Aller au contenu


Photo

Le mouvement perpetuel


  • Veuillez vous connecter pour répondre
441 réponses à ce sujet

#41 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 03 octobre 2012 - 20:42

Il est vrai que je ne porte pas trop attention à ces détails.
Donc merci pour le sourire.
L'ironie, je la trouve dans un sujet comme celui-ci où notre ami Chrononaute vient raconter nimporte quoi avec un ton tellement sérieux qu'il ne semble vraiment pas nécessaire de chercher à comprendre ce qu'il raconte. D'ailleurs qui pourrait bien comprendre ? Toi, Strychnine, tu comprends ?

Modifié par christian ardèche, 03 octobre 2012 - 20:44 .


#42 Edenguard40

Edenguard40
  • Genre: Homme
  • Localisation:Landes
  • Intérêts:Autonomie, informatique, électronique, bricolage.

Posté 03 octobre 2012 - 20:49

Bonsoir,

Moi je comprends un peu car je fais aussi des recherches et expériences dans cette voie ^^
Mais bon, c'est impossible à expliquer cela à des personnes fermées d'esprits. ;)
Donc je ne bataille plus à tenter de résonner qui que ce soit, avant d'avoir réussi à reproduire quelque chose de fonctionnel.
Dans ce cas là, j'inviterais qui voudra pour venir vérifier par soi même.
En attendant, je teste tranquillement dans mon coin, quand je bosses par sur ma maison ^^

A+

Modifié par Edenguard40, 03 octobre 2012 - 20:51 .


#43 Chrononaute

Chrononaute
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne
  • Intérêts:Sciences expérimentales, poésie, musiques classiques,etc... toutes formes de réels progrès...

Posté 04 octobre 2012 - 02:36

C'est bizarre, christian ardèche m'accuse de dire n'importe quoi alors qu'il avoue qu'il ne comprend rien à mes propos ! Comment peut-il savoir que c'est n'importe quoi s'il n'y comprend rien du tout ? se prendrait-il pour plus savant que des équations qu'un simple lycéen connait depuis la Terminale S et sa mauvaise foi lui servirait-elle de professeur ?

ce n'est parce que tout le monde dit que le rendement sur-unitaire n'existe pas que ce serait vrai comme les évangiles, c'est simplement que la formule dW que le monde connait actuellement est tout simplement juste dans le cas où Z est constante ou stationnaire au cours du temps t et de l'espace L et la mienne, où l'on rajoute rationnellement t . dP, est plus complète et englobe les dispositifs à découplage d'impédances ou résistances qui ne sont plus stationnaires au cours du temps; et dans ce cas, comme on a alors deux puissances P et sa variation dP donc delta P quand l'impédance Z n'est plus stationnaire ou constante, ce n'est pas étonnant qu'on puisse affirmer que le rendement
COP = P / P + delta P / P - pertes / P soit plus grand que 1 puisque: P / P, çà fait déjà 1 et si on rajoute le reste, COP est plus grand que 1: évident mon cher Ardèche ! Meme toi tu peux comprendre çà !

c'est trop facile de dire que je dis n'importe quoi parce que çà choque les connaissances incomplètes et traditionnelles, mon cher christian; il faut se creuser un peu la cervelle au lieu de se poser en jeteur d'anathèmes qui n'y comprend rien; le progrès, il n'y a que çà de vrai et pas le confort des connaissances déjà acquises et incomplètes donc partiellement incompétentes; gardons-nous du bigotisme dont se moquait déjà Einstein à son époque quand il remettait en cause le newtonisme qui triomphait depuis 3 siècles dans le monde, alors qu'il n'avait pour tout diplome que celui d'ingénieur ! 3 ans d'études de nos jours et c'est suffisant pour remettre en questions les plus traditionnelles connaisances des bigots de notre époque croulant sous le conformisme et la gene de progresser efficacement... Le progrès n'est jamais n'importe quoi ! Et c'est ce qui me rend heureux et devrait faire de meme pour les moins bigots !

Modifié par Chrononaute, 04 octobre 2012 - 02:56 .


#44 Chrononaute

Chrononaute
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne
  • Intérêts:Sciences expérimentales, poésie, musiques classiques,etc... toutes formes de réels progrès...

Posté 04 octobre 2012 - 03:15

Il ne faut pas se contenter d'un seul son de cloche venant des USA; Bedini n'a pas le monopole de la pensée constructrice de progrès et l'énergie du vide n'est surement pas la meilleure solution ni LA solution pour expliquer les phénomènes sur-unitaires de physique non-quantique par ce qu'elle est l'énergie minimale et on ne peut rien lui retrancher, sinon le vide ne serait pas noir mais extremement lumineux en l'absence d'étoiles et meme si elle augmente avec l'expansion du vide de l'univers, elle reste toujours minimale en toutes circonstances !

Alors, ma solution du découplage d'impédances est plutot intéressante car les dispositifs de Bedini sont justement construits pour illustrer cette pratique sur-unitaire; ils sont meme idéaux pour accomplir ce progrès sur la connaissance du travail W et de la puissance associée !

#45 _strychnine_

_strychnine_

Posté 04 octobre 2012 - 04:16

Il est vrai que je ne porte pas trop attention à ces détails.
Donc merci pour le sourire.
L'ironie, je la trouve dans un sujet comme celui-ci où notre ami Chrononaute vient raconter nimporte quoi avec un ton tellement sérieux qu'il ne semble vraiment pas nécessaire de chercher à comprendre ce qu'il raconte. D'ailleurs qui pourrait bien comprendre ? Toi, Strychnine, tu comprends ?

Moi je ne comprends pas mais le mouvement perpétuel est un concept intéressant et je trouve bien que d'autres s'y intéressent. Chrononaute, Michel, Edenguard40 et d'autres lecteurs anonymes s'y intéressent, comprennent. Chacun sa passion. Et puis c'est plutôt sympa qu'on ait des discussions sur des sujets aussi variés sur ce forum. Ça peut tout de même aboutir à un mécanisme quasi perpétuel,ou perpétuel. Même si on en approche, et qu'on n'aboutit pas à la perfection, c'est un progrès.
Donc ce que je comprends dans ce que tu dis, c'est que ta phrase au sujet des modérateurs n'était pas forcément de l'humour, et que tes interventions n'étaient qu'ironiques. Donc pour toi, les modérateurs devraient servir à trier, dans une espèce de police de la pensée, les sujets qui valent le coup de ceux que tu considères comme de la fumisterie... Eh ben...

#46 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 04 octobre 2012 - 07:11

" ....ce n'est parce que tout le monde dit que le rendement sur-unitaire n'existe pas que ce serait vrai comme les évangiles, c'est simplement que la formule dW que le monde connait actuellement est tout simplement juste dans le cas où Z est constante ou stationnaire au cours du temps t et de l'espace L et la mienne, où l'on rajoute rationnellement t . dP, est plus complète et englobe les dispositifs à découplage d'impédances ou résistances qui ne sont plus stationnaires au cours du temps; et dans ce cas, comme on a alors deux puissances P et sa variation dP donc delta P quand l'impédance Z n'est plus stationnaire ou constante, ce n'est pas étonnant qu'on puisse affirmer que le rendement
COP = P / P + delta P / P - pertes / P soit plus grand que 1 puisque: P / P, çà fait déjà 1 et si on rajoute le reste, COP est plus grand que 1: évident mon cher Ardèche ! Meme toi tu peux comprendre çà ! "



Pas de petit sourire, dommage.
J'espère quand même que pas mal de personnes comprennent que nous sommes ici dans le registre de l'humour.

