Aller au contenu


Diplômés ou auto-didactes?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
292 réponses à ce sujet

#21 _Goéland_

_Goéland_

Posté 14 octobre 2005 - 14:28

YVAN

je te livre ma réflexion , tu me demandes si j'ai passé un BTA ...sacré Goéland ... ça vole haut ... ohhhhhh


C 'est sans doute qu'il y a un quiproquo , tu appelles réflexion ce que j'appelle une suite de propos convenus dépourvus de sens .

#22 _loulie_

_loulie_

Posté 14 octobre 2005 - 15:42

Y'a de l'amour dans l'air !!!

Un humain qui souhaite améliorer les choses pour lui-elle-même et les autres, et la vie en général, doit savoir remettre en question " Le Système"... à commencer par son propre système de pensée... d'autant plus s'il est "instruit"... par le biais des sacro-saintes institutions ou de lui-même... peu importe.

Encore une fois ( comme dit Mirza qui fait sa leçon), la question ici posée concerne le système de l'éducation et non la faculté d'apprentissage de l'être humain...

" L'étude, l'instruction, la recherche, sont des choses institutionalisées. Ce monde privilégie le moule plutôt que la forme libre, la copie plutôt que l'unique. Répéter une chose dictée, dans la mesure de nos capacités... est une faculté qui convient à merveille au système économique de homo industrius qui souhaite appliquer des modèles à la plus grande échelle possible...; la mondialisation.
Nous utilisons cette faculté... à l'intérieur de modèles stricts et prédéterminés par ceux qui engrangent le plus."

"L'élaboration d'un programme éducatif, d'une formation professionnelle, se fait dans un cadre... avec pour résultat visé la détermination des comportements d'un ensemble, qui doit s'en tenir aux documents et exercices obligatoires pour l'obtention du papier à en-tête."

Extrait de "L'Humanité Détournée" Inventaire d'un point de vue particulier sur les facultés et les réalités de l'humanité... avant recyclage... L.Breton, Emeraude Edition.

Les institutions de l'éducation entretienne des idées, des machines, des cadres, des codes, des règles, des stéréotypes...

En bref, très bref, je crois, je sais, que la Terre n'a pas le temps d'attendre que vous réformiez les institutions... il faut en décrocher au plus vite et laisser un peu faire les choses... de manière naturelle et instinctive... c'est comme quand on est malade... très malade... on se retire, on se repose, et on reprend les choses quand on est en mesure de les reprendre... et la Terre, cette Terre belle et magnifique, elle est très très malade en ce moment... si vous pouvez voir que le bain dans lequel vous trempez les pieds est d'une eau trouble... malgré le fait que vous possédiez un papier qui vous assure du contraire... alors peut-être, peut-être que nous saurons préserver la Beauté du monde et des relations pacifiques et bienveillantes entre nous

...ceci dit, pour l'instant (puisque j'ai chez moi encore 5 ouvriers non-diplômés avec du coeur au ventre et que j'ai un tas de planches à déclouer, un trou à boucher, un repas à préparer, et l'avancement des travaux à superviser tout en prenant plaisir aux relations humaines simples et rieuses (avant tout!) avec le monde en miniature qui déambule sur le terrain...)...

Ce qui m'intéresse de vous, ce que j'aime de vous, ce sont vos êtres passionnés, votre intelligence du coeur, votre bon sens... ce ne sont pas les diplômes qui m'importent, ni de vous, ni des autres, ce qui m'importe, c'est ce que nous faisons tous ensemble de notre société, de notre espèce... imparfaite et maladroite...

À plus tard

#23 Boo

Boo
  • Genre: Femme
  • Localisation:Planète Chouchen

Posté 14 octobre 2005 - 17:27

cette Terre belle et magnifique, elle est très très malade en ce moment... si vous pouvez voir que le bain dans lequel vous trempez les pieds est d'une eau trouble... malgré le fait que vous possédiez un papier qui vous assure du contraire... alors peut-être, peut-être que nous saurons préserver la Beauté du monde et des relations pacifiques et bienveillantes entre nous


Je n'ai jamais ressenti que le bout de papier stipulait que nous vivions au paradis....
Je n'ai pas non plus eu besoin d'autre chose que mes yeux, mes oreilles et mon coeur pour me rendre compte à quel point la Terre est malade. En revanche j'ai obtenu un petit diplome de rien niveau bucheronnage (les bases) mais ceci après une formation d'enfer, géniale et elle m'a fortement servi à mesurer l'ampleur des dégats, notemment au niveau des forets.
Comme quoi certain de ces petits papiers, ou du moins les formations qui les précèdent, peuvent également servir à ouvrir les yeux de ceux qui les ont un peu fermé :-?

Alors je crois qu'il faut arréter de généraliser, c'est un peu le piège actuellement que de tout mettre dans le meme panier.
Les diplomes et certains enseignements ne font pas de tous des moutons formatés, à chacun de les utiliser du mieux qu'il peut, du moment que cela va vers une amélioration de l'état des choses.

Qu'elle soit orale, auto-didacte, conventionnelle, l'éducation (bien que souvent propagandiste j'en conviens) n'a d'effet que ce que l'on en fait.

Je n'ai pas plus d'admiration pour un diplomé que pour un auto-didacte, chacun prend au passage ce qui lui est offert comme possibilité, et il est certain que bien des gens de par le monde auraient souhaité un enseignement, quel qu'il soit, mais hélas n'ont pas eu la chance que certains d'entre nous ont eue.
Je n'ai d'admiration que pour ceux qui utilisent leur savoir à des fins d'amélioration. Les diplomés de cette catégorie ont de quoi etre fier, tout comme les autres.

Du moins c'est comme ça que je vois les choses :-)

Et comme toi Loulie, je pense que le principal c'est ce qu'on a dans le coeur et je suis optimiste: y a bien de l'amour dans l'air :-)

#24 _Goéland_

_Goéland_

Posté 14 octobre 2005 - 18:40

On ne saurait mieux dire Boo . :-)

Ceci dit , le jour où on doit m'ouvrir le bide pour y retirer une cochonnerie , j'avoue que j'aimerais mieux avoir en face de moi un chirurgien qui a suivi une formation pour apprendre son métier , plutot qu'un original qui tiendrait son savoir de sa grande tante . :-)

Je sais pas pour vous , mais je vois ça comme ça . :-?

#25 Boo

Boo
  • Genre: Femme
  • Localisation:Planète Chouchen

Posté 14 octobre 2005 - 19:35

Ceci dit , le jour où on doit m'ouvrir le bide pour y retirer une cochonnerie , j'avoue que j'aimerais mieux avoir en face de moi un chirurgien qui a suivi une formation pour apprendre son métier , plutot qu'un original qui tiendrait son savoir de sa grande tante . 


Dommaaaage....moi qui révais d'un cobaye. Je me serais bien éssayée à la chirurgie :-? . Après tout, la tronçonneuse ou le bistouri électrique.....
Bon, tant pis :-) :-)

#26 _mirza_

_mirza_

Posté 15 octobre 2005 - 13:46

Un humain qui souhaite améliorer les choses pour lui-elle-même et les autres, et la vie en général, doit savoir remettre en question " Le Système"... à commencer par son propre système de pensée... d'autant plus s'il est "instruit"... par le biais des sacro-saintes institutions ou de lui-même... peu importe.

Quand je pense qu'il y en a des qui ensuite affirment:"regardez regardez! j'ai pris la mirza en flag de déformation professionnelle, elle nous fait la leçon!"

Allez, tous en rang et on répète après Loulie: pour améliorer les choses, il faut faire comme ça...

#27 _Yvan_

_Yvan_

Posté 15 octobre 2005 - 18:29

j'avoue que j'aimerais mieux avoir en face de moi un chirurgien qui a suivi une formation pour apprendre son métier , plutot qu'un original qui tiendrait son savoir de sa grande tante . :-)

mon cher goeland, tout à fait mais ce que je veux dire:
les chirurgiens et professionnels de la santé participent à un systéme du toujours "plus" :scanner, chimiothéraphie, laser, acharnement thérapeutique...etc.. de plus pendant leurs études diplômantes ont-ils accès à d'autres formes de médecine :naturopathie, ostéopathie, prévention, alimentation....
Et cela s'applique à tous les autres corps de métier :architecte, concepteur, ingénieur , administrateur.....
merci au chirurgien qui m'a opéré des yeux......
Kenavo

#28 _loulie_

_loulie_

Posté 15 octobre 2005 - 19:37

Un humain qui souhaite améliorer les choses pour lui-elle-même et les autres, et la vie en général, doit savoir remettre en question " Le Système"... à commencer par son propre système de pensée... d'autant plus s'il est "instruit"... par le biais des sacro-saintes institutions ou de lui-même... peu importe.

Quand je pense qu'il y en a des qui ensuite affirment:"regardez regardez! j'ai pris la mirza en flag de déformation professionnelle, elle nous fait la leçon!"

Allez, tous en rang et on répète après Loulie: pour améliorer les choses, il faut faire comme ça...

Merci Mirza de percevoir chez moi la professionnelle de l'amélioration des choses... et j'espère qu'on va bientôt se sortir de cette espèce de règlement personnel de comptes pour discuter du premier sujet que je lance sur ce forum...!!!

je reformule pour les des qui n'ont pas bien compris...

PLUS... on est diplômés,
PLUS... on participe à la croissance!

Définition de la "croissance"... ce n'est pas la croissance des myosotis, ni celle du petit dernier de ma cousine, c'est de croissance économique dont il est question ici... par l'exploitation des ressources naturelles et des énergies humaines...

IL s'agit surtout d'une surcroissance... par opposition à la croissance normale et équilibrée d'une société, d'un organisme vivant qui vit dans un milieu dont il utilise les ressources selon sa juste part...

Les institutions éducatives sont une base pour le maintien de la civilisation industrielle et sa croissance.
Elles sont un maillon de la grande chaîne des institutions qui gouvernent la sur-croissance...
Elles sont un outil parfait de moulage, de modèles, de copies, et les programmes s'adaptent aux nouvelles technologies, aux politiques et aux idées en conformité avec les nouveaux produits sur le marché...

Les universités, les écoles de toutes sortes peuvent facilement détourner un être de son vrai talent, de ses dons, de ses goûts en le placant devant la soi disant obligation d'obtenir une reconnaissance officielle d'un programme officiel... objectif visé; fournir le marché!

Et vivre et travailler à partir de son talent, d'un goût inné est un élément fondamental d'une vie heureuse... aimer ce que l'on fait et s'y sentir bien.

La faculté d'apprentissage humaine peut s'exercer de façon autonome... avec tout ce que nous possédons actuellement, de livres, encyclopédies, cartes, témoignages, recettes et méthodes qui sont désormais à la portée de ceux qui en veulent...!

Et pourquoi pas un mélange équilibré ? À partir d'une éducation de base, lire, écrire, compter... on peut tout apprendre par soi-même, ou auprès d'autres que nous choisissons, et en respectant son propre rythme, sa nature, ses capacités.

Modifié par loulie, 15 octobre 2005 - 19:44 .


#29 Boo

Boo
  • Genre: Femme
  • Localisation:Planète Chouchen

Posté 15 octobre 2005 - 21:12

Bonsoir Loulie et ceussss qui sont là,

Je la trouve vachement restrictive ton analyse Loulie. Encore une fois tu généralises....

Tu repproches à Mirza de régler un compte personnel dans ce débat mais visiblement tu ne réponds qu'à elle. C'est à se demander qui règle ses comptes avec qui :-)

Alors meme si je ne suis pas en désaccord total avec TOUT ce que tu dis, je trouverais intéressant que tu répondes aussi aux arguments de Pétrone, Didoune ou des miens, car ce n'est pas ce que tu fais.

Je suis un petit peu diplomée (un diplome venant de ce que l'on va appeler l'éducation nationale, et un venant d'un organisme non moins national, l'ONF), et ça en choquera peut-etre certains, mais je ne suis pas vraiment une pro-école....pour certaines des memes raisons que toi Loulie, à savoir un risque encouru de se faire lobotomiser le cerveau.

En revanche, accuser en gros, ceux qui ont des diplomes, de participer à la merde ambiante....là je suis plus du tout d'accord.
Il y a des gens formidables à tous les échelons de l'éducation, meme conventionnelle....des enseignants qui ne sont pas formatés tant que ça et meme pas du tout parfois, des éducateurs qui font bien leur boulot, et avec du coeur. Et puis des tas de diplomés, et meme surdiplomés, qui ont entre les mains des moyens de faire avancer les choses, et qui le font. J'en connais aussi qui passe leur journée à s'occuper de la décroissance (si si, y en a aussi...)

Je connais meme des diplomés qui se regardent moins le nombril que bien des nouveaux écolo-bio-protesto-autodidacte....qui se la pètent en se prenant pour des chamans ou des donneurs de leçon/vérité.

Alors débattre sur les réels problèmes posées par le système éducatif (qui est un problème à lui tout seul je te l'accorde), c'est une chose. Mais accuser de façon restrictive les diplomés d'etre les outils de la croissance, c'en est une autre.

Je crois qu'en fait le sujet est mal posé.........d'où malentendu.



A plus'

#30 _Goéland_

_Goéland_

Posté 15 octobre 2005 - 21:53

YVAN

Les chirurgiens et professionnels de la santé participent à un système du toujours plus


Oui YVAN . Mais c'est difficile d'imaginer qu'on stoppe les recherches concernant la médecine . Un de mes grands pères est mort de la tuberculose et à l'époque où mes parents étaient enfants , toute crise d'appendicite était fatale . De plus en tant que paysans , ils ne bénéficiaient pas de la sécu .
Alors voilà , il y a eu de la croissance , du toujours plus depuis cette époque . Mais n'est ce pas logique d'essayer de combattre le microbe ou virus qui tue ?


loulie

On peut tout apprendre par soi même


Je crois pas . Apprendre , à prendre , vient de l'autre , loulie . Et ces autres tu les trouves aussi dans les institutions éducatives .

C 'est étrange comment tu vois les choses . Comment dire , tu donnes l'impression de penser qu'au départ l'Homme est quasiment un être idéal et pure etc ... ; et qu'ensuite il serait corrompu par le système , les institutions , qui le formateraient uniquement dans le but de devenir un productivus consomatus .
Tu vois , moi la personne qui m'a le plus aidé quand j'étais ado et que j'avais pas mal de soucis , et bien c'était un prof de français et pas l'oncle machin . On discutait un peu de temps en temps et sans doute qu'il captait ce que j'arrivais pas à mettre en mot . Et tu sais ce qu'il m'a dit et qui m'a énormément aidé ? ça tenait en deux mots : " Barre toi " . "Barre toi de là" .
Ce prof je l'ai jamais revu depuis , mais qu'est ce qu'il m'a fait du bien !!!

Tu vois loulie , tout n'est pas que noir d'un coté ou que blanc de l'autre . Et pour compliquer un peu plus je dirais même que les cotés plus ou moins noirs et les cotés plus ou moins blancs ne sont pas les mêmes pour tout le monde .

#31 Boo

Boo
  • Genre: Femme
  • Localisation:Planète Chouchen

Posté 15 octobre 2005 - 22:15

Et pour reprendre l'une des images de Pétrone, je souhaiterais savoir Loulie, si tu accepteras de mettre la vie de l'un de tes proches dans les mains d'un chirurgien qui aura appris à manier le bistouri sur Internet ou dans un bouquin?
Si l'occasion devait se présenter, bien sur, ce qui n'est qu'une hypothèse.

Je suppose que comme beaucoup de monde, si tu n'as d'autre choix que d'en passer par la salle d'op, tu exigeras du chirugien qu'il ait son diplome dans la poche. Je me trompe?

Il va peut-etre te sauver la peau, et ensuite tu l'accuseras d'etre un outil de la croissance?

C'est la meme chose pour tout. On peut taper sur le système tant qu'on veut, ce que je fais aussi, en revanche on est parfois bien contents d'avoir quelques professionnels issus de ce meme système à ses cotés. J'ai pas la chance d'etre "medecine woman" en personne, alors comme tout le monde, je fais appel aux connaissances des autres, qu'ils soient diplomés ou pas. Mais je ne crache ni sur l'un ni sur l'autre....y a aussi des diplomés versés dans des sciences "alternatives", des medecins douces etc....ceux-là aussi sont-ils à tes yeux des outils de la croissance?

Cette façon de penser risque de dénoter une certaine étroitesse d'esprit, alors qu'encore une fois, je crois juste que le débat est mal posé :-)

Mais bon, visiblement il faut pas s'attendre à ce qu'on le repositionne :-)
Dommage....

#32 _mirza_

_mirza_

Posté 16 octobre 2005 - 08:53

PLUS... on est diplômés,
PLUS... on participe à la croissance!
(...) Les universités, les écoles de toutes sortes peuvent facilement détourner un être de son vrai talent, de ses dons, de ses goûts en le placant devant la soi disant obligation d'obtenir une reconnaissance officielle d'un programme officiel... objectif visé; fournir le marché!
Et vivre et travailler à partir de son talent, d'un goût inné est un élément fondamental d'une vie heureuse... aimer ce que l'on fait et s'y sentir bien.

Personnellement, je m'accorde tout à fait à tout ce qu'ont dit Goéland, Petrone et Boo.
Et j'ajouterai encore mon témoignage parce que même si ça n'est pas personnel, je ne peux que me sentir concernée (concernée et non visée, hein :-)) par ce que tu dis: moi je fais partie des TRÈS diplômés. Et alors? Je ne vois pas le rapport avec "onpeutlefaire". Ou alors si: on peut être TRÈS diplômé et chercher la décroissance, la connaissance autre que la plus accessible, etc.

Tu sais, dans les quelques endroits que je connais où les gens choisissent de vivre pour s'écarter de ces inconvénients de notre société dont tu parles, les surdiplômés sont très, très nombreux. Je ne m'avancerais pas à en tirer des conclusions, mais en tout cas je me permettrai d'en déduire que le diplôme ne fait pas le moine, et que le diplômé n'est pas l'institution.

PS: Tiens, je te propose d'ajouter un sondage à ton sujet pour voir quel est le niveau de diplôme des membres d'Onpeutlefaire.com, si tu veux.

#33 _loulie_

_loulie_

Posté 16 octobre 2005 - 14:16

Je la trouve vachement restrictive ton analyse Loulie. Encore une fois tu généralises....
.......
Alors meme si je ne suis pas en désaccord total avec TOUT ce que tu dis, je trouverais intéressant que tu répondes aussi aux arguments de Pétrone, Didoune ou des miens, car ce n'est pas ce que tu fais.
...........
En revanche, accuser en gros, ceux qui ont des diplomes, de participer à la merde ambiante....là je suis plus du tout d'accord.
Il y a des gens formidables à tous les échelons de l'éducation, meme conventionnelle....
....
Je connais meme des diplomés qui se regardent moins le nombril que bien des nouveaux écolo-bio-protesto-autodidacte....qui se la pètent en se prenant pour des chamans ou des donneurs de leçon/vérité.




Salut Boo et ceuss qui sont là...
Journée de congé... commencée à 6:30 par une corvée pour récupérer les bâches qui claquaient au grand vents du nord-est...

Si j'ai pas répondu à tout, en détail et en particulier c'est que le chantier ici me prend du temps... c'est comme ça quand on gère soi-même ses affaires!!!

Alors, on va faire ça systèmatique...

Enréponse à la généralisation... mon expérience me dit qu'il faut savoir "généraliser"... ce que je fais c'est de regarder de plus haut, à vol d'oiseau, le portrait global, et surtout les dénominateeurs communs des systèmes et des organisations... je fonctionne et réfléchis comme ça ; prendre du recul, se détacher... et ensuite, on se ramène à la réalité immédiate, avec un regard plus vaste et plus complet de sa propre place sur cette terre et au sein de cette société...

Donc, ce n'est pas accuser que je fais, ni comparer ma situation avec la vôtre ( que je ne connais pas!) et dire que la mienne est meilleure... mais la mienne, je l'ai forgée à bout de bras et sans diplôme... il doit bien y avoir quelque chose de valable là-dedans!!!

Je sais qu'il y a des gens formidables partout, dans tous les domaines, je comprend pas qu'on me fasse la leçon à cet égard, d'autant plus que ce n'est pas le propos... J'ai travaillé et vécu... j'ai voyagé, j'ai vécu 2 ans en France quand j'avais 18 à 20 ans...!!! Alors, arrêtez un peu de vouloir me faire la morale, c'est inutile et stérile...

Et pour ce qui est des nouveaux écolo-bio-protesto-autodidacte, ou diplômés... y'en avait déjà quand j,avais 20 ans... ils sont toujours les mêmes et je m'en tiens très loin... et y'en a aussi sur ce forum...!

Je trouve surprenant que ça ne décolle pas plus loin et plus haut que le "je-me-moi"...

Les institutions de l'éducation participent bel et bien à la merde ambiante... Les problèmes qui sont posés à l'interne, l'accès pour tous, ce qui concerne les programmes, les comportements entre les gens, ce qu'on y fait et pourquoi et comment, etc... c'est une chose comme tu dis, mais n'est-ce pas aussi intéressant de voir en bloc cette institution et de la mettre en balance avec les possibilités, le potentiel actuel d'apprentissage de notre espèce en dehors de l'institution ?

#34 _loulie_

_loulie_

Posté 16 octobre 2005 - 14:47

loulie

On peut tout apprendre par soi même


Je crois pas . Apprendre , à prendre , vient de l'autre , loulie . Et ces autres tu les trouves aussi dans les institutions éducatives .

C 'est étrange comment tu vois les choses . Comment dire , tu donnes l'impression de penser qu'au départ l'Homme est quasiment un être idéal et pure etc ... ; et qu'ensuite il serait corrompu par le système , les institutions , qui le formateraient uniquement dans le but de devenir un productivus consomatus .
Tu vois , moi la personne qui m'a le plus aidé quand j'étais ado et que j'avais pas mal de soucis , et bien c'était un prof de français et pas l'oncle machin . On discutait un peu de temps en temps et sans doute qu'il captait ce que j'arrivais pas à mettre en mot . Et tu sais ce qu'il m'a dit et qui m'a énormément aidé ? ça tenait en deux mots : " Barre toi " . "Barre toi de là" .

L'école ça se consomme comme le reste...

Par soi-même, Goéland, ça veut dire que tu apprends selon tes besoins, à ton rythme, que tu fais tes propres erreurs, que tu cherches, que tu recommences... que tu questionnes les autres et, surtout et avant tout, toi-même... genre "de quoi ais-je besoin pour faire ceci ou cela..."...

C'est aussi une voie pour apprendre qui tu es et de quoi tu es capable en dehors de ce que te dises "les autres"... Ça peut aller plus lentement, ça peut aller plus vite, ça peut même être incomplet, mais ça sera bien toi, une manière unique ou adaptée, et non la copie conforme de ce qu'un autre aura appris avant toi...

Non, je vais pas apprendre la chirurgie comme elle est pratiquée dans les mega-institutions médicales... mais si tu viens m,aider et que tu tombes de l'échafaudage, je saurai réduire ta fracture...

"...les institutions , qui le formateraient uniquement dans le but de devenir un productivus consomatus ."
Et pourquoi donc l'école serait obligatoire ?
Et seule à reconnaître les soi disant compétences d'un quidam? Mais oui, le but premier de l'école, et des grandes universités c'est de fournir des employès, des machinistes, des cadres supérieurs qui vont servir l'industrie, l'armée, la religion, etc... et poursuivre la croissance pour le bénéfice des actionnaires... entre autres...et classer par corps de métier, professions libérales, qui c'est ceux qui gagnent le plus et ceux qui gagnent le moins... comme en font foi les papiers!

Alors comme ça il t'a dit de te barrer ton prof ? Qu'il ait été prof, ça n'a rien à voir, c,était avant tout un autre être avec qui tu as eu une rencontre... Eh! mon oncle, il s'appellait pas machin, il s'appellait Benoit et il vivait avec art...

#35 Miguel

Miguel
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ardennes plus pour longtemps
  • Intérêts:décroissance
    autonomie
    l'avenir de mes enfants

Posté 16 octobre 2005 - 14:48

Voilà un sujet intéressant, qui fait vibrer beaucoup de pixels. :-?

Chacun a un vécu qui lui appartient et qui se caractérise :
- par une appartenance, à la naissance, à un milieu social et familial qu'il n'a pas choisi ;
- par une dépendance familiale, responsabilité parentale, qu'il n'a pas choisi ;
- par l'obligation d'instruction, pour la grande majorité, choisi par les parents : l'éducation nationale
- par l'obligation de se définir un objectif à atteindre, par le biais du système scolaire, pour avoir un métier plus ou moins conseillé (parents, E.N.) et/ou plus ou moins connu et/ou plus ou moins choisi (objectif familial, environnement économique et social, possibilité de formation : au plus près !) et/ou plus ou moins motivant
Le seul objectif à ce stade, défini par notre environnement, c'est d'intégrer au mieux le monde du travail (pas de chômage !) et si possible rapidement (il faut gagner des sous et quitter la maison !)........là, on est en plein dans la croissance.
Pour les plus veinards, voire pour certains plus éveillés plus formatés, le ciment a pris. L'école est un plaisir, leurs objectifs sont clairs (voulus ou conseillés) et le seul moyen d'y arriver c'est de continuer et d'obtenir les qualifications nécessaires : bravo..........toujours la croissance
Et ensuite : au boulot, avec tous ce que cela comporte : recherche d'emploi, constitution de dossiers, trouver un logement et un moyen de locomotion adapté etc.... et s'éclater !......encore la croissance et là : le paquet !
Et ensuite ? Et ceux qui ne ce sont pas pris au jeu ?
Pour les supers diplômés la suite ne dépend que de leurs objectifs/intérêts : carrière, familial, financier, géographique etc.... la croissance de base
Pour ceux qui n'ont pas accroché (l'école, l'objectif métier n'était pas le bon, etc..) une remise en question s'impose et une recherche, plus ou moins longue, du bonheur et des moyens d'y arriver. Encore faut-il savoir ce que l'on veut ! Le tâtonnement par la pratique/connaissance et les rencontres/apprentissages permet de s'ouvrir l'esprit et donc de pouvoir à plus ou moins long terme se fixer (temporairement ou définitivement) .......... là, ne nous leurrons pas, c'est toujours de la croissance
J'arrête de remonter le Mékong..... :-)
N'est ce pas une vision réductrice ! Si, volontairement car parallèlement la façon de vivre peut aller du soupçon de décroissance à ...l'anticroissance : bio (naturel) auto (artisanal) .... qui nous classifie de mauvais consommateur :o
Plus..... on est diplômés,
Plus..... on participe à la croissance !
Attention voilà mon affirmation : C'EST VRAI ..... mais cela permet aussi d'accéder et d'accélérer la décroissance dans de bonnes conditions : confort ! :-)
Durant la scolarisation et par l'exploitation des ses diplômes de haut niveau on s'intègre dans le moule de la croissance.
Il faut ouvrir les yeux, c'est grâce à ces diplômes que la décroissance est possible et si nous pouvons en profiter..... et eux aussi
La décroissance est un état d'esprit qui part d'une prise de décision et qui, selon chaque personne, est plus ou moins prononcée. Il va de soit que cette implication peut s'accélérer et même amener à changer de vie...rien n'est figé ou définitif
Rappelez-vous l'EcliptuX "La façon la plus efficace de combattre un système qui ne nous convient plus n'est pas de lutter contre lui mais de s'en désintéresser et de ne plus l'alimenter..." et je rajouterai "mais l'utiliser" :o
Conclusion :
les PLUS diplômés participe à la croissance.............et à la décroissance
les MOINS ou PAS diplômés idem
L'important n'est pas le diplôme, le statut, le salaire etc.... mais seulement l'état d'esprit et le comportement décroissant :D

Réflexion : Un diplômé est l'heureux lauréat qui a réussi un examen (plus de la moyenne) ou réussi un concours (attribution selon nombre de places libres soit une note prise en compte très fluctuante qui peut même aller en dessous de la moyenne pour les moins "demandés"). La valeur, d'un même diplôme, pour le premier et le dernier des admis est t'elle la même ? Et le client/patient comment peut t'il être sur de tomber sur le bon diplômé ? Dans ce cas n'est t'il pas indécent de brandir un diplôme ? ........si c'est pour justifier un statut et revendiquer le droit à l'exercice.....alors..... :-)

PS : j'ai le BEPC, un CAP/BEP de comptabilité et je me lance dans un BEPA......... Un diplôme (croissance) pour accélérer la décroissance ? ;)

#36 _Yvan_

_Yvan_

Posté 16 octobre 2005 - 15:15

Salut, Miguel......je partage ce que tu dis,ce sujet est en pleine croissance et tu ouvres de nouvelles réflexions....peut-être la Martinique......
l'éducation détournée, de quoi ? pourquoi de plus en plus de gens, retirent leurs enfants de L'éducation (nationale, service nationale...) pour faire l'école chez eux.....le courage, la lucidité....

#37 _loulie_

_loulie_

Posté 16 octobre 2005 - 15:31

Cher Yvan... ici en ce moment, au Québec, 2,000 familles ont une autorisation du ministère de l'Éducation pour faire l'enseignement à domicile à leurs enfants... mouvement en pleine croissance!!! "On peut le faire" ainsi... chère Mirza!

#38 _loulie_

_loulie_

Posté 16 octobre 2005 - 15:46

Et pour reprendre l'une des images de Pétrone, je souhaiterais savoir Loulie, si tu accepteras de mettre la vie de l'un de tes proches dans les mains d'un chirurgien qui aura appris à manier le bistouri sur Internet ou dans un bouquin?
Si l'occasion devait se présenter, bien sur, ce qui n'est qu'une hypothèse.

Je suppose que comme beaucoup de monde, si tu n'as d'autre choix que d'en passer par la salle d'op, tu exigeras du chirugien qu'il ait son diplome dans la poche. Je me trompe?

1) on a toujours le choix... je te ferai pas mon historique médical.

2) Y'a un chirurgien qui a oublié une paire de ciseau et un linge dans le "bide" du père d'un ami... et l'autre aussi qui a mis dans le plâtre la jambe pas cassée de mon frère!!! alors...

D'autres questions ? On peut revenir au sujet maintenant ?

...je ne parle pas de la façon dont je VOIS les choses, je parle de la façon dont je VIS les choses... et pour l'école, voir les autres messages de loulie...

#39 _Yvan_

_Yvan_

Posté 16 octobre 2005 - 15:56

PS: Tiens, je te propose d'ajouter un sondage à ton sujet pour voir quel est le niveau de diplôme des membres d'Onpeutlefaire.com, si tu veux.


on pourait aussi ajouter nos dipômes dans les infos personnelles ?
le sondage montrera qu'il y a bq de dipômé(e)s sur ce site...et alors ?

#40 Boo

Boo
  • Genre: Femme
  • Localisation:Planète Chouchen

Posté 16 octobre 2005 - 16:10

Youhouou....

Les institutions de l'éducation participent bel et bien à la merde ambiante... Les problèmes qui sont posés à l'interne, l'accès pour tous, ce qui concerne les programmes, les comportements entre les gens, ce qu'on y fait et pourquoi et comment, etc... c'est une chose comme tu dis, mais n'est-ce pas aussi intéressant de voir en bloc cette institution et de la mettre en balance avec les possibilités, le potentiel actuel d'apprentissage de notre espèce en dehors de l'institution ?


Bien sur, Loulie. Pris en bloc le système éducatif est majoritairement mauvais, et comment pourrait-il en etre autrement vu que TOUT le système environnant l'est... :-)
Y a tout à changer, dans la plupart des INSTITUTIONS en place, pour moi ça fait aucun doute (mais ça n'engage que moi :-? ).

Mais dans ton post, tu parles de ceux qui sortent de ce système en étant persuadée, visiblement, que tout ce qui en sort est mauvais. Comme si le fait d'avoir été coulés dans le moule, à la base, faisait de tous, des crétins incapables de voir ce qu'il s'y passe, incapables de servir une autre cause que celle instaurée par notre société telle qu"elle est.
Certitude à laquelle je ne risquais pas d'adhérer :-)

En ce qui me concerne (j'ai du mal à ne pas utiliser les "me" "je" quand j'exprime une opinion qui ne concerne que moi :o ), je fais plus confiance à la tradition orale des tribus, aux petites mamies qui ramassent des herbes magiques pour soigner qu'à la plupart de ceux, qui, sortis des grandes écoles, sont persuadés de détenir le savoir absolu.
Et je suis la première à défendre tous ces gens formidables qui se retrouvent avec des procès au cul, ou morts meme, quand ils ont eu le malheur de s'attaquer au système en place.
Il faut prendre en compte les capacités de chacun, d'où qu'elles viennent, ne pas considérer que telle personne ne sachant pas lire vaut moins que telle autre bardée de diplome. C'est une évidence, la plupart des BONNES choses ayant été perdue à cause de ce système de croissance.
Sur ce, je suis entièrement d'accord.

Mais comme dit Mirza, le diplome ne fait pas le moine, et meme si ton propos n'est pas dénué de vérité en ce qui concerne le système proprement dit, tu as juste tapé sur les mauvaises personnes....

Cher Yvan... ici en ce moment, au Québec, 2,000 familles ont une autorisation du ministère de l'Éducation pour faire l'enseignement à domicile à leurs enfants...


Je trouve ça super, l'enseignement à domicile, mais peux-tu affirmer que l'enseignement donné ne sera pas bourré de préjugés, de fausses idées, dans la mesure ou la plupart des parents sont aussi coulés dans le moule? :D
Non, blague à part Loulie, je suis pour mais je ne me risquerais pas à affirmer que les résultats seront meilleurs. Les fachos éduqueront leurs gamins en conséquence, ceux qui croient tout ce qu'on leur raconte transmettront des conneries à leurs gosses. J'en connais qui pratique déjà ce genre d'enseignement à domicile, et c'est presque pire qu'à l'école :-)
Et les adeptes de la croissance Loulie, que crois-tu qu'ils vont faire de leur progéniture?

Ce sont les mentalités qu'il faut changer car quel que soit le mode d'enseignement donné, tant qu'il y aura des abrutis, des gens mauvais, des bornés, et bien ça fera une nouvelle génération d'abrutis, mauvais, bornés.....

Non?????