Aller au contenu


Photo

Se decharger des frequences nocives


  • Veuillez vous connecter pour répondre
289 réponses à ce sujet

#241 _khalil_

_khalil_

Posté 09 aot 2015 - 20:44

 

Le Pr André Aurengo est membre de l'académie de médecine et c'est à ce titre qu'il intervient. En effet, l'académie de médecine s'est positionnée en faveur de l'innocuité de la téléphonie mobile en 2009, lorsque plusieurs procès avaient permis le démontage d'antenne-relais.
Cette position avait été critiquée par le Syndicat de la Médecine Générale :
Ondes électromagnétiques et Santé : le Syndicat de la Médecine Générale contre l'Académie de Médecine - 21/04/2009

Mais il n'a à part cela aucune compétence technique ni scientifique en matière d'antennes-relais ou de téléphone portable. C'est un médecin spécialiste de la médecine nucléaire qui n'a comme lien avec la téléphonie mobile et les champs électromagnétiques que son ancienne appartenance au conseil scientifique de Bouygues Télécom et son statut d'administrateur d'EDF (!)

Ainsi, depuis plusieurs années, ce Professeur défend la thèse de l'innocuité des champs électromagnétiques des lignes THT et de la téléphonie mobile.
Il faut se rappeler aussi que le Pr Aurengo avait minimisé, en 2006, l'impact de l'accident de Tchernobyl.
Voir : Comment un autocrate, le Pr Aurengo, a trahi une démarche participative

Mais cette collusion entre intérêts industriels et la médecine ne semble déranger aucun journal, sauf le Canard Enchaîné, le Parisien et Mediapart dans ces quatre numéros :
- Académique-mac - Le Canard Enchaîné - 23/12/2009
- 'Bouygues active ses relais pour sauver ses antennes' - Le Canard Enchaîné - 11/03/2009
- 'Une campagne de lobbying intensif' - Le Parisien - 21/03/2008
- Conflits d'intérêts au cœur de la téléphonie sans fil - Mediapart - 20/05/2011

http://www.robindest...2011_a1357.html

 

 

un autre son de cloche que celui de l'équipe floyd-micmuch



#242 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 09 aot 2015 - 20:59

Floyd, il y a eu tellement de scandales dans notre pays impliquant les plus hautes autorités sanitaires qu'on ne peut plus faire confiance à un CV si impressionnant soit-il. Merci de ne pas oublier les conséquences de l'omerta dans les trop nombreuses affaires liées à l'amiante, au sang contaminé, à l'hormone de croissance, au Distilbène, au Médiator, etc.

Mais tu es en train de faire un raisonnement par analogie, pour tenter de démontrer que le professeur A.A. est comme les autres, compromis et coupable de connivence.

C'est croire un peu vite ce qu'en disent certains médias.

 

En tête de son CV, il faut noter qu'il est polytechnicien. Il a donc une formation scientifique et technique de très haut niveau, qui lui confère cette autorité dans un domaine où n'importe qui entend partager n'importe quoi.

 

Comment savoir s'il est compromis sans l'avoir approché?



#243 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7530 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 10 aot 2015 - 07:31

Ma remarque était plus générale et tentait de t'inciter à garder ton esprit critique face aux CV qui t'impressionnent.

 

Outre un conflit d'intérêts toujours possible, même au plus haut niveau, Polytechnique est une école militaire où l'on apprend à obéir et à faire passer "l'intérêt supérieur de l'Etat" avant l'intérêt général de la population.

Ce qui permet à la filière nucléaire de nous berner depuis ses débuts sur la sécurité des installations.


  • Shivaya et Natura aiment ceci

#244 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 10 aot 2015 - 08:11

Cette lettre témoigne que pour arriver à un tel poste de responsabilité, c'est rarement avec les mains propres.

Mon choix n'est pas de choisir un camps, mais d'extraire la vérité entre conflit d'intérêt, partisanisme et connaissance technique.



#245 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 10 aot 2015 - 08:32

Nous sommes sur un point précis, celui de la crédibilité d'un homme. Ce n'est pas avec des généralités (avec ce qu'elles peuvent avoir d'imperfections) qu'on peut juger de son discours et de ses actes.

Il est toujours commode d'ailleurs de juger quand les années ont passé. Une mise en perspective historique permet assez facilement de déclarer doctement "qu'à l'époque les urgences n'étaient pas là où on les a vues".

 

Personne n'avait relevé l'étendue du CV de A.A., pour ne relever que les coin-coin du canard et autres ad hominem.

Une formation qui allie les connaissances générale en physique et en médecine au niveau le plus haut, est une chose assez peu courante pour être signalée.