#47 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 04 octobre 2012 - 09:03

Je m'intéresse moins au sujet mouvement perpétuel depuis que je sais qu'une solution énergétique est en train d'émerger: la fusion froide. Le professeur Celani a fait des démonstrations vérifiées et reproductible:
http://lesmoutonsenr...test-concluant/
Bien sur Rossi avec son e-cat.

http://fusion-froide...lement-en-vente

#48 miki

miki
  • Genre: Homme
  • Localisation:Carcassonne
  • Intérêts:les energies renouvelables
    bricoler sur tout ce que je trouve mais toujours dans un but de récupérer

Posté 04 octobre 2012 - 15:06

Chrononute dit moi si je me trompe mais ce qui est présenté la ressemble énormément à un hacheur.
On est donc plus dans un système à courant continu mais à courant alternatif, qui ne doit pas être très carré en réalité mais qui doit l’être en théorie (sans partes ni déformation du courant)
on a donc une grande puissance à un instant mais plus rien à l'instant après
il faut prendre la puissance moyenne sur la durée totale d'une période avec la partie à 0 et pas prendre des puissances seulement quand elle est en crête.

j’espère que c'est assez clair et compréhensible . :smile:

A tu réalisé le montage ? pour pouvoir faire des mesures dessus.

#49 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 04 octobre 2012 - 16:10

Miki, si tu comprends ce montage autour du 2N3055, peux-tu dire quelle est l'origine de la puissance crête ? Quand tu dis "grande puissance" je pense que c'est de celle-ci dont tu veux parler. Non?

#50 miki

miki
  • Genre: Homme
  • Localisation:Carcassonne
  • Intérêts:les energies renouvelables
    bricoler sur tout ce que je trouve mais toujours dans un but de récupérer

Posté 04 octobre 2012 - 16:42

Un condensateur fonctionne comme une réserve qui met un temps à se charger et un autre temps (plus court) à se décharger, comme une batterie mais avec des temps bien plus cours
Donc on charge le condensateur durant le premier temps (t1)
Durant le second temps (t2) (plus court) on décharge le condensateur de toute l'énergie accumulé durant le premier temps (t1)
Toute l'énergie fournie d'un coup crée un "pic" de puissance élevé

mais si on le ramène la puissance au temps total (T) = (t1) + (t2) soit la puissance moyenne durant la période on remarque que la puissance produite est identique
On peut le voir sur le schéma suivant.
Image IPB

Il n'y a pas plus d'énergie a l'arrivée qu'il n'y en a au départ.

Et je pense qu'il y a erreur dans la formule justement avec le temps de la période qui est important.

#51 Eldarion

Eldarion
  • Genre: Homme

Posté 04 octobre 2012 - 17:13

Et puis de toute façon, le critère pour définir le rendement d'un système n'est pas le rapport des puissances, mais le rapport des énergies d'entrées/de sorties. Quand on voit qu'ils font des erreurs aussi basiques, il est inutile d'essayer de comprendre leurs équations sans queue ni tête, aux hypothèses foireuses et non justifiées (et oui, on peut dire ce qu'on veut avec des mathématiques, suffit d faire des hypothèses).

Comme tu dis, il faut vérifier la puissance durant un certain temps, cela correspond exactement à la définition de l’énergie.

Je vois pas pourquoi on s'attarde à essayer de leur répondre. Don't feed the troll, c'est aussi simple. Leur discourt ne subsiste uniquement parce qu'on alimente le débat. Il suffit de les laisser entre eux et de les ignorer.
  • pitibonom aime ceci

#52 Eldarion

Eldarion
  • Genre: Homme

Posté 04 octobre 2012 - 17:15

(Ce sur quoi je vais surement avoir droit à une réponse intégriste, basée sur la foi et le rejet des hérétiques. Si classique dans les sectes/religions)

#53 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 04 octobre 2012 - 21:10

Bon, on se calme.
Je n'ai pas le schéma sous les yeux mais de tête, disons que c'est un petit capteur solaire qui charge un condensateur, un peu comme une batterie, comme le dit miki. Le transistor 2N3055 c'est un peu comme un interrupteur qui serait commandé en fonction du niveau de charge du condensateur. Grace à la résistance R et le potentiomètre pt qui polarisent la base du transistor.
Donc, à un certain niveau de charge, le transistor va conduire et C va se décharger dans RC.
Si nous placions une petite lampe ou une led dans le circuit, on la verrait s'allumer de temps en temps brièvement. A moins que la constante de temps soit ajustée pour que l'éclairement soit un peu plus long. Mais en tout cas c'est un fonctionnement de cette nature qui se produit.
Ce n'est pas trés compliqué à comprendre, il faut juste quelques bases.
Mais pas besoin de formules savantes qui ne servent qu'à embrouiller.
On démontre donc qu'avec une technologie bien compliqué, on peut bricoler un truc dont je ne vois pas trop l'utilité. Et surtout, où peut-on voir un rendement supérieur à 1 ?
Mais je confirme, la musique est très chouette....

Modifié par christian ardèche, 04 octobre 2012 - 21:13 .

  • pitibonom aime ceci

#54 Chrononaute

Chrononaute
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne
  • Intérêts:Sciences expérimentales, poésie, musiques classiques,etc... toutes formes de réels progrès...

Posté 05 octobre 2012 - 02:10

Bonsoir,

vos analyses sont toutes justes, sauf la déf du rendement par eldarion: elle est toujours basée sur les puissances et c'est toi qui fait erreur mais bref, en fait elles reposent toutes sur la compréhension du travail telle que le définit la formule dW = P . dt et vous n'arrivez pas à analyser la formule dW = P . dt + t . dP et c'est dans le deuxième terme, essentiel et innovant, que se situe tout le sel du dispositif de la vidéo et de presque tous les dispositifs sur-unitaire de physique classique; je vous explique:

au cours de vos enseignements dans vos cursus, on vous a habitué à considérer que dP = 0 parce que P = constante au cours de l'application d'une force F et d'une puissance P qui lui est associée; ceci n'est cependant vrai que si l'impédance Z du dispositif est constante ou stationnaire au cours du temps ou le long du déplacement L !

mais dans le type de montage, et c'est ce point qui est important et je n'y saurais trop insister, et c'est là la nouveauté puissante, c'est que le potentiel U rencontre au cours du temps DEUX impédances Z1 et Rc qui ne sont plus sommables (leurs inverses non plus !), qui ne sont plus égales donc où la constance de Z qui rendait valables vos analyses, NE L'EST PLUS ! vos analyses ne sont plus valables !

C'est là que la formule complète du travail dW = P . dt + t . dP est absolument nécessaire car dP = d ( U² / Z ), dans les cas les plus simples comme dans la vidéo;


on doit considérer que le potentiel U est constant et que c'est la fonction 1 / Z qui varie et c'est bien le cas du montage de la vidéo: il y existe un découplage des impédances et seule la formule complète du travail peut traiter ce dispositif;

or, toutes vos analyses que vous avez développées ne tiennent pas compte que si Z varie c'est exponentiationnel, le temps, qui varie aussi, n'a une variation que linéaire et tous les phénomènes sur-unitaires de physique classique, s'explique par cette différence entre le comportement de la variation en 1 / Z de l'impédance par rapport à la variation linéaire du temps dans les dispositifs et les formules;

mais revenons au découplage des impédances que vos analyses ne voient pas bien du tout: celui-ci va produire une importante différence de comportement du circuit de la vidéo par rapport aux montage traditionnel: D = ( 1 / Rc - 1 / Z1 ) = 1 / Z1 . ( Z1 / Rc - 1 ) n'est plus nulle et les impédances ou leurs inverses sont découplées et ne peuvent plus se sommer !

il en résulte une conséquence importante: dP et donc sur un temps long, delta P = Pinitiale . ( Z1 / Rc - 1 ) n'est plus nulle et comme la puissance du dispositif n'est plus constante puisque sa variation delta P n'est plus nulle, le calcul du rendement en puissance ou en énergie, comme on veut, va donc contenir un nouveau terme, delta P ou delta W, qui je vous le rappelle ne sont plus égaux à zéro, ce qui semble étrange parce qu'on n'a pas rajouté de potentiel, mais que la technique de découplage d'impédance permet efficacement;

autrement dit, de la puissance et du travail, donc de la variation d'énergie et donc de l'énergie finale en plus, apparait dans le dispositif par le découplage des impédances dans les circuits; où serait l'avantage sinon par rapport aux dispositifs qui adaptent les impédances ou dans lesquels elles se somment (ou leurs inverses) et cette énergie est gratuite et, la formule de delta P le montre, elle peut etre plus grande que celle initiale: Wf = Winitial + delta W avec delta W = t . delta P;

et on aura Pf = Pinitiale + delta P et, on doit considérer, à moins d'etre aveugle, que le rendement en puissance et celui en énergie, sont tous deux sur-unitaire grace au procédé technique du découplage des impédances des systèmes composant celui de la vidéo:

