Aller au contenu


Photo

Huiles essentielles et enfants


  • Veuillez vous connecter pour répondre
74 réponses à ce sujet

#61 Bluetansy

Bluetansy
  • Localisation:Jura (39)

Posté 26 mai 2005 - 20:25

Je dirais également...

Tentez d'autres méthodes naturelles avant de prendre un éventuel risque avec les huiles essentielles...

Si il y a problème de terrain, ce qui semble être le cas... ne pas se contenter de soigner et soulager les symptômes mais chercher la cause ou au moins, envisager un traitement de fonds...

Dans ce cas, un renforcement de l'immunité semble s'imposer...

La gemmothérapie est une forme de thérapie que j'apprécie de plus en plus pour les traitements de fonds... elle peut être adapté à un jeune enfant dans la mesure où comme on adapte les doses, l'alcool contenu dans les 2 ou 3 gouttes nécessaires est absolument quantité négligeable.

J'utilise les macérats-mère qui sont infiniment plus pratique et permette de réduire au minimum la quantité à ingérer.

Voir également en magasin bio s'il existe des spécialités pour jeune enfant à base d'échinacée.

Il existe un sirop bio aux bourgeons de pin en formule enfant, je n'ai plus l'âge minimum et il faut avouer que cela reste assez fort en goût.

Une suggestion qui demande quelque effort mais permet d'écarter une cause possible... supprimer pendant 15 jours les produits laitiers, au moins ceux à base de vache...

Je ne suis pas une anti-lait pas plus qu'une anti-viande ou une anti-légumes...

Simplement, les molécules protéiniques de lait (le lait de vache en particulier) sembleraient causer des difficultés d'assimilation à certaines personnes...qui se traduisent par des problèmes de sinus et d'emcombrement bronchique...

L'idéal est de faire un test en stoppant complètement tous les produits laitiers, je conçois que cela semble délicat pour un jeune enfant... stopper le lait de vache et dérivés peut s'avérer suffisant et est déjà plus facile à pratiquer... lait de chèvre, fromages et yaourt de chèvre et de brebis peuvent même se trouver en supermarché... bon, bio ce serait encore mieux bien sûr...

Jusque là, j'étais sur l'idée qu'il fallait au moins 3 semaines d'arrêt, et je viens de lire à plusieurs reprises que si cela devait faire effet, on ressent le mieux au bout de 2 semaines...

Dernier petit truc, l'HE eucalyptus radiata peut efficacement être utilisée en diffusion dans la chambre en dehors de la présence de l'enfant...

Voilà quelques pistes...

Bluetansy

#62 maya46

maya46
  • Localisation:aude

Posté 26 mai 2005 - 20:39

:tss: bonsoir, je vous remercie pour tous ces détails! mon fils ne boit que du lait de riz! vcar effectivement le lait e vache n(ets vraiment pas bon et le lait de soja encore pus dangereux parole lors d'un congrès bio de robert masson maturophate renomé, le lait e noisette trop riche pour le foi! le lait de riz reste donc un des meilleurs avec le lait de chêvre qui'l faut savoir avalé par contre ;-) pour ce qui est de l'échinacéa je lui en donne!et je lui fait aussi de la colorthérapie, lumière de couleur sur son corps il adore etcela remet ses chakra en place
voilà merci encore
maya

#63 Bluetansy

Bluetansy
  • Localisation:Jura (39)

Posté 27 mai 2005 - 06:38

Bon... c'est bien... mais du coup cela fait une possibilité de moins à explorer...

Si il y a besoin de creuser la piste gemmothérapie... suffit de demander, je ressortirai mes bouquins...

