Aller au contenu


nucléaire - actualités


  • Veuillez vous connecter pour répondre
660 réponses à ce sujet

#641 messidor

messidor
  • Genre: Homme

Posté 19 mai 2019 - 14:47

La mini série en cours "Chernobyl" est impressionnante, glaçante, très bien faite. Pas un documentaire-fiction mais ça semble réalisé avec beaucoup de rigueur historique. Efficace pour faire réfléchir les accros au divertissement. Un film d'horreur, mais pour de vrai. D'ailleurs, compte tenu de notre parc nucléaire et de la taille de notre pays, l'équivalent en France transformerait instantanément la plupart d'entre nous en migrants de l'atome. De quoi réfléchir à la question migratoire, à notre supposée tranquillité, prospérité, à l'arrogance d'un populisme nauséeux qui se garde bien de parler, lui aussi, des conséquences de nos ventes d'armes, de l'entretien pour le moins douteux des centrales et l'impossibilité de trouver des artisans ultra qualifiés pour éviter des malfaçons à répétition sur le chantier de l'EPR. Pas de malédiction là-dedans, juste une perte majeure de compétences avec les risques que ça comporte pour les années à venir.


  • Shivaya aime ceci

#642 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 20 mai 2019 - 12:43

J'en ai parlé ici, messidor : http://www.onpeutlef...e-2#entry276029

D'accord avec tes commentaires sur la situation de "migrant de l'atome", d'autant plus après lu "Black out" qui aborde aussi ce sujet de façon périphérique.


  • messidor aime ceci

#643 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 28 mai 2019 - 19:40

EPR de Flamanville: Deux milliards de plus sur la facture selon Greenpeace.

https://france3-regi...ce-1677065.html

 

Déchets nucléaires : « Nous sommes face à une crise mondiale »

https://www.greenpea...crise-mondiale/

 

Y a-t-il des déchets nucléaires près de chez vous ?

https://www.greenpea...s-de-chez-vous/

 

Du coté d'EDF, ce qui se profile ne serait finalement pas une privatisation du nucleaire mais ...plutot le contraire (renationalisation)*.

En fait, vu les couts astronomiques qui s'annoncent pour le demantèlement et le renouvellement des centrales (voir le gouffre EPR) cette industrie

va couter (coute deja en fait) un "pognon de dingue" et vu les tarifs des renouvelables qui ne font que baisser, plus personne ne veut investir dans ce machin irresponsable

...à part donc qq Etats dirigés par des gens bornés et imbus d eux-même.

Par contre pour tout ce qui rapporte de l'argent, EDF ouvrirait son capital aux actionnaires.

Depuis le temps, on commence à connaitre la chanson... (Nationaliser les pertes, privatiser les benefices).

 

Donc, préparons nous à une explosion du prix du kw dans les années qui viennent (sauf si vous êtes abonnés Enercoop -chez qui la tendance devrait à priori plutot s'inverser- ou si vous

avez votre propre install).

 

https://www.francein...5-7-28-mai-2019

 

* une bonne nouvelle pour l'aspect securité (la rentabilité et la securité font pas souvent bon menage), et une moins bonne pour la partie contribuable qui va devoir raquer plus que jamais.


Modifié par DzC, 28 mai 2019 - 19:48 .


#644 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 945 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 03 juin 2019 - 06:39

C'est drôle que tout les français ont oublier qui a fait quoi >  petit retour historique du 2015 - 27 - 07 :roule:

Le député PS François Brottes percevra 398 000 euros à la tête de la RTE La proposition de nommer l'élu au poste de président du directoire du gestionnaire public du réseau de transport d'électricité fait beaucoup de bruit dans l'opposition.

Tout s'est goupillé avant le vote définitif de la loi sur la transition énergétique et la croissance verte adoptée par l'Assemblée nationale le 22 juillet. Selon nos informations, le député socialiste François Brottes et président de la commission des Affaires économiques avait manifesté auprès de Ségolène Royal, la ministre de l'Environnement, le désir de quitter la politique active.

Le poste de Dominique Maillard à RTE était disponible, ce dernier étant atteint par la limite d'âge. Le nouveau patron d'EDF, Jean-Bernard Lévy, ami d'adolescence de François Hollande, avait un candidat qui ne semblait pas plaire à la ministre. Promesse avait donc été faite à Brottes qu'en cas de succès à l'Assemblée – cette loi est attendue par la gauche et les écologistes depuis deux ans –, il pourrait compter sur la ministre pour se recaser.

  Une rémunération fixe de 265 000 euros

Lorsque sa désignation à la tête de RTE sera définitive, François Brottes fera une excellente opération financière, avec un salaire de 398 000 euros. Il était rémunéré à l'Assemblée comme député et président de commission à hauteur de 13 000 euros (5 200 euros net + 5 900 euros d'indemnité de frais de mandat, laquelle si elle n'est pas utilisée reste dans les poches de l'élu). Le traitement du président du directoire de RTE est composé d'une rémunération fixe de 265 000 euros et d'une part variable. Le ministère du Redressement productif avait publié en 2013 les rémunérations des dirigeants des entités économiques dépendantes de l'État. La part variable maximale du patron de RTE était évaluée en 2013 à environ 133 000 euros...

La commission de la Régulation et de l'Énergie a été saisie et devrait donner son accord pour la nomination de François Brottes la semaine prochaine. Le conseil de surveillance de RTE devrait, quant à lui, finaliser le processus de désignation fin août.

 



#645 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 03 juin 2019 - 13:04

 

27 mai 2019, le réacteur 1 de la centrale de Golfech (Tarn) est en redémarrage après un arrêt pour cause de surproduction d’électricité. La réaction nucléaire est enclenchée, le réacteur monte en puissance. Une alarme retentit alors en salle de commande : il y a un problème sur un générateur de vapeur*. La personne aux commandes prend en compte l’alarme, mais ne règle pas le problème. Il faudra attendre qu’un autre employé le détecte pour que le matériel défectueux soit remis en service. Selon les règles générales d’exploitation, la montée en puissance du réacteur aurait dû être stoppée et le matériel immédiatement réparé. Ni l’un ni l’autre ne sera respecté : la réaction nucléaire n’aura pas été ralentie, et la réparation ne sera faite que près de 3 heures après le déclenchement de l’alarme. L’évènement significatif pour la sûreté a été classé au niveau 1 de l’échelle INES** étant donnée l’erreur commise par l’exploitant, sa détection tardive et la violation des règles générales d’exploitation.

https://www.sortirdu...e-du-reacteur-1

 

Et tant d'autres... https://www.sortirdu...cidents-partout

Auxquelles il faut ajouter deux centrales dont les réservoirs d'eau sont au plus bas et un reportage de France 3 Auvergne Rhone Alpes sur le Tricastin, "la pire centrale du pays"...

https://france3-regi...om-1677731.html

https://www.lepopula...ousin_13572694/

https://france3-regi...ys-1416895.html



#646 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 05 juin 2019 - 07:36

https://www.francetv...se_3443493.html

 

Je ne sais pas ce qui est pire, l'idée en elle meme ou les motivations...

 

 

La course à l'exploitation du sous-sol minier de l'Arctique

La Russie a des arrière-pensées avec ce projet. D’abord, pourquoi installer dans une bourgade de 5 000 habitants une centrale qui peut alimenter en électricité une ville de 150 000 habitants ? Parce que la Russie vise en fait un essor très rapide de Pevek, pour exploiter le sous-sol de la région, en particulier l’or et le cuivre. Les réserves sont estimées en milliers de tonnes pour l’or, et millions de tonnes pour la cuivre. C’est la fameuse course à l’exploitation du sous-sol de l’Arctique, rendue possible par le réchauffement climatique. Ensuite, la Russie espère vendre à l’étranger cette technologie du nucléaire flottant. Rosatom affirme voir déjà des contacts au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie du sud-est. L’Indonésie et les Philippines, en particulier, seraient intéressées.  



#647 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 05 juin 2019 - 08:08

En regardant la série Chernobyl, on voit bien comment le Soviet Suprême a supervisé le mensonge et pourquoi. Et on se dit que cet état menteur était vraiment insupportable... mais en fait, tout état nucléarisé ment à longueur de temps, la France en tête...

