Aller au contenu


Photo

Produire son propre gaz


  • Veuillez vous connecter pour répondre
56 réponses à ce sujet

#21 Gosse

Gosse
  • Localisation:Périgord vert

Posté 04 avril 2005 - 08:21

Bon c'est vendu pour l'eau alors :)

Je remet tout ca en route aujourd'hui.

Tis rassure toi, a priori ce n'est pas plus explosif que le butane ou le propane, pour preuve je suis toujours la :)
Même si c'est déjà pas mal.

#22 charlyvale

charlyvale

    Relayeur de la vie

  • Membres
  • 602 messages
  • Localisation:Territoire de Belfort

Posté 04 avril 2005 - 15:31

Salut à tous,

Gosse, aurais-tu des photos de ton montage avec quelques explications de ta démarche ?

Merci par avance.

#23 Gosse

Gosse
  • Localisation:Périgord vert

Posté 04 avril 2005 - 15:35

Salut

Pour la photo on va faire ca :)

avec quelques explications de ta démarche


La démarche écologique (quelle utilisation je veux en faire), ou la démarche de montage ?

#24 charlyvale

charlyvale

    Relayeur de la vie

  • Membres
  • 602 messages
  • Localisation:Territoire de Belfort

Posté 04 avril 2005 - 15:38

La démarche écologique (quelle utilisation je veux en faire), ou la démarche de montage ?


Je penchais plus pour le montage, mais l'utilisation en intéressera plus d'un sur ce forum.

Tchao

#25 Gosse

Gosse
  • Localisation:Périgord vert

Posté 04 avril 2005 - 16:12

D'abord les photos et après les explications :)

Image IPB
cuve étanche qui n'est plus relilée à rien pour le moment :)

Image IPB
Gros plan sur le montage

Image IPB
Chambre à air à moitié remplie pour premiers tests sur gazinière

Bon maintenant les explications...

#26 Gosse

Gosse
  • Localisation:Périgord vert

Posté 04 avril 2005 - 16:39

J'ai récupéré un fut de bière étanche, ce n'est pas moi qui ai bu tout ca, on était 2 sur le coup :)

J'ai pris la plus petite scie à métaux que j'ai trouvé (avec tout cet alcool bu je n'ai pas retrouvé de modèles plus grand avant d'avoir fini), et j'ai commencé à couper juste en dessous d'une soudure.

L'avantage de le faire à la main, c'est que c'est plus précis qu'avec une disqueuse.

2 heures plus tard, (je l'ai fait en deux fois 1 heure, commencé le soir avant d'aller me coucher, et fini le lendemain après le petit dèj), le ch'machin était en deux.

Un ch'tit coup de lime pour pas se blesser, et les bavures (pas celles de la police, celles du métal) disparaissaient.

A ce moment là je ne savais pas encore comment j'allais faire le joint pour recoller les morceaux. Mais bien obligé d'ouvrir pour remplir et vider le ch'bidule.

Un petit coup de perceuse sur le dessus avec un foret adapté, et ensuite j'agrandis le trou avec une lime ronde jusqu'à la taille désirée.
Il faut que sa force un peu pour que la vis laisse ses marques.
La vis c'est en fait un raccord qui se visse des deux côtés.
J'ai fait avec ce que j'avais déjà pour la plupart des éléments.
Pour l'étanchéité j'ai mis un joint en caoutchouc et un peu de poils de chèvres que l'on voit dépasser un peu partout. (La chèvre je l'ai mis dans la cuve, mais c'était pas facile à faire rentrer, d'où les poils qui dépassent)

Le poil de chèvre ca a un nom bien particulier, mais j'ai oublié, mais ca se met sur le filetage et ca rend étanche.

Ensuite les petits raccords soudés, ca s'apprend à souder et ce n'est pas dur.
Pour ceux qui voudraient s'y mettre pour l'occasion, j'utilise du propane sur lequel mon brûleur est relié, ca coute beaucoup moins cher à l'utilisation que les bouteilles où il faut faire son mélange.

