Aller au contenu


Photo

Le marcottage


  • Veuillez vous connecter pour répondre
10 réponses à ce sujet

#1 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 22 fvrier 2005 - 09:19

Tis je crois avait suggéré, pour reproduire les plants de Stévia, de pratiquer le marcottage.
J'ai une trouvé une petite info pratique assez claire sur le sujet :
 

Le marcottage consiste à mettre dans le sol un rameau encore solidaire de la plante-mère, de provoquer l'émission de racines adventives, puis de pratiquer la séparation du sarment en terre du pied-mère. Cette méthode est plus facile à réussir que le bouturage. Cette opération se fait ordinairement au printemps, avec du bois d'un ou de deux ans ; cependant on peut aussi marcotter à l'automne.

Marcotte simple :
Une branche ou rameau solidaire à sa souche est couché dans un troue de 20 cm à 25 cm de profondeur que l'on remplit de bonne terre, en maintenant, si c'est nécessaire, la marcotte au moyen de crochets et de tuteur enfoncés dans le sol.
On éborgne tous les yeux qui se trouvent sur la partie de la branche comprise entre la souche et le point où elle entre en terre. On la laisse ainsi pendant l'été, en ayant soin d'arroser fréquemment afin de faciliter l'émission des racines.

Marcottage aérien :
La méthode de marcottage aérien, au lieu de coucher le rameau dans le sol, on place à la hauteur voulue un pot ou un sac plastique rempli de terreau.

 



#2 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 318 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 20 septembre 2008 - 21:00

Au jardin c'est après-midi j'ai trouvé un petit plant de cassis comme installé à coté de sa maman, la plante mère, le pied-mère comme l'on dit curieusement.
Un peu comme un rejeton de fraisier, il était relié par une branche couchée.
Une marcotte spontannée mais qui ressemblait exactement au schéma.

Petit coup de sécateur et la bêche pour transplantation immédiate en lieu sûr.
C'est un peu tot, me suis-je dit après m'être demandé conseil.
Je suis confiant car le petit cassis a déjà pas mal de racines et j'ai pris soin de raccourcir quelques pousses encore en feuille.

L'automne étant là, j'en profite pour rappeler que le temps des plantations approche, et que le marcottage c'est aussi maintenant qu'il faut y penser.

#3 hardworkinghippy

hardworkinghippy
  • Localisation:24

Posté 20 septembre 2008 - 22:45

Merci FLOYD! :tresfache:

EcliptuX, Le Stévia peu aussi faire des racines facilement dans de l'eau.

Voici après 18 jours:

Image IPB

Irene

#4 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 409 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 10 mai 2020 - 14:16

Une astuce complémentaire est proposée par Natacha Leroux sur son passionnant blog morvandiau Permaforêt :
 

Le marcottage s'inspire de la multiplication végétative par rejet. C'est une manière de créer les conditions d'une branche qui se retrouve au sol, puis recouverte de feuilles mortes et de terre, va développer des racines pour s'implanter dans le sol. Une championne de cette propagation végétative est la ronce! Toutes les plantes et les arbres ont la faculté de se multiplier par marcottage, spontanément ou artificiellement. C'est de loin notre technique préférée. Car la plante mère continue d'alimenter le rameau que vous multipliez.

Pour améliorer les chances de réussite, vous pouvez ajouter une hormone de croissance naturelle. Le mieux est encore de la faire vous-même grâce aux ronces. En effet, la ronce, lorsqu'elle marcotte, sécrète une forte concentration d'hormone de croissance dans les radicelles et la ramification. En sectionnant cette partie blanche, vous pouvez l'écraser dans un mortier, la diluer avec de l'eau de pluie sucrée, la filtrer puis la verser dans votre substrat pour marcottage.

.+ infos sur cette technique dans la vidéo sur "Comment cultiver avec les ronces".

https://permaforet.b...-bouturage.html



#5 yannouk

yannouk
  • Genre: Homme
  • Localisation:Cévennes ardéchoises
  • Intérêts:permaculture, autonomie, autoconstruction, système D, naturisme

Posté 11 mai 2020 - 07:41

Super site permaforêt!

Ici j'ai testé le marcottage aérien du figuier. Une branche basse traverse désormais un bidon rempli de terre, bien calé au sol à l'aide de grosses pierres. Réponse à l'automne.



#6 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 472 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 11 mai 2020 - 08:42

Merci Tis, super ce site.

Pour le figuier vu comme il se bouture facilement, il y a des chances que le marcottage réussisse encore mieux.
Du coup je vais essayer aussi (bien que j ai deja 5 jeunes figuiers qui débutent leur vie ds le jardin...).
Actuellement je marcotte (et bouture) du thym (ici il a un peu de mal à se developper).



#7 yannouk

yannouk
  • Genre: Homme
  • Localisation:Cévennes ardéchoises
  • Intérêts:permaculture, autonomie, autoconstruction, système D, naturisme

Posté 11 mai 2020 - 09:13

j'ai tout essayé pour bouturer le figuier, des techniques très alambiquées, sans jamais de succès...Jusqu'à cette année ou j'ai simplement planté la bouture à oeil dormant le long d'un mur nord de la maison, et là ça débourre sans problème...Des fois les solutions les plus simples sont les meilleures ;) L'avantage du marcottage en l'occurrence c'est d'avoir rapidement un figuier assez grand en fonction de la branche que tu prends, alors que la bouture mettra plus de temps à arriver au même stade.


Modifié par yannouk, 11 mai 2020 - 09:14 .


#8 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 472 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 11 mai 2020 - 10:43

L'avantage du marcottage en l'occurrence c'est d'avoir rapidement un figuier assez grand en fonction de la branche que tu prends, alors que la bouture mettra plus de temps à arriver au même stade.

exact, encore qu'il m est arrivé d obtenir des plants (accidentellement) apres avoir enterré entièrement des branches de + de 50 cm de long en esperant qu elles se decomposeraient dans la terre.
Apres la fin de l hiver j ai vu sortir des feuilles ressemblant etrangement à celles du figuier !  Chouette surprise du monde vegetal.
La bouture doit rester en terrain humide (donc plutot à l ombre) et ne pas subir de gelées.
Le figuier et la sauge sont les plantes les plus faciles à bouturer ici. Le rosier est pas mal non plus.



#9 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 409 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 13 mai 2020 - 09:14

En fait tu avais mis tes branches de figuier en jauge pendant l'hiver. ;)
 
Ce qui me semble intéressant avec le marcottage c'est qu'une fois mis en place on n'a plus besoin d'arroser ni de de s'en occuper jusqu'au moment de prélever les jeunes plants enracinés. Ce qui peut être pratique lorsqu'on habite loin de la plante mère que l'on veut multiplier.
 
Je n'ai pas retrouvé la photo que je voulais vous montrer d'une branche d'arbre cassée qui avait naturellement marcotté dans un talus, mais celle là montre bien comme la nature est généreuse :
 

1589361441.jpg

Nombreuses marcottes produites en touffe par une branche recouverte de sédiments au Burkina Faso (cliché B.A. Bationo).


Source : https://www.research...gneux_tropicaux



#10 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 318 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 13 mai 2020 - 10:32

Merci Tis,

Le marcottage est aussi l'ancienne technique de multiplication, propagation , de la vigne.

Le provinage à la mode de l'ami Patrice Dumas:

https://www.greffer....opic.php?t=1527



#11 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 5 472 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 03 juin 2020 - 17:28



 L'avantage du marcottage en l'occurrence c'est d'avoir rapidement un figuier assez grand en fonction de la branche que tu prends, alors que la bouture mettra plus de temps à arriver au même stade.

cela dit tu peux faire une bouture à partir d une branche deja assez grande :

 

200603063936599871.jpg