Aller au contenu


Photo

Utilisation du sulfate de cuivre


  • Veuillez vous connecter pour répondre
82 réponses à ce sujet

#21 Kiron

Kiron
  • Genre: Homme

Posté 23 avril 2011 - 11:36

La "bouillie bordelaise" est en fait un mélange de chaux éteinte et de sulfate de cuivre.

Le problème dans un jardin c'est que le sulfate de cuivre s'accumule dans le sol au fur et à mesure des applications, y détruit les microorganismes et finit par empoisonner les lombrics.
De plus il est toxique pour un grand nombre de plantes, peut causer de graves brûlures du feuillage, et ne doit pas être utilisé sur des plantes en état de choc.


Salut à tous,

La toxicité du cuivre est un grave défaut, souvent mis en avant pour critiquer le bio et justifier les pesticides conventionnels. Contre le mildiou on entend souvent qu'il n'existe pas d'alternative c'est faux. Des solutions au problème :
Rhubarbe, acide gallique et acide tannique contre mildiou :
Mon lien

la rhubarbe contient un maximum d'acide oxalique, son efficacité doit provenir de cette particularité.

Là encore une alternative, Mon lien Plus efficace que les habituels décoctions de prêles, utiles mais pas vraiment adaptées au mildiou (la hantise des jardiniers et viticulteurs, pas dans ma région, trop sec).

Voilà quand on vous dira "en bio ils font n'importe quoi avec le cuivre" ben oui mais on trouve mieux quand on cherche un peu. A se demander ce que f..tent les organismes de recherches :hum: :hum: A+

#22 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 23 avril 2011 - 20:41

Le cuivre c'est quand même autorisé en bio. Une faible dose après une pluie c'est peut-être pas si catastrophique. Toujours le moindre mal est ce pire que d'acheter du raisin chimique aprce que le tiens aura pourri? ou de faire 20 km en voiture.

#23 Gallizour

Gallizour
  • Genre: Homme
  • Localisation:Villelaure

Posté 23 avril 2011 - 20:43

Autrement dit: les marxistes appellent cela vivre avec certaines contradictions.

#24 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 11 628 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 23 avril 2011 - 22:00

Salut Kiron, bienvenu sur le forum,
Rude entrée en matière, on dirait!

Ma machine ne parvient pas à ouvrir les liens que tu donnes.
Pourrais-tu indiquer en clair cette source?

En matière de recherche, divers laboratoires se préoccupent de tester des molécules (ou des mélanges) de ces nouveautés qu'on appelle "éliciteurs".
La tache semble ardue, les résultats exigent confirmations. Le travail est difficile car doivent être menés de front le fondamental et l'appliqué.
Bref le futur ne se découvre pas dans les vieux livres…

Quant au cuivre, il est encore temps d'apprendre à l'utiliser avec parcimonie. Au jardin on sera gagnant à placer sur le sol, un large carton pour absorber les gouttes.
Le réglage de la "sulfateuse" demande un peu de soin pour trouver le couple "pression - diamètre de la buse" qui disperse la bouillie sans créer un nuage trop fin ni une pluie à grosses gouttes.
On sortira la calculette et la règle de trois, pour rester dans la norme, dans le respect de la dose maximale par hectare et par an.
Il n'y a que les stroumphs qui aiment vivre en bleu…

#25 Kiron

Kiron
  • Genre: Homme

Posté 28 avril 2011 - 12:58

Salut Kiron, bienvenu sur le forum,
Rude entrée en matière, on dirait!

Ma machine ne parvient pas à ouvrir les liens que tu donnes.
Pourrais-tu indiquer en clair cette source?


Salut,
le premier lien s'ouvre bien mais pour descendre sur la page c'est avec les flèches du clavier

Le cuivre est autorisé mais il s'accumule d'année en année. Comme c'est un antibactérien / antifongique très efficace il finit par éliminer cette vie du sol, capitale, les petites bêtes y'en a plein d'utiles (ex : antibiotiques viennent des champignons du sol, ils permettent d'avoir un sol sain qui élimine les virus éventuels). Sans bactéries les plantes n'ont plus de symbiose et tombent malades. A+

Bref le futur ne se découvre pas dans les vieux livres…

Le futur non, la sagesse et l'expérience beaucoup plus...

Modifié par Kiron, 28 avril 2011 - 13:01 .


#26 l'ombre

l'ombre
  • Genre: Homme

Posté 28 avril 2011 - 19:18

Bonjour à tous, :cpasmafaute:

J'ai cherché dans les différents forums, mais aucun topic ne me renseigne clairement.

Que pensez-vous de l'utilisation de la bouillie bordelaise dans le jardin (autrement dit à base de sulfate de cuivre).

Je sais que certains camping-caristes l'utilisent pour décomposer les excréments de leurs toilettes en remplacement des produits du commerce (surtout à cause du moindre coût que cela occasionne).

Quelqu'un pourrait-il me donner ce renseignement ? J'ai un doute quant à l'utilisation de ce produit. :horreur_grosyeux:

Merci à vous. :tresfache:


une question tu veux faire quoi avec la bouillie ??????

#27 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 11 628 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 28 avril 2011 - 23:08

Salut Kiron,
Pour un scientifique j'a déjà pas mal lu… mais il reste des bibliothèques entières à lire avant d'avoir une idée de la sagesse.

Bravo pour ce résumé des effets du cuivre qui perturbe la vie des organismes présents dans le sol. Juste enlever le mot "virus" dont je ne suis pas sûr qu'il soit le bon.

Quant à Ulysse je ne sais pas si son odyssée l'amène parfois encore sur le forum depuis 2006… oui, peut-être après tout.

#28 genevrier

genevrier

Posté 29 avril 2011 - 06:09

Bonjour,
Le cuivre comme pesticide, sous ses différentes formes, n’a pas la côte au prés des responsables politiques de la santé et de l’environnement, il est déjà interdit au Danemark et en Hollande, l’agence européenne avait demandé son retrait d’utilisation, son usage n’a pu être préservé que grâce à un lobbying intense des fabricants de pesticides et des représentants des agri bio.
L’agence française souhaite descendre la dose annuelle à 4 kg / ha au lieu de 6. Cette proposition est combattue par les instances techniques bio qui jugent que le cuivre, à 6 kg / ha, est indispensable pour certaines cultures en bio : tomates, oignons, patates, certains fruitiers … les autres méthodes « naturelles » étant jugées insuffisantes.
Source : http://www.itab.asso...l-cu-viti09.pdf

Ne serait-il pas judicieux, dans un premier temps, d’interdire le cuivre aux non-professionnel ?
D’une part, la production n’est pas vitale pour ces derniers, contrairement aux pro, d’autres part, on constate souvent chez les amateurs des surdosages ou des utilisation inconsidérées, un peu comme Ambre qui envisage de traiter avant la date nécessaire, ce qui est totalement inutile, ou comme Ulysse qui veut l’utiliser « dans le jardin ». Ces 2 personnes étant sans doute de très bonne foi, mais représentent bien le côte tragi-comique des jardiniers amateur qui jardinent car, « au moins, je sais ce que je mets sur mes légumes », quitte à mettre n’importe quoi n’importe quand.
Pour des amateurs, purins, tisanes ou autres devraient être suffisant.

Que pensez-vous de la proposition d'interdire le cuivre aux amateurs ?

#29 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 29 avril 2011 - 06:20

Salut genevrier,
Tu as quoi dans ton jardin en ce moment ??

#30 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 11 628 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 29 avril 2011 - 09:18

D'accord avec Genevrier, bien entendu.
Reste que le cuivre est un bactériostatique qui est utile pour lutter contre les bactérioses comme le feu bactérien, la sharka et d'autres.
Aucune molécule antibiotique n'est autorisée en agriculture.

L'institut Technique en Agriculture Biologique mène des travaux de manière sérieuse. Sa position proche des producteurs de pesticides ne signifie pas qu'il ne cherche pas des alternatives ou qu'ils ne se préoccupe pas de tous nos problèmes.

L'apparition de problèmes sanitaires (parfois graves) sur nos cultures, doit inciter à perfectionner les pratiques respectueuses de la plante et du sol. Ne pas tenter les cultures hors saison, les irrigations inappropriées, les tailles injustifiées, les sur-densités, etc.

#31 genevrier

genevrier

Posté 29 avril 2011 - 18:57

re,

Floyd, la Sharka est causée par un virus, le cuivre n'a aucune efficacité. D'ailleurs aucun produit n'est efficace.

Mais ce n'est pas pour cela que j'interviens, voila une note plutôt posistive:

Dans cette vidéo, Pascal Poot nous indique cultiver des tomates sans tuteurer, sans tailler, sans irriguer ou presque et sans traiter,tout en obtenant de bons résultats tant quantitatif que qualitatif, cela dû à une longue sélection qu'il a lui-même réalisé, basée sur la résistance.
Peut-être cette vidéo a déja été montrée sur ce forum, mais dans le doute ...
Si le lien ne fonctionne pas, tapez Pascal Poot sur gougeul, ça vaut le coup pour les passionnés de jardinage pépère.

http://video.google....75786959636408#

#32 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 11 628 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 29 avril 2011 - 20:05

Un virus, oui exact, merci de la correction. Hélas il y a aussi une bactériose sur abricotier et une autre sur kiwi qui inquiètent…

Quant à la longue sélection d'une lignée résistante à tout, c'est un peu du fantasme génétique. S'il ne travaille qu'avec les graines issues de ses propres cultures, je ne vois pas d'explication pour l'obtention d'une tomate particulièrement résistante.
Je veux bien encore une mise à jour de mes vieilles connaissances en maraîchage…

#33 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 29 avril 2011 - 20:56

Impressionnante cette vidéo. Il parle trés bien de l'utilité des chèvres.... Mais il en est où notre homme aujourd'hui ?
Et toi, genevrier, je repose ma question, tu as quoi dans ton jardin ??

#34 Kiron

Kiron
  • Genre: Homme

Posté 30 avril 2011 - 20:02

Salut Kiron,

Aucune molécule antibiotique n'est autorisée en agriculture.

Bravo pour ce résumé des effets du cuivre qui perturbe la vie des organismes présents dans le sol. Juste enlever le mot "virus" dont je ne suis pas sûr qu'il soit le bon.


Bonjour Floyd,
Je maintiens que les virus (dans les fumiers par ex.) sont neutralisés par les antibiotiques du sol, 80% des antibiotiques vivent à l'origine dans la terre, en labo ils les multiplient mais sans rien y changer. Un antifongique de synthèse, ou le cuivre, les détruit (les inhibe) et tu comprends que ça n'est pas l'idéal pour obtenir un sol sain et des plantes en bonne santé.
Et euh sinon des antibio tu en trouveras plein dans le porc "bon marché" des porcheries intensives. Les exploiteurs agricoles ont tendance à forcer les doses car un des effets secondaires est une croissance plus rapide. A+

#35 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 11 628 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 30 avril 2011 - 20:46

Pas d'antibiotique comme traitement de maladies bactériennes ravageant des végétaux. C'est mieux dit comme ça.
En élevage, les prescriptions devraient être faites après antibiogramme et réflexion; l'urgence en décide autrement.
La démarche pratique reste effectivement un peu trop la même: on traite et on réfléchit après!

Bon, faut que tu expliques, Kiron, ce que tu entends par virus dans les fumiers et antibiotiques du sol.

#36 genevrier

genevrier

Posté 01 mai 2011 - 05:44

Bonjour Christian ardèche

P Poot mène sa vie comme il apparaît dans la vidéo, c’est un monsieur qui aime la discrétion semble-t-il, je crois qu’il n’a même pas vu la vidéo.

Je ne suis pas un grand jardinier, et je n’ai pas envie de raconter ma vie, je me contenterais, en manière de plaisanterie, de citer le poète :
« Dans mon jardin, j’ai planté du bonheur et récolté des larmes » Allan C. Watto.

Mais je m’intéresse, un peu, au problème de la production agricole, de l’environnement, de la décroissance sans doute plus subie que choisie.

Vous-même, qui êtes jardinier, quel est votre point de vue sur la problématique suivante :
- Les scientifiques souhaitent interdire le produit pour son écotoxicité
- Les instances techniques bio assurent que le cuivre est indispensable et que les techniques alternatives ne sont pas suffisante en culture économique.
- Le pouvoir politique, décisionnaire, ne prend pas en compte l’avis des scientifiques, lanceurs d’alerte en quelque sorte

#37 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 11 628 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 01 mai 2011 - 09:36

Salut Genevrier,
- D'un coté les lanceurs d'alerte, largement entendus ici en France comme ailleurs.
- D'un autre coté les producteurs bio, pragmatiques, un peu coincés qui luttent pour la survie de leurs entreprises.
- Au milieu les politiques et leurs conseillers qui prennent en compte tous les avis, et tranchent selon leur sensibilité et la date des échéances électorales.

L'enjeu est mondial, mais n'exclut pas que la communauté scientifique soit dotée des moyens pour "sortir" de l'impasse des pesticides minéraux ou de synthèse et de leurs effets secondaires nuisibles.

#38 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 01 mai 2011 - 16:59

Même si je ne doute pas de la toxicité du cuivre au delà d'une certaine dose dans le sol, peut-on savoir quels sont les scientifiques qui souhaitent interdire l'usage de la bouillie bordelaise et à partir de quelles données exactement ??

#39 genevrier

genevrier

Posté 01 mai 2011 - 19:33

Même si je ne doute pas de la toxicité du cuivre au delà d'une certaine dose dans le sol, peut-on savoir quels sont les scientifiques qui souhaitent interdire l'usage de la bouillie bordelaise et à partir de quelles données exactement ??


Oui.
Je m'étais posé la même question il y a 7 ou 8 ans. Depuis les choses ont du évoluer
Queques recherches sur internet vous renseigneront.

#40 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 01 mai 2011 - 22:05

Je ne trouve rien de trés précis. Je cherche peut-être mal.