Aller au contenu


Rénover un combi


  • Veuillez vous connecter pour répondre
93 réponses à ce sujet

#41 aigleenvol

aigleenvol
  • Genre: Homme
  • Localisation:40

Posté 22 avril 2005 - 10:53

:calin: pas dacc,mec :calin:

sur que si le plan germany peut procurer une caisse saine c'est effectivement un must!

paniprobleme sur conso si réglage satisfaisants,yes!

par contre sur biarritz j'ai connu pleins de people qui s'en sortaient tres bien en restauration(pas en rebouchage)

ils découpaient des toles a la casse et soudaient ca aux p'tits oignons et ca le faisait bien.

ils achetaient également des pieces neuves genre bas de caisse,ok.

j'en ai vu un dans un box classique qui a tout refait y compris les habillages internes et le soufflet de toile pour le toit surélevable.

le tout finition deux tons,ptits enjoliveurs neufs,limpio!

on peut parfaitement rénover soi meme suffit d'y mettre ce qu'il faut d'ingéniosité et de patience et surtout du temps que n'uras jamais le carrossier.

et quel plais' de voir l'épave enfin rutillante comme sortie d'usine?

m'enfin tout ca c'est une question de gout,hein! :calin:

#42 _adrien_

_adrien_

Posté 22 avril 2005 - 11:56

Voilà ce qu'on m'a dit quand j'ai annoncé que je voulais retaper mon combi: "tu sais quand ça commence, pas quand ça finit."

Pour le moteur diesel, je suis pas d'accord. 8L/100 pour moi c'est trop. Dans un moteur diesel, il est possible de mettre de l'huile de friture, et ça je peux en avoir gratuitement.

C'est sûr c'est pas dans l'esprit des pationnés, ça fait tache. Mais sincèrement je m'en cogne! J'ai pas acheté un combi pour rouler en vw avec un moteur à plat et refroidit par air (avant de l'acheter je savais pas du tout ce que c'était comme moteur...) mais pour avoir une maison ambulante.

Yeye, si t'as une solution alternative pour le carburant, je suis preneur.

#43 _mirza_

_mirza_

Posté 22 avril 2005 - 12:10

Je suis bien d'accord Yeye, moi aussi j'ai eu une Cox, qu'on a fini par donner... je sais même plus pourquoi... enfin je me souviens qu'il commençait à y avoir trop de boulot dessus (genre refaire le moteur en entier) et que pour obtenir la CG il nous fallait un numéro avec le bon nombre de chiffres qu'il fallait acheter à la Drire, qui eux avaient aussi besoin d'un numéro au bon nombre de chiffres qu'il fallait acheter à VW... enfin ça nous a saoulé quoi, y'en avait pour plus cher que la CG elle-même!!! je précise qu'on l'avait achetée à un allemand.

Bon du coup, on a roulé 2 ans avec les plaques de la douane, super pratique pour pas payer le parc-mètre (bé oui on a habité en ville cette l'époque). :calin:

Mais bon de toute façon là vu qu'on n'a aucun moyen de garer le bestiau par chez nous, faudrait le mettre chez un copain (le seul chez qui ça serait possible il habite pas à côté en plus) et de réparer petit à petit (parce que le double avantage des réparations, c'est que (1) on paye petit à petit, et (2) on sait ce qu'on met dedans). Y'a moyen, ça serait drôle. En plus chez ce pote, lui pourrait en profiter quand on s'en sert pas (parce qu'il habite dans un cabanon tout en haut d'un col super isolé et qu'il a ni eau ni électricité). Donc il pourrait s'y faire une réserve pour se laver, utiliser le frigo pour isoler ses aliments fragiles, tout ça. Ça pourrait être très chouette!

Pfff arrêtez, vous me donnez envie!!!

