Aller au contenu


Photo

wwoof en France


  • Veuillez vous connecter pour répondre
201 réponses à ce sujet

#41 _mae_

_mae_

Posté 24 mai 2006 - 10:38

Il y a une question que je me pose :

Quel est statut des wwoofer par rapport à la societé?
Et comment cela se passe t'il au niveau de l'assurance?

Merci à vous

Michael

#42 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 24 mai 2006 - 11:41

Le statut du wwoofeur à l'étranger est celui de touriste (ou éventuellement d'étudiant) puisqu'il n'est pas salarié.

Pour les assurances, Mae, vérifie que tu soies couvert pour :
- la santé (maladie et accidents de la vie privée). Si tu vas à l'étranger contacte ton centre à l'avance car la carte européenne est parfois longue à obtenir.
- le voyage
- et la responsabilité civile. Demande à ton assureur d'y inclure le bénévolat car il n'est pas nécessairement couvert par ton assurance habituelle.

Par ailleurs les fermes "hôtes" souscrivent parfois une assurance-accident pour les "aides bénévoles" mais je ne suis pas sûre qu'elles le fassent toutes.

#43 _mae_

_mae_

Posté 24 mai 2006 - 11:45

Ok, merci Tis pour ces infos,

Donc pour le système j'ai le statut de bénévole, c'est bon à savoir.

#44 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 24 mai 2006 - 15:56

Encore quelques hôtes en France qui trouvent équitable de proposer la pension complète contre 4 h de travail / jour :

- El Be (La Catalane),
- Les Gilats,
- Les Sources,
- Raviole

#45 flavie

flavie

Posté 24 mai 2006 - 18:09

Dans l'ensemble, je suis assez d'accord avec ce que tu défends Tis.
Quatre heure me semblent être une moyenne de base horaire raisonnable pour partager les tâches quotidiennes nécessaires au bon fonctionnement du lieu, contre des repas et un logis dignent de ce nom,...ce qui n'empêche personne d'en faire naturellement davantage s'il le souhaite. En pleine campagne au milieu des herbes folles et des animaux, si on s'y sent bien, forcément que ce n'est pas quatre heures que l'on partage mais plutôt l'intégralité de notre temps. Quand on aime, on ne compte pas, Les tâches se font parce qu'elles découlent du bon sens. Je veux bien débroussailler des mètres carrés parce que je sens qu'il est utile de le faire, mais pas parce que l'on me le demande, sinon, c'est de l'esclavage.
Le woof, cela doit être un vrai échange et non un copié-déformé-collé des schémas que l'on fuit dans notre société (culpabilité, soumission, devoir...). Sinon, c'est un statut d'ouvrier agricole qu'il faut avoir! Mais tout cela semble évident. Après, les ballades, les loisirs, les affinités, c'est autre chose...
Merci pour les liens, ça donne envie!

#46 vie saine au Québec

vie saine au Québec

Posté 25 mai 2006 - 00:26

Salut,

Au Québec la main d'oeuvre agricole peut qualifiée se paye se paye au salaire minimum, si ils sont logé et nourri, bien moins.

Un employé agricole revient donc trés peu cher et il y a peu de taxes sur les salaires comparés à la France. De plus il y a des programmes d'emploi d'été. Un employé agricole a un rythme de travail important et est beaucoup plus avantageux et rentable qu'un woofeur.

La majorité des woofeurs arrivent de la ville, sans force physique et se fatiguent trés vite, ils ne connaissent pas le travail et le font trés mal. Pour pouvoir les former il faut passer du temps avec, beaucoup et surtout il faut leur transmettre des connaissances et avoir de la patience. Un woofeur n'est pas rentable et ne le sera jamais. Dans cette optique, je donne mais je demande un minimum en échange. Moins de 6 heures 6 jours par semaine comme préconisé par le Woof (voir leur site) je refuse ! Pire généralement ils restent une ou deux semaine (60 %) et à peine ils sont formé ils partent ! Donc le woofeur ne sera jamais rentable ! Pire beaucoup arrivent déprimés, avec des soucis existentiels et ne sont pas vraiement apte au travail. Quand ils repartent, ils sont plein de vie et d'entrain !

