Aller au contenu


Photo

Additifs alimentaires


  • Veuillez vous connecter pour répondre
47 réponses à ce sujet

#21 _strychnine_

_strychnine_

Posté 11 juillet 2011 - 09:21

Naturel, je me suis découverte "allergique" relativement tard ( vers 35 ans ). Avant, je pensais juste que j'avais des migraines... Parce que fille d'une migraineuse... Bad karma... :sourire:
Et puis comme ma deuxième fille s'est révélée allergique aux produits laitiers, à tel point qu'elle ne supportait pas mon lait quand je mangeais un produit laitier moi-même.. :thermo: , nous avons décidé de consulter en famille une allergologue.
Et là, j'ai découvert que je ne suis pas vraiment du type à faire des allergies aériennes ( les pollens ne me rendent pas malade ), mais des allergies alimentaires, qui me filent des migraines et ce que je croyais être des gastro fulgurantes... :sourire:
Et j'ai une réaction au céleri branche complètement fulgurante, justement.
Depuis, quand une migraine se déclenche, je sais que j'ai certainement mangé un truc qui n'allait pas. Le céleri est extrêmement dur à maîtriser comme exclusion, dès le moment où on mange à l'extérieur de la maison. C'est devenu un additif. On en fout partout!
Mais j'ai remarqué aussi que l'allergie va et vient. Quand je suis très sensible, fatiguée, fragile, elle est forte, et quand je suis en pleine forme, très minime ( mais je ne mange pas de céleri à pleine dent pour autant ). (J'ai un pied de céleri perpétuel au jardin, et quand je le manipule, j'éternue,mes mains chauffent et j'ai les yeux qui piquent tout de même! )
Il y a des tas d'additifs qui au départ sont des aliments : le céleri, la vanille, les dérivés de soja;;; etc..
Puisque je lis énormément les étiquettes, je suis fascinée de lire la composition d'un pain en supermarché...
Au départ, ce n'est pourtant que de la farine, de l'eau, du sel et de la levure ou du levain.
Ce qui me surprend dans mon propre cas, c'est que ma mère a toujours cuisiné, et qu'elle ne se servait pas de bouillon cubes ou autres exhausteurs de goût. Elle faisait tout maison, les fonds de sauce.. Tout...
Et moi-même, je cuisine beaucoup à partir d'éléments bruts... :cogite:
Je suis d'accord avec toi, c'est assez difficile de trouver son chemin et de trouver ce qui nous convient, surtout quand on manque d'estime en soi-même.
Il faut désapprendre aussi les repas à heure fixe, et le sacro-saint : "tu dois finir ton assiette".
Je me suis rééduquée avec mes filles à ce niveau, pas complètement, puisqu'on est 4 à la maison et que manger ensemble est aussi un moment de convivialité, de partage ( on ne prend en général qu'un seul repas par jour tous ensemble ).
Je me dis que le système idéal est un repas sans couverts ni assiette, mais des plats offerts où chacun pioche à sa faim, sans stocker devant lui. Ainsi, on mange à sa faim, on ne se sert pas trop, et on mange ce qui est attirant aux yeux, au nez...


Modifié par strychnine, 10 janvier 2013 - 07:14 .


#22 naturel

naturel

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3027 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 18 juillet 2011 - 14:28

Si je prend de la confiture....avec gélatine sans préciser que sait végétal alors sait des animaux...

Maintenant pour avoir moins de rejets (allergies)ont vas créer de la gélatine humaine...ils y aura moins à mettre dans les cercueils et plus dans nos assiettes..Mon lien

oui je suis négatif et sombre... :(

#23 gaetan le breton

gaetan le breton
  • Genre: Homme
  • Localisation:morbihan
  • Intérêts:nature lecture musique ...

Posté 18 juillet 2011 - 16:13

Tu devrais faire une sérieuse cure d'internet franchement .

:okjesors:

#24 naturel

naturel

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3027 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 18 juillet 2011 - 16:48

gaetan.....oui je suis tous à fais d'accord avec toi...en fait je me rend malade depuis très longtemps..

je n'arrive pas à me rendre heureux comme vous tous :(

#25 JM2R

JM2R

Posté 27 juillet 2011 - 08:46

L'aspartame ou E951 est interdit au Japon depuis des décennies car considéré comme neuro-toxique et carcinogène (responsable de cancer des poumons et tumeurs au cerveau pour ne citer que ceux-là).