 

Par contre on peut débattre ailleurs d'une subtile différence entre "intérêt supérieur de l'Etat, et "intérêt général de la population"



#246 Libertysyn

Libertysyn
  • Genre: Non spécifié

Posté 10 aot 2015 - 21:42

Par contre on peut débattre ailleurs d'une subtile différence entre "intérêt supérieur de l'Etat, et "intérêt général de la population"

 

Les pseudos élites constituants l'Etat, doivent informer ses moutons qu'ils sont un peu trop mous du bulbe pour leur laisser prendre leur destin en mains.



#247 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 05 octobre 2015 - 23:22

Un point sur les ondes bien expliqué AMHA

De nombreuses personnes prétendent que les ondes des téléphones portables, des antennes-relais, les ondes Wi-Fi, Bluetooth, et de manière plus générale les ondes radio émises par les dispositifs électroniques sont dangereuses pour la santé. Elles provoqueraient des brûlures, favoriseraient des cancers et seraient préjudiciables à long terme. Seulement voilà, les personnes qui dénoncent les dangers des ondes radio ignorent souvent beaucoup de choses dessus, jusqu’à leur nature. Les 5 points suivants vous permettront de mieux comprendre ce que sont les ondes radio, et pourquoi il n’y a aucune raison de s’inquiéter pour notre santé. Même en invoquant le principe de précaution, se prémunir contre quelque chose d’aussi inoffensif et naturel que les ondes radio est parfaitement ridicule.

1) Elles sont présentes partout dans la nature
Les ondes radio sont un type d’onde qui fait partie de ce que l’on appelle « les ondes électromagnétiques ». Si on zoom de très très près sur une onde électromagnétique, on pourrait voir ( c’est une image, il est impossible de « voir » quoi que ce soit à cette dimension, c’est bien plus petit que l’atome) de petites particules se déplaçant à la vitesse de la lumière. Ces particules s’appellent des photons, elles constituent toutes les ondes électromagnétiques. Il y a plein de choses à dire sur les photons. Premièrement, ces particules n’ont pas de masse. Elles ne pèsent absolument rien. En fait, c’est peut être dur à imaginer, mais elles ne sont que pure énergie ; les photons ne sont pas de la matière, ce n’est que de l’énergie qui se déplace dans l’espace. Deuxièmement, les photons se déplacent toujours à C, la vitesse de la lumière, soit environ 300 000 km/s. Un photon ne peut pas ralentir ou bien accélérer. Il va toujours à cette vitesse. S’il s’arrête, c’est qu’il a été absorbé par une particule matérielle et donc que le photon n’existe plus. Pour être plus rigoureux, disons que les photons ne peuvent pas se déplacer à une vitesse inférieure à celle de la lumière, mais que l’onde électromagnétique, composée d’un très grand nombre de photons, est perçue comme se propageant à une vitesse inférieure à C lorsqu’elle traverse un milieu matériel. Enfin, tous les photons sont identiques entre eux, à une exception près : il s’agit de leur fréquence. En effet, bien qu’ils se déplacent en ligne droite, les photons oscillent sur eux même, créant des sortes de petites vagues d’une certaine amplitude. Plus la fréquence du photon est importante, plus il oscillera vite sur lui-même, et également plus grande sera son énergie. L’énergie d’un photon dépend exclusivement de sa fréquence, ou encore de sa longueur d’onde, une valeur qui est inversement proportionnelle à la fréquence et qui représente la distance séparant deux petites « vagues » crées par un photon en déplacement. Une onde électromagnétique est donc caractérisée par sa fréquence ( ou longueur d’onde ) : en fonction de cette dernière, elle sera plus ou moins énergétique et aura des propriétés assez différentes. Les ondes les plus énergétiques (donc celles avec la fréquence la plus élevée) sont les rayons gamma. Ils nous viennent de l’espace, souvent d’étoiles en fin de vie. Les rayons gamma sont rares mais extrêmement puissant. Ensuite viennent les rayons X, très puissants et très transperçants. Ils sont très utiles en Science, et c’est avec eux que l’on passe des radios à l’hôpital. Après ce sont les ultraviolets. Ceux là posent problèmes : ces ondes sont moins énergétiques que les