Aller au contenu


Contraception alternative


  • Veuillez vous connecter pour répondre
227 réponses à ce sujet

#181 Didoune

Didoune
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Poitiers

Posté 13 septembre 2012 - 10:33

Un article malheureusement très incomplet sur Rue89 ici, il est encore temps d'y répondre. Pour info, je réponds sur ce fil.
J'ai envoyé un témoignage en réponse à Rue 89. J'aimerais bien qu'il y ait un vrai débat, et que la contraception naturelle ne s'arrête pas la méthode du retrait... Et à faire l'amour une fois par semaine...
Donc que celles et ceux qui veulent aller dire ce qu'ils en pensent, par le biais des commentaires ou par "contact" à l'aquipe, ce serait peut-être pas mal que ça aboutisse à un article plus complet, moins réducteur....
Bises

#182 Marjodelalune

Marjodelalune
  • Genre: Femme
  • Localisation:79
  • Intérêts:Philosophie, Ecologie, Spiritualité, Yoga (14 ans), Danse et musique, Chant et bal trad, Lecture et écriture

Posté 01 janvier 2013 - 23:23

En ce qui concerne la contraception, de nombreuses méthodes vendues aujourd'hui sont très nocives pour l'organisme et l'environnement. Je conseille la méthode des indices combinés. N'hésitez pas à vous faire aider pour la mise en place de l'observation. Il existe des articles de la revue passerelle eco qui abordent la question.

N°32 Article "Contraception naturelle & Connaissance de soi"

n°31 Article "Naturelles, intimité et hygiène féminines"



#183 naturel

naturel

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 3180 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 17 janvier 2013 - 14:48

je ne savais pas qu'il y avait des préservatifs en latex naturel comme ici http://www.ferme-des...io-c-95_99.html


Modifié par naturel, 17 janvier 2013 - 14:50 .


#184 fleurieneige

fleurieneige
  • Genre: Femme
  • Localisation:lorient
  • Intérêts:bien etre, spiritualité, ecologie, esoterisme

Posté 17 janvier 2013 - 21:40

bonjour,

je suis réglée en meme temps que la lune: je viens d'avoir mes regles en meme temps que la nouvelle lune. un bon contraceptif naturel est de connaitre ses cycles, d'un coté faire un peu de recherches sur le fonctionnement de notre corps, de l'autre observer les changements dans son corps et se caler à la lune. Quand on sait quand on est en période de fécondité, on évite les rapports sexuels ou on se protège à ce moment-là.


  • Humaine aime ceci

#185 Marjodelalune

Marjodelalune
  • Genre: Femme
  • Localisation:79
  • Intérêts:Philosophie, Ecologie, Spiritualité, Yoga (14 ans), Danse et musique, Chant et bal trad, Lecture et écriture

Posté 04 mai 2013 - 12:03

Bonjour,

 

Si vous avez besoin de mon aide, n'hésitez pas à poser des questions. J'ai 30 ans, voici mon expérience sur la contraception.

    Étudiante, j'ai pris la pilule pendant quelques années (4 à 6 ans?). J'ai arrêté sur le conseil express d'un médecin croisé par hasard, alors que je n'étais vraiment pas en bonne santé. Elle m'a simplement expliqué qu'il fallait faire des pauses, ne pas prendre la pilule en permanence. A l'époque, je n'ai pas réfléchit.
    Trois ans plus tard, j'avais des douleurs excessivement violentes au moment des règles (au point de devoir m'allonger et d'avoir du mal à marcher), et on me diagnostique des règles membraneuses (la membrane sans doute trop épaisse de l'endomètre au lieu de se déliter, s'expulse d'un seul coup) et à l'échographie des ovaires micropolykystiques, qui seraient du à un dérèglement hormonal. Une gynécologue m'explique qu'il faut à tout prix que je reprenne la pilule et me prescris une pilule micro-dosée nouvelle génération. Une de celle qui pose de sévère problème, ce que je ne savais pas du tout à l'époque. Je lui demande s'il y a des alternatives car je ne veux plus jamais bloquer mes ovaires artificiellement. Elle ne comprend pas et me prédit des maladies terribles. Je maintiens mon choix, soutenue par mon compagnon (qui n'est pas plus médecin que moi). De nombreux médecins me disent que la seule solution naturelle serait de tomber enceinte (ce qui n'est pas hors de question, mais prématuré pour notre couple).
    Avec mon compagnon, j'ai alors mis en place la méthode des indices combinés. Cela fonctionne très vite et très bien. Je suis très heureuse de connaître mon corps et ma fertilité. Zaou a donné de très bonnes références d'ouvrages. On peut se faire aider pour la mettre en place.
    Il existe aussi de petits ordinateurs contraceptif ou gestionnaire de cycle avec des tests d'urine qui vérifient le taux d'hormones. J'ai écarté cette méthode pour plusieurs raisons. S'ils sont peut être un moindre mal pour la santé, ils ne permettent pas une réelle autonomie selon moi : quel bonheur de savoir où j'en suis à chaque cycle sans erreur possible. Une amie semble en être satisfaite : elle n'éprouve pas le besoin de connaître son corps sans doute (ou elle en a peur?), pour moi c'est moins fiable car incomplet. On ne connaît pas réellement mieux son corps avec cet ordinateur, et on dépense de l'argent chaque mois : c'est un truc des pharmaceutiques pour nous vendre quelque chose, comme la pilule. De plus, un ordinateur ne va pas dans le sens de l'écologie et du respect de la planète de multiplier les machines électroniques qui utilisent l'énergie nucléaire, émettent des ondes stressantes pour les cellules et donc nous polluent et déséquilibrent la vie. Être attentive à ma santé va de paire avec l'écologie.
    Pour rétablir ma santé, mon équilibre hormonal, j'ai choisi de me soigner sans médicaments : j'ai mis 2 ans à sentir les premiers résultats favorables. J'ai utilisé la naturopathie (réforme alimentaire : uniquement fruits, légumes, quinoa, sarrasin et millet, sans sucre, sans sel) et la kinésiologie (outil très efficace et confortable), mais aussi le yoga (j'ai plus de 14 ans de pratique) et la psychogénéalogie (puisque c'est ma capacité à me déterminer et à engendrer qui est fragilisé). Aujourd'hui, j'ai de moins en moins de douleurs et de plus en plus d'énergie. Cette expérience m'a permis de mieux me connaître, mieux me respecter. Tout au long de mon parcours, j'ai appris à suivre mon intuition plutôt que mon intellect ou les conseils des uns et des autres.
    Bien sur, cela a été ma manière de vivre ce problème hormonal. Mon témoignage reste subjectif. Je n’éprouve aucune rancœur et ne pose aucune conclusion concernant l'origine exacte de mon ancien problème de santé. Récemment j'ai également arrêté le portable, je ne vis plus en ville et j'ai commencé à jardiner, ce qui a aussi pu améliorer ma santé... Pour moi la santé forme un tout, c'est l'équilibre global d'un être sur tous les plans. Nous traitons l'autre et la terre comme nous nous occupons de nous-même. Chacun de nous tou-te-s à la capacité de vouloir et de choisir le meilleur     pour lui-elle-même.

Aujourd'hui, si j'ai un conseil à donner à toute femme ou à tout parent d'adolescente : évitez-vous ce parcours, évitez le à vos enfants et documentez vous correctement sur cette méthode de contraception naturelle (et si besoin sur les conséquences de la pilule) avant de choisir un contraceptif. Pour moi, tout médicament chimique ingéré implique une intoxination de l'organisme. Nous devenons ce que nous mangeons.

 

Bonne réflexion et tout mon soutien à tous et toutes dans cette recherche.

 

Marjolaine

 

 

Sur le forum adolescence et pilule de ce site, Zaou donne ces références, je le cite ci-dessous :

 Un bouquin, c'est surtout ma femme qui l'utilise ;), elle l'a appliqué vraiment un an parce qu'après on a choisi d'avoir un enfant puis allaitement re-enceinte (de nouveau par choix) et re-allaitement.

L'expérience réelle est courte c'est vrai mais suffisante pour qu'on se fasse notre avis. Il y a aussi de nombreux témoignages dans certains livres.

 

On a ces trois là :

http://www.amazon.fr...55990564&sr=8-2

http://www.amazon.fr...55990564&sr=8-1

http://www.amazon.co...words=fertility

 

Le troisième est le plus complet pour approfondir les choses (comme j'aime) c'est vraiment chouette. Après c'est un pavé en anglais ...

Le premier est le plus "user-friendly", il va droit au fait.

 

 



#186 Marjodelalune

Marjodelalune
  • Genre: Femme
  • Localisation:79
  • Intérêts:Philosophie, Ecologie, Spiritualité, Yoga (14 ans), Danse et musique, Chant et bal trad, Lecture et écriture

Posté 04 mai 2013 - 12:11

J'ai toutefois une question : pendant la période fertile, certains pratiquent des rapports avec pénétration vaginale sans préservatif mais sans éjaculation : n'y a-t-il pas alors un risque énorme de tomber enceinte? Avez-vous des témoignages ou des références (site Internet, ouvrages scientifiques) qui traitent de la question à indiquer? Merci



#187 Zaou

Zaou
  • Genre: Homme
  • Localisation:Reims

Posté 04 mai 2013 - 13:02

Effectivement dans ce cas il y a un risque non négligeable. Il vaut mieux s'abstenir ou utiliser un préservatif pendant la période fertile si on n'est pas prêt à devenir parent :P



#188 Marjodelalune

Marjodelalune
  • Genre: Femme
  • Localisation:79
  • Intérêts:Philosophie, Ecologie, Spiritualité, Yoga (14 ans), Danse et musique, Chant et bal trad, Lecture et écriture

Posté 05 mai 2013 - 10:17

Merci pour ta réponse Zaou. Ce que tu me dis correspond donc bien à mes connaissances. J'avais lu un témoignage allant dans l'autre sens alors, je me suis reposé la question. J'ai le livre de Milène Clichy. Lequel des ouvrages que tu indique peux apporter un complément? Le problème c'est que je parle pas anglais correctement pour le 3ème, c'est pas traduit j'imagine?
Marjolaine

PS : je crois que les liens que j'ai copier-coller ne fonctionne pas... c'est normal? Ai-je mal fait une manip?



#189 Zaou

Zaou
  • Genre: Homme
  • Localisation:Reims

Posté 05 mai 2013 - 12:57

Pour vraiment approfondir je crains que l'anglais ne soit nécessaire...

 

Je ne sais pas ce qui s'est passé avec les liens, ça devrait marcher normalement.



#190 zen33fr

zen33fr
  • Genre: Homme
  • Localisation:Cantal

Posté 06 mai 2013 - 00:05

il semble qu'il y ait une méthode contraceptive masculine peu connue, réversible, non chimique, autonome, mais bien qu'ancienne, je n'ai pas trouvé d'étude confirmant son efficacité.

Il y a un documentaire que je n'ai pas vu.

http://vaderetrosper....wordpress.com/

J'ai trouvé cet article

http://www.women-hea...asculine-2.html

 



#191 ambre

ambre

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Cévennes
  • Intérêts:nature, simplicité, création, spiritualité....

Posté 04 juillet 2013 - 18:50

Extrait d'Alternative santé;
Crèmes et gels, tampons contraceptifs :
sans risques mais pas vraiment sûrs

Les crèmes et gels contraceptifs sont utilisés avec applicateur vaginal, monodose ou pas. L'efficacité commence 2 ou 3 minutes après l’introduction et persiste de 10 minutes à une heure. Avant chaque nouveau rapport une nouvelle dose est nécessaire.
Les tampons contraceptifs ajoutent à l’effet mécanique un effet chimique, avant le rapport. Ils sont laissés en place au moins deux heures après le rapport et restent 24 heures pour permettre de nouveaux rapports sans changer de tampon.
Ce type de tampon est enlevé facilement.

L'efficacité de ces produits est très incertaine. On ne peut les conseiller facilement.

"Essure" : une stérilisation définitive, à réfléchir !

Cette méthode Essure consiste à boucher les orifices des deux trompes avec des petits bouchons de nickel. Elle ne doit être utilisée que si la femme est certaine de ne plus vouloir ou de ne pas vouloir d'enfants. En général elle a plus de 40 ans et a terminé la constitution de sa famille. On demande à la femme de réfléchir pendant au moins quatre mois avant de programmer l'intervention.
L'allergie au nickel ne permet pas d’utiliser ce moyen de stérilisation. Le nickel est présent dans de nombreux alliages. L’allergie est suspectée lors de la consultation car les patientes ont souvent des lésions d'eczéma avec les bijoux fantaisie ou le bouton des pantalons. En cas de doute, des tests allergologiques sont effectués.
Essure ne change pas le cycle hormonal, l'ovulation, les règles.... Aucune grossesse n'aurait été enregistrée suite à l'utilisation de cette méthode Essure lors des études cliniques. La méthode Essure est approuvée par les autorités depuis 2001. Son efficacité serait de 99,80 % après quatre ans de suivi. Près d’1 million de femmes y ont déjà recouru dans le monde.

La méthode naturelle Billings :
cela s’apprend et c’est fiable

Elle consiste à repérer la présence de la glaire cervicale fabriquée par le col de l’utérus, qui constitue le meilleur milieu nutritif pour les spermatozoïdes. Dans la glaire les spermatozoïdes peuvent rester en vie 5 à 6 jours et donc peuvent féconder un ovule pour démarrer une vie nouvelle.

La glaire annonce la très prochaine ovulation (tandis que la montée de température annonce que l’ovulation a eu lieu). Fabriquée par le col de l’utérus, la glaire est évacuée progressivement le long de la voie génitale - la femme vivant le plus souvent debout - et donc descend vers l’entrée du vagin rendant celle-ci humide ou lubrifiée. C’est d’ailleurs ces jours de présence de la glaire que le désir d’union amoureuse est le plus fort.

Le repérer n’est pas très compliqué mais nécessite une attention particulière que la jeune fille peut apprendre dès la puberté passée. Soulignons que l’attention particulière qui consiste à ne pas oublier sa pilule chaque jour est plus contraignante et en outre bien plus dangereuse.

C’est aux toilettes et lors de la toilette intime que la jeune fille et la femme peuvent repérer la glaire. En effet à la fin de l’évacuation des urines (au moins deux fois par jour pour évacuer 1 litre d’urines en 2 fois 500 ml), la contraction de la vessie fait descendre la glaire le long du conduit vaginal, la glaire apparaît alors à l’entrée du vagin entre petites et grandes lèvres génitales. Elle est reconnaissable au fait qu’elle est d’abord épaisse et légèrement trouble puis en 24 à 48h, elle devient transparente et filante, élastique, tenant entre deux doigts. C’est à ce moment là que la glaire signe la plus grande fertilité de la femme.

Cette détection ne nécessite pas de mettre un ou deux doigts dans le vagin, mais simplement de toucher avec ses doigts ou du papier toilette l’entrée du vagin. Une femme bien avertie et formée ne peut se tromper. Entre pouce et index la glaire peut s’étirer sur 10 cm, ressemblant à du blanc d’œuf cru. Si vous souhaitez avoir un enfant, c’est le moment de s’aimer intimement.
Cette méthode mis au point par les docteurs Billings, mari et femme, est très sûre si la femme sait bien lire dans son corps ses jours de fécondité et si son partenaire amoureux respecte l’information qu’elle lui donne : fertile, possiblement fertile ou non fertile.
Il existe par ailleurs des bandelettes à introduire dans le vagin qui permettent d'apprécier la glaire, mais c’est un coût supplémentaire qui n’est pas vraiment nécessaire pour une femme qui connaît et comprend son intimité.

La Méthode sympto-thermique
ou des « indices combinés »

Elle combine la recherche de la glaire à la prise de température quotidienne. Pour les femmes bien averties ou formées par leur médecin (ce qui est encore très rare), on y ajoute la recherche de la position du col utérin qui descend dans la phase féconde. Ce signe exige une stricte hygiène des mains et du doigt qui touche le col.

Lady Comp et Pearly : le must de la biotechnologie

La plus sûre, la plus écologique méthode de contraception sans danger s’appelle « Lady Comp »(ou Pearly, sa version "mini", de la taille d'un portable). Sans chimie, elle est faite pour toutes les femmes qui cherchent la stabilité. Etrangement elle n’est pas encore très connue (bien qu’existant depuis 25 ans) car son fabricant allemand ne la promeut pas à coups de congrès ou de marketing...
Le matériel : c'est un ordinateur de cycle avec un réveil et un thermomètre incorporés, simple à utiliser.
On prend sa température le matin sous la langue, pendant 60 secondes. Grâce à son algorithme sophistiqué et son système statistique, le moniteur de fertilité lit vos données et calcule automatiquement l’évolution de votre cycle. Il saura de façon précise si la hausse de température qui répond à l’ovulation a eu lieu et fera des moyennes permettant de déceler les pics hormonaux.
Cette méthode permet aussi de mieux comprendre le fonctionnement de son propre corps ainsi que des particularités du cycle de l´utilisatrice.

La fiabilité est équivalente à celle de la pilule : l'indice de Pearl* de Lady-Comp est même meilleur que celui de certaines pilules.
Cet indice est égal à 0,70. Autrement dit, la sécurité équivaut à 99,3%.
Par comparaison, l’indice de Pearl de la pilule est compris entre 0,1 et 0,9 et celui du stérilet entre 1 et 3.
Évidemment, très peu de gynécologues en parlent et donnent la comparaison aux femmes, car le fabricant n’est pas aussi généreux que les marchands de pilules…

S’il n’est pas nécessaire d’avoir une ordonnance pour l'acheter, cet appareil, direz-vous, coûte cher : son prix s’élève en effet entre 345€ et 495€ selon les modèles. Mais rapporté à sa durée de vie, d’environ 10 ans, cela ramène son coût à 0,14 € par jour.

Persona : un luxe pour femmes adultes en couple

La Méthode Persona évalue dans les urines la concentration des hormones qui contrôlent le cycle menstruel. Cette méthode repère les jours où la femme risque une grossesse.

Les outils : un mini-ordinateur et des tests réactifs. Ces tests recueillent les hormones des premières urines du jour, et les transforment en données que le mini-ordinateur peut interpréter. Des diodes et un écran LCD affichent diverses indications, dont l'état de fertilité de la femme. La détermination de la période fertile se fait par un algorithme basé sur le dosage de l'E3G qui permet d'estimer l'entrée en période fertile, et sur celui de la LH qui permet d'en estimer la fin. Le calcul intègre les mesures obtenues au moyen des bandelettes et les données provenant des cycles précédents.

La machine indique les jours où la femme risque une grossesse (jour 'Rouge'), et les jours où le couple peut avoir des rapports sexuels sans contraceptif (jour 'Vert'). Ces informations sont affichées par une lumière de couleur sur l’écran de l’ordinateur.

Ses inconvénients tiennent principalement dans son coût : 300 € la première année (le moniteur de fertilité avec 16 tests + bandelettes) puis 200 € par an. Il est commercialisé par le laboratoire Unipath. Les 24 recharges reviennent à 44,35 € et les 60 recharges à 69,29 €. Et cette méthode reste relativement contraignante, car elle nécessite un certain matériel à utiliser dans les toilettes.
De plus, cet appareil n'est préconisé que pour des femmes adultes vivant en couple stable, ayant des cycles réguliers de 23 à 35 jours, ne venant pas d'allaiter ou d'accoucher, n'étant pas en pré-ménopause, ne suivant pas de traitement hormonal.

En octobre 2000, selon la revue Prescrire, la littérature rapportait un seul essai clinique non comparatif effectué avec un précurseur de Persona, donnant un taux de grossesses non planifiées en un an de 14 à 28 %. De son côté, le fabricant de Persona annonce une fiabilité de 94%.

La méthode Clear Blue : surtout pour choisir
une future naissance

C’est une méthode proposée par une marque anglaise spécialiste des tests d’ovulation. "Le moniteur inclut un appareil à écran tactile et des bâtonnets de test. Ces derniers permettent de mesurer la concentration d’hormones dans votre urine. L’appareil analyse le bâtonnet, enregistre les résultats et s’appuie sur ces informations pour vous indiquer quelles sont les périodes au cours desquelles vous pouvez avoir des rapports sans utiliser de contraceptifs et celles où vous risquez de tomber enceinte ", détaille Clear Blue sur son site.

Sa fiabilité est relativement faible : 94% contre 99% pour la pilule contraceptive. Le risque de grossesse non-désirée atteint 6%. Pour le fabricant : « Si une grossesse est totalement inacceptable pour vous, alors vous ne devriez pas utiliser cette méthode »... Les clientes potentielles sont prévenues.

En attendant la contraception idéale...

Comme on peut le constater, ces moyens contraceptifs, mécaniques ou naturels, présentent tous peu ou prou des avantages et des inconvénients, en l’occurrence souvent des contraintes que vous n’avez pas avec la pilule. Mais vous n’avez pas non plus à supporter les risques qui accompagnent cette fameuse pilule et dont votre santé aura peut-être un jour à souffrir.
C’est à chaque femme de choisir le moyen ou la méthode qui lui convient le mieux sachant que la contraception idéale n’a pas encore été découverte. Permettez-moi donc de conclure avec la sexologue Catherine Solano (l’une des rares spécialistes à ne pas faire l’apologie aveugle de la pilule) : « Au 21ème siècle, on aimerait entendre que des recherches actives existent en ce sens et sont prêtes à aboutir. A part dans les romans de science fiction, on en est encore loin. A quand une contraception très efficace, sans risque pour la santé, et partagée entre l’homme et la femme ? »

Prenez soin de vous

Dominique Vialard

#192 AudreyVD

AudreyVD

Posté 23 novembre 2013 - 16:47

Bonjour,

 

je suis nouvelle et rejoins le forum pour ce sujet passionnant. :up:

 

Je commence bientôt ma vie maritale et intime, et ma gynéco nous forme actuellement à la méthode sympto-thermique (courbe de température + observation de la glaire), car elle correspond à nos ambitions (contraception naturelle, qui ne nuit pas à notre santé).

 

J'ai donc une question aux femmes qui utilisent cette méthode. Mes brochures "Billings" officielles ne répondent pas à la question, et mon prochain jour de formation gygy n'est que dans un mois !!!

 

Ma question :

 

Ma brochure Billings dit qu'il faut impérativement faire abstinence TOTALE (= pas de rapports, MEME avec préservatif) en période fertile ou incertaine.

 

Mais pour quelle raison exacte cet impératif  ...? :-o :-o :-o

 

Est-ce pour une raison d'éthique et d'idéologie (car la continence périodique totale est logique d'un point de vue naturel quand on ne veut pas de bébé, et honorable d'un point de vue chrétien, je le comprends bien ) OU BIEN les rapports intimes sont-ils interdits en période fertile (ou incertaine) car une pénétration (protégée), en cette période, produirait concrètement des sécrétions / bouleversements rendant illisible la glaire cervicale, donc rendant impossible nos auto-observations sur plusieurs journées ... ?

 

Je me demande donc si la méthode naturelle tolère concrètement le préservatif de temps en temps, tout en restant LISIBLE ...

 

Je me dis qu'on aura peut-être un jour envie d'un calin (protégé) en période fertile ... :love2:    Et je ne voudrais pas ruiner la lisibilité de ma glaire non plus !!! :mur:

 

Merci beaucoup pour vos réponses !!!

 

 



#193 Zaou

Zaou
  • Genre: Homme
  • Localisation:Reims

Posté 23 novembre 2013 - 17:08

D'après mes propres documents il n'y a aucun problème pour un rapport protégé en période fertile !

http://www.amazon.fr...symptothermique

http://www.amazon.co... your fertility



#194 AudreyVD

AudreyVD

Posté 23 novembre 2013 - 18:26

Je vous remercie !!!

Effectivement j'ai prévu de constituer sous peu une petite bibliothèque de la fertilité. Egalement avec l'ouvrage L'art de Vivre Sa Fertilité.

http://symptos.ch/li...-fertilite.html

 

J'aurais une autre question, qui peut demander reflexion quand on commence à bien cerner la logique de nos sensations, dans la méthode naturelle.

 

Juste avant les règles (en période donc normalement 100% infertile), toutes les femmes perdent un bouchon muqueux, qui est similaire ++ à la glaire fertile dans mon cas ! Même sensation d'humidité, et de poussée de désir, comme avant une vraie ovulation. :aime3: !!!

 

Aussi je me demandais si ce bouchon muqueux lubrifiant était d'une nature proprement hostile ou proprement propice à la survie des spermatozoides?

 

Car du point de vue naturel, on pourrait croire que toute sensation naturelle de mouillé et de montée de désir serait FORCEMENT EGALE à un NOUVEAU PIC de fertilité :marteau2: ???

 

Théorie possible dans le cas de ce bouchon muqueux, vu qu'il "tombe" à un moment du cycle où l'ovulation prochaine peut être très proche. ;)



#195 Zaou

Zaou
  • Genre: Homme
  • Localisation:Reims

Posté 23 novembre 2013 - 18:52

J'ai aussi ce livre mais il est moins bien. Quant à la question ce n'est pas vraiment un bouchon muqueux c'est des sécrétions qui indiquent possiblement une période de fertilité suivant la longueur du cycle de la femme.



#196 AudreyVD

AudreyVD

Posté 23 novembre 2013 - 20:01

OMG  :lol: !!!

 

Il va vraiment falloir que je m'achète les livres, car si j'ai bien compris votre réponse, cet écoulement signifierait une ovulation à J26 (est-ce possible???!!), alors que j'en ai déjà eu une très repérable à J14 ... :oops:  et que mon cycle varie entre 29 et 32 jours tlmois. :cpasmafaute:

 

Je me demande si cela est déjà arrivé à d'autres femmes, car d'après gygy, c'est pas trop possible, les 2 ovulations à 11 jours d'intervalle.

 

J'ai très hâte de suivre ma formation pour repérer si à J26, ce serait vraiment à nouveau de la glaire cervicale fertile (ce serait grave, car dans un cycle de 29-32 jours, à J26, on peut faire l'amour sans protection normalement)???!!! Bref, j'imagine que là la courbe de température est présente pour nous corriger, et vérifier si on est en ovulation ou pas, malgré l'écoulement ...?

 

N'est-ce pas possible qu'il y ait une perte humide infertile en fin de cycle, qui soit un mélange de pertes blanches abondantes et d"écoulement - auto-nettoyage" du vagin avant les règles ? Je crois avoir lu ça justement dans un texte de Milène Clichy ...



#197 Zaou

Zaou
  • Genre: Homme
  • Localisation:Reims

Posté 23 novembre 2013 - 22:13

Normalement si tu as eu l'ovulation a j14 c'est safe mais certaines femmes ne l'ont pas à ce moment mais seulement plus tard peu avant les règles. C'est pour ça que c'est bien les températures aussi.

Après c'est possible qu'il y ait de la glaire (toujours propice au spermatozoïde) sans ovulation, donc période non fertile (comme tu le suggères).



#198 AudreyVD

AudreyVD

Posté 24 novembre 2013 - 12:13

Merci ;) !!!

 

C'est complexe quand on veut bien comprendre les choses, mais je suis convaincue que ça vaut la peine :-D :-D :-D  !!!


Modifié par AudreyVD, 24 novembre 2013 - 12:14 .


#199 bls

bls

Posté 17 aot 2015 - 15:17

Edit modo : Topic combiné avec le débat préexistant.

 

======

Bonjour à tout le monde! :salut:

 

En premier lieu je me présente :

Comme vous avez pu le constater, je suis nouvelle sur le forum et suis heureuse de faire parti de votre communauté!

Je m'appelle Bérengère, j'ai 28 ans. Je suis marié. Je n'ai pas d'enfant.

Avec mon mari, cela fait depuis de nombreuses années que nous faisons très attention à notre santé.

Voila, je vous expose notre problème, durant de nombreuses années j'ai utilisé la pilule contraceptive, puis avec une prise de conscience, je ne souhaitais plus l'utiliser, notamment pour ses effets cancérigènes. Nous avons cherché d'autres moyens contraceptifs. Je me suis fait poser, il y a 2 ans un stérilet en cuivre. Malheureusement je n'ai pas pu le garder car j'avais de très grosses pertes sanguines. Je me le suis fait retirer pour cause d'anémie. Je ne souhaitais en aucun cas me faire poser :

- l'implant : trop dangereux pour la santé car bourré d'hormone.

- les patchs : idem et je pense que je l'oublierai

- l'anneau vaginale : c'est comme la pilule mais en plus contraignant pour ma part.

- les contraceptifs injectables : essai humain à l'échelle mondiale...

 

Bref, depuis plus de 6 mois nous utilisons le préservatif masculin. Honnêtement, au niveau plaisir et sensation ce n'est vraiment pas agréable... même si nous utilisons des lubrifiants. Ca coupe vraiment le plaisir et la spontanéïté. Nous avons fait de nombreuses recherches sur le net. Nous avons vu qu'il existait le diaphragme. Est-ce des personnes sur ce forum l'ont déjà utilisé? Il faut aussi l'utiliser avec un spermicide. Comme c'est également pleins de saloperies, nous avons trouvé sur la toile un alternatif qui est l'huile de margousier ou huile de neem. Nous avons trouvé de nombreux documents notamment en anglais décrivant que dans les pays en voix de "développement", comme en inde, les femmes l'utilisaient pour éviter les grossesses. Même si je pense que c'est très rares, est-ce que certaines femmes s'en servent? Est-ce efficace?

 

En résumé, outre les autres questions que je vous ai posé, connaissez-vous d'autres méthodes dites naturelles? Il faut que vous sachiez que je travaille notamment la nuit et que la méthode sympto-thermique me serait impossible car je ne peux mesurer ma température à heure régulière mais aussi à cause de mes ovulations irrégulières....

 

Pour finir, nous espérons que vous nous aiderez...

 

Bien amicalement


Modifié par Tis, 19 aot 2015 - 12:25 .


#200 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 17 aot 2015 - 16:32

voir le topic existant:

http://www.onpeutlef...ernative/page-3