Aller au contenu


Photo

Changer de métier quand on est prof ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
120 réponses à ce sujet

#41 llalllal

llalllal
  • Localisation:Thonon
  • Intérêts:J'ai l'impression que plus rien depuis quelques années...

Posté 02 novembre 2005 - 18:22

Merde merde merde

C'est encore moi, j'ai pas l'habitude des forum et j'ai pas vu qu'il y avait plusieurs pages (qu'il est con...) alors :


Réponse yéyé :

Bon, le débat privé-publique, je pense qu'on en verra jamais le bout, mais c'est vrai, que je devrais plus souvent faire un tour en entreprise, vu que les rares fois ou j'y ai mis mes basquettes, j'ai adoré mon métier en revenant au collège... Mais les 4 mois de vacances, ce n'est déjà plus le cas pour certaines classes pilotes qui finissent plus tard et commencent plus tôt, et un jour, je pense qu'il nous sortirons le "39 heures de présence au collège", car ce qui fait l'attrait de notre métier, c'est que presque 50% des heures se fait chez soi, dans son confort personnel.
Pour la beauté et la noblesse de la profession...
Le bois, c'est juste du bricolage et une matière que j'aime, c'est pourquoi je me relancerais dans un bep ou cap pour acquérir tout ce qu'il faut savoir...

Ps : 2000€, c'est avec des heures sup (c'est à dire 42h/semaine) sinon c'est 1850€...

#42 llalllal

llalllal
  • Localisation:Thonon
  • Intérêts:J'ai l'impression que plus rien depuis quelques années...

Posté 02 novembre 2005 - 18:24

Excusez pour le forum sans s, venant d'un prof, ça en fera sourir certains

#43 llalllal

llalllal
  • Localisation:Thonon
  • Intérêts:J'ai l'impression que plus rien depuis quelques années...

Posté 02 novembre 2005 - 18:27

Mais non j'ai pas oublié le e de sourire, je fais exprès, histoire de savoir s'il y en a qui ont suivi, quand ils étaient au collège...

#44 Noëlle

Noëlle
  • Localisation:Bas-Rhin

Posté 02 novembre 2005 - 18:42

  Excusez pour le forum sans s, venant d'un prof, ça en fera sourir certains


Pas grave, tu aurais aussi pu écrire fori ou fora :ptdrasrpt2:
(j'ai même suivi en latin, moa!!!! :nonnonnon: )


http://www.langue-fr...dex/F/forum.htm

#45 Didoune

Didoune
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Poitiers

Posté 02 novembre 2005 - 18:45

L'objectif n'est pas de refaire 68... Quand je dis que c'est de notre responsabilité à tous, je parle des vieux, des jeunes, des gros, des minces, des petits, des malingres des beaux et des bêtes.
Mince alors ! Arrêtons de compter sur les jeunes ! quel poids ça vous mets sur les épaules...

#46 Miette

Miette

    Terrienne en période d'essai

  • Membres
  • 1174 messages
  • Localisation:vaucluse eheh

Posté 02 novembre 2005 - 19:47

en tout cas ce qui me fait bien plaisir c'est de voir un prof critique sur son statut et surtout sur soi même. Ce qui n'est pas evident loin de là. et pas courant.
je pense que les qualités educatives, communicatives, pedagogiques sont de réelles qualités, car il y a vraiment peu de profs qui font aimer l'apprentissage et c'est précieux.

après, je te sents dans une periode forte de remise en question et en ce moment, le pessimisme semble prendre le dessus.
je dis ça relativement à tes propos sur les jeunes. Je suis également en contact avec des ados, différenment, car je ne fais que passer, mais je trouve là, que tes propos sont digne de tf1.(ne pas me prendre me premier degré, j'ai un côté provocateur)
je ne pense pas que la majorité des jeunes soient je m'en foutiste sur tout, et dès l'instant où ils ont leur chit et leur scooter, c'est bon.
pour sur, je pense que c'est une periode d'introversion importante, car notre corps change, la sexualité s'éveille (et qu'il faut surtout pas en parler, merci les cathos) et c'est surtout la periode où l'on comprend de façon plus ou moins consciente que les adultes nous impose des choses absurdes, et nous serinent avec des principes qu'ils ne s'appliquent même pas à eux mêmes : exemple : le nombre de profs, d'instits qui prennent la tête aux jeunes parce qu'ils crachent par terre, ou qu'ils jettent un papier par terre alors qu'ils prennent leur bagnole pour aller chercher leur baguette de pain ! non mais quel foutage de gueule ! Ce n'est qu'un exemple, il y en a des milliards, ce serait amusant d'en entamer la liste !

de plus, quand on est ados, ben on se rend compte de la tristesse habitant le travail (la france est le pays consommant le plus d'anti depresseurs au monde parait il et se situe en 3 ème position concernant la conso d'alcool desolée, je sais plus les sources) on nous fait croire qu'il faut pourtant en trouver, alors qu'il y en a de moins en moins ! c'est un comble, il faudrait se casser le cul pour vivre une vie de deprime !

quelle crédibilité penses tu avoir auprès d'eux ? tu penses qu'ils ne sentent pas que t'en as marre ?

tiens ça me fait penser que ça fait longtemps qu'on a pas eu de nouvelles de boobagirl et de sa maman, c'était qui déjà ? j'aimerais bien que des ados s'expriment sur le sujet, leniçois peut être ?

sinon, les barricades ne m'interessent absolument pas, c'est à mes yeux une énorme dépense d'énergie pour peu d'aboutissements concrets et perennes....
les révolutions et tout ce qui ressemblent à cela, me rappelle une bouteille de champagne, qu'on secoue, qu'on secoue, qui pète et après y'a plus rien à l'intérieur....

Modifié par Miette, 02 novembre 2005 - 20:40 .


#47 _mirza_

_mirza_

Posté 02 novembre 2005 - 20:18

Mais non j'ai pas oublié le e de sourire, je fais exprès, histoire de savoir s'il y en a qui ont suivi, quand ils étaient au collège...

Ben tu vois que pour un prof de techno tu t'en sors très bien en français !
Alors, que demande le peuple?

#48 LILA

LILA
  • Localisation:sud-ouest

Posté 02 novembre 2005 - 20:24

allez, bonne rentrée quand même...

#49 moimaime

moimaime
  • Localisation:france

Posté 03 novembre 2005 - 11:22

je ne pense pas que la majorité des jeunes soient je m'en foutiste sur tout, et dès l'instant où ils ont leur chit et leur scooter, c'est bon.
pour sur, je pense que c'est une periode d'introversion importante, car notre corps change, la sexualité s'éveille (et qu'il faut surtout pas en parler, merci les cathos) et c'est surtout la periode où l'on comprend de façon plus ou moins consciente que les adultes nous impose des choses absurdes, et nous serinent avec des principes qu'ils ne s'appliquent même pas à eux mêmes : exemple : le nombre de profs, d'instits qui prennent la tête aux jeunes parce qu'ils crachent par terre, ou qu'ils jettent un papier par terre alors qu'ils prennent leur bagnole pour aller chercher leur baguette de pain ! non mais quel foutage de gueule ! Ce n'est qu'un exemple, il y en a des milliards, ce serait amusant d'en entamer la liste !

de plus, quand on est ados, ben on se rend compte de la tristesse habitant le travail (la france est le pays consommant le plus d'anti depresseurs au monde parait il et se situe en 3 ème position concernant la conso d'alcool desolée, je sais plus les sources) on nous fait croire qu'il faut pourtant en trouver, alors qu'il y en a de moins en moins ! c'est un comble, il faudrait se casser le cul pour vivre une vie de deprime !

là j'ai l'impression que tu racontes ma vie .


Oui tu vois pendant toute ton enfance des gens qui font la geule,te dire que la vie est dure etc etc,qu'il faut allez a l'ecole,travailler etc.

Tout ça pour finir comme eux?? ben autant se flinguer alors!!


Pour les jeunes ben disons qu'ils suivent l'exemple de leur parents,je pense.(tout en etant quand meme plus lucide et moins conditionnés)

Les parents se foutent de la planete ou ils vivent.

En plus,les ados se rendent copmpte qu'on s'est foutu d'eux toute leur vie.

Donc ils essayent de s'echapper en fumant.Se racroche a de petits plaisirs.(comme la plupart des gens moi compris).






Ah sur,mes prof,je me rapellent ,qu'eux arrivaient tout le temps en retard par contre si toi tu arrive en retard...Enfin ça depend des prof mais bon,on voit clairement la hiérarchie...

De la meme maniere,je n'ai jamaius compris pkoi les eleves se faisaient tutoyer alors qu'ils vouvoient leur prof.

Pour moi ,le prinipe du vovoyement est deja une connerie(en anglai il n'y a pas ce probleme) mais en plus quand u en a un qui tutoie et l'autre qui vovoie c'est pire

#50 llalllal

llalllal
  • Localisation:Thonon
  • Intérêts:J'ai l'impression que plus rien depuis quelques années...

Posté 03 novembre 2005 - 22:08

A miette :

Ben merde alors, qu'est-ce-que tu fais de notre révolution. On note quand même que avant y'avait les rois et après y'a plus, ce qu'il y a dans la bouteille a radicalement changé je pense...
Par contre, je ne saurai dire pour mai 68 (qui n'est quand même pas une révolution), ce qu'il y avait avant, ce qu'il y a eu après, si ça a vraiment changé la société ou simplement la vie des étudiant. Moi, je pense toujours à la pillule et que tout le monde est brother pour cette période, mais pour le reste... Faudrait que je demande à un collègue d'hisoite géo, mais ça durerait trop longtemps.

Et l'histoire, de toute façon, elle avance pas doucement, ou alors ce n'est qu'une anectode, il faut des chocs, que ce soit dans les mots ou dans les actions...


A Lila :

Merci



A moimaime :

Toi, t'as du fumer pas mal, tu continues peut-être encore, moi j'ai arrêté le toch vers 24 ans, ça rend heureux mais mou, et la molesse pour la vie de tout les jours.

Le problème, c'est quand tu parles de tutoiement, là je t'arrête tout de suite, pour faire en sorte que l'ambiance de la classe soit orientée boulot plutôt que discussion stérile autour de tout et de rien, le vouvoiement est nécéssaire. D'accord, tu peux te faire tutoyer par tes élèves, mais pour les gamins, ça veut dire "ce prof est mon copain", on va pouvoir parler avec lui de toutes les conneries, dont on parle avec les potes.

Ok, merveilleux, les cours sont détendus, on rigoles, on passe l'année. A la fin de l'année, si on demande à un gamin comment était le prof "ouha, trop cool, vas y comme y saoulait trop pas", et si on lui demande s'il a appris quelque chose "heu, non pourquoi". Et le problème, c'est que nous les profs, on est là pour leur apporter un semblant de savoir, quelque chose qui puisse faire qu'il développent un esprit critique, mais dans le bon sens, avec des arguments... Mais bon, tant qu'on est pas prof devant des gamins, on peut pas piger le truc, s'il n'y a pas un semblant d'autorité, ne serait que pour un débat dans la classe, afin que tout le monde parle, tout par en couilles.

Moi, j'essaie de faire passer "l'état enfoiré", et "faites gaffe à votre planète", mais déja ça, je devrais pas. Si on parle de taxes, je leur dit que plus de la moitié de ce qu'ils mettent dans leur réservoir c'est pour l'état, sans en dire plus, et c'est de suite "la révolution", et dans l'autre sens, si je vois un gamin qui a mis 2 mots sur sa feuille et qui l'a met à la poubelle je l'engueule d'abord et je lui explique ensuite, que les arbres, le gaspillage etc...

Et pour finir, un maximum de gamins demande cette autorité (j'ai pas dit le fouet...), parce que pour se construire, ils ont besoin de repères et dans notre société les repères y'en a plus. Je devrai bientôt modifier mes fiches de renseignements de début d'année, ce ne sera plus :"avec qui ta maman est mariée" mais "de qui ta maman a-t-elle divorcé".
Le divorce, c'est surement merveilleux, mais c'est devenu trop facile, on pond les mômes, on s'aperçois que j'aime les western et elle la science fiction et on divorce, on cherche pas le dialogue rien, et pour les gamins, c'est le cataclysme, mais les parents s'en foutent et après on doit faire psycho en réunion parce qu'il ne tiennent plus leur enfants, il ne savent plus quoi faire...
C'est valable pour les profs, je ne compte pas le nombre de collègue femme (beaucoup de femme dans l'éducation nationale) avec de très jeunes mômes qui ont divorcé, très supérieur aux personnes mariés.

Bon, j'arrête là, parce que sinon ça va prendre des pages.

#51 _Goéland_

_Goéland_

Posté 03 novembre 2005 - 22:26

Qu'est ce que tu fais de notre révolution


Ha la la , les profs ... Tu dis NOTRE révolution ? :ptdrasrpt2: Celle conduite par la bourgeoisie pour la bourgeoisie ? Ces mêmes bourgeois qui se sont empressés quelquetemps plus tard de rajouter une particule à leur nom parceque ça faisait plus chic ?

#52 _Yvan_

_Yvan_

Posté 04 novembre 2005 - 03:01

.
Par contre, je ne saurai dire pour mai 68 (qui n'est quand même pas une révolution), ce qu'il y avait avant, ce qu'il y a eu après, si ça a vraiment changé la société ou simplement la vie des étudiant. Moi, je pense toujours à la pillule et que tout le monde est brother pour cette période, mais pour le reste... Faudrait que je demande à un collègue d'hisoite géo, mais ça durerait trop longtemps.

pour goéland, c'est plutôt la révolution de la noblesse....

mai 68
sous les pavés....la plage....

mai 2005
sous la plage....le goudron...

tu vois j'avais 18 ans en 1968, et depuis......."changer de métier quand on est prof? ", c'est une question que je ne me suis jamais posée, j'ai changé, j'ai tout le temps changé....le mouvement, la vie, apprendre le changement, s'adapter, "surfer" en haut de la vague, laisser simplement la vie s'écouler, ne pas chercher à tout prix la sécurité etc.....etc....

#53 Miette

Miette

    Terrienne en période d'essai

  • Membres
  • 1174 messages
  • Localisation:vaucluse eheh

Posté 04 novembre 2005 - 03:28

ben ça fait plaisir un 68tard qui a pas une vie de gentils bourgeois rebelle ! :nonnonnon:

sinon, llallal tas l'air tout plein de noeuds que le quotidien a aidé à enchainer !

merde alors llallal !

oui je peux croire qu'il faille couper des têtes pour changer les choses, oui je peux croire bcp de choses, surement autant qu'il en existe si j'en avait le temps...

et le fait que ce soit pas possible que je vois tout cela (brad pitt a pas sucé mon sens : conf le film entretien avec un vampire) et ben ça me demande de faire des choix.
et le mien est fait : je veux pas couper des têtes pour que les choses changent.
voilà ce que je pense en partie de notre revolution.

d'autant que la société actuelle nous montre que le problème a été seulement déplacer le pouvoir et la domination est passé des royalistes aux bourgeoi ben mazette quelle affaire !

si nous fonctionnions comme des lions, notre place sur la terre serait plus equilibrée et moins lunatique sur fond de destruction constante non ?

ça se sents fort que t'es mal dans ton taf llallal.
changes.
tu te fais du mal à toi et aux gosses.
que tu changes de comportements, de taf, les deux, peu importe mais change, et dis toi que t'es pas tout seul à avoir super mal en dedans et à croire que personne te comprends ou que tu as plus raison ou moins tord enfin tout ça quoi...

ça se voit pas toujours sur le coup ça mais.... :ptdrasrpt2: c'est comme les fées té ! :biglol:

#54 llalllal

llalllal
  • Localisation:Thonon
  • Intérêts:J'ai l'impression que plus rien depuis quelques années...

Posté 04 novembre 2005 - 15:15

A Goeland

D'abord je dis notre révolution, parce 1789, ça c'est passé une fois, chez nous. Et quand même les 100 aines de lois, l'assemblée, le droit de vote, le commencement de discussion parmis des gens élus pour faire fonctionner la France, les hommes qui naissent libre et égaux, etc...tu peux pas dire que ça n'influence pas ta vie de tout les jours !!!


A miette :

Euh, 68tard, à 2 mois sur les barricades, je crois pas que mes parents ont essayé de me mettre le pied à l'étrier si tôt...

Sinon, que je me fasse mal, ça c'est tout à fait possible, mais que je fasse mal aux gosses, c'est un autre problème, car quand je suis prof, je laisse mes problèmes au vestiaire, et ça fait 12 ans que le contact marche nickel avec les mômes. Il est tout à fait possible dans le professorat et ailleurs de faire impeccablement son job, même si on aime pas celui-ci. Sur les x millions de personnes qui bosses en France, à coup sûr qu'on doit se situer au dessus des 50% pour ceux qui n'aiment pas ce qu'il font.

Entre ceux qui font pour l'argent, ceux qui se sont trompés de voie, ceux qui se rendent compte que c'est plus ça, ceux qui peuvent pas faire autrement parce que c'est du boulot et y'en a besoin... Y'a une caissière au super marché du coin, qui m'offre toujours un immense bonjour et un lumineux sourire (ce qui suffirait à mettre en forme pour une bonne partie de la journée), cette personne, on a envie de la voir plutôt qu'une autre qui fait la gueule, et elle fait surement du bien à beaucoup. Pourtant, je doute qu'elle ait fait ce job par conviction et qu'elle ne veuille pas en changer...

Au fait, t'as décidé de rester ou de repartir (terrienne en période d'essai)...*


*Je sais, ça n'a rien à voir, mais je viens de remarquer ça sur ton profil

#55 llalllal

llalllal
  • Localisation:Thonon
  • Intérêts:J'ai l'impression que plus rien depuis quelques années...

Posté 04 novembre 2005 - 15:23

J'oubliais (a miette biensur)


J'ai bien peur que hélas, toute l'histoire de l'humanité apporte de l'eau à mon moulin, pour ce qui est du coupage de tête pour faire avancer les choses, c'est surement pas la bonne façon de faire, mais les hommes n'utilisent que celle-là et depuis le début.

Cite moi un truc pacifique qui ait fait bouger le cocotier, mais autre chose que la marche des millions de personnes dans le monde entier, pour dire à Bush d'arrêter ses conneries, parce que cela ne l'a pas fait bouger d'un pouce...

#56 _Yvan_

_Yvan_

Posté 04 novembre 2005 - 15:29

Eh, bien mon cher professeur, il y a eu Gandhi, luther King, Thoreau et d'autres.....c'est vrai qu'aujourd'hui c'est Mou......

#57 _Goéland_

_Goéland_

Posté 04 novembre 2005 - 15:34

Et quand même les centaines de lois , l'assemblée , le droit de vote ...


Ah si tu pars là dessus on n'a pas fini de se chamailler ... :ptdrasrpt2:

La révolution c'est aussi le massacre des chouans , la guillotine pour les fédéralistes , le pouvoir confisqué par les jacobins , .... , et prés de 220 ans plus tard , des pleines pages dans les journaux pour la famille de Monaco , la reine d ' Angleterre et les problèmes sentimentaux de son fils ... Et puis bien sur , je te parle pas des De ceci ou des De cela qui nous gouvernent ...

Mystification que cette révolution .

#58 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 04 novembre 2005 - 16:38

Et pour finir, un maximum de gamins demande cette autorité (j'ai pas dit le fouet...), parce que pour se construire, ils ont besoin de repères et dans notre société les repères y'en a plus.



:ptdrasrpt2:


Merci de dire ça !


C'est aussi ma conviction, et trop de gens qui n'ont pas vécu cette réalité croient et essaient de faire croire aux autre le contraire.
Cette incompréhension contribue à mon avis au fameux "malaise" enseignant en France.

- Des parents qui abdiquent de leurs responsabilités mais se permettent de critiquer le travail des profs et de leur en demander toujours plus.
- L'état populiste qui charge toujours plus les enseignants pour aller dans le sens de leur électorat.
- Une façon de vivre tellement facile aujourd'hui qu'elle contribue à fabriquer des branlouzes qui revendiquent la liberté de faire ce qu'ils veulent, alors que leur réalité est qu'ils ne font rien du tout et se laissent gaver par une société qu'ils prétendent rejeter, en cultivant assidûment le poil qu'ils ont au creux de la main.
- Faire croire que la vie n'est pas forcément un combat, alors que c'est la pure réalité pour chacun d'entre nous, y compris pour ceux qui prétendent le contraire !
- Faire croire qu'on peut tout avoir sans effort, qu'il suffit de savoir mal chanter et d'avoir une belle gueule pour être heureux; même si ça n'est la réalité que pour un milliardième de l'humanité.


Tous ces paradoxes font péter pas mal de câbles à pas mal de monde, notamment les plus sensés.

L'essentiel n'est pas de trouver un remède pour éviter ton malaise, l'essentiel est d'avoir ouvert les yeux sur l'existence de ce malaise : le plus dur est fait !
La philosophie personnelle que tu es en train de te construire (grâce à toutes ces conversations et ces relations) te permettra de comprendre que le bonheur vient de l'intérieur.
Se trouver, savoir qui tu es vraiment: c'est la clé universelle pour être heureux.


Construire ta vie autour de ta personne est radicalement différent d'essayer de conformer ta personne à une vie qui t'es inadaptée, non ?


Par conséquent, trouve déjà la personne que tu es réellement, et tout se mettra en place naturellement...

#59 Miette

Miette

    Terrienne en période d'essai

  • Membres
  • 1174 messages
  • Localisation:vaucluse eheh

Posté 04 novembre 2005 - 17:12

llallal moi pour ce qui est de l'histoire de laisser ses probs au vestiaire, ça c'est vraiment un truc auquel je ne crois pas et fait encore partie d'un mouvement général encore une fois bien exprimé par des petites phrases dont tout le monde semble s'être persuadé genre : "laisser ses probs au vestiaire" ; "il a la vie professionnelle et la vie familiale".
certes, s'en est devenu des faits mais je serais curieuse que tu m'explique comment ça marche. Tu as été conçu avec le bouton "éjection problèmes" ?
ce que je me suis dit en faisant ça c'est que je refusais d'y penser, mais les problèmes y sont toujours là, et si ces problèmes on passe son temps à "les mettre au vestiaire" ben ça pourri.
en plus, tu ne dois pas croire à aucune sorte d'energie.
quand on est pas bien on l'emane. les autres le perçoivent.

après justement ça donne des vies où on se force de ne pas changer, parce qu'on a abandonné l'energie du vestiaire.
et puis après on se trouve des excuses pour pas le faire, elle peuvent être variées à l'infini mais c'est souvent "je peux pas j'ai des enfants" "je peux pas lâcher mon taf".
alors que tout est possible.

attention je dis pas que c'est facile ! qu'il y a des faits, des circonstances, des situations qui complexifient ce genre d'innitiatives (je pense à un proche très dépendant avec des handicapes par exemples ou être soit même handicapé).

Au fait, t'as décidé de rester ou de repartir (terrienne en période d'essai)...*


on est tous des terriens en periode d'essai, à moins que l'education nationale t'es rendu immortel ! :ptdrasrpt2: ROOooo (bon hé boutade hein)

sinon pour le truc pacifique, je ne vais pas te donner de personne emblématique. pour moi le pacifisme le plus efficace c'est celui qui se batit et se consolide au quotidien et ça peut prendre plusieurs générations (alors c'est pas avec des contrats de dieu du pays pendant 5 ans que... bon bref)
la permaculture, l'energie tirées des broussailles de jean pain, la maison des babayaga à montreuil, summerhill, la famille baronnet, les squateurs d'arbres, les potagers, les vélos, les wooffers, la maison des enfants en ardèche, ce professeur malien qui avait une classe de 120 enfants et qui parcourait encore la savane pour demander aux parents de laisser leurs enfants venir ne serait ce que quelques heures, des inventions, des decouvertes, des actions, des regroupements pacifiques qui font avancer les choses y'en a plein, kokopelli, et qui permettent que la terre ne soit pas qu'n vaste champs de bataille y'en a un paquet.
mais ils passent jamais à la TV

après pour avoir un regard critique envers ce qu'à réellement changé la révolution je ne connais pas assez bien pour le faire en fait... et puis c'est un autre sujet on va se faire gronder par ecliptux après :nonnonnon:

#60 moimaime

moimaime
  • Localisation:france

Posté 04 novembre 2005 - 18:44

Toi, t'as du fumer pas mal, tu continues peut-être encore, moi j'ai arrêté le toch vers 24 ans, ça rend heureux mais mou, et la molesse pour la vie de tout les jours.

Le problème, c'est quand tu parles de tutoiement, là je t'arrête tout de suite, pour faire en sorte que l'ambiance de la classe soit orientée boulot plutôt que discussion stérile autour de tout et de rien, le vouvoiement est nécéssaire.

Je n'ai jamais rien fumé de ma vie.


Le vouvoyement mais alors dans les deux sens.

Ou mieux,comme en anglais,le vouvoyement n'existe pas.