Aller au contenu


Photo

10 ans en robinson Crusoe dans la jungle


  • Veuillez vous connecter pour répondre
79 réponses à ce sujet

#21 Shipibo

Shipibo

Posté 25 octobre 2006 - 22:41

Je n'ose jamais vraiment dire que l'école en temps qu'institution est une erreur et le début de la spécialisation et de la perte de contact avec la nature. Pour moi la seule vrai école est un tout : la forêt, la montagne, la plaine, le chamane, le druide, le vieillard, bref un concentré de savoir, de sagesse, d'amour et de spiritualité qui enseigne la vie bien mieux qu'en restant collé sur une chaise et enfermé entre quatre mur.

Je comprend que tu n'es pas souhaité rester dans la jungle, moi-même avec un pote on comptait y passer quelques semaines ou mois mais sachant comment ces peuples souffrent on a préféré ne pas jouer les touristes en mal d'expérience mystique mais plutôt devenir autosuffisant dans nos montagnes. Ainsi on espère retrouver une vie tranquille, loin du stress des villes, et proche de ce que vivaient nos ancêtres druides pour retrouver le contact avec notre mère la Terre.

Merci pour ton témoignage qui m'en a appris plus sur certains détails.

#22 vie saine au Québec

vie saine au Québec

Posté 26 octobre 2006 - 00:35

j'aimerais bien rencontrer un robinson crusoé aussi.... :)

quelle expérience ! :)


pourquoi je n'attire que les hommes casaniers, ? alors que j'adore les aventuriers?.... 8)

les opposés s'attirent souvent ...malheureusement :D

(désolée pour le petit hs,de ma vie perso :) )

Bonsoir,

On est fait pour s'entendre ! Nous on adore les femmes qui aiment les aventuriers !

Dans notre cas, les contraires ne nous attirent pas par contre ... on préfère les compléments.

Si tu passes par chez nous vient nous voir, nous avons toujours une chambre et une assiette pour les voyageuses.

Et vive les hs !

à bientôt

#23 vie saine au Québec

vie saine au Québec

Posté 26 octobre 2006 - 00:47

Je n'ose jamais vraiment dire que l'école en temps qu'institution est une erreur et le début de la spécialisation et de la perte de contact avec la nature. Pour moi la seule vrai école est un tout : la forêt, la montagne, la plaine, le chamane, le druide, le vieillard, bref un concentré de savoir, de sagesse, d'amour et de spiritualité qui enseigne la vie bien mieux qu'en restant collé sur une chaise et enfermé entre quatre mur.

Je comprend que tu n'es pas souhaité rester dans la jungle, moi-même avec un pote on comptait y passer quelques semaines ou mois mais sachant comment ces peuples souffrent on a préféré ne pas jouer les touristes en mal d'expérience mystique mais plutôt devenir autosuffisant dans nos montagnes. Ainsi on espère retrouver une vie tranquille, loin du stress des villes, et proche de ce que vivaient nos ancêtres druides pour retrouver le contact avec notre mère la Terre.

Merci pour ton témoignage qui m'en a appris plus sur certains détails.

Bonjour,

Que l'école instruise un petit citadin c est normal mais quand elle prive un indien d'Amazonie de la transmission du savoir qui lui permettra de survivre en qui l'enverra vers la clochardisation et l'aculturation alors là, problème il y a ...

Si la jungle était restée jungle, sauvage et naturelle, j'y serais encore...

C'est bien vrai ce que tu dis, l'éducation est permanente et elle est partout autour de nous.

C'est bientôt hallowen, une des principales fêtes gauloise, comme les druides, te promènes tu avec des bougies fête avec la graisse de tes ennemis ?
On va faire des photos de maison décorées et on en mettra ici.

à bientôt

#24 Shipibo

Shipibo

Posté 26 octobre 2006 - 01:19

Pour l'instant toutes nos idées sont au stade de projet (on a que 20 ans) mais on espère pouvoir commencer à se bouger vraiment dans quelques mois en laissant tomber nos études pour retaper une ferme.

En ben tiens je ne savais même pas que c'était une fête gauloise, enfin de là à prendre la graisse de mes ennemis sa ne presse pas hé hé mais qui sait d'ici 2020, après le pic pétrolier, dans un monde comme celui de Simon du fleuve...

#25 _lyane_

_lyane_

Posté 29 octobre 2006 - 13:32

Bonsoir,

On est fait pour s'entendre ! Nous on adore les femmes qui aiment les aventuriers !

Dans notre cas, les contraires ne nous attirent pas par contre ... on préfère les compléments.

Si tu passes par chez nous vient nous voir, nous avons toujours une chambre et une assiette pour les voyageuses.

Et vive les hs !

à bientôt

:aureole7: :calin:

promis ! si je passe par là bas ,je ne manquerais pas de venir y faire un tour....

et pourquoi pas m'y installer... :horreur_grosyeux:

Image IPB

#26 _lyane_

_lyane_

Posté 29 octobre 2006 - 15:58

Moi je suis un cas à part, ni blanc, ni indien, ni rien... je ne vis comme personne et je ne m'adapte à toute réalité et je me fond dans la foret et me confond avec ses habitants. Je n'impose rien, je ne demande rien, je ne prend rien, j'observe, je partage, je donne... Je suis donc devenu frère avec des indiens, chamane malgré moi et surtout j'ai fait des choses insensées par inadvertance qui ont contribuées à me faire accepter et reconnaitre comme un être à part...

:calin:

:horreur_grosyeux: :aureole7:


bravo, tu es en effet quelqu'un de rare en ce bas monde !!

réussir celà, c'est une belle avancée vers la sagesse ...

enfin, je dis réussir ce n'est pas le bon mot....être celà,c'est exceptionnel...

as tu toujours été ainsi ?

ca m'intérésserait de connaitre ton parcours....(jeunesse,éducation etc)....en parles tu sur ton site ?

#27 vie saine au Québec

vie saine au Québec

Posté 06 novembre 2006 - 06:26

bravo, tu es en effet quelqu'un de rare en ce bas monde !!
réussir celà, c'est une belle avancée vers la sagesse ...
enfin, je dis réussir ce n'est pas le bon mot....être celà,c'est exceptionnel...
as tu toujours été ainsi ?
ca m'intérésserait de connaitre ton parcours....(jeunesse,éducation etc)....en parles tu sur ton site ?

Bonjour,

Pour répondre sans trop m'étaler ... :
Français (Lorrain), issus d'une famille sans problèmes particuliers (à part moi ...)
Un peu rebel, j'ai abandonné de brillantes études de comptable et un avenir assuré pour aller au secours d'une nature mourante en Bretagne, suite au naufrage de l'Amoco-Cadix.
Après un mois de dur labeur et après avoir vu mourir des milliers d'oiseaux marins et des écosystèmes splendides, je décidais de partir découvrir le monde tant qu'il y avait quelque chose à voir...
N'étant point fortuné et sans expérience, je fis tout pour faire mon service militaire en Guyane et je devins un expert de la survie en milieu hostile et je fis de nombreuses missions périlleuses d'exploration en forêt vierge.
Démobilisé en France et fort de ces expériences, j'exerçais divers métiers (vendeur, directeur commercial, ...) deux ans durant. Trouvant cette vie fade et sans intérêt, je partis vivre en Robinson Crusoë dans la jungle dix ans durant, enchainant expéditions sur expéditions.
Puis retour en France, écriture d'un livre, une dernière expédition mémorable et me voici au Québec...
Les ânes étant en voie de disparition et sans porte parole, je décidais de recueillir des ânes maltraités et de tout faire pour les empêcher de disparaitre et pour les faire prospérer.

Voila trés simplifié mon parcours.

Donc en résumé, pas de diplôme, excellente éducation mais trés ''nature'', bonne culture générale, curieux de tout et en dehors de tout courant ou système (surtout de celui de la retraite... ayant pas cotisé...).

Sur mon site je met des petits morceaux de mes aventures toutes les semaines.

Cet hiver, si je trouve quelqu'un qui m'aide, je vais essayer de mettre toutes mes photos, films et récits ...

promis ! si je passe par là bas ,je ne manquerais pas de venir y faire un tour....
et pourquoi pas m'y installer...


Plus on es de fous, plus on rit ... dit le proverbe et on adore la visite !

à bientôt

#28 _lyane_

_lyane_

Posté 06 novembre 2006 - 18:48

je te remercie pour ta réponse... :bravooo:

je regarderais un peu plus en détail ton site .

j'ai remarqué que souvent les gens simples et près de la nature étaient bien plus proches de la vérité que ceux qui tentent de la trouver dans les livres....je dirais même que plus en est dans le mental,l'intellect.....moins on est dans la vie .

#29 vie saine au Québec

vie saine au Québec

Posté 06 novembre 2006 - 23:37

je te remercie pour ta réponse... :bravooo:
je regarderais un peu plus en détail ton site .
j'ai remarqué que souvent les gens simples et près de la nature étaient bien plus proches de la vérité que ceux qui tentent de la trouver dans les livres....je dirais même que plus en est dans le mental,l'intellect.....moins on est dans la vie .

Bonjour,

C'est marrant mais ton observation correspond exactement à l'abime de pensées philosophiques dans lesquelles je me plonge actuellement...

À Bientôt

VSAQ

#30 TomPouce

TomPouce

Posté 07 novembre 2006 - 18:08

Le mental et l'intellect nourrissent la vie (je suppose que Lyane parlait de la vie proprement matérialiste) qui à son tour nourrit le mental qui à son tour nourrit la vie quotidienne qui à son tour nourrit le mental ..... ect etc, sans fin jusqu'à la nuit des temps.

Vie saine, tu dois savoir, pour avoir vécue auprès des "sauvages" que dans toute civilisation, dans toutes les peuplades et toutes les communautés, il y a un pouvoir matérialiste (ou executif) et un pouvoir spirituel. Les 2 sont indispensables, se nourrissent mutuellement et chacun de ces pouvoirs contrebalance le pouvoir de l'autre.

Il en est de même pour "les livres". Ceux qui lisent ne doivent pas oublier que la lecture puis la méditation qu'elle offre doit servir la vie quotidienne et matérialiste. Que certains s'y perdent comme certains ont pratiqué l'ascèse méditative ou religieuse, c'est leur problème mais il facile de les reconnaître et de mettre en doute leur parole. C'est ainsi que par exemple, la voix d'un José Bové, qui lutta autrefois pour sauvegarder sa terre, a plus de poids qu'un philosophe quelconque. Mais l'inverse est aussi vrai: qu'une personne soit "proche de la nature" mais sans poésie ni "spiritualité" ne détiendrait pas de vérité (ou seulement une part).

Malgré tout, la nature est "bien faîte", elle témoigne de sa propre poésie assez facilement et un paysan au fond des bois la découvrira assez facilement s'il s'en donne le temps et la curiosité.

Pour un citadin qui désire réellement connaître la vérité (terme assez pompeux mais chacun comprend ce que cela sous-entend), la lecture de quelques livres peut l'inviter à méditer et à franchir le pas pour s'émanciper. Malheureusement, comme pour toutes les marchandises, il existe énormément de déchets livresques et inutile. Mais avec un peu de discernement, on sépare facilement le bon livre de la torchaille.

#31 _lyane_

_lyane_

Posté 07 novembre 2006 - 22:56

Le mental et l'intellect nourrissent la vie

non,je dis tout le contraire justement

#32 vie saine au Québec

vie saine au Québec

Posté 11 novembre 2006 - 17:23

Le mental et l'intellect nourrissent la vie (je suppose que Lyane parlait de la vie proprement matérialiste) qui à son tour nourrit le mental qui à son tour nourrit la vie quotidienne qui à son tour nourrit le mental ..... ect etc, sans fin jusqu'à la nuit des temps.


Quand j'avais des pensées aussi compliquées, je tournais à vide et j'avais des déprimes... heureusement, j'ai découvert au contact de la nature et des hommes que c'était plus simple que ça...

Vie saine, tu dois savoir, pour avoir vécue auprès des "sauvages" que dans toute civilisation, dans toutes les peuplades et toutes les communautés, il y a un pouvoir matérialiste (ou executif) et un pouvoir spirituel. Les 2 sont indispensables, se nourrissent mutuellement  et chacun de ces pouvoirs contrebalance le pouvoir de l'autre.


Chez les indiens que j'ai côtoyé et qui étaient encore ''naturels'' il n'y avait pas de matérialisme mais une sorte de collectivisme. Le seul matérialisme observé était un matérialisme de survie et concernait les hamacs (un an de travail pour le fabriquer, l'indien le garde à vie) et les armes (pour raison de survie évidente) tout le reste, nourriture, maisons, objets usuels, ... étaient collectif selon des régles d'usage floues.
Par exemple, tu offres une chemisette à un indien, en un jour, elle est portée par tout le village puis abandonnée... Un indien fabrique un tabouret, il s'en sert une fois et ensuite il devient ''collectif''.
Exception, certains articles de préparation des repas propriété familiale, bijoux, parures, instruments ''magiques''
Par contre des que des objets manufacturés non reproduisibles par tous arrivent dans le village, ç'est le bordel et ça détruit des millénaires d'harmonie... cela crée l'individualisme et la jalousie !

