Aller au contenu


Photo

actualités de l'instruction hors école


  • Veuillez vous connecter pour répondre
122 réponses à ce sujet

#21 galimba

galimba
  • Localisation:Creuse

Posté 17 avril 2006 - 11:12

Ben, tout dépend de l'intention qu'on porte en soi. Il me semble que pour l'éducation il faudrait avoir le CHOIX or on ne l'a pas. Construire ce choix n'est pas facile parce-qu'il faut le saisir et le créer, lui donner "corps". Si personne ne le fait ça restera tel quel. Il faut s'entendre sur le mot éducation. Moi j'ai choisi de laisser ma fille suivre le cursus classique justement pour qu'elle ne souffre pas d'isolement et que justement elle soit bien en phase avec le monde ainsi qu'il va. Mais en même temps je ne suis pas du tout d'accord avec l'éducation et ça me fait mal de l'immerger dans ce tissu de certitudes. Le moyen pour moi de concilier les deux c'est tel que je suis là maintenant de travailler à ce que je suis et donc de rendre accessible d'autres visages du possible et de les vivre, de proposer des choix différents d'éducation, de les rendre disponibles à chacun, et d'approfondir le visage de la réalité, de revisiter les certitudes et les ouvrir de nouveau que tout ça prenne un peu l'air... Ca ne veut pas dire que je laisserai ma fille à l'école pour autant. Les écoles waldorph steiner comme je disais je trouve ça très bien, de même que les écoles krishnamurti, qui sont un peu des "écoles de la liberté". Je sais que pour l'école waldorph il y en a une dans l'allier.
Eduquer son enfant soi-même doit rendre heureux sinon c pas la peine.

Il n'y a pas d'autre école à mon sens que l'école de la vie. Moi je suis qu'un élève, je ne sais pas ce qui est bien pour ma fille. Par contre elle, probablement le sait elle au fond d'elle même et ce qui me ferait plaisir c'est justement qu'elle le découvre, qu'on lui donne les moyens de le faire. L'école classique elle, recouvre, empêche cela. C'est vrai c'est très agaçant parfois... Moi de mon côté je ferais un très mauvais instituteur, je n'ai pas ça du tout dans le sang. On a tous des trucs à vivre. Le pire que j'ai vécu me permet aujourd'hui de sourire à la vie. Ce n'est pas de l'optimisme. C'est un simple choix. Nos enfants ne nous appartiennent pas. On récolte ce qu'on sème. Je sais pas. Tout l'infini nous regarde, si avec ça y'a pas moyen... Peut-être la vie est là ou est le Nouveau?

#22 _personne_

_personne_

Posté 17 avril 2006 - 11:13

Au secours, Goéland est de retour avec son discour...hum....comment dire , un peu d'arriére garde..... :o

le monde selon goeland: d'un côté les tarés de l'autre l'école, la médecine officielle , l'armée ?.......etc

excuses moi goeland,je dérape......mais tu fais exprés ou quoi? :o

#23 _Goéland_

_Goéland_

Posté 17 avril 2006 - 11:43

personne

mais tu le fais exprès ou quoi ?


Ben non , c'est parceque j'ai été formaté par le discours officiel de l ' institution scolaire . Pire qu'un formatage , un lavage de cerveau ! :o

Maintenant , pour ce qui concerne le discours d'arrière garde , je te signale que les inepties concernant la " pureté des enfants " ," leur innocence " , qui seraient corrompues par les institutions , ça date de Rousseau , il y a 250 ans ...

C 'est une chose que de choisir d'assurer la scolarité de ses enfants à la maison , c'est une autre que de taper sur l'école à tour de bras .

Quand je lis des trucs du genre , je veux que mes enfants sachent ceci ou cela et pas ceci ou cela , je dis merde . Laissez vos gamins décider de ce qu'ils ont envie d'être ! Qu'ils ne soient pas une simple image de vos désirs ...

C'est qui qu'a dit que l'enfer est pavé des meilleures intentions ?

Modifié par Goéland, 17 avril 2006 - 11:43 .


#24 laurely

laurely
  • Genre: Femme
  • Localisation:france à la campagne
  • Intérêts:apprentis-sages...
    instruction hors école
    et le reste aussi

Posté 17 avril 2006 - 12:01

bon... ça a au moins le mérite d'etre dit...

Goéland quand l'éducation nationale, les médias et la justice remettent en cause la liberté d'instruction ça ne te choque pas,
mais quand je "tape sur l'école" (comme tu dis) tu t'offusques.