rayons gamma gamme ou X, mais alors que ces dernières sont présentes en très faible quantité dans la nature, a l’exception des laboratoires, les ultraviolets nous sont émis en bonne quantité par notre ami le soleil. Voilà pourquoi il faut se méfier de ces ondes, qui sont à la fois énergétiques et abondamment présentes, lorsque nous sommes exposés au soleil. Ensuite vient la lumière visible. Il existe tout un domaine de fréquences pour lequel l’œil humain est capable de percevoir l’onde électromagnétique, c’est pourquoi nous appelons cela la lumière visible. En fonction de la fréquence de l’onde, la lumière variera du bleu (hautes fréquences) au rouge (basses fréquences ). Bien entendu, la lumière visible n’est pas dangereuse pour l’homme, du moment où elle n’est pas adjointe aux ultraviolets provenant du soleil. Encore moins énergétiques, on trouve les micro-ondes, que l’on utilise entre autre pour exciter des molécules d’eau afin de réchauffer des aliments. Et enfin, tout en bas de l’échelle se trouvent les moins énergétiques : les ondes radios, tellement peu « puissantes » qu’elles ne servent qu’à transporter de l’information.
Nous avons vu que l’onde électromagnétique était constituée d’un flux de photons. Mais d’où proviennent donc ces « quantum d’énergie » ? Bien que n’étant pas de la matière, ils proviennent du plus profond de la matière, et plus exactement des électrons. Pour schématiser, dans les atomes, les électrons ( charges négatives ) gravitent autour d’un noyau constitué de protons ( charges positives ) et de neutrons ( neutres ). Les électrons tournent autour du noyau selon des trajectoires plus ou moins proches de celui-ci. Mais parfois il arrive qu’un électron soit « poussé » ( en recevant de l’énergie du milieu extérieur) et qu’il soit déplacé de son orbite la plus stable, c’est-à-dire la plus basse en énergie. Pour regagner son orbite d’origine, l’électron va se débarrasser de son surplus d’énergie qu’il avait acquis précédemment en éjectant un photon, ce qui va lui permettre de retourner sur son orbite d’origine. La différence d’énergie avant et après que l’électron regagne son orbite d’origine est égale à l’énergie du photon généré. Ainsi des photons de toute énergie peuvent être générés. Si l’électron est situé profondément, proche du noyau, l’énergie sera immense, tandis que s’il s’agit d’un électron situé en périphérie de l’atome, l’énergie sera moindre.
En plus de cela, les molécules convertissent une partie de leur énergie reçue du milieu extérieur en énergie thermique ( énergie d’agitation moléculaire ). Concrètement cela veut dire que plus une molécule est « chaude », plus elle va « vibrer ». Et c’est pareil pour les liaisons chimiques qui relient les atomes entre eux dans les molécules, qui vont se distordre, rapetisser, s’agrandir... Le « retour à la normale » par rapport à cet état excité par l’énergie thermique s’accompagne aussi de l’émission de photons. Ces derniers ont généralement beaucoup moins d’énergie que ceux émis lorsqu’un électron est arraché.
Ainsi, un atome ou une molécule peut émettre plusieurs milliers, voire centaines de milliers de photons par seconde rien que par les phénomènes de transition électroniques et d’agitation thermique. On ne parle même pas des désintégrations nucléaires spontanées, qui en général donnent des photons très énergétiques. Et il y a des milliards de milliards de milliards d’atomes et de molécules autour de nous. Réalisez-vous le nombre de photons qui nous traversent à chaque instant ? Bien plus qu’il n’y a d’étoiles dans l’Univers assurément. Et il faut savoir que les photons les plus rares sont les photons gamma – les plus énergétiques – ( et heureusement d’ailleurs ) tandis que les photons les plus abondant sont ceux relatifs aux ondes radios – les moins énergétiques-. Il est impossible de se cacher des ondes radio, elles sont omniprésentes, elles ont toujours existées, elles sont mêmes majoritaires – non pas en énergie mais en quantité de photons – et la contribution des dispositifs électroniques parait bien dérisoire par rapport à la quantité incroyable d’ondes radio émise par la nature, au cœur même de toute matière.

2) Elles sont peu énergétiques
Les photons ont une nature très différente en fonction de leur énergie, de leur fréquence et de leur longueur d’onde, trois paramètres très étroitement reliés entre eux. Les ondes radio, dont la fréquence est inférieure ou égale à 300 GHz ( GigaHertz ) sont les moins énergétiques de toutes. Elles sont 1000000000 fois moins énergétiques que les rayons gamma, 100000000 fois moins que les rayons X, 100000 fois moins que les ultraviolets et 2500 fois moins que la lumière visible. Les rayons X et gamma, malgré leur puissance impressionnante, ne sont pas dangereux car il y en a très peu dans la nature ( en dehors de certains laboratoires qui en créent artificiellement exprès ). Alors oui, les ondes radio sont très très très abondantes. Mais la lumière visible aussi est très abondante sur terre, et l’onde électromagnétique associée à la lumière est 2500 fois plus énergétique que les ondes radio ! Si on admet que la lumière visible n’est pas un danger pour l’homme – ce que personne ne remet en cause -, il faut également reconnaitre que les ondes radio ne le sont pas non plus.


3) Il y a radiation et radiation
On parle parfois de radiation électromagnétique. Cela fait référence aux « rayons » de lumière, venant du soleil. C’est aussi et surtout la traduction du mot « rayonnement » en anglais. Cependant le grand public confond souvent le rayonnement électromagnétique avec les radiations issues de la radioactivité. Les particules radioactives sont de la matière ( particules qui possèdent une masse ), contrairement aux photons qui n’en possèdent pas. Elles sont très énergétiques, quoiqu’ici l’énergie ne se résume pas qu’à la fréquence. Pour calculer l’énergie de particules matérielles, il faut aussi tenir en compte de la vitesse, de la masse etc... Comme pour les rayons X et gamma, il faut savoir qu’il y a partout autour de nous des atomes qui subissent des désintégrations nucléaires spontanées et qui émettent énormément d’énergie... ( Par exemple le célèbre carbone 14). Mais cela concerne un nombre tellement petit d’entités, en comparaison de tous les atomes/molécules qui nous entourent, que l’énergie mise en jeu est négligeable. Sauf quand l’être humain décide de concentrer en un endroit précis de la matière fissible et décide d’engager une réaction en chaîne de fission, mais ça c’est une autre histoire... Pour caractériser la radioactivité, on parle moins de longueur d’onde que de temps de demi-vie ou encore d’activité, deux indicateurs qui renseignent sur la fréquence de désintégration nucléaire. Enfin, il faut savoir que dans la vie, tous les noyaux des atomes sont instables. Tout atome finira par se désintégrer spontanément. Ce qui fait que l’homme considère que certains noyaux sont stables et d’autres non, c’est le temps de demi-vie des éléments considérés. S’il est très court, l’atome aura tendance mettre peu de temps à se désintégrer. S’il est très long, l’atome restera stable très longtemps, comme par exemple l’isotope 56 du Fer, qui a le noyau le plus stable de tous.

4) Hypersensibilité électromagnétique
Les personnes souffrant d’hypersensibilité électromagnétique souffrent de douleurs, d’anxiété, d’insomnies, de perte d’appétit, de troubles digestifs, de troubles du rythme cardiaque, de troubles visuels etc. en présence de champs électromagnétique. Certaines personnes en souffrent tellement qu’elles doivent abandonner leur métier et fuir loin dans les montagnes pour ne plus souffrir des ondes électromagnétiques. Du moins c’est ce qu’elles affirment. Parce qu’en réalité, il n’y a bien sûr aucun lien de cause à effet entre leurs problèmes et la présence d’ondes radio. Il s’agit avant tout d’un mal psychologique. Ces personnes sont convaincues que les ondes des téléphones sont la source de tous leurs problèmes, quoique la Science en dise. J’aurais beau crier au monde entier que je ressens une vive douleur à chaque fois que le ciel devient orange au coucher du soleil, cela ne permettrait pas de faire une corrélation entre couleur du ciel et douleur ressentie si il n’y aucun lien « tangible » entre ces éléments. Même s’il s’agit d’un problème psychologique, les personnes hypersensibles servent souvent d’argument aux gens qui veulent démontrer les effets néfastes sur la santé des ondes radio, en arguant que les personnes hypersensibles ressentent simplement le mal que font les ondes de manière plus intense que le commun des mortels, qui lui ne se rendrait compte de rien. Les tests en laboratoires sont formels : les personnes hypersensibles sont capables de ne rien sentir alors qu’on leur applique un champ magnétique très puissant sur le corps, mais sont à d’autres moments capables de se plaindre de vives douleurs alors que la machine fonctionnait « pour de faux ». Qu’on se le dise.

5) Cela dérègle les appareils de mesure et de navigation.
C’est bien connu, dans les avions il faut éteindre les téléphones portables, les tablettes et tout ce qui peut émettre des ondes électromagnétiques qui pourraient interférer avec les appareils de navigation. Sauf que c’est complètement faux. Il y a beaucoup d’idées reçues sur la vraie raison de cette consigne. La véritable raison n’invoque à aucun moment des ondes radio ( Wi-Fi et Bluetooth compris). D’ailleurs si vous écoutez bien, on ne vous demande pas de « éteindre les appareils émettant des ondes » mais « d’éteindre tous les appareils électroniques durant les phases d’atterrissage et de décollage ». On vous demandera même d’éteindre votre vieille Game Boy, le truc qui n’émet aucune onde – à part l’incroyable champ magnétique généré par ses piles LR06. En réalité, tout cela sert à garder l’attention des passagers pour les consignes de sécurité, importantes durant les deux phases précédemment mentionnées. En effet, un enfant qui jouerait à un jeu vidéo avec son casque sur la tête ne serait pas du tout attentif aux consignes. C’est tout, c’est la seule raison. En même temps les compagnies aériennes ont l’obligation de tenir les passagers informés de ces consignes, on comprend que si les hôtesses de l’air nous montrent les issues de secours à chaque voyage ce n’est pas par simple tradition aérienne mais parce que tout cela est strictement réglementé.

http://forums.futura...tml#post5357018

#248 Yoyosi

Yoyosi
  • Localisation:25150

Posté 10 dcembre 2015 - 20:28

c'est bien malheureux de lire les propos de michmuch80. La science a toujours un train de retard, sans compter les associations avec les opérateurs.