Vous trouverez un maximum d'infos sur tous les additifs alimentaires, des vidéos sur le site de Corinne Gouget http://santeendanger.fr/ qui se bat pour interdire l'aspartame et le glutamate: les 2 additifs les plus toxiques et dangereux que l'on puisse trouver dans l'alimentation.

La découverte de l'aspartame date de 1965, née dans les laboratoires de GD Searle, lorsqu'un chimiste découvre par accident (en humectant son doigt pour tourner les pages de son cahier de notes) le goût sucré de l'aspartame alors qu'il travaille sur un médicament pour soigner les ulcères.

#26 naturel

naturel

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3027 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 05 fvrier 2012 - 14:25

Juste pour dire que des nouveaux médicament arrive en Belgique ,(des médicaments à puces intégrés)

j'ai pas trop compris à quoi ca sert? à savoir si la personne à bien prit son medoc?

http://www.levif.be/...00035550835.htm

Modifié par naturel, 05 fvrier 2012 - 14:28 .


#27 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 05 fvrier 2012 - 14:50

Si je prend de la confiture....avec gélatine sans préciser que sait végétal alors sait des animaux...

Maintenant pour avoir moins de rejets (allergies)ont vas créer de la gélatine humaine...ils y aura moins à mettre dans les cercueils et plus dans nos assiettes..Mon lien

oui je suis négatif et sombre... :-(


Finalement le film soleil vert sorti il y a plus de 20 ans était très proche de la vérité !

#28 _strychnine_

_strychnine_

Posté 05 dcembre 2012 - 08:54

Je pense que le lien donné plus haut par JM2R ne fonctionne plus et est maintenant à cette adresse http://www.danger-sa...res-nourriture/

Par précaution, je copie-colle l'article 

 

 

 

 

 

 

Additifs alimentaires : les ingrédients dangereux présents sur l’étiquette de vos aliments.
 
 
Les additifs alimentaires sont des produits ajoutés à la nourriture.
Ils doivent être écrit sur l’emballage, dans la liste des ingrédients.
 
La définition officielle d’un additif alimentaire est une substance habituellement non consommée comme aliment en soi et habituellement non utilisée comme ingrédient caractéristique dans l’alimentation, possédant ou non une valeur nutritive, et dont l’adjonction intentionnelle aux denrées alimentaires, dans un but technologique au stade de leur fabrication, transformation, préparation, traitement, conditionnement, transport ou entreposage, a pour effet, ou peut raisonnablement être estimée avoir pour effet, qu’elle devient elle-même ou que ses dérivés deviennent, directement ou indirectement, un composant des denrées alimentaires.
 
Les additifs alimentaires sont des produits ajoutés aux produits alimentaires dans le but d’en améliorer la conservation, l’aspect, le goût, etc.
 
Les colorants alimentaires, les conservateurs, les émulsifiants, épaississants, stabilisants, gélifiants, les exhausteurs de goût et les édulcorants sont des additifs alimentaires.
 
On peut classer les additifs alimentaires dans trois catégories :
 
 Les additifs inoffensifs pour la santé.
 
 Les additifs avec une polémique : certains rapports de santé dans le monde considèrent que l’additif comporte un danger et d’autres non.
 
 Les additifs dangereux pour la santé.
 
La liste des additifs alimentaires dangereux pour votre santé :
 
 Le Propylène Glycol E1520 ou Anti-gel pourrait être dangereux.
Voici des informations complémentaires :
Le seul cas ou le Propylène Glycol est utilise comme antigel, c’est pour obtenir un antigel très cher, utilisable dans les chambres froides alimentaire, la ou une fuite non détectée ne doit pas contaminer la nourriture.
Associer antigel et Propylène Glycol sans explication, est trompeur. En effet le public a dans l’esprit que l’antigel est très dangereux, car le seul qu’il manipule est celui de voiture hautement toxique a base d’éthylène glycol (éthylène =/= propylène). L’utilisation de Propylène Glycol comme antigel certifié pour l’agro alimentaire, est un point pour sa non toxicité. Le Propylène Glycol est aussi beaucoup utilise dans les produit de beauté et comme excipient de médicament.
Il est aussi utilise pour fabriquer, depuis des décennies, la fumée dans la discothèque ou le cinéma (le Propylène Glycol se vaporise a 55-60°), sans jamais avoir eu de problème d’intoxication rapporté.
Le seul rapport connu a ce jour sur le Propylène Glycol est celui de l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) il date de 1994 et conclu en substance, de la non toxicité du produit aussi bien pour l’ingestion en forte dose, l’inhalation et le contact cutané. (inrs.fr/INRS-PUB/inrs01.nsf/inrs01_catalog_view_view/91018D65A315739CC1256CE8005A622A/$FILE/ft226.pdf)
 
 Le Polyvinylpyrrolidone E1201 et E1202 : il permet de lier des agents de turbidité dans une boisson.
Risque pour la santé : des fausses couches et des cancers.
 