Cesse de mettre du profit et de l'exploitation où il n'y en a pas.

Deplus, mon woofeur actuel qui suit le débat avec intéret et qui est stupéfié par ce qui s'y dit me signale que d'aprés ses calculs, visiter le canada (hébergement, bouffe) lui revient en moyenne 75 $ par jours en touriste, et à zéro dollars avec le woof !!!

Mieux, il a voulu faire un stage en Asinerie en France, ça lui aurait couté 500 euros par semaine. Ici il fait cela gratuitement.

Il estime comme moi que c'est un échange et chacun y tire son profit.

Mais pour que l'échange soit fructueux, il faut deux honnête personnes, le woofeur et le fermier. Si un des deux n'est pas correct, ça marche pas.

Si tu es wofeur et que tu tombes sur un esclavagiste, tu te casses et tu vas ailleurs !

J'ai vécu chez des indiens de l'âge de Pierre et il avait des coutumes semblables appelées Mahuri. Lorsqu'un membre de la tribu a un travail important à réaliser (construction, abatti) tout le monde vient bosse à l'oeil contre gîte et couvert.

Ben moi je trouve cela génial et enrichissant. Si la société était ainsi ce serait un Paradis... vive les actions gratuite et le partage !

Si tu n'est pas d'accord avec le principe du Woof hé bien n'y va pas ! Et avec les conseils que tu donnes tu vas créer des problèmes à des woofeurs qui n'en auraient pas eu en leur montant la tête avec des problèmes qui sur le terrain sont rares.

Deplus pour travailler bénévollement au canada et pouvoir y rester un an, il faut un visas vacances-travail, beaucoup de woofeur l'ont.


salut

#47 _Neko_

_Neko_

Posté 25 mai 2006 - 09:39

beaucoup arrivent déprimés, avec des soucis existentiels et ne sont pas vraiement apte au travail. Quand ils repartent, ils sont plein de vie et d'entrain !

Ah ben je vais venir chez toi, une thérapie efficace, rapide et gratuite ! :ptdrasrpt2:

C'est sur qu'on repart plein de vie et d'entrain ? Non mais.... je veux pas me faire exploiter non plus :D

#48 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 25 mai 2006 - 10:15

Vie saine au Québec, tes messages sont bien véhéments à défendre tes exigences pour quelqu'un prônant " les actions gratuites et le partage" !

Je te signale qu'avec tes 6 h par jour (tiens ce n'est plus 8 ? :ptdrasrpt2: ) x 6 jours par semaine (= 36 h) tu demandes plus que ce que font beaucoup de salariés en France (35 h) qui, pour cette amplitude de travail, ont un salaire + des congés payés + une couverture sociale, etc.

Si tu avais un tant soit peu lu le témoignage de la québécoise KyOXa tu aurais pu voir que son expérience sur une douzaine d'hôtes wwoof (Nouvelle Zélande, France) correspond à ce qui me semple honnête.

Pour le plaisir, encore un lien :D : Chateau de Sacy


PS : Pour apprendre à bien s'occuper d'ânes, pas besoin de traverser l'océan (merci de penser à la planète :sourire: ); il y a en France de très nombreuses associations d' "amis des ânes" auxquelles on peut adhérer, pour un prix modique, même si on a pas d'âne soi-même.
Le partage de connaissances y est fréquemment gratuit entre membres.

#49 autarcie

autarcie

Posté 25 mai 2006 - 11:23

bonjour a tous
En reponse groupée a differentes interventions lues ci dessus
qu’est ce que exactement 6 à 8 heures de travail par jours ?
Ici nous incluons dans le travail, debarasser la table apres le repas ou bien la vaiselle et le coup de balai, c’est aussi du travail ! S’occuper de nos enfants lorsque je traie les chevres est aussi du travail, est ce que pour vous desherber le jardin tout en discutant ensemble est du travail ? Oui evidement c’est du travail mais a ce moment la si nous devons regarder notre montre pour que les benevoles face 4 heures de travail par jour et uniquement 4 , il n’y aura pas de discution et de pose gouter et d’arret pour prendre le soleil dans l’herbe et nous serons beaucoup plus exigeant sur la performance et la rapidité d’execution
ici nous n’avons jamais comptabiliser le nombre d’heure de travail
je pense que les gens qui sont choqué par la quantité de travail demandé dans les fermes sont soit de vrais citadins qui se rendent pas compte de la valeur des choses et bien nous n’avons pas vraiment la meme definition du mot travail
puisque nous sommes dans une sociéte ou il nous faut tout comptabiliser, avez vous pensez a combien de temps il a fallu pour cueillir les haricots verts que l’on propose a manger aux benevoles, et combien de temps il aurat fallu pour planter les rames qui les soutiennes, et de temps pour les arroser, pour labourer le terrain avant le semis, et combien de temps il aura fallut pour couper et debarder le bois necessaire pour cuire cette casserole d’haricot vert, et les fromages que nous mangeonsensemble (sans compter que chaque wwoof repart avec quelques fromages pour son voyage ou famille) combien de temps nous aura t il fallu pour traire les chevres qui nous donne se lait, changer leur cloture , nettoyer leur litiere, laver les faiselles..........et j’en oublie encore et encore, mais les gens on tellement l’habitude d’appuyer sur un bouton pour la lumiere le vaiselle la lessive le chauffage..., tourner un robinet pour l’eau, pour la cuisine, que evidemment lorsque nous demandons 8 heures de travail par jour cela peut faire peur
je crois que le wwoofing s’adresse vraiment a une categorie de gens qui ont vraiment fait un chemin pour l’ecologie, qui comprennent que le vie n’est pas gratuite mais qu’elle peut l’etre en revanche seulement en retroussant ses manches
je prend le temps d’ecrire ce message malgres les haricots qui attendent les rames pour grimper car cela me remue vraiment de voir a quel point les valeurs sont differentes pour beaucoup d’entre nous, je suis outré de voir les reactions tres violiente sur le sujet du travail de 8 heures par jours sur un site qui devrait reunir des personnes qui souhaitent agir pour l’ecologie et notre terre
si travailler 8 heures par jours pour faire avancer un projet ecologique est trop pour vous le wwoofing n’est pas pour vous, nos valeurs de vie seront trop differentes
j’ai vecue avec tellement peu d’argent, tellement de chose physique et difficile moralement que j’ai acquis une notion de vrai richesse. Avec pourtant un niveau de vie tres modeste nous mangeons au moins 2 fromages de chevres par jour, nous mangeons des legumes bio tous les jours, et du bon pain bio et frais chaque jour, des vraies oeufs a volonté, notre bois est gratuit, les enfants courts dans les pres, ou joue dans l’eau, nous pouvons prendre des bains a volonté et tres chaud
pour moi nous avons une vie luxeuse, mais attention cette vie luxeuse ne vient pas en appuyant sur un bouton ! Elle se merite avec notre sueur et nos efforts
accueillir des gens en facturant l’hebergement et le repas ne m’interesse pas , nous partageons notre vie et se qui semble pour nos des vraies valeurs ,nous accueillons gratuitement et le travail fait parti de notre vie donc nous le partageons aussi
et gens qui ne sont sensible a ce mode de vie , a ses vraies valeurs ne viennent pas ici ou n’y reste pas longtemps
tis n’a vraiment pas l’air de suer pour manger ces haricots et ces fromages de chevres, le travail donne une toute autre vision de la vie !
il y a certainement des abus dans le hotes wwoof mais ce n'est vraiment pas la majorité et comme le dis la personne du quebec, il n'y a pas d'engagement et il suffit de partir voir ailleurs
bon wwoofing a toutes les personnes sensibilisées a l'ecologie
veronique

#50 matriochka

matriochka
  • Localisation:Tourinnes-st-Lambert

Posté 25 mai 2006 - 11:46

Aaaah ! Autarcie-Véronique !

Ton message me fait l'effet d'une bouffée d'air frais!

Merci :D

#51 flavie

flavie

Posté 25 mai 2006 - 12:09

Salut Véro! Flavie= Karen! :D
Je crois que tout le monde ou presque est bien d'accord avec ça...
Les huit heures de travail, ce n'est alors pas du "travail" à proprement dit, c'est "vivre" tout simplement. Ce qui me gène, c'est de quantifier les heures de travail dans la présentation de ce statut de woofeur, comme dans les shémas de notre société.
Je préfère "vivre" 24/24 (quitte à éplucher, bêcher, couper, ramasser, suer, au moins, je sais pourquoi) que "travailler" 6 ou 8 heures. Pourquoi ne pas dire "partager la vie de la ferme" alors plutôt que dire le gite et le couvert contre X heures de boulot?
Mais dans le fond on parle tous bien de la même chose. C'est la forme et la présentation qui diffèrent...

#52 Frido

Frido
  • Genre: Homme
  • Localisation:La Patrie
  • Intérêts:Écovillage, energie renouvelables, simplicité volontaire.spiritualité, animisme.

Posté 25 mai 2006 - 13:04

Salut

Je suis d'accord avec Véronique et sa façons de décrire travail et mode de vie.

Ces gens qui viennent aider doivent venir avec l'idée de partager un mode de vie qui comprend un ensemble d'actes qui ne sont pas perçus comme un travail par ceux qui les accomplissent. Parce que travail dans le sens d'emploi, rejoint l'idée de contrainte alors que dans le cas d'une ferme bio familiale cela fait partie de la vie de tous les jours, comme le soleil qui se lève et se couche et la pluie qui tombe.
Ce que Christian évoque quant au degré d'efficacité de citadins ankylosés, pour ne pas dire mutants dégénérés, je l'ai moi aussi maintes fois constaté. Ce sont eux qui devraient payer pour venir travailler sur une ferme familiale bio. Plusieurs ne peuvent même pas imaginer la somme d'efforts qu'il faut investir dans une telle entreprise. Efforts qui sont toutefois accomplis par choix.

Cela me fait aussi penser aux gens qui s'indignent des conditions de vie des gens dans le tiers monde, sans se rendre compte de leur degré de responsabilité dans la situation.
Pour que des citadins puissent prendre du temps pour s'inquiéter des conditions de travail des autres, il faut qu'ils n'aient pas à s'occuper de cultiver leur légumes, que d'autres le fasse à leur place en utilisant des méthodes qui détruisent la nature tout en l'intoxiquant pour les générations futures. Cela ils en sont informés, mais balaient sous le tapis de leur indifférence ce fait qui les remet en question, ils préfèrent monter aux barricades avec un porte voix pour changer de sujets, pour éviter d'en parler.
Ils ont la bombe et ils vont nous bombarder avec qu'y disent pour que la masse des bien pensants aient une bonne raison de délaisser les autres problèmes devenus tout à coup moins importants devant la menace d'extinction suscité par le cataclysme nucléaire.

Il y aura toujours quelqu'un pour crier plus fort que les autres, pour justifier son inaction dans des discours enluminés de fioritures emmenant tous ceux qui comme lui cherchent des indulgences pour éviter le purgatoire.

#53 Johan de Dina

Johan de Dina
  • Localisation:Comtat de Nissa
  • Intérêts:Oeuvre du phylosophe Inuit : Apert SooN

Posté 29 mai 2006 - 09:46

Ben moi; çà me fait vachement plaisir d'avoir de temps à autre des nouvelles de véronique d'auvergne.

#54 vie saine au Québec

vie saine au Québec

Posté 29 mai 2006 - 15:50

Ce qui me gène, c'est de quantifier les heures de travail dans la présentation de ce statut de woofeur, comme dans les shémas de notre société.

Salut,

Pourquoi ?

Mésaventure arrivée cet année...

Dans mes courriels à la woofeuse, je parlais de partager une tranche de vie... sans quantifier le travail...

La woofeuse a débarquée et voila sa journée type:
1 heure de travail par jour, trois repas plus collations, frigo pillé en permanence, lamentation continuelles sur les étrangers qui envahissent la France, le déclin des valeurs, et autre fadaises insupportables à écouter, enfermé une partie de la journée dans sa chambre à lire, trois à quatre heures par jour sur Internet...
Bilan: deux ordis hs (virus et disque dur hs), aucun réel travail, pas mal d'énervements, ... et depuis une description des tâches précise ! Pour éviter les malentendus (partager une tranche de vie, ha bon c est travailler ?) !!!!

Personnellement, voir des citadins débarquer et découvrir qu'un oeuf ça sort d'une poule et que travailler ça fatigue et que les choses ne se font pas toutes seule, ça alimente mes réflexions sur le devenir du monde... Voir à quel point beaucoup sont coupés des réalités du monde dans lequel ils évoluent me laisse songeur...

#55 _personne_

_personne_

Posté 29 mai 2006 - 17:07

comme on dit de par chez nous " il n'y a que les paysans qui travaillent, les gens de la ville sont des touristes !!!"

cela me laisse songeur.........

#56 vie saine au Québec

vie saine au Québec

Posté 12 juin 2006 - 19:27

Salut Véro! Flavie= Karen! :D
Je crois que tout le monde ou presque est bien d'accord avec ça...
Les huit heures de travail, ce n'est alors pas du "travail" à proprement dit, c'est "vivre" tout simplement. Ce qui me gène, c'est de quantifier les heures de travail dans la présentation de ce statut de woofeur, comme dans les shémas de notre société.
Je préfère "vivre" 24/24 (quitte à éplucher, bêcher, couper, ramasser, suer, au moins, je sais pourquoi) que "travailler" 6 ou 8 heures. Pourquoi ne pas dire "partager la vie de la ferme" alors plutôt que dire le gite et le couvert contre X heures de boulot?
Mais dans le fond on parle tous bien de la même chose. C'est la forme et la présentation qui diffèrent...

Salut,

Vous connaissez tous l'origine du mot travail ? torture en latin ...

Ben moi quand je bosse 15 heures par jour, ce n'est pas du travail mais un plaisir...

Personne ne me pousse, je ne fais que des choses qui me plaisent et j'en suis fort aise !

Hier avec un autre ami français, ex-citadin, campagnard depuis quelques années, on méditait sur l'Art de vivre, sur la qualité de la vie et de l'alimentation...

Un poulet élevé en batterie, avec de la bouffe merdique et un environnement invivable libéré et laché dans la nature, cherchera ses granulés de bouffe et sa cage ... il n'appréciera ni la liberté ni la bonne bouffe naturelle ... et crévera bien vite... un poulet sans son pechno pour le nourir et le protéger, ça ne survit plus dans la nature... c est malheureux mais bien des humains des villes sont devenus ainsi... et plus le temps passe, plus je trouve que beaucoup d'humains ressemblent à des poulets...

Ayant vécu avec les derniers hommes libre (les indiens d'amazonie) et essayant de le rester moi même avec bien de la difficulté, je considère que les actes gratuits (travail bénévolle, actes de générosité sans contre-partie, ...) distinguent les derniers vrais humains qui sont capables de s'élever au-dessus des intérets mesquins, des égoismes forcenés pour partager. Si dans la société il y avait plus de partage, il y aurait moins d'inégalités et d'exclusions...

Alors bravo pour ceux qui sont encore capable de donner et partager et m... à ceux qui voient ou cherchent du profit partout.

#57 flavie

flavie

Posté 12 juin 2006 - 22:02

Je ne souhaite aucunement faire la leçon (je me le permettrais pas et j'espère que mon message n'a pas ce ton ) comme tu semble vouloir le faire entendre, vie saine au quebec. Mais je te réponds puisque tu insistes.
Je parle dans mon message seulement de mon point de vue, sur comment je vivrais les choses si j'étais woofeuse et non du paysan qui a un tout autre rôle , un autre statut, d'autres responsabilités. Offrir du temps pendant quelques semaines voir quelques mois est différent que de travailler plusieurs années à l'élaboration d'un projet. Le woofeur peut vivre cette aventure avec plaisir, dumoins si cela ne se transforme pas en contrainte et pour moi, le nombre d'heures en est une, mais idéologiquement! pas en pratique!
Je suis pour ma part conciente du lourd "travail" , de la lourde responsabilité d'un paysan face au maintient en équilibre de sa ferme quelques soient ses activités. Je ne dirais jamais qu'un paysan "s'amuse", même s'il prend du plaisir et qui lui arrive de s'amuser, ce que j'espère...

Un poulet élevé en batterie, avec de la bouffe merdique et un environnement invivable libéré et laché dans la nature, cherchera ses granulés de bouffe et sa cage ... il n'appréciera ni la liberté ni la bonne bouffe naturelle ... et crévera bien vite... un poulet sans son pechno pour le nourir et le protéger, ça ne survit plus dans la nature... c est malheureux mais bien des humains des villes sont devenus ainsi... et plus le temps passe, plus je trouve que beaucoup d'humains ressemblent à des poulets...


Pour ma part, je sens un peu de mépris dans tes messages et surtout un besoin permanent de te justifier que je ne comprends pas toujours très bien. Pourtant, tu dis :

je considère que les actes gratuits (travail bénévolle, actes de générosité sans contre-partie, ...) distinguent les derniers vrais humains qui sont capables de s'élever au-dessus des intérets mesquins, des égoismes forcenés pour partager.


il me semblait que quelqu'un qui pensait ça ne provoquait pas ainsi le conflit...

#58 vie saine au Québec

vie saine au Québec

Posté 16 juin 2006 - 19:38

Bonjour,

Quel beau message plein de délicatesse et de ''politiquement correct'' qui t'honnore !

Je ne souhaite aucunement faire la leçon.../... Mais je te réponds puisque tu insistes.


Fait la leçon si cela te chante, je t'encourage au contraire à le faire, nous sommes dans ce forum pour discuter et confronter idées et expériences, c'est ça la liberté et la démocratie.

Je suis pour ma part conciente du lourd "travail" , de la lourde responsabilité d'un paysan face au maintient en équilibre de sa ferme quelques soient ses activités.


C est pour cela que je ne serais jamais agriculteur ! produire pour le profit et polluer au nom du profit... ce n'est pas mon truc... je me contente de m'auto-suffire et d'aider une race en voie d'extinction à survivre ... bénévollement... sans espoirs de profits...

Pour ma part, je sens un peu de mépris dans tes messages et surtout un besoin permanent de te justifier que je ne comprends pas toujours très bien.


Personnellement, je ne justifie rien mais j'exprime mes opinions... J'ai été élevé ''en batterie'' et programmé pour devenir un bon coquelet sans cervelle et avec comme seule ambition celle de devenir un cadre bcbg... ! ben manque de bol, ... j'ai choisi la libertée... Je me suis évadé de mon poullailler et je m'éclate...

Quand je cause, je ne le dis pas avec des fleurs... les fleurs je préfère les semer, les voir et les sentir. Mon art de vivre campagnard n'est ni celui d'un citadin, ni celui d'un paysan, c'est le mien ! Et je le défend et surtout je le partage ! Ma porte est toujours ouverte, il y a toujours un lit et une assiette pour le voyageur et je suis toujours pret à rendre service...

Je suis en dehors de tout parti ou courant de pensée, je vis et j'agis en homme, pas en caste corporative, en syndicaliste ou en politicien... et quand je vois des nantis qui jouent sur les mots et sur les concepts pour défendre leurs intérêts où ceux de leur caste politicienne alors que la majorité des humains n'ont pas le minimum pour vivre ça me gonfle... Au lieu de vouloir syndicaliser les woofeurs, il serait plus urgent d'aider ceux qui en ont réellement besoin. On philosophe pas mal avec nos woofeurs ... et bien notre woofeur de l'été dernier est parti cette année en Afrique pour une ONG en tant que bénévolle, ça c'est super... Nous on a fait notre part, à votre tour... Presque tous nos Woofeur sont devenus des amis ... alors c est que ça doit pas être si terrible que ça ...

De toute façon c est un débat qui n'a pas lieu d'ête.

Où tu es Woofeur et tu acceptes le concept et les règles. Ou tu n'es pas d'accord et tu restes chez toi...

Le but d'un forum n'est il pas d'échanger ? alors échangeons sans forcément parler comme les politicars ....

A plus

Le méprisant justificateur pas pechno et non syndiqué avec une once d'humanité humaniste

Modifié par vie saine au Québec, 16 juin 2006 - 20:19 .


#59 touchoise

touchoise
  • Localisation:Saint Léger sur Sarthe
  • Intérêts:equitation, lecture

Posté 28 juin 2006 - 09:51

il faut bien savoir ce que l'on veut, je ne ferais pas de wwoofing pour une raison principale: je déteste bricoler et jardiner, je laisse donc ça à ceux qui aiment retaper des maisons, réparer des clotûres et s'occuper d'un jardin; je ne suis pas fainéante (je travaille dans les chevaux et ceux qui connaissent ce milieu savent aussi que l'on ne compte pas ses heures), la seule chose qui m'intéresserait serait de m'occuper des animaux mais dans le wwofing, il faut participer à toutes les tâches de la ferme ce qui est normal; le principe du wwofing ne me gêne pas, j'ai fait plus jeune un peu la même chose: soigner des chevaux et accompagner des promenades équestres contre gîte (sans eau ni électricité!) et couvert; il faut arrêter de penser qu'à l'argent, je pense que le wwoofer cherche la rencontre et la connaissance plutôt qu'à se faire du pognon, c'est un mode de vie qui doit être choisi; si l'on cherche un travail contre rémunération, Mac Do embauche en permanence. Aprés, il y a certainement des abus dans les 2 sens: chez ceux qui accueillent et chez ceux qui sont accueillis.
Un 4x4 au Québec me semble la moindre des choses vu le climat de ce pays, Tis, tu me fais penser à mon cousin qui vit en ville et qui refuse la voiture parce que ça pollue, il oublie juste qu'il a les transports en commun et que moi, je suis en campagne, que j'ai 3 kilométres à faires pour emmener mes filles à l'école et 20 pour les commerces.
Véro, tu es où en Auvergne, je vis en Basse Normandie mais suis auvergnate d'origine

#60 autarcie

autarcie

Posté 28 juin 2006 - 11:06

bonjour touchoise

je suis persuadée qu'il y a des abus dans le reseau wwoof, il est important de bien se renseigner et faire connaissance avec les gens qui accueillent avant d'y aller, de se renseigner sur les travaux demandés , les horaires, et aussi les repas, le couchage
mais tes travaux de ferme sont souvent physique et tres souvent urgent et imprevue
bon été a tous
veronique