 

je suis EHS grave, sensible a des intensités si faibles. la vie m'est devenue impossible. Quand on vie cela, on ne doute plus ... et c'est pas dans nos têtes. Marre de lire ce discours, encore plus ici...

 

j'ai été voir belpomme, qui m'a confirmé mon état dramatique.

 

je vous conseille ses dernières publications et vidéo :

 

 

 

Résumé

 

 

Une grande partie de la controverse sur les causes de l'électro-hypersensibilité (EHS) et la sensibilité chimique multiple (MCS) provient de l'absence de critères cliniques reconnues et de biomarqueurs objectifs permettant un diagnostic universellement reconnu. Depuis 2009, nous avons étudié de façon prospective, sur le plan clinique et biologique, 1216 patients auto-diagnostiqués EHS et/ou MCS dans le but de répondre aux deux questions. Nous rapportons ici nos données préliminaires, basées sur 727 patients sélectionnés parmi les 839 patients inscrits: 521 (71,6%) ont été diagnostiqués EHS, 52 (7,2%) MCS, et 154 (21,2%) à la fois EHS et MCS. Deux tiers des patients EHS et/ou MCS étaient des femmes; d'âge moyen 47 ans. Comme l'inflammation semble être un processus clé résultant des effets des champs électromagnétiques (CEM) et/ou des effets des substances chimiques sur les tissus, et que la libération d'histamine est potentiellement un médiateur majeur de l'inflammation, nous avons systématiquement mesuré le niveau d'histamine dans le sang des patients. Près de 40% des patients avaient une augmentation de l'histamine (notamment lorsque les deux conditions étaient présentes), indiquant qu'une réponse inflammatoire chronique a pu être détectée chez ces patients. Le stress oxydatif qui accompagne l'inflammation est un des contributeurs principaux à la fois des dommages occasionnés et de la réponse de l'organisme. Le niveau de nitrotyrosine, un marqueur à la fois de la production de peroxynitrite (ONOO°-) et de l'ouverture de la barrière hémato-encéphalique (BHE), est en augmentation chez 28% des patients. Le niveau en protéine S100B, un autre marqueur de l'ouverture de la BHE est en augmentation chez 15% des patients. Des auto-anticorps circulants contre l'O-myéline ont été détectés chez 23% des patients, ce qui indique que l'EHS et la MCS pourraient être associées à une réponse auto-immune. Confirmant les expériences effectuées sur des animaux montrant l'augmentation des niveaux de protéines chaperonnes Hsp27 et/ou Hsp70 lorsqu'ils sont exposés aux champs électromagnétiques, nous avons trouvé une augmentation des niveaux d'Hsp27 et/ou de Hsp70 chez 33% des patients. Comme la plupart des patients souffraient d'insomnie chronique et de fatigue, nous avons mesuré le ratio sulfate 6-hydroxymélatonine (6-OHMS)/créatinine dans les urines sur 24 heures et avons trouvé une diminution de ce ratio (<0,8) dans tous les cas étudiés. Enfin, compte tenu des symptômes auto-déclarés des patients EHS et MCS, nous avons mesuré systématiquement le flux sanguin du cerveau (FSC) dans les lobes temporaux de chaque patient à l'aide d'une échographie cérébrale pulsée (tomosphygmographie cérébrale ultrasonore). Les deux maladies sont associées à une hypoperfusion dans la zone capsulothalamique, ce qui suggère que le processus inflammatoire implique le système limbique et le thalamus. Nos données suggèrent fortement que l'EHS et la MCS peuvent être objectivement caractérisées et diagnostiquées par des tests simples disponibles dans le commerce. Les deux troubles semblent impliquer une inflammation hyper-histaminemia, un stress oxydatif, une réponse auto-immune, une hypoperfusion capsulothalamique, l'ouverture de la barrière hémato-encéphalique, et un déficit de la disponibilité métabolique en mélatonine; suggérant un risque de maladie neurodégénérative chronique. Enfin, la co-occurrence de l'EHS et de la MCS suggère fortement un mécanisme pathologique commun.

 

  • joseck, Shivaya et Natura aiment ceci

#249 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 06 janvier 2016 - 11:52

A lire absolument : http://blog.f6krk.or...magnétiques.pdf



#250 joseck

joseck
  • Genre: Homme
  • Localisation:Sospel
  • Intérêts:Spagyrie et Aromathérapie

Posté 06 janvier 2016 - 14:17

 Les ondes des mobiles "fatales" pour nos abeilles - 

 

La pollution électromagnétique serait l'une des causes de l'effondrement de la population d'abeilles dans le monde, c'est ce que vient de confirmer une nouvelle étude réalisée par le biologiste Daniel Favre, en Lausanne (Suisse).