 Diphényle E230 : un conservateur de synthèse également utilisé comme pesticide, interdit en Australie.
Risque pour la santé : des nausées, une irritation des yeux, allergies, etc.
 
 L’aspartame E951 : il est très utilisé dans les produits lights (boisson, gateaux, chewing-gum, etc.)
Risque pour la santé : des troubles digestifs, des maux de tête, insomnies, prise de poids, douleurs articulaires, trous de mémoire, crises de panique, infertilité, etc.
 
 Acide Cyclamique E952 et sels de Na, Ca : édulcorant de synthèse pour remplacer le sucre.
Risque pour la santé : Cancers (Additif interdit aux Etats-Unis en 1970, autorisé au Canada et dans d’autres pays.)
 
 Sucralose E955 : édulcorant 600 fois plus sucrant que le sucre.
Risque pour la santé : problèmes de foie et de reins.
 
 Saccharine E954 et sels Na, K, Ca : édulcorant 300 fois plus sucrant que le sucre.
Risque pour la santé : de nombreuses allergies.
 
 Sel d’aspartame E962 et Acésulfame-K : fonction similaire à l’aspartame et à acesulfame-k.
Risque pour la santé : voir les risques pour l’aspartame e951 et l’acésulfame k.
 
 Xylitol E967 : édulcorant de synthèse reconnu comme cancérigène aux Etats-Unis par la Food and Drug Administration.
Risque pour la santé : problèmes de reins, évanouissement, acidose, problème d’orientation, etc.
 
 Acide benzoïque E210 : c’est un conservateur chimique.
Risque pour la santé : des problèmes de croissance, insomnies, trouble du comportement, etc.
 
 Acesulfame-k E950 : édulcorant 200 fois plus sucrant que le sucre. Il serait plus dangereux que la saccharine et l’aspartame.
Risque pour la santé : hausse de cholestérol, cancers, problèmes aux poumons, hypoglycémie, etc.
 
 Azodicarbonamide E927a ou Azoformamide : additif interdit en Australie et en Allemagne.
Risque pour la santé : asthme, hyperactivité, insomnies, etc.
 
 Cire de polyéthylène oxydée E914 : Utilisé comme agent d’enrobage pour traiter les agrumes, légumes, fruits.
Risque pour la santé : de gros risques si on on ne lave pas les fruits/légumes et également ses propres mains.
 
 Esters de l’acide montanique E912 : cire végétale utilisé comme agent d’enrobage.
Risque pour la santé : des allergies.
 
 Gallate de propyle E310 : un antioxydant de synthèse.
Risque pour la santé : problème au foie, hyperactivité, cancers, allergies, etc.
 
 Cire microcristalline E905 : issu du pétrole ou lignite, présent dans les chewing-gums et de nombreuses confiseries.
Risque pour la santé : problème d’absorption de vitamines et de minéraux, problème au niveau des lymphes et du foie.
 
 Diméthylpolysiloxane E900 : huile de silicone anti-mousse.
Risque pour la santé : problèmes au niveau du foie, des reins, cancers.
 
 Ponceau 4r E124 : c’est un colorant rouge.
Risque pour la santé : de l’urticaire, asthme, hyperactivité, etc.
 
 Glycine E640 : support pour additif de synthèse qui peut remplacer le sel.
Risque pour la santé : retard de croissance, augmentation du taux de mortalité.
 
 Ethyl matol E637 : cf maltol e636
Risque pour la santé : voir maltol.
 
 Maltol E636 : exhausteur de goût.
Risque pour la santé : des risques de destruction des globules rouges.
 
 Acide inosinique E630 : exhausteur de goût.
Risque pour la santé : problème d’asthme, réactions cutanées, allergies, etc.
 
 Guanylate disodique E627 : exhausteur de goût pour stimuler l’appétit.
Risque pour la santé : irritation des muqueuses, de l’asthme, etc.
 
 Glutamate monosodique E621 ou GMS : exhausteur de goût de synthèse très utilisé.
Risque pour la santé : destruction des neurones.
 
