Aller au contenu


Contraception alternative


  • Veuillez vous connecter pour répondre
227 réponses à ce sujet

#41 oummaryam

oummaryam
  • Localisation:nord

Posté 28 dcembre 2005 - 14:14

bonjour


il y a aussi l huile de neem qui est contraceptive

#42 unejuliette0

unejuliette0
  • Localisation:Par là haut

Posté 28 dcembre 2005 - 23:00

Ah oui? c'est interressant, tu l'utilise? comment?

#43 Jonquille

Jonquille
  • Localisation:Rhone

Posté 07 janvier 2006 - 17:17

(Bonjour, désolée d'intervenir en plein milieu... ;-) )

Miette a dit :
la question que je me pose, est ce que les femmes qui temoignent içi et qui des probs de regularité de cycle, et de douleurs, ont des probs avec le père ?


C'est vrai que le psychologique peut beaucoup influer sur le cycle mais il n'explique pas tout...
Dans mon cas, je ne crois pas que ce soit psychologique car j'ai pas mal de cas similaires dans ma famille : ma mère, ma grand-mère, ma grande-tante... Et si je regarde l'arbre généalogique, on voit tout de suite que du côté des femmes, il y a beaucoup de premier enfant "tardif"... Hérédité ?

Je suis la reine des déréglées... La méthode des température est absolument impossible pour moi... Je vis pratiquement sans cycle, une abaine pour l'environnement !
J'ai bien un père divorcé mais de là à parler de problème avec le père...

Katellig a dit :
Donc moi, je préfère avoir mal au ventre et être une vraie femme qui ovule tous les mois. Mais je crois aussi que les maux de ventre viennent en grande partie du stress de notre façon de vivre.


Katellig, même si je suis globalement d'accord avec toi, cette petite phrase innocente me fait bondir malgré moi... :-)
Je vis presque sans règle, est-ce que ça m'empêche d'être une "vraie" femme ?
Est-ce à cause de nos règles que nous sommes sensibles ? Que penserait une femme stérile ou ménaupausée qui lirait cela ? Il y a aussi des femmes qui ont des règles tellement douloureuses et dangereuses (hémoragie) qu'on doit leur les stoper (une amie dans ce cas). :D

Sincèrement, je ne suis pas fâché d'être débarrassée de cette corvée inutile puisque je ne veux pas d'enfant pour le moment... J'ai vu une émission dans laquelle des femmes expliquaient leur choix de vivre sans règle mais dans leur cas, c'était artificiel, elles prenaient une pillule ou un patch, je crois...

Décidément, je fonctionne vraiment à l'envers : pour avoir mes règles normalement, je devrais prendre une pillule qui me file des bouffées de chaleur (Duphaston, plus jamais ! :oops: ) ou attendre l'été où curieusement, ma nature a tendance à se réveiller une fois ou deux...

Bref, tout ça pour dire qu'il y a beaucoup de cas différents et des femmes dont le corps ne fonctionne pas comme une horloge. Si seulement, le problème n'était que psychologique...

Au fait, si Oummaryam peut nous donner des infos sur l'huile de Neem...

Modifié par Jonquille, 07 janvier 2006 - 17:21 .


#44 sonarde

sonarde
  • Localisation:rp/paca
  • Intérêts:nature-écologie-développement personnel

Posté 18 janvier 2006 - 14:39

Bon j'arrive un peu en cours de route mais je j'ai trop envie de réagir à tous ces propos, un peu en vrac, je vous livre mes réflexions:

d'abord, je ne veux inquiéter personne mais ma meilleure amie a eu deux enfants avec stérilet, le premier car elle l'avait perdu dans le bidet donc on peut dire qu'elle ne l'avait plus mais pour le second, le stérilet est sorti lors de l'accouchement avec le placenta... elle l'a gardé en souvenir d'ailleurs...

Je m'étonne que la vasectomie ait été peu abordée. C'est considéré comme un acte criminel en France (comme la ligature des trompes d'ailleurs mais j'ai pas mal de copains australiens et plus de la moitié ont subi une vasectomie, qui est réversible contrairement à ce qui se dit en France. Je leur ai posé plein de questions concernant leur sexualité et aucun n'a eu l'air de dire que ça changeait quelque chose.

Concernant l'évocation de "les mots pour le dire" de Marie Cardinal, j'ai lu le bouquin en 1986, j'ai arrêté la pilule suite à sa lecture car j'étais complètement emballée et eu droit à mon premier avortement dans les mois qui ont suivi...

J'ai lu que aussi que les tribus primitives disent que l'émanation de sang menstruel interdisent momentanément, sur le plan énergétique, les voyages intérieurs (J.MABIT dans un article sur le néochamanisme dans "Nouvelles clés").

Sinon, concernant la pilule, personnellement, le planning familial me l'a donnée à 16 ans (miniphase),et je suis passée d'un petit 85 à un 95C en 15 jours et je peux dire que ça a radicalement changé ma vie car les hommes n'ont plus vu que ça et comme une crétine, je croyais que c'était ma "beauté intérieure" qui les interessait (ahahaha la deblon..) et ça m'a fait faire des expériences que je n'aurais jamais fait si j'avais gardé mon petit 85 et rentrer dans les milieux des photos de charmes, spectacles et autres exhibitions qu'à l'époque je trouvais si "branchés".

Pour l'ovulation, quand on arrive à sentir son corps, on se sent ovuler, si on est attentive, on peut même sentir l'ovule glisser et on peut le "récupérer"lors de sa sortie et après la voie est libre...

#45 Didoune

Didoune
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Poitiers

Posté 18 janvier 2006 - 14:48

Je ne comprends pas ce que tu dis sur le livre de Marie Cardinal. Pöurquoi avoir arreter la pilule ? Ce qui m'a marqué dans ce livre c'est ce qu'elle dit de la raisons de ses regles surabondantes et de sa relation avec sa mère... Je ne me souviens pas qu'elle dise un truc au niveau de sa fertilité ?
Et un autre truc que je ne comprends pas, qu'est-ce que tu entends par sentir glisser l'ovule et le récupérer ? !

#46 Tinuviel

Tinuviel

    En route vers ailleurs

  • Membres
  • 310 messages
  • Localisation:Belgique

Posté 18 janvier 2006 - 16:43

Moi non plus, je ne vois pas bien le rapport entre la pilule et le livre de Cardinal ? Je n'ai aucun souvenir que ce thème soit abordé ? J'aimerais bien aussi quelques précisions.

Effectivement, la vasectomie est une solution qui peut être satisfaisante dans certains cas.
Cela dit, la réversibilité n'est pas totale et parfois aléatoire dans l'état actuel de nos capacités techniques. On parle en milieu médical d'un taux de "recanalisation" (resoudure du canal déférent) de 80 à 90%, mais d'un taux de grossesse qui tombe à 60%. Mieux vaut donc être sûr de son coup si j'ose dire :-)

Pour ce qui est de se sentir ovuler, tout à fait d'accord, j'ovule en pleine consicence quasiment chaque mois. De là à "récupérer" l'ovule ???????? :-)
Sachant que celui-ci fait moins d'un millimètre de diamètre, et qu'il sort de toute manière en même temps que le flux sanguin des règles, je ne vois dès lors pas bien l'intérêt de la technique ?
Tu nous éclaires un peu ?

#47 sonarde

sonarde
  • Localisation:rp/paca
  • Intérêts:nature-écologie-développement personnel

Posté 20 janvier 2006 - 14:03

Pour le livre de Marie Cardinal, ce n'est peut-être pas dans "les mots pour le dire" (à l'époque j'ai lu tout ce qu'elle avait écrit en peu de temps, donc je confonds peut-être..) mais dans un de ses bouquins elle explique qu'on ne tombe enceinte que si ON VEUT être enceinte. Ca m'avait convaincu, alors j'ai arrêté..
Pour la "récupération" (ou ce que je crois avoir été ça) il m'est arrivé de trouver dans mes sécrétions une espèce d'agglomération bizzaroïde qui ressemblait à un tout petit oeuf de couleur claire.. J'en ai déduit que c'était mon "ovule" qui sortait.. Vous devez me trouver bien naïve mais c'est ce que je croyais..

#48 neness

neness
  • Localisation:bruxelles (belgique)

Posté 24 janvier 2006 - 12:24

attention : avis totalement personelle.. donc pas la peine de dire hou la mechante, ça serait perdre du temps precieux :cogite:

j'ai eu un enfant que j'adore, mais maintenant c'est fini, je n'en veux plus et cette decision est ferme et definitive...
donc quand mon fils se serra sevré (il a plus de 3 ans), je prendrais rendez-vous pour une ligaturation des trompes...

c'est sans doute pas "naturelle" mais je refuse de prendre la pillule etc... et je prefere fairea ça à un avortement...

voila, c'etait juste un petit bout de vie d'une femme du forum,
ni un exemple, ni un pretexte à debat, juste une petite vie
:bravooo:

#49 oummaryam

oummaryam
  • Localisation:nord

Posté 25 janvier 2006 - 02:16

bonjour


il y a aussi l huile de neem qui est contraceptive

pour l huile de neem, on peut l uitiliser en local , 1ml d huile de neem suffit pour tuer les spermatozoide
sinon ,on peut aussi le prendre à l oral, mais je ne me souviens plus à quels moments du cycle (je vais essayer de retrouver l info)

#50 oummaryam

oummaryam
  • Localisation:nord

Posté 25 janvier 2006 - 02:21

voici qq info sur l huile de neem ,en anglais

http://www.neemfound....org/health.htm

#51 oummaryam

oummaryam
  • Localisation:nord

Posté 25 janvier 2006 - 02:43

voici un autre site en anglais sur les plantes contraceptives

http://www.sisterzeus.com/HContra.htm

#52 Noëlmh

Noëlmh
  • Genre: Femme
  • Localisation:Moselle

Posté 26 mars 2006 - 08:44

Salut. Je confirme l'histoire des sécrétions, c'est de la glaire cervicale et qui selon la période est plus ou moins visqueuse, ou absente. En fait c'est ce qui permet aux spermatozoïdes de circuler plus facilement. Alors si on veut un bébé, on les laisse faire, sinon on peut mettre un chapeau. On peut aussi observer cette glaire, c'est la méthode Billings (j'ai pas de site, mais je vais chercher)
Il y a des femmes qui ressentent leur ovvulation. Et ce que disait je ne sais plus qui juste au d'ssus, lorsqu'on s'observe, on se sent effectivement plus belle , et on emet je pense aussi des signes envers son aimé. Alors, il faut effectivement se couvrir durant cette période, parce qu'on aplus envie. C'est le naturel qui revient au galop, ça doit être des réminiscences de Cro-magnon.
Dans la nature, c'est aussi comme ça.
Mais il est vrai aussi que la pilule aplanit tout, tous les jours sont pareils. On ne parle pas assez des effets secondaires : pour ma part, hypertension qui est parti à l'arrêt de la pilule. Et avec la clope (heureusement pas pour moi), il y a augmentation du risque cardio-vasculaire (infarctus, embolie, etc...). Cela existe chez les hommes et chez les femmes après la ménopause. Les femmes sont protégées par leurs hormones avant. Mais la pilule ,maintenant un arrêt du cycle, augmente le risque cardio-vasculaire, elles ne sont plus protégées.
Et ensuite, que deviennent ces quantités d'hormones déversées dans les rivières ? On parle de mutation des poissons qui se retrouvent avec deux sexes, ou qui changent de sexe.
Les hormones sont artificielles mais quand même très efficaces et imitent les vraies.
Pour le stérilet. J'ai une amie qui avait un stérilet simple, et ses règles plus de 15 jours par mois, Vous imaginez le quotidien plus les douleurs lors de l'ovulation et lors des règles. Elle a maintenant un stérilet hormonal et plus de règles du tout. Elle est contente. Moi cela m'horrifie. Les risques pour la santé et toute cette chimio qui en permanence lutte contre nature. J'ai peur des conséquences à plus long terme. Effectivement on peut se demander si l'Homme ne va pas disparaître car il deviendra stérile. Tellement de filles mettent plus de 6 mois voire un an pour faire un bébé et tellement de grossesses se passent mal Je pense que dans beaucoup de couples, le mec se décharge, c'est une affaire de bonnes femmes. Certains ne savent même pas comment cela fonctionne. :calin: Certaines femmes pensent aussi que c'estuniquemetn leur affaire et ne font pas confiance :calin:
Heureusement il y a des couples qui partagent le sujet à deux, et choisissent à deux, enfant ou pas enfant. :tresfache: Mais de nos jours avoir un bébé, c'est tellement compliqué et tellement technisisé que lorsqu'on parle d'écouter son corps, on fait figure d'extra-terrestre. :tss: :puni:
Je vous rapporte un peu ce que je vois autour de moi.

#53 maia

maia
  • Genre: Femme
  • Localisation:seine maritime
  • Intérêts:Protection animale, vie saine, jardin, santé et tout le reste

Posté 26 mars 2006 - 10:43

par rapport à ce que Neness disait sur la ligature des trompes, il y a un truc qui m'a drôlement étonné : en France, les vasectomies sont interdites alors qu'elles sont autorisées dans les pays anglo-saxons ! Alors pourquoi les femmes peuvent-elles se faire ligaturer les trompes et pourquoi ne peut-on pas faire l'opération correspondante chez les hommes ici ? :calin:

Quant à ce que dit Noëlmh, cette histoire de sécretions, c'est bien pratique en effet, pour les femmes qui se connaissent bien et qui ont un corps qui fonctionne comme sur des roulettes.

C'est ainsi que j'ai pu éviter la pilule pendant 20 ans (ovulation : mal dans le bas du ventre, à gauche ou à droite selon les mois, parfois les deux et cette fameuse "gelée transparente" comme signe que l'on est plus que fertile). Et pourtant je suis du genre à tomber enceinte rien qu'en regardant un homme tout nu :tresfache:

Alors bien sûr, cela marche comme méthode mais comme tout ce qui est contraception naturelle......il suffit d'une, deux ou trois fois dans une vie où cela foire pour se retrouver avec une tribus :puni:

#54 Didoune

Didoune
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Poitiers

Posté 26 mars 2006 - 13:01

Et pourtant je suis du genre à tomber enceinte rien qu'en regardant un homme tout nu

Ca c'est joli comme expression Maïa :tresfache:

#55 maia

maia
  • Genre: Femme
  • Localisation:seine maritime
  • Intérêts:Protection animale, vie saine, jardin, santé et tout le reste

Posté 26 mars 2006 - 13:04

Je rends à César ce qui est à César :calin:

c'est une irlandaise qui avait sorti cela sur une radio lors d'une émission sur la contraception et j'avais vraiment trouvé cela trop drôle :tresfache:

#56 piebwa

piebwa

Posté 20 avril 2006 - 20:14

en ce qui concerne la ligature des trompes:
il me semble bien qu'en france , cette intervention est interdite aux femmes de moins de quarante ans...
et oui, il y a quelques années, une collègue de travail avait voulu cette methode definitive car elle avait dejà trois enfants et n'en voulait plus..celà lui a été refuser, car elle n'avait pas 40 ans...
je ne sais pas ou trouver des infos plus "oficielles" mais j'en ai aussi entendu parler a d'autres ocasions...

#57 kabdi

kabdi
  • Localisation:Isère

Posté 02 mai 2006 - 09:19

En ce qui concerne la pilule, il y a le livre de Bruno Conjeaud sur les effets des hormones synthétiques: http://www.syndromedurdc.info
A priori l'urine des femmes qui prennent la pilule aurait même fait changer de sexe certains poissons.

Sinon c'est quoi cette huile de neem, y a pas des infos en français?

#58 lyli33

lyli33
  • Localisation:bordeaux

Posté 20 mai 2006 - 17:17

bonjour

je refléchis également à arrêter la pillule, j'ai chercher d'autres solutions, et j'ai decouvert le diaphragme et la cape cervicale!
vous devez vous demander de quelle planète je descends pour ne pas connaître ça ;)

que pensez vous de ces methodes?
avez-vous dejà essayé?

merci de vos reponses,
bon WE
;)

lyli

#59 Renaud01

Renaud01

Posté 20 mai 2006 - 17:29

Voici quelques extraits du livre "Le Trèfle de Vie" par "Sunsun S. Weed" aux "Editions Mamamélis":

Prèvenir L'Implantation:

*La carottes commune

Prenez 1 cuillerée à thé de graines de carotte commune (daucus carota) par jour, dès le début de l'ovulation, ou bien immédiatement après un rapport non protégé pendant la période féconde; continuez pendant une semaine pour prévenir une grossesse.

