Aller au contenu


Photo

Fabriquer des nichoirs (oiseaux et insectes)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
32 réponses à ce sujet

#21 _cerisette_

_cerisette_

Posté 01 novembre 2008 - 09:21

:horreur_grosyeux: :bravooo: :roll:

#22 _G.Lecolo_

_G.Lecolo_

Posté 01 novembre 2008 - 10:28

Bonjour,
Bon puisque le fil n'est plus trop sur les coccinelles mais les auxiliaires, un doc en PDF pour les "abeilles solitaires" :
http://apis.naturamo...es-abeilles.pdf
tirée d'ici : http://apis.naturamo...u_documents.php

Supers tes plans, giyere! Moi aussi j'ai du sureau sous la main, mais je fais des abris beaucoup plus sommaires que ceux-ci.
Je pense que les tiges de topinambour peuvent aussi être utiles, je vais essayer.

PS : j'ai dit "Olivier", j'espère que "Monsieur Ottogalli-Morel" ne m'en voudra pas pour cette familiarité.

Modifié par G.Lecolo, 01 novembre 2008 - 10:43 .


#23 giyere

giyere
  • Localisation:univers impitoyable (71)

Posté 05 novembre 2008 - 22:20

Bonsoir,
Voici l'oiseau presque terminé. Il me reste à faire encore quelques petits trous et à fixer la tête...
...allouette.

1444578938.jpg

1444579032.jpg



#24 carine432165

carine432165
  • Localisation:paris

Posté 09 fvrier 2009 - 07:46

merci pour les liens et les photos

#25 _G.Lecolo_

_G.Lecolo_

Posté 02 avril 2009 - 06:28

Merci G.LECOLO, effectivement, les tiges de sureau ne sont pas creuses, mais avec de la "moelle".
Je ferais avec puisque j'ai çà sous la main.

Salut,
Quelques précisions :
Concernant les tiges creuses et tiges à moelle. Si c'était pas clair pour certains : PAS BESOIN DE CREUSER LES TIGES A MOELLE pour en faire des "creuses" (certains insectes ont besoins de creuser eux mêmes la moelle). (C'est Olivier de Totemoo qui m'a dit de le préciser ; il n'arrive pas à s'inscrire)

Sinon, autres infos en vrac :

Prélever des tiges ou bois secs séchés sur pied de préférence.
Pour les bois préférer des bois durs (chêne, orme,..)

Pour les perçages des morceaux de bois, des trous de 5 à 15 mm, plus profonds et espacés en fonction du diamètre du foret.

préférer les matériaux que vous avez sur place : les auxiliaires squattent les espèces qu'ils protègent.

Préférer plusieurs petits refuges éparpillés plutôt que un seul gros (qui ne sera pas entièrement utilisé).

Sinon, je le répète mais préférer laisser des coins sauvages, non taillés si possible. Les refuges ont un intérêt esthétique, didactique "remarquable, visible", mais rien ne remplace ce que fait déjà la nature.

A plus!

#26 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 329 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 15 avril 2010 - 21:25

Edit : Topic combiné avec celui préexistant.

 

 

======

 

Avec quelques succès les amis des oiseaux ont développé tout un savoir-faire pour la construction de divers nichoirs pour la nidification des passereaux et des rapaces nocturnes

Aujourd'hui, les insectes utiles, insectes auxiliaires de nos jardins et de nos vergers, sont à leur tour objet d'attentions. Avec plusieurs assos nous avons entrepris de faire connaitre ces insectes discrets; xycolope, ichneumon, chrysope et bien d'autres.

Vos mains habiles ont sans doute construit déjà des nichoirs, grands ou petits, simples ou plus complexes, spécifiques ou polyvalents, efficaces ou pas
Bref tout ce que vous pourrez raconter sera utile.



#27 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 443 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 16 avril 2010 - 07:09

Floyd tu trouveras plusieurs pistes dans le sujet créé par Miette : http://www.onpeutlef...?showtopic=8971

#28 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15 329 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 16 avril 2010 - 07:52

Merci Tis, effectivement des pistes et l'incontournable Totemoo.
Nichoir à coccinelles et nichoirs à insectes fussent-ils "auxiliaires" ça doublonne un peu.

Je me forge une petite expérience dans ce genre de bricolage et j'ai promis de constituer un panneau d'expo 80x120 pour résumer un peu tout ce B.A.BA.
C'est le coté pédagogique du travail de l'assos.
La question qui revient sans cesse: "les nichoirs est-ce utile, est-ce que ça marche?"