On le sait depuis longtemps, le maintien des colonies d'abeilles domestiques a des implications importantes sur notre écosystème. Dans son étude, le scientifique a analysé les effets des ondes électromagnétiques provenant des téléphones mobiles sur le comportement des abeilles.

Les téléphones mobiles ont été placés à proximité immédiate des abeilles et les sons produits par les abeilles ont été enregistrés et analysés. Les recherches ont montré que le signal des téléphones cellulaires trouble le comportement des abeilles. Plus de 83 expériences près des ruches ont donné les mêmes effets !

Les résultats obtenus, sous la forme d'audiogrammes et des spectrogrammes de ces différents sons, ont révélé que les radiations des téléphones mobiles ont un impact considérable sur le comportement des abeilles, notamment en induisant des signaux d'alarme émis par les abeilles ouvrières. Ces sons de l'abeille ouvrière annoncent soit la préparation à l'essaimage, soit sont le reflet de grandes perturbations d'une colonie d'abeilles.

 

 

En fait, le bruit produit par les abeilles augmente plus de 10 fois, à chaque fois qu'un téléphone émet ou reçoit un appel. A l'inverse, le bruit diminue et revient à un niveau normal dès lors que le téléphone est éteint ou demeure en veille.

"Lorsque le téléphone sonne, le bruit des abeilles augmente considérablement et cela donne le signal du départ de la ruche" a expliqué le Dr. Favre. "Souvent, elles sont si confuses qu'elles volent vers ''leur mort'' ... la technologie de la téléphonie mobile pourrait s'avérer fatale pour les abeilles ... l'étude le prouve...".

Il est écrit dans le document de référence (1) : "Récemment, une étude a suggéré que les téléphones cellulaires et les tours de téléphonie mobile implantées à proximité des ruches d'abeilles interféraient dans leur orientation. Il a été constaté dans une expérience, que lorsque que le téléphone mobile était maintenu à proximité d'une ruche, cela avait entraîné l'effondrement de la colonie dans les 5 à 10 jours, avec des ouvrières incapables de rentrer chez elles, laissant seules les ruches avec des reines, des oeufs et des abeilles encore immatures (Sahib Pattazhy 2009 )."

Aussi, pour minimiser les dommages causés aux abeilles, il a été décidé dans la présente expérience de limiter leur exposition aux communications de téléphone mobile à un maximum de 20 heures.

 

Cette étude peut grandement contribuer à élucider les causes des mystérieuses disparitions des colonies d'abeilles dans le monde. En effet, mis à part les varroas (acariens), les virus, les bactéries (qui sont des causes biologiques), ou encore les pesticides (reflétant les causes anthropiques), il reste que plus de la moitié des causes de disparition d'abeilles dans l'hémisphère nord ne sont pas élucidées à ce jour. En effet, il a été observé que dans plus de 60% des cas, les abeilles quittent la ruche durant l'hiver, à un moment où elles n'ont aucune chance de survivre dans la nature.

 

Source: http://www.robindest...2011_a1229.html



#251 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 06 janvier 2016 - 19:44

Il y a dans ce texte une confusion entre ondes et signal d'appel. A part si l'apiculteur à son téléphone dans sa poche elle en doivent pas entendre beaucoup des signaux d'appel.

 

A Paris et en proche banlieue la mode est aux ruches sur les terrasses des immeubles de bureaux. L'opéra de Paris (le vieux palais Garnier) avait commencé il y a longtemps. Ces ruches installées sur des immeubles dont tous les occupants ont un portable et où tournent des ordinateurs jour et nuit se portent plutôt bien d'après ce que j'en ai entendu dire. La ville de Paris n'utilise pas de produit toxiques dans les jardins municipaux où elles butinent. On attribuait justement la bonne santé des ruches parisiennes à l'absence de pesticides agricoles.         


  • michmuch80 aime ceci

#252 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 4434 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 06 janvier 2016 - 21:09

Je n'ai jamais rien constaté de la sorte, pourtant il m'est déjà arrivé de répondre au téléphone lorsque je bosse sur mes ruchers.

 

Toujours est-il que je trouve dommage de toujours faire une fixette sur les téléphones portables qui n'utilisent finalement qu'une plage d'une centaine de mghz ce qui ne représente pas grand chose quand on jette un oeil aux allocations des fréquences radio. http://radio.pagespe...e.fr/Bandes.htm

 

Pourquoi les téléphones et pas les satellites ? Le wifi voire la bande FM tant qu'on y est ? Les ondes radio sont partout, tout n'est que question de fréquence.