COP = Pinitiale / Pinitiale + delta P / Pinitiale - pertes / Pinitiale et celui en énergie ou travail: R = Winitilal / Winitial + delta W / Winitial - Q / Winitial où Q est la variation d'énergie perdue en chaleur dans le dispositif;

ces formules qui ne sont pas compliquées mais qui montrent l'existence d'une présence d'un travail supplémentaire apparu par le découplage des impédances, montrent bien que le dispositif de la vidéo est bien sur-unitaire et ceux de Bedini aussi, car pratiquant la meme technique de découplage: ex le Bedini SG dont s'inspire la vidéo pour le transistor découpleur 2N 3055

Modifié par Chrononaute, 05 octobre 2012 - 02:24 .


#55 Chrononaute

Chrononaute
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne
  • Intérêts:Sciences expérimentales, poésie, musiques classiques,etc... toutes formes de réels progrès...

Posté 05 octobre 2012 - 02:41

Voici une image du Bedini SG où l'on reconnait le transistor découpleur d'impédance des deux circuits, des deux bobinages

Image IPB

#56 Chrononaute

Chrononaute
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne
  • Intérêts:Sciences expérimentales, poésie, musiques classiques,etc... toutes formes de réels progrès...

Posté 05 octobre 2012 - 03:00

Il faut remarquer que dans ce montage SG, le point de connexion entre la borne de l'inducteur non connectée à la base du transistor par la résistance et le potentiomètre, doit etre reliée au néon directement sans etre connectée au pole - de la batterie d'alimentation et le pole - de la batterie d'alimentation doit etre relié à un pole - du montage,( par exemple à la borne - de l'inducteur par l'intermédiaire d'une diode correctement polarisée); c'est surement cette erreur dans le schéma qui fait échouer les répliques de ce montage SG de John Bedini; c'est sur cette borne de l'inducteur que sera distribué le potentiel positif avec le travail supplémentaire delta W qui va donc charger les deux batteries, l'inducteur ayant une impédance devant etre absolument plus faible que celle de l'électroaimant...

Modifié par Chrononaute, 05 octobre 2012 - 03:26 .


#57 Chrononaute

Chrononaute
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne
  • Intérêts:Sciences expérimentales, poésie, musiques classiques,etc... toutes formes de réels progrès...

Posté 05 octobre 2012 - 04:57

Voici le schéma corrigé:

Image IPB

#58 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 05 octobre 2012 - 06:58

Voilà, tout est dit.
C'est sans doute suite à de tels exposés, que l'on considère souvent comme des expériences controlées et reproductibles, que les fantasmes du surunitaire s'appuient.
Mais tout s'explique : Les cancres qui ont voulu réaliser la réplique du montage du père Bedini, n'ont pas vu qu'il avait fait une erreur dans son propre montage. Même si, malgré son erreur, son montage fonctionnait trés bien, il est tout à fait logique qu'en commettant cette erreur, les personnes qui ont voulu répliquer le montage de Bedini aient échoué.
Ce qui me désole vraiment c'est que ces explications totalement extravagantes et incompréhensibles prennent d'autant plus de valeur qu'elles sont extravagantes et incompréhensibles.....Plus c'est gros, mieux ça passe.

#59 miki

miki
  • Genre: Homme
  • Localisation:Carcassonne
  • Intérêts:les energies renouvelables
    bricoler sur tout ce que je trouve mais toujours dans un but de récupérer

Posté 05 octobre 2012 - 09:15

Eldarion je suis de ton avis sur le fait que le sur unitaire n'existe, pas mais pas besoin de s'énerver, moi je prend chaque montage un peut comme une énigme ou il faut trouver la faille, c'est un jeu.