Comme je n'en sais rien, si on peut conforter par quelques retours, ce sera avec grand intérêt.

#29 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 443 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 16 avril 2010 - 10:00

Floyd, peut-être pourrais-tu demander la fusion des 2 débats à un modo ?


Korrotx avait aussi proposé plusieurs liens ici.
Le site de Ponema.org ayant disparu de la toile, les articles sont toutefois retrouvables là : http://web.archive.o...a.org/plan.php3

#30 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 443 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 01 fvrier 2016 - 11:39

Le baron Hans von Berlepsch (1850-1915), ornithologue allemand, avait pour objectif la lutte contre les insectes, ravageurs de ses forêts. Il mit au point un type de nichoir calqué sur les loges de pics. Ces loges sont en effet occupées, après le pic lui même, par d'autres espèces cavernicoles : sittelles, mésanges, étourneaux, chouettes, etc... Il considéra donc que ce devait être le lieu de reproduction idéale de toutes ces espèces. Ayant fait abattre plusieurs centaines d'arbres porteurs de trous de pics, il constata que la configuration des loges était toujours semblable quel qu'en soit l'auteur (pic vert, pic épeiche, pic épeichette ou pic noir).
Les nichoirs qu'il fit fabriquer étaient l'exacte reproduction des loges de pics. Il en installa plus de 2000 dans une même forêt.
Les nichoirs du baron von Berlepsch eurent un grand succès et se vendirent en grande quantité dans plusieurs pays européens.

170327072746604855.png

http://nichoirs.net/page10-0.html



#31 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 443 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 27 mars 2017 - 18:25

170327073958649812.jpg
 
L'article complet de Christian Guilleaume avec des conseils et d'autres croquis : http://www.sparealit...ire-son-nichoir



#32 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 443 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 03 janvier 2018 - 12:42

Celui-ci que j'aime beaucoup, acheté il y a quelques années sur un marché, a été adopté par un couple de troglodytes très farouches qui ne se laissent apercevoir que très rarement. L'ouverture est orientée vers l'est et il est abrité des grosses chaleurs de midi par un vieil arbre tout proche :

 

1514979053.jpg



#33 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 443 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 20 mars 2018 - 16:53

Une autre bonne idée en matériau naturel :

 

Le diamètre d'entrée doit être de 28 à 32 mm pour les nichoirs destinés aux mésanges charbonnières, aux mésanges bleues, aux rouges-gorges ou aux moineaux. Les nichoirs ayant une ouverture plus grande seraient accessibles pour ces petits oiseaux, mais la pratique a montré que bien souvent, ils en étaient chassés par les plus gros.

 

Vous pouvez aussi utiliser des coloquintes ramassées au jardin à l'automne. Percées d'un trou d'envol et fermement fixées au mur car extrêmement légères, ce sont de parfaits nichoirs.

 

Un nichoir doit être complété d'un bâton d'envol constitué d'un tronçon d'une solide branche. Le pot doit être accroché à un mur (ou à un arbre) dans un endroit tranquille, hors de portée du prédateur naturel des oiseaux - le chat,  la sortie orientée si possible vers l'est, à l'abri de la pluie.

 

En mettant les nichoirs en place dès l'automne, vous offrez des abris aux oiseaux pour dormir en hiver et vous augmentez vos chances de les voir y nidifier au printemps suivant.

Un nettoyage par an suffit. Pour cela, contentez vous de vider le nichoir après le départ des jeunes.

http://jardifaune.ca...1/12441265.html

 

Une calebasse de 20 cm de diamètre pourra accueillir la majorité des oiseaux. Un trou de 35 mm convient aux roitelets, mésanges et sitelles torchepot. Un trou de 40 mm convient aux merles, hirondelles rustiques et à certains piverts. Un trou de 50 mm convient aux hirondelles noires et à la plupart des piverts.

Si la calebasse est épaisse, vous devrez percer la coque graduellement et en douceur par passes successives. L’application annuelle de deux couches de [ propolis diluée ou d'huile alimentaire ] aidera à protéger le nichoir des intempéries.

[...] Percez 4 à 5 trous d'évacuation au fond de la calebasse [...]. Cela permettra que la calebasse reste sèche.

https://www.le-coin-...yourself/13768/

 

Et si elles trouvent le trou trop gros, hirondelles et sitelles torchepot le réduiront avec de la glaise.

 

1521562134.jpg

https://www.gardenin...se-for-kids.htm


Modifié par Tis, 20 mars 2018 - 17:33 .

  • Shivaya aime ceci