 Silicate de magnésium E553a : un anti-agglomérant.
Risque pour la santé : problèmes au niveau de la respiration.
 
 Talc E553b : un anti-agglomérant.
Risque pour la santé : problème au niveau de la respiration.
 
 Silicate aluminosodique E554 : anti-agglomérant utilisé comme colorant.
Risque pour la santé : alzheimer, problèmes au placenta.
 
 Acide glutamique E620 : additif très utilisé, pour remplacer le sel.
Risque pour la santé : asthme, problème de sensibilité du dos et des bras, problème cardiovasculaires.
 
 Poly phosphates de calcium E544 : utilisé pour augmenter la masse des aliments, interdit en Australie.
Risque pour la santé : allergies, problèmes de digestion.
 
 Gallate d’octyle E311 : un antioxydant de synthèse.
Risque pour la santé : de l’urticaire, des allergies, problème concernant les hémoglobines, etc.
 
 Phosphates d’aluminium acide sodique E541 : utilisé dans les patisseries, présenté comme neurotoxique.
Risque pour la santé : problèmes de reins, alzheimer, problèmes de coeur, etc.
 
 Sulfate d’aluminium E520 : un dérivé de l’aluminium.
Risque pour la santé : nocif pour les reins, alzheimer
 
 Monostérate de sorbinate E491 : un anti-moussant utilisé comme colorant par exemple.
Risque pour la santé : lésion(s) d’organe(s), diarrhées, etc.
 
 Sucroesters E473 : antioxydant, présent dans de la nourriture pour bébé.
Risque pour la santé : problèmes de digestion et diarrhées.
 
 Céllulose microcristalline E460 : un épaississant.
Risque pour la santé : cancérigène ou non (nombreux tests en contradiction)
 
 Polysorbate 20 E432 : support de synthèse utilisé dans les desserts.
Risque pour la santé : problèmes de calculs rénaux, des tumeurs, allergies, etc.
 
 Edta E385 : un antioxydant, il est utilisé en médecine pour traiter un empoisonnements aux métaux lourds
Risque pour la santé : problème de digestion, coagulation du sang, etc.
 
 Gélatine E441 : très utilisé dans les laitages et bonbons.
Risque pour la santé : nombreuses allergies, asthme.
 
D’autres additifs alimentaire à éviter  :
 
E214, E235, E474, E472f, E542, E545, E555, E556, E628, E472e, E472d, E472c, E472b, E380, E284, E200, E180, E285, E472a, E629, E631, E632, E521, E522, E523, E525, E517, E518, E515, E513, E514, E512, E510, E508, E507, E469, E509, E496, E495, E492, E493, E477, E479b, E450a, E421, E430, E425, E320, E321, E154, E155, E102, E120, E123, etc.
 
Cette liste n’est pas exhaustive, il existe d’autres additifs alimentaires qui sont dangereux pour le bien-être des personnes !

 

 

 

 

 

 

 



#29 naturel

naturel

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3027 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 31 dcembre 2012 - 11:23

Il y a pas de sujet sur les nanoparticules...alors je le met dans les additifs (et puis ont trouve des nanos dans les additifs)

 

Ou trouve t-on des nanoparticules dans nos assiettes?http://www.lemonde.f...10783_3244.html

 

Vous pensez que seul qui veulent nous "tuer" déprime de ne pas trop y arriver??  nanoparticule,additifs divers,gélatie humaine,médicament rfid,sperme de taureau (taurine),


Modifié par naturel, 31 dcembre 2012 - 11:32 .


#30 naturel

naturel

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3027 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 22 mai 2013 - 14:07

le dioxyde de titane (nano-TiO2) serait pire que l'amiante  et ont en trouve comme par magie un peux partout,

 

peinture,médicament,cosmétique,créme solaire,dentifrice,peinture....http://www.lesmotson...voire-pire-8936



#31 tonino108

tonino108
  • Genre: Homme
  • Localisation:FRANCE

Posté 29 novembre 2013 - 18:27

http://www.santeendanger.net

 

Corinne Gouget lutte depuis des années contre les additifs alimentaires, les pesticides les aliments modifiés, dont l'acide aminé nommé glutamate, en bref, la malbouffe et ses méfaits sur l'organisme. Elle a besoin d'être soutenue. Accompagnée dans ses combats. Voici son site et contacts

 

 

http://www.cuisine-e...lutamate-danger

 

Le glutamate monosodique: "Des chercheurs américains affirment que le glutamate est une bombe moléculaire à retardement en ce sens que l’ingestion d’excito-toxines contenues dans les aliments, pourraient expliquer l’apparition de maladies dégénératives du cerveau, comme Alzheimer, Parkinson, Charcot (sclérose latérale amyotrophique) ou Huntington (troubles mentaux, troubles du caractère, déficit intellectuel et mouvements musculaires involontaires)."



