Aller au contenu


Photo

planter un bois ou une forêt


  • Veuillez vous connecter pour répondre
93 réponses à ce sujet

#41 _Goéland_

_Goéland_

Posté 20 mars 2006 - 21:10

maia

j'ai oublié de préciser que les terres sont louées à quelqu'un qui a des vaches dessus


Aîe aîe aîe , si par miracle tu arrives à le convaincre lui , sache que si il y a vente il est prioritaire , encore faut il que ces terres n'intéressent aucun paysan du coin et que la SAFER n'intervienne pas ...

Si après tout ça tu arrives à récupérer les terres , tu pourras postuler à un poste de diplomate au ministère de l'agriculture ... :cogite:

Sinon , t'as pas pensé à viser direct une forêt ?

#42 maia

maia
  • Genre: Femme
  • Localisation:seine maritime
  • Intérêts:Protection animale, vie saine, jardin, santé et tout le reste

Posté 20 mars 2006 - 23:36

On verra bien Goéland :o

tu sais, moi, je n'ai rien contre les vaches ou les moutons ;

je trouve même sympa de les voir déhambuler dans les prés autour de notre terrain, avec le bois communal derrière ; cela fait très champêtre ;) très normandie :D

et je peux vivre encore 50 ans avec elles comme voisines, ce n'est pas un problème ;)

le seul soucis, ce serait de voir ces terres se transformer en terrain à bâtir et c'est pour cela que lors de la vente, si le proprio d'à côté propose les terres avec la maison à mes parents, nous prendrons la totalité ! quitte à ce que l'agriculteur qui les utilise continue à mettre ses vaches dessus !

Quant à gagner un poste au ministère de l'Agriculture :cogite: Merci bien ! j'ai déjà assez de celui de l'Education Nationale :D

#43 _mirza_

_mirza_

Posté 21 mars 2006 - 07:25

sanglier et pas cochonglier pour les connaisseurs (et encore heureux !)

Tu fais bien de le mentionner, j'allais le demander justement :cogite:

Ben voilà, c'est bien ça, ça varie énormément d'une région à l'autre, c'est tout ce qu'on peut dire. Ici il y en a des tas, de cochongliers (ou sanglochons, d'ailleurs, autre joli petit nom pour la même bête). Les chasseurs les élèvent, les lâchent, et font des battues de ça.

Il y a aussi de vrais sangliers, mais pas hyper nombreux, de quoi chasser raisonnablement mais pas plus. Et on a qqs chevreuils aussi, mais c'est très rare et ils sont protégés à fond parce que la population est en cours de réintroduction. Et pourquoi ils avaient disparu ? :D

#44 3payts

3payts

    sur la voie...

  • Membres
  • 816 messages
  • Localisation:on ze road

Posté 21 mars 2006 - 10:46

maïa: en imaginant que tu arrives à récupérer ces terres et que tu en deviennes propriétaire tu auras le droit de changer la destiantion des terres uniquement à la fin du bail de l'agri qui exploite dessus, et encore ..c'est souvent que le contrat de vente stipule une obligation de renouvellement de bail... (18ans le bail :cogite: ).
Dans ton cas, le mieux serait de négocier avec l'agriculteur (quand tu seras propriétaire), un agrandissment de la forêt de ton côté et le maintien en prairie de l'autre. Ou alors tu peux peut être mettre en place une forêt clôturée dans laquelle les vaches vont pâturer (si si ça existe j'en ai vu!), le mieux c'est avec des cochons qui rentabilise mieux ce type de terrain (et là du coup quand une truie a ses chaleurs ça attire les sangliers sauvage du coin et vous savez maintenant ce que ça produit...d'ailleurs ces bebetes là sont pas très appréciées parce qu'elle sont moins productives (pour la viande) et n'ont pas forcément très bon goût (sauf pour le pâté :D ). Du coup ton problème de chasse pourrait être en partie réglé.
bon ça fait beaucoup de conditions pour avoir ta forêt (en plus faut que l'agri soit tourner un peu bio ou label rouge) mais c'est une idée...

Modifié par 3payts, 21 mars 2006 - 10:47 .


#45 maia

maia
  • Genre: Femme
  • Localisation:seine maritime
  • Intérêts:Protection animale, vie saine, jardin, santé et tout le reste

Posté 21 mars 2006 - 12:16

merci 3payts, pour cette autre possibilité :D

Pour ce qui est des agriculteurs bio dans le pays de Caux !!!! (au risque de me faire incendier par certains sur le site qui seraient concernés) !!! je peux t'assurer qu'on les compte sur les doigts d'une main ;)

Par curiosité, je suis même aller faire un tour sur le site qui regroupe tous les producteurs bio par région et c'est lamentable de voir comme il y en a peu !

Ici la terre est très bonne (pour combien de temps encore ?!!!!!!) et c'est le rendement avant tout qui semble compter ! j'ai de la famille dans le coin, des agriculteurs de père en fils, très obtus dans leur tête et c'est .......... les sous avant tout........ ce n'est même pas la peine d'aborder le sujet :cogite:

#46 cixi

cixi

    Architecte de ma vie

  • Membres
  • 3 051 messages
  • Localisation:Là où il y a de la place pour mes chaussures

Posté 21 mars 2006 - 15:51

Je remets ma photo: Bouleaux l'hiver chez moi et vue de ma fenêtre sur le fjord et les montagnes de l'autre côté du fjord.

Image disparue de l'hébergeur



#47 _mirza_

_mirza_

Posté 21 mars 2006 - 19:50

Waouuu Ci Xi ! :cogite:
C'est super dépaysant !

#48 Lasemainesanglante

Lasemainesanglante

    Chevalier Laspalles, marquis de Burnemauve

  • Membres
  • 450 messages
  • Localisation:taminarminatobricapotrilleru sur Seine

Posté 21 mars 2006 - 20:31

Je remets ma photo: Bouleaux l'hiver chez moi et vue de ma fenêtre sur le fjord et les montagnes de l'autre côté du fjord.

Image disparue de l'hébergeur

Mazette! Habiter au bord d'un fjord, le pied! Je garde un souvenir ému d'un voyage en Norvège où j'avais pris une navette pour aller de Myrdal à Balestrand, 3-4 heures de bateau super rapide au milieu d'un fjord, avec un temps magnifique en plus, c'était époustouflant de beauté!

#49 maia

maia
  • Genre: Femme
  • Localisation:seine maritime
  • Intérêts:Protection animale, vie saine, jardin, santé et tout le reste

Posté 21 mars 2006 - 22:30

Que c'est beau Cixi !!! Mais bien sûr, il y a les températures qui vont avec ! :D
N'est-ce pas trop difficile de vivre avec des températures aussi basses une bonne partie de l'année ?
Et le soleil ? ou plutôt le manque de soleil, du fait que les jours sont plutôt courts pendant une période plutôt longue, ce n'est pas trop difficile à vivre moralement ? :cogite:

#50 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 549 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 10 juin 2008 - 14:02

Dans 6 mois la Sainte Catherine, date à laquelle tout bois prend racine.

Après le vif succès du sujet sur la haie champetre, avec le renchérissement des énergies fossiles, parce que le bois doit avancer, il est l'heure d'échanger à nouveau sur la plantation d'un petit bois derrière chez soi.

Il est évident pour moi, que l'on oubliera volontiers de parler des monocultures intensives à vocation industrielle.

Que ceux qui ont eu la vocation de planteurs d'arbres veuillent bien nous raconter leurs essais, leurs initiatives, leurs réussites.
A quoi ressemble ce petit coin de bois? A quoi sert-il? Quel est son avenir?
Et si c'était à refaire… quelques suggestions pour aider.

#51 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1 408 messages

Posté 10 juin 2008 - 19:25

Depuis que j'ai décidé de devenir autosuffisante en brf, j'essaie de planter des haies contre tous les murs et de mener les arbres en cépées.
J'adore les noisetiers, ça pousse assez vite, ça résiste même à la canicule, ça donne des noisettes, ça fait de l'ombre, les feuilles donnent un compost qui me plait.
Question: est-ce que ça brûle bien?

Mes essais:
Les glands n'ont rien donné, faudrait les mettre en pot?
Les noyaux de pêche m'ont donné des dizaines d'arbustes, dont un qui va être dorloté, même pas malade.


Mon rêve si un jour j'ai autre chose qu'un jardin de poche:
une agroforêt (pas sure du nom). C'est une forêt cultivée pour la nourriture, le bois, les médicaments (en Asie).

Mon arbre fétiche: l'olivier.

Avez-vous des arbres ou arbustes qui donnent des fruits et dont le bois est exploitable?

#52 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 549 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 10 juin 2008 - 20:07

Oui le noisetier est l'arbuste idéal parce que:
- facile à multiplier par semis ou par une pousse racinée à prélever au pied d'un buisson asez développé.
- produisant un abondant feuillage que l'on peut aussi donner aux petits ruminants
- généreux quand il repousse après avoir donner le brf, les petits piquets, les manches, les batons, les rames à petit pois etc…
- son bois tendre fait des fagots ou des buchettes qui brulent bien.


Les glands du chêne; mieux vaut les semer directement en place pour permettre le bon développement du fameux pivot qui rend le chêne indéracinable.

Les pêchers issus de noyau même pas malades, lorsque le climat leur plait.

Une forêt cultivée pour la nourriture, le bois, les médicaments, en Asie comme en Europe c'est possible en favorisant aussi herbes, arbustes, champignons dans des bois de feuillus, assez clairs, avec des lisières conçues précisément comme des lieux à privilégier.

L'olivier un bel arbre, un beau fétiche. Dommage que les gens en veulent un dans leur jardin au dessus de la Loire…

Des fruits et du bois?
Noyer, chataignier, merisier, cormier, poirier, cornouiller…
Citronier (bois de plaquage…)

#53 Moxaline

Moxaline
  • Localisation:Soignies (Hainaut)

Posté 10 juin 2008 - 21:09

Ici (Belgique), pour le bois à brûler, on conseille de planter du frêne. Ce serait le meilleur rapport vitesse de croissance / qualité du bois.

Traditionnellement, on utilisait les fagots de saule, mais ce n'est pas pour la qualité du bois, mais bien parce que cela pousse tout seul et vite, et supporte les terres humides, le recépage et la taille. Le saule et le peuplier font vraiment un combustible médiocre : le bois de palette est plus satisfaisant, c'est dire!

Dans mon petit bout de haie champêtre, j'ai mis du sorbier des oiseleurs, de l'érable champêtre, de l'amélanchier, du cornouiller, de l'aubépine, du prunellier, de la viorne obier et de la viorne mancienne, du noisetier, du sureau, du hêtre, du charme, du fusain d'Europe, du ligustrum, du houx, du merisier et des groseillers.
Mais l'objectif était de pouvoir recéper de façon à limiter la hauteur à max 2 m (rapport au règlement communal), de couper le vent, de favoriser les oiseaux, d'être décorative (c'est un jardin d'agrément, à la base donc fusain, ligustrum, sorbier, sureau, prunellier, cornouiller, viorne, amélanchier, houx apportent couleurs et variétés), d'être un peu productive (noisettes, groseilles, sureau, aubépine, prunelles, amélanches, viorne mancienne pour la vannerie). Pour le brf, j'y compte bien. Mais cela m'étonnerait que je tire beaucoup de bois à brûler de mes plantations... L'érable, le sorbier et le merisier risquent de finir ainsi (quand ils seront trop grands pour rester dans une haie :nonnonnon: )

Pour revenir sur le sujet de la transformation d'un terrain en forêt, j'ai lu quelque part que pour que la flore évolue spontanément vers la forêt, il fallait un sol riche en matière carbonée (au détriment de l'azote). Parmi les espèces colonisatrices, ou pré-forestières, il y a la ronce, l'aubépine, le bouleau, l'érable...
Cela dépend de la nature du sol. Je sais que la transformation de la tourbière ardennaise en forêt passe par le développement des carex, bruyères, genévriers puis bouleaux, puis sapins.
Dans mon coin d'origine, riche terroir sablo-limoneux, c'est plutôt ronces, fougères, érables, noisetiers, frênes. Les forêts bien établies comportent beaucoup de hêtres et de chênes.

#54 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 549 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 10 juin 2008 - 21:57

Le frêne produit un bois nerveux utile pour faire des brancards de charette, des manches de fourches à foin, de la menuiserie fine car il prend bien la teinture. Vitesse de croissance et qualité du bois grace à enracinement particulièrement puissant; l'éloigner de toutes maçonnerie et des bassins où l'on veut garder de l'eau.

Les saules, si facile à multiplier, à tailler, à exploiter en cépée, en tétard. Un bois blanc léger. Comme tout les bois un même potentiel énergétique par kilogramme. Donc un combustible juste un peu plus encombrant… Valable pour une chauffe rapide.

Elle est presque parfaite cette haie champêtre qui fleurie, produit des fruits, des graines, du bois et qui associe du sorbier des oiseleurs, de l'érable champêtre, de l'amélanchier, du cornouiller, de l'aubépine, du prunellier, de la viorne obier et de la viorne mancienne, du noisetier, du sureau, du hêtre, du charme, du fusain d'Europe, du ligustrum, du houx, du merisier et des groseillers.
La tenir à moins de 2 mètres de hauteur sera difficile, car toutes les espèces sauf peut-être les groseillers, ont un potentiels largement supérieur. Le champion reste le hêtre… 30m!
Cette palette peut tout à fait convenir pour une bande boisée, une sorte de forêt linéaire de 5 à 8 mètres de large, l'idéal pour briser le vent, produire du bois d'œuvre, se balader "dans" sa haie!


Les espèces colonisatrices, ou pré-forestières, ( ronce, l'aubépine, le bouleau, l'érable, le chêne…) inondent littéralement un sol nu parce que les graines sont produites en quantité incroyable. Le potentiel de croissance dans les premières années est lui aussi à peine croyable! Le chêne commence par "pousser sous terre", puis il étend son ombrage sur le fourré de ronce qui le protège des chevreuils et lance son tronc vers le ciel. Il ne faut donc pas se presser de "nettoyer" prématurement le roncier!

Selon la nature du sol il y a différents "cortèges floristiques " comme disent les botanistes. Cette liste de base est incontournable. 2/3 des plants seront choisis dans cette liste, laissant une place accessoire pour les espèces plus rares, ou pour quelques essais…

Modifié par FLOYD, 10 juin 2008 - 22:05 .


#55 anax

anax
  • Localisation:80
  • Intérêts:ecologie, energies propes, autarcie

Posté 11 juin 2008 - 01:20

Maia, c'est une superbe opportunité de pouvoir acquérir 7 hectares de prairie et je te souhaite d'y parvenir. :sourire:
Sur le plan législatif, je te conseille d'essayer de réaliser l'acquisition des prés et de la maison en une seule vente, c'est à dire en faisant passer cela pour un souhait du vendeur. Ainsi le droit de préemption sera plus difficile à exercer par la SAFER et le locataire actuel qui est prioritaire sera aussi un peu coinçé vis à vis de son bailleur en sachant qu'il existe cependant des recours.
Du point de vue de la biodiversité, je pense qu'il faut laisser en herbe ces parcelles car ce type de biotope est beaucoup plus intéressant pour la faune et la flore et fortement en régression en europe par rapport à la forêt. L'idéal serai de maintenir un pâturage extensif avec comme charge 0.5 UGB/Ha ou 1 UGB/Ha si le pâturage est estival. (se rapprocher du conservatoire des sites naturels de ta région pour une charge optimale, cela dépend de beaucoup de choses). Pourquoi ne pas instaurer un marché avec le locataire actuel ?
Enfin, 7 hectares c'est grand et tu peux donc favoriser le boisement d'une partie en privilégiant les essences locales, présentes dans le bois à coté qui te permettront à terme d'avoir du bois de chauffage (... edf :nonnonnon: )

#56 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 218 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 11 juin 2008 - 06:53

Cette année, nous avons dû couper 2 frênes et 1 noisetier qui détruisaient le mur de soutènement du jardin en repoussant les pierres avec leurs racines.

#57 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 549 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 11 juin 2008 - 07:49

Compter tout de même une dizaine d'année pour obtenir une première coupe et produire des buchettes de 10 centimètres de diamètre. Sur mon sol léger et partant d'une prairie, ce sont les ormes résistants qui ont "payé leur place" les premiers.

Les chênes(Q. robur et Q. petrea) atteignent la même hauteur mais ce ne sont encore que perches à peine grosses comme le poignet. Ce n'est qu'une question de patience car dans le bocage de mon voisin il y a des chênes centenaires superbes.

L'érable champêtre pourra être coupé comme quelques noisetiers. Je laisse aux chênes et aux merisiers un bel avenir comme arbre de haut-jet, au milieu de 800 m2 de bandes boisées, le royaume des poules…

#58 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 549 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 12 juin 2008 - 07:08

Quand Anax évoque "un pâturage extensif avec comme charge 0,5 UGB/Ha" il a raison. Une UGB/Ha… c'est … une Unité Gros Bétail par Hectare.
Comprendre une bonne laitière ou un beau cheval sur 20 000 m2 de paturage.
grosso modo 4 terrains de foot.

De mémoire, on peut utiliser les feuillages, prélevés avec modération, d'ormes et frênes tétards comme appoint pour l'alimentation estivale des ruminants.

#59 Babydole123

Babydole123
  • Localisation:Mes Contrôles

Posté 27 aot 2009 - 04:26

Vraiment bien!


Merci, c'est justement ce que je cherchais


Merci beaucoup


taux pret automobile comparatif credit auto voiture simulationUne simulation credit auto instannee et facile ici si vous avez une voituretaux pret automobile comparatif credit auto voiture simulation

#60 _vibe_

_vibe_

Posté 27 aot 2009 - 06:32

saut, floyd. tu connait " foret des hommes" ? ( comme ça en passant). mais sinon tu parles de l'orme résistant. tu peux préciser? quelque chose à voir avec l'ormeau qui n'arrive plus à passer le stade des 5 mètres maxi sans choper le feu bactérien ou je me plante?