 

Bon après je suis très loin d'être un ayatollah du téléphone et me retrouver dans endroits sans réseau me procure souvent une chtite satisfaction, notamment parce que je sais que j'aurai la paix ;)


  • FLOYD aime ceci

#253 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 06 janvier 2016 - 23:57

Bonjour, 

 

 

En effet la profession n'y croit pas : "les ruchers situés en ville, ou à l'écart des grandes cultures sont moins pénalisés que d'autres."  http://www.france-ap...-printemps.html

 

"Pour autant, les apiculteurs ont de la peine à croire à la thèse du rayonnement des portables. «Lorsque les abeilles sentent que la colonie est condamnée, la majorité d’entre elles quittent la ruche», estime Richard Wyss, président de la VDRB.

Thomas Amsler, spécialiste des abeilles à l’Institut de recherche de l’agriculture biologique de Frick (FiBL), est également sceptique quand on prétend que les champs électromagnétiques désorienteraient les abeilles. Il est possible qu’ils l’affectent, voire qu’ils perturbent les abeilles, précise-t-il.
Jusqu’à présent, Richard Wyss n’a pas réussi à établir une corrélation entre un rayonnement et la mort des abeilles. «Il y a des apiculteurs qui ont installé des ruches à proximité d’antennes émettrices. Leurs colonies se portent à merveille. A l’inverse, les colonies de certains ruchers situés loin de toute habitation ont été décimées.»

http://www.cooperation.ch/62660

 

Ceux qui y croient


Modifié par michmuch80, 07 janvier 2016 - 01:31 .


#254 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 07 janvier 2016 - 00:58

J'ai mis en lien un document sur les ondes électromagnétiques écrit par Robert BERRANGER, F5NB, radioamateur et excellent vulgarisateur. Il explique tout à partir de l'électron, en passant par le courant continu, puis alternatif pour arriver aux ondes sinusoïdale et l'énergie du photon. http://blog.f6krk.or...magnétiques.pdf

 

Je trouve que c'est un exploit de clarté en 9 pages, mais probablement pas clair pour tout le monde.

 

Ce qu'il faut en retenir :

 

- Les ondes sont de plus en plus énergétiques lorsque la fréquence augmente.

- de o herz à la fréquence des UVA, elles ne provoquent que de l'échauffement sur les cellules du corps.

- des UVB aux ondes cosmiques, on parle de rayonnements ionisants, et de radiations parce qu'il y a destructions de cellule ou d'ADN pouvant engendrer cancers ...

 

"les radiations des téléphones mobiles", ce n'est pas possible.

 

Autre détail intéressant est page 7, comment sont déterminées "les limites réglementaires d'exposition aux

ondes électromagnétiques.

 

"On a déterminé expérimentalement qu'une absorption par un modèle du corps humain d'un

rayonnement électromagnétique d'une puissance de 4 W par kilogramme provoquait au bout
de 30 minutes un échauffement du corps inférieur ou égal à 1°C, et qu'en dessous de cette
puissance on n'observait pas d'effet physiologique significatif. Cette puissance de 4 W/kg a
été retenue comme référence pour l'établissement des limites réglementaires d'exposition aux
ondes électromagnétiques.
Pour la population en général, on a fixé un coefficient de sécurité de 50 et défini une limite

d'exposition permanente de 80 mW/kg.

 
A partir de ces limites, compte-tenu des propriétés physiques des ondes et de la capacité
d'absorption du corps humain (dépendant de la longueur d'onde et de la proximité de
l'antenne), on a calculé la distance nécessaire, appelée distance de sécurité, au-delà de laquelle
le champ électromagnétique est inférieur à la limite réglementaire.
Voici quelques exemples d'application, calculés pour le champ lointain, valable pour la
population en général et pour une exposition permanente de l'ensemble du corps :
- Pour l'émetteur Grandes Ondes de France Inter sur 162 kHz (P=2 MW), la distance de
sécurité depuis l'antenne est de l'ordre de 150 mètres.
- Pour un émetteur de télévision sur 470 MHz (P=200 kW), la distance de sécurité
depuis l'antenne est de l'ordre de 100 mètres.
- Pour un émetteur FM sur 100 MHz (P=10 kW), la distance de sécurité depuis l'antenne
est de l'ordre de 20 mètres.
- Pour une station de base GSM sur 900 MHz (les fameuses antennes relais) d'une
puissance de 100 W, la distance de sécurité dans l'axe du rayonnement de l'antenne

est de l'ordre de 1,3 mètre.

 

Pour les téléphones portables c'est cette limite de 2 W/kg appelée DAS (Débit d'Absorption Spécifique) qui s'applique. Il est calculé pour une puissance moyenne de 150 mW (valeur maximum en limite de propagation) et une distance entre le téléphone et la tête de l'ordre de 10 millimètres. Il faudrait ajouter, du fait de la proximité, les effets du champ réactif qui sont difficiles à évaluer. Aussi, pour les inconditionnels du principe de précaution, il serait préférable pour les "accros" au téléphone portable de l'éloigner de l'oreille ou d'utiliser un kit "piéton" (9).