Bluetansy

#64 cixi

cixi

    Architecte de ma vie

  • Membres
  • 3051 messages
  • Localisation:Là où il y a de la place pour mes chaussures

Posté 12 fvrier 2006 - 16:24

Vaste débat que celui-ci.
Dans le doute, s'abstenir peut-être... :tresfache:

Néanmoins, j'écoutais un naturopathe parler sur la question sur une radio l'autre jour, et ce qu'il disait était intéressant à ce sujet. Selon lui, les dangers que l'on fait courir sur les HE profite à toute la clique qui essaie de récuppérer le concept même des HE, et qui ont pendant longtemps nié la moindre efficacité de ces produits.
Il disait aussi que si les HE étaient dangeureuses pour qui que se soit et s'il y avait eu des incidents, cela se serait su.
L'Ordre des Médecins étant très doué pour incriminer injustement, vous pensez bien que s'il y a la moindre le preuve, ils ne vont pas se gêner ! Surtout que pour eux, les HE sont un sacré manque à gagner puisqu'ils ne contrôlent rien (pour le moment...)

Bref je l'ai trouvé assez cohérent dans ses propos et à titre personnel, j'ai moi aussi été mis à proximité (et même soigné) avec des HE étant petit, et ma foi, je ne pense pas présenter quelque séquelle irrévessible :cpasmafaute:
Il est évident que les principes actifs présents dans les HE sont très puissants et qu'il convient de les utiliser en conséquence de cause et avec le mode d'emploi !
Après, qu'il y ait des contres indications, je le conçois parfaitement, mais concernant un véritable danger pour les enfants, je suis bien plus sceptique....

Et je reviens sur ma deuxième phrase : dans le doute, s'abstenir ?

Long time no see!

Je me suis absentée si longtemps que je n'ai jamais répondu à ces messages.

En fait (et en bref) le danger des HE est que ce sont des produits à très haute concentration qui ont des effets directs sur les hormones et le système nerveux. Chez la femme enceinte, il me parait (du moins à moi) évident qu'elle ne doit pas s'amuser à en prendre car elle va perturber son propre système hormonal et les HE passant la barrière placentaire, elle va perturber les systèmes nerveux et hormonal en formation de son enfant.

Chez les enfants au-dessous de 6 ou 7 ans, c'est parce que leurs systèmes nerveux et hormonal n'est pas fini de former et qu'il faut éviter toute perturbation.

Aucun rapport d'effet néfaste n'a été établi en France tout simplement parce qu'il n'y a en France aucun suivi sur l'utilisation des HE sur les enfants. Un enfant qui arrivé à l'âge adulte développe une sclérose en plaque ou un amyotrophie ou une myasthénie ou toute autre maladie du système nerveux de ce calibre etc... ou chez qui on découvre des perturbations hormonales ne va pas se souvenir qu'à l'âge de 2 ans sa maman avait fait des fumigations dans sa chambre pour l'aider à respirer ou l'avait massé avec des HE pour lui faciliter le sommeil etc...

Les résultats de ce genre d'études sont en train d'être révélés en Scandinavie et principalement à l'Institut Carolinska - hôpital de Stockholm. C'est le même hôpital qui a découvert que certaines vaccinations sont à l'origine de l'autisme et qui a du mal a être entendu à ce sujet malgré les constatations.

Lire ceci si vous voulez davantage de détails et dans des contextes divers (comme par exemple "l'inversion d'effet").

Maintenant, vous savez. vous faites exactement comme vous voulez. J'essaie de mettre en garde, non pas parce que je suis fermée dans ma démarche. comme le suggère Miette, mais plutôt car je ne cesse de m'informer et que je découvre que les HE ne sont pas aussi inoffensives que les ouvrages de vulgarisation (même ceux de Valnet et Franchomme etc.) veulent le faire croire. Ces messieurs ont tout mon respect, mais le Carolinska Institutt aussi et je vous dis franchement que je n'ai jamais exposé mes enfants aux HE et qje j'espère bien que mes petits-enfants n'y seront jamais exposés non plus avant l'âge de 7 ans bien sonné.

Oui, EcliptuX, dans le doute, je m'abstiens. Les risques sont trop graves et les effets trop différés dans le temps pour pouvoir affirmer: j'en donne à mes enfants et ils se portent comme un charme. Oui. Et dans 15 ans?

CiXi :tresfache:

#65 Raffa

Raffa

    Tout petit doucement

  • Membres
  • 322 messages
  • Genre: Homme

Posté 13 fvrier 2006 - 20:24

Merci bcp Cixi de ta réponse... Pour aller dans ton sens je voudrais ajouter

ON NE LE REPETERA JAMAIS ASSEZ SUR LTT, ATTENTION À L'UTILISATION DES HUILES ESSENTIELLES SUR LES ENFANTS, SURTOUT S'ILS ONT MOINS DE 3 ANS !


Huiles essentielles : Pas si douces que ça...

"Des loups déguisés en grand-mère", avertissait un des experts interrogés pour notre article sur les huiles essentielles (voir p.39). Le hasard nous a fourni quelques jours plus tard une illustration concrète de cette comparaison. Le 17 décemb dernier, une maman applique quelques gouttes d'un mélange d'huiles essentielles sur le body de sa fille de onze mois. Censé être utilisé "dès les premiers refroidissements", le mal nommé produits Esculape ne porte sur son emballage aucun avertissement particulier. Quelques instants après, la petite fille devient amorphe, sans réaction. Transportée aux urgences, elle va faire une crise de convulsions de 3/4 d'heure qui ne cèdera pas à l'administration par deux fois de Valium.


Il faudra finalement lui injecter un anti-épileptique par voie osseuse puisqu'elle fait aussi un oedème qui empêche qu'on la perfuse via les veines. La fillette restera cinq jours à l'hôpital, subissant ponction lombaire, scanner, électroencéphalogramme, etc. Tout ça alors que ses parents pensaient que les huiles essentielles faisaient partie de l'arsenal des médecines douces... De fait, de l'eucalyptus au romarin en passant par la lavande, rien ne pouvait effrayer le profane dans la composition de ce produit. Les spécialistes, eux, ne sont guère étonnés de cet accident. Le mélange contient plusieurs composants qui, mis en synergie, peuvent s'avérer fortement épileptogènes. A plus forte raison sur un enfant en bas âge. Depuis que le produit a été acheté par cette famille, le fabricant a d'ailleurs modifié son emballage, qui précise désormais : "Ne pas utiliser chez les enfants au-dessous de 3 ans". L'agence française de sécurité des produits de santé (Afssaps) a fait retirer les flacons ne portant pas cette indication. Une réaction au coup par coup qui ne règle pas le problème dans son ensemble. Faudra-t-il d'autres accidents plus dramatiques pour que les pouvoirs publics se décident à mieux encadrer ce secteur ?"

Source : UFC Que Choisir, rubrique Actualités, p. 6
Retrouvez tout un article les huiles essentielles p. 39 à 41 : Les huiles essentielles glissent sur l'essentiel : Dotées de propriétés bienfaisantes, les huiles essentielles ne sont pas dénuées d'effets secondaires. Côté qualité et conseils d'utilisation, c'est la cacophonie. L'encadrement du secteur s'impose.


Néanmoins je reste persuadée que certaines HE sont sans danger (lavande vraie par exemple)

De même et surtout les hydrolats, or l'hydrolathérapie fait bel et bien partie de l'aromathéapie. Je rappelle que les composants des HE se retrouve à peine dans l'hydrolat où l'on note en majorité la présence des substances hydrosolubles.

Comme Bluetansy (elle l'a peut-être dit ailleurs), je pense que parfois les HE peuvent être d'un grand secours en pédiatrie mais qu'il convient d'avoir testé toutes les autres thérapies plus safe préalablement. mais en dernier recours l'aroma vaut souvent bcp mieux que l'allopathie (doius-je rappeler que les médicaments allopathiques ne sont pas testé sur les enfants - heureusement quelque part - mais que cela implique qu'on ne sait pas réellement ce que cela fait à leur organes en développement).

#66 cixi

cixi

    Architecte de ma vie

  • Membres
  • 3051 messages
  • Localisation:Là où il y a de la place pour mes chaussures

Posté 13 fvrier 2006 - 21:19

Néanmoins je reste persuadée que certaines HE sont sans danger (lavande vraie par exemple)


C'est tout à fait ton droit, Raffa et je n'essaierai pas du tout de te persuader du contraire. Je ne fais que mettre en garde parce qu'il existe justement de la documentation sur les effets contraires - même sur les HE dites "safe" (*), mais chacun est libre. Ce que font les autres et comment ils tirent leurs conclusions ne me regarde pas et je ne m'en mêle pas.

Les hydrolats ne sont pas des traitements aux huiles essentielles pures et sortent donc du sujet. C'est comme les parfums.

Les médicaments allopathiques (c'est d'ailleurs un pléonasme) ont l'avantage d'être suivis pendant de nombreuses années et des rapports d'effets nocifs envoyés aux commissions adéquates. Ce n'est peut-être pas rassurant pour tout le monde, mais c'est 1000 fois mieux que les traitements aux HE sur les enfants qui eux ne sont surveillés par personne. Pour les adultes, il suffit qu'ils se renseignent sur les HE dermocaustiques, neurotoxiques, hépatotoxiques, abortives, photosensibilisantes etc... et apprennent à les manier pour ne pas se bouziller la santé. Sans traitement sur plusieurs semaines, il n'y aura pas grand effet nocif avec les HE "safe".

Ceci dit, je ne suis pas pour les médicaments, ni pour les enfants, ni pour les adultes, mais il faut savoir faire la part des choses et ne pas se couper soi-même l'herbe sous les pieds avec des convictions mal informées. Par exemple, j'ai 100% confiance dans les méthodes alternatives que j'utilise, mais si un jour j'ai une crise d'appendicite, je file dans un hôpital dare-dare.

Voilà, c'est tout. Que personne ne me suive! Je ne regarderai même pas derrière moi pour savoir ... :calin:

Ci Xi

(*) Qu'on ne me demande pas de traduire. Je n'ai absolûment pas le temps d'éplucher des documents de 500 pages.

#67 Raffa

Raffa

    Tout petit doucement

  • Membres
  • 322 messages
  • Genre: Homme

Posté 13 fvrier 2006 - 22:04

(*) Qu'on ne me demande pas de traduire. Je n'ai absolûment pas le temps d'éplucher des documents de 500 pages.

Je ne te demande pas de traduire mais j'aimerai vraiment tes références pour "Je ne fais que mettre en garde parce qu'il existe justement de la documentation sur les effets contraires - même sur les HE dites "safe" (*),"

Je cherche personnellement cette documentation et je prendrais le temps de les lire quelque soit leur langue donc je les veux bien merci.

ET merci aussi d'avoir confirmé que tu ne parlais pas des hydrolat car pour bcp de gens aromathérapie c'est hydrolat + HE et que tu fustigeais l'aromathérapie globalement. Or donc tu n'a rien contre le fait d'utiliser les hydrolats nous voilà rassuré sur un point :calin:


Les médicaments allopathiques (c'est d'ailleurs un pléonasme) ont l'avantage d'être suivis pendant de nombreuses années et des rapports d'effets nocifs envoyés aux commissions adéquates. Ce n'est peut-être pas rassurant pour tout le monde, mais c'est 1000 fois mieux que les traitements aux HE sur les enfants qui eux ne sont surveillés par personne.


C'est exactement la même procédure quelle que soit la substance, médicament, eau de javel ou HE.

Et toutes les (molécules contenues dans les) HE ne touchent pas nécessairement le système nerveux ou hormonal. Et que l'on en me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit. les HE pour les enfants c'est non a priori sauf... Ce que je veux dire c'est qu'il vaut mieux dans tous les cas ne pas faire d'"auto"-médication en aroma pédiatrique

Modifié par Raffa, 13 fvrier 2006 - 22:11 .


#68 cixi

cixi

    Architecte de ma vie

  • Membres
  • 3051 messages
  • Localisation:Là où il y a de la place pour mes chaussures

Posté 14 fvrier 2006 - 03:32

Ce que je veux dire c'est qu'il vaut mieux dans tous les cas ne pas faire d'"auto"-médication en aroma pédiatrique

Yes! 100% d'accord.

Pour le document dont je parlais, je chercherai s'il existe qq chose sur Internet sur quoi je puisse t'aiguiller. Celui que j'avais était sur papier, récupéré de Carolinska par un de mes amis qui y est médecin.

A plus

CiXi

#69 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 14 fvrier 2006 - 11:30

Merci Cixi pour ta réponse et toutes ces précisions.
Tout comme Raffa, je suis aussi intéressé par des sources.
C'est toujours intéressant d'avoir un maximum d'éléments en main pour se faire une opinion :calin:

#70 cixi

cixi

    Architecte de ma vie

  • Membres
  • 3051 messages
  • Localisation:Là où il y a de la place pour mes chaussures

Posté 14 fvrier 2006 - 12:31

Je ferai mon possible.

#71 matriochka

matriochka
  • Localisation:Tourinnes-st-Lambert

Posté 07 mai 2006 - 00:10

Coucou! :D
Je crois effectivement qu'il est important de s'informer correctement (voir de se former) avant d'utiliser des "substances" thérapeutiques comme les HE.
En tout cas je suis tout à fait d'accord sur l'importance de diffuser les informations et les mises en garde. Là je vise entre autre les producteurs d'HE et de leurs emballages...
Pour ça, je trouve très chouette que des forums tels que celui-ci existent :???: :???:

Mais là où j'ai le poil qui se hérisse :calin: c'est quand je lis que certains souhaitent voir" les pouvoirs publics mieux encadrer le secteur" ... Je trouve qu'on a vite tendance (et là j'espère ne blesser personne par mes propos) à s'en remettre au "pouvoir public" et je constate que celui-ci , toujours soutenu par des sociétés aux intérêts privés, fait tout et à tous les niveaux pour empécher l'individu d'être autonome !!! Quand je vois par exemple qu'on interdit maintenant en Belgique la vente libre de racines de guimauve sous prétexte que son utilisation (lors de la pousse des dents des bébés) "n'est pas hygiénique"!!! Là, je dois dire que j'en perds mon calme!!! Et les tututes en caoutchouc, alors ?!
Alors, faire confiance aux pouvoirs publics pour "cadrer" la question des HE , non de non ! Si c'est pour devoir passer par un "spécialiste" que l'on paie très cher alors qu'il existe des tas d'ouvrages et de stages très bien faits qui nous permettes d'être indépendants... Bin pour moi c'est encore non. Des accidents il y en a malheureusement eu et quoi que l'on fasse, il y en aura très probablement et tristement encore. A mon sens cadrer encore et toujours plus est illusoire... Ce n'est pas comme ça qu'on empêchera le malheur sur terre!!! Je constate même qu'on en crée pas mal en appliquant cette logique. Mais bon, là je m'éloigne du sujet.

En ce qui concerne les infos sur la nocivité des HE sur les enfants... ça m'intéresse aussi...
Cixi, si tu n'arrives pas à retrouver les références de ton super ouvrage de 500 pages, t'es-t-il possible sans trop de peine de résumer en quoi l'huile essentielle de Lavande Vraie est nocive pour un bébé ou une femme en ceinte?
Je te demande ça parceque même si j'admets que des tas d'HE ne conviennent pas aux enfants, j'avoue que dans le cas de cette HE là j'ai du mal à comprendre en quoi ça peut être mauvais.
Je dois dire qu'il y en a d'autres que j'utilise aussi avec mon gamin (rarement parcequ'il est rarement malade-car bonne prévention-). Quand je compare sa santé avec celle de ses petits copains de classe, y a pas photo ! Je suis curieuse aussi de voir les autres, que j'appelle la "génération antibiotiques" dand 20 ans ! Là ,je doute qu'il y ait eu des tests sérieux sur la manière dont les médicaments influencent le système hormonal de nos chérubins!
Alors je suis vraiment demandeuse d'infos sur l'influence nefaste des HE sur le système hormonal... Je suis tout à fait d'accord pour toute une série d'HE mais j'ai un peu du mal avec les généralisations (même si je suis prête à rectifier mes erreurs si je reçois des infos précises...) ... Car malgré le nombre de pages que contient ce sujet et l'assiduité de certains à décrier TOUTES LES HE pour les enfants je n'ai pas trouvé une seule explication vraiment claire et précise, je n'ai vu que des affirmations sans références. Alors si ces "preuves" existent ,je suis très demandeuse, curieuse et prête à changer si il faut.
Merci :???:

#72 maia

maia
  • Genre: Femme
  • Localisation:seine maritime
  • Intérêts:Protection animale, vie saine, jardin, santé et tout le reste

Posté 07 mai 2006 - 11:29

Eh bien moi, j'aurai plutôt tendance à suivre l'adage "dans le doute, abstiens toi !"

Je viens de regarder dans trois de mes bouquins sur l'aromathérapie, ce qui est dit, et voici le résultat :

Le docteur Jean-Pierre WILLEM, dans son livre "aroma-famille" met tout de suite en garde mais sans aucune explication :

"l'emploi des HE est déconseillée sans suivi médical aux femmes enceintes, aux enfants de moins de trois ans, aux personnes âgées, aux asthmatiques et aux personnes sujettes aux allergies"


Guy Roulier, lui, déclare ceci :

Chez le nourrisson, pas d'HE par voie interne. En revanche, on peut pratiquer (sur conseil d'un aromathérapeute) des onctions à base d'HE très fortement diluées : bronchites à répétition, infections instestinales, otites. N'utilisez que des HE très douces pour la peau, telles que lavande vraie ou aspic........


Quant au Docteur Valnet, j'ai retourné son livre "l'aromathérapie" dans tous les sens et je n'ai pas trouvé de chapître ou de paragraphe concernant l'utilisation chez les enfants (ou bien je ne l'ai pas trouvé). Mais il donne des posologies spécifiques aux enfants pour certaines maladies !!!!!! ?

j'ai même un bouquin de vulgarisation sur lequel je viens de trouver ce qui suit ! (auteur : Clare Walters)

:calin: Utilisées avec prudence, les huiles sont efficaces à tous les âges de la vie et certaines d'entre elles sont spécifiquement recommandées pour soulager les femmes pendant les règles, la grossesse et la ménopause :???:

et pour les enfants : Utilisées dans un diffuseur, les huiles aromatiques ne présentent aucun danger pour les enfants et les bébés et peuvent les soulager. Les huiles de mandarine, de myrte, de lavande et de camomille romaine sont celles qui conviennent le mieux. Elles doivent toutes être brûlées dans un diffuseur. N'employez pas les huiles dans le bain ou directement sur la peau d'un enfant de moins d'un an. Au delà de douze mois, n'utilisez qu'une seule goutte diluée dans une petite quantité d'huile de support. Masser votre bébé peut-être une expérience merveilleuse......

Bref, on trouve vraiment à boire et à manger selon le livre que l'on prend ! Moi, je n'ai plus d'enfants en bas âge....................... mais je ne préfèrerais pas prendre le risque :???:

#73 matriochka

matriochka
  • Localisation:Tourinnes-st-Lambert

Posté 07 mai 2006 - 12:17

J'ai un ami aromathérapeuthe confirmé. Il m'a conseillé certains bouquins très bien fait . J'expérimente les recettes et conseils de ces livres depuis longtemps. P ex.:"L'aromathérapie; se soigner par les huiles essentielles" de Dominique Baudoux chez Douce alternative Editions Amyris. Je le recommande chaudement.
Pour chaque HE il y a un petit encadré,qui parle des dangers éventuels , des précautions à prendre, ou même des possibilités particulière.
Et là j'en reviens à la lavande vraie, car s'il est bien une HE extrèmement douce c'est bien celle là.
Je pense que certains auteurs de livres sur l'aromathérapie cherchent à "se couvrir" en déconseillant l'aroma totalement , ce que je comprends tout à fait.
Personnellement , comme je l'ai déjà dit, je n'aime pas les généralités. Je suis persuadée qu'il est possible d'utiliser CERTAINES HE , bien diluées sans aucun danger. Mais pas au petit bonheur la chance. Pour moi il est essentiel d'avoir les bons bouquins ou de connaitre un aromathérapeute.
Et puis, bon, là où il y a doute effectivement, je m'abstiens aussi.