J’admet ne pas comprendre les schémas du Bedini SG pour l'instant, donc je vais donc chercher.

Mais pour ta formule tu ne peut pas utiliser des puissances instantané à des instants différents

Dans ta formule
COP = Pinitiale / Pinitiale + delta P / Pinitiale - pertes / Pinitiale
qui donne
COP = ( Pinitiale (1) + delta P - pertes ) / Pinitiale (2)
c'est plus lisible je trouve, mais les deux Pinitiale ne sont pas les mêmes

Pinitiale (2) est la puissance totale fournie par le panneau durant toute la durée de la période et est constant sur toute la période

Pinitiale (1) c'est l'énergie fourni à la charge par le panneau lorsque le transistor conduit
delta P est l'énergie fournie par le condensateur à la charge lorsque le transistor conduit

Pour que ta formule soit juste il faut aussi compter la puissance qui charge le condensateur
COP = ((Pchargecondensateur - pertes ) +( Pinitiale (1) + delta P - pertes )) / Pinitiale(2)

et si on veut sous forme d'énergie
COP = ((Pchargecondensateur - pertes ) x t1 + ( P in itiale(1) + delta P - pertes ) x t2) / Pinitiale(2) x T
avec t1+t2=T et les deux pertes différentes.

Et du coup COP<1

Modifié par miki, 05 octobre 2012 - 09:20 .


#60 Chrononaute

Chrononaute
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne
  • Intérêts:Sciences expérimentales, poésie, musiques classiques,etc... toutes formes de réels progrès...

Posté 05 octobre 2012 - 11:09

Bravo miki pour tes efforts pour comprendre ces phénomènes; je dois pourtant relever une légère erreur: delta P n'est pas fournie par le condensateur mais par le phénomène du découplage d'impédances lui-meme, qui produit deux impédances non sommables, en quelques sortes isolées l'une de l'autre, ce qui n'est pas trivial et fait toute la difficulté de ce phénomène;

ainsi au lieu d'obtenir dans le montage un seul travail W, on se retrouve avec deux travaux: W1 de la charge et W2 de la décharge qui ne se conservent pas l'un dans l'autre car il y a ce fameux delta W entre les deux mis en évidence mathématiquement, et deux puissances, une par impédance: P1 de la charge et P2 de la décharge, et le delta P c'est la différence des deux mise en évidence mathématiquement aussi; dans un montage normal, on n'en aurait eu qu'une fournie par le panneau alimentant le condensateur, puis par le condensateur; ici, ce n'est pas du tout le cas et dans un Bedini non plus ! !

C'est là tout le mystère entier de cette puissance delta P et de ce travail delta W, qui ne sont mis en évidence que par les mathématiques physiques du calcul de dW complet, mais que l'on retrouve toujours à la fin dans le résultat final car on obtient plus de puissance et pour le meme temps d'usage qu'un panneau avec la charge Rc, on en obtient plus d'énergie avec le dispositif sur-unitaire;

mais le delta W et le delta P ne sont pas fourni par le condensateur lui-meme, mais par lui et le découplage d'impédance du au transistor isolant les impédances l'une de l'autre et pour des temps d'usage identique avec les dispositifs traditionnels équivalents, l'énergie finale est toujours plus grande dans le cas avec découplage, sans qu'on puisse vraiment dire que le condensateur crée de l'énergie delta W ou de la puissance delta P, sinon on ne saurait dire d'où ces quantités pourraient bien provenir dans ce composant qui est très connu depuis longtemps et je n'aime pas les mystères qu'on se crée soi-meme.

je rappelle que delta W et delta P ne sont pas la perte de chaleur et de puissance associée qui existe toujours dans n'importe quels dispositifs mais bien un autre phénomène plus troublant et sur-unitaire.

Modifié par Chrononaute, 05 octobre 2012 - 11:26 .