#44 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1 212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 22 avril 2005 - 13:19

Tu sais Aigle, le tout n'est pas de faire un truc beau, y'a même des gens qui font du très beau boulot avec du grillage et du plâtre !
Le tout est de faire du boulot qui tient !
Je maintiens que si tu fais de la carrosserie dans de mauvaises conditions, c'est un mauvais calcul car il faudra reprendre quelques années (mois) plus tard, la tôle n'ayant pas été manipulée ni traitée comme il faut.
La corrosion est l'ennemie de ce genre de bagnole et il vaut mieux faire les choses dans les règles une seule fois que de les faire avec les moyens du bord 15 fois !

Pour Adrien, au niveau moteur si tu n'y connais rien, laisse le comme il est, monte un Pantone et roule à l'alcool si tu veux faire écolo, mais oublie le diesel: la transformation va te coûter cher, sera illégale, l'entretien te coûtera lui aussi beaucoup plus cher que maintenant, et je ne suis pas convaincu que tu vas consommer moins qu'avec ton moteur actuel (je suis à 10-12 litres avec mon J9 Diesel).
Le docteur Porsche avait bien fait les choses: si tu ignores ce moteur, c'est qu'il se fait oublier, il n'y a rien de plus fiable que ces braves moteurs à plat refroidis par air (c'est un gros avantage, ne l'oublie pas) qui peuvent aligner 400 voire 500 000 kms, et coûtent peau de balle à remplacer et à entretenir.
Tu peux aller à Vladivostok ou à Pékin avec ton Kombi en flat 4, il y aura toujours des pièces chez le garagiste du coin pour te dépanner, je ne pense qu'on peut en dire autant d'un diesel...
Si tu veux vraiment un diesel, revends ton bahut et achète un T4 avec le TurboDiesel de 120 chevaux qui t'emmènera plus vite et avec moins d'essence, mais certainement beaucoup moins loin et beaucoup plus chèrement...


C'est vrai que c'est pas vraiment la coutume de parler bagnoles ici, j'en suis le premier étonné, mais nous avons manifestement la même façon de voir les choses, à savoir qu'on ne considère pas nos engins comme des déplaçoirs (copyright mon pote Nono) mais comme des attributs de notre art de vivre.
Dans mes voitures et motos, je ne cherche pas à avoir mais à être moi-même ou quelqu'un d'autre, à vivre une époque ou un rêve, c'est tout ce dont on se fout royalement quand on roule dans un "déplaçoir"...


Au fil des années et des erreurs, j'ai appris pas mal de choses dans ce domaine que je peux résumer synthétiquement de cette façon:

- Etre réaliste sur ses propres capacités, son enthousiasme et le matériel disponible, afin de ne pas acheter une bonne affaire avec quelques menues réparations qu'on n'aura jamais le temps ou l'envie de faire.
- A partir de ce constat et de vos envies, définir clairement ce que vous cherchez et de ce à quoi vous êtes prêts à renoncer: confort, fiabilité, économie, facilité d'entretien, esthétique, cote d'amour...
- Ne pas sauter sur le premier véhicule venu, même s'il vous enthousiasme, prendre le temps de connaitre le marché afin de bien savoir ce que vous pouvez avoir pour votre bourse
- Ne pas céder à la facilité, les meilleures affaires sont plus rarement en encart coloré dans les journaux que sur les bords de route avec un panneau écrit au marqueur
- Etre patient mais fouineur, rien ne viendra tout cuit ou rarement, mon dicton de yéyé le farfouilleur: "Tout vient à point à qui sait chercher"
- Ne pas hésiter à solliciter vos contacts dans le milieu (moi par exemple) pour avoir des conseils ou dénicher la bonne affaire

#45 _adrien_

_adrien_

Posté 22 avril 2005 - 13:44

Tout ce que tu viens de dire, je l'ai déjà entendu plus d'une fois.

Je préfère bruler 12L d'huile de friture, que 12L d'essence. Question de porte monnaie.
Le coté légal je m'en moque un peu, c'est plus un "chalenge", parceque de toutes façons j'ai pas prévu d'avoir un véhicule plus tard, je veux me déplacer à pied.