#32 _strychnine_

_strychnine_

Posté 11 dcembre 2013 - 09:46

L'aspartame est nocif, sauf pour l'agence de sécurité sanitaire, qui a écarté les études qui en soulignaient les effets nocifs, justement...

Un article de Reporterre 

 

 

L’agence européenne de sécurité sanitaire vient de rendre un avis indiquant que l’aspartame ne pose pas de problème pour la santé. Un avis très contestable, alors que l’agence a écarté nombre d’études qui soulignaient l’effet de cet édulcorant du sucre.

L’EFSA (agence européenne pour la sécurité de l’alimentation) a rendu sonrapport sur la réévaluation de l’aspartame. Cette réévaluation fait suite à la demande formulée par le RES (Réseau environnement santé) en 2011 et prise en compte par la Commission Européenne en 2012.

Un pré-rapport avait été publié par l’EFSA (Autorité européennes sur la sécurité des aliments) le 8 janvier 2013 dont le RES avait fait la critique [1]. Le RES a participé à l’audition organisée par l’EFSA le 9 avril 2013 à Bruxelles.

L’avis de l’EFSA ne répond pas aux critiques graves qui lui ont été faites publiquement par le RES.

L’EFSA publie la conclusion de l’avis du RES (N° 188), mais ne répond pas aux critiques formulées, qui sont pourtant des critiques particulièrement graves.

Le rapport conclu ainsi que « que la dose journalière acceptable (DJA) actuelle de 40 mg/kg de poids corporel/jour constituait une protection adéquate pour la population générale ». Or cette DJA repose sur des rapports issus de l’industrie datant de 1973 et 1974 qui n’ont jamais été publiés dans une revue scientifique, ce qui signifie qu’ils n’ont jamais fait l’objet d’une évaluation indépendante par les pairs, ce qui est pourtant la première étape d’une évaluation des risques.

Ces études ont été faites par les laboratoires Hazleton, dont la qualité des travaux a été jugée inacceptable par une mission conduite par la Food and Drug Administration en 1977 (rapport Bressler).

A aucun moment cette critique particulièrement grave n’est même discutée.

Le RES avait mis en évidence que certaines parties du rapport de l’EFSA étaient un simple copier-coller d’un rapport publié en 2007 par un consultant, le groupe Burdock, travaillant pour le fabricant d’aspartame Ajinomoto (“Effect of Aspartame on behaviour and cognition”, soixante lignes sont identiques sur quatre-vingt seize lignes (de 3396 à 3492). L’avis se contente de dire que c’était une erreur isolée.

Le rapport continue d’écarter des études animales publiées dans les meilleures revues de santé environnementale montrant la cancérogénicité sur le rat et la souris (lymphomes et leucémies), alors qu’une étude épidémiologique portant sur 122 000 personnes consommateurs de boissons avec édulcorant a confirmé la survenue de lymphomes et de leucémies [2]. Cette étude est écartée sans explication.

Une étude argentine montrant que le risque de cancer des voies urinaires augmente avec la durée de consommation de boissons light (risque doublé après ajustement sur l’âge, le genre, l’IMC, le statut social et le tabagisme) n’avait même pas été analysée. L’EFSA le reconnaît, mais continue de l’écarter sans raison [3].

Les études épidémiologiques portant sur la prématurité liée à la consommation de boissons avec édulcorant par la femme enceinte sont écartées également sans raison [4]. Une étude française, menée auprès de 66 118 femmes parue après la publication du rapport EFSA, montre un lien entre boissons light et diabète de type 2, ce qui conforte les résultats de l’expérimentation animale [5]. Elle est écartée au motif que le problème n’est pas spécifique à l’aspartame. Raisonnement exact (un autre édulcorant est en cause, l’acesulfame K), mais surprenant, car l’aspartame est bien en cause, même s’il agit de concert avec un autre édulcorant.

Des études plus récentes montrant des troubles cognitifs chez l’animal n’étaient même pas citées [6]. Sans expliquer la raison de leur non prise en compte, l’EFSA les invalide en raison du mode d’exposition (injection sous-cutanée). L’étude de 2012 permettrait de calculer une DJA à 20 µg/kg, soit une dose deux mille fois plus faible que l’actuelle DJA. Une étude de 2004 utilisant comme voie d’exposition l’eau de boisson à des doses plus élevées est pareillement écartée, alors qu’elle pourrait servir de base pour définir une DJA à 250 µg/kg/j [7]. Une étude récente montrant des effets à 500 mg/kg/j, ce qui permettrait de définir une DJA à 500 µg/kg/j est invalidée sans raison [8].

L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation) ne peut pas continuer de couvrir les manquements de l’EFSA.

En conclusion, l’EFSA continue de produire des avis au mépris des règles de base de la déontologie de l’expertise et de couvrir ainsi une fraude manifeste. Elle continue d’écarter les études qui mettent en cause le choix de la DJA de 40 mg/kg le plus souvent sans raison. C’est un processus de même type qui est en cours avec le bisphénol A, pour lequel l’EFSA continue d’ignorer 95 % de la littérature scientifique.

L’agence française ANSES a su prendre ses distances avec l’EFSA sur le bisphénol A. Sur la question de l’aspartame, elle a été alertée par le RES depuis plusieurs années. Jusqu’à quand va-t-elle, elle-aussi, couvrir cette fraude ?

La loi de protection de l’alerte et de l’expertise prévoit la création d’une commission consultative sur la déontologie de l’expertise, mais à ce jour cette commission n’est toujours pas mise en place. On en voit pourtant aujourd’hui l’utilité.

Le RES demande :

• la mise en place de la commission prévue par la loi alerte expertise.
• la nomination d’une commission d’enquête parlementaire en France et en Europe sur ces manquements graves tant de l’EFSA que de l’ANSES concernant l’aspartame.

Annexe :

Dans son témoignage sous serment devant le congrès américain, Jacqueline Verrett, toxicologue de la FDA ayant participé à la rédaction de ce rapport déclarait à propos de ces études :

« Aucun protocole n’était écrit avant que l’étude ne soit mise en route ; les animaux n’étaient pas étiquetés de façon permanente pour éviter des mélanges […] il y avait un mesurage sporadique de la consommation alimentaire et/ou un report inadéquat de la consommation et du poids des animaux ; des tumeurs étaient enlevées et les animaux étaient remis dans l’étude ; des animaux étaient enregistrés comme morts, mais des enregistrements ultérieurs les classaient comme vivants […] Au moins une de ces aberrations aurait suffi à annuler cette étude destinée à évaluer un additif alimentaire […] .Il est impensable que n’importe quel toxicologue, après une évaluation objective des données résultant d’une telle étude puisse conclure autre chose que l’étude était ininterprétable et sans valeur et qu’elle devrait être refaite » (Source : Devra Davis, The secret history of the war on cancer, Basic Books Ed New York 2007).

Notes :

[1] http://reseau-enviro...Janv2013-VF.pdf

[2] Schernhammer ES, Bertrand KA, Birmann BM, Sampson L, Willett WC, Feskanich DAm J, "Consumption of artificial sweetener- and sugar-containing soda and risk of lymphoma and leukemia in men and women", Clin Nutr., 2012 Dec. Epub 2012 Oct 24.

Soffritti M, Belpoggi F, Degli Esposti D, Lambertini L, Tibaldi E and Rigano A, 2006. "First experimental demonstration of the multipotential carcinogenic effects of aspartame administered in the feed to Sprague-Dawley rats",Environmental Health Perspectives, 114, 379-385.

Soffritti M, Belpoggi F, Tibaldi E, Degli Esposti D and Lauriola M, 2007, "Life-span exposure to low doses of aspartame beginning during pre-natal life increases cancer effects in rats", Environmental Health Perspectives, 115, 1293-1297.

Soffritti M, Belpoggi F, Manservigi M, Tibaldi E, Lauriola M, Falcioni L and Bua L, 2010, “Aspartame administered in feed, beginning pre-natally through life span, induces cancers of the liver and lung in male Swiss mice", American Journal of Industrial Medicine, 53, 1197-1206.

[3] Andreatta MM, Muñoz SE, Lantieri MJ, Eynard AR, Navarro A., "Artificial sweetener consumption and urinary tract tumors in Cordoba, Argentina", Prev Med, 2008 Jul ;47(1):136-9.

[4]. Halldorsson TI, Strøm M, Petersen SB, Olsen SF, "Intake of artificially sweetened soft drinks and risk of preterm delivery : a prospective cohort study in 59,334 Danish pregnant women", Am J Clin Nutr, 2010 Sep ;92(3):626-33.

Englund-Ögge L, Brantsæter AL, Haugen M, Sengpiel V, Khatibi A, Myhre R, Myking S, Meltzer HM, Kacerovsky M, Nilsen RM, Jacobsson B., "Association between intake of artificially sweetened and sugar-sweetened beverages and preterm delivery : a large prospective cohort study", Am J Clin Nutr, 2012 Sep ;96(3):552-9.

[5] Fagherazzi G, Vilier A, Saes Sartorelli D, Lajous M, Balkau B, Clavel-Chapelon F., "Consumption of artificially and sugar-sweetened beverages and incident type 2 diabetes in the Etude Epidemiologique aupres des femmes de la Mutuelle Generale de l’Education Nationale, European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition cohort", Am J Clin Nutr. 2013 Jan 30.

Collison KS, Makhoul NJ, Zaidi MZ, Saleh SM, Andres B, Inglis A, Al-Rabiah R and Al-Mohanna FA, 2012., "Gender dimorphism in aspartame-induced impairment of spatial cognition and insulin sensitivity", Public Library of Science One, 7, e31570.

Collison KS, Makhoul NJ, Zaidi MZ, Al-Rabiah R, Inglis A, Andres BL, Ubungen R, Shoukri M and Al-Mohanna FA, 2012a., "Interactive effects of neonatal exposure to monosodium glutamate and aspartame on glucose homeostasis", Nutrition and Metabolism, 14, 9, 58.

[6] Abdel-Salam OM, Salem NA, Hussein JS., "Effect of aspartame on oxidative stress and monoamine neurotransmitter levels in lipopolysaccharide-treated mice", Neurotox Res. 2012 Apr ;21(3):245-55.

Abdel-Salam OM, Salem NA, El-Shamarka ME, Hussein JS, Ahmed NA, El-Nagar ME., "Studies on the effects of aspartame on memory and oxidative stress in brain of mice", Eur Rev Med Pharmacol Sci. 2012 Dec ;16(15):2092-101.

[7] Christian B, McConnaughey K, Bethea E, Brantley S, Coffey A, Hammond L, Harrell S, Metcalf K, Muehlenbein D, Spruill W, Brinson L, McConnaughey M., "Chronic aspartame affects T-maze performance, brain cholinergic receptors and Na+,K+-ATPase in rats", Pharmacol Biochem Behav. 2004 May ;78(1):121-7.

[8] Abhilash M, Sauganth Paul MV, Varghese MV, Nair RH. "Long-term consumption of aspartame and brain antioxidant defense status", Drug Chem Toxicol. 2013 Apr ;36(2):135-40.

Source : Réseau environnement santé.

Illustration : Terre sacrée.

 

 



#33 naturel

naturel

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3027 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 12 dcembre 2013 - 18:32

L'Aluminium

 

http://www.youtube.c...h?v=bfi0kiYxQRw



#34 naturel

naturel

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3027 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 12 dcembre 2013 - 18:39

Si l'aspartame n'est pas dangereux aujourd'hui sait juste parce-que la vente du coca light diminue....... et que les gents meurt de moins en moins  http://www.lefigaro....l-aspartame.php

 

Michel Dogna chimiste est 100/100 contre aspartame http://www.alternati...el-nomme-e-951/


Modifié par naturel, 12 dcembre 2013 - 19:00 .


#35 naturel

naturel

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3027 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 17 aot 2017 - 11:51

Voici comment sont fabriqués les bonbons à la gélatine ? https://www.youtube....h?v=iaguYV5HiIM

 

Gélatine qu'ont trouvent dans de nombreux vaccins,shampoings,médicaments,..


Modifié par naturel, 17 aot 2017 - 11:54 .


#36 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 21 aot 2017 - 12:54

Finalement le film soleil vert sorti il y a plus de 20 ans était très proche de la vérité !

Plus de 40 ans, ça file, ça file ...,


Modifié par (re)passant, 21 aot 2017 - 12:55 .


#37 naturel

naturel

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3027 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 25 aot 2017 - 12:12

Il y a des nanoparticules partout :cry: :cry: :cry: :cry: :cry:  même dans le chocolat https://infonano.agi...eaux_puyricard/

 

les particules nano ne sont pas forcément indiqué

 

quelques aliments https://infonano.agi...ironnement.org/

 

 

 

Le colorant E171 qu'ont trouve partout est de 45/100 nano particules

 

 

 

Sait tellement grave....que je ne sait même pas si il faut y penser

 

https://www.youtube....h?v=Nga4OLhM87U


Modifié par naturel, 25 aot 2017 - 12:24 .