:o

#25 _Goéland_

_Goéland_

Posté 17 avril 2006 - 12:07

laurely , j'ai pas assez d'éléments pour avoir un avis sur le proces dont tu parles plus haut , alors je m'abstiens d'en parler . :o

#26 galimba

galimba
  • Localisation:Creuse

Posté 17 avril 2006 - 13:17

C'est pas un lavage de cerveau non, mais une seule vision de la vie, comme quoi la vie serait un combat permanent par exemple, et que ça sert à quelque chose. C'est pas rousseau ça, c'est, c'est tout. Et moi quand je lis certains écrits qui ont 3500 ans, je les trouve pas forcément démodés, plutôt très juste parce-que hors du temps. Mais ça c'est sûr mieux vaut pas en parler. Les enfants feront leurs choix une fois qu'ils seront sûr de plus pouvoir choisir, quand le bloc de l'argile de l'enfance à l'age adulte sera bien dur et difficile à démantibuler à moins d'être un assoiffé et de tout foutre en l'air toute sa vie durant. L'instruction obligatoire à 5 ans est une aberration pure et simple. C'est pas des bêtes de combat et compter trop ça file alzeimer. Ca fait gonfler les circonvolutions et l'orgueil, et la souffrance par la même occasion. Le résultat c'est des étudiants qui rêvent d'être fonctionnaire. Ouh quel programme! Ouh la belle institution! Et pis on est libre en plus hein... enfin faut quand même être raisonnable et pas faire n'importe quoi. Il faut écouter la voix de la raison et entretenir les chateaux de cartes et quand la grande faucheuse arrive, que le temps est fini, y'a des parcs exprès pour finir tranquille et pas voir. Des fois que la vie serait vraiment un mystère et qu'il y aurait quelque chose à y vivre... on sait jamais... restons coincé dans les songes d'une éternelle existence. Une branlette permanente du confort que la nature nous dois. Berk. La laïcité prônante se rend même pas compte qu'elle ne fait qu'astiquer les bonnes valeurs du clergé. C'est à dire que dieu c'est pas pour tout le monde, faut pas s'adresser directement à lui, il y a des proffessionnels pour ça, et qui savent.

Modifié par galimba, 17 avril 2006 - 13:23 .


#27 Tinuviel

Tinuviel

    En route vers ailleurs

  • Membres
  • 310 messages
  • Localisation:Belgique

Posté 17 avril 2006 - 13:47

Quand je lis des trucs du genre , je veux que mes enfants sachent ceci ou cela et pas ceci ou cela , je dis merde . Laissez vos gamins décider de ce qu'ils ont envie d'être ! Qu'ils ne soient pas une simple image de vos désirs ...

Absolument vrai !

Cela dit, de la même manière que les plantes seront à l'image de la terre dans laquelle ils puisent, les enfants se construiront dans un premier temps avec les matériaux que leur entourage leur donne ... et il est rare qu'à 6 ans ils aient tous les éléments en main pour décider s'ils veulent ou non aller à l'école, et leurs idées ressemblent forcément très fort à celles du milieu dans lequel ils évoluent.

Or, le milieu scolaire peut, aux yeux de certains, faire frémir par le genre de principe qu'il véhicule. Et il peut surtout, par son énorme influence dans la vie de l'enfant, lui baliser des routes qu'il ne sera pas prêt d'avoir la capacité de quitter ou même de remettre en question par la suite !

Pour décider de ce que l'on veut être, il faut en avoir les moyens.
L'éducation "classique", par son fréquent déni de la personnalité individuelle, sa tendance au conformisme social et à l'endormissement de l'esprit critique (sauf, coup de chance, un super prof humaniste. Ils sont rares) n'aide pas vraiment à former des être capables "d'être ce qu'ils ont envie d'être".
Evidemment, on peut espérer que le milieu familial puisse compenser ... mais on peut aussi choisir, en tous cas dans les premières années de grande influence de l'enfant, de vouloir lui donner le meilleur terreau possible :o

#28 maia

maia
  • Genre: Femme
  • Localisation:seine maritime
  • Intérêts:Protection animale, vie saine, jardin, santé et tout le reste

Posté 17 avril 2006 - 15:05

Je ne rentrerai pas dans cette polémique parce qu'en tant qu'enseignante, les textes de lois, j'en ai rien à péter et je fais un peu ce que je veux avec mes élèves (de toute manière, à l'âge qu'ils ont, nous ne sommes pas tenus par des programmes à la con aussi strictes qu'au cycle 3. "Il faut qu'ils sachent lire ? Eh bien oui, ils savent lire................... alors maintenant foutez-moi la paix avec vos programmes à la noix et laissez nous expérimenter comme bon nous semble" serait ma remarque si un supérieur hiérarchique me tombait dessus.

Je tenais tout de même à signaler que l'instruction (connaissances, etc.....) relève des enseignants mais l'éducation est sensée être faite par les parents !!!! et croyez-moi, il y a de plus en plus de d'abonnés absents dans cette catégorie !! Le nombre de parents qui se reposent sur l'EEEEEEcole pour faire le boulot à leur place !!!! c'est assez pathétique et impressionnant !!!

C'était une petite parenthèse........................ il faudrait peut-être déjà que les parents se prennent en charge avant d'aller dégueuler sur le dos des institutions.

Qu'il soit bien clair que lorsque j'écris cela, ce n'est pas dans le but de défendre l'Education Nationale, mais plutot de faire remarquer que les principaux intéressés, les parents, ont tendance à démissionner très vite de leur rôle de parents et d'éducateur !

#29 galimba

galimba
  • Localisation:Creuse

Posté 17 avril 2006 - 15:40

Je ne rentrerai pas dans cette polémique parce qu'en tant qu'enseignante, les textes de lois, j'en ai rien à péter et je fais un peu ce que je veux avec mes élèves (de toute manière, à l'âge qu'ils ont, nous ne sommes pas tenus par des programmes à la con aussi strictes qu'au cycle 3. "Il faut qu'ils sachent lire ? Eh bien oui, ils savent lire................... alors maintenant foutez-moi la paix avec vos programmes à la noix et laissez nous expérimenter comme bon nous semble" serait ma remarque si un supérieur hiérarchique me tombait dessus.


Oui mais voila c'est un sup hiérarchique. Ca fait du bien à entendre. Merci.

Je tenais tout de même à signaler que l'instruction (connaissances, etc.....) relève des enseignants mais l'éducation est sensée être faite par les parents !!!! et croyez-moi, il y a de plus en plus de d'abonnés absents dans cette catégorie !! Le nombre de parents qui se reposent sur l'EEEEEEcole pour faire le boulot à leur place !!!! c'est assez pathétique et impressionnant !!!


Je sais pas si ces zones sont aussi bien définies... et des deux côtés si peu qu'il y en ait un. La façon de travailler fait fuir les parents. Nos enfants se tapent les garderies, puis l'école puis la cantine puis la garderie. Ils sont crevés. Il mange un bout et au lit. Alors l'éducation 2 heures par jour on la met où? Entre le fromage et le dessert? Et tout ça au nom du travail. S'il y a bien un truc que je comprend toujours pas c'est cette notion là de travail. Etre soi-même devrait suffir. Et quand on voit l'épreuve que nos gosses traversent dès leur plus jeune age à ce niveau et qu'on les instruits, qu'on les bassine justement pour qu'il fasse et deviennent les même pleutres que nous, je comprend le pétage de câble et ça me donne ou avant gout des 20 prochaines années... c'est bien joli l'instruction, savoir lire et tout, mais après on en fait quoi? On va ou? On construit quoi? Des avions? Trouver une "place"? Mais y'a DEJA TOUTE la place. Je comprend pas ça. C'est l'inconnu qu'il faut apprendre à regarder dans les yeux. L'art par là est une forme d'enseignement agréable à condition qu'on ne le sépare pas de la vie car ces deux là ne font qu'un. C'est pas une histoire de dimanche, d'expos et de livre d'école. L'art c'est dans le geste ou pas. S'ouvrir l'esprit n'a jamais été possible sans en comprendre l'intérêt, et chaque enfant ressent le besoin d'un cheminement très particulier. Il ne me semble pas que les conditions soient réunies avec 30 mômes par classes effectivement. La force des choses fera que c'est à nous effectivement de nous y mettre, et de bâtir les outils qui mè-neront vers l'épanouissement individuel. Et puisqu'on a cette chance incroyable de pouvoir le faire et bien on peut choisir de le faire. Personne vivra pour nous.

Modifié par galimba, 17 avril 2006 - 15:41 .


#30 matriochka

matriochka
  • Localisation:Tourinnes-st-Lambert

Posté 17 avril 2006 - 15:50

Coucou.
Cette année scolaire, mon fils 5 ans 1/2 ne va pas à l'école. Principalement parcequ'on doit voyager régulièrement d'un pays à l'autre, alors c'est plus simple comme ça.
Eh bien au delà des aspects pédagogiques, je constate qu'il a bien moins de problèmes "graves" de santé. Avant il avait une horrible toux cronique qui ne disparaissait que lors des vavances scolaires! De toute évidence ça voulait dire "à l'école j'étouffe"
Tu m'étonnes! Passer toutes ses journées enfermé avec au minimum 30 autres gosses dans une pièce fermée à un âge ou on a besoin de bouger énormément pour former sa musculature!!!
Voilà, il se trouve que la semaine dernière il est venu s'assoire en face de moi, m'a regardée dans les yeux avec tout son sérieux et m'a dit:" Maman, je voulais te dire merci de ne pas m'avoir mis à l'école cette année."
Moi je crois que pour avoir vécu les deux, malgré son âge, il est parfaitement conscient de ce qui est bon pour lui!
L'an proshain, il ira dans une petite école de montagne où ils seront 5 enfants en tout... Autre rythme, autre vie :o

#31 Tinuviel

Tinuviel

    En route vers ailleurs

  • Membres
  • 310 messages
  • Localisation:Belgique

Posté 17 avril 2006 - 16:00

C'était une petite parenthèse........................ il faudrait peut-être déjà que les parents se prennent en charge avant d'aller dégueuler sur le dos des institutions.

Qu'il soit bien clair que lorsque j'écris cela, ce n'est pas dans le but de défendre l'Education Nationale, mais plutot de faire remarquer que les principaux intéressés, les parents, ont tendance à démissionner très vite de leur rôle de parents et d'éducateur !

Je t'entends bien et suis en grande partie d'accord avec toi.

Cela dit, les parents qui remettent en cause les institutions et pensent à assurer eux-même l'instruction de leurs enfants ne sont pas précisément les mêmes que ceux dont tu parles. "Les parents" ne sont pas une entité. Il y en a autant de sortes que d'individus :o
Tout comme les instits et les profs ... pareil 8)

Et ceux dont tu parles, les démissionnaires, les dépassés, ceux qui ne savent plus ou ne veulent plus assurer la charge de leurs enfants ... ne seraient-ils pas un pur produit de notre société d'uniformisation et de lobotomisation, également en grande partie perpétuée par l'institution scolaire ?
Alors, la poule ou l'oeuf ? :o




Je sais pas si ces zones sont aussi bien définies... et des deux côtés si peu qu'il y en ait un. La façon de travailler fait fuir les parents. Nos enfants se tapent les garderies, puis l'école puis la cantine puis la garderie. Ils sont crevés. Il mange un bout et au lit. Alors l'éducation 2 heures par jour on la met où? Entre le fromage et le dessert? Et tout ça au nom du travail. S'il y a bien un truc que je comprend toujours pas c'est cette notion là de travail. Etre soi-même devrait suffir. Et quand on voit l'épreuve que nos gosses traversent dès leur plus jeune age à ce niveau et qu'on les instruits, qu'on les bassine justement pour qu'il fasse et deviennent les même pleutres que nous, je comprend le pétage de câble et ça me donne ou avant gout des 20 prochaines années... c'est bien joli l'instruction, savoir lire et tout, mais après on en fait quoi? On va ou? On construit quoi? Des avions? Trouver une "place"? Mais y'a DEJA TOUTE la place. Je comprend pas ça. C'est l'inconnu qu'il faut apprendre à regarder dans les yeux. L'art par là est une forme d'enseignement agréable à condition qu'on ne le sépare pas de la vie car ces deux là ne font qu'un. C'est pas une histoire de dimanche, d'expos et de livre d'école. L'art c'est dans le geste ou pas. S'ouvrir l'esprit n'a jamais été possible sans en comprendre l'intérêt, et chaque enfant ressent le besoin d'un cheminement très particulier. Il ne me semble pas que les conditions soient réunies avec 30 mômes par classes effectivement. La force des choses fera que c'est à nous effectivement de nous y mettre, et de bâtir les outils qui mè-neront vers l'épanouissement individuel. Et puisqu'on a cette chance incroyable de pouvoir le faire et bien on peut choisir de le faire. Personne vivra pour nous.

Galimba, c'est un vrai bonheur de te lire ! Merci pour ce passage

#32 Esprit_nature

Esprit_nature
  • Localisation:France
  • Intérêts:nature, sagesse, ballades voyages, méditer, lecture... , animaux, ecologie, la paix et la liberté<br>entre autre

Posté 17 avril 2006 - 17:23

je rajouterais mon avis,
c'est que pour moi :
école = prison pour etres innocents qui viennent de naitre
de meme que zoo = remplis de prisonniers innocents
de meme que "société(s) humaines" = systèmes d'esclaves payé pour travailler en esclave d'un "gouvernement qui gouverne et ment" (c'est pour ca que je ne souhaite plus travailler pour un système, patron ou autre) et que pour le reste de ma vie sur terre, j'essaye de n'aller que vers ma liberté, les choix, car c'est "ma vie, j'en fait donc ce que je veux" (tant que je n'ennuie personne)
et ayant (comme beaucoup de gens réservés, sensibles,plutot solitaires ou pas a l'aise "en groupe" entre autre ) "subi" le système scolaire de la maternelle au bac S, puis début de fac (deug b biologie) toujours contraint et forcé (que ce soit par le contexte sociale, scolaire, ou la famille entre autre), je ne tient plus a "etre enchainé " a qui que ce soi (surtout pas par des "lois humaines" , souvent injustes et fausses, et pour le reste de mon passage ici bas, je n'accepte plus aucune "contrainte" ou choses imposés par d'autres... car comme certains, j'ai fini très mal les etudes, stress surtout, et je pense (comme d'autres aussi), que vouloir imposer des choses meme a des "ames nouvelles" sur terre, c'est parfois "tuer leur ame", leurs reves, leur "joie de vivre", leur elan vital, et c'est aussi parfois perpetuer la souffrance, les erreurs , les injustices et la violence de ces systèmes a travers les generations nouvelles...
donc, ca ne m'etonne pas que certains finissent par se revolter, ou finissent au contraire très mal, avec mefiance vis à vis des autres humains, et envers un système qui détruit la Nature, les etres vivants, et la liberté et le bien etre des etres les plus sensibles, et parfois les plus honnetes pourtant...

et de meme que certains etats "religieux , extremistes" ou autres, imposent a leurs progenitures dès leur naissance le bourrage de crane (du coran ou autres) pour les conditionner dans leur "système sectaire", de meme les pays plus "materialistes" ou athées, laiques "soit disant libres", font souvent la meme chose (ou pire ou differemment.. ) avec l'endoctrinement des masses, a un système de pensée unique, de "pseudo savoirs" (souvent faux ou relatif) et qui vont a l'encontre du naturel et de la liberté de chaque etre...
alors au final, si la plupart des humains continuent a imposer des choses "aux nouvelles pousses", au lieu de laisser pousser les fleurs comme elles veulent vers le soleil, en les guidant ou les conseillant simplement parfois, ca ne m'etonne pas qu'un système pareil finisse par détruire "l'ame ou le bonheur" des enfants (ou des futurs adultes) ,de meme qu'ils détruisent la Terre, la nature et le reste de la création...

Au moins aurais je eu "l'honneur" et le respect de ne pas imposer ce système ou ces injustices a mon tour a d'autres etres innocents, comme on me la fait subir, aussi a ma manière

Depuis j'essaye de d'obeir qu'a mon coeur, ou aux lois de l'univers
Si les humains pouvaient seulement laisser tranquille les autres etres, je n'en demanderais pas plus :o

#33 galimba

galimba
  • Localisation:Creuse

Posté 17 avril 2006 - 17:38

Oui moi aussi j'ai pris la clef des chants:) et je regrette pas. Après c'est l'herbe folle qui mène la barque. "L'herbe qu'on coupe repousse toujours".

Modifié par galimba, 17 avril 2006 - 17:38 .


#34 _mirza_

_mirza_

Posté 17 avril 2006 - 17:45

Moi je parcours en vague diagonale depuis le début, mais il me vient une question : pourquoi est-ce qu'assez souvent je trouve une espèce d'idée selon laquelle envoyer les gamins à l'école c'est mal, alors que p.ex. leur imposer de bosser à la ferme familiale ça serait bien? (juste une question naïve, et sans doute mal posée, scusez d'avance je ne veux agresser personne, c'est juste une curiosité au passage)

#35 galimba

galimba
  • Localisation:Creuse

Posté 17 avril 2006 - 18:14

Personne a dit que l'école était mal, elle fuit juste l'uni vers c tout. Et à trop fuir ça revient toujours. Le haut et le bas j'en suis pas sûr, mais alors pas du tout. L'échec est sous nos yeux. Les yeux creusés de ma fille parvenue avec peine à paque en témoigne. La vie est merveilleuse et l'école ne le démontre pas en règle générale, elle l'étouffe. On surprotège, les enfants ne peuvent même plus aller dans la nature sans avoir des grillage autour sinon c pas aux normes. "Comment vivre sans inconnu devant soi?" Mais en même temps malgré les dégats ça a l'avantage de nous rendre plus conscient. Ca n'est donc pas du tout "mal", c'est comme c'est c'est tout. Et le ciel il est où pendant ce temps? Juste là mais on veut pas voir, parce-qu'on se verrait tels qu'on est. C'est trop fabuleux, vaut mieux rester dans nos clapiers. Ca fait juste chier de voir ces enfants à 5 ans monter au combat et déà penser au boulot. Parce-que "plus tôt on saura lire, plus loin on ira". Pourtant ça fait des siècles qu'on monte en grade et qu'on s'entretue pour "aller loin", pas un n'a réussit sans le prix de sa propre dissolution (la mort à soi-même donc) mais non, on y va. Un peu comme ce Mamu Kogi qui de passage a paris n'en croyait pas ses yeux de voir des tunnels, de tels trous dans la terre. Et en demandant, pourquoi on faisait ça on lui répond "pour aller plus vite". "Pour aller plus vite? mais où voulez vous allez plus vite?"

Ben voila, à l'école on y vas plus vite. On sait pas ou mais on y va. Impressionnant de logique pour des enseignements scientifique et "exacts".

#36 maia

maia
  • Genre: Femme
  • Localisation:seine maritime
  • Intérêts:Protection animale, vie saine, jardin, santé et tout le reste

Posté 17 avril 2006 - 19:21

Alors je vais te dire Galimba, je suis tout à fait d'accord pour dire que les horaires scolaires en france sont complètement débiles !!!

Je trouve lamentable de faire des enfants pour que ceux-ci se tapent garderie-école-cantine-garderie !

J'en suis malade pour mes pitchounes en classe !

J'en ai ras le bol de gérer des troupeaux de 36, 29 et 32 gamins sur ces dernières années !

Avec une telle promixcuité, tout le monde tombe malade, régulièrement pendant les périodes de 6 semaines et moi aussi d'ailleurs ! j'aimerais pouvoir m'éloigner du système ne serait-ce qu'un an pour voir si je tomberais aussi souvent malade qu'actuellement !

Et pourtant, je me demande pourquoi on ne met pas au point un système qui existe dans certains pays anglo-saxons où les enfants ne vont en classe que jusqu'à 14h30 ! Moins de vacances mais des journées moins longues où il n'y a pas de breaks de 2 heures le midi ! Alors bien sûr, l'école sert de garderie n'est-ce pas ? puisque les parents travaillent !! Plus elle s'étale dans le temps et moins les parents sont embêtés pour faire garder les enfants avant et après !!

Et pourtant, c'est tellement plus reposant et constructif pour tout le monde quand les journées sont moins longues ! je l'ai vécu en Irlande et on a presque l'impression de faire du mi-temps tellement c'est agréable de pouvoir rentrer chez soi en début d'après midi avec tout ce temps devant soi pour faire autre chose !!

Alors au lieu de tout casser et de tout abolir, si nous pouvions seulement arriver à ce genre d'organisation, tout le monde y trouverait son compte et surtout les enfants ! Encore faudrait-il que les emplois des parents suivent pour qu'ils ne se retrouvent pas dans l'incapacité de pouvoir s'occuper de leurs enfants : si je me suis retrouvée une année avec 36 gamins dans ma classe, c'est tout simplement parce que je n'ai pas pu résister à la détresse de parents qui n'avaient aucune autre possibilité que de mettre leurs enfants à l'école pour eux, pouvoir aller travailler :o

#37 Noëlle

Noëlle
  • Localisation:Bas-Rhin

Posté 17 avril 2006 - 19:45

C'était une petite parenthèse........................ il faudrait peut-être déjà que les parents se prennent en charge avant d'aller dégueuler sur le dos des institutions.

Qu'il soit bien clair que lorsque j'écris cela, ce n'est pas dans le but de défendre l'Education Nationale, mais plutot de faire remarquer que les principaux intéressés, les parents, ont tendance à démissionner très vite de leur rôle de parents et d'éducateur !


Je t'entends bien et suis en grande partie d'accord avec toi.

Cela dit, les parents qui remettent en cause les institutions et pensent à assurer eux-même l'instruction de leurs enfants ne sont pas précisément les mêmes que ceux dont tu parles. "Les parents" ne sont pas une entité. Il y en a autant de sortes que d'individus icon_smile.gif
Tout comme les instits et les profs ... pareil icon_wink.gif

Et ceux dont tu parles, les démissionnaires, les dépassés, ceux qui ne savent plus ou ne veulent plus assurer la charge de leurs enfants ... ne seraient-ils pas un pur produit de notre société d'uniformisation et de lobotomisation, également en grande partie perpétuée par l'institution scolaire ?
Alors, la poule ou l'oeuf ? icon_biggrin.gif


Bien que je me sois posé la question de la déscolarisation, mes enfants vont à l'école....
Je crois que l'important n'est pas d'y aller ou pas. La question est plutôt de savoir comment et pourquoi on y va . Mes enfants vont à l'école comme je vais au boulot, ou comme je paye mes impôts, c'est juste une obligation, une partie de nos vies que le sytème "mange"...Bien sûr, il y avait un autre choix, mais je ne me sentais pas capable de l'assumer. On peut choisir aussi de vivre hors de la société, choix que je ne suis pas prête à assumer (et à imposer à mes enfants) non plus.
A défaut d'être l'Ecole de la vie, l'ecole est l'Ecole de la société : des lors qu'on y est, il faut apprendre, comment fonctionne la machine, apprendre à l'utiliser pour en retirer ce dont on a besoin, et laisser de coté, ignorer ou subir (dans une certaine limite) ce qui ne nous convient pas.

En passant (et pour Maia :o ) j'imagine que les enseignants me considèrent comme une mère démissionnaire, simplement parce qu'ils ne me voient jamais (mais est-ce que mon chéri va discuter avec mon patron?) ...J'avoue que je les fuis comme la peste, en particulier à cause de leur tendance à vouloir empièter sur MON domaine : l'éducation!

Ceci dit, je pense que Goéland n'a pas tort (même si je n'aurais pas dit ça comme ça, :o) : les valeurs véhiculées par certaines familles sont sans doute plus dangereuses que l'école, et pour les enfants issus de ces familles, l'école est sans doute une chance de pouvoir voir ou entendre autre chose que le discours famillial....
Mais si on pousse le raisonnement jusqu'au bout, l'école est une chance aussi pour mes enfants pour les mêmes raisons : pourquoi détiendrais-je LA vérité, LA meilleure façon de voir?
A eux de choisir, à moi de les aider à ouvrir leur esprit et à être critique....

Mais pour revenir au sujet d'origine : je trouve ça grave aussi qu'on grignote le droit des parents à ne pas livrer leurs enfants au système... Même si ça comporte des dangers, c'est un droit fondamental que d'élever ses enfants comme bon nous semble!!!

Mais même à l'intérieur du système (scolaire en l'occurence) j'ai constaté que la pression augmente, que le flicage s'intensifie : de mon temps (lol, ça y est, je radote) on pouvait sècher tranquillement et attendre 15 jours un courrier pour absence non justifiée qui n'arrivait pas toujours. Mon ainé est au collège, début des cours à 8h05, coup de fil à 8h45 si le gamin est absent (même qu'une fois, on avait décidé de se faire un week-end cool, grasse mat le samedi matin pour moi : c'est le gamin qui a répondu et qui a dit "ben j'avais pas envie de venir"...ça a été épique!!!)

Comme le dit Tinuviel "qui de l'oeuf ou de la poule..." : si la société souhaite que les parents assument leur rôle, il faudrait peut être aussi que les "proffessionnels" de tous poils cessent de vouloir les dépossèder de ce rôle (et là dedans j'inclue l'EN mais aussi les médecins, les psys, la PMI, les administrations......J'en oublie sûrement!!)

#38 maia

maia
  • Genre: Femme
  • Localisation:seine maritime
  • Intérêts:Protection animale, vie saine, jardin, santé et tout le reste

Posté 17 avril 2006 - 20:11

Non Noëlle :o

pour moi un parent démissionnaire n'est pas un parent que l'on ne voit pas !

je préviens toujours les parents en début d'année pour leur dire de ne pas s'inquiéter, qu'au moindre problème, je les contacterais ; donc à partir de là, ils savent qui si tout se passe bien, il n'y a pas de raisons particulières pour que l'on se voit. Ils savent aussi que si eux, se font du soucis par rapport à leur enfant, qu'il ne faut surtout pas attendre et venir tout de suite parler de ce qui ne va pas plutôt que de se faire une montagne de quelque chose qui n'est, peut-être pas grand-chose.

J'ai toujours fait un point d'honneur d'avoir un maximum de communication avec les parents pour que tout le monde soit à l'aise dans ce dialogue (mais, bon, nous sommes dans une petite école de campagne, tout le monde se connait, l'école n'est pas grande et nous voyons pratiquement tous les parents quand ils déposent leurs enfants ou bien les nounous)

Moi-même en tant que parent, les enseignants ne me voyaient jamais, sauf s'ils en faisaient la demande !

Ce que j'entends par "parent démissionnaire", c'est quand on nous amène un "petit paquet hurlant, gesticulant, qui grimpe aux rideaux, balaie tout sur son passage, y compris les copains" parce que papa et maman n'ont jamais été capables de dire une fois "NON" au petit gosse en question, que l'on nous tend le gamin en disant "faites ce que vous pouvez, nous, on n'y arrive pas !"

Pour moi, c'est ça des parents démissionnaires ! Des parents qui ont été incapables de gérer l'éducation de leur gosse les trois premières années de sa vie et qui s'attendent à ce que nous réglions le problème en quelques jours ! On y arrive toujours d'ailleurs, mais franchement, je me passerais bien de ce genre d'expérience !!!! :o

#39 _Goéland_

_Goéland_

Posté 17 avril 2006 - 20:28

Esprit_nature

Au moins aurais je eu l'honneur et le respect de ne pas imposer ce système ou ces injustices à mon tour à d'autres êtres innocents , comme on me la fait subir , aussi à ma manière


Certes , mais dans ce cas là tu imposes à tes gamins ton système , ton shéma de pensée , les injustices que tu as subi , ton point de vue sur le monde .
Et tes gamins ils sont où là dedans ?

Comment ils peuvent se forger une opinion , un avis , un regard sur les choses qui leur appartient en propre si tu leur imposes au départ ta propre perception des choses sans qu'ils puissent la confronter à d'autres modes de pensée ?

C'est comme si c'était tout l'un ou tout l'autre . L'école ou les parents . Mais c'est pas comme ça que ça se passe , c'est l'école et les parents . Et puis quand on parle de formatage , de stress et qutti quanti , stop , la pression ce sont bien souvent les parents qui la mettent parceque faut quand même pas déconner , les études d'abord .


Ceci dit , pur produit de " l'échec scolaire " , ayant arrêté l'école bien avant qu'elle ne me rattrape , je suis pas un défenseur acharné de l'éducation nationaze . Le truc c'est qu'on fait jouer à l'école un rôle trop important pour elle et qu'elle est aujourd'hui au centre des difficultés de la société . C'est pas son rôle .

#40 Esprit_nature

Esprit_nature
  • Localisation:France
  • Intérêts:nature, sagesse, ballades voyages, méditer, lecture... , animaux, ecologie, la paix et la liberté<br>entre autre

Posté 17 avril 2006 - 23:19

Certes , mais dans ce cas là tu imposes à tes gamins ton système , ton shéma de pensée , les injustices que tu as subi , ton point de vue sur le monde .
Et tes gamins ils sont où là dedans ?


Salut Goeland, pour te repondre, d'abord je n'ai pas d'enfants, et je n'en veux pas... lol (sauf changement d'avis exceptionnel ou circontances ) mais c'etait dans ce sens là (ne pas vouloir faire d'enfants, ) que je disais qu'au moins je n'imposerais ca a personne, ni ne ferait "les memes erreurs" que d'autres ou predecesseurs font.. ,mais je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il ne faut pas non plus (dans l'autre sens) imposer aux enfants "notre vision" ou choix pour eux, ce n'etait pas du tout ce que je voulais exprimer dans mon message, au contraire : les laisser "libres de choisir", entre ceci ou celà, entre le système ,la famille ou autres..

Comment ils peuvent se forger une opinion , un avis , un regard sur les choses qui leur appartient en propre si tu leur imposes au départ ta propre perception des choses sans qu'ils puissent la confronter à d'autres modes de pensée ?


J'en discutais recemment avec une amie (que j'apprecie) et je lui disais la meme chose, ce n'est pas bon je pense non plus de vouloir imposer a des etres innocents qui viennent de naitre "notre conception de la vie" ou de choisir pour eux, (mais autant pour le système "classique scolaire", que pour l'école en famille ou d'autres voies... )
je disais simplement que de mon coté si on m'avait laissé ce choix, et si ca avait été possible, j'aurais preferé l'école en famille ou 'école de la vie" (et me connaissant je m'en serais sortie surement plus rapidement, et peut-etre mieux aussi souvent.. lol)
En fait je suis pour "respecter la liberté" de chaque etre, et non "imposer " quoi que ce soit, meme ce qu'on croit "bon pour eux", car dans l'absolu je pense que "soi seul sait ce qui est bon pour soi" et j'ai (trop) souvent attendu en famille ,ou "dans le système" ou la société des choses comme "écoutez moi c'est pour votre bien, faites ce que je vous dit etc"... et finalement les écouter fait parfois plus de mal que de bien (au contraire lol), alors que pour etre en harmonie avec la vie, il faut avant tout etre a l'écoute de son propre coeur et de soi

Modifié par Esprit_nature, 17 avril 2006 - 23:22 .