Aller au contenu


Photo

remedes de grand mere ou etes vous?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
22 réponses à ce sujet

#1 nini

nini

Posté 04 octobre 2005 - 14:06

bonjours a toutes et tous

je suis maman de 3 enfants je voudrais tellement revenir aux remedes de grand mere.Je n ai plus de famille et je souhaiterai ou au moins eviter de donner des medicaments sans arret a mes enfants. Leur organisme en prend un coup, je me dit que nous nos parent ne se prenaient pas la tete

je ne sai pas faire de l automedication (?????) enfin je cour toujour chez lz medecin et ca me gonfle car il n y a plus d effet

je cherche juste les vieux remedes si quelqu un pouvait me renseigner merci pour tous

#2 jejemary

jejemary
  • Genre: Homme
  • Localisation:Vosges

Posté 04 octobre 2005 - 14:22

Bonjour

Ce site peut-etre interessant...
Vieilles recettes oubliees

#3 _mirza_

_mirza_

Posté 04 octobre 2005 - 16:12

ah ben pour ça je crois qu'il te faudra parcourir le forum au gré de tes questionnements plus ou moins précis, tout d'abord.

et bienvenue à toi, nini !

#4 _Goéland_

_Goéland_

Posté 04 octobre 2005 - 16:43

Concernant les remèdes de grand mère , j'ai eu droit au chapelet d'oignon autour du cou quand j'étais gamin , parait -il que c'était contre les vers . En tout cas après , j'avais plus du tout envie d'être malade , ou si je l'étais je disais rien à personne , au cas où on me trouve un remède du même tonneau .

Ma grand mère était une virtuose des ventouses et son patient préféré c'était pépé . Elle lui en mettait une bonne demi douzaine chauffée à blanc sur le dos . A voir la tête du pépé , c'était pas de la rigolade , et pareil , jamais malade le pépé , pas envie de remettre ça !

#5 nini

nini

Posté 04 octobre 2005 - 18:46

:cpasmafaute: d'abord merci à vous


je connais effectivement les ventouses par ma grand mère (pas moi) mais mon grand pere
ces remèdes sont radicaux. je me rapelle de ma mère qui me faisait des cataplasmes à la moutarde bref. oui effectivement j'ai parcouru certains messages et j'ai donc pris note c'est sûr qu'on en aura jamais assez. avec des enfants en bas âge ce n'est pas evident de savoir quoi leur donner.

en tout cas merci a vous et je continue à prendre note

vous internautes vous êtes bien sympathiques cela change d'autres sites merci ;) :D ;)

Post édité pour correction orthographique... :tss:

#6 Jaya

Jaya
  • Localisation:france - sud ouest

Posté 04 octobre 2005 - 20:03

Salut nini,

Moi aussi j'ai 2 petites nenettes. Pour l'instant la grande a 2 ans et je n'ai jamais eu recours aux antibios, a vrai dire je n'ai meme jamais vu de toubib en dehors des visites obligatoires.

En ce moment on est dans les rhumes donc des les premiers signes d'un nez qui coule par exemple, je lui fait boire de la tisane de thym et mélisse avec du miel.

Par contre ce qui ne tiens pas de la recette de grand meme mais qui est naturel et efficace ce sont les quelques gouttes d'extrait de pepins de pamplemousse que je lui fait boire 3 jours d'affilée de temps en temps.

La petite n'a que 5 mois et encore allaitée, donc a priori elle est protégée.

Tu trouveras surement ici réponse a tes questions santé enfants.

Bises
:cpasmafaute:

#7 _Petrone_

_Petrone_

Posté 04 octobre 2005 - 20:54

Salut nini,

Si tes enfants ont une bonne vitalité (c'est généralement le cas, sauf problème à la naissance), tu peux les habituer à jeuner dès qu'ils tombent malades. En général, les maladies infantiles sont des réponses aigües à l'encrassement qui peut avoir des tas de causes.
Si tu as des doutes, consulte un bon naturopathe mais il paraît qu'il n'y rien de mieux que le jeûn pour un gosse qui tombe malade (attention pour les bébés, là, il vaut mieux voir un naturopathe expérimenté). Et puis, pour l'enfant, c'est un bon réflexe d'apprendre à jeûner quand il faut, ça le ramène à son corps.

Surtout, évite la médecine allopathique car la répression symptomatique qu'elle s'ingénie à appliquer ne fait que déplacer le problème et affaiblit à terme la vitalité.

La maladie est une expression du corps : à nous de bien la comprendre et de corriger certaines habitudes qui ne sont peut-être pas adaptés à nos capacités physiologiques.

Bonne exploration!
:cpasmafaute:

#8 charlyvale

charlyvale

    Relayeur de la vie

  • Membres
  • 602 messages
  • Localisation:Territoire de Belfort

Posté 05 octobre 2005 - 09:07

Salut Nini,

Et les vieux bouquins de medecine style "la medecine familiale" du début du siecle dernier. A l'époque, les soins étaient effectués avec des remêdes à base de plantes...pas d'antibio et de sponsoring "gros groupes pharma" en arrière plan !

En tout cas bienvenu à toi

Modifié par charlyvale, 05 octobre 2005 - 09:08 .


#9 Corto

Corto
  • Localisation:Paris

Posté 05 octobre 2005 - 12:07

Le lait de poule.
Une recette que je prennais quand j'etais gamin et que je continue aujourd'hui. Surtout suite à un rhûme ou de la fievre, grippe tout ce qui est virale (enfin presque).
Un bol de lait chaud dans lequel tu mets un jaune d'oeuf cru que tu as battu avec le lait et du bon miel (le tout bio bien evidement). Ensuite aussitôt apres deux trois couches de pyjamas et hope sous la couette. Le lendemain surtout ne pas oublier de mettre au sale le linge et les draps. Tu auras beaucoup transpiré dans la nuit faisant ainsi sortir enormement de virus part la transpiration.
Enfin moi cela a toujours bien marché et je continue encore des années apres.

#10 nini

nini

Posté 05 octobre 2005 - 12:26

bonjour a tous

merci pour vos reponses et votre gentillesses. pour l extrait de pamplemousse je connais mais jamais essayer je vais me jeter a l eau

merci merci :cpasmafaute:

#11 Koyoko

Koyoko

Posté 14 mars 2007 - 01:38

Le lait de poule.
Une recette que je prennais quand j'etais gamin et que je continue aujourd'hui. Surtout suite à un rhûme ou de la fievre, grippe tout ce qui est virale (enfin presque).

Le lait de poule, ça sert juste en cas de refroidissement... et personnellement, de l'oeuf CRU (waouh), avec un truc aussi sensible que le lait (y en a qui digèrent pas) c'est pas à faire prendre à tous. Perso ça me rendrait plus malade encore!! Mais en cas de refroidissement, c'est pas mal.
La sudation, c'est un bon remède contre les maladies (fièvre artificielle qui aide à purger). J'arrive pas à m'endormir dans ces cas-là... C'est le seul cas pour lequel je me fais un bain, bien hyperthermiant (attention cardiaques!), en montant la température jusque la limite du supportable, puis macérer 15min (avec des HE, c'est encore mieux), ensuite séché rapide et au lit bien couvert pour continuer à purger. (Ne pas oublier le broc d'eau, il fait soif dans ces cas-là) ;) Le pyj est à mettre à laver le lendemain aussi... lol Mais par contre, ça nettoie! :D

L'infusion anti-rhume au thym est géniale (elle décape)

Sinon les inhalation, menthe-lavande, c'est pas mal. Mais toutes les herbes "purifiantes" le font (marjolaine plus relaxante, thym un peu plus décapant...)

Pour les tisanes, je viens de me rappeler de la délicieuse menthe-rose, à additionner de miel... ;) Miaaam...

Et en cas de diarrhées, l'infusion thé NOIR (le thé chinois, fermenté ET fumé) avec une conne dose de canelle. Ca peut enrayer les coliques les plus agressives (déjà testé) En plus, le goût est bizarre mais attirant, et l'absorption apaise presque immédiatement. C'est aussi vrai en cas d'indigestion (digestif) après, une petite :-) , et un tube digestif comme neuf!!

J'ai encore d'autres recettes, mais je crois qu'il vaudrait mieux en faire des posts séparés, non?

#12 oumou asma

oumou asma
  • Localisation:Nord 59

Posté 21 avril 2007 - 17:03

bonjour

je pensais que lors de fievre il fallais decouvrir l'enfant, pas le couvrir, je ne comprend pas?

#13 Koyoko

Koyoko

Posté 21 avril 2007 - 19:28

On découvre si on a peur que l'organisme de la personne ne supporte pas l'hyperthermie (enfant fragile, personne âgée idem...) dans quel cas on ralentit la progression de la guérison en limitant la fièvre. Mais si la personne peut le supporter (point de vue cardiaque surtout), le mieux c'est d'aider la fièvre à éliminer des bactéries/virus (en effet ils ne supportent pas la température au dessus de 38)

:bravooo:

#14 Tinuviel

Tinuviel

    En route vers ailleurs

  • Membres
  • 310 messages
  • Localisation:Belgique

Posté 21 avril 2007 - 20:04

Le mieux est surtout de suivre ce que l'organisme réclame ! Ne pas imposer quoi que ce soit qui soit inconfortable, sous peine de faire violence au corps. Le bain frais quand un enfant grelotte déjà avec un fièvre qui grimpe, c'est un non-sens et un grand choc. De même que l'étouffer sous trois couettes quand il sue et réclame de l'air et de la fraicheur, c'est du même acabit : une agression.

Les variations de température sont fréquentes et parfois importantes en cas d'état fébrile. La fièvre monte, on a froid, on grelotte, on a les extrémités qui se glacent, on n'a qu'une envie : se couvrir et se réchauffer. Et ainsi on accompagne le processus d'augmentation de température que le corps instaure.
Quelque temps après, la fièvre chute, on meurt de chaud, on transpire, on étouffe, et on voudrait s'allonger sur du carrelage froid pour se sentir mieux. Là encore, il faut accompagner l'évacuation de la chaleur en se rafraîchissant et en buvant tant que nécessaire.
La fièvre, ça "yoyote" pas mal comme ça, de manière très subtile, est on alterne des chauds-froids où l'idéal est d'écouter son corps et ses besoins, et d'y répondre selon son ressenti. Les enfants particulièrement, bien moins coupés que nous de leurs sensations et ayant des réactions plus saines, réagissent le plus souvent simplement à tout cela. Il suffit de les écouter (ou d'essayer de comprendre par l'attitude corporelle pour les plus petits). Et de ne pas oublier de surveiller l'hydatation.

Apprendre à écouter, ressentir, accompagner ... c'est la clé de tout en fait :bravooo:
Pas de recettes absolues et toutes faites. Chacun est unique et vit des situations uniques, dans lesquelles tellement de paramètres entrent en compte, qu'on ne peut qu'humblement essayer de s'ouvrir et d'accompagner le mieux possible ce que le corps s'évertue à faire et fait généralement très bien, pour peu qu'on lui en laisse le temps et la possiblité, et qu'on ait un minimum de confiance et d'instinct pour savoir quoi faire et quand. :sourire:

#15 oumou asma

oumou asma
  • Localisation:Nord 59

Posté 30 avril 2007 - 20:42

merci pour vos reponses

:cpasmafaute:

#16 Edica

Edica
  • Genre: Femme
  • Intérêts:la vie avec un grand V, la solitude, la nature, les animaux,la Beauté à trouver, peindre, sculpter, bidouiller...

Posté 18 juillet 2010 - 13:51

Le mieux est surtout de suivre ce que l'organisme réclame ! Ne pas imposer quoi que ce soit qui soit inconfortable, sous peine de faire violence au corps. Le bain frais quand un enfant grelotte déjà avec un fièvre qui grimpe, c'est un non-sens et un grand choc. De même que l'étouffer sous trois couettes quand il sue et réclame de l'air et de la fraicheur, c'est du même acabit : une agression.

Les variations de température sont fréquentes et parfois importantes en cas d'état fébrile. La fièvre monte, on a froid, on grelotte, on a les extrémités qui se glacent, on n'a qu'une envie : se couvrir et se réchauffer. Et ainsi on accompagne le processus d'augmentation de température que le corps instaure.
Quelque temps après, la fièvre chute, on meurt de chaud, on transpire, on étouffe, et on voudrait s'allonger sur du carrelage froid pour se sentir mieux. Là encore, il faut accompagner l'évacuation de la chaleur en se rafraîchissant et en buvant tant que nécessaire.
La fièvre, ça "yoyote" pas mal comme ça, de manière très subtile, est on alterne des chauds-froids où l'idéal est d'écouter son corps et ses besoins, et d'y répondre selon son ressenti. Les enfants particulièrement, bien moins coupés que nous de leurs sensations et ayant des réactions plus saines, réagissent le plus souvent simplement à tout cela. Il suffit de les écouter (ou d'essayer de comprendre par l'attitude corporelle pour les plus petits). Et de ne pas oublier de surveiller l'hydatation.

Apprendre à écouter, ressentir, accompagner ... c'est la clé de tout en fait :ptdrasrpt2:
Pas de recettes absolues et toutes faites. Chacun est unique et vit des situations uniques, dans lesquelles tellement de paramètres entrent en compte, qu'on ne peut qu'humblement essayer de s'ouvrir et d'accompagner le mieux possible ce que le corps s'évertue à faire et fait généralement très bien, pour peu qu'on lui en laisse le temps et la possiblité, et qu'on ait un minimum de confiance et d'instinct pour savoir quoi faire et quand. :cogite:

La réponse que je retiens. Je le pensais fort mais à force de lire un peu partout, tout le monde...on doute...
Heureusement, cette réponse arrive à point nommé pour un bon recentrage. Merci M'sieur (même si vous n'êtes plus là).

#17 poli

poli
  • Localisation:Lyon

Posté 18 juillet 2010 - 15:40

Ah non, là c'est une dame, pas de chance!
Moi y en a pas être complètement d'accord avec ce que la dame dit, justement. L'organisme par moment se trompe, et si on lui donne ce qu'il réclame, c'est cuit. Il y a un cas (je ne me rappelle plus lequel :ptdrasrpt2: ) où le malade a très soif, mais il ne faut surtout pas lui donner à boire.
Un organisme qui est malade, ou qui est sous tension, ou qui a peur, peut réagir de façon complètement fausse et aggraver la situation. C'est bon à savoir aussi.

#18 Edica

Edica
  • Genre: Femme
  • Intérêts:la vie avec un grand V, la solitude, la nature, les animaux,la Beauté à trouver, peindre, sculpter, bidouiller...

Posté 18 juillet 2010 - 16:15

Ah ben ça!! décidément!! :ptdrasrpt2:


L'organisme qui est vierge (ou nettoyé) de toute addiction et d'idées prémâchées et ingurgitées...Tu crois vraiment Poli, qu'il se trompe?
Parce que c'est de cela dont il s'agit, quand on parle des jeunes enfants par exemple et de leurs reflexes...
Tu vois quand mes enfants sont très fatigués, ils ne mangent quasi pas. Alors que la majorité des adultes, quand ils sont crevés ont tendance à manger tout et n'importe quoi...
Toute la difficulté est de retrouver la bonne intuition, le bon message.
Je suis d'accord avec toi, il s'agit de ne pas se leurrer soi-même.

#19 miss persephone

miss persephone
  • Genre: Femme
  • Localisation:bretagne
  • Intérêts:la nature et les animaux

Posté 31 aot 2010 - 17:07

essaie la phytothérapie c'est pratique ;-)
mais pour les jeuned enfants (moin de 10 ans) fait hyper gaffe au dosage et ne prend que des plantes en lesquelles tu a confiance.
va voir ce site si ça te tente il est hyper complet http://www.lepetitherboriste.net/ mais essaie de croiser les info quand t'es pas sure ... :roi2: moi quand je regarde une nouvelle plante je vérifie dans plusieurs sites/livres :-? ça rassure
pour l'instant je lui ai pas encor vu se tromper donc ... :D il a l'air fiable

sinon voi pour l'aromathérapie mais c'est trop fort pour les enfants

#20 Edica

Edica
  • Genre: Femme
  • Intérêts:la vie avec un grand V, la solitude, la nature, les animaux,la Beauté à trouver, peindre, sculpter, bidouiller...

Posté 31 aot 2010 - 18:50

Sympa ce lien Miss!! MErci! :D Yé lé mi dans mes favoris. Tchuss!