Aller au contenu


Photo

les mites alimentaires


  • Veuillez vous connecter pour répondre
22 réponses à ce sujet

#1 fifoune1

fifoune1
  • Localisation:hautes alpes

Posté 19 juin 2006 - 21:13

bonsoir,

je lance un appel desespéré,car je suis en train de devenir folle. :(
Nous sommes envahit par les mites alimentaires,j'en retrouve tous les jours de partout(dans les céréales,la farine...)pourtant je jette les bocaux infectés.J' ai deja essayé de mettre des carrées de cedre dans les placards mais ca ne marche qu'un temps.Si vous avez des conseils qui peuvent m'aider n'hesitez pas je suis preneuse :D
je vous remercie d'avance

#2 _loulie_

_loulie_

Posté 19 juin 2006 - 22:03

Bonjour
si tu parles de la pyrale, élancée, grise sale, c'est très difficile de s'en débarasser. C'est pas seulement les contenants que tu dois jeter, c'est toute l'armoire qui doit être désinfectée à l'eau de javel et tous les racoins où se trouve de la nourriture, et peut-être plus d'une fois.
Essaie de savoir de quel fournisseur tu as attrapé la bestiole.
Bonne chance et bon courage.

#3 Alter

Alter

Posté 19 juin 2006 - 22:06

Salut,

Essaye la feuille de laurier, c'est radical il parrait, et l'eau de javel c'est pas très écolo (hein Raffa :D) (sources : matali)

:(

Modifié par Alter, 19 juin 2006 - 22:12 .


#4 Daman

Daman
  • Localisation:Alsace
  • Intérêts:Des tas.

Posté 19 juin 2006 - 22:31

D'après ce que j'ai constaté ce sont les légumes secs bio qui sont en général contaminés par cet insecte.

#5 mandrinell

mandrinell
  • Localisation:finistère

Posté 19 juin 2006 - 23:10

En plus du nettoyage... il y a en magasin bio des pièges pour les mites alimentaires à base de phéromone et de glue, c'est un peu crade parce que les mites viennent s'y coller, mais pour l'avoir expérimenté c'est efficace.
Bon courage :(

#6 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 20 juin 2006 - 10:43

pas de quoi devenir folle ? faut assurer une rotation rapide des produits à l'arrivée de l'été. Les oeufs des papillons sont souvent dans un produit alimentaire (céréale, farine, semoule) non traité et se développent ensuite à la chaleur de l'été ou dans un appartement bien chauffé.
Bien laver les buffets de cuisine et surtout les interstices où peuvent être pondus des oeufs. Avec de la patience et surtout en n'ayant pas trop de stocks on arrive à s'en défaire.

#7 adeline

adeline

    en pleine réflexion...

  • Membres
  • 363 messages
  • Localisation:Namur (Belgique)

Posté 20 juin 2006 - 11:45

Mes parent ont aussi été infestés de "petites bêtes" dans les farines et céréales même pour les aliments qui étaient dans des boîtes. Depuis ils conservent les paquets entamés au frigo et ça à l'air d'aller.
(bon, il faut de la place au frigo, je suis bien d'accord)

#8 fifoune1

fifoune1
  • Localisation:hautes alpes

Posté 20 juin 2006 - 12:42

merci pour vos conseils,je vais essayer tous ca je vous dirais si ca marche.Mais comment puis je savoir d'ou viennent ces sales bestioles, est ce que les oeufs sont principalement presents dans les produits bio?J'ai lu sur un site qu' on pouvait mettre les aliments tels que les cereales bio au congelateur et les decongeler avant de s'en servir.Pensez vous que ce soit une bonne methode?Pour ma part je suis un peu sceptique,j'ai peur que les cereales se ramolissent

#9 Shaliade

Shaliade
  • Localisation:Cahors

Posté 20 juin 2006 - 13:00

Pour mites alimentaires

Les mites alimentaires appartiennent à la famille des papillons. Envergure env. 25 mm, couleur des ailes bleu gris (Ephestia) ou cuivre (Plodia). La femelle pond env. 200 œufs d'où éclosent les larves, les parasites à proprement dit : elles se nourrissent des aliments qu'elles polluent ensuite de leurs cocons et excréments. Devenue papillon, la mite cherche à se reproduire et le cycle recommence (2 à 4 générations par an).
Il existe des piéges non-toxique "MOTLOCK", phéromone (hormone sexuelle) et glue ;je crois. La phéromone incorporée à la glue attire les mites mâles et empêche ainsi leur reproduction.
Suspendre le piège à l'endroit le plus exposé (garde-manger, proximité de céréales, de fruits secs, etc.). Eviter les courants d'air qu'ils disent :(

Modifié par Shaliade, 20 juin 2006 - 13:01 .


#10 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 20 juin 2006 - 14:23

Nous avions déjà parlé des infestations d'insectes (charençons, mites...) dans les produits alimentaires ici : http://www.onpeutlef...pic.php?p=40143

#11 diable moelleux

diable moelleux

    En transition douce...

  • Membres
  • 228 messages
  • Localisation:Près d'Evry (91)

Posté 20 juin 2006 - 14:24

J'ai eu ce problème chez moi mais ça n'a pas duré (une larve, puis une mite éliminées toutes les deux dès leur apparition !). Mes parents aussi ont été carrément envahis, en revanche. Je vais essayer de faire une petite synthèse de ce que je sais au sujet de ces petites bêtes en espérant t'aider.

Première chose à savoir faire à mon avis : repérer rapidement la présence de larves. C'est facile même sans les voir directement car elles tissent des sortes de filaments (un peu comme des toiles d'araignée, mais ce sont des déjections il me semble). En penchant un pot, on les voit facilement. C'est signe de leur présence à coup sûr.
Evidemment quand on a repéré cela avant l'invasion totale c'est plus facile de s'en débarrasser... mais la méthode reste la même à mon avis.

Point fondamental : les céréales (*) sont une source de nourriture pour les larves.
Conséquence : il faut leur en interdire l'accès efficacement. Et donc les conserver dans des pots hermétiques. Vraiment bien hermétiques car les larves sont petites et peuvent se glisser dans des interstices assez étroits. (Test : sur un pot vide fermé, faire couler de l'eau au robinet au niveau du couvercle et regarder ensuite si de l'eau est rentrée à l'intérieur). Sans accès à la source de nourriture des larves, les mites n'auront plus intérêt à trainer dans le coin.

Placer les réserves au frigo est certainement un moyen efficace d'empêcher les mites d'y accéder, de plus le froid n'est certainement pas très favorable au développement des larves. Néanmoins, je ne suis pas pour cette solution à long terme (j'essaie d'éviter le frigo au maximum, et les céréales refroidies... je sais pas mais bof). Elle reste cependant une bonne idée au moins le temps de la lutte contre les mites.

Un problème important et qui probablement est source des infestations massives c'est la présence de larves ou d'oeufs à l'intérieur de paquets tout emballés... Je ne crois pas que ce soit spécifique à un traitement ou non des aliments. Cela doit arriver de façon très simple : dans le local où sont conditionnées les céréales, des mites adultes (venues de l'extérieur) sont parvenues à pondre leurs oeufs dans les céréales avant qu'elles soient emballées. Il est assez défrisant de faire cette constatation, d'ailleurs, qu'un paquet tout neuf est "tout pourri". Il faudrait ne pas ouvrir le paquet ! Le seul problème c'est que si les oeufs n'ont pas encore éclos on ne les voit pas... on ouvre (donc on en mange...) et les oeufs qui restent éclosent et les larves dévorent les céréales et se répandent dans les paquets voisins.

Le truc du congélateur à mon avis c'est de retarder l'éclosion des oeufs dans le cas du paquet contaminé de l'intérieur. C'est sûr que tu n'auras sans doute pas de mites en conservant les aliments au congélateur (mais je garde là-dessus les mêmes réserves que pour le frigo).

Les invasions par l'extérieur commencent beaucoup plus doucement (il y a peu d'individus à la fois).

Pour moi, la meilleure solution reste l'emploi de pots parfaitement hermétiques. J'y place toutes mes réserves systématiquement (il faut oublier les paquets entamés refermés à l'arrache ou même avec une pince à linge). Déjà, les mites ne rentreront pas dedans depuis l'extérieur. Et puis si un paquet de céréales était contaminé "de l'intérieur", les larves n'entreraient pas dans les pots voisins.

Evidemment il faut se débarrasser du contenu intégral de tout pot contaminé et le nettoyer très soigneusement (la javel étant radicale, mais on peut lui préférer des solutions plus écologiques).

L'utilisation de pièges chimiques est à réserver à mon avis surtout au confort qu'on souhaite retrouver en cas d'infestation massive seulement. C'est pas drôle d'avoir ces bestioles qui volètent partout. Par contre il y a un risque important que ça ne marche pas à 100% : sauf coup de bol, il restera toujours bien au moins une femelle adulte qui aura réussi à pondre ses oeufs dans quelque pot de céréales avant d'être engluée dans le piège (et alors, c'est reparti pour un tour !). (Et surtout si le piège n'attire que les mâles...). Ca peut quand même venir en appoint. Personnellement je préfère éviter l'utilisation de ces pièges tant que je n'y suis pas obligé. Le point critique à mon avis reste l'accès aux céréales.

Conclusion de ma petite thèse sur les mites alimentaires :
- en prévention, conserver les réserves de céréales dans des pots parfaitement hermétiques et surveiller la présence éventuelle de larves de temps en temps.
- en cas de lutte contre une infestation massive, combiner cela à l'utilisation de pièges, éventuellement à l'enfermement des réserves au frigo, et se débarrasser de tout ce qui est contaminé et nettoyer les pots efficacement.

(*) quelle que soit leur forme : riz, müesli, graines pour oiseaux ou semoule... bio ou non... et même les miettes de pain qui trainent ! J'en ai vu dans tous ces endroits-là. Je ne suis pas certain que les nouilles & vermicelles ne soient pas menacés également.

NB ce sujet a déjà été abordé sur pas mal de forums/sites sur internet, tu trouveras d'autres conseils assez facilement je pense

Modifié par diable moelleux, 20 juin 2006 - 14:28 .


#12 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 20 juin 2006 - 18:37

Mais comment puis je savoir d'ou viennent ces sales bestioles, est ce que les oeufs sont principalement presents dans les produits bio


il y a plus de risque : ce sont des produits où tout additif est interdit. Dans certains produits traditionnels ils ajoutent simplement un insecticide que tu manges avec. Je préfère m'occuper des sales bestioles moi-même :(
L'eau de javel étant toxique n'est pas nécessaire à mon avis : un bon nettoyage suffit. Et une rapide rotation des stocks.

Modifié par geispe, 20 juin 2006 - 18:39 .


#13 vegan_fr

vegan_fr
  • Intérêts:Animaux, ecologie, cuisine, géobiologie, musique,...

Posté 09 juillet 2006 - 15:50

Bonjour,
Même en culture biologique, il y a des solutions... En l'occurence, 2 méthodes sont accéptées: l'ensachage avec mélange gazeux (CO2, N,...), qui tue les oeufs, et l'entoluteur, qui permet par force centrifuge de casser les oeufs.
Attention à certaines marques comme Moulin des Moines, qui ne mettent rien en oeuvre pour éviter la prolifération des insectes et se cachent derrière une conception archaique du bio (j'ai une lettre de leur part qui m'a fait bondir...).
Les marques sérieuses réduisent les risques, et sont toutefois à consommer rapidement après ouverture, et à mettre dans des boites.
Voilà...

#14 geispe

geispe
  • Genre: Homme
  • Localisation:Strasbourg

Posté 09 juillet 2006 - 16:22

Moulin des Moines, qui ne mettent rien en oeuvre pour éviter la prolifération des insectes


il me semblait qu'ils utilisent l'azote ?

#15 vegan_fr

vegan_fr
  • Intérêts:Animaux, ecologie, cuisine, géobiologie, musique,...

Posté 09 juillet 2006 - 18:51

Non, rien du tout, ils n'auraient pas autant de problèmes... Perso, je ne consomme plus aucun de leurs produits, car cette enseigne a l'habitude de ne pas respecter ses clients. Je cite un courrier que j'ai reçu:
"...problèmes inhérents à l'agriculture biologique..." (Ah, et comment se fait-il qu'avec Celnat ou Markal, je n'ai JAMAIS eu le moindre problème???)...
Non, perso, je pense que cette marque profite de sa renommée pour faire avaler n'importe quoi (au sens propre comme au figuré. Cela me désole d'autant plus que pour moi, consommer bio est un acte citoyen lié à la défense de la planète et de ses nappes phréatiques. :-)

#16 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 09 juillet 2006 - 20:39

Pour ma part, je préfère acheter en vrac et sans marque plutôt que des produits pré-emballés.

Quand aux mélanges gazeux je n'y tiens vraiment pas du tout.

Donc j'achète de petites quantités de produits variés, si possible locaux, que je mets dans des bocaux en verre hermétiques et n'ai pas de problèmes d'invasion de bébêtes.

#17 vegan_fr

vegan_fr
  • Intérêts:Animaux, ecologie, cuisine, géobiologie, musique,...

Posté 09 juillet 2006 - 20:45

Ecologiquement, c'est encore la meilleure des solutions.
Perso, j'utilise aussi cette méthode, avec des sacs en papier, et en plus, ces derniers sont pratiques pour conserver les pommes de terre ou les oignons.

#18 _mirza_

_mirza_

Posté 10 juillet 2006 - 08:26

Moi j'utilise la même méthode que Tis (et d'autres): les boites hermétiques. Les sacs de papier, ça ne suffisait pas (elles entrent par le moindre recoin, et ensuite quand tu ouvres c'est la surprise, tu plonges ta main dans cette espèce de toile... beuark).

En plus ça aide à limiter la prolifération: si tu en as dans un produit lors de son achat, les bebêtes ne vont pas pouvoir attaquer le reste.

Bon d'un autre côté je suppose que c'est pas la mort si on en ingère un peu, une fois cuit ça ne doit plus faire de mal à grand-monde :-)

#19 vegan_fr

vegan_fr
  • Intérêts:Animaux, ecologie, cuisine, géobiologie, musique,...

Posté 10 juillet 2006 - 08:34

C'est vrai... En fait, les sacs en papier c'est pour les achats, pour chez moi il y a les boites...
Pour ce qui est de la dangerosité, je dirais même que les insectes sont très riches en protéines. Avant d'être végétarien, j'ai eu l'occasion de goûter des sauterelles dans une tribu reculée de Thailande, et c'était même bon. :-) Enfin maintenant, il y a les légumineuses ou les algues pour cet apport protéique.

#20 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 307 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 10 juillet 2006 - 08:49

Même en culture biologique, il y a des solutions... En l'occurence, 2 méthodes sont accéptées: l'ensachage avec mélange gazeux (CO2, N,...), qui tue les oeufs, et l'entoluteur, qui permet par force centrifuge de casser les oeufs.
Attention à certaines marques comme Moulin des Moines, qui ne mettent rien en oeuvre pour éviter la prolifération des insectes et se cachent derrière une conception archaique du bio (j'ai une lettre de leur part qui m'a fait bondir...).

Pourrais-tu nous en dire plus sur cet entoluteur dont je n'avais pas encore entendu parler et sur cette "conception archaique du bio " qui te choque tant ?