Je fais pas partie des gens qui changent de voiture comme de chemise. Quand j'ai acheté le camion, ce n'était pas dans l'intention de le revendre 2 ans plus tard pour acheter autre chose.
C'est pour ça que j'ai commencé par lui faire une restauration digne de ce nom, et qui j'espère durera (et je pense que ça sera le cas vu qu'il n'y a plus le moindre point de rouille, je connais tous les recoins de sa carrosserie).

C'est sûr que ça serait plus simple de revendre mon véhicule actuel pour acheter un diesel, mais je ne m'en sens pas capable. Je n'ai pas la motivation de refaire tout le travail que j'ai fais sur mon actuel. Je préfère le faire évoluer, que le changer.

Par contre si je trouve une solution pour rouler presque gratuitement en gardant mon moteur actuel... Peut-être en fabriquant de l'alcool? Couplé à un dopage à eau "pantone". Ou peut-être que pantone dit vrai, que avec son idée bien monté, il est possible de rouler avec à peu près n'importe quoi de liquide à la place du carburant conventionnel? Enfin malheureusement ça m'étonnerait.

Autrement faire une adaptation sur le train avant du véhicule pour pouvoir l'utiliser en roulotte, comme ça je peux passer du cheval au moteur sans trop de soucis...

Sinon un gazogène? Le rendement n'est pas suffisament élevé pour avoir une puissance suffisante pour dépasser une vitesse de l'ordre de 40km/h, mais ça permet de rouler gratuit...

Je cherche des idées.

#46 _mirza_

_mirza_

Posté 22 avril 2005 - 15:59

Autrement faire une adaptation sur le train avant du véhicule pour pouvoir l'utiliser en roulotte, comme ça je peux passer du cheval au moteur sans trop de soucis...

Bé il va t'en falloir des chevaux pour faire avancer ton combi :calin: Tu vas les ranger où?

#47 _adrien_

_adrien_

Posté 22 avril 2005 - 17:28

Ce sont des idées.

En tout cas l'idée des chevaux me plait, je me déplace avec eux, et si à un moment j'ai besoin d'aller a un endroit précis, je met les chevaux quelque part, et j'utilise le moteur.

#48 _mirza_

_mirza_

Posté 22 avril 2005 - 17:36

bon ben j'entamme le régime grossissant tout de suite alors.

ah au fait, un shire c'est ça :

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Mhhh, belle bête, hein? Le plus grand cheval du monde, qui peut taper dans les 2m au garrot et peser une tonne... et sans moteur flat4 à plat :calin:

Modifié par mirza, 22 avril 2005 - 17:38 .


#49 aigleenvol

aigleenvol
  • Genre: Homme
  • Localisation:40

Posté 22 avril 2005 - 17:59

:calin: tu sais que tu me plairait comme ca la mirzouille,mais bon a part le poil noir,vois pas ou le tronchino est trukké!

ben c'est magnifique ces bestiaux,on en ferait ben l'elevage ma bonne dame!

moi ceux qui me branchent bien ca y ressemble mais c'est tout noir noir,sais pas ce que c'est ,c'est du lourd aussi mais c'est majestueux si tu vois tu me dis le nom?

au fait on serait ti pas un poil hs (hors serieux)

#50 _adrien_

_adrien_

Posté 22 avril 2005 - 18:12

Incroyable, à chaque fois ça part en vrille! :calin:

Mais serieusement ça me plairait vraiment, en plus je peux voyager avec lui si je veux me débarasser du combi... Ca sera mon compagnon de route.
Dès que le LIEU est ouvert, je trouve un cheval! En plus la classe de traverser le terrain avec! :calin:

#51 aigleenvol

aigleenvol
  • Genre: Homme
  • Localisation:40

Posté 22 avril 2005 - 18:55

:calin: ben mon p'tit pote on sera au moins deux car je compte bien me la jouer "CHISUM" (vieux western de john wayne)et faire le tour du coin le soir.

donc a moi la jument pepere et la selle mex!

ca fera moins de bruit que mes virées harley d'avant!

