Aller au contenu


Photo

Changer de métier quand on est prof ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
120 réponses à ce sujet

#1 llalllal

llalllal
  • Localisation:Thonon
  • Intérêts:J'ai l'impression que plus rien depuis quelques années...

Posté 30 octobre 2005 - 21:56

Bonjour,

Voyant que dernièrement il y a des personnes qui souhaiteraient changer de métier (et c'est mon cas), je voudrais évoquer le problème particulier des professeurs (des professeurs de collège très exactement). Voilà, j'ai 38 ans, 12 années de professorat derrière moi et j'aimerai fuir vers d'autres horizons, ce métier étant devenu au fil du temps carrément insupportable.

Y'a-t-il parmis vous des personnes, qui se rendent compte un peu tard comme moi, qu'elles ne peuvent plus continuer dans ce métier ? Des personnes qui n'ont pas beaucoup de centre d'intérêt vers lesquels se tourner ? Qui errent de leur chez soi à leur boulot depuis quelques années ? Qui trouvent les discussions de leurs collègues de travail dans la salle des profs tellement ennuyeuses etc etc...

Et qui peut-être ont sauté le pas ? Et ont retrouvé joie et bonheur de vivre (oui je sais, ça fait un peu simpliste...) dans l'accomplicement de leur nouvelle tâche ?


Quoi faire ? Quel organisme ? Quelle formation ? Quel entretient avec qui, pour se resituer ?


Si quelqu'un a une idée ???

Merci mille fois

#2 Noëlle

Noëlle
  • Localisation:Bas-Rhin

Posté 30 octobre 2005 - 22:58

Bonjour llalllal,

Il me semble que tu poses la question à l'envers : ce qui importe n'est pas ce que tu ne veux plus faire, mais ce que tu veux faire!!

Et après.....Hop! Tu appuies sur le bouton reset :ptdrasrpt2:

#3 brunov99

brunov99
  • Localisation:France Centre

Posté 31 octobre 2005 - 00:02

Salut à toi llalllal,

Voilà moi j'ai fait le pas il y a plus de 10 ans.

J'étais instit, un peu naïf car je pensais que je pouvais changer le monde en éduquant les jeunes enfants avec des principes sains et des idées humanistes.

Je me suis vite rendu compte que cela était impossible, car le système cherche à produire des animaux et non des être humains bien faits avec un espris aiguisé. Ceux sont plutôt des zombies vite faits et "bien pensants".

Je n'ai pas de réponse toute faite à ta question. De mon coté j'ai du m'adapter à pas mal de situations diverses et variées en passant d'un métier à l'autre et en changeant de boîte très souvent. Ce n'était pas une volonté de ma part mais plutôt une incidence. En effet, comme je n'avais ni les diplômes, ni les références requises pour certains postes que j'ai occupé j'ai du faire des concessions (souvent sur le salaire) afin de leur "prouver" que j'en étais capable.

Mais je ne regrette pas mon choix. Même si cela n'a pas toujours été facile à gérer.

Sinon, si tu veux rester dans l'enseignement et que tu veux faire quelque chose de vraiment utile rejoins le mouvement des écoles Steiner.

Bruno

#4 Miette

Miette

    Terrienne en période d'essai

  • Membres
  • 1174 messages
  • Localisation:vaucluse eheh

Posté 31 octobre 2005 - 00:38

ton temoignage llalllal me fait bien echo parce que moi aussi je trouves bien souvent que je fais trop tard, et me dit que ce n'est pas l'âge mais l'etat d'esprit, et à tous les âges se dire : maintenant ? mais c'est trop tard, mais non, mais comment alors et avec qui ?

il serait sympa que pape johan en dise 2 mots puisque c'est à plus de 50 ppiges qu'il a changer de cap, il y a l'aigle envol aussi dans tes âges. puisque quand même l'âge ça joue aussi ! :nonnonnon:

en tout cas, quelque soit l'âge, faut pas s'attendre à que du bonheur non plus ! :ptdrasrpt2:

j'ai envie de partager avec toi une phrase de "dead man" un film de jim jarmusch...

william blake, ne sachant où aller demande à nobody quel est le chemin qu'il faut suivre.
Nobody répond à cela : jamais l'aigle ne perdit plus de temps que quand il voulu apprendre du corbeau.

#5 Cassandre

Cassandre

    cagaira professionala

  • Membres
  • 475 messages
  • Localisation:Toulouse

Posté 31 octobre 2005 - 01:15

Lalllal, moi je connais plutôt le phénomène inverse bizarrement… des reconversions vers prof !
Jugé plus paisible, plus sûr, que bien des métiers…

#6 _mirza_

_mirza_

Posté 31 octobre 2005 - 07:01

Est-ce que ce métier te plaisait avant? pour quelles raisons? pourquoi est-ce que tu ne retrouves plus ce qui t'y plaisait avant?

Et puis qu'est-ce que tu entends par "pas beaucoup de centres d'intérêt vers lesquels se tourner"? tu as essayé des choses et ça ne te plait pas, ou alors tu n'as pas (encore) essayé pensant que ça ne te passionera pas, ou autre chose?

il serait sympa que pape johan en dise 2 mots puisque c'est à plus de 50 ppiges qu'il a changer de cap, il y a l'aigle envol aussi dans tes âges. puisque quand même l'âge ça joue aussi !

Héhé Miette il a 38 piges, ça fait pas encore tout à fait la cinquantaine :ptdrasrpt2:

Au fait, est-ce que qqn sait comment est-ce que ça s'est passé au début, pour créer ces écoles aux méthodes alternatives (steiner, freinet etc.)? je veux dire concrètement, comment ils ont fait pour pouvoir le faire?

#7 llalllal

llalllal
  • Localisation:Thonon
  • Intérêts:J'ai l'impression que plus rien depuis quelques années...

Posté 31 octobre 2005 - 10:17

Réponse à Noëlle

Le problème, c'est que je ne sais pas quoi faire d'autre... et j'en ai marre de mon job.


Réponse à Brunov99

J'ai l'impression que tu as fait plusieurs jobs, mais est-ce-que tu avais des enfants pour pouvoir bouger de la sorte ? Et en ce qui concerne les diplômes, ce n'est pas le problème, bac +5, mais de toute façon, si je faisais quelque chose, je devrais surement repasser au moins un CAP ou autre chose, puisqu'il s'agit de changer radicalement de cap.

Réponse à Miette

Bien, je suis déjà débarrassé de l'âge, puisqu'il y en a qui ont fait pire...


Réponse à Cassandre qui a dit:

"Lalllal, moi je connais plutôt le phénomène inverse bizarrement… des reconversions vers prof !
Jugé plus paisible, plus sûr, que bien des métiers…"

Grave erreur, je crois que l'on t'a trompé, ou que celui qui t'a dit ça n'y connais rien. Plus sûr oui, c'est bien la seule différence avec le privé sur laquelle tout le monde soit d'accord. Bien que, quand votre discipline décline (un collègue prof d'allemand par ex) l'education nationale vous mute ailleurs, même si votre vie est ici.
Le paisible est à revoir, avec bientôt 30 élèves, qui n'ont souvent rien de paisible, un cours ressemble plutôt à une lutte de tous les instants, qu'a une douce sieste. Le but de l'éducation nationale est de garder désormais les enfants dans un endroit clos, pour pas qu'ils fassent de bêtises et que les parents soient satisfaits, nous nous sommes donc transformés au fil du temps en surveillants, leur apprendre quelque chose, cela est tout à fait secondaire.
Les élèves sont également de plus en plus durs, spécialement au collège, et je vois de plus en plus de mes jeunes collègues faire la rentrée, rester 3 semaines, péter les plombs, et on ne les revoit plus pendant 6 mois. L'éducation nationale essaie de leur cacher la vérité durant toute leurs études, parce ce que si un étudiant faisait le prof l'espace d'une semaine dans un collège qui bouge (maintenant 95% des collèges), durant ses études, évidement qu'il choisirait un autre métier...
Ah, j'oubliais, il faut aussi faire voeux de pauvreté quand on entre à l'education nationale, pour moi, bac+5, 12 ans de métier et 2000€ net par mois...
j'arrête là parce que parler de tout ça qui prend toujours beaucoup d'energie pour rien, et ce n'est pas le sujet du forum.


Réponse à Mirza

J'ai fait ce job (je parle déjà au passé, ce doit être bon signe) parce qu'il s'est présenté cette opportunité dans mon cursus. Après un DUT (bac +2), une année de chomâge à s'entretenir avec ces immondes individus des ressources humaines, qui voyaient bien que ma motivation pour le domaine de l'électronique- electrotechnique- informatique industrielle n'était pas violent, j'ai bifurqué vers le professorat. Ce manque de conviction m'a permis de bien faire mon métier sans angouement particulier.
Heureusement que je n'avais pas la vocation, car ceux qui entrent dans l'education nationale parce qu'ils y croient fort, ce sont les plus déçus, ils ne comprennent pas, se remettent en question (alors que c'est au gouvernement de reconstruire une vrai école) et finalement, vont remplir les maisons de repos, et maintenir la France au 1er rang des pays consommateur d'anti dépresseur...

Et je n'ai pas de centre d'intérêt qui fait que, après avoir quitté léducation nationale, je ferais à coup sur ceci ou cela. Peut-être ébéniste, parce que c'est manuel, que j'aime bien créer des formes et la matière, ou designer, mais alors là, les études, il faut refaire un autre bac+5...

Au fait, juste pour ma culture personnelle, parce que l'éducation, c'est plus pour moi, c'est quoi les écoles Steiner Freinet etc ?

Eh ben, je me surprends à écrire un roman, c'est peut-être ça la solution ? Non, j'ai déjà essayé, la feuille blanche, c'est trop dur...

#8 Noëlle

Noëlle
  • Localisation:Bas-Rhin

Posté 31 octobre 2005 - 11:15

Le problème, c'est que je ne sais pas quoi faire d'autre... et j'en ai marre de mon job.


Je comprends bien, mais changer juste pour "ne plus" risque fort de te ramener en très peu de temps à la même situation qu'actuellement :biglol: ....D'après tes propos, tu es prêt à reprendre tout à zéro, formation etc, alors tant qu'à faire que ce soit la bonne voie cette fois! :nonnonnon:
Qu'est ce que tu aimes faire, as tu des passions, des aspirations particulières? Même si a priori, ça ne correspond pas à un métier, ça peut déjà être des pistes....

Après, si tu as comme moi (c'est à dire : quel que soit le job, au bout de 6 mois à un an, je m'ennuie, j'ai fait le tour) la meilleure solution c'est une très très grosse boite à l'intérrieur de laquelle tu peux changer de métier plusieurs fois....... :ptdrasrpt2: mais c'est pas simple à trouver!

#9 milka

milka
  • Localisation:region ile de france
  • Intérêts:informatique, lecture, cinema, etc.

Posté 31 octobre 2005 - 13:29

salut

tu es prof au college et nous savons tous que ce n'est pas facile.

Pourquoi ne pas tenter prof des ecoles ? C'est tres agréable de travailler avec des enfants en primaire. Tu peux preparer ce concours en poursuivant ta carriere actuelle. A cet age, les enfants sont disciplinés sans compter le plaisir qu'il ya à remplir leur petite tete :ptdrasrpt2:

Il ya bcp de chomage en France et cela risque d'empirer dans les années à venir avec la fin du petrole pas cher..Si tu as des enfants, evites de prendre des risques ...

#10 bebex

bebex
  • Localisation:Nantes

Posté 31 octobre 2005 - 13:32

Pourquoi être prof, je suis consutltant et c'est bien, aucun raport avec cette plouckaucratie obsolete et desuete, j'en suis revenu et ne compte pas sur eux....

#11 Didoune

Didoune
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Poitiers

Posté 31 octobre 2005 - 14:35

alors que c'est au gouvernement de reconstruire une vrai école

Je ne suis pas d'accord avec ça. C'est notre responsabilité à tous. Si on attends que les choses changent...
Je ne suis pas d'accord avec le gouvernement, mais je pense aussi que c'est trop facile de lui mettre tout sur le dos, cela va de notre responsabilité à tous.

Les écoles Steiner, Freinet, le mieux c'est peut-être de se procurer les bouquins(sinon tu devrais trouver des réponses sur internet je pense). Un que j'aime bien sur une école novatrice, c'est "libres enfants de Sumerhill" de A.S. Neill...

Il y a plein de choses à faire dans l'enseignement, mais c'est vrai qu'il faut avoir l'envie vraiment de bosser avec ce genre de public, de se battre aussi pour que ça change.
Et comme tu le dis, l'éducation nationale ne prépare pas à se retrouver devant une classe de 30 élèves, même d'élèves ne venant pas de quartiers difficiles.
Je rejoindrais ce que viens de dire Noelle : tu as bien des passions, des choses qui te plaisent ? Ce serait des pistes pour que l'on puisse t'aider vraiment...

#12 LILA

LILA
  • Localisation:sud-ouest

Posté 31 octobre 2005 - 15:06

je te donne quelques pistes car moi aussi j'ai traversé des moments durs en tant qu'instit.:

-d'abord, si tu ne trouves rien=pas d'idée, travaille déjà à mi-temps et profites-en pour avoir des activités ou autre et tu verras il ya plein de choses à découvrir.

-tu peux demander un congé formation, c'est ce que je fais cette année et je me régale littéralement, ouf plus de gosses, de parents qui râlent (pardon pour les parents formi de ce forum..)

-je conseille à tous les jeunes qui veulent être enseignant d'aller le plus loin possible dans leurs études: le plus dur, dans ce métier, c'est le primaire: épuisant nerveusement..le plus facile: prof de fac.:aucune discipline..le pied..et tu ne vois pas les parents qui râlent etc...!!!

-tu peux essayer les concours administratifs si tu ne veux pas prendre trop de risques: j'ai une copine qui s'est fait virer en début de carrière, elle a préparé les ira et maintenant elle a un super poste au conseil général...si j'avais su...

-s'il me revient des pistes , je reviens les dire...

-sinon tu vas voir aigle....!! :ptdrasrpt2: :nonnonnon:

#13 LILA

LILA
  • Localisation:sud-ouest

Posté 31 octobre 2005 - 15:10

bebex, peux-tu nous raconter tes expériences avec l'éducation et aussi en quoi consiste ton nouveau métier, si tu veux bien ? merci :ptdrasrpt2:

#14 _Goéland_

_Goéland_

Posté 31 octobre 2005 - 18:22

llalllal , si tu te poses la question , c'est que dans un coin de ta tête tu as la réponse .
Respire un coup , accorde toi un bon breack , et ça sonnera comme une évidence .

#15 _mirza_

_mirza_

Posté 31 octobre 2005 - 20:31

le plus dur, dans ce métier, c'est le primaire: épuisant nerveusement..le plus facile: prof de fac.:aucune discipline..le pied..et tu ne vois pas les parents qui râlent etc...!!!

C'est p't'êt' un poil caricatural...
Tu sais ce qu'on dit sur la qualité de l'herbe dans le champ du voisin :ptdrasrpt2:

Moi d'après ce que tu en as dit, llalllal, j'ai l'impression surtout que c'est loin d'être une vocation pour toi, l'enseignement. Déjà qu'à la base c'est un métier usant, alors si en plus tu ne l'as pas choisi volontairement, c'est normal qu'au bout de qqs années tu craques.

#16 LILA

LILA
  • Localisation:sud-ouest

Posté 31 octobre 2005 - 21:12

j'ai oublié:
- tu peux prendre 1 ou 2 ans sans soldes après ,tu vois si tu as besoin d'argent.

-et aussi, tu peux être prof remplaçant , j'en ai rencontré une récemment qui avait choisi cette solution pour préparer l'agreg.elle avait fait quelques années dans des lycées en banlieue parisienne et elle avait beaucoup apprécié l'entente au sein de l'équipe enseignante même si avec les élèves c'était dur.
Par contre, elle n'a pas retrouvé cette entente dans les lycées calmes de la région paloise...

-et donc tu peux changer de collège, peut-être ,trouveras-tu une meilleure ambiance ailleurs...

allez, j'ai tout dit, bon courage pour la suite... :ptdrasrpt2: :nonnonnon:

#17 moimaime

moimaime
  • Localisation:france

Posté 31 octobre 2005 - 21:16

mais etre prof dans les ecoles alternative ça doit etre plus sympa je pense! etre eleve dedans surtout lol


ps: la photo de to avatar,c'est un de tes ancien eleves? :ptdrasrpt2:

Modifié par moimaime, 31 octobre 2005 - 21:17 .


#18 llalllal

llalllal
  • Localisation:Thonon
  • Intérêts:J'ai l'impression que plus rien depuis quelques années...

Posté 31 octobre 2005 - 22:13

C'est encore moi

Réponse à Noelle :

Tu as sacrément la bougote !!! Se doit pas être simple de trouver un nouveau job tout les 6 mois...



Réponse à milka :

Tu as sans doute raison, mais quand je les vois devant jongler avec 2 ou 3 niveaux dans une même classe, obligé de surveiller la récrée et même parfois la cantine, je ne sais pas trop.



Réponse à Bebex :

C'est quoi consultant ?



Réponse à Didoune :

Je pense que ce serait dans le domaine du bois, manuel et création.



Réponse à Lila :

Le mi-temp, c'est déjà fait, mais pour un congé parentale ou je consacrais à mes mômes, c'était bien mais je suis dans une région ou 2 salaires sont indispensables, donc il a bien fallu reprendre le flambeau.

C'est quoi les ira ?

Donc tu peux prendre un congé sans solde durant 1 an, mais est-ce-que tu retrouve ton poste (si tu es obligé de revenir...)

Aigle, c'est qui lui ?

Les collèges, j'en suis déjà à 5, ils sont tous pareils.



Réponse à Goéland :

Ouai, mais avec un break, on peut aussi tourner en rond...



Réponse à Mirza

Non, je ne craque pas, je suis lassé, je m'ennuie.



Réponse à moimaime :

Ce serait plutôt moi en ce moment



Bon, la prochaine fois, je fais une réponse collective, c'est que vous êtes nombreux, j'arrive pas à croire qu'autant de personnes puissent s'interesser à mon cas, c'est presque merveilleux, quand on est citadin, c'est bizarre, on a l'impression de se retrouver dans un village où tout le monde se cotoie ...

#19 LILA

LILA
  • Localisation:sud-ouest

Posté 01 novembre 2005 - 11:06

I.R.A ,c'est le petit frère de l'E.N.A =institut régional d'administration

mais d'après ta réponse ce n'est pas ta voie


normalement chez les instits, après 1,2 ou3 ans de disponibilité, tu peux retravailler mais tu perds ton poste: il faut refaire le mouvement.


essaie de voir l'assistante sociale du rectorat ou de l'inspection ,elles ont des tuyaux pour la reconvertion (congé formation)


aigle c'est une personne qui, par le biais de ce forum, a initié un projet pour vivre différemment et il est en train de le faire en Provence.

tu as raison de ne pas faire instit......

tiens-nous au courant

Modifié par LILA, 01 novembre 2005 - 11:19 .


#20 LILA

LILA
  • Localisation:sud-ouest

Posté 01 novembre 2005 - 11:32

Tu vas sur le topic "présentation" et tu tomberas sur la prose bien reconnaissable d'aigle!!!! elle réveillerait même un mort....

j'admire ce qu'il fait parce que moi j'en suis tout à fait incapable tout comme j'admire les instits qui arrivent en bon état à la retraite, sans doute parce qu'ils n'ont rien remis en question....