#38 naturel

naturel

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3027 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 26 aot 2017 - 11:35

On prend encore plus de nanoparticules part les chemtrails https://www.crashdeb...-balancent-tout



#39 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 21 dcembre 2017 - 15:28

Bon appétit...  :thermo:

 

 

Nouvelle enquête - 100 bûches de NANOËL ? #nanoparticules

A l’approche des fêtes de Noël, Agir pour l’environnement révèle la présence potentielle de nanoparticules dans plus de 100 desserts glacés


A l’issue d’une enquête menée ces dernières semaines dans 10 enseignes, Agir pour l’environnement a identifié plus de 100 desserts glacés, essentiellement des buches de Noël, très susceptibles de contenir des nanoparticules : Carte d’Or, Lenôtre, Fauchon, Leclerc, Picard, Monoprix, Lidl, Auchan... Ces articles alimentaires contiennent en effet des colorants que l’on retrouve en général à l’échelle nanoparticulaire : le E171 (dioxyde de titane) qui permet de blanchir, d’opacifier ou de faire briller les préparations et le E172 (oxydes de fer), colorant rouge. 

Plus de 350 produits alimentaires suspects ! - Cette nouvelle liste de produits porte le nombre de produits alimentaires suspects à plus de 350 (liste complète sur www.infonano.org) : bonbons, chewing-gums, mélanges d’épices, chocolats, biscuits… En somme, beaucoup de produits appréciés par les enfants ! Pour Magali Ringoot, coordinatrice des campagnes à Agir pour l’environnement, « Une fois encore, les nanoparticules s’invitent en secret à notre table ! Après Halloween et les bonbons, Pâques et les chocolats, c’est maintenant Noël et les bûches ! Ces substances dangereuses doivent être interdites et, au minimum, mentionnées sur l’étiquette, comme l’exige la loi ». 

Produits hors-la-loi ? – Il est quasiment certain que ces 100 bûches de Noël devraient porter la mention [nano] dans la liste des ingrédients. Les analyses indépendantes révèlent à chaque fois la présence de nanoparticules cachées, constat confirmé par les enquêtes de la Répression des Fraudes (DGCCRF), présentées lors de la réunion de l’ANSES « nanomatériaux & santé », le 14 décembre. Un an et demi après la démonstration des infractions, Agir pour l’environnement se réjouit du changement de ton de la DGCCRF qui semble enfin être déterminée à faire appliquer le Règlement européen INCO 1169/2011. Cette nouvelle communication doit maintenant se traduire par une mise en conformité immédiate de tous les étiquetages. 

De plus, les Français sont en demande de plus de transparence. Dans un sondage IFOP/Agir pour l’environnement (octobre 2017), 86% des personnes interrogées déclarent ne pas se sentir suffisamment informées sur les usages et les risques des nanoparticules dans l’alimentation.

Les nanoparticules doivent être interdites dans l’alimentation – Les signaux d’alerte de la communauté scientifique se multiplient. Récemment, l’ANSES avait validé l’étude de l’INRA, montrant que l’ingestion de E171 favorise des lésions précancéreuses du colon chez les rats au bout de 3 mois seulement. L’agence recommande de limiter l’exposition au E171, de peser l’utilité des nanomatériaux dangereux et de classer les nanoparticules de dioxyde de titane comme substances dangereuses. Ces substances infiniment petites (un milliardième de mètre) peuvent plus aisément franchir les barrières physiologiques. Leurs effets toxiques sont de mieux en mieux documentés : dommages à l'ADN, perturbation du fonctionnement cellulaire, affaiblissement du système immunitaire... 

Agir pour l’environnement en appelle aussi à la responsabilité des fabricants pour qu’ils cessent d’utiliser les additifs contenant des nanoparticules, faisant courir des risques inutiles et graves aux travailleurs, aux consommateurs et à l’environnement. Ces additifs peuvent être facilement retirés, comme le montre l’exemple des très nombreuses entreprises qui ont décidé, depuis un an, de se passer des additifs suspects : William Saurin, Lutti, Verquin, Carrefour, Sainte-Lucie, Thiriet…

 

source : https://www.agirpour...articules-31086



#40 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 4358 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 21 dcembre 2017 - 18:37

Chat alors, ils vendraient désormais de la merde dans les supermarchés ?

 

Ca n'est juste que dans la lignée de tout le reste.