Aller au contenu


Photo

mastic de cicatrisation


  • Veuillez vous connecter pour répondre
20 réponses à ce sujet

#1 et si seulement

et si seulement
  • Localisation:Alsace

Posté 26 fvrier 2006 - 17:57

Bonjour,

Je vais effectuer la taille de mon pommier, pour les coupure supérieur à 3 cm, il est conseillé de mettre du mastic de cicatrisation.

J'aurai penser aux huiles essentielle, vue qu'elles ont un pouvoir antifongique, mais il faudrait un ingrédiant consistant pour enduire.

Enduire de la pate à modeler d'huile + HE puis la coler sur la cicatrice.

Quelqu'un à t-il une meilleur idée, une recette maison pour un produit cicatrisant à enduire ou une critique.

Merci
  • Biaddymayorma aime ceci

#2 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1 212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 26 fvrier 2006 - 18:23

Chez mes parents, on appliquait sur nos vieux pommiers un mastic tout fait vraisemblablement à base de produits pétroliers bitumeux, je crois même que certains vieux font ça avec de l'huile de vidange, mais je ne saurais te le conseiller puisque je n'en suis pas certain.

Pour ma part, si je devais faire ça naturellement, j'utiliserais de la cire d'abeille fondue.

Sinon, si tu as de la sève de pommier qui suinte ailleurs sur l'arbre, tu peux en prélever pour aider à la cautérisation.

Modifié par Yeye, 26 fvrier 2006 - 18:23 .


#3 et si seulement

et si seulement
  • Localisation:Alsace

Posté 26 fvrier 2006 - 19:45

Merci pour ton renseignement.

Pour la taille, si les outils sont bien netoyer et la cire appliquer de suite cela devrait aller.

Mais pour être plus sur, pour éviter une infection il faudrait ajouter un antifongique.

La cire d'abeille est-elle antifongique?

Si non à votre avis quel dose d'HE (Palma rosa) devrai-je ajouter à la cire d'abeille?

Ou trouve t-on de la cire d'abeille? En vent-il en pharmacie?

Modifié par et si seulement, 26 fvrier 2006 - 19:47 .


#4 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1 212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 26 fvrier 2006 - 22:15

A mon avis, pas forcément besoin de fongicide, à partir du moment où la cire recouvre bien la cicatrice, ça n'est plus une voie d'infection, en tout cas pas plus que n'importe quel autre endroit de l'arbre.

Chez nous on cicatrisait rarement les pommiers, c'était vraiment pour les grosses coupes, par contre, j'ai lutté contre des vers pendant assez longtemps avec de l'alcool à brûler: c'est très efficace, mais il faut traiter souvent car les vers reviennent vite.

#5 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 314 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 27 fvrier 2006 - 10:05

Autrefois pour cicatriser les plaies des arbres on utilisait de "l'onguent de St Fiacre", produit naturel obtenu en mélangeant simplement en parts égales de l'argile et de la bouse de vache fraîche, diluées avec un peu d'eau de pluie pour obtenir une pâte facile à appliquer au couteau.

Cette préparation s'utilisait aussi pour enduire certaines ruches en paille de ronce ou en osier ( voir ici ) et, plus diluée, pour praliner les racines des arbres au moment de la plantation.

#6 juskiame

juskiame

Posté 27 fvrier 2006 - 10:28

Bonjour Et si seulement,
tu peux peut etre essayer l'huile de cade (ou HE?) pour ses vertues cicatrisantes. Il existe aussi le mastic Pelton que tu peux trouver dans toutes coop agricoles.
Perso je pense que si tes plaies de taille sont minimes tu n'est pas obliger de badigeonner de cicatrisant, la Nature s'en chargera :horreur_grosyeux: surtout si tu tailles ton pommier au plus tard et le traites apres à la bouillie bordelaise.
Penses à tailler à la lune: descendante si possible decroissante avec un effet de marée descendante. Quelques dates: le mercredi 22 Mars à partir de 13h ou le jeudi 23 Mars de 8h30 à 12h ==> effet de marée descendante.
Voila, bonne taille :bravooo:

#7 et si seulement

et si seulement
  • Localisation:Alsace

Posté 27 fvrier 2006 - 13:48

Merci à tous pour ces conseils, je vais opter pour la cire d'abeille.
Et faire ceci aux dates conseillé par juskiame.

#8 juskiame

juskiame

Posté 27 novembre 2007 - 13:01

Salut,
je fais remonter ce topic car je cherche de l'huile de cade en moyenne quantité (50cl à 1L). Sur le net je trouve que de petites quantités...
Avez vous un tuyau? :euh:

#9 lysregal

lysregal
  • Localisation:Bordeaux

Posté 27 novembre 2007 - 14:09

Bonjour, Personnellement pour la cicatrisation des branches coupées ou des plaies écorce enlevée) je badigeonne avec un petit pinceau de la bouillie bordelaise juste humectée avec un peu d'eau.

ça marche très bien, cependant je ne sais pas si c'est bon pour l'arbre ?
qu'en pensez-vous ?

Je ne connais pas l'huile de Cade

#10 skla

skla

Posté 27 novembre 2007 - 14:48

Pour l'huile de cade... je ne sais même pas ce que c'est ! :euh:

En revanche un truc pour "cicatriser" les arbres... appris de ma vieille voisine du Lot et Garonne (merci Elvire) :
Apposer sur la plaie de la mousse de forêt, sèche. Puis envelopper le tout d'un papier kraft, serrer avec une ficelle. Voià. c'est très efficace. Je protège toutes mes greffes avec ce système. 100 % de réussite !! (quelqu'un connait les pouvoirs cicatrisants de la mousse ?)
Je n'utilise jamais de mastic, aussi naturel soit-il... pratique non ? ;)

#11 juskiame

juskiame

Posté 29 novembre 2007 - 08:57

Salut,
bcp d'agriculteurs utilisent le cuivre (bouillie bordelaise) en badigeon au pied des fruitiers.
L'effet recherché par l'huile de cade est plutot anti cryptogamique, anti fongique voir acaricide (?).
Quant à l'onguent proposé par Tis, ceci est une methode utilisé par les biodynamiste en addition avec du petit lait (il me semble) en traitement d'hiver apres taille.
La mousse, connais pas...
A vos secateurs, mais perso "taille tot ou taille tard rien ne vaut la taille de Mars" :euh: (lune descendante en jour fruit).

#12 verdeter

verdeter

Posté 29 novembre 2007 - 13:21

Salut Jusquiame
Es tu sure qu'il s'agisse de bouillie bordelaise ( bleue ) et non de chaux de couleur blanche?

#13 skla

skla

Posté 30 novembre 2007 - 09:42

Houlala... taille d'hiver... calvaire !
Procurez-vous l'excellent ouvrage "manuel de taille douce" chez Terre Vivante du non-moins excellent Alain Pontopppidan. Ouvrage incontournable pour ceux et celles soucieux de respecter les rythmes naturels de nos arbres.

Depuis je ne taille jamais avant l'hiver... :euh:

#14 juskiame

juskiame

Posté 30 novembre 2007 - 09:51

Vivi c'est bien de la bouillie bordelaise et vachement dosé car les pieds des arbres tout bleus! :euh: (vais me renseigner sur l'effet exact recherché sur fruitiers mais j'opte deja contre les maladies du bois...).
Quant à la taille j'insiste et persiste sur la fin d'hiver Mars etant le mois par excellence (taille regeneratrice à la bonne lune...) effet observé et approuvé par moi meme ;)
Mais bon, suis plus calé en viti quand arbo.

#15 juskiame

juskiame

Posté 30 novembre 2007 - 09:55

PS: pour en revenir au mastic, je me demande si un tube d'argile verte ne ferait pas l'affaire :euh: plus facile à mettre en oeuvre mais risques probable de lessivage. Qui a essayé?
Ou ptete un melange d'argile et d'huile de cade avec quelques gouttes de HE de tea tree (fongicide)!?? bah faut essayer et observer..

#16 lysregal

lysregal
  • Localisation:Bordeaux

Posté 30 novembre 2007 - 12:11

Bonjour juskiame et skla

Attention la Taille de Mars dont tu parle ne s'applique pas je pense pour les pruniers et les abricotiers.

Les pruniers je les tailles avant Noël de cette manière ils ne font pas de gomme (écoulement de sève)

En ce qui concerne la cicatrisation à la bouillie Bordelaise, je met au pinceau de la bouillie bordelaise quasi pure

skla, Je note ta solution avec la mousse, c'est plus naturel, je pense que je vais essayer un de ces jours. :euh: Merci à Elvire !)

Sur mes Pommiers et Poiriers, au mois d'Aout je tord vers le bas les jeunes pousses puis je les attaches, cela permet de ralentir la montée de sève et aide à la formation des bourgeons à fruit.
depuis que je fais ça j'ai beaucoup plus de fruits.
Mais je ne taille que l'Hiver

#17 Joss

Joss
  • Localisation:Médoc

Posté 23 dcembre 2007 - 21:38

je badigeonne avec un petit pinceau de la bouillie bordelaise juste humectée avec un peu d'eau.

Nous on fait un mélange pour les grosses plaies de taille de vigne : huile de pépins de raisin+bouillie bordelaise...
Attention tout de même à la polution au cuivre qui est de plus en plus mis en cause......

#18 juskiame

juskiame

Posté 26 dcembre 2007 - 09:36

Hello,
bon l'application de cuivre sur tronc permet de lutter contre la bacteriose de l'abricotier...

Nous on fait un mélange pour les grosses plaies de taille de vigne : huile de pépins de raisin+bouillie bordelaise...

Salut Joss, en utilisant ton melange, as tu remarqué un recul de l'esca et de l'eutypiose?
Perso j'ai utilisé de l'"escudo" (methode non bio) mais interdit (et c'est pas plus mal ;) ) cette année.
J'ai opté pour l'argile verte en tube mais pas assez de recul pour observer les resultats.
Quant aux pieds marqués que je taillerais en mars (esca, eutypiose etc..) j'utiliserai un melange d'huile de cade et d'argile.
Voili voilou.

#19 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 868 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 16 juin 2009 - 10:13

L'empirisme a encore de beaux jours devant lui au verger.

A coup d'affirmations péremptoires se maintiennent les recettes pratiquées depuis un ou deux siècles, heureusement oubliées par certains professionnels, démenties par l'expérimentation scientifique.

Petit coup de gueule contre cette sur-abondance de publications de tous ordres (magazines, revues, livres, guides) qui copient-collent sans oser mettre à porter de tout un chacun les notions nouvelles, le vocabulaire précis, les savoir-faire actuels.

Lors de rares interventions auprès d'un public d'amateurs parmi les plus motivés, je constate régulièrement une frayeur si j'emploie certains mots comme "hybride, hormone, méristème, in vitro, multiplication cellulaire, dormance…"

En matière de taille, "basitonie, col de branche, réitération, arcure, extinction, assise génératrice, dominance…" sont proprement inconnus.

Comment expliquer la biologie, la physiologie, l'anatomie des végétaux sur lesquelles ont prétend intervenir? Je parle "plomberie" ou "soins infirmiers". Je décris plus que je n'explique. A multiplier les recettes tout reste confus.

L'application d'un mastic performant ne résoudra pas les complications sanitaires d'une taille mal conduite sur un arbre délaissé. Ce sera pire.

Un doute sur la conduite à tenir? Essayer, noter, comparer, photographier voilà le début d'une solution.

#20 skla

skla

Posté 23 juin 2009 - 13:38

Oui Floyd !
Je me permets de vanter ici les heureux conseils d'un ouvrage très respectueux de l'arbre à tailler, puisque s'inspirant de sa forme naturelle (sauvage) :
"Manuel de taille douce", Alain Pontoppidan, Ed. Terre Vivante, 14 €

C'est ma bible pour la taille de mes fruitiers et autres arbustes ornementaux. On y apprend ce que sont les hormones cicatricielles et comment les prendre en compte pour permettre à l'arbre d'assurer son "étanchéité" après la taille.