « ennemi numéro 1 » de Berlusconi et à ce titre boycotté par les télés malgré sa grande popularité : en pleine conférence de presse, il conjure les journalistes de se révolter ou, du moins, d’écrire ce qu’ils pensent et de décrire ce qu’ils voient. L’embarras alors lisible sur les visages est une honte pour la profession.

Larmes. Emotion plus forte encore lorsque le patriarche Giorgio Pieroni, l’un des journalistes les plus respectés d’Italie, lui aussi viré de la Rai avec une charrette d’insoumis bien remplie, s’étrangle dans ses larmes en évoquant le sort des libertés et de la démocratie dans son pays (et notamment le ménage sournois fait au quotidien Corriere della Sera).

Même glissé en catimini et sous les sarcasmes exaspérés des politiciens de la Ligue du Nord, furieux de voir cet ovni aussi irrespectueux qu’imprévu débarquer sur le Lido, Viva Zapatero est le film politique qui manquait à la Mostra, celui qui appelle un fasciste un fasciste, remettant les pendules à l’heure juste avant les festivités de clôture : en nous rappelant à quel point, sous la botte du berlusconisme, le bel paese est défiguré, Sabina Guzzanti fait preuve d’un courage qui devrait être naturel mais qui devient ici héroïque. C’est elle, bien sûr, la vraie Zapatera.

#55 krollyoli

krollyoli

    butineuse toutes fleurs non OGM

  • Membres
  • 377 messages
  • Localisation:Belgique

Posté 08 janvier 2006 - 12:33

Le film Viva Zapatero sort en Belgique le 25 janvier, et en avant première à Bruxelles dans le calendrier

Sinon, voici sur ce site http://www.ecofilm.de/index.htm des documentaires (achat) sur les maisons en paille, Fukuoka, la permaculture, sur les communautés. Ils sont disponibles en version française même si le site est en anglais. :horreur_grosyeux:

#56 taoupet

taoupet
  • Localisation:aveyron

Posté 31 mai 2006 - 14:58

hier, j'ai été voir en avant première ici najac, à vous la terre, c'est un film documentaire magnifique. Il a été sélectionné au festival de cannes 2006.

Ici Najac, à vous la Terre
C’est une bouteille lancée à la mer
Un battement d’aile de papillon
Dédié à l’humanité toute entière
C’est un acte de résistance
Pour la paix dans le monde
Le respect de la planète
L’amour de la belle ouvrage
La transmission des savoir-faire
C’est un message de vie
Donné par des humains de toutes les humeurs
Qui ont choisi de vivre de leurs utopies

http://www.ocean-films.com/icinajac/

La bande annonce est disponible sur le site

A voir absolument !!!

#57 taoupet

taoupet
  • Localisation:aveyron

Posté 21 aot 2006 - 15:07

du 20 au 26 août vont se tenir les états généraux du
film documentaire à Lussas en ardèche près d'Aubenas.

http://www.lussasdoc.com/index.php

#58 taoupet

taoupet
  • Localisation:aveyron

Posté 03 octobre 2006 - 07:23

Une Vérité qui dérange

L'humanité est assise sur une bombe à retardement. Les savants du monde entier s'accordent pour dire qu'il nous reste à peine dix ans pour éviter une catastrophe planétaire - un dérèglement majeur du système climatique qui entraînerait des perturbations météorologiques extrêmes, des inondations, de longues périodes de sécheresse, des vagues
de chaleur meurtrières.
Cette catastrophe d'une ampleur sans précédent, nous en serions les premiers responsables ; nous seuls pouvons encore l'éviter.
Plutôt que de sonner le tocsin de l'apocalypse ou de céder à la délectation morose, Une vérité qui dérange a choisi d'illustrer et de relayer l'action et le combat passionné d'un homme, l'ancien Vice-président Al Gore, qui depuis cinq ans sillonne les États-Unis pour persuader ses concitoyens de l'urgente nécessité de réagir à cette crise.

sortie le 11 octobre 2006

http://raffa.over-bl...le-3922222.html

le site officiel:
http://www.criseclimatique.fr/

#59 TomPouce

TomPouce

Posté 03 octobre 2006 - 12:57

Ah Al Gore est notre sauveur, votons pour lui. :ptdr: Quel con, croire qu'en 10 ans, on peut faire marche arrière. Quel bande de naifs. :P Et quand je vois la bande-annonce, je me demande de qui il parle quand il dit

Plutôt que de sonner le tocsin de l'apocalypse ou de céder à la délectation morose

Comme si un film pouvait changer quelque chose. On en est arrivé à s'en faire un spectacle. Avouons tout simplement que personne n'y crois réellement. :)

#60 YannouWeb

YannouWeb
  • Localisation:Bruxelles

Posté 03 octobre 2006 - 17:31

Quel con, croire qu'en 10 ans, on peut faire marche arrière.

On peut le faire (.com) :ptdr: