Aller au contenu


Photo

Réalisation d'un four à pain en terre crue


  • Veuillez vous connecter pour répondre
70 réponses à ce sujet

#1 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 22 septembre 2005 - 17:44

Venez réagir au témoignage de Nicolas Moussu relatant la Réalisation d'un four à pain en terre crue à la suite de ce topic :D

#2 Sortirdelhiver

Sortirdelhiver
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lorraine

Posté 22 septembre 2005 - 18:54

Chapeau bas, Nicolas! Il est super, ce four! :D Mais ça me semble trop compliqué pour une pauvre bricoleuse comme moi ;) :D

Par contre, ce serait l'idéal pour la cuisson des délicieuses pizzas de mon chéri (dont j'ai maintenant la recette :D )...

#3 charlyvale

charlyvale

    Relayeur de la vie

  • Membres
  • 602 messages
  • Localisation:Territoire de Belfort

Posté 23 septembre 2005 - 08:28

Superbe !

Merci Nicolas de nous montrer que l'on peut le faire

#4 jejemary

jejemary
  • Genre: Homme
  • Localisation:Vosges

Posté 23 septembre 2005 - 09:48

Il est super ce four, et maintenant a nous de le faire (enfin essayer) :tss:
J'ai tellement de chose a faire.... :cpasmafaute:

#5 MakeLoveNotWar

MakeLoveNotWar
  • Genre: Homme
  • Localisation:Grenoble

Posté 23 septembre 2005 - 13:21

Le four est effectivement super, mais bonjour le travail de fabrication! Il faut avoir du temps devant soi...

J'ai juste un bémol sur le ramassage du bois mort en forêt : le fait de le brûler n'est pas aussi écologique que de le laisser se décomposer. Non seulement le bilan CO2 n'est pas le même car le bois, en se décomposant naturellement, ne "brûle" pas la totalité de son carbone (qui est intégré à l'humus et sert à nourrir divers micro-organismes et autres vers de terre), mais aussi parce que l'humus qui en résulte est nécessaire à l'équilibre de la forêt.

Rappelons aussi que l'azote contenu dans ce bois est relaché dans l'atmosphère (sous forme de NOx) par la combustion, alors que la majeure partie enrichit le sol en cas de décomposition.

Donc ne pas ramasser tout le bois mort d'une zone donnée!

Modifié par MakeLoveNotWar, 23 septembre 2005 - 13:22 .


#6 BeTa

BeTa

Posté 23 septembre 2005 - 13:47

Salut,

perso ça fait un moment que je m'intéresse aux techniques liées à l'utilisation de la terre crue en terme de construction (que ce soit pour faire de simples dalles, des briques, ou ce four à pain... :cpasmafaute:)... mais il y a une interrogation que je n'ai jamais réussie à résoudre :

quelles sont les contraintes à respecter en terme de matières premières (essentiellement en ce qui concerne la terre à utiliser) pour avoir un matériaux utilisable dans ce genre d'objectif ? personnellement, j'habite en Bretagne, et la terre est tout sauf argileuse (si on ne compte pas les rares exceptions)... est-il donc possible de l'utiliser pour des réalisations en terre crue ?

naturellement,

#7 jejemary

jejemary
  • Genre: Homme
  • Localisation:Vosges

Posté 23 septembre 2005 - 14:06

L'avantage de l'argile, d'ap ce que je lis, et que c'est une terre qui se tient, durci et donc se travail bien.
Apres essai de faire le test de la boule de terre (dans l'article) que tu fais tomber à hauteur de hanche...
Avis au specialiste.

#8 Breizh Atao

Breizh Atao
  • Localisation:Ô Breizh, ma bro

Posté 23 septembre 2005 - 18:52

Superbe illustration de l'utilisation de l'indétrônable couple terre/paille. Bravo. :cpasmafaute:

BeTa, es-tu certain(e) de ne pas confondre argile et calcaire ? Parce que l'argile, en Bretagne, c'est au contraire un peu trop partout qu'on en trouve. Pour faire des maisons, par exemple. :tss:

Attention Jejemary, l'argile ne doit pas être pure car trop incontrôlable au séchage. Il faut impérativement la couper avec de la terre pour la stabiliser.

#9 BeTa

BeTa

Posté 26 septembre 2005 - 10:21

là j'ai pas confondu... par contre, je ne suis pas une star de géologie (d'aucun peut deviner où j'étais lors des sorties géologiques, en tout cas, je n'étais pas bien attentif aux explications)...

tu dis donc qu'on peut trouver de l'argile un peu partout en bretagne ? bon, eh bien, il faut que je me renseigne !! :cpasmafaute: si jamais tu as un plan dans les montagnes noires ou non loin, dis moi !! :tss:

#10 MakeLoveNotWar

MakeLoveNotWar
  • Genre: Homme
  • Localisation:Grenoble

Posté 26 septembre 2005 - 15:13

personnellement, j'habite en Bretagne, et la terre est tout sauf argileuse (si on ne compte pas les rares exceptions)... est-il donc possible de l'utiliser pour des réalisations en terre crue ?

Compte-tenu de l'ancienneté du massif armoricain, et du fait que l'argile est le résultat de la dégradation de nombreux minéraux, je doute qu'il n'y en ait pas en Bretagne.

En particulier dans les zones granitiques, car le résidu de la dégardation des feldspaths du granite est une argile bien connue nommée... kaolin.

Je suis prêt à parier que dans de nombreux cours d'eau de Bretagne, on trouve de l'argile!

D'autre part, les vases côtières (là où on pêche le couteau en lui mettant du sel sur... le trou) sont probablement composées en grosse partie d'argile...

#11 _Yvan_

_Yvan_

Posté 26 septembre 2005 - 17:36

Donc ne pas ramasser tout le bois mort d'une zone donnée!

Ah, bon ? :cpasmafaute:
Peux-tu me communiquer le pourcentage de bois mort que je peux écologiquement ramasser dans une journée, et la surface de la zone donnée ?
Quand je stocke le bois mort est-ce qu'il dégage encore de l'azote ? Est-ce que ça peut être dangereux dans une pièce fermée où l'on vit ?

#12 MakeLoveNotWar

MakeLoveNotWar
  • Genre: Homme
  • Localisation:Grenoble

Posté 27 septembre 2005 - 09:42

Le plus simple est... le bon sens! Et aussi le rendement (même si ça n'est pas une donnée écologique).

Pour le brûler, il vaut mieux que le bois soit sain (le bois pourri est gorgé d'eau, d'une part, d'autre part une foi enfin sec il ne pèse rien car... plein de vides, donc pas grand'chose de combustible).

A mon avis, une astuce est de suivre les travaux de bûcheronnage, d'attendre un peu que les branches aient perdu leurs feuilles (ou leurs aiguilles), ce qui donne déjà un peu de compost, et de choisir les bois ayant une certaine épaisseur en laissant les branchettes les plus fines. A noter que, compte-tenu de l'importance des travaux industriels, un particulier aura du mal à tout ramasser!

Quand on stocke du bois mort au sec, s'il est sain, il ne dégagera rien si ce n'est de la vapeur d'eau en séchant... A noter que cette humidité peut être préjudiciable dans un appartement, d'où l'intérêt de faire un premier séchage dans un local aéré ou en tas bâché.

#13 _Goéland_

_Goéland_

Posté 27 septembre 2005 - 09:56

BeTa :

Si jamais tu as un plan dans les montagnes noires ?


Sous tes pieds ? :cpasmafaute:
J'habite pas loin des montagnes noires , et sous la terre végétale , c'est de l'argile .

#14 charlyvale

charlyvale

    Relayeur de la vie

  • Membres
  • 602 messages
  • Localisation:Territoire de Belfort

Posté 30 septembre 2005 - 14:25

Salut,

En complément à l'argumentation de MakeLoveNotWar, un petit article de nos amis Suisses sur la nécessaire présence du bois mort en forêt :

http://gecos.epfl.ch...ais_article.pdf

J'ai trouvé cela interressant et souhaitais vous en faire profiter par cette petite parenthèse.

A plus.

Modifié par charlyvale, 30 septembre 2005 - 14:26 .


#15 jmc

jmc
  • Localisation:wasserbourg
  • Intérêts:construire un four à pains

Posté 18 novembre 2005 - 15:51

Venez réagir au témoignage de Nicolas Moussu relatant la Réalisation d'un four à pain en terre crue à la suite de ce topic ;)

je suis en train de construire un four à pain en terre crue et je voudrais utiliser de l'argile (pure) cherché dans une briqueterie

J'ai fais un test pour le mélange terre - sable ;) la galette de terre est dur mais une fois brisée elle devient friable

problème! ;) trop de sable ou pas assez

#16 Khumlee

Khumlee

    Aggraculteur

  • Membres
  • 266 messages
  • Localisation:bordeaux - gironde

Posté 18 novembre 2005 - 16:04

c'est tout à fait normal l'argile crue est friable, seul la cuisson la rend plus dur mais elle reste cassante !

#17 troapea

troapea
  • Localisation:Bruxelles maitenant! et après...? Sounion!

Posté 18 novembre 2005 - 16:09

Tout du moins, me semble t il, il faut un liant pour tout ça...
genre la paille...
je dis n'importe quoi?
;)

#18 jmc

jmc
  • Localisation:wasserbourg
  • Intérêts:construire un four à pains

Posté 18 novembre 2005 - 23:42

c'est tout à fait normal l'argile crue est friable, seul la cuisson la rend plus dur mais elle reste cassante !

le résultat du test terre-sable que j'ai effectué est après une heure dans le feu ;)

le dosageetait le suivant 1/5 terre, pour4/5 sable

la question est :plus ou moins de sable ;)

#19 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 20 novembre 2005 - 18:27

Je me souviens de cette astuce, valable pour la couche de finission des maisons en pailles (composée de terre argileuse, de sable et d'eau) : si une fois sec, sa craquelle, c'est qu'il y a trop d'argile. Si par contre c'est friable lorsqu'on craque un peu avec l'ongle, c'est qu'on a mis trop de sable.

Mais attention, dans mon astuce, il s'agit d'une couche de 5mm d'épaisseur qui sèche à l'air libre.
Peut-être qu'il faut s'y prendre autrement puisque le mélange sera destiné à être cuit ;)

#20 troapea

troapea
  • Localisation:Bruxelles maitenant! et après...? Sounion!

Posté 21 novembre 2005 - 10:50

Peut etre encore une betise ;) mais en lisant l'article sur la construction d'un four a pain en terre crue, il me semble que seule la couche supérieure (qui sèche à l'air libre) contient du sable... les autres ne contiennent que de la terre ou terre-paille...
J'ai bon? ;) ;)