Aller au contenu


Photo

Purificateur d'eau solaire


  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 fredo_dilo

fredo_dilo

Posté 23 aot 2006 - 15:09

Bonjour à tous :euh:

la qualité des échanges m'incite à ouvrir ce topic sur une problématique d'importance en Afrique: Comment obtenir une purification efficace de l'eau?

L'eau de consommation provient souvent de marigots insalubres, ce qui est à l'origine de nombreuses maladies...

J'ai pensé à une technique de purification d'eau grâce au solaire. C'est vrai que je n'ai pas testé (je ne suis plus en Afrique), mais la démarche semble tout à fait valable et nécessite trés peu de matériel.

Matériel nécessaire:
- un grand seau
- un verre
- un sachet en plastique
- une ficelle
- un petit poid (caillou ou autre)
et biensur de l'eau impure

Voila la technique:
- On place le verre au centre du seau,
- On verse l'eau impure dans le seau, à l'exterieur du verre tout en veillant à en limiter la quantité pour conserver l'equilibre du verre (qui lui reste vide)
- Recouvrir le seau du sachet en plastique sans le tendre.
- Serrer le plastique sur le seau à l'aide de la ficelle.
- poser le poids au centre du sachet, cela permet de lui donner une forme conique.

Il ne reste plus qu'a placer le tout au soleil, l'évaporation de l'eau impure va venir se condenser sur le sachet de forme conique, et goutter dans le verre situé juste en-dessous.

Reste plus qu'a boire le verre contenant une eau exempte d'impuretées.

La technique est transposable en plusieurs dimensions, selon les besoins. Il semblerait également qu'une technique equivalente premettrait d'extraire la faible quantité d'eau contenu dans l'air, dans les régions désertiques???

Si quelqu'un peut en dire plus...

Fredo

Modifié par fredo_dilo, 23 aot 2006 - 15:17 .


#2 mamat

mamat
  • Localisation:Paris

Posté 23 aot 2006 - 15:24

voici une idée un peu dans le même style: http://www.worldchan...ves/003889.html

#3 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1 212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 23 aot 2006 - 15:27

Ouais c'est pas con, j'avais eu une idée du même tonneau, mais plus complexe pour des débits plus importants.
Evidemment, il faut imaginer ça avec des matériaux de récupération.


Epuration:

Ca consistait à utiliser les rayons du soleil concentrés sur un moteur stirling et un réservoir d'eau saumâtre.
Le moteur aurait entrainé une petite pompe pour dépressuriser le réservoir surchauffé (et donc stérilisé), l'eau ainsi évaporée aurait ensuite été recondensée par un second moteur stirling utilisé en pompe à chaleur.


Extraction d'eau permanente

Je me disais aussi qu'on pourrait utiliser deux stirling (l'un en moteur, l'autre en pompe) ou simplement un stirling-pompe à entrainement humain pour refroidir et donc condenser l'air du désert qui est très riche en eau malgré les apparences.
Rien que dans notre salle de bains, nous extrayons une quantité assez importante d'eau grâce au condenseur électrique, qui consomme très peu d'énergie, imaginez dans le désert !


Extraction d'eau naturelle

La nuit, la température du désert baisse considérablement et le point de rosée est atteint.
Les scarabées et les cactus réussissent à capturer des fines gouttelettes d'eau pour s'hydrater, et certaines techniques existent sur la base de filets tendus pour récupérer aussi cette précieuse humidité.
Je ne sais pas si elles sont connues partout, mais elles sont à priori très efficaces et complètement passives.

#4 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 357 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 23 aot 2006 - 15:35

On avait déjà parlé du "cône à eau" dans le sujet consacré au "Guide pour avoir de l'eau potable durant une inondation " : http://www.onpeutlef...?showtopic=3690

#5 fredo_dilo

fredo_dilo

Posté 23 aot 2006 - 22:58

Merci à tous pour vos remarques :euh:

Yeye, tu propose plusieurs pistes interessantes, mais je dois dire que j'ai pas tous saisi, va falloir que je potasse un peu pour te suivre... n'hésite pas si tu as des liens à proposer :D

Du coup, je me pose une autre question, est-ce que ce "cône à eau" ne permettrai pas de récupérer directement l'eau contenu dans l'air?

#6 confluence

confluence
  • Localisation:touraine

Posté 24 aot 2006 - 08:03

En effet, le cone à eau "tire" sa production de l'air ambiant, mais ne produit au mieux qu'une gourde d'eau alors, pour une population, même nomade, ça fait beaucoup de travail pour peu de résultat et qui dit travail dit transpiration donc cercle infernal. Pour les filets à eau, les meilleurs résultats avaient été, me semble t-il obtenu en haute montagne entr deux crètes. Les filets tendus avaient en-dessous des goutières. Au petit matin, lorsque l'humidité s'était déposée desus, des ouvriers raclaient la toile, l'eau tombait dans les goutières et ruisselait vers des reserves.
Mais l'afrique c'est vaste et les zones naturelles très diverses. En quel zone voudrais tu simuler ton système? Désert par exemple ou en zone semi tropicale?
Mes pensées m'avaient orienté vers un projet plus ample mais possible: Recycler une station pétrolière off shore épuisée (la technologie évolue tellement vite qu'une plate forme de 10 ans n'est pas réutilisable). La transformer en station de pompage en utilisant la profondeur d'eau pour un principe de pompe à chaleur géante, le pont serait exploité avec des cloches de verre exposé à de hautes températures pour créer de la condensation, l'eau envoyée à terre par voliers ou, au mieux par tuyau sous-marin.
En zone semi humide, avec des eaux stagnantes, un système à moyen terme existe: Un brassage permanent de l'eau avec un radeau équipé d'une savonius dont l'axe de rotation entraine sous l'eau un mécanisme d'hélices pour oxygéner le mileu. Ainsi cela simule une eau courante pour luter contre les insectes (moustique) puisque ceux ci ne supportent pas le mouvement. Puis créer un bassin de décantation végétal comme on fait depuis l'antiquité. Les romains avaient ainsi trouvé le moyen de créer une cité avec tout le confort (thermes, bains jardins etc) en plein désert grace à une judicieuse gestion de l'eau constitué d'égouts et de bassins de filtrage.

#7 confluence

confluence
  • Localisation:touraine

Posté 24 aot 2006 - 08:35

Si tu continues ton projet je te propose de travailler aussi à l'acheminement de l'eau avec un aqueduc inversé: Dans les récupérateurs d'eau de pluie, pour éviter l'évaporation, les capots ont des cercles qui font que l'eau de condensation retombe dans la cuve. Alors imagine un plateau juste en dessous du capot. Ce plateau est raccordé à une rigole vers la paroi extérieure de la cuve avec un robinet. ce robinet verse l'eau de la condensation vers une autre cuve un peu plus haute (un mètre). elle même communique avec d'autres cuves et ainsi tu multiplies x cuves par un mètre de dénivelé et tu remontes des pentes juste avec la force du soleil. De plus tous ces cycles sont autant de filtres de décantation et le tout avec une déperdition minimale.