#52 _mirza_

_mirza_

Posté 22 avril 2005 - 19:38

moi ceux qui me branchent bien ca y ressemble mais c'est tout noir noir,sais pas ce que c'est ,c'est du lourd aussi mais c'est majestueux si tu vois tu me dis le nom?

tu veux dire un truc dans ce genre-là? -->

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Ah là là c'est trop dur de choisir les photos tellement ils sont beaux...

au fait on serait ti pas un poil hs (hors serieux)

Bah l'autre hé, tout de suite... pfff, comme tu y vas...

Allez allez, on se reprend, on est ici pour parler bagnoles, moteurs, cambouis, tout ça. :calin:

#53 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1 212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 22 avril 2005 - 20:05

Sinon un gazogène? Le rendement n'est pas suffisament élevé pour avoir une puissance suffisante pour dépasser une vitesse de l'ordre de 40km/h, mais ça permet de rouler gratuit...



Qui t'a dit ça???????????????????????????????????????????,

C'est une grosse erreur, il n'y a pas de meilleur carburant que le CO !!!
Le procédé Imbert était astucieux pour une époque de récession et de privation car il permettait de tourner avec du bois sans investir beaucoup, mais c'était un bricolage, rien qu'un bricolage.

Mon petit frère a travaillé cette année sur un projet de gazogène dans son cadre universitaire, le manque de temps n'a pas permis de construire un prototype, mais nous avons tout de même une excellente base de travail pour ceux qui comme toi veulent se donner du mal pour se la couler douce en vraie indépendance ensuite.

Voilà comment on peut voir les choses, imagine un ensemble composé d'un véhicule (ton kombi) et d'une remorque.

Sur le kombi, il y a :

- un raccord pneumatique rapide à l'arrière
- Une pipe d'admission double avec deux volets permettant de commuter sur un circuit d'essence ou sur un circuit gazeux
- Un attelage remorque
- Une suralimentation d'air (c'est mieux pour le gazogène)
- Des culasses rabotées (plus de compression, le CO le permet)
- Un alternateur un peu plus gros
- Option #1: un réservoir de GPL dédié au CO
- Option #2: un alternateur 220 V débrayable pour le moteur du Kombi


Sur la remorque, on met:

- Une chaudière gazogène
- Un petit compresseur 12 V avec une micro cuve, (#option1: un compresseur un étagé avec un cuve de bonne contenance)
- Une chaudière à gazogène
- Un petit automate Logo ou une autre marque du même tonneau
- Un capteur de pression electronique sur le compresseur et un capteur de température dans la chaudière
- Un électrovanne d'air à l'entrée de la chaudière
- Filtres papier et pourquoi pas un épurateur centrifuge.
- Eventuellement une cuve de sciure et un alimentateur à vis sans fin
- un beau carénage aérodynamique


Tout ça permettrait de :

- Rouler au bois sans perdre de puissance, voire en en gagnant
- Faciliter la conduite du gazogène sans avoir à gérer la chaudière (régulation par le compresseur et l'automate de la production de CO)
- Produire du gaz de chauffage et de cuisson pour le camping-car


Avec l'option #1, on pourrait laisser la remorque à la maison pour qu'elle produise du CO, qu'on pourrait utiliser pour alimenter un ou plusieurs véhicules en faisant le plein par transfert de fluide comme à n'importe quelle station GPL.

Avec l'option #2, ton moteur refroidi par air pourrait tourner au point mort en consommant du CO pour produire de l'électricité nécéssaire à tes activités.



Bien sûr, tu n'es pas obligé d'aller jusque là, je voulais juste démontrer que le gazogène est largement viable, même à grosse échelle.
Pour ton cas particulier, il faut juste retenir que le gazogène n'est pas forcément une gêne pour rouler à condition de bien le concevoir (filtrage adéquat et indépendance du régime moteur et du régime chaudière) et d'utiliser les ressources du CO à fond, notamment en augmentant le taux de compression au delà de ce qui est permis avec l'essence afin de retrouver toute la puissance initiale, voire la dépasser.