Et sinon, on peut trouver les raccords à visser pour le 'T' sans faire de soudures, mais c'est plus cher, bien sûr, mais raisonnable sur une petite installation comme celle-ci (5 euros environ).

Ensuite des raccords olives pour brancher le 'T' respectivement sur la cuve, sur la vanne d'arrêt (qui ne sert à rien pour le moment, mais je pense à mettre un manomètre dessus), et sur la tétine (qui ne se vend plus en France - heureusement j'en avais un sous la main, mais pour un deuxième, zobbi), mais on peut trouver des raccords qui font la même chose.

Ensuite on prépare la chambre à air en coupant le bout, et on enfonce le tuyau de gaz qu'on relie à la tétine.
Et voilà tout le système est maintenant relié.

J'ai cru comprendre que la chaleur activait le processus, alors une petite fenêtre devant pour aider.
Mais sur 8 jours, il n'a fait beau que 2 jours, snif.

Voilà :)

Oups, j'allais oublier le joint :)
J'ai cherché à repositionner au mieux les deux éléments de la cuve, et j'ai marqué au feutre un petit repère.
Ensuite j'ai positionné du joint à fenêtre en caoutchouc (pas du mastic), et le tout semble étanche :) Les deux pierres c'est pour être sûr :)

PS: le tuyau bricolé dans le slip on y a pensé, mais ce n'est pas très régulier la production, et puis si jamais ca part dans le mauvais sens (de la chambre à air vers le slip), ca sort par où le trop plein ? Par la bouche ? ;) ;) ;)

Bon si y a un truc qui n'est pas clair faut pas hésiter à demander, j'essayerais de me faire comprendre

#27 Gosse

Gosse
  • Localisation:Périgord vert

Posté 04 avril 2005 - 16:49

Pour les tests, ils n'ont pas été concluant :) snif, mais ce n'est que partie remise

Il n'y avait pas assez de pression dans la chambre à air, alors il fallait appuyer dessus pour que le gaz sorte et je ne sais pas si c'est l'effet du vent, où si le gaz n'était pas du 'bon' méthane, mais je n'ai pas réussi à l'allumer.

Pourtant on l'entendait bien sortir le gaz, et j'ai sentit dans la cuve, ca pu, beurk.
Elle non plus ne s'allume pas (les enfants allez vous coucher), le briquet devant la sortie de la vanne n'a rien allumé du tout.

Pour info, j'ai pris un coup sur la tête le jour ou j'ai voulu vérifier si une bouteille de gaz qui ne laissait plus échapper de gaz était vraiment vide en allumant un briquet devant.
Et bien ca fait flipper, je venais de réinventer le lance flamme :)
:)

Pour le coup sur la tête ce n'est pas vrai.
Mais personne ne m'avais prévenu qu'il ne fallait pas faire ca. (J'étais déjà majeur depuis longtemps et pas vacciné - enfin pas à jour les vaccins)

Donc ce n'est pas parce que la pression est faible qu'il n'y a pas de gaz.
Ca m'a appris au moins ca.

#28 David

David

    Bricoleur du dimanche

  • Membres
  • 301 messages

Posté 04 avril 2005 - 18:41

Soit ton système n'est pas assez étanche (je rajouterais volontiers un collier pour serrer le tuyau sur la tétine, et un système de sangle pour remplacer le caillou), soit tu es trop pressé.

#29 Oda Lob

Oda Lob

Posté 04 avril 2005 - 19:45

il semblerait qu'il faille attendre de 15 jours à 3 semaines pour obtenir un résultat probant.

#30 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 6 268 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 04 avril 2005 - 20:50

Et pour les brûleurs de ta cuisinière ce sont lesquels ? Il me semble me souvenir qu'on doit les changer quand on passe du butane au propane ou au gaz "de ville".

#31 Gosse

Gosse
  • Localisation:Périgord vert

Posté 04 avril 2005 - 20:55

Soit ton système n'est pas assez étanche (je rajouterais volontiers un collier pour serrer le tuyau sur la tétine, et un système de sangle pour remplacer le caillou), soit tu es trop pressé.


Je pense que je suis trop impatient, étant donné les conditions climatiques (vu qu'il faut de la chaleur) et le peu de liquide que j'y avais mis.
Et puis sur le texte accompagnant le schéma de base, il y avait marqué quelques jours, c'est fait pour que les incrédules comme moi se lancent dans l'aventure :)

J'ai un collier du coté de la chambre à air, par contre de l'autre coté il faut espérer qu'il n'en faille pas pour tous les possesseurs de détendeurs. :)

Et puis je l'aime bien mon ch'tit caillou (en fait il y en a deux, 2 pierres d'au moins 10 kilos chacunes)

il semblerait qu'il faille attendre de 15 jours à 3 semaines pour obtenir un résultat probant.


Ou est ce que tu as apercu ca ? Dis moi tout :)

#32 Gosse

Gosse
  • Localisation:Périgord vert

Posté 04 avril 2005 - 21:01

Et pour les brûleurs de ta cuisinière ce sont lesquels ? Il me semble me souvenir qu'on doit les changer quand on passe du butane au propane ou au gaz "de ville".

Ben en fait j'ai les deux, mais cela n'a pas d'importance pour les tests, les bruleurs servent juste à limiter le débit d'arrivée des gaz.

Par exemple, si tu as des injecteurs à gaz de ville et que tu mets du gaz de la campagne :), du butane, et bien le gaz brulera, mais il brulera mal, pas complètement, d'où une flamme pas complètement bleue, et ca noircira tes casserolles (et ca ne s'enlève pas comme ca)

Donc une fois que tout ca fonctionnera, il faudra que je trouve les injecteurs les plus proches, ou alors trouver des outils de précisions pour en faire moi même :)

#33 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 6 268 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 04 avril 2005 - 21:25

L'Hérétique pourrais-tu demander à ton copain de nous faire un croquis de l'installation qu'il a vue en Chine pour qu'on comprenne mieux le système des bidons flottants ?

#34 chico

chico

    né pour survivre

  • Membres
  • 368 messages
  • Localisation:la boule

Posté 04 avril 2005 - 23:41

Bonjour tout l'monde
concernant la tranformation de la matière végétale en azote/ammoniaque/nitrate avec échappement de gaz et récup (oda, gosse : :) ) j'avais trouvé un ptit site sympa :
http://www.oleiculte...ais.html#Chimie
ces infos recoupent celles sur le compost
http://www.oleiculte...nt.html#Compost
et tout ce que j'ai pu apprendre ici

vous y trouverez le dosage pour l'eau (ni trop, ni pas assez...avec ça t'es avancé :) )
perso, j'ai fait le même montage sans la bouée et j'attends tjs que ça fermente (15j)
...quand tu soulève ça commence à sentir mais certains diront qu'il faut retourner la masse pour accellerer le processus, d'autre bachent et laissent faire la nature :) ???????? du peu que je crois comprendre les feuilles morte sont de la matière verte à 100% d'où une bonne décomposition rapide, moi c'est surtout des coupes de cyprès( :) on prend c'qu'il y a !) avec du petit branchage et donc beaucoup de carbone (voir rapport C/N) de plus le vert des cyprès est d'aspect ciré, plus dur à putréfier qu'une belle feuille large de platane donc ?
Il fallait prendre un fut en métal obligatoirement ?si une pression s'exerce(gaz) il remplira la bouée...un fut plastoc 100l ça devrait marcher aussi ?
Ta chambre à air Gosse, ne s'est-elle pas remplie uniquement de la chaleur dégagée par la décomposition ?
Concernant le nettoyage du gaz par l'eau, souvenez vous les cours de chimie: on retourne le verre sur la surface de l'eau et par dessous avec une paille on souffle dans l'eau, les bulles remontent, l'air remplace l'eau dans le verre et au passage les bulles rondes ont traversé le liquide (nettoyage?)
en plus l'eau c'est "étanche" le moindre gaz est repérable par ses bulles. je pense à un principe de cloche à fromage ou comme les premiers scaphandriers :)

Le poil de chèvre ca a un nom bien particulier, mais j'ai oublié

est ce que c'est pas la "filasse" le nom que tu cherches (du chanvre en fait) ? les plombiers ne l'utilisent pas "sèche" mais noyée dans une pâte grasse qu'ils étalent sur le filetage avec le doigt, la filasse se pose ensuite dans le sens du vissage (comme le teflon) pour bien sertir au serrage.

