Aller au contenu


Photo

La France en Action et Jean Marc Governatori


  • Veuillez vous connecter pour répondre
379 réponses à ce sujet

#21 chico

chico

    né pour survivre

  • Membres
  • 368 messages
  • Localisation:la boule

Posté 24 novembre 2005 - 15:16

Excellent l'article du monde, avec celui de Goéland sur un autre post ça en fait deux où je me régale, quand l'analyse s'inspire de la réalité...merci !

Il semble qu'en fait la société décrite dans l'article soit exactement à l'image de ce forum, beaucoup de gens qui ont des points de vue fondés(certains parfois plus étayés que d'autres), qui ne souhaitent que le bien de tous, mais qui ont chacun leur vision de la solution pour que l'ensemble s'en sorte...

...pendant ce temps, les inégalités (excellent le Maurin!) s'accroissent et j'en suis à croire que la seule perspective fédératrice qui pointe à l'horizon soit l'alignement par le bas !
volontaire(décroissance) /ou pas (touche pas mes acquis!!!)

Forcer à partager le gateau c'est quand même plus facile que de garantir une grosse part pour tous, à moins de tomber dans la "promesse électorale"

ça sert peut-être à ça l'europe (diluez 5 "riches" dans 20 "pauvres" et agitez pendant deux générations) ?

#22 krollkop

krollkop

    En concertation syndicale concernant la grève de post

  • Membres
  • 413 messages
  • Localisation:Belgique/België en sursis

Posté 24 novembre 2005 - 15:34

avec celui de Goéland

Il est ou ?

#23 _Petrone_

_Petrone_

Posté 24 novembre 2005 - 18:02

Petrone

Soit dit en passant , y a t'il aujourd'hui un parti politique qui ne soit pas attrape gogo tel que tu le définis?


Ahlala , c'est bien le problème justement , c'est qu'il n'y en a pas . ;)

Aucun parti ne prends le risque d'exposer la situation de ce pays telle qu'elle est , il serait accusé de vouloir faire paniquer les gens . Alors tous font dans la pub , du " laves plus blanc " de chez Le Pen au " ici on rase gratis " de chez Besancenot ....

A leur décharge, je citerais quand même Corinne Lepage qui lors du "rendez-vous des politiques" (Vendredi - France Culture - 19h30) avait évoqué la nécessité d'inverser la tendance de désertification des campagnes pour espérer faire face à la crise écologique et sociale de notre monde moderne.
Le "retour à la terre" évoqué sur une émission politique grand public, faut quand même le faire... ;)

Voir son blog aussi où les choses sont souvent dites sans détour.

Sinon, j'avais entendu une réponse de Montebourg à une question sur la décroissance lors d'un meeting. Il avait dit quelque chose du genre "un jour, il faudra faire prendre conscience aux gens qu'ils ne peuvent pas partir en vacances au bout du monde, prendre leur voiture à tout va, etc..."
La remise en cause du sacro-saint pouvoir d'achat du consommateur auprès de ses grands défenseurs, c'est déjà un premier pas...

A mon avis, pas mal d' hommes politiques sont plus ou moins conscients mais ils n'osent rien dire trop ouvertement pour rester en phase avec leur électorat et leur collègues. La démocratie représentative a développé à un art inégalé du mimétisme des masses. ;)

#24 Miguel

Miguel
  • Genre: Homme
  • Localisation:Ardennes plus pour longtemps
  • Intérêts:décroissance
    autonomie
    l'avenir de mes enfants

Posté 24 novembre 2005 - 18:43

Mon manque de connaissance m'oblige souvent à me taire et à écouter béatement les autres. ;)
Des questions me brulent les lèvres et je vous les présente ici dans ce topique car je pense qu'elles y ont leurs places :
1) C'est quoi une république ? ;)
2) On en est à la combien ? ;)
3) Comment fait-on pour en changer ? ;)

#25 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 24 novembre 2005 - 18:59

A mon avis, pas mal d' hommes politiques sont plus ou moins conscients mais ils n'osent rien dire trop ouvertement pour rester en phase avec leur électorat et leur collègues.

Je ne crois pas que ce soit de l'electorat qu'ils aient le plus peur... de la nouveauté dans le discours est ce que réclame la majorité des électeurs.
Par contre, des collègues et surtout du lobby industriel et médiatique, qui fait et défait les politiciens et les parties politiques.
Ce sont les industriels qui financent majoritairement les partis et les hommes... un mot de trop, un idée qui pourraient égratigner les bénéfices de ces gens, et hop !! des tunes en moins... ça fonctionne de la meme façon dans les médias : l'industrie fait pression sur tous les médias (au sens le plus large possible) en utilisant les budgets pubs : le premier qui parle d'un truc qui déplait aux industriels, et hop ! des millions de campagne de pub supprimés... (voir le cas extrème du livre de Jacquiau)...
Les industriels dictent aux politiciens et aux médias ce qu'il faut dire, et ont meme fini par trouver plus facile : ils rachètent les médias... Libé vient de vendre 37 % de son capital à un Rotshild ( ;) )... la famille Dassault détient un nombre incroyable de publications, un labo pharma est en train de racheter un éditeur de livres "alternatif", etc...

Le politicien qui a le malheur de dire le truc qu'il ne faut pas se fera étouffer par son propre parti qui tremble à l'idée de perdre ses généreux donateurs...

Corinne Lepage est atypique... mais comme pour l'instant elle sert d'alibi à la droite, elle n'a pas de problème... pour l'instant...

#26 RogerDub

RogerDub

    BluesyRockFolkeux

  • Membres
  • 188 messages
  • Localisation:Bayonne

Posté 24 novembre 2005 - 19:01

1) C'est quoi une république ?

C'est une structure pyramydale de pouvoir. Un environnement tres propice à des échanges heurtés plutôt qu'harmonieux, à l'exploitation et à la manipulation du bas par le haut.

2) On en est à la combien ?

C'est multimillénaire comme forme d'organisation. En France, je ne saurais dire, depuis la première... En tous cas pas 5 ! En plus on s'en fout, la politique est mondiale.
Ar contre, dans une forme d'organisation sociale, qu'on l'apelle république ou stroumpherie, plus on est nombreux, plus augmente le risque que les vieux démons surgissent : j'te prête cela, j'te pique cela en échange, et j'te mets un p'tit coup de massue sur la tête parce que j'ai pas envie de discuter et qu'en plus j'en ai une plus grosse.

3) Comment fait-on pour en changer ? 5-siffle.gif

MA foi, peut être en oubliant la structure pyramydale et en étant le moins nombreux possible ?

Modifié par RogerDub, 24 novembre 2005 - 19:12 .


#27 _Petrone_

_Petrone_

Posté 24 novembre 2005 - 19:03

Bonne question ;)

Voici mes propositions de réponses :

1/ Si on en croit le petit Robert, la république est une forme de gouvernement [nldr : d'organisation de la chose publique (res publica)] où le pouvoir et la puissance ne sont pas détenus par un seul et dans lequel la charge de chef de l'état n'est pas héréditaire.

NB : Une république n'est pas nécessairement démocratique (cf. la république athénienne où seuls les citoyens comptaient ou l'ancienne république de Venise emmenée par des familles d'oligarques)

2/ En France, c'est la 5ème. La république est définie par la constitution (ensemble des textes de références qui précisent justement les fondements de l'organisation de la chose publique : partage des pouvoirs, droits fondamentaux du citoyen).

3/ Il faut faire adopter par ceux dont émanent le pouvoir (normalement le peuple des citoyens en démocratie) ou par leurs représentants "légitimes" la nouvelle constitution définissant la nouvelle république. En France, je ne connais pas les modalités exactes en cas de transitions "douces" : vote du parlement ? assemblée constituante ? D'un point de vue purement politique (et non légale), on pourra chercher la légitimité d'une nouvelle constitution par référendum comme je crois ça avait été le cas de De Gaulle pour la 5ème ?

Modifié par Petrone, 24 novembre 2005 - 19:07 .


#28 _Goéland_

_Goéland_

Posté 24 novembre 2005 - 19:08

Miguel

C 'est quoi une république?


Une république c'est un bidule qui le 24 juin 1793 écrit çà :

Tous les hommes sont égaux par la nature et devant la loi ( article 2 de la constitution du 24 juin 1793)


Et qui dans le même temps massacre des dizaines de milliers d'hommes , de femmes , d'enfants en Vendée .

Des dizaines de milliers de paysans en Bretagne et ailleurs .

Fait tourner à plein régime la machine à couper des têtes de ceux qui marchent pas au pas .

Modifié par Goéland, 24 novembre 2005 - 19:08 .


#29 _Petrone_

_Petrone_

Posté 24 novembre 2005 - 19:21

RogerDub et Goëland, vous êtes vraiment impayables ;) ;) ;)

#30 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1 212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 24 novembre 2005 - 20:50

Ben voilà, je trouve qu'on s'approche du vrai problème, qui est plus profond que celui des gens qui sont sensés nous représenter, puisqu'il s'agit de se demander s'il FAUT être représentés.

En effet, la démocratie à la Française, telle que Charlot TroisGaulles l'a pondue (chiée ?) consiste à trouver un dénominateur commun à X dizaines de millions de franchouillards.
Ce dénominateur commun, c'est le président de la république, et c'est lui qui forme un gouvernement.
Ce gars est élu généralement par seulement 20% des gens qui ont bien voulu voter, le deuxième tour ne servant pour les 80 autres % qu'à leur laisser le choix entre ce qu'ils n'aiment pas et ce qu'ils ne détestent pas.


C'est complètement débile ! :euh:


C'est pour cette raison que les gouvernements se succèdent, basculant un coup à gauche, un coup à droite (parfois les deux avec les cohabitations) comme le rafiot craquant qu'est la république; on ne PEUT pas se satisfaire d'une gestion manichéenne comme on nous la présente aujourd'hui, soit c'est tout rose (voire rouge) on met les patrons sur le bûcher et on fout le fric par les fenêtres, soit c'est tout bleu et on fouette les employés pendant que les gros deviennent encore plus gros ! :D

La vie est faite d'équilibre, et on ne peut trouver l'harmonie que par des décisions équilibrées, et les systèmes politiques qui se succèdent ne le permettent pas.


Le seul semblant de démocratie qui pourrait (ça reste un potentiel, pas un fait avéré) exister est la partie législative; mais l'assemblée n'est même pas constituée à la proportionnelle !!!!

Quand bien même elle le fût, on a le droit de se poser la VRAIE question que vous avez soulevée: la représentation est-elle nécessaire ???


Dans un de mes bouquins d'anticipation préférés, la démocratie d'une société future se fait en "live" grâce à une interconnexion des personnes (c'est un truc compliqué, je pourrais vous expliquer mais ça prendrait des plombes :nonnonnon: ), la vitesse du procédé permet alors de conduire des débats avec TOUS les électeurs et de trouver réponse en un temps record.

La démocratie absolue quoi...

Ce bouquin date de 1984, et son auteur n'avait sans doute pas imaginé que cette société serait en train de naître dès les années 2000 (l'histoire se passe au 28 ème siècle je crois) grâce à Internet.

Que faisons nous actuellement, sinon mener un débat politique entre gens distants ?

Où est la limite ? ;)


Le sacrosaint pognon transite aujourd'hui par deux trois codes qui permettent d'acheter le dernier slip de chez Diorcel, le single de Loananifer, un paquet de purée de mousline livrée le lendemain, voire même d'acheter des impôts (si si je vous jure !); je ne vois donc aucune raison de ne pas recourir à un référendum systématique par Internet (même pour ceux qui n'ont pas de PC, suffirait alors d'en installer dans les mairies).


Les vraies limites à la démocratie sont celles que lui accordent les dirigeants de ce monde qui sont bien contents d'avoir confisqué le pouvoir au peuple.

#31 diable moelleux

diable moelleux

    En transition douce...

  • Membres
  • 228 messages
  • Localisation:Près d'Evry (91)

Posté 24 novembre 2005 - 22:29

Diable,

Je vois une totale contradiction entre ton post et ta signature ?

Pas vraiment, le site n'est relié à aucun parti, c'est plutôt une initiative citoyenne indépendante... [et d'ailleurs suite à une boulette technique, elle est morte l'initiative, je vais pouvoir changer ma signature]

D'ailleurs en "décroissant" tout seuls, je ne dis pas qu'il ne faut pas garder un oeil sur nos politiques.


Euhmm j'ai beaucoup à écrire d'après tout ce que je lis là, mais ce soir c'est un peu trop tard, je suis debout tôt demain. J'ai diablement hâte de repasser sur onpeutlefaire pour y aller de mes élucubrations !

Bonne nuit à tous ! :nonnonnon:

Modifié par diable moelleux, 24 novembre 2005 - 22:33 .


#32 _Petrone_

_Petrone_

Posté 24 novembre 2005 - 23:21

La vie est faite d'équilibre, et on ne peut trouver l'harmonie que par des décisions équilibrées, et les systèmes politiques qui se succèdent ne le permettent pas.

Dans la situation actuelle, je parlerais plutôt d'inertie. Or, c'est cette inertie (qui nous mène peut-être dans le mur) qu'il faut justement briser. Plus vraiment question de maintenir de l'équilibre puisque cet équilibre nous mène dans l'impasse!

Ben voilà, je trouve qu'on s'approche du vrai problème, qui est plus profond que celui des gens qui sont sensés nous représenter, puisqu'il s'agit de se demander s'il FAUT être représentés.

Pour donner ses derniers coup de boutoir à la république de Weimar, il me semble qu'Hitler fit un large usage de l'appel direct au peuple, le référendum. Ca n'a visiblement réglé aucun problème, loin s'en faut.
Par conséquent, la démocratie directe, ça n'est certainement pas la panacée. C'est une option parmi d'autres, comme celle de la représentation ou de la délégation. Il faut choisir suivant les époques, les histoires et les problèmes posés : tout l'art du politique.

En France, il y a certainement une crise de la représentation mais la classe politique est-elle seule responsable ? (Après tout, en théorie, nous pouvons choisir nos représentants).
N'est-elle pas le symptôme d'un mal français plus profond ?

#33 chico

chico

    né pour survivre

  • Membres
  • 368 messages
  • Localisation:la boule

Posté 25 novembre 2005 - 01:17

avec celui de Goéland

Il est ou ?

là : http://www.onpeutlef...pic.php?p=59981
souviens-toi, c'est un topic où tu préconises au final de priver de cadeaux de noël les racaillons qui crament les bagnoles de leur voisin :nonnonnon: fais gaffe, tu te radicalises :D
décidément le père noël quelle ordure !!!

ceci dit j'adore l'analyse d'Eric Maurin et celle là :

C'est pour cette raison que les gouvernements se succèdent, basculant un coup à gauche, un coup à droite (parfois les deux avec les cohabitations) comme le rafiot craquant qu'est la république; on ne PEUT pas se satisfaire d'une gestion manichéenne comme on nous la présente aujourd'hui, soit c'est tout rose (voire rouge) on met les patrons sur le bûcher et on fout le fric par les fenêtres, soit c'est tout bleu et on fouette les employés pendant que les gros deviennent encore plus gros !

moi j'avais l'impression d'une bagnole qui en tanguant de la sorte finirai bien dans le fossé....

Modifié par chico, 25 novembre 2005 - 01:33 .


#34 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 13 juin 2006 - 17:24

J'entendais parler de La France en Action depuis plusieurs mois à droite et à gauche (dont ici ;) ).
Pour tout vous avouer, la Politique ne m'a jamais transcendé tant les magouilles sont les mêmes à droite ou à gauche. Je me suis tjrs efforcé d'aller voter car je pense que c'est quelque chose d'important.
Mais j'ai rarement voté avec conviction.

Donc à force d'entendre parler de ce nouveau mouvement, j'ai été jeter un oeil sur leur site.
Franchement ce jour là, je n'ai pas été convaincu : la photo du président du mouvement n'est pas top top, et son patronyme m'a carrément refroidi !!! Faut dire que Governatori, pour quelqu'un qui aspire à devenir Président de la France, ou tout au moins à s'investir notablement dans l'appareil législatif français, ça a de quoi marquer !
Bref, je ne suis pas sorti convaincu de cette première approche.

Puis par hasard, Jean Marc Governatori passait justement près de chez moi donner une conférence. Je décide d'y aller, histoire de me faire ma propre idée du bonhomme.
Et là surprise : je découvre un mec humain. Ca peut paraître futile, mais vous trouvez qu'ils sont humains des mecs comme Donnedieu de Vabre ou Sarkozy ? Moi non.
Bref... pendant une petite heure il a présenté son mouvement à la petite trentaine de personnes présentes, avec beaucoup de cohérence et d'humanité.

En fait c'est plus que cela : vous connaissez mes deux sites ? Et bien imaginez-vous que les idées qu'ils véhicules : lutte contre la mondialisation aveugle, relocalisation des ressources, la "vraie" écologie, pas celle des mots, la tolérance de toutes les différences et alternatives, que se soit au niveau de la santé, de l'éducation, de l'agriculture et j'en passe... bref que toutes ces choses dont vous êtes déjà sensibilisés, trouve l'écho à 98% dans un nouveau mouvement fédérateur.
Vous feriez quoi vous, si les objectifs d'un tel parti politique correspondait à 98% de vos croyances et vos idéaux ?

Car il s'agit en effet de Politique, dans le sens noble du terme : tout ce qui est relatif à l'organisation et à la gestion de notre société.
Je sais que bcp ici (et ailleurs) ont une sale image de la politique, au point d'en faire un rejet total.
Pourtant, il peut être intéressant de rester ouvert à ce genre d'alternatives, car si on ne les soutiens pas activement, nous n'aurons au final que la possibilité de choisir entre la peste ou le choléra.

Alors certains ici pourront me rétorquer que je ne suis pas cohérent avec l'éditorial d'OPLF, qui dit que :

La façon la plus efficace de combattre un système qui ne nous convient plus n'est pas de lutter contre lui mais de s'en désintéresser et de ne plus l'alimenter...

J'assume mes contradictions car au final, je crois davantage en cette phrase :

]Il existe mille manières d'agir, et une seule de ne rien faire.

Et la politique, si elle fait bien son boulot, peut être une voie intéressante à explorer.
Et on ne saura jamais si elle est bonne si on ne la prends pas :D

J'ai aussi rencontré il y a quelques mois Pierre Rabhi. La question sur son éventuelle candidature en 2007 lui avait été posée, et il avait répondu qu'il n'en était pas encore là.
J'ai récemment appris que Pierre Rabhi offrait tout son soutient à Jean Marc Governatori.
Cette nouvelle importante ne me surprends guère finalement, car je ne crois pas que la politique pure et dure soit son dada.
Et c'est aussi un gage de confiance non négligeable.

Tant que j'y suis, je vous mets à dispo une courte interview (10min et 6Mo) de Governatori qui était invité sur une chaine cablée. Michel Rocard est aussi présent et lui pose quelques questions.

Donc pour finir, j'invite sincèrement ceux qui doutent de Jean Marc Governatori et de La France en Action, à aller le rencontrer la prochaine fois qu'il passera près de chez vous. Vous pourrez lui poser directement les questions qui vous tiennent à coeur et juger par vous même :cogite:

Modifié par EcliptuX, 13 juin 2006 - 17:25 .


#35 pastourelle

pastourelle

Posté 08 aot 2006 - 13:04

Topic combiné. Merci d'utiliser la fonction RECHERCHE avant de créer un nouveau topic

www.lafranceenaction.com

Voici un nouveau venu dans le paysage politique national.
Entendu à la radio ce jour, allez jeter un coup d'oeil sur le site internet.
Peut-être une bouffée d'oxygène pour une partie des internautes de OPLF.
Pourquoi pas une bonne thérapie pour lutter contre l'amnésie générale des français devant le bulletin de vote et la reconduction en alternance des "partis mammouths" et leurs représentants carriéristes et sans imagination.
Tout cela se discute bien sur. D'ailleurs je n'ai pas fini d'éplucher leurs propositions.

Bonne lecture.
Lionel

#36 EcliptuX

EcliptuX
  • Genre: Homme
  • Localisation:sur Terre
  • Intérêts:la Vie et les gens :)

Posté 16 aot 2006 - 14:09

Jean Marc Governatori est passé la semaine dernière sur RMC. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, vous pouvez découvrir l'interview ici

#37 _sicnarfa_

_sicnarfa_

Posté 16 aot 2006 - 18:22

Tout le monde est d'accord pour préserver la nature ...tout le monde est d'accord pour que les vieux soient traités avec respect ....tout le monde est d'accord pour les millions d'enfants qui meurent de faim puissent manger à leur faim ....tout le monde est d'accord pour que l'on apprenne à nos enfant les valeurs humaines ...tout le monde est d'accord pour manger des produits bios etc , etc....

Le jour ou un homme politique proposera cela et qu'il ajoutera :

Pour réaliser cela il va falloir changer en profondeur nos habitudes , renoncer à de nombreux priviléges , accepter des sacrifices.....je ne parle pas des autres , mais de chacun d'entre nous .

Alors peut-être que je pourrais envisager de voter pour lui .

Pour l'instant je ne vois qu'un homme qui fait de la politique...c'est un peu l'évolution normal pour un chef d'entreprise qui a réussi .

Il me fait un peu penser à Bernard Tapie (il me semble que lui aussi a fait dans l'écologie ...n'a t'il pas était propriétaire de "la vie claire").

De plus certains propos , qui passent peut être inaperçus , trahissent une conception de la notion de liberté individuelle qui est complêtement antagonisme à la mienne , et qui témoigne de ses attaches aux valeurs qui ont conduit notre monde à la ruine .

#38 _Petrone_

_Petrone_

Posté 16 aot 2006 - 22:44

Pour l'instant je ne vois qu'un homme qui fait de la politique...c'est un peu l'évolution normal pour un chef d'entreprise qui a réussi .

En effet, sur cette interview donnée à RMC, c'est ce qui peut transparaître. ;)

Ce gars de toute façon n'est pas un orateur naturel et il semble souvent tendu lors de ces interventions dans les grands médias. Du coup, il y a un côté mécanique un peu abrupt dans la façon dont il déballe son argumentaire et une certaine lourdeur dans la manière dont il essaye de marteler certains messages et justifie la crédibilité de sa démarche politique.

Cette tension semble du coup le faire revenir dans ce qui a été son carcan initial : entrepreneur à succès avec sa primauté à l'action. Je pense néanmoins que ce n'est pas le fond de sa personnalité même si c'est ce que sa voix trahit ici (pour savoir ce que dit quelqu'un, personnellement, je me déconnecte intellectuellement du discours, c'est-à-dire que je m'empêche de comprendre ce qu'il dit, et je me concentre sur la voix : après, je repère les zones que ça fait vibrer en moi et je sais ce qu'il dit profondément :???: ).

Pour ne pas rester sur une si mauvaise impression, je t'invite à écouter son émission sur radio Ici et Maintenant où il était beaucoup moins tendu.
Lien vers Onnouscachetout.com où les liens sont donnés

Ayant écouté cette émission, je pense qu'il est sur le chemin d'une prise de conscience sincère. Sera-t-il assez costaud pour la préserver et la développer le long de son cheminement politique ? :calin:

Tapie, lui, était une bête de scène : rien à voir avec Governatori qui n'est pas dans son élément naturel dans les médias.

Peux-tu préciser les propos anodins qui te semblent révélateurs ? ;)

Modifié par Petrone, 16 aot 2006 - 22:46 .


#39 _sicnarfa_

_sicnarfa_

Posté 17 aot 2006 - 00:03

Tapie, lui, était une bête de scène : rien à voir avec Governatori qui n'est pas dans son élément naturel dans les médias.


Sur ce plan je suis tout à fait d'accord ...mais pour le reste il n'y a pas de différence fondamentale...l'un comme l'autre on un parcours d'arriviste ...je connais un peu la mentalité de ces personnages et j'ai d'ailleurs fait la même école que Tapie ....une année m'a suffit pour dépasser le stade de l'écoeurement face à des individus qui auraient , comme on dit vulgairement : "bouffé pére et mére " pour "réussir".

Si j'ai bien compris Governatori aurait quant à lui réussi dans le "discount"...pour ce qui me concerne cela n'est vraiment pas une référence .


Ayant écouté cette émission, je pense qu'il est sur le chemin d'une prise de conscience sincère


Sincére c'est probable ....les menteurs les plus redoutables sont ceux qui arrivent à ce mentir à eux-même.....ils sont ainsi sincéres , tout en étant faux .

Peux-tu préciser les propos anodins qui te semblent révélateurs ?


Il faudrait que je réécoute ses propos pour le citer avec précisions ...il est tard...je verrais çà demain si j'ai un peu de temps .

Sera-t-il assez costaud pour la préserver et la développer le long de son cheminement politique ?


Je ne pense pas qu'il y ait de solutions politiques à la crise écologique ....il est trop tard !
Qui va dire : "demain plus de 4X4"..."demain plus de tourisme en avion"...."Demain on roule à bicyclette dans les villes"... "demain on ne mange de la viande qu'une ou deux fois par semaine"..."demain on ne prends qu'une douche par jours"..."demain on fait caca dans la sciure"...."demain la retraite à 70 ans pour tout le monde"..."demain fini les profits financiers , fini l'argent qui rapporte de l'argent"..."demain les céréaliers qui gagne des millions sans trop se fatiguer vont trimer toute l'année pour deux fois rien en faisant de la culture bio"..."demain on partage nos richesse avec les pays pauvres"

Je sais , c'est moins grave que si on voulait supprimer la coupe du monde de foot-ball ou le tour de france....mais quand-même !

#40 _Petrone_

_Petrone_

Posté 17 aot 2006 - 00:35

mais pour le reste il n'y a pas de différence fondamentale...l'un comme l'autre on un parcours  d'arriviste ...je connais un peu la mentalité de ces personnages et j'ai d'ailleurs fait la même école que Tapie ....une année m'a suffit pour dépasser le stade de l'écoeurement face à des individus qui auraient , comme on dit vulgairement : "bouffé pére et mére " pour "réussir".

Si j'ai bien compris Governatori aurait quant à lui réussi dans le "discount"...pour ce qui me concerne cela n'est vraiment pas une référence .

Sur ce coup, ce n'est pas avec le coeur que tu écoutes mais avec la tête que tu juges. Et le coeur n'est visiblement pas relié à la tête ;)

Ton intellect arriverait-il encore à te dévoyer, sic ? ;)

Sincére c'est probable ....les menteurs les plus redoutables sont ceux qui arrivent à ce mentir à eux-même.....ils sont ainsi sincéres , tout en étant faux .

Sacré sic ;) :calin: :???: . Comment tuer mentalement une voie vers un possible ? ;)

Sera-t-il assez costaud pour la préserver et la développer le long de son cheminement politique ?


Je ne pense pas qu'il y ait de solutions politiques à la crise écologique ....il est trop tard !

Je pensais surtout à son propre cheminement intérieur :euh: . La politique est un exercice à haut risque pour sa propre intégrité. ;) C'est toujours triste de voir un humain en voie d'éveil retomber dans les mauvaises énergies :puni:

Penser qu'il n'y a pas de solution ne signifie pas qu'il n'y a pas de solution. ;) De toute façon, une solution passera par l'élargissement du champ de conscience et la démarche politique peut contribuer modestement à cet élargissement. Il faut donner à entendre d'autres perspectives (ce que Governatori ne réussit pas toujours vu son interview à RMC mais il y a peut-être là un possible car un fond existe bel et bien :cogite: )

"demain on ne prends qu'une douche par jours"...

Une fois par semaine, moi, ça me suffit :(