Quand au pouvoir spirituel, il est là pour répondre aux interrogations sur la vie, la mort...

Il en est de même pour "les livres". Ceux qui lisent ne doivent pas oublier que la lecture puis la méditation qu'elle offre doit servir la vie quotidienne et matérialiste. Que certains s'y perdent comme certains ont pratiqué l'ascèse méditative ou religieuse, c'est leur problème mais il facile de les reconnaître et de mettre en doute leur parole. C'est ainsi que par exemple, la voix d'un José Bové, qui lutta autrefois pour sauvegarder sa terre, a plus de poids qu'un philosophe quelconque. Mais l'inverse est aussi vrai: qu'une personne soit "proche de la nature" mais sans poésie ni "spiritualité" ne détiendrait pas de vérité (ou seulement une part).


On appelle cela l'expérience... une expérience vécue est toujours plus profitable qu'une expérience théorique (celle des livre...) c'est pour cela que l'homme n'apprend pas des expériences des autres et qu'il reproduit à l'infini les mêmes erreurs.


Malgré tout, la nature est "bien faîte", elle témoigne de sa propre poésie assez facilement et un paysan au fond des bois la découvrira assez facilement s'il s'en donne le temps et la curiosité.


Tu confonds nature et campagne:

- La vie dans la nature (la vraie, pas la campagne...) est une lutte pour la survie permanente. Seul les plus résistants et les plus malins survivent. C est valorisant, formateur mais difficile.
- La campagne est un univers artificiel, façonné par l'homme qui y impose ses règles et qui permet aux seules espèces ''autorisées d'y prospérer. La vie dans la campagne est plus facile c'est la solution qui te garantit sécurité et moindre effort et qui permet de prospérer même si on est inapte à la survie.
La campagne remplace partout sur la planète la nature ...

Si moi je trouve poétique le fait de me battre avec un jaguar à main nues ou de survivre à une attaque d'anaconda, ou de croiser un ours lors d'une ballade, la majorité des gens préfèrent à la nature une campagne policée et sécuritaire...

Pour un citadin qui désire réellement connaître la vérité (terme assez pompeux mais chacun comprend ce que cela sous-entend), la lecture de quelques livres peut l'inviter à méditer et à franchir le pas pour s'émanciper. Malheureusement, comme pour toutes les marchandises, il existe énormément de déchets livresques et inutile. Mais avec un peu de discernement, on sépare facilement le bon livre de la torchaille.


Gabin avait fait une chanson qui disait en gros ceci... a 20 ans je savais tout, à 60 je me rends compte que je ne sais rien...
Il n'y a pas de vérité, ta vérité d'aujourd'hui ne sera pas celle de demain et plus tu avanceras en expérience et plus tu te rendras compte que rien n'est blanc ou noir ou coloré ou que ce qui parait l'être ne l'est pas forcément et que sous un éclairage différent les couleurs varient à l'infini.
Croire qu'il y a une vérité universelle est une régression et une solution de facilité qui t'empêchera d'accéder à la sagesse qui pourrait être la somme de toutes les vérités contradictoire. La sagesse ne peut pas être un système de pensée en soi car elle contre balance la connerie et la connerie est fluctuante et changeante au fil du temps. La sagesse doit donc pour contrebalancer les forces négatives, fluctuer et changer.
Donc tout système de pensée figé ou strict et excluant tels que les religions, sectes, politique, philosophie, ... ne peuvent s'apparenter à la sagesse car la sagesse s'acquiert par son expérience et non pas par une expérience collective. Donc dans des livres tu ne peux acquérir que des pistes de réflexions souvent contradictoires et qui ne seront validés que par ta propre compréhension du monde qui ne sera pas forcément juste et sage. C est pour cette raison qu'il y a beaucoup de religieux, philosophes, militants politiques qui par solution de facilité prennent un système tout fait et imparfait et qu'il y a peu de sages car acquérir la sagesse est difficile et il n'y a pas de mode d'emploi. Par contre un grand sage peut contrebalancer à lui seul la connerie de millions d'adeptes de religions, politiques ou autres ...

#33 vie saine au Québec

vie saine au Québec

Posté 11 novembre 2006 - 17:29

Le mental et l'intellect nourrissent la vie

non,je dis tout le contraire justement

Donc ça serait plutôt l'intellect et le mental qui nourrissent la vie ... !

De l'humour de fin de semaine...

Milles excuses, j'ai pas pu m'en empêcher ...

#34 _lyane_

_lyane_

Posté 12 novembre 2006 - 11:23

:calin: euh, non...

moi je dis que PLUS on est dans l'intellect et le mental, moins on EST dans la vie....donc en ce sens la vie n'est pas nourrie par l'intellect et le mental, alors que tom pouce dit que oui......

j'ai du mal avec l'écrit,je sais :cpasmafaute:

(plus grossièrement, ce sont les gens qui cogitent le moins qui profitent de la vie :sommeil: )

ce qui ne sous entend pas, ne pas avoir de conscience,bien sûr

#35 vie saine au Québec

vie saine au Québec

Posté 12 novembre 2006 - 17:31

Bonjour,

Ma mauvaise plaisanterie mise à part, je pense comme toi...

(plus grossièrement, ce sont les gens qui cogitent le moins qui profitent de la vie :cpasmafaute: )


On peut trouver un point d'équilibre. Lorsqu'on le trouve, on ne ''cogite plus'', on ''ressent, on perçoit'' et on peut donc se débarasser de 90 % des cogitations inutiles et mieux profiter de la vie...

ce qui ne sous entend pas, ne pas avoir de conscience,bien sûr


beaucoup de gens en sont, hélas totalement dépourvu...

à bientôt

#36 TomPouce

TomPouce

Posté 13 novembre 2006 - 19:58

Au contraire, tous les hommes en sont pourvus, simplement adapté à leur intérêt du moment.

Le mot paysan n'a rien à voir avec la campagne. Dans paysan, il y a pays... relation entre l'homme et son environnement. L'un façonne l'autre qui le façonne en retour. Tout comme l'intellect et la vie tangible. Enfin, à vrai dire, l'intellect intervient lorsque l'homme est confronté à une difficulté. Et la réponse trouvée influencera la vie matérialiste en retour...

On appelle cela l'expérience... une expérience vécue est toujours plus profitable qu'une expérience théorique (celle des livre...) c'est pour cela que l'homme n'apprend pas des expériences des autres et qu'il reproduit à l'infini les mêmes erreurs.


... et plus loin, il y a la transmission du savoir. Ou le besoin d'apprendre des autres pour se sortir d'un mauvais pas lorsque sa propre expérience fait défaut.

Il n'y a pas de vérité, ta vérité d'aujourd'hui ne sera pas celle de demain et plus tu avanceras en expérience et plus tu te rendras compte que rien n'est blanc ou noir ou coloré ou que ce qui parait l'être ne l'est pas forcément et que sous un éclairage différent les couleurs varient à l'infini.
Croire qu'il y a une vérité universelle est une régression et une solution de facilité qui t'empêchera d'accéder à la sagesse qui pourrait être la somme de toutes les vérités contradictoire. La sagesse ne peut pas être un système de pensée en soi car elle contre balance la connerie et la connerie est fluctuante et changeante au fil du temps. La sagesse doit donc pour contrebalancer les forces négatives, fluctuer et changer.


Pourquoi écrire ceci alors que je n'en ai pas fait état. Image IPB D'ailleurs, depuis 5 semaines que je suis içi, l'on m'a critiqué sur la forme et le "concept d'une vérité qui serait une et indivisible" mais à aucun moment l'on m'a demandé d'en témoigner. Les critiques apportées n'ont été faites que sur la forme et non sur le fond. :cpasmafaute:
Malgré tout, celle-ci existe... aussi surement que le sol sous nos pieds existe. Image IPB Rien qu'affirmer qu'une vérité universelle, donc qui a à voir avec notre univers, serait une régression est une abbération. Bien que chaque civilisation engendre son propre système de pensée, il existe une vérité qui englobe ces systèmes, qui leur donne naissance. Accepter cette dernière, c'est s'extraire de son cocon "civilisé", se relier au vivant et accéder à la sagesse.

Quand à savoir si ma vérité d'aujourd'hui ne pourrait pas être celle de demain, je n'appartiens pas, ou en tout cas, ne désire pas appartenir à une communauté marchande qui change de veste suivant ses intérêts du moment. Quand tu prends connaissance de la vérité universelle, tu te dis que tu l'avais toujours su et qu'il en sera toujours ainsi.

#37 TomPouce

TomPouce

Posté 13 novembre 2006 - 20:06

Désolé doublon mais avant qu'un neuneu me la sorte:

Quand à savoir si ma vérité d'aujourd'hui ne pourrait pas être celle de demain


fait référence à

ta vérité d'aujourd'hui ne sera pas celle de demain


Ceci pour éviter que la queue de certains ne frétille violemment à la lecture de ma remarque. :cpasmafaute:

#38 vie saine au Québec

vie saine au Québec

Posté 14 novembre 2006 - 18:41

Le mot paysan n'a rien à voir avec la campagne.


Vu dans le dico : > paysan,anne
(adjectif et nom commun)
Homme, femme de la campagne.• Relatif aux paysans.

Autre dico:
paysan /pe.i.zɑ̃/ masculin, paysanne /pe.i.zan/ féminin
Celui, celle qui est de la campagne, qui y vit et s’occupe des travaux de la terre.

depuis 5 semaines que je suis içi, l'on m'a critiqué sur la forme et le "concept .../...


Pis un conseil, prend pas les choses personnelle et décontractes toi, on discute, on évoque des idées, on partage des pensées, sans arrières pensées et avec une volonté de progresser et d'harmonie universelle... si certains te stresses, si je te stresse involontairement, calme le jeux, le but est de se faire des amis et de progresser, pas le contraire, soyons tolérant et philosophe !

1 - je ne critique pas je discute
2 - de la confrontation des idées contradictoire peux naitre la sagesse

Par contre pour qu'il y ai dialogue, il faut qu'il y ai échange et non pas une suite de monologues de personnes qui veulent imposer une idée...

On vit dans un monde destructuré ou chacun met le contenu qu'il veut à un concept, à une religion, à des idées... ce qui fait que tous le monde parle de choses contradictoires tout en parlant de la même chose...
et chacun change au fil des modes ... essayons d'être mesuré et ouvert.

Quand à savoir si ma vérité d'aujourd'hui ne pourrait pas être celle de demain, je n'appartiens pas, ou en tout cas, ne désire pas appartenir à une communauté marchande qui change de veste suivant ses intérêts du moment.


Il n'y a que les cons qui ne changent jamais d'avis disait je-ne-sais-plus-qui.
Quand on évolue, on peut se rendre compte qu'on était sur un mauvais chemin et en changer !
Il ne s'agit pas de tourner sa veste mais d'étapes d'évolutions.
C'est quoi le rapport avec une évolution personnelle et une société marchande ?

Quand tu prends connaissance de la vérité universelle, tu te dis que tu l'avais toujours su et qu'il en sera toujours ainsi.


Chaque secte, chaque religion, chaque philosophie, chaque doctrine, chaque extrémiste... a sa vérité universelle !!!!!!!!!!!!!!
Qu'il veulent imposer aux autres ... Qui a raison ?

Penser qu'il y en a une t'enferme dans un système de pensées réducteur et tu passeras à coté de la vie et de ta vie ... Les esprits faibles ont besoin de certitudes pour exister, ça les rassures... c'est la solution de facilité, adhérer à une idée toute faite qui t'arrange... Penses pas, on pense pour toi ...
Tu vas découvrir cela un jour, dans 5, 10, 20, 30 ans... Ensuite tu te diras, que de temps perdu...

Personnellement, je préfère penser par moi même ...

On est bien loin de la vie sauvage en Amazonie ...

Modifié par vie saine au Québec, 14 novembre 2006 - 18:43 .


#39 parcibul

parcibul
  • Localisation:ste sophie (québec)
  • Intérêts:construction maisons,voiliers

Posté 15 novembre 2006 - 11:50

salut
DIEU n'a ecrit qu'un seul livre "intouché": la nature! tout y est dit.ceux qui s'approchent de celle ci deviennent des sages et des philosophes.je crois que c'est le cas de notre aventurier d'amazonie. :cpasmafaute:

#40 _lyane_

_lyane_

Posté 15 novembre 2006 - 23:25

VSAQ

Le fait d'avoir passé 10 ans en robinson crusoe, en quelques mots

1/ qu'as tu appris sur l'humain en général?...je veux dire que tu ne savais déjà

2/ as tu appris sur toi ,que tu ne savais déjà?

3/ penses que si tu n'avais pas passé ces 10 ans, tu serais un autre homme que ce que tu es aujourd'hui?

4/ si tu devais changé des choses sur cette éxpérience,que changerais tu ?

bise