#35 David

David

    Bricoleur du dimanche

  • Membres
  • 301 messages

Posté 05 avril 2005 - 00:32

Pour le passage du gaz dans l'eau, tu peux t'inspirer de ça :

Image IPB

#36 Gosse

Gosse
  • Localisation:Périgord vert

Posté 05 avril 2005 - 07:15

Il fallait prendre un fut en métal obligatoirement ?si une pression s'exerce(gaz) il remplira la bouée...un fut plastoc 100l ça devrait marcher aussi ?
Ta chambre à air Gosse, ne s'est-elle pas remplie uniquement de la chaleur dégagée par la décomposition ?

Il est certain que n'importe quel récipient fait l'affaire, qu'il soit en métal ou en plastique.

Par contre il est possible que ma chambre à air ne soit remplie que de la chaleur de la décomposition.

Sinon pour le poil de chèvres c'est ca :)

Cool pour les liens !

#37 Oda Lob

Oda Lob

Posté 05 avril 2005 - 07:44

il semblerait qu'il faille attendre de 15 jours à 3 semaines pour obtenir un résultat probant.

Ou est ce que tu as apercu ca ? Dis moi tout :)

Dans le livre "revivre à la campagne" de john seymour. Il utilise un autoclave pour la méthanistaion, qui est beaucoup plus grand que le modèle présenté ici et parle donc de ce délai plus important.
Pour ce modèle ici, je pense que l'augmentation de volume de la chambre à air te confirmera la disponibilité du gaz.
En tout cas, félicitation pour ta mise en pratique et de faire partager à tous ton expérience.

ami calmant
oda lob

#38 Gosse

Gosse
  • Localisation:Périgord vert

Posté 05 avril 2005 - 07:51

Quelques informations trouvées sur http://www.seminck.be/fr

J'ai vu que l'on pouvait régler certains détendeurs, ce qui peut être pratique.
C'est ce que je m'étais dis en essayant de tourner la vis d'un détendeur, mais il était trop vieux, alors ca à pété tout de suite, snif

A ce propos, maintenant sur la plupart des détendeurs, on ne peut plus rien démonter ni régler.

Le stockage et l'usage

Le propane passe à l'état gazeux dès - 40°C. Les bouteilles de propane installées à l'extérieur peuvent donc être utilisées en permanence.

Le butane liquide gèle à 0°C. C'est pourquoi les bouteilles de butane doivent être placées dans un lieu où la température ambiante ne descend pas en dessous de 5°C.

Le gaz émanant d'une bouteille est inflammable et plus lourd que l'air. Si une petite quantité de propane ou de butane s'échappait dans l'air, le gaz se propagerait au ras du sol et s'évaporerait sans risque de pollution.



#39 Gosse

Gosse
  • Localisation:Périgord vert

Posté 05 avril 2005 - 08:06

QUAND FAUT-IL UTILISER DU BUTANE ET QUAND UTILISER DU PROPANE.

Tous les appareils qui fonctionnent au butane fonctionnent aussi au propane et inversement.
C'est avant tout une question de choix du détendeur adéquat, en d'autres termes, de la pression adéquate.
Il convient par ailleurs d'adapter le débit maximum du détendeur à la capacité maximale de l'appareil.

Vous vous demandez sans doute pourquoi, dans ce cas, choisir du butane ou du propane. La première raison est purement économique, le butane est effectivement toujours un peu moins cher que le propane.
La deuxième raison est d'ordre pratique, une bonbonne de butane contient 12,5 kg, alors qu'une bonbonne de propane ne contient que 10,5 kg.

Il existe toutefois une différence essentielle : Le butane ne se vaporise (lisez ne bout) qu' à partir de +5°C et le propane dès -44°C.

En tant qu'utilisateur de la bonbonne de gaz, vous utilisez la vapeur, le gaz qui passe par le détendeur. C'est pourquoi le butane ne peut s'utiliser que si la température ambiante de l'endroit où la bonbonne se trouve s'élève au moins à +5°C.

C'est à dire: Vous pouvez utiliser le butane pour toutes les applications pour lesquelles la bonbonne doit se trouver à l'intérieur. Pour les applications telles que les barbecues (en été) ou pour un chauffage de terrasse (que vous utilisez à l'entre saison lorsqu'il fait déjà un peu plus chaud, mais pas encore suffisamment), utilisez du butane.

Remarque : L'utilisation du propane à l'intérieur n'est pas interdite, mais si les bonbonnes que vous utilisez pour votre appareil restent dehors été comme hiver, vous DEVEZ utiliser du propane. Vos bonbonnes de butane ne produiraient effectivement plus de vapeur en cas de gel.

Conclusion : utilisez toujours du butane si la température ambiante de l'endroit où se trouve la bonbonne est supérieure à 5° Celcius



#40 Gosse

Gosse
  • Localisation:Périgord vert

Posté 05 avril 2005 - 08:10

Où l'on apprend pourquoi il ne faut pas changer (à priori :)) les gicleurs pour utiliser le méthane, mais juste utiliser un détendeur réglable.

Pourquoi un détendeur de butane n'a qu'une pression de sortie de 28 mbar et un détendeur de propane une pression de sortie de 37 mbar .

Le gaz est alimenté vers le brûleur par le biais d'un gicleur. Ce gicleur a le même diamètre pour le propane que pour le butane.

Le propane se compose de 3 hydrocarbures (C3 H8 ), alors que le butane en compte 4 (C4 H10 ). L'adjonction d'une quantité suffisante d'air (oxygène) permettra la combustion totale de ce gaz en dioxyde de carbone (CO2) et en eau (H2O). Si l'adjonction d'air est insuffisante, si les gicleurs utilisés ne sont pas les bons ou si la pression de réglage est incorrecte, vous pouvez provoquer une combustion incomplète. Si la combustion est incomplète, vous retrouverez de l'oxyde de carbone dans les gaz brûlés ( CO ).
Il faut éviter autant que possible qu'une combustion insuffisante ne se produise.

Une cuisinière, par exemple, peut fonctionner tant avec du propane qu'avec du butane, sans que vous deviez adapter les gicleurs. Donc, si vous utilisez du gaz butane, qui contient 4 hydrocarbures, en combinaison avec un détendeur de propane d'une pression de sortie de 37 mbar, vous envoyez une trop grande quantité de gaz et d'hydrocarbures vers le brûleur et la combustion ne se fait pas correctement. Vous le remarquerez aux extrémités jaunes des flammes.

Au contraire, si vous utilisez du gaz propane (3 hydrocarbures) avec un détendeur butane, en sachant que vous n'adaptez pas le gicleur, vous injectez trop peu de gaz dans le brûleur et la combustion est également mauvaise dans ce cas.

Conclusion : Veillez toujours à utiliser le détendeur correspondant au gaz utilisé.

A titre d'information, le gaz naturel (CH4) contient uniquement un hydrocarbure. La pression d'entrée du gaz naturel est d'environ 25 mbar. Le gaz naturel vous est fourni à cette faible pression. Dans ce cas, il faut donc adapter l'injecteur et le gicleur, afin que la quantité adéquate de gaz soit envoyée vers le brûleur pour une combustion optimale.

Il s'agit toutefois là de la seule possibilité. Vous constaterez donc aussi que le diamètre d'un gicleur destiné au gaz naturel est approximativement 3 fois supérieur au diamètre d'ouverture d'un gicleur destiné à ce même appareil fonctionnant avec du gaz propane ou butane.


Modifié par Gosse, 05 avril 2005 - 08:11 .