Aller au contenu


Contraception alternative


  • Veuillez vous connecter pour répondre
227 réponses à ce sujet

#1 _Dévorlivre_

_Dévorlivre_

Posté 14 septembre 2005 - 16:28

Bonjour à toutes,

Je suis à la recherche de méthodes alternatives de contraception et surtout de témoignages de personnes qui les utilisent et pour qui ça marche :D

merci !

#2 Jaya

Jaya
  • Localisation:france - sud ouest

Posté 14 septembre 2005 - 20:06

Vaste question.

Je suis passée par la meme reflexion, pour arriver a la conclusion que de toute manierre la contraception va forcement a l'encontre des lois de la nature et qu'il n'existe pas de méthode naturelle fiable.

Compter les jours a partir du début des regles ok mais on n'a pas toujours l'ovulation a +14 jours.

Tu peux aussi verifier l'état de ton vagin, selon la visciosité tu peux savoir ou tu en es du cycle. :D

Sauter du train en marche bof :D

Abstinence ? :D

Finalement appres le retour de couches (pour le moment j'allaite donc sans etre protégée a 100 % ca va quand meme) ca sera stérilet. Au moins c'est une action mécanique et non chimique comme les pilules ou patch.

C'est sur que se dire qu'on va avorter tous les mois ou du moins ceux ou l'ovule a été fécondée c'est pas génial et je ne suis pas sure qu'on puisse en poser si on a pas eu d' enfant.

Bon j'espere que tu auras des témoignages plus positifs, si il ya mieux et aussi sur que le stérilet je suis preneuse. ;)

#3 _mirza_

_mirza_

Posté 14 septembre 2005 - 20:18

Je suis passée par la meme reflexion, pour arriver a la conclusion que de toute manierre la contraception va forcement a l'encontre des lois de la nature et qu'il n'existe pas de méthode naturelle fiable.

Finalement c'est peut-être pas si faux que ça. (non non, pas taper !)

Compter les jours a partir du début des regles ok mais on n'a pas toujours l'ovulation a +14 jours.

J'avais une gynéco dans le temps qui m'avait dit qu'on ne l'avait pas toujours à +14, parce qu'en fait on l'avait à -14... d'où le problème, on ne peut pas remonter le temps pour savoir (moi non en tout cas).

Finalement appres le retour de couches (pour le moment j'allaite donc sans etre protégée a 100 % ca va quand meme) ca sera stérilet. Au moins c'est une action mécanique et non chimique comme les pilules ou patch.

Ben alors là je comprends plus; je viens de lire dans la journée un post de je-sais-plus-qui (désolée mais comme c'est un nouveau pseudo c'est pas évident) qui expliquait que c'était chimique comme réaction... à mon grand étonnement d'ailleurs, mais bon pourquoi pas. En tout cas du coup je ne comprends plus.

Par contre cette même personne disait qu'on pouvait tout à fait porter un stérilet même quand on n'avait pas encore enfanté, chose dont j'ai déjà eu des témoignages, donc y'a aucune raison pour qu'on ne puisse pas. Et perso je trouve que quitte à chercher une contraception, ça me semble être le top.

#4 Jaya

Jaya
  • Localisation:france - sud ouest

Posté 14 septembre 2005 - 20:24

je viens a peine de lire le post et du coup je doute aussi, je savais qu'il était fait en cuivre mais pas que ca servait a neutraliser les spermatos.

Ni que maintenant les femmes peuvent en mettre meme sans avoir enfanté, cool ca avance.

#5 korrotx

korrotx
  • Localisation:Euskal Herria

Posté 14 septembre 2005 - 20:42

Par contre cette même personne disait qu'on pouvait tout à fait porter un stérilet même quand on n'avait pas encore enfanté, chose dont j'ai déjà eu des témoignages, donc y'a aucune raison pour qu'on ne puisse pas. Et perso je trouve que quitte à chercher une contraception, ça me semble être le top.

Quelques infos pêchées sur le site de Martin Winckler :
http://martinwinckle...?id_article=393
http://martinwinckle...?id_article=427
http://martinwinckle...?id_article=434
http://martinwinckle...3?id_article=85
http://martinwinckle...?id_article=601

#6 _mirza_

_mirza_

Posté 15 septembre 2005 - 08:33

Merci korrotx.
Ce qui me chagrine un peu c'est cette histoire d'action spermicide du cuivre (ou alors l'action des hormones suivant le type d'objet). Mais d'un autre côté c'est toujours mieux que le reste à mon sens, et puis de toute façon la contraception n'est pas un geste naturel alors...

#7 choupette271

choupette271
  • Localisation:mulhouse 68 alsace

Posté 15 septembre 2005 - 09:05

y a aussi un appareil tres cher qui se vendais en pharmacie qui se vend encor peut être basé sur la méthode de la température du corp suivant la phase de cycle ou l'on se trouve .....si çà peux vous servir ......en tout cas le stérilet pouvant faire disparaitre les règles ne convient pas à tout le monde ........

#8 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 15 septembre 2005 - 10:10

y a aussi un appareil tres cher qui se vendais en pharmacie qui se vend encor peut être basé sur la méthode de la température du corp suivant la phase de cycle ou l'on se trouve .....

http://www.onnouscac...pic.php?p=32180

#9 choupette271

choupette271
  • Localisation:mulhouse 68 alsace

Posté 15 septembre 2005 - 11:59

merci shivaya ....ce serait peut être une alternative à mon ligaturage de trompe :D

#10 piccinna

piccinna
  • Localisation:tarn

Posté 16 octobre 2005 - 09:41

Bonjour à toutes,

L'utilisation du stérilet n'est pas anodine non plus :

Peut provoquer des métrorragies (saignements en dehors des règles), perforation de l'utérus, infections pouvant aller jusqu'à la stérilité, ménorragies (règles abondantes).
Sachant qu'il y a tout de même la possibilité de tomber enceinte avec un stérilet...cas exceptionnel, mais ça existe.

Voili, voilou...

A bientôt.
Piccinna.

#11 Tinuviel

Tinuviel

    En route vers ailleurs

  • Membres
  • 310 messages
  • Localisation:Belgique

Posté 16 octobre 2005 - 10:33

Compter les jours a partir du début des regles ok mais on n'a pas toujours l'ovulation a +14 jours.
***
J'avais une gynéco dans le temps qui m'avait dit qu'on ne l'avait pas toujours à +14, parce qu'en fait on l'avait à -14... d'où le problème, on ne peut pas remonter le temps pour savoir (moi non en tout cas).


En effet, on est certain qu'entre l'ovulation et l'limination de l'oeuf, il y a quatorze jours, par contre la période pré-ovulatoire est éminemment variable d'une femme à l'autre, et même d'un cycle à l'autre.
En ce qui me concerne, depuis l'arrêt total de la contraception (avant je ne pouvais pas savoir, étant sous camisole hormonale), je peux constater que mes cycles ne sont pas du tout régulier, et sont souvent beaucoup plus court que la "norme". J'ovule souvent à J+11 ou J+12, mais ça peut varier.
Et effectivement, même si en se connaissant on peut apprendre à détecter l'arrivée de la période féconde avec plus ou moins de fiabilité, on n'est jamais sûr du comptage qu'au moment où on sent qu'on est en train d'ovuler !
Là par contre, on peut être certaine que 24 heures plus tard, il n'y a plus de souci à avoir.

et puis de toute façon la contraception n'est pas un geste naturel alors...

Si on utilise le concept pur et dur de "contraception" (contre la conception) effectivement, je suis d'accord avec toi.
Ce qui est naturel par contre, c'est de vivre naturellement sa fécondité et d'adapter ses comportements amoureux à ses cycles. On ne va "contre" rien du tout, on vit en fonction de, on vit "avec" ...
Se passer de pénétration avec éjaculation pendant quelques jours, et faire l'amour de plein d'autres manières que celle-là, ce n'est quand même pas la mer à boire, ni "contre-nature". Il y a tellement de manières de se faire du bien, de faire vraiment l'amour !
Et si vraiment on a envie à ce moment là, eh bien utiliser un préservatif, une cape cervicale ou un diaphragme pendant 5 ou 6 jours du mois ne représente pas un si grand sacrifice, je trouve.

#12 _mirza_

_mirza_

Posté 16 octobre 2005 - 10:42

Peut provoquer des métrorragies (saignements en dehors des règles), perforation de l'utérus, infections pouvant aller jusqu'à la stérilité, ménorragies (règles abondantes).

Des sources ! Des sources !
Sans source, tout le monde peut affirmer tout et n'importe quoi.

#13 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 17 octobre 2005 - 10:43

V'là un site pas mal fait:

http://site.voila.fr...ce/contrace.htm



Moi je suis assez favorable à la pilule pour la simple raison que c'est très répandu, et qu'on a donc un retour d'expérience conséquent qui me parait rassurant et fiable, et que ça diminue les douleurs menstruelles.

#14 jai

jai

Posté 17 octobre 2005 - 11:32

Moi je suis assez favorable à la pilule pour la simple raison que c'est très répandu, et qu'on a donc un retour d'expérience conséquent qui me parait rassurant et fiable,


MDRR Yéyé t'as fumé quoi ce matin ? :-) :-)

Depuis quand "être répandu" est un gage de fiabilité ????
Le retour d'expérience dont tu parles, c'est le fait qu'aujourd'hui les scientifiques se demandent s'il n'y a pas un lien entre cancer du sein et pilule ? Ou bien est-ce que tu parles du fait que les femmes sont de moins en moins fertiles ?
Des centaines de millions de femmes prennent tous les jours leur dose d'hormone, et on commence juste, avec l'arrivée à la ménaupose de la première génération de femmes à prendre la pilule, à voir les conséquences, qui à mon avis ne sont pas rassurantes du tout... Et on n'à aucune donnée concernant les deuxième et troisième générations de femmes pilulées, qui elles, contrairement aux premières, ont des mamans et des mamies qui ont également pris la pilule toute leur vie.....

Enfin, bon, chacun son choix, moi je ne me retrouve pas dans un mode contraceptif qui corrompt le fonctionnement naturel de mes ovaires.

#15 Corpse Grinder 666

Corpse Grinder 666

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2317 messages
  • Genre: Homme

Posté 17 octobre 2005 - 11:51

le soucis du contraceptif c'est que la nature est completement occulté .
Les moyens sont sois le prevervatif (cela peut peut être gené lors des sensations (même les fins) mais peut permettre d'avoi un jeu autour de ce plastoc) sois la relation pendant les règles sois encore l'ejacultaion exterieur (qui oblige a sentir correctement son corps) .

Maintenant les temperatures interne de la femme : certainement, mais il me semble qu'il y a des enfants qui ont été concus par cette methode (qui n'est pas recente d'ailleurs) non ? :-)

#16 Didoune

Didoune
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Poitiers

Posté 17 octobre 2005 - 12:55

Oui quand on s'en tient juste aux températures... La méthode Ogino n'était pas très fiable (d'où les enfants Oginos...) mais la méthode sympto-thermique par exemple est aussi fiable que la pilule. Ca a été pas mal développé dans "la pilule cancérigène?" (ou un titre du même style, je ne me souviens plus exactement.)
Personnellement je peux témoigner: j'ai jamais eu d'enfant... Ni eu besoin d'avorter, d'accoucher sous X, etc... Et pourtant j'ai jamais pris la pilule, juste utilisé la méthode qui me paraissait la plus naturelle. Et je suis très contente d'avoir jamais commencé par la pilule. Très contente que toute jeune j'avais déjà une aversion suffisante pour les médicaments de toutes sortes pour n'être jamais passé par là. Peut-être qu'un jour je passerais au stérilet, mais la méthode simpto-thermique, contrairement à ce que l'on croit n'est pas plus contraignante que prendre la pilule tous les jours, une fois passé deux trois mois d'adaptation...

#17 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 17 octobre 2005 - 13:52

Ce que j'ai lu et entendu (et qui n'est forcément pas exhaustif) au sujet de la nocivité de la pilule ne me semble pas inquiétant: la pilule diminue avec certitude certains cancers et en augmenterait hypothétiquement d'autres , la balance penche donc toujours en sa faveur.

Ceci étant, je n'ai peut-être pas assez de sources d'informations et je reste ouvert à toute donnée complémentaire.


Intuitivement, j'ai tendance à penser que les douleurs menstruelles des femmes ne doivent pas forcément être bonnes pour leur santé, et que ça doit être bénéfique de les réduire.
Par ailleurs, les hormones contenues dans la pilule sont des hormones que le corps féminin connait déjà, elles agissent comme un "leurre" mais ne sont pas des hormones étrangères créées de toute pièce.

Le letimotiv du "tout naturel only, homme-made = caca" me semble plus participer d'un extrémisme comme un autre basé sur une conviction que d'une véritable raison fondée sur des faits; ma grand-mère maternelle ne mangeait que des légumes du jardin cultivés au fumier, était quasiment végétarienne (faute d'argent), ne connaissait pas les produits chimiques, ne prenait quasiment jamais de médocs, et ne connaissait pas la pilule: ça ne l'a pas empêchée de mourir à 50 ans d'un cancer de l'utérus qui s'est généralisé.



Pour l'instant, je reste donc timidement convaincu qu'il n'y a pas mieux que la pilule en termes de compromis, même si ce n'est pas un must dans l'absolu.
En termes de sécurité pure, le préservatif est assurément et incontestablement l'arme absolue; à chacun(e) de décider si le sacrifice se justifie.