 

https://blogs.mediap...-desinformation

 

 

En réalité, ces chiffres sont très loin de prendre en compte « toutes les catégories » de déchets radioactifs. Le volume indiqué pour les déchets de Faible Activité à Vie Longue (FAVL), soit 93 600 m3, représente moins de 0,4% du volume réel. Ont en effet été « oubliés » les 282 000 m3 de boues radioactives de Malvési et plus de 23 millions de m3 de déchets issus de la lixiviation dynamique du minerai d’uranium.

De la même façon, il faut ajouter aux 537 000 m3 de déchets dits TFA (Très Faible Activité), plus de 15 millions de m3 de déchets issus de la lixiviation statique des minerais pauvres et des dizaines et des dizaines de millions de m3 de stériles uranifères4.

Ont également été omis 50 millions de m3 de déchets à radioactivité naturelle élevée5 qui sont des déchets TFA et FA à vie longue. L’Andra et les autorités s’entendent pour exclure des bilans officiels – tableaux récapitulatifs et autres camemberts – les dépôts les moins présentables, relégués sans justification dans des chapitres secondaires : ceux qui violent les principes de gestion des déchets radioactifs, qui sont entassés en vrac, sans conditionnement, sans isolation du sous-sol, dans des sites dont les caractéristiques devraient interdire toute matière à risque. À Gueugnon, par exemple, les déchets FA-VL produits par l’usine d’extraction de l’uranium ont été déversés à moindre coût dans les excavations les plus proches : d’anciennes gravières où la nappe phréatique affleure ! Le stockage s’étend en outre sous le parking du stade de foot et constitue une bombe à retardement pour les générations futures.

Au final, il n’y a pas 1,6 millions de m3 de déchets radioactifs en France mais de l’ordre de 200 millions de mètres cubes. Ce volume ne correspond pas à 4 mois de production de déchets dangereux conventionnels mais à plus de 40 ans. Et sur un plan éthique, il ne faut pas non plus oublier les dizaines à centaines de millions de mètres cubes produits à l’étranger par Cogema/Areva/Orano pour les besoins de l’industrie nucléaire française. Au Niger, la CRIIRAD a pu constater les conditions de « stockage » des résidus de lixiviation : une accumulation en grandes verses exposées à tous les vents. Ajoutons enfin que le reclassement de « matières » radioactives en « déchets » radioactifs viendra à terme alourdir les bilans (en particulier avec les stocks sans cesse croissants d’uranium appauvri).



#648 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 21 juin 2019 - 21:07

Des associations demandent une enquête à la suite d’une « contamination » au tritium dans la Loire

https://www.lemonde....78128_3244.html

 

Après le nouveau retard de l’EPR de Flamanville, la filière nucléaire dans l’impasse

La décision de l’Autorité de sûreté nucléaire, qui demande à EDF de reprendre huit soudures, remet en question la stratégie de tout le secteur.

 

https://www.lemonde....79200_3234.html

 

 

Y aura t il d autres Fukushima ?

 

https://www.lemonde....78039_3244.html


Modifié par DzC, 21 juin 2019 - 21:07 .


#649 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 22 juin 2019 - 06:42

Tour de France en 50 étapes pour se rencontrer, s'interroger sur la France Nucléaire (et son monde). Sortons du cadre imposé par un débat public qui se focalise uniquement sur la "gestion" des déchets !
 

https://atomik-tour.org/

 

 

L’ACRO a pour missions principales de connaître et faire connaître les niveaux de radioactivité dans l’environnement, afin que l’impact en soit réduit sur l’homme et les écosystèmes. Son but est également de favoriser la démocratie participative dans la prise de décision concernant les choix technologiques et scientifiques dans le domaine du nucléaire.

Grâce aux compétences humaines et matérielles qu’elle fédère, l’ACRO a développé au fil des années une capacité d’expertise qui en fait un acteur essentiel du débat public et l’amène à participer à de nombreux Groupes de travail pluralistes et autres Commissions institutionnelles.

 

https://www.acro.eu.org/



#650 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 26 juin 2019 - 10:46

190626114838676266.jpg



#651 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 26 juin 2019 - 10:58

C'est un peu toujours le même discours; arguments recevables concentrés sur l'anti-nucléaire et pas grand chose de réaliste ni de concret concernant les alternatives.

Pas même l'évocation de l'énergie libre!

Bon ça c'est pour ranimer la flamme du chercheur inconnu.  ;)



#652 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 26 juin 2019 - 12:06

vous vous remplacez avec Michmuch ?

Comment en qq lignes veux tu que soit développés les differents aspects d un chantier aussi vaste ?

Si tu veux plus d infos tu te fais par ex. le scenario Negawatt : https://negawatt.org...aWatt-2017-2050

En resumé, on a ces 3 propositions de base :

-tendre à une sobriété energetique au lieu de ne faire que surrencherir dans la gabegie energetique (logement, appareils divers etc...).

-ameliorer les performances des appareils energivores (avant de chercher coté energie libre il y a bcp de choses bcp + probables à produire des maintenant)

-developper les energies renouvelables en commençant par transferer les subventions aux energies fossiles (un pur scandale) vers la R&D ou les aides pour ces energies par exemple.


  • Shivaya aime ceci

#653 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 26 juin 2019 - 13:22

Michmuch est irremplaçable!  ;)

 

Je connais depuis longtemps les principes et calculs audacieux du scénario négawatt. Et je sais que ça coince sur la question de la biomasse et donc d'un gaz qui n'a que ses origines pour être bio, et encore!

Quant au reste, tout le monde est d'accord… sauf ceux qui ne veulent pas d'éolienne, ceux qui ne s'inquiètent du recyclage des panneaux PV, ceux qui redoutent l'impact de l'hydraulique sur l'écologie du réseau hydrographique, ceux qui ne veulent ni de la laine de roche ni des mousses à base de pétrole, ceux qui voudraient que le chanvre soit produit en France, ceux qui refusent une sylviculture intensive et l'exploitation des forêts "naturelles" pour la construction bois conforme à la RT 2012…

 

Donc sortons du nucléaire. Je saluerai ce soir un des responsables locaux de cette association, un gars bien dont l'engagement associatif est exceptionnel.



#654 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 04 juillet 2019 - 20:05

Quel que soit l’angle étudié, le nucléaire apparaît clairement comme une option à écarter dans la lutte contre le changement climatique.

En ce qui concerne les risques :
    Tout renforcement du rôle du nucléaire ne peut qu’entraîner une augmentation des risques de prolifération, d’accident majeur et d’accumulation de déchets qui lui sont attachés et ont grandi avec lui.

En ce qui concerne l’efficacité du nucléaire :
    Le nucléaire ne représente que quelques pourcents d’émissions "évitées" et son rôle, limité au champ restreint des émissions liées à l’électricité, décline à mesure que des options plus efficaces se déploient.

En ce qui concerne l’articulation du nucléaire avec d’autres options (en écho à l’argument souvent entendu selon lequel il faudrait développer toutes les solutions "bas-carbone") :

   Tout projet de réacteur nucléaire remplace des options moins chères et plus rapides de réduction des émissions ; le nucléaire existant constitue également une barrière à la mise en oeuvre de ces options.

 

Conclusion :
    Face à l’urgence, il ne s’agit pas d’additionner toutes les options, mais de sélectionner les plus efficaces et de les combiner de la façon la plus cohérente possible. Le nucléaire ne peut aspirer qu’à un rôle mineur en complément des options incontournables que sont l’action sur la demande d’énergie et le développement des énergies renouvelables. Il s’avère dans tous les cas plus cher, plus lent et moins efficace à mettre en oeuvre qu’un effort supplémentaire dans ces directions. En freinant cette orientation plus efficace, le maintien du nucléaire existant apparaît également comme contre-productif.

 

https://www.sortirdu...ucleaire-climat



#655 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 945 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 04 juillet 2019 - 21:24

Faudrait aussi penser a éliminer le soleil qui est le plus gros producteur nucléaire :roule:

Revenir aux bateaux a voiles pour les transports en rivière et en mer

Le cheval au quotidien pour ces déplacements

Aller chercher son eau aux puits

Ne plus utiliser l'électricité dans tout les domaines , recherches ,ascenseurs,trains,avions, informatique , feux de signalement , machine a laver, les micros ondes, les fours, les télévisons , le cinéma,les frigidaires, etc...

Pour les 9 millions d'handicapés qui sont aider avec des supports électronique et mécanique , ont fait quoi ?

Le nucléaire n'est pas dangereux a mes yeux ,c'est juste le comportement des gens qui l'utilise qui est dangereux et la rétention d’informations qui fait défaut :grognon2:  

Si d'aventure avec des moyens considérables il serait impossible de se passer des centrales nucléaire car la demande est chaque année plus forte

Exemple le bicoin consomme autant que toute la suisse en courant :fumeur:


Modifié par l'ombre, 04 juillet 2019 - 21:25 .


#656 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 807 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 04 juillet 2019 - 21:55

Exemple le bicoin consomme autant que toute la suisse en courant 

Non… sans rire, c'est fou ça!



#657 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 443 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 05 juillet 2019 - 06:42

Le nucléaire n'est pas dangereux a mes yeux

 

non absolument aucun danger, c est evident !

 

:tss:

 

Par ex., si tu penses qu un effondrement de nos systèmes thermo-industriels est possible, comment envisages tu la maintenance des centrales nucléaires ?

 

 

c'est juste le comportement des gens qui l'utilise qui est dangereux et la rétention d’informations qui fait défaut :grognon2:

 

mais c est bien ça le probleme. La science ou l argent ne sont pas dangereux non plus à ce moment là, pourtant regarde où nous en sommes (à environ quelques secondes d'une mega cata...).


Modifié par DzC, 05 juillet 2019 - 08:02 .


#658 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 945 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 05 juillet 2019 - 06:57

Le débat sur la consommation énergétique du Bitcoin n’a pas commencé aujourd’hui et ce n’est sans doute pas près de finir. Après Digiconomist il y a quelques semaines, c’est au tour de l’université de Cambridge de prendre le relais et de publier son estimation de la consommation énergétique du Bitcoin. Sur la base d’un outil accessible en ligne, les chercheurs de l’université ont mis en place un indice sur la consommation énergétique de la monnaie électronique, ainsi que son impact carbone. Selon eux, à l’heure actuelle, le Bitcoin consomme plus d’énergie que la Suisse.

Cette consommation peut encore culminer et atteindre les 66,73 TWh l'an. De cette manière, Digiconomist estime que la consommation d'électricité du Bitcoin représente 0,33 % de la consommation mondiale par an.

https://www.cbeci.org/


  • FLOYD aime ceci

#659 Quatschereï et Billevesées

Quatschereï et Billevesées

Posté 06 juillet 2019 - 14:29

Salut !

 

Un mail pour partager une vidéo :

 

BURE, CIGEO ET LE DEBAT PUBLIC : Histoire d'un enfumage démocratique

Un film engagé, informatif et riant jaune sur l'instrumentalisation des outils démocratiques à seule fin d'asseoir le projet CIGEO d'enfouissement des déchets radioactifs à Bure (55) et par la même l'ensemble de l'industrie nucléaire.

 



#660 l'ombre

l'ombre

    Summum jus, summa injuria.

  • Membres
  • 1 945 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Summum jus, summa injuria.

Posté 06 juillet 2019 - 18:31

Petite précision que j'ai plaisir a faire partager :fumeur:

L’idée d’un réacteur nucléaire vieux de 2 milliards années résonne comme un mythe fabriqué. Peut-être parce le terme réacteur implique pour beaucoup de personnes une structure artificielle conçue par l’humain. Au lieu de cela, le réacteur auquel nous faisons référence est une région où l’on trouve de l’uranium naturel dans la croûte de la Terre, située à Okla, au Gabon. La radioactivité de l’uranium présent et les conditions environnantes aidant, des réactions nucléaires s’y produisaient.

https://www.unepomme...ees-en-afrique/

Le petit +

https://www.notre-pl...re-naturel-Oklo

les 17 « réacteurs » naturels qui ont fonctionné de manière stable pendant 100 000 à 500 000 ans sur une période d'environ un million d'années. :salut:

BJ ZA+