Au fait, merci Maia pour ta réponse :calin:

#74 Raffa

Raffa

    Tout petit doucement

  • Membres
  • 322 messages
  • Genre: Homme

Posté 07 mai 2006 - 14:22

Ben moi je suis comme matriochka mais je n'ai pas d'enfants du tout donc je m'abstiens d'office. Dernièrement on m'a demandé conseil pour une gamine de 5 ans avec une infection uriniaire j'ai décidé volontairemnt de ne pas conseiller d'HE parceque je ne sais pas comment ses parents les utiliseraient !

Sinon

e suis curieuse aussi de voir les autres, que j'appelle la "génération antibiotiques" dand 20 ans !


Moi aussi :calin: Il y a une étude récente qui a montré que les enfants de moins de 2 ans traités aux antibio avaient plus de chance (BCP plus de chance) de devenir asthmatiques.

Modifié par Raffa, 07 mai 2006 - 14:23 .


#75 matriochka

matriochka
  • Localisation:Tourinnes-st-Lambert

Posté 23 mai 2006 - 10:02

Message posté par Isabelzen juste au dessus de ce post-ci, mais qui a été effacé par inadvertance :

Pour ma part, j’ai été dernièrement à une conférence sur l’aromathérapie, conférence donnée par Madame MALOTEAUX Anne- Françoise (Pranarôm). Elle nous a bien dit de faire très attention quant à l’utilisation des HE pour les enfants de moins de 3 ans. Néanmoins, quelques unes peuvent être utilisées pour les bébés dès l’âge de 3-4 mois à condition d’être FORTEMENT diluées dans de l’huile végétale (usage externe UNIQUEMENT).
Ravindsara (Cinnamomum camphora) comme anti-virale (pour bébé dès 3-4 mois)
Bois de Hô (Cinnamomum camphora CT linalol) comme anti- bactérienne (pour bébé dès 3-4 mois)
Lavande vraie (Lavandula angustifolia syn. L. vera) et essence de mandarine (Citrus reticulata (z)) Pour les coliques du bébé.

De plus, dans les produits du docteur Valnet, il existe une huile de bain aromatique qui favorise leur sommeil des enfants. Elle convient aux enfants dès l´âge d´un an.



;) Merci Isabelzen.
C'est vrais que des HE inofensives pour les petits (en usage externe) il y en a plusieurs.
Dans le livre que j'ai conseillé plus haut, c'est aussi bien précis.

Exemple:
Lavande aspic: déconseillée pendant les 3 premiers mois de la grossesse. Lavande vraie : pas de contrindication. Lavandin super: pas pdt les 3 premiers mois de la grossesse.
D'autres HE sont déconseillées aux enfants de moins de 6 ans (trop nombreuses pour les citer). D'autres encore sont à banir durant toute le durée d'une grossesse! Etc .

Tout ça pour dire qu'un chémotype n'est pas l'autre et que donc là aussi la prudence s'impose.
Et pis , à propos de l'essence de mandarine, pour éviter toute confusion, je saute sur l'occasion pour rajouter qu'il faut faire attention, car l'HE de mandarine est dermocaustique et que mal mélangée,elle peut faire mal à bébé(et aux grands aussi d'ailleurs). De plus, elle est photosensibilisante, donc il ne faut surtout pas exposer au soleil sinon la peau se décolore .
Belle journée

Modifié par EcliptuX, 23 mai 2006 - 19:28 .