#18 Didoune

Didoune
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Poitiers

Posté 17 octobre 2005 - 14:44

Au niveau des douleurs menstruelles, si elles me clouaient au lit avant, maintenant il me suffit d'une infusion de camomille concentrée et je ne sens plus rien. C'est vachement plus efficace que la pilule, j'ai des copines qui la prennent et qui ont quand même mal, elles se sont mis à la même infusion que moi... Donc la pilule contre les maux menstruels, j'y crois pas.
Bien sur que tout ce qui est naturel n'est pas nescessairement bon (un petit peu de belladone dans la tisane suffit à s'en convaincre...), mais je crois qu'on joue les apprentis sorcier avec des hormones qui ne sont, en elles même pas anodines. Pour le coup, je trouve que le débat se rapproche de celui des OGM... La pilule diminuerait le risque de certains cancer ? Je reste sceptique. Qu'elle en provoque n'est pas non plus pour moi la raison fondamentale du fait que je ne l'accepte pas, même s'il me semble au fond que ce n'est pas quelque chose de sain. Malgré tout, cela est sans compter le facteur cigarette par exemple, la pilule est très nocive pour les fumeurs, tous les médecins disent de ne surtout pas fumer en plus de la pilule... Combien le font ?
Moi je crois que je peux vivre en harmonie avec mes cycles, comprendre mon corps, voir le comprendre à deux, sans avoir recourt à des hormones qui me dérèglent le bide et qui me rendent provisoirement stérile.

#19 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 17 octobre 2005 - 16:08

Ca c'est un truc que j'avais oublié !

Parler de nocivité de la pilule quand on fume me semble un peu déplacé, la cigarette se suffisant à elle seule.

C'est tout le paradoxe des fumeurs: d'un coté manger du bio poussé au guinguin de canasson, prendre un contraceptif en lavement à base d'infusion de têtes de chenilles processionnaires écrasées, dormir sur un oreiller en poil de ziganabu orienté à 13°8 par rapport au Nord magnétique; et de l'autre coté s'enfumer les poumons avec du papier et du tabac de merde !! :-)

Je me permets de penser que le tabac fumé en cigarettes n'est pas, ne PEUT pas, être un objet de plaisir; c'est à mon avis le symptôme visible d'un truc qui tourne pas rond au fond du ciboulot. :-)
Ce truc qui ne tourne pas rond me semble beaucoup plus dangereux que n'importe quelle pilule, à mon avis, la longévité et la santé dépendent avant tout d'un état d'esprit, d'un sentiment d'amour propre réel.

A mon avis, une même action pourra selon l'intention qu'on y met, consister en une maltraitance, en une nécessité, ou en un don pur qu'on s'auto-dédie.
Partant de là, je suis convaincu qu'il y a beaucoup plus à faire pour sa santé en agissant sur plein d'autres trucs que refuser la pilule.


Ca ne veut pas dire pour autant que je considère la pilule complètement saine, c'est juste une considération de pis-aller et de priorité d'action: la pilule faute de mieux, et la santé par l'amour sincère.

#20 _mirza_

_mirza_

Posté 17 octobre 2005 - 17:05

d'abord sur la pilule Yéyé, y'a un truc que je ne comprends toujours pas dans ce que tu dis: pourquoi est-ce "faute de mieux" d'après toi? Moi franchement si je me remettais à la contraception je pencherais soit pour essayer de capter mes cycles, soit pour un stérilet tout simplement... mais c'est avant tout une question de choix, de préférences, de plein de choses qui font que, et de chacun son truc. (heureusement que c'est pas comme la vaccination par exemple: on a bcp plus le choix)

Sinon je voulais revenir sur ta comparaison avec la clope... la différence la plus nette entre la pilule et la clope, c'est que la pilule n'engendre aucune espèce de dépendance.

Mais dans le fond tu as évidemment raison. Sauf qu'il ne fait oublier qu'arrêter la pilule, manger du bio tout ça tout ça, c'est nettement plus facile à faire que (de décider) d'arrêter de fumer. Même si ça donne envie.

Sinon aussi, je suis assez d'accord avec toi sur le fait que fumer n'apporte aucun plaisir (si ce n'est un soulagement du stress... provoqué par l'absence de clope), et que ça relève d'une pathologie (pas forcément grave, un genre de complexe à la base qui s'est transformé en drogue, un truc dans le genre). Moi je sais que je fume parce que quand j'ai commencé je me sentais trop jeune, tout le temps, et j'ai rien trouvé de plus malin pour penser qu'on me prendrait plus plus grande, plus vieille. Depuis, j'arrive plus à m'en défaire. Et la boucle est boulcée: j'ai souvent du mal à réaliser que ça y est, je suis adulte, j'ai plus besoin de fumer pour le montrer :-)