 

Conclusion. Parents, ne vous trompez pas d'ennemi. Celui-ci n'est pas caché dans les antennes relais, mais bien dans votre progéniture. Si vous voulez absolument appliquer un principe de précaution, interdisez le téléphone portable à vos enfants et ne les empêchez pas d'aller à l'école, même si une antenne relais surplombe la cour de récréation. Et si malgré mes explications, vous militez toujours pour la suppression des antennes relais, ayez conscience que vous vous tirez une balle dans le pied. En effet : pas d'antenne relais = pas de téléphone portable… "

 

Le relais de 100 W ça devait être du temps des mobiles 8 W. Aujourd'hui c'est de 1 à 10 W http://www.radiofreq...p.php?article39

 

On peut étreindre une antenne relais  sans risque et le portable coller à l'oreille, ça chauffe à cause des pertes joules, pas des ondes.

 

J'espère que ça aura fait avancer la compréhension ;)

 

 

 

 



#255 _khalil_

_khalil_

Posté 07 janvier 2016 - 09:42

restez entre vous, le sujet est comment se décharger des ondes nocives ? et plus généralement comment s'éloigner des nocifs ?
  • Gallizour aime ceci

#256 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 07 janvier 2016 - 10:06

 

le sujet est comment se décharger des ondes nocives ?

 

encore un sujet pollué et détourné par la meme équipe, avec la même méthode...

 

faire une compilation de toutes les études médicales sur le cancer et la remettre à un malade en phase terminale en lui disant "J'espère que ça fera avancer votre compréhension de votre maladie".... pitoyable...



#257 michmuch80

michmuch80

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1687 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 07 janvier 2016 - 13:18

Dans ce débat, on accuse les ondes électromagnétiques.

En préciser les limites de nocivité me semble primordial d'autant plus que c'est dans le titre du sujet.

 

Mettre un portable en communication à quelques centimètres des abeilles, on comprends que ça les perturbent et que ça les fait décamper, de là à interpréter cette disparition en mortalité, il y a un grand pas de franchi :bravo: 

 

Si il ne faut pas en débattre, faites en un sujet du site et pas du forum ;)



#258 _(re)passant_

_(re)passant_

Posté 07 janvier 2016 - 14:07

Pourquoi les abeilles parisiennes qui vivent dans un bain d'ondes permanent se portent-elles bien? Parce-que le problème des abeilles ce ne sont pas les ondes justement! Donc mauvais exemple.

 

 

Je ne vois pas non plus comment on peut se "décharger" d'une fréquence comme on pourrait se décharger de quelque chose de physique susceptible de rester dans le corps. 



#259 Brunito

Brunito
  • Genre: Non spécifié

Posté 07 janvier 2016 - 14:21

c'est bien malheureux de lire les propos de michmuch80

 

De Yoyosi et son temoignage emouvant , on passe aux abeilles , nan mais allo quoi ?

 

Un minimum d empathie serait de regle , c est insultant apres ce que vit Yoyosi.

 

La wifi juste une simple onde radio , c est du meme ordre que la radio activite est partout , le radon c est comme l uranium etc...

 

 

Tout le monde n est pas electrosensible , mais ce doit etre un calvaire pour celles et ceux qui le vivent . Le fameux , ah mais c est dans la tete , c est psychologique , c est meprisant . La meme chose est dite a propos des milliers de reactions au  vaccin gardasil par exemple . Nier , se moquer , denigrer , mettre sous le nez des etudes bidonnees . C est cela la science ? L histoire montre que 1. les effets nefastes peuvent etre sur la duree , si vous ne tombez pas raide mort en 5 minutes , c est donc que ce n est pas mauvais pour votre sante > pitoyable . rappel que dans les  annees 30 , la radio activite etait vendue comme un medicament !!!  Et scientifiquement approuvee .

 

Un peu de decence SVP

 

a titre personnel , mais ce n est QUE personnel , pas d obervations de troubles pour la wifi . Mon epouse utilise beaucoup son tel portable pour son travail . Dans 2 de nos aparts  , la wifi est installee, personne ne s est plaint de quelconques troubles . Et une antenne relais est installee sur le toit du batiment . Decide et vote en conseil d administration , mon epouse a vote contre , par principe de precaution , mais cette location -3000 euros annuels- faisant diminuer les charges collectives ... Pas de troubles aucuns , repertories . Mais ce n est pas une preuve , ni pour tous , ni sur la duree .



#260 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 15380 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 07 janvier 2016 - 15:31

 

La wifi juste une simple onde radio , c est du meme ordre que la radio activite est partout , le radon c est comme l uranium etc...

ben non ce n'est pas du "même ordre"… et il n'est pas possible de raisonner par analogie.