*Le Poivre D'Eau

Le polygonum hydropiper, une variété de renouée, pousse telle une mauvaise herbe un peu partout dans le monde, ou il est utilisé comme régulateur de la fécondité. Il contient de la rutine, de la quercetine et de l'acide gallique, qui tous, empêchent le déroulement normal d'une grossesse. La quercetine stimule les contractions utérines. L'acide gallique est réputé comme agent anti-tumeur - c'est aisi qu'il empêchera la formation d'un embryon considéré comme une tumeur. Versez 1 litre d'eau bouillante sur 120 g de feuilles fraîches ou 30 g de feuilles séchées. Laissez infuser et buvez à gogo jusqu'à la venue de vos règles. Le poivre d'eau peut être utilisé pour prévenir une implantation après un rapport sexuel à "risques", ou bien pour déclencher des règles absentes. Il est certainement très dangereux d'appliquer cette méthode si vous n'avez pas l'intention de recourir à un avortement mécanique au cas ou l'évacuation ne se ferait pas complètement.


Quelques bons emmènagogues:

*Racines de gingembre

Pour préparer du gingembre, rien de plus simple qu'une demi cuillerée à thé de poudre de racines dans 1 tasse que vous remplissez d'eau bouillante. A boire légèrement refroidie en trois à quatres fois durant la journée. Vous pouvez aussi laissez infuser 10 g de racines entières séchées, ou de racines fraîches râpées, dans 100 ml d'eau. Ne buvez pas plus de 2 cuillerées à café de ces préparations par jour. Si vous êtes prises de nausées en buvant du gingembre, il y a de fortes chances pour que vous soyez enceinte. Si vos règles ne viennent pas dans les cinq jours, arrêtez de prendre du gingembre !

*Les Feuilles de Tanaisies

La tanaisie (tanacetum vulgare) est une plante sauvage ou de jardin. Cette plante a été privilégiée par une de mes étudiantes qui l'utilisa pendant des années comme support de sa méthode contraceptive habituelle. En cas de nécessité, elle boit une infusion de fleurs et de feuilles de tanaisie pendant la semaine qui précède ses règles. D'autres femmes ont corroboré l'efficacité de l'infusion de tanaisie, non sans évoquer un effet secondaire désagréable: l'apparition temporaire, après l'usage, de grosseurs dans la poitrine. D'autres témoinage mentionnent des hémorragies chez les femmes qui ont des règles abondantes. Quant à une sage-femme, elle explique qu'elle l'administre sous forme de TM, soit 10 gouttes dans 1 tasse d'eau chaude à prendre quatre fois par jour jusqu'à la venue des saignements. Elle ajoute que cette TM provoque avec certitude un avortement si le retard de règles est de plusieurs semaines.

#60 Joie

Joie
  • Localisation:Sud-Ouest

Posté 11 juin 2006 - 00:39

Merci pour toutes ces infos intéressantes Renaud.
Sur les plantes abortives, il existe un livret des éditions Utovie et je me rappelle que parmis toutes les propositions il y en avais une qui me semblait pas mal (pas trop difficile à réaliser), mais je ne me souviens plus et là je n'ai pas le livre sous la main, mais je reviendrai vous préciser ça.

Sur la ligatures des trompes, il me semble que les docs n'y poussent pas les femmes, ils ont peur qu'elles ne changent d'avis et regrettent par la suite. Ma mère l'a demandée après son quatrième accouchement et l'a obtenue alors qu'elle avait 36 ans, mais elle avait dû batailler, montrer qu'elle était vraiment déterminée, et je me souviens aussi qu'elle était à la fois contente et horrifié car une autre femme à peine plus jeune qu'elle se l'était vu refusée... Donc c'est possible mais pas si simple.

Modifié par Joie, 11 juin 2006 - 00:40 .