Aller au contenu


Photo

Pesticides


  • Veuillez vous connecter pour répondre
287 réponses à ce sujet

#1 MakeLoveNotWar

MakeLoveNotWar
  • Genre: Homme
  • Localisation:Grenoble

Posté 22 fvrier 2005 - 09:09

Ce sujet initialement intitulé "Cyberaction contre les pesticides" a été renommé pour élargir le débat.

=====

CYBERACTION

Les citoyens réagissent à la campagne de pub de l’UIPP pour les pesticides 21 Février 2005.


Depuis le 10 février, les industriels de la « protection » des plantes (UIPP) ont lancé une campagne grand public à destination des mères et pères de famille publiée dans Elle, Télérama, Paris Match, Avantage, Marie Claire, Marie France... qui doit durer 6 mois.
L'accroche de cette campagne se veut axée sur le dialogue et s’intitule : "Pesticides: on peut se poser des questions, on peut aussi y répondre".
A cette fin, deux outils ont été créés: un site Internet www.protectiondesrecoltes.fr et un numéro azur 0 810 10 55 00. D’après l’UIPP, l'idée est d'inciter « chacun à mieux comprendre et à s'informer sur l'utilité de ces produits ».
En fait, cette campagne vise simplement à rendre les pesticides « socialement » plus acceptables en faisant croire à un public non averti qu’ils ne sont pas dangereux, que leur emploi est totalement indispensable et que de toute façon les aliments biologiques ne sont pas meilleurs pour la santé ! (Voir à la rubrique "vos questions sur les pesticides"/ "est-ce mieux de manger bio?".)
C’est pourquoi nous vous proposons de réagir sans plus tarder à cette campagne scandaleuse.

Pour ce faire nous mettons en place une cyberaction en destination des journaux et revues publiant ces publicités. Nous vous demandons de copier la lettre ci-dessous (entre les lignes de XXXXXXXXXXXXXXX) , de la coller dans un mail puis de la signer (nom / prénom ville) et enfin de l’envoyer aux adresses mails de ces médias (ci-dessous).

Merci de nous permettre de suivre l’impact de cette cyberaction en nous mettant en copie de votre email. Utilisez l’adresse : pasdepubpourlespesticides@hotmail.fr

Merci beaucoup de votre aide précieuse dans ce dossier !

Nous reviendrons prochainement vers vous pour de nouvelles actions concernant ce dossier des pesticides et vous tiendrons informé de l’avancement de celui-ci.

Amitiés

pour le MDRGF : François VEILLERETTE et Nadine LAUVERJAT

* Contacter le MDRGF à propos de cette cyberaction
Nadine Lauverjat , Chargée de mission au MDRGF.
MDRGF (C/0 ARTAC) 57-59 rue de la convention
75015 PARIS
Tel/Fax : 01 45 79 07 59
pasdepubpourlespesticides@hotmail.fr

Lettre à envoyer aux rédactions suivantes :

Elle:
courrierelle@hfp.fr ; gabrielle@elle.fr ; pasdepubpourlespesticides@hotmail.fr

Télérama
courrier@telerama.fr ; regie@publicat.fr ; pasdepubpourlespesticides@hotmail.fr

Paris Match
flongeville@hfp.fr;pasdepubpourlespesticides@hotmail.fr

Marie Claire
redactionweb@marieclairemaison.com ; pasdepubpourlespesticides@hotmail.fr

L'Express
presse@lexpress.fr;courrier@lexpress.fr;pasdepubpourlespesticides@hotmail.fr




XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Madame, Monsieur,

Je tiens à vous faire savoir mon mécontentement, car, j’ai appris que votre magazine avait choisi d’ouvrir ses colonnes à la campagne publicitaire que L’Union des Industries de la Protection des Plantes (ou UIPP) vient de lancer, intitulée « Et vous que connaissez vous des pesticides ».
Cette campagne d’envergure fait la promotion des pesticides que ses adhérents (les firmes phytosanitaires) fabriquent et commercialisent. Elle développe trois grandes idées :


Les produits bio ne seraient pas meilleurs que les aliments issus de l’agriculture intensive. FAUX

Selon l’UIPP : « À ce jour, il n'a pas été démontré que les produits issus de l'agriculture biologique possédaient des qualités nutritionnelles supérieures à celles des produits issus de l'agriculture 'traditionnelle'. ». Leur lecture du rapport de l’AFSSA sur les aliments de l’agriculture biologique, juillet 2003, pris en référence est pour le moins restrictive! Le rapport dit en effet clairement que : « Le mode de production biologique, en proscrivant le recours aux produits phytosanitaires de synthèse, élimine les risques associés à ces produits pour la santé humaine et concourt à une moindre pollution environnementale, notamment de la ressource en eau. » (p 128).

