Aller au contenu


Photo

Réalisation d'un four à pain en terre crue


  • Veuillez vous connecter pour répondre
69 réponses à ce sujet

#21 althom

althom
  • Localisation:bretagne

Posté 21 novembre 2005 - 16:06

Super ce four!

Je me demande si on pourrait utiliser une technique similaire pour fabriquer un poele de masse / foyer à inertie ?

#22 jean(fil de masse)

jean(fil de masse)
  • Localisation:78-Yvelines

Posté 09 dcembre 2005 - 12:53

Bonjour
C'est par hasard en faisant une recherche sur la toile que j'ai vu ton site,il me semble que nous sommes croisés sur le net et je ne voulais pas manquer de donner mon impression aprés avoir vu ton four.
;) :horreur_grosyeux: :horreur_grosyeux: :sourire: :D :D ;) ;) :o ;) :roi2:
Nous avons des points communs :pains et four à pain
La description de la conception de ton four est parfaite,puisse-t'elle servir d'exemple à tous les amateurs de four à pain,à la portée de tous les passionnés.
- Un four à pain dans chaque maison
-Faites du pain,pas la guerre!
A+
Jean

#23 consoude

consoude
  • Localisation:charente
  • Intérêts:autoconstruction,jardinage,ecologie...

Posté 26 dcembre 2005 - 15:23

bonjour a toutes et a tous,bonne idée la terre crue mais ça demande beaucoup de temps non?
Ne peut'on pas utiliser de la brique refractaire?
a ce sujet j'aimerais savoir si il y a plusieur sorte de briques refractaire et ou on peux trouver de la brique en terre crue?
Le choix du materiaux me parait essentiel pour une bonne construction

#24 dédé

dédé

    Grand diseux, petit feseux, mais feseux quand même !

  • Membres
  • 718 messages
  • Localisation:Pffffffffffff !

Posté 26 dcembre 2005 - 16:48

réponse dans la fiche technique :



Aspect « éconologique »
Étant aussi intéressé par toutes les expériences et alternatives auto-réalisées, dans l'esprit décroissance et récupération, j'ai aussi cherché à réaliser un four avec un budget « éconologique » le plus bas possible, en limitant au maximum les coûts économiques mais surtout en limitant les coûts environnementaux dûs aux transports ou à la fabrication des matériaux.

La terre crue
Réaliser un four à pain avec ces motivations m'a poussé naturellement à utiliser ce matériau, plutôt que des briques et mortier réfractaires, ou un kit four.
Elle a de tous temps été utilisée : construction en pisé, torchi, voûtes et dômes en brique de terre crue, même sur plusieurs étages...
On la trouve dans des bâtiments d'avant la période industrielle et d'exploitation du pétrole, qui a permis une bien triste avancée technologique (vive le progrès !) : des tonnes et des tonnes de béton accompagnés de tonnes et de tonnes de CO2 rejetés du sol vers l'atmosphère lors de la cuisson du ciment.
Mais on la trouve aussi encore dans des bâtiments récents, mais principalement dans les pays dits sous développés, ou les gens n'ont pas les moyens d'importer nos moellons, parpaings, ciments, et autres bétons...
On notera que 80% des constructions dans le monde sont construites en terre crue.
On constate donc que dans les pays développés (soit disant en avance technologiquement et même intellectuellement pour certains !), on utilise principalement le béton et son inévitable rejet de CO2, et que dans les pays sous développés (soit disant en retard technologiquement et même intellectuellement pour certains !), on utilise une ressource locale, ne gaspillant pas d'énergie, et ne rejetant pas de CO2 pour les transports et pour sa transformation.
La terre crue est aussi facile à mettre en oeuvre et de plus très agréable à travailler, elle n'abîme pas les mains contrairement au ciment ou à la chaux. Les outils se nettoient facilement.

Avantages :
Ressource locale
Peu d'énergie de transformation
Facilité de mise en oeuvre
Réutilisable et totalement biodégradable
Régulation hygrométrique
Respirabilité
Inconvéniants :
Doit être protégé de l'eau


La brique réfractaire a du consommer de l'energie (énergie grise) pour être fabriquée (extraction, moulage, cuisson, transport, stockage, vente ...)
La brique réfractaire se différencie par ses différentes tailles, ses différentes couleurs, sa pureté et sa température de cuisson. Plus elle est cuite à haute température plus elle est réfractaire... il faudrait voir un revendeur (ou mieux un fabricant) pour plus de détail...

La brique en terre crue se fabrique... mais a part des moules en bois je n'ai jamais croisé de presse à brique de terre crue (presse BTC) sur le net...
...ou se trouve par là
entreprise spécialiste vente produit terre construction

dédé

#25 dal

dal
  • Localisation:Le Mans
  • Intérêts:Ecologie, potager, cuisine, construction, tout ce qui peut titiller ma curiosité en fait...

Posté 28 juillet 2006 - 16:36

Bonjour,

Tout d'abord merci beaucoup pour cet article fabuleux.
J'ai achevé le week-end dernier la construction de mon four à pain en m'inspirant très largement de cet article (il sèche en ce moment même)
Je vous propose de vous faire partager mon expérience après environ ... 10 jours de travail.

Les caractéristiques de mon four :

- modèle d'extérieur sur dalle en chaux avec charpente en tenons et mortèses (réutilisation de branches et troncs élaguées il y a 40 ans (pas par moi :calin:)) avec couverture en tuiles du pays (j'en avais un bon stock)
- diam intérieur : 66
- diam extérieur : 130
- porte : 40x20,5
- enduit extérieur à la chaux

Les difficultés rencontrées

- tout d'abord, si on veut tout faire sans l'aide de la fée électricité (comme moi), c très physique (surtout le paille-terre en grosse quantité)... mais bon, ça fait les bras. (les dimensions de mon four y sont aussi pour quelque-chose).
- Tous les mélanges se sont bien comportés chez moi en suivant les prérogatives de l'article sauf la couche de barbotine pour réaliser la sole. Après 7 ou 8 essais différents en variant l'épaisseur, en assossiant du sable pour réduire la part d'argile, en mouillant plus ou moins le mélange, en étalant le soir pour éviter le séchage trop rapide, rien à faire, ça fissurait à chaque fois sur toute la sole. J'ai fini par me rabatre sur des briques réfractaires joitées avec de la terre (je suis aussi désolé que vous) afin d'obtenir une sole bien plane. Après réflexion et mes multiples essais, je pense que j'ai eu trois problèmes : il faut faire une barbotine très pateuse (le moins d'eau possible) pour limiter la rétractation au séchage ; il faut assurer un séchage progressif (nocturne ou mi-saison) ; il faut limiter l'apport en argile (la terre de mon jardin l'est beaucoup, ce qui a des avantages mais aussi des inconvénients)
- Les quantités : je vous mets en garde sur les quantités ; je ne m'en étais pas rendu compte au départ, mais c fou ce que ça peut consommer (surtout en terre et en sable). C'est peut-être parce-que je n'ai pas l'habitude de faire de la maçonnerie, mais j'étais surpris (j'ai par exemple consommé presque 2 remorques de sable).
- un dernier conseil pour les novices en maçonnerie comme moi : pour la barbotine et le terre-sable, limiter l'apport en eau, c plus dur à mélanger mais c plus facile à poser.

Je vous tiendrai au courant de mes premières fournées et essaierai de poster des photos (je ne sais pas si onpeutlefaire sur ce forum :sun:

allez, lancez-vous, c un vrai plaisir.

#26 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 01 aot 2006 - 14:31

Ravi de voir un tel retour ici :cpasmafaute:
N'hésites pas à nous envoyer des photos de tes premières fournées :roi2:

#27 Lasemainesanglante

Lasemainesanglante

    Chevalier Laspalles, marquis de Burnemauve

  • Membres
  • 450 messages
  • Localisation:taminarminatobricapotrilleru sur Seine

Posté 01 aot 2006 - 14:39

Pour tes problèmes de barbotines, est-ce important que la surface soit parfaitement lisse? Parce que sinon il doit y avoir moyen de faire une barbotine "chamautée" (chamotée?), c'est à dire aditionnée de poudre plus ou moins grossière d'argile cuite. Ca a pour effet de réduire significativement les déformation à la cuisson et donc, j'imagine, au séchage également... L'inconvénient dans le cas présent c'est que ça donne une surface plus ou moins rugueuse.

#28 dal

dal
  • Localisation:Le Mans
  • Intérêts:Ecologie, potager, cuisine, construction, tout ce qui peut titiller ma curiosité en fait...

Posté 04 aot 2006 - 16:13

Salut,

Merci pour les conseils sur la chamotte (Je me suis toujours demandé pourquoi un ami à moi qui est pottier avait appelé son chat "chamotte", maintenant, j'ai compris). J'essairai sur ma prochaine réalisation en terre. Toutefois, après y avoir repensé, je suis convaincu d'avoir mis trop d'eau. Est-ce-que l'un d'entre vous pourrait me décrire le degré d'humidité d'une barbotine pour ce genre de réalisation ? pate à gateau ? pate à crêpe ? pate à pain ?

En tout cas, pour les photos, je vous les envoie dès que possible (quand j'aurai fait l'enduit, en fait j'ai la chaux; j'attends les pigments qui doivent revenir du maroc avec une copine qui y passe ses vacances, et surtout, j'attend la fin complète du sèchage pour être sûr qu'aucune humidité ne soit "prisonnière" de l'enduit (ça ne sert peut-être à rien mais mon petit esprit d'autodidacte me dit d'attendre les premières vrais flambées))...
pour le moment, c le dérhumage, j'epère faire un flambée ouverte "pizza" uniquement dimanche prochain.

Je vous tiens au courant

++

#29 jm69

jm69
  • Localisation:Lyon

Posté 20 aot 2006 - 10:50

Hello ! Décidément, Aout est le mois du four à pain de Nicolas Moussu !!!

J'ai suivi les plans de Nicolas à quelques "détails" près, que je vous invite à découvrir sur ma page perso : http://jm69.free.fr/four

Réalisation grandement facilitée par le PDF, merci beaucoup ! J'ai pu réserver mon énergie innovatrice sur d'autres points... je vous laisse voir.

Bonnes fournées à tous !

#30 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7485 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 20 aot 2006 - 11:11

J'adore la conclusion ! :calin:

Et bravo pour l'idée du tamis, les photos et les explications de ton four baladeur !

#31 jm69

jm69
  • Localisation:Lyon

Posté 22 aot 2006 - 10:12

Super ce four!

Je me demande si on pourrait utiliser une technique similaire pour fabriquer un poele de masse / foyer à inertie ?

Apres avoir fait (en été) mon four à bois en terre-paille, je creuserais bien aussi la question du poele de masse en terre (il en faudra "un peu plus" de la terre !).

Si qq'un a une expérience ds ce domaine, je suis très interessé.

#32 jm69

jm69
  • Localisation:Lyon

Posté 13 septembre 2006 - 20:05

Peut etre encore une betise ;) mais en lisant l'article sur la construction d'un four a pain en terre crue, il me semble que seule la couche supérieure (qui sèche à l'air libre) contient du sable... les autres ne contiennent que de la terre ou terre-paille...
J'ai bon? :???: ;)

Désolé, Tout faux !! :???:

La couche terre/sable est en contact avec le feu, car le sable aide à la resistance a la chaleur... (La chamotte c'est encore mieux) :D

La couche intermediaire est "bcp terre/peu paille", la derniere, à l'air libre, "plus paille/moins terre" (plus encore apres, un crépi, optionnel).

L'article de Ncolas Moussu est fichtrement bien fait, il suffit juste de l'apprendre par coeur, ca évite de salir le tirage papier avec l'argile ! ;)

Tres tres agréable à travailler à la main, la terre...

#33 mokozore

mokozore
  • Localisation:Poliénas
  • Intérêts:plein!!

Posté 11 juin 2007 - 08:36

bien bien,

mon four est en construction, et je viens ici vous faire partager son avancement...

alors par contre... mon four c'est une version "payante" pour plusieurs raison... la terre de chez moi c'est cailloux+terre (du genre qui fait des étincelles quand on essaie de creuser)... donc eh bien j'ai acheté des sacs de terre (terre+paillette de lin, et terre +sable pour maçonner les briques en terre crue (achetée aussi)). au total j'en aurais eu pour environ 300 euros, pas gratuit donc (1sac de terre , environ 15/20 euros, brique à 1/1.2 euros, + 4 plaque réfractaire de 30*30 à 13 euros chacune)

d'abord le support:

-un chariot de chantier récupéré à l'usine du père de ma copine, j'ai fait une strucure similaire à celle proposée par nicolas moussu, puis une plaque d'agglo que j'avais là + 1 plaque de liège

-puis j'ai commencé les couches paille terre, puis terre paille, puis terre sable pour poser la sole en brique réfractaire.

http://kakoux.free.f...um004/page1.htm

-donc ensuite posage des refractaires (un peu retaillée):

-ensuite j'ai monté une première rangée de briques en terre crue, à partir de là on a fait ça à deux avec niels, un copain.

http://kakoux.free.f...um004/page2.htm

-donc on a rempli avec du sable pour avec le moule de la voute (avec un gabarit en carton), puis on a monté les briques (en les trempant avant de les maçonner, et en les retaillant pour certaines. L'enduit pour maçonner c'est du terre+sable

-et la clé de voute

-et reste à faire sécher,

http://kakoux.free.f...um004/page3.htm

et bien sur il faut faire les enduits terre paille, paille terre, et fintion...

voilo

edit modération : liens mis à jour


#34 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7485 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 11 juin 2007 - 09:02

Magnifique ! :D

Si tu as encore envie de construire d'autre choses en argile, tu peux éventuellement t'en procurer gratis sur les chantiers en demandant l'autorisation au chef d'équipe (construction, travaux publics, archéo...).
Qui sait, tu feras peut-être même ainsi des émules en montrant tes photos ? :oops:

#35 mokozore

mokozore
  • Localisation:Poliénas
  • Intérêts:plein!!

Posté 11 juin 2007 - 09:37

ah oui, genre j'arrive comme ça pouf pouf et je dis " de la terre siouplait"... je savais pas que ça se faisait, hum bonne idée, merci

#36 mokozore

mokozore
  • Localisation:Poliénas
  • Intérêts:plein!!

Posté 25 juin 2007 - 08:40

hello, les photos ci dessus n'ont pas vraiment disparu, j'ai fait un diaporama pour l'ensemble ici:

http://kakoux.free.f...um004/page1.htm

à l'heure actuelle, il ne me manque que l'enduit final... et le séchage évidemment....

#37 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7485 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 25 juin 2007 - 09:24

J'aime beaucoup tes photos qui sentent le plaisir de faire cette création. :bravooo:
Et en plus t'es patient avec ta petite cuillère !

#38 mokozore

mokozore
  • Localisation:Poliénas
  • Intérêts:plein!!

Posté 19 juillet 2007 - 20:57

et donc, le voila quasi-fini (reste un bout d'enduit à l'arrière...invisible sur la photo)

Image IPB

#39 lejardinero

lejardinero
  • Localisation:sudportugal

Posté 20 juillet 2007 - 06:47

Je me souviens avoir supprimer les fentes d'un sol en terre battue ,argile plus sable FIN ,en le martelant au séchage :(
moi mon four à pain je l'ai fait en pierre volcanique ,celle qui a des trous ,sinon ça pête :roll:
pour savoir si le four est assez chaud ,un peu de farine jetée sur la sole doit brunir ,mais vous le saviez déjà! :-?

#40 mokozore

mokozore
  • Localisation:Poliénas
  • Intérêts:plein!!

Posté 20 juillet 2007 - 13:30

en pierre volcanique, enfin en basalt, vous les avez maçonné et former une voute avec ? ou bien c'est par dessus la voute?

j'aimerais bien voir une photo...