Aller au contenu


Photo

Fermes communes et associatives


  • Veuillez vous connecter pour répondre
96 réponses à ce sujet

#1 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 23 mai 2006 - 13:45

Cette petite annonce, passée sur le site par Katia en janvier, est toujours d'actualité :

Vous êtes un groupe, vous cherchez à vous installer en montagne pour y faire de l'agriculture paysanne mais pas seulement, peut-etre aussi de l'accueil, de l'artisanat. Pour cause de chaussure devenu trop petite, nous cherchons à transmettre notre ferme communautaire à un nouveau collectif, sympathique, désireux de continuer notre lutte contre la désertification de la montagne.
Ce lieu s'appelle Cravirola , un petit hameau à 1200m d'altitude en bordure du Mercantour (80 km au nord-est de Nice). Nous l'avons restauré pendant 20 ans pour en faire un véritable outil de production fromagère d'une part, un lieu d'accueil d'autre part . Vous en trouverez la description détaillé sur le site http://www.cravirola.com, ce qui vous permettra de vous faire une idée de ce qu'il recouvre actuellement .
Vous y trouverez aussi tous les moyens de nous contacter.

Modifié par Tis, 13 mai 2014 - 19:08 .


#2 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 04 mars 2007 - 16:54

Je viens de découvrir que, grâce à Terres Communes, Cravirola est en cours de transmission à une nouvelle équipe depuis début décembre :

Une volée de bretons s'est abattue sur notre ferme d'altitude et depuis près de trois semaines, c'est un drôle de mélange de pratiques et de théories sur l'art de la vie collective : ambiance crêpes aux olives si vous voyez ce que je veux dire (comment ça vous ne voyez pas ?).
http://cravirol.club...evenements.html

La ferme va être rebaptisée "Ferme Autogérée de la Roya" (FAR pour les intimes) : http://www.collectif-far.org/

Quand à l'ancienne communauté elle est en train de migrer :

Ce nouveau lieu, nous l'avons trouvé : il s'appelle le Domaine du Bois, surnommé Le Maquis . Près du village de Minerve dans l'Hérault, il s'agit d'un site vraiment exceptionnel ! 270 hectares de pâturages, de garrigue et de forêts situés sur les premiers causses du Minervois, entre Carcassonne et Narbonne. Classé comme réserve par le Ministère de l'environnement, il contient à lui seul 10% de la flore européenne.
http://cravirol.club...veauprojet.html

Modifié par Tis, 12 mai 2014 - 18:09 .


#3 collectif far

collectif far

Posté 03 mai 2007 - 15:44

Et bien je vois qu'on parle de nous!
Nous c'est la Ferme Autogérée de la Roya et c'est nous qui reprenons la ferme Cravirola. Pour en savoir un peu plus, je vous invite à aller faire un tour sur notre site www.collectif-far.org

#4 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 04 mai 2007 - 07:12

Salut le Far et bienvenue parmi nous !
Je trouve votre aventure passionnante et en suivrais avec plaisir la suite sur votre site. A propos, les dessins de Pat sont super !
Et, si cela vous tente, n'hésitez pas à participer aux autres débats... même s'ils ne parlent pas de vous.

#5 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 03 mars 2008 - 19:20

L'équipe de Cravirola a mis en ligne plein de nouvelles de l'installation et des travaux au Maquis et lance cet appel :

On cherche des choses : un chapiteau pour l’été, un vidéproj d’occaz en TBE, des milliers de chaises de jardin, une pelleteuse, une trancheuse à jambon, du chocolat

On cherche des gens :

    * un informaticien multicarte (pc&mac) pour connecter correctement le Maquis au web
    * une vieille grand mère libertaire mais néanmoins motivée pour nous tricoter des pulls et nous préparer du chocolat chaud à 4 heures
    * des filles qui restent, parce que des fois on se croirait dans un régiment de barbus
    * des artistes à chapeau pour cet été
    * un pâtre pour mener les bêtes aux champs (bah ouais, c’est comme ça qu’on dit)
    * et puis alors très sérieusement, on recherche un vendeur de fromages, quelqu’un qui ferait à peu près sur Toulouse et/ou dans la région ce qu’Anthony fait à Cannes.

Pour en savoir plus : http://cravirol.club...actualites.html

#6 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 17 mars 2008 - 12:36

Caracoles de Suc, la 3ème ferme communautaire adhérant à l'association Terres Communes a aussi mis une annonce sur son site pour trouver quelques participants supplémentaires :

    Petit collectif paysan, autogestionnaire, de 7-8 adultes revitalisant une friche agricole et ses habitations, produisant céréales, pain , légumes, fruits, châtaignes...effectuant diverses transformations, cherche homme, femme, couple, pour vie et activité collectives, démarrage et coordination d'une activité de petits élevages (chèvres, brebis, basse-cour, cochons...) destinés principalement à l'auto-consommation, à l'entretien des terres... avec potentiels et possibilités d'étendre ces activités par la suite.

    Productivistes s'abstenir.

    N'envoyer ni CV ni lettre de motivation, passez nous plutôt un coup de fil  pour contact  et pour organiser  une visite de quelques jours

http://caracolesdesuc.org/

#7 escargotte

escargotte
  • Localisation:moselle
  • Intérêts:Ecovillages, j'aimerais y vivre!<br>Animation nature et environnement pour les enfants<br>Randonnées

Posté 26 mars 2008 - 21:28

:D

Tis merci pour l'info, je ne connaissais pas la ferme Caracoles de Suc

#8 Tàri

Tàri
  • Localisation:Sur la route

Posté 26 mars 2008 - 21:46

;) :D Bonjour Tis, merci Tis, pour ces infos bols d'air et perspectives possibles!

:D

#9 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 27 mars 2008 - 08:49

:D

Je ne connaissais pas non plus Caracoles de Suc; c'est Bilouga :D qui avait évoqué leur nom l'an dernier dans le sujet " Vivre dans une communauté". Pour d'ailleurs préciser qu'il ne s'agissait pas de cela.
En effet, dans les fermes communautaires, on peut partager le travail et la propriété (ou la location) de la ferme sans pour autant vivre en communauté.

J'ai mis les messages précédents bien sûr pour relayer leurs appels, mais plus encore pour que nous puissions discuter de l'alternative qu'elles représentent et qui me semble une solution intéressante à la raréfaction des terres.

Puisque la Safer empêche toute reprise des petites fermes et préfère partager leurs terres entre les gros propriétaires voisins, il faudrait anticiper les départs à la retraite par le biais des GAEC par exemple.
Puis, si on le souhaite, s'installer, sous forme associative, à plusieurs sur la ferme ainsi reprise pour pouvoir relancer ou continuer des activités diverses (polyculture, élevages, transformations, artisanats, animations, accueil, etc.)
Il serait d'ailleurs possible aussi de faire cela sur de grandes propriétés pour arrêter les cultures chimiques intensives et les convertir en bio, par exemple.

#10 Deun

Deun
  • Localisation:92

Posté 27 mars 2008 - 15:50

Puisque la Safer empêche toute reprise des petites fermes et préfère partager leurs terres entre les gros propriétaires voisins, il faudrait anticiper les départs à la retraite par le biais des GAEC par exemple.


Encore faut-il trouver une telle association (avec un agri proche de la retraite). Paraît que les retraites agricoles sont faibles. Les agri des petites fermes ne sont-il pas tentés de tout vendre pour améliorer leur retraite ?

Plus globalement, comment tu voies ce partenariat possible avec un agri proche de le retraite ?

Modifié par Deun, 27 mars 2008 - 15:51 .


#11 FP44

FP44
  • Localisation:St genest lerpt (42)

Posté 27 mars 2008 - 17:30

avec un agri proche de la retrait tu lui laisse sa maison sur la ferme tu le nourris ... et tu passe le voir de temps a autre qu'il participe un peut a la vie de la collectivier . memesi il ne vas que chercher le pain pour tout le monde c'est déja sa. sa cré du lien et c'est le principal.

#12 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 27 mars 2008 - 20:01

L'exemple de ce qui s'est passé récemment chez mes maraîchers préférés :

Témoignage
Champs libres de toute spéculation

Philippe Simon est un des trois associés du Gaec Champs libres (Haute-Vienne), créé il y a onze ans. À 52 ans, il a envie de changer d'activité et veut se retirer du Gaec. Sur les 55 hectares exploités (légumes, céréales et bovins viandes), 10 lui appartiennent. Il est aussi propriétaire d'une habitation, de 800 m2 de serre, de bâtiments agricoles, le tout acheté il y a vingt ans.
Comment transmettre ce bien à ses associés qui ne souhaitent pas l'acquérir directement ?
Ils font appel à la Foncière Terre de liens. Philippe choisit un prix qui lui permet de récupérer sa mise de départ et ses investissements, soit 118 000 euros. Il aurait pu facilement doubler le prix, les Anglais étant très demandeurs sur le marché foncier du Limousin. Le montage financier, qui s'est terminé en octobre dernier et qui a duré plus dun an, comporte un apport des associés du Gaec dans la Foncière, une collecte d'épargne de proximité et un complément de la Foncière prélevé sur son capital.
« De ces tractations, nous en sortons tous gagnants. J'ai la certitude que ces terres seront maintenues en agriculture biologique, et que même à long terme elles ne seront pas touchées par le système spéculatif. Mais cette démarche demande un certain militantisme. Il faut savoir renoncer à la fructification de son capital », souligne Philippe. Pour le remplacer, Champs libres a trouvé un 3ème associé, en recherche un 4ème, soit bientôt 4 paysans installés sur 55 hectares. Avec le projet de transférer à la Foncière toute l'exploitation.


Si le foncier solidaire vous intéresse, la Conf y a consacré un dossier passionnant : http://www.confedera.../CS_DOS_224.pdf

Modifié par Tis, 13 mai 2014 - 10:24 .


#13 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 01 avril 2008 - 07:05

Un autre appel en provenance cette fois-ci du Québec :

La ferme biodynamique Cadet-Roussel, en Montérégie (au Québec), établie depuis 30 ans en cultures maraîchères, céréalières et en petits élevages diversifiés, avec vente en ASC (Agriculture Soutenue par la Communauté : 350 paniers en 2006), CHERCHE RELÈVE SÉRIEUSE pour poursuivre son projet d'Agriculture Écologique Associative avec les consommateurs et Protec-Terre.(Organisme de conservation du patrimoine agricole à perpétuité)

PROFIL RECHERCHÉ
Être courageux, honnête, autonome et entrepreneur

Expérience et formation (diplôme) en agriculture biologique ou biodynamique OU expérience sociale qui démontre la capacité de vivre ensemble (vie de groupe) et de respecter les autres (vie en communauté)

Adhérer à la philosophie de l'Agriculture Écologique Associative

Sens de l'organisation et du social : comptabilité, administration, activité de la ferme,etc. ET ouverture d'esprit et envie de prendre des responsabilités/débrouillardise requise.

Désire s'établir, mais s'engage dabord pour 2 ans puis pour plus long terme 5-10 ans.


CONVIENDRAIT à un couple, ou deux, ou quelques jeunes, s'entendant bien entre eux, motivés et conscients de la réalité économique d'une ferme biodynamique

http://www.fermecade...org/releve.html

Modifié par Tis, 13 mai 2014 - 10:31 .


#14 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 04 avril 2008 - 16:06

Encore faut-il trouver une telle association (avec un agri proche de la retraite). Paraît que les retraites agricoles sont faibles. Les agri des petites fermes ne sont-il pas tentés de tout vendre pour améliorer leur retraite ?

Plus globalement, comment tu voies ce partenariat possible avec un agri proche de le retraite ?

A ce propos une discussion intéressante intitulée "associé ou pas associé" est en cours sur un forum dédié à l'élevage.
Voir en particulier le point de vue de jf, un chevrier qui cherche désespérément un associé depuis 2 ans pour s'occuper de son troupeau de 200 chèvres près de La Rochelle (17) :
http://elevage.megab...associe-t53.htm

Modifié par Tis, 04 avril 2008 - 16:39 .


#15 bonobo

bonobo

    Décroissant 100 beurre & 100 reproche

  • Membres
  • 132 messages
  • Localisation:rhône-alpes

Posté 04 avril 2008 - 16:59

Encore faut-il trouver une telle association (avec un agri proche de la retraite). Paraît que les retraites agricoles sont faibles. Les agri des petites fermes ne sont-il pas tentés de tout vendre pour améliorer leur retraite ?

Plus globalement, comment tu voies ce partenariat possible avec un agri proche de le retraite ?


Un agriculteur qui prend sa retraite a droit à 1 ou 2 ha de subsistance selon les régions et proportionnel à son activité (un maraicher aura beaucoup moins qu'un éleveur de bovins). Ce n'est pas une obligation non plus... Le gros "hic" pour la reprise d'une exploitation, c'est qu'il y a rarement le logement à moins d'avoir ou de se donner les moyens de construire.

L'organisme officiel qui s'occupe de transmettre les exploitations agricoles s'appelle l'ADESEA. Elle a un site en ligne pour l'ensemble de ses offres :

http://www.repertoireinstallation.com/

Les ventes SAFER sont répertoriées sur :

http://www.propriete.../fr/default.asp

Le meilleur moyen de court-circuiter la SAFER qui ne joue plus son rôle pour installer les jeunes et surtout petits agriculteurs, c'est de louer les terres pendant 1 an ou 2 avant l'acquisition. Je peux vous certifier qu'ils ne pourront rien préempter...

#16 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 11 avril 2008 - 06:12

Des fermes à reprendre ou à rejoindre, individuellement ou collectivement, il y en a plein et toutes différentes.
Voici par exemple une autre annonce qui est sur la toile depuis quelques temps :

La Ferme des Charmilles cherche des repreneurs

Michel et Elisabeth JACQUIN souhaitent voir cette ferme se transmettre dans le respect de l'agriculture Biologique et Biodynamique, présente ici depuis 1965.

La Ferme Les Charmilles c'est aujourdhui : 120ha situés dans une zone bocagère, coteaux dominant la Loire à 10 kms de Roanne.

Sa vocation naturelle est l'élevage, avec un troupeau de 50 vaches laitières, des porcs à l'engrais, quelques volailles et des cultures sur 50% de sa surface, c'est un équilibre satisfaisant pour le maintien de l'agriculture biologique. Au fil des années, elle a diversifié ses transformations : la laiterie intégrée au site d'exploitation et son célèbre yaourt est à l'origine de la ferme.

On y transforme actuellement 60% des 200 000 litres de quota, tout le blé en farine, pain et viennoiserie. La transformation des viandes se fait dans un atelier coopératif à 2 kms. Avec un chiffre d'affaires de 300 000 €, dont 1/3 vendu à la ferme, l'ensemble des activités occupe 6 personnes et 1 ou 2 stagiaires.

Lieu de production, de transformation, la ferme est aussi depuis plus de 10 ans, lieu de thérapie, de formation et d'initiatives avec un cercle de personnes acteurs dans le capital de la ferme ou bénévoles. Elle a créé des partenariats spécifiques : hôpital de Roanne et CFPPA d'Obernai pour la formation biodynamique.

La ferme des Charmilles a été identifiée il y a quelques années comme un paquebot ! par les élèves de la formation Biodynamique.

Cette image somme toute assez vraie, augmente chez tous le sentiment d'une reprise périlleuse ! Mais voilà, la magie du cercle du 30 juillet qui fêtait les 40 ans de la bio sur la ferme a soufflée et fait germer plusieurs idées pour la succession de cette « ferme élargie »

LA SUCCESSION, au regard de la taille de lexploitation et de ses valeurs spécifiques, fait appel à des agriculteurs concernés par la dimension, à la fois « entreprenariale » et écologique du site.

La succession peut concerner 1 repreneur audacieux avec les salariés présents

Ou une constellation de 2 ou 3 personnes motivées par ce projet ayant l'envie de travailler ensemble et développer des formes de coopération variées.

Ce qui est déjà engagé

avec un nouvel acteur : Romain Dominé s'est installé comme agriculteur individuel début 2006 en maraîchage. La ferme lui a cédé des terres en bord de Loire . C'est ainsi que nous avons commencé des échanges entre nos structures et démarrer l'expérience de « flotille » aux Charmilles, avec satisfaction à ce jour.

au niveau foncier : les bâtiments de production et transformation, ainsi qu'une partie des terrains : 40 HA sur le site principal du Morlandet feront l'objet d'une vente à la foncière. Cette action permet la création de baux environnementaux assurant la pérennité de l'agriculture Biologique.

De plus, elle facilite la reprise financière, se limitant alors au capital d'exploitation, estimé à 250.000 € environ.

La suite ici : http://www.terredeli....php?article281

Modifié par Tis, 12 mai 2014 - 18:07 .


#17 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 02 juin 2008 - 17:29

Une chouette innovation chez Cravirola :

Vous, vous avez un projet collectif  et pour que ça avance, vous avez besoin de pistes, de témoignages, bref... d'en parler avec d'autres.

Nous, nous voulons partagez nos quelques compétences en la matière, faire profiter de nos recherches, des connaissances que l'on a acquises grace aux années de pratiques.


Mais comme on a pas toujours le temps d'accueillir correctement, au téléphone ou sur place, les nombreuses personnes qui nous contactent à ce sujet, on vous invite à l'un de nos :

week-ends Utopratiques

"Introduction à la pratique d'un projet collectif et autogéré"


Avec, comme sujets abordés au travers de l'exemple de la Coopérative Cravirola :

Les differents approches d'une démarche collective
La pratique autogestionnaire
La construction d'un projet et notamment de sa base économique
Les structurations juridiques
La propriété collective
l'installation en agriculture (si souhaité)

C'est à dire les différents moyens de devenir  :

anarchoproductifs
paysan-manouches
ou encore néo communards
athéokibboutziens, écoloconstructvistes
et même idéalojardinier ou artiste-comptable
... et tout ça à plusieurs évidemment !!!

Alors pour venir en discuter avec nous et avec d'autres (on aimerait inviter lors de chaque week-end une autre structure collective). Voilà les conditions :
PROCHAIN WEEK-END LE 7-8 JUIN 2008 (le suivant sera cet automne)

La suite : http://cravirol.club...irol_index.html

#18 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 17 juin 2008 - 06:57

La rencontre utopratique cravirolesque était passionnante.


Pour illustrer mon propos sur les grandes exploitations rejoignables (ou reprenables), collectivement ou individuellement, il y a actuellement 7 offres d'associations pour des fermes en biodynamie sur le site de Démeter.
Celle-ci me semble exemplaire par ses activités complémentaires :
 

Le Domaine de Porte-Cluse est situé en région Midi-Pyrénées dans l'Ariège Haute à Campagne sur Arize en zone de piémont, contrefort des Pyrénées, au pied du Plantaurel, massif calcaire délimitant la plaine des montagnes.
Le Domaine d'un seul tenant à une superficie de 85 hectares, dont 40 hectares de SAU et 45 hectares de bois, landes, chemin et bâtiments compris.
Des 40 hectares de SAU, 10 sont cultivables et 30 sont des prairies et parcours, de part ses reliefs une riche diversité de flores et faunes habitent le lieu.
A ce jour les acteurs du Domaine sont :
● une famille de 4 enfants de 3 à 9 ans, avec une activité en élevage laitier de vaches, 12 Brunes des Alpes, avec transformation et vente directe;
● une famille et bientôt 2 enfants en maraîchage sur 0,80 hectares irrigués et tunnel,  transformation et vente directe;
● une apicultrice ayant un rucher sur le lieu avec production de miels et reines ;
● une école pédagogique Steiner ;
● un sentier botanique.
Dans le cadre du développement d'un organisme agricole et social nous recherchons une famille (ou couple) désireuse de s'installer avec l'éleveur actuel en polyculture élevage, transformation fromagère et vente avec possibilité de développements (poules, porcs, chèvres, etc.) à définir suivant les compétences et souhaits.


http://www.bio-dynam...fermes-sabd.htm



#19 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 24 juin 2008 - 14:02

Une autre expérience passionnante est celle de la Ferme de la Batailleuse qui va bientôt accueillir la Rencontre des Objecteurs de Croissance.

En 1980, la Fédération de Franche-Comté achète par souscription une ancienne ferme : le Souleret, situé à Rochejean dans le Haut-Doubs, à quelques kilomètres de Métabief. L'objectif de cet achat est d'installer une équipe à l'année avec une activité productive en plus de l'accueil des vacanciers et de séjours d'enfants.

Des chantiers bénévoles permettront, comme pour d'autres C.L.A.J., de restaurer le bâtiment et d'y installer des dortoirs, en plus des chèvres et vaches, venues habiter les écuries jusque là désaffectées.
C'est l'apprentissage de la vie de paysan.

Malheureusement, en 1986, un terrible incendie ravage le Souleret, faisant une victime.

Un formidable élan de vie et de solidarité soutient alors l'équipe restée sur place : le Souleret est reconstruit et devient une structure d'hébergement de 50 places.
Enfin, un nouveau projet est lancé, celui de la Batailleuse. Il s'agit du lieu-dit où sera reconstruit la ferme. Cette fois-ci, des troupeaux de vaches et de chèvres y élisent résidence.
On passe de la "Ferme des Copains", bénévoles, à des structures capables de supporter les salaires d'une partie de l'équipe.

La suite de leur histoire est ici : http://www.claj-batailleuse.com/

Modifié par Tis, 24 juin 2008 - 14:21 .


#20 ghp

ghp

Posté 24 juin 2008 - 17:35

Une autre expérience passionnante est celle de la Ferme de la Batailleuse qui va bientôt accueillir la Rencontre des Objecteurs de Croissance.
La suite de leur histoire est ici : http://www.claj-batailleuse.com/

Merci pour ces infos.