Pour ce qui est des canassons et des roulottes, j'ai trouvé un truc pour vous faire rêver:

http://www.mobile.de...11111152410625

#54 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1 212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 22 avril 2005 - 20:15

http://www.gazoline....ebut=0#debutfil


Sur le gazogène...

#55 _adrien_

_adrien_

Posté 22 avril 2005 - 21:14

en faite quand je disais rendement, je pensais à la quantité de co dégagé, je n'étais pas sûr que le tirage du bois soit suffisament élevé pour faire tourner le véhicule à 100km/h par exemple, comme quand on a une pompe a essence qui débite pas assez.

vraiment génial tes infos! voilà ce que je vais pouvoir fabriquer! Les recherches de ton petit frère vont pouvoir servir :calin:

Magnifique la roulotte!!

Bon hop je vais me renseigner pour connaitre exactement tout le materiel dont je vais avoir besoin pour fabriquer le gazogène, et puis je m'y met. Remorque, il faudrait qu'elle taille?
Est-ce qu'il est nécessaire d'augmenter la cylindré, ou je peux me contenter du 1600?
Tiens faut que je me motive pour refaire mon autre moteur, y'a pas grand chose dessu et ça me fera un peu de sous pour le projet.

Je pensais mettre la bombonne sur le toit, avec un système que sur les camions pour l'aérodynamisme, je n'avais pas pensé à la remorque!

Merci pour les infos!!

#56 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1 212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 23 avril 2005 - 10:15

Avec un 1600 t'auras largement assez de puissance sous le pied.

Si tu as un moteur de rechange, je te conseille de travailler dessus pour l'adaptation au gazogène, notamment le rabottage des culasses.

L'histoire de la pipe d'admission dédoublée, c'est surtout pour démarrer instantanément avec de l'essence quand tu n'as pas de CO de disponible, mais c'est quasiment un luxe si tu es prêt à concéder les défauts habituels du gazogène parmi lesquels le temps de chauffe au démarrage est le principal.
Les véhicules équipés gazogène sont en général monocarburation, le "chauffeur" (tu savais que ce terme vient justement de l'époque gazogène?) doit attendre la montée en température de la chaudière et les premiers litres de CO pour pouvoir démarrer le moteur.
Avec un compresseur et un réservoir pressurisé, le problème est en partie résolu car la petite réserve devrait te permettre de démarrer à froid sur du CO.


L'autre intérêt du compresseur est de réguler la production de CO de la chaudière, je ne sais pas si tu connais un peu la conduite des gazogènes, mais la plage d'utilisation est très mince car le fonctionnement de la chaudière est directement lié au régime moteur (puisque c'est lui qui aspire), d'où un rendement foireux (le moteur doit tourner à haut régime pour maintenir la température de chaudière) et un complexité de conduite anachronique en 2005...
Ce compresseur permettrait donc de réguler le débit de la chaudière et de stocker du CO comprimé dans un réservoir pour les "coups de bourre", de manière automatique grâce à un petit automate (les logo! ne valent pas bien cher, mais il faut savoir les programmer, avec l'information de pression dans le réservoir et de débit moyen de CO, il pourra déterminer le meilleur compromis tirage-régime compresseur).


Le filtrage est aussi le plus gros défaut des gazogènes, en général, un vieux slip tendu faisait l'affaire à condition d'accepter de le remplacer très fréquemment , de perdre de la puissance et d'user le moteur prématurément (bicauze suies abrasives).
Le mieux serait à mon avis de s'inspirer des épurateurs centrifuges utilisés dans les centrales thermiques: un tuyau avec des ailettes intérieures, qui tourne à grande vitesse permet de sédimenter la plus grosse partie des suies.



Dernière chose, le rendement du moteur peut être compensé facilement, mais il ne faut pas oublier le rendement de la chaudière, les consommations usuelles dont j'ai entendu parler sont de l'ordre de 20 kgs de charbon aux 100 kms.
La régulation évoquée plus haut devrait y remédier en partie, mais un travail sur l'isolation de la chaudière est nécessaire aussi pour éviter que la majeure partie de la chaleur dégagée par le bois ne serve à chauffer le cul des oiseaux.



Valà valà, j'espère très sincèrement que tu vas te lancer là dedans, si tu en as le temps et l'envie, c'est un défi qui pourrait marquer l'ouverture d'une voie pleine d'avenir.




Imaginez en 2015, la maison du pékin moyen: une petite remorque carénée toute légère à coté de la maison qui produirait le gaz de chauffage et de cuisson de la maison, et celui de carburation de la voiture; à partir de sciure, copeaux ou bûches de bois à quelques centimes le kilo !
Le jour où le pékin part en vacances, la cuve de CO (style butagaz) permet d'alimenter la maison en chauffage pendant 1 mois pendant que la remorque est attelée à la voiture...
Conjugons ça avec le système Pain de génération de biogaz par fermentation qu'on alimenterait avec une toilette sèche et les déchets organiques ménager, on s'approche alors de la perfection écologique...

#57 _adrien_

_adrien_

Posté 23 avril 2005 - 12:04

Je pense que je vais virer le réservoir d'essence, comme ça pas de soucis pour la pipe d'admission, et ça sera moin dangereux. Surtout que ça me dérange pa spécialement d'attendre avant de pouvoir démarrer.

Sur le moteur, il y a quoi comme modification à faire autre le rabotage des culasses? (d'ailleur ça marche comment?) Est ce que je peux garder le carburateur classique? Où faut-il brancher l'arriver de CO? Quand tu dis suralimentation d'air... Un Turbo?
Comme réservoir de CO dans le combi, je dois prendre un de GPL? Avec un remplissage du même style?
Je pense pas opter pour le moment à un second alternateur plus gros pour avoir un générateur 220V. Parceque 12V me suffit emplement, j'ai rien à brancher sur le 220...

Sur le remorque, où je peux trouver la "chaudière"? Ainsi que tous les autres éléments? Il faudrait une remorque de quelle taille? J'en ai une plutot petite, genre 1m de long sur 80cm de large (t'être un peu plus faudrait que je mesure), elle pourrait suffir?
Pour l'isolation j'pense qu'il y aura moyen, par exemple avec l'isolation des fours à gaz qu'on utilise pour chauffer la poterie.

Pourquoi faut-il un alternateur plus gros? Où je peux trouver ça? Pour le moment j'en ai un classique de moteur 1600 dernière génération.

Bon faut que je me fasse un plan détaillé pour savoir tout ce que je dois acheter/dégoter. Et pour ça je vais avoir besoin d'aide!

Adrien

#58 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1 212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 23 avril 2005 - 17:43

Ben tu sais, c'est pas du clefs en main !
Si tu mènes ce projet à sa fin, ça sera une première, mais il n'y a rien de facile là dedans, faut être astucieux, bricoleur, méthodique et courageux...

Je ne peux pas te donner de plan pour la bonne raison que je n'en ai pas, tout au plus un schéma, mais je l'ai déjà fait avec des mots.

Le rabotage d'une culasse consiste à surfacer le plan de joint (fraisage puis rectification) pour limiter le volume de la chambre de combustion et augmenter le taux de compression auquel le rendement du moteur est directement proportionnel, chose qui n'est possible qu'avec des carburants de très haute qualité, parmi lesquels l'alcool et le CO...
Cette opération est à confier à quelqu'un du métier qui saura quelle cote minimale on peut atteindre sans toucher les soupapes avec le piston.
Ceci étant, c'est juste pour gagner de la puissance, il faudrait déjà voir ce que ça donne avec une bonne régulation de la chaudière.


Au niveau de la chaudière, il faut que tu fasses une requête sur le gazogène Imbert pour avoir le schéma de principe qui te permettra de réaliser tes propres plans pour la souder toi même ou la faire réaliser par un chaudronnier.
Il va de soi qu'elle n'aura pas la même tronche si tu souhaites tourner avec de la sciure de bois (pas cher et alimentable automatiquement par une simple vis sans fin, mais très encombrant) que si tu veux garder les combustibles originels que sont le charbon de bois, le bois brut, le charbon minier...

Le carburateur va évidemment disparaitre puisque tu vas carburer avec un gaz, je dirais que l'idéal est de se faire une pipe d'admission avec deux volets (un pour le CO, l'autre pour l'air) synchronisés et d'un diamètre environ égal puisque le mélange adéquat avec le gazogène est d'environ 50% de gaz / 50% d'air.

Au niveau du compresseur, il faut que tu fasses le calcul du volume de cuve nécessaire pour démarrer sans préchauffer, ou pour réguler le tirage sur un temps donné, par exemple une dizaine de minutes.
Sachant que ton moteur fait 1600 cc, que le mélange est de 50/50 et que la vitesse de rotation moyenne est d'environ 3500 trs/minute , il te faut stocker 700 litres (3500 tr/min x 1tr/2 x 1600 cc/2) de gaz à pression ambiante par minute d'autonomie, soit un réservoir d'environ 100 litres de gaz comprimé.
Ca parait beaucoup car le calcul est basé sur une hypothèse de pleine charge, mais à 3500 tr/min, le pied est rarement au plancher (il y aura donc moins de 800 cc aspirés par tour moteur), et en optimisant le tout, tu arriveras sans doute à une carburation plus pauvre grâce à un gaz de combustion de meilleure qualité; par conséquent, un petit compresseur classique devrait suffire.

Evidemment, si un truc comme ça était commercialisé, il faudrait un compresseur étagé montant à 35 bars (pression de liquéfaction du CO), mais là on parle de bricolage...

Il y a peu de chances de trouver un compresseur en courant continu (ça serait l'idéal), si tu en récupères un à vil prix, il va tourner en 220V, donc il te faudra donc un onduleur pour faire de l'alternatif et un variateur piloté par l'automate pour contrôler le régime du compresseur (il ne doit pas tourner en marche/arrêt, mais en variation de vitesse, sinon la chaudière s'étouffe !); ou alors il faut remplacer le moteur alternatif par un moteur continu (c'est pas la mort) et le piloter avec un hacheur depuis l'automate.

Le réservoir de CO dans le Kombi n'est pas obligatoire si tu comptes rouler tout le temps avec la remorque au cul, il faut juste un tuyau qui t'amène le gaz jusqu'au moteur.

A vue de nez, je pense que la taille de ta remorque est suffisante puisqu'une chaudière arrive à tenir facilement sur une bagnole, voire sur une moto...


Si tu ne veux pas t'embêter avec un automate au départ, tu peux peut-être te débrouiller pour faire un petit système mécanique qui connecte un potentiomètre (qui réglera la vitesse du moteur de compresseur) à une prise de pression du réservoir, de manière à ce que le débit augmente si la pression baisse.


J'oubliais: si tu as besoin de tôles et de tubes en composites pour faire un carénage, je peux t'en refiler, y'a du rebut où je bosse...

Modifié par Yeye, 23 avril 2005 - 17:45 .


#59 aigleenvol

aigleenvol
  • Genre: Homme
  • Localisation:40

Posté 23 avril 2005 - 20:02

:calin: pourquoi pas couper un combi usé pour caréner ca pourrait faire une chouette remorque ,bel attelage. :calin: :calin:

#60 aigleenvol

aigleenvol
  • Genre: Homme
  • Localisation:40

Posté 24 avril 2005 - 08:08

:roll: question: la carte grise du véhicule est censée préciser le type d'énergie utilisée,non? :D

en ce cas devrait on repasser l'engin modifié gazogène aux mines pour approbation? :calin:

au quel cas j'imagine assez la migraine pour justifier!! :calin:

a+ :calin: