Aller au contenu


Photo

Eau : techniques ancestrales


  • Veuillez vous connecter pour répondre
76 réponses à ce sujet

#61 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 01 mars 2010 - 23:34

Salut le corpse,
• Les petits trous dans le bambou, avec une pointe fine portée au rouge, moi je tenterais ça!
Même technique pour percer les cloisons dans la longueur avec une tige.

• Toujours impressionnant l'épaisseur des couches à mettre en œuvre selon la bonne vieille méthode: 15 cm d'argile, 30 cm de terre, ça en fait des mètres cubes et donc des tonnes.

La paille, peu importe la céréale, elle sert à permettre la progression sur l'argile toujours un peu glissante et à la protéger des effets du soleil direct, par fissuration tout comme la chaux qui doit être hydraulique.

#62 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2317 messages
  • Genre: Homme

Posté 02 mars 2010 - 10:40

merci FLOYD pour cet info sur le bambou : j'avoue que , comme il est indiqué goutte à goutte il ne faut pas que les trous soit trop grand sinon le bambou est fichu , en tout cas pour faire goutte à goutte :D

pour la mare : je suis d'accord avec toi , mais j'avoue qu'une bache EPDM ne me tente pas trop car j'aimerais qu'un biotope se créer .
J'ai des canes et je sais qu'elles iront patauger avec plaisir, en laissant leur fientes au passage qui peut être risque d'être + préjudiciable à la mare si c'est de l'EPDM , alors qu'avec de l'argile je peux envisager de mettre quelques plantes aquatique épuratives (surtout que je vais y mettre des gambusies pour limiter la propagation des moustiques et ils leur faut une protection contre les hérons qui sont dans le coin ;) ) .
Mais si tu as une autre technique je suis bien entendu à l'écoute ;)

#63 Muros

Muros

    Aquaticien passionné !

  • Membres
  • 1097 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:sud-ouest

Posté 02 mars 2010 - 10:55

Bonjour tous ,

mais j'avoue qu'une bache EPDM ne me tente pas trop car j'aimerais qu'un biotope se créer .

salut Corpse ,
ben moi j'ai mis une EPDM PondLiner agréée biotop (1.14 m/m et 300% élasticité) et ça n'a rien empêché sur un développement faune et flore vachement impressionnant , en rapidité et en diversité !!
(diversité de faune installée d'elle-même dès la 1è année ! , je n'y ai rien introduit !)

à toi de voir ..

:D

PS : on part peut-être en H.S. là ...

Modifié par Muros, 02 mars 2010 - 10:56 .


#64 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2317 messages
  • Genre: Homme

Posté 02 mars 2010 - 11:22

Muros :
sauf qu'avec la bache EPDM tu es limité pour les échanges avec le milieu et qu'il faut en plus, que tu creuses plus profondément car il faut prendre en compte l'épaisseur du futur substrat (non présent au départ) . Car la faune je ne doute pas qu'elle soit présent mais le temps que les plantes (et non les algues) placent leur racines au sol , il y a peut être plus de temps .
Comme tu le sais tout point d'eau va pour se reboucher ... et donc quelle est la durée de vie pour une mare en bache EPDM et une mare avec de l'argile ?

Modifié par Corpse Grinder 666, 02 mars 2010 - 11:29 .


#65 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 07 mars 2011 - 15:32

Les buttes Barbakoeba.

 

 

Au cours de l'Holocène tardif, les sociétés pré-colombiennes dans de nombreuses régions des basses terres d'Amérique du Sud ont commencé à transformer les paysages à une échelle jamais vu précédemment. Des sols de Terre Noire associés à de l'agriculture intensive sont apparus dans divers sites de l'Amazonie et de sa périphérie et les agriculteurs ont construit des champs surélevés pour produire des cultures avec des sols bien drainés dans les savanes inondées de façon saisonnière.

Ils ont fait des travaux de terrassement comprenant des champs surélevés, des canaux et des étangs, ce qui leur a permis de pratiquer une agriculture intensive permanente (ou semi-permanente) dans cette région de basse altitude avec de très fortes précipitations saisonnières (2,5 à 4 m/an, la plus grande partie entre décembre et juillet).

Dans les savanes de la côte des Guyanes, ces «fossiles» de paysages agricoles, longtemps abandonnés et leur origine oubliée, sont répartis sur près de 600 km. Ils comprennent de grandes parcelles surélevées faisant jusqu'à 5 m de diamètre, des crêtes allongées d'1 à 4 m de large et le plus souvent 20 à 30 m de long (mais parfois jusqu'à 140 m) et des milliers de petites structures rondes d'environ 1 à 1,5 m de diamètre.

Ils ont été construits de façon très organisée, ce qui reflète probablement la manière dont les agriculteurs précolombiens géraient l'eau sous différentes conditions de drainage. Par exemple, de grande buttes carrées ou rondes sont situées dans les secteurs les plus soumis à des inondations prolongées. A côté, des buttes allongées sont orientées le long de la pente légère, ce qui suggère que cette configuration a été conçue pour faciliter le drainage. Au dessus, dans les parties les mieux drainées les paysans ont installé de longues buttes parallèlement aux courbes de niveau, une orientation favorisant la rétention d'eau.

La construction des buttes a apparemment commencé avec le retournement de tranches de la couche arable, plus le sous-sol de la zone environnante. Au dessus de cette couche, le reste (environ 60 cm d'épaisseur) est constitué d'un sol riche en matière noire organique. Une grande partie de ce matériau doit avoir été importé sur le terrain depuis des terrains éloignés et plus élevés

*
http://www.pnas.org/...07/17/7823.full

 

Les chercheurs sont parvenus à dater précisément certains de ces champs : l'un des sites étudiés remonte au XIIe siècle, le second plus ancien, au XIe siècle de notre ère. L'analyse de deux types de microfossiles vestiges de plantes - les phytolithes, des particules en silice découvertes dans les buttes, et des grains d'amidon trouvés dans les morceaux de plats en céramique mis au jour dans les villages précolombiens - a révélé qu'au moins trois plantes étaient cultivées à l'époque : le maïs, le manioc et la courge. En construisant ces îlots asséchés, les Amérindiens ont produit de l'hétérogénéité entre la plaine inondée et la partie surélevée : la composition biogéochimique de ces deux zones diffère aujourd'hui encore jusquà 50 cm de profondeur.
 

1479330442.jpg

 

Des paysages co-construits par l'Homme et la Nature
Une fois abandonnés, ces champs ont été colonisés par la Nature. Fourmis, termites, vers de terre, plantes et autres organismes se sont installés préférentiellement sur ces structures bien drainées. Des processus auto-organisés générés par ces « bâtisseurs » d'écosystèmes se sont alors mis en place. Ces organismes y apportent de la matière organique et minérale et en modifient la structure ainsi que la composition du sol.
Grâce à leurs actions sur la porosité du sol, la capacité d'infiltration des eaux de pluies est neuf fois plus élevée sur les monticules que dans la plaine inondée, réduisant la sensibilité des buttes à l'érosion. Des mécanismes bio-géo-chimiques ont ainsi permis le maintien de ces structures surélevées, où la concentration en ressources initialement créée par l'Homme a été conservée.


http://www.guyane.cn...es_cotieres.pdf


*(La sélection et la traduction des extraits de cette étude détaillée ont été faites comme j'ai pu)



#66 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2920 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Sud

Posté 07 mars 2011 - 16:04

Impressionnant :o
http://www.pnas.org/...23/F1.large.jpg
(merci Tis ;) )

#67 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 11 mars 2011 - 09:09

Cela l'est d'autant plus que cette multitude de buttes a probablement été construite avec de simples pelles en bois comme celle qui a été retrouvée au Surinam : http://home.wxs.nl/~...riname/s-85.htm

En fait d'après les études qui ont été faites il est très probable que les indiens aient construit ces parcelles en synergie avec la microfaune locale comme les sahéliens dans le cas du Zaï.
Mais là il ne s'agit pas seulement des termites mais aussi des fourmis coupeuses de feuilles et des fourmis prédatrices. Ces 3 espèces d'insectes ramènent de très grandes quantités de végétaux sur les buttes où elles ont fait leurs nids.
Ce qui permet à ces édicules, d'une part, de résister à une érosion énorme et, d'autre part, d'être constamment alimentés en matière organique, enrichie par leurs déjections et mobilisée aussi par l'action des vers de terre qui aèrent le sol.
C'est tellement efficace qu'après plusieurs siècles d'abandon par les humains elles sont toujours là !

Un autre point qui m'intéresse c'est qu'on y retrouve le maïs et la courge, 2 des "3 soeurs" cultivées elles aussi en synergie par les indiens depuis belle lurette.
Et cela ne m'étonnerait donc pas qu'un beau jour on y découvre aussi le haricot. :)

#68 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 16 juin 2012 - 15:45

Source canalisée


1479330086.jpg

http://www.panoramio...36361/tags/Tura


Cet aménagement astucieux a été réalisé en Inde par les membres de l'ethnie Garo à Tura, mais la technique est quasi universelle et nul ne saurait dire qui en a eu l'idée.



#69 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1408 messages

Posté 17 juin 2012 - 02:11

Dommage que les liens deviennent inactifs. Bravo Tis.

#70 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 2179 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 17 juin 2012 - 03:28

je vais retrouver des photos de spots de 1978 sur la base spatiale de kourou ( 1782 Hectares ) ce lieu est l'endroit ou l'on voir des monticules ( j'ai été les voir de prèt ) :roi1: et ou vivaient les galibis puis ils ont été jété puis forcer de vivre a 30 km ( tonate ) jamais dédommager de cette perte :grognon2: je vais faire un effort pour scannée en plus cela vous donneras une idée de la précision des satellites a l'époque ( colossale ) :rolleyes:
je vais allez au lit : ZA +

#71 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 21 juin 2012 - 02:48

Bonne idée L'ombre ! Cela m'intéresserait beaucoup si tu pouvais nous en dire plus sur ce que tu as vu et ce qui s'est passé..

Nicole quels sont les liens que tu voudrais ?
J'ai commencé à rechercher et à remettre en place quelque unes de mes photos qui avaient disparu mais on peut aussi tenter de retrouver des sites qui ont changé d'hébergeur ou des pages éventuellement capturées dans les archives de la toile. Mais comme elles ne peuvent pas tout contenir il me semble prudent d'imprimer au fur et à mesure (avec modération) ce qui peut vous être utile.

Modifié par Tis, 21 juin 2012 - 03:16 .


#72 elodie25

elodie25
  • Genre: Femme

Posté 18 juin 2017 - 02:34

J'ai suivie vos échanges qui vont sans nul doute m'aider dans ce que j'ai à réaliser merci à tous de partager vos expériences et retours !



#73 naturel

naturel

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3029 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 29 juin 2017 - 17:10

Frigo géant dans l'ancienne Perce

 

"C’est à ce moment que des ingénieurs de l’ancienne Perse ont mis au point la technologie de conservation du froid, leur permettant d’utiliser des réserves de glace en été.

Ils ont appelé cette construction le Yakchal."

 

https://lesavoirperd...epuis-2000-ans/

 

https://www.youtube....h?v=2FSAQgf1Ywc

 

 

 

 

Frigo du désert simple à faire...

https://www.youtube....h?v=mMNkOZQybwE


Modifié par naturel, 29 juin 2017 - 17:28 .

  • Tis aime ceci

#74 naturel

naturel

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3029 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 29 juin 2017 - 17:14

La sécheresse arrive de plus en plus en France,Belgique,Espagne.....

 

il y à plein de technique pour récolté l'eau....comme ici https://www.youtube....h?v=XRxxbHTX2Jk



#75 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 21 janvier 2019 - 19:53

A propos des canalisations en bambou évoquées dans ce débat, une vidéo montre comment les nœuds des cannes peuvent être évidés avec une autre perche en bambou
 



Primitive Skills: Upgrading irrigation systems, water supply by pipe bamboo (new water line)


Modifié par Tis, 21 janvier 2019 - 19:58 .


#76 DzC

DzC

    As du bricolage

  • Membres
  • 6662 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 22 janvier 2019 - 08:13

Merci Tis.

J aime bien les videos de cette chaine.

Celle-ci m interesse bcp car ça fait un moment que je me pose la question (deboucher les cannes de bambou).



#77 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7524 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 16 fvrier 2019 - 10:28

Une autre utilisation traditionnelle du bambou pourrait aider ceux qui vivent dans des zones inondables pour se nourrir et offrir un refuge à une partie de la faune :
 

 

Le bambou ça flotte



(...) Je vais faire un focus sur le lac Inlé. C'est notre troisième arrêt, après Mandalay et Bagan, mais c'est celui qui m'a le plus impressionné. Les habitants de ce lac, sans qu'on sache trop pourquoi, ont décidé de devenir agriculteurs. Ils ont également développé un style de pêche unique au monde, basé sur le fait de ramer avec une seule jambe, debout sur l'autre.
(...) L'autre activité de ces gens du lac, ce n'est pas un canular, c'est l'agriculture. Ils fournissent la quasi-totalité de la Birmanie en tomates, courges, fraises...
Les hommes plantent des morceaux de bambou dans le fond du lac, puis ils ancrent à l'horizontal entre les poteaux (mais coulissant pour suivre le niveau de l'eau) d'autre tiges de bambous, sur lesquels ils viennent ensuite fixer un mélange de plantes et de terre. Ce socle est suffisamment solide pour faire pousser des légumes. Pour récolter, cette fois c'est le travail des femmes, elles circulent en barque entre les travées de bambous.
 

190216102610122038.jpg

 

190216102611264111.jpg

 
Les maisons sont sur pilotis, mais objectivement, à force de recharger en terre les fondations des maisons, les villages forment plutôt des îles. Par exemple sur cette photo, on voit même un jardin qui ne flotte pas.
Cependant, ce n'est pas la norme, les rues sont des canaux, on passe d'une maison à l'autre par des passerelles et des ponts.
 

190216102611716886.jpg

 

 
+ d'infos et de photos : http://laurebertrand...-ça-flotte.html