L’emploi des pesticides de synthèse serait indispensable. ENCORE FAUX !

L’UIPP suggère que nous aurions à choisir entre les pesticides ou la famine, en employant des phrases comme : « Dans le passé, en l’absence de traitement adapté des récoltes, des cultures entières ont été anéanties, à l’origine de famines. ».
Pourtant, des modes de conduite agricole comme la production intégrée ou l’agriculture biologique produisent en quantité suffisante, en utilisant moins ou même plus du tout de pesticides de synthèse.
Des pays comme le Danemark, la Suède ou encore la Norvège ont divisé par deux, ou plus, leur consommation de pesticides en 5 à 10 ans et parviennent toujours à produire suffisamment .
Plus de 250 000 familles du sud et de l’est de l’Afrique travaillent environ 60 millions d’hectares en biologie , plus d’un tiers de la production agricole de l’ouest de l’Afrique est biologique et ces personnes ne connaissent pas la famine.

Cette utilisation serait sévèrement contrôlée et ne serait pas dangereuse. TOUJOURS FAUX !

Selon l’UIPP : « L'agriculture bio et l'agriculture ' traditionnelle ' sont toutes les deux soumises à des réglementations sévères dont le respect garantit l'absence d'effets négatifs sur la santé ».
Cette affirmation subtilement présentée vise à faire croire aux consommateurs que les substances utilisées par chacune de ces deux agricultures sont exemptes de dangers. Ceci est clairement faux car les produits utilisés dans ces deux types d’agricultures ne présentent pas du tout le même niveau de toxicité.
Des produits aux niveaux de toxicité bien plus importants sont utilisés en agriculture intensive tel que des substances classées T ou T+ ( Toxique ou Très toxique), pouvant entraîner la mort6. De plus, des multiples études s’intéressent aux effets à long terme des faibles doses de ces pesticides synthétiques, démontrant leur caractère cancérigène, mutagène, toxique pour la reproduction, perturbateur hormonal, neurotoxique etc.

La Commission Européenne elle-même, dans son 6ème Programme d’action pour l’environnement, a reconnu qu’il y a « des preuves suffisantes pour suggérer que les problèmes associés à la contamination de l’environnement et des aliments par les pesticides sont sérieux et s’aggravent ».
Cette contamination généralisée est l’oeuvre des pesticides de synthèse dangereux utilisés par l’agriculture intensive, et non pas celle de l’agriculture biologique, qui n’en utilise pas !



En conclusion, je vous demande de bien vouloir ouvrir les colonnes de votre magazine aux personnes qui, comme moi, considèrent cette campagne comme scandaleuse, car elle fait la promotion d’un grand nombre de produits chimiques dangereux. La publication de ce courrier serait à cet égard bienvenue.
Je vous demande enfin de bien vouloir reconsidérer votre choix d’ouvrir vos colonnes à cette campagne de publicité.
Veuillez croire, Madame, Monsieur, à l’expression de mon attachement à la défense de l’environnement et de la santé publique.

Nom et Prénom :

Signature :



XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Retrouvez le MDRGF sur son site internet : WWW.MDRGF.ORG


MERCI DE FAIRE CONNAITRE CETTE LISTE AUPRES DE VOS CONTACTS.

M.D.R.G.F
Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures
7 rue principale
60380 SaintDeniscourt
Tel / Fax :03 44 82 70 37
Portable : 06 81 64 65 58
email : fv@mdrgf.org
site : www.mdrgf.org
  • Alliepymn et Lhomasvug aiment ceci

#2 Johan de Dina

Johan de Dina
  • Localisation:Comtat de Nissa
  • Intérêts:Oeuvre du phylosophe Inuit : Apert SooN

Posté 22 fvrier 2005 - 10:18

L'ensemble des revues cités sont surtout lu dans les salles d'attente ou ils sont envoyé gratuitement.
Dés que vous tombez sur une de ces revue, neutralisez les pages de pub.

#3 charlyvale

charlyvale

    Relayeur de la vie

  • Membres
  • 602 messages
  • Localisation:Territoire de Belfort

Posté 22 fvrier 2005 - 13:32

ABP

AGRIPHYT CHIMAC AGRIPHAR

BASF AGRO SAS

BAYER CROPSCIENCE FRANCE SA

BELCHIM CROP PROTECTION FRANCE

CALLIOPE SA

CEREXAGRI

CERTIS

CHEMINOVA AGRO France SAS

DOW AGROSCIENCES

DU PONT DE NEMOURS (FRANCE) S.A.S

GOEMAR (Laboratoires)

INSECTICIDES (Cie Gle des)

MAKHTESHIM AGAN FRANCE

MONSANTO AGRICULTURE FRANCE SAS

NUFARM SA

PHILAGRO FRANCE

SBM

SIPCAM PHYTEUROP

SYNGENTA

TRADI-AGRI


Listes des membres de l'UIPP issue du site internet.

boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte,boycotte, boycotte, boycotte, boycotte...


C'est tous simplement scandaleux !

#4 NicoM

NicoM
  • Localisation:Indre

Posté 23 fvrier 2005 - 09:15

Bonjour,
Je viens d'envoyer l'email pour contrer cette publicité scandaleuse. D'autre part, je l'ai envoyé à tous mes amis pour qu'ils contribuent eux aussi au blocage de cette campagne de pub et à l'arrêt de l'utilisation des pesticides.
Un grand Bravo pour les hommes et les femmes ) l'origine de cette action.

A une prochaine.

#5 cixi

cixi

    Architecte de ma vie

  • Membres
  • 3 051 messages
  • Localisation:Là où il y a de la place pour mes chaussures

Posté 23 fvrier 2005 - 18:30

J'adhère (Ccla va probablement sans dire) et j'ai envoyé. J'ai aussi copié et collé sur d'autres forums dont je fais partie et j'ai envoyé à famille, amis et connaissances ... C'est notre mobilisation personnelle qui fait des remous et constitue une possibilité de mobilisation internationale.

L'ensemble des revues cités sont surtout lu dans les salles d'attente ou ils sont envoyé gratuitement.
Dés que vous tombez sur une de ces revue, neutralisez les pages de pub.



Oui, Johan! Et ... mettre une copie du post d'origine à la place.

#6 Johan de Dina

Johan de Dina
  • Localisation:Comtat de Nissa
  • Intérêts:Oeuvre du phylosophe Inuit : Apert SooN

Posté 23 fvrier 2005 - 19:12

Voilà une idée quelle est bonne cixi.
Celà me rappellera le temps ou je laissais de trac d'organisations clandestines dans les revues des salles d'attente.

#7 korrotx

korrotx
  • Localisation:Euskal Herria

Posté 24 fvrier 2005 - 18:55

Moi j'en ai parlé .
C'est un site que j'aime bien et où j'ai appris pas mal de trucs, et où on peut proposer des liens.

#8 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 024 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 25 fvrier 2005 - 13:33

Il n'y a pas que les céréales qui sont traitées avec des produits dangereux pour la biodiversité.
Les vermifuges, largement distribués à tous les mammifères, sont eux aussi redoutables et menacent notre survie.

Impact des produits vétérinaires sur les insectes coprophages : conséquences sur la dégradation des excréments dans les pâturages.

[...]L'ensemble des processus empêchant l'accumulation des bouses et la formation de refus permettent de maintenir la fertilité des pâturages sans interventions techniques importantes et coûteuses [...]
Sur ces bases, la valeur économique des bousiers pour les seuls Etats-Unis d'Amérique a ainsi été estimée à 2 milliards de dollars (US $) par an qui, en l'absence de ces insectes, seraient à dépenser par l'ensemble du secteur agricole en engrais supplémentaires, interventions techniques et multiplication des traitements sanitaires du bétail [...]
C'est d'ailleurs pour pallier le dysfonctionnement des pâturages australiens (du fait de la rareté des Scarabéides coprophages capables de recycler les bouses des bovins introduits) que le Commonwealth Scientific Industrial and Research Organization (CSIRO) a dépensé entre 1970 et 1985 plusieurs millions de dollars australiens pour introduire en Australie une quarantaine d'espèces exotiques de bousiers, à la fois pour réduire les effectifs des mouches qui se développaient dans les déjections et attaquaient le bétail, et pour prévenir l'accumulation des bouses qui, non enfouies, conduisaient à une perte annuelle cumulée d'environ un million d'hectares de pâturages [...]
Pendant 15 ans, chaque éleveur a été ainsi amené à débourser un dollar par an et par tête de bétail pour financer ce programme d'introduction, ce qui lui a fait prendre conscience de manière très directe de la valeur économique de ces insectes.

L'excellent ajustement de la faune entomologique coprophage de l'Europe occidentale à l'utilisation des excréments du bétail montre le danger encouru si l’on détruisait inconsidérément ou seulement si l’on réduisait la richesse et la diversité de ce matériel biologique, alors que ce sont des éléments de cette même faune qui ont été introduits à grands frais sur d'autres continents du fait de leurs performances, une partie des espèces introduites en Australie par exemple ayant pour origine la Grèce, la France, l'Espagne et le Maroc [...]

Les effets directs et indirects des anthelminthiques relargués dans les pâturages

Certaines drogues à usage vétérinaire peuvent modifier le fonctionnement normal de l'écosystème en affectant certains maillons sensibles de la chaîne des décomposeurs. Cela concerne en particulier les Coléoptères et Diptères coprophages, la mésofaune édaphique et les lombriciens. Leur élimination partielle, même pendant un laps de temps court peut conduire à plus que doubler le temps de disparition des bouses de la surface du sol [...]
Une exclusion totale des insectes durant le premier mois qui suit le dépôt d'une bouse allonge considérablement le délai nécessaire à sa disparition, celui-ci pouvant alors atteindre 3 et même 4 ans sous climat méditerranéen [...]

La plupart des animaux sont traités avec des helminthicides, même ceux que l’on utilise dans les nombreux espaces protégés d'Europe où l’on a de plus en plus recours au pâturage extensif pour gérer et entretenir les milieux. L'ouverture des milieux par le débroussaillage a souvent pour effet une augmentation significative de la biodiversité, tant végétale qu'animale [...] mais ce que l’on peut gagner d’un côté en biodiversité peut parfois être perdu par l’utilisation inconsidérée de certaines drogues[...]


Ce n'est qu'un extrait d'un article qui est passionnant :http://www.inra.fr/I...entres/toulouse

#9 Raffa

Raffa

    Tout petit doucement

  • Membres
  • 322 messages
  • Genre: Homme

Posté 21 avril 2005 - 09:59

Débat combiné au sujet préexistant dans le forum.


=====

L’Union Européenne prépare une législation (appelée stratégie thématique) sur l'utilisation « durable » des Pesticides. A cette occasion elle organise une consultation sur le projet de texte
Ce texte est insuffisant. Dans plusieurs cas, la formulation des questions et le choix limité des réponses pour cette consultation ne nous permettent pas d’exprimer complètement notre opinion.

Réagissez de toute urgence et participez à cette consultation en ligne, avant le 10 mai 2005.

La consultation
http://www.europa.eu...orm=399&lang=FR

Si vous ne voulez pas tout lire, ce document reprend les réponses qu'il faudrait mettre
http://perso.wanadoo...ctions/mode.doc

Toute la marche à suivre par là http://perso.wanadoo...s/actioneu.html

#10 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 024 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 21 avril 2005 - 17:55

C'est fait. Merci de nous avoir signalé cette enquête quasi confidentielle !

#11 _mirza_

_mirza_

Posté 21 avril 2005 - 20:01

bon, ça a l'air long ton truc, je regarderai mais plus tard :calin:

#12 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 024 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 22 avril 2005 - 08:56

En fait avec les explications qu'il donne ce n'est pas si long que ça à faire.

Et surtout c'est super important car ça concerne entre autres les pulvérisations aériennes. :calin:

#13 _mirza_

_mirza_

Posté 22 avril 2005 - 11:56

oui oui mais je compte bien le faire, hein! :calin:

#14 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 024 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 30 mai 2005 - 19:01

Suite :

Bonjour à toutes et à tous,
Vous avez participé activement à notre demande à la campagne de consultation européenne pour l'utilisation durable des pesticides. Nous vous remercions d'avoir pris le temps d'effectuer cette action dans sa globalité. Vous avez été près de 130 personnes et associations à vous rendre sur le site de l'Union européenne pour répondre au questionnaire et envoyer le courrier d'accompagnement à la Direction Générale de l'Environnement comme nous vous l'avions demandé. Nous attendons désormais le bilan de cette consultation, nous vous tiendrons informé des résultats. Pour plus d'information n'hésitez pas à visiter les sites Internet de l'ACAP et du MDRGF régulièrement mis à jour. Bien cordialement,

Nadine Lauverjat
http://www.collectif-acap.fr



#15 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 13 mars 2006 - 17:31

L'IUPP remet ça avec une nouvelle campagne de presse et un site internet. La propagande bat son plein pendant le salon de l'agriculture : première cible, les enfants.

Le MDRGF lance un site internet pour dénoncer cette désinformation : http://www.no-pesticide.com

On atteint des sommets avec l'explication complete de la vision du jardinage de ces empoisonneurs notoires, avec les "ennemies des plantes" http://www.mdrgf.org...icite-UIPP.html
:hydrogene:

#16 vegan73

vegan73
  • Localisation:Bougorgne du sud bresse

Posté 09 septembre 2006 - 16:09

Débat combiné au sujet préexistant dans le forum.

=====

- Quels moyens efficaces pour lutter au mieux contre les pesticides, nitrates et autres multiples
saletés sur les fruits et legumes.

Je sais que le bio existe mais...
si on cultive bio soi même et qu'on se trouve pas trop loin d'un champ de céréales traité ect...
- j'ai vu que l'on pouvait les tremper dans une eau argileuse.
- utilisez vous des brosses a legumes.


s'il a d'autres methodes le moins onereuses possible.

#17 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 10 septembre 2006 - 08:23

à part laver je ne vois pas.
ne pas réchauffer les plats comme épinards, carottes et d'autres qui développent alors plein de nitrites. (ils peut y en avoir aussi en bio si l'on utilise trop de fumier p.ex.)

#18 _sicnarfa_

_sicnarfa_

Posté 10 septembre 2006 - 08:35

si on cultive bio soi même et qu'on se trouve pas trop loin d'un champ de céréales traité ect...
-.

Et bien il y aura quand même une différence notable de qualité .

J'ai déjà raconté les problémes que je rencontrais avec les céréales bio....les oiseaux ravagés complétement mes cultures....même s'il y avait à côté un champ de blé en chimie .

#19 vegan73

vegan73
  • Localisation:Bougorgne du sud bresse

Posté 10 septembre 2006 - 09:28

Les oiseaux savent faire la difference oui cela peut être un bon indice.

Merci

#20 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 10 septembre 2006 - 11:20

ben oui... et c'est par endroits un problème lorsqu'on veut faire de la culture naturelle sans aucun traitement : les mangeurs de la nature préfèrent et vont donc sauter dessus... alors qu'ils dédaigneront les cultures industrielles. On se retrouve alors avec des cultures ravagées.
çà ne pourra pas rentrer dans l'ordre, l'équilibre, que lorsque tout sera redevenu "bio" : c'est seulement à ce moment là qu'on ne sera plus "handicapé" en faisant du sans traitement.
Mais l'inverse peut être vrai aussi : les ravageurs s'intéressent aux plantes fragilisées de la culture industrielle et ne touchent pas à celles plus résistantes du bio... çà s'est vu avec les patates et le doryphore p.ex.
Seulement la culture industrielle "se défend bien" en exterminant tout attaquant... :oops: