Aller au contenu


Photo

Voter ou ne pas voter ???


  • Veuillez vous connecter pour répondre
366 réponses à ce sujet

#21 Vasco

Vasco

Posté 19 septembre 2006 - 19:56

Ce monde grotesque va s'écrouler de toutes manières. Le seul espoir dans le système actuel, c'est que la plupart des gens s'éveillent, c'est de trouver un moyen de nous unir pour avoir un grand impact, au lieu de rester dispersés. Pour nous unir, il faut que nous ayons les mêmes affinités. Et je crois que nous tous ici, nous aimons la vie, nous la respectons, nous faisons attention à nous-mêmes, à nos relations, à l'alimentation, à la nature, nous ne pourrions pas exploiter des gens, faire du mal, polluer la terre... Nous voulons tous vivre en paix et en harmonie dans cette Terre extraordinaire, riche, belle. Nous le pouvons mais il faut que chacun se prenne en charge, soit responsable... ça dépend de chacun et non d'un représentant quelconque.

Nous sommes dans un système-prison, avec des gardiens de la prison, des malades qui ont de l'argent, du pouvoir et les moyens de nous faire taire. Les politiques ne décident rien... ceux qui décident sont ceux qui ont l'argent. Comment nous unir et empêcher d'agir ces malades, comment faire ceci de manière intelligente ? En ce qui me concerne, la violence est exclue, je ne pourrais jamais faire une révolution par les armes par exemple. Faire circuler l'information par internet, dans les journaux, les médias... c'est déjà un bon début. Commencer à travailler dans son quartier, distribuer des prospectus aussi.

Pour moi, vous le savez, pour changer le monde il faut que chaque individu change. On ne peut pas se décharger de nos responsabilités en comptant sur un élu. Maintenant, pensez-vous que voter pour un Governatori va changer quelque chose ? Bien sûr, on ne peut pas savoir avant que la personne en question soit élue. Bien sûr aussi que si je voterais je le choisirais lui parce que c'est lui qui entre plus en affinité avec moi. Mais pourquoi ce besoin d'avoir un représentant ? Qu'attendez-vous d'un représantant ? Les hommes sont encore des enfants, ils ont besoin qu'on les prenne en charge. Mais, ne croyez-vous pas que beaucoup d'élus ont eu de bonnes intentions et qu'ils se sont trouvés pris au piège ? Incapables d'agir parce que trop de puissants du domaine financier sont derrière ?

Qui disait quelque chose comme : La dictature c'est ferme ta gueule et la démocratie c'est cause toujours ?

#22 _Goéland_

_Goéland_

Posté 19 septembre 2006 - 20:55

Vasco

Mais pourquoi ce besoin d'avoir un représentant ?


Je suis comme toi , je n'éprouve aucun besoin d'avoir un représentant . Mais il se trouve que je n'ai pas envie d'avoir des emmerdes parceque ma façon de vivre ou de penser ne correspond pas aux critères du pouvoir en place . La majorité des gens pense que le temps des galères ( dictature , guerres etc ) est derrière nous , à mon sens ils se trompent lourdement . Cracher sur la démocratie comme vous le faites est un comportement de petit bourgeois bien à l'abri dans son sweet home occidental .

Qu'attendez vous d'un représentant ?


Qu'il me foute la paix .

#23 Vasco

Vasco

Posté 19 septembre 2006 - 21:45

Attends, attends Goéland. Ce n'est pas que je crache sur quoi que ce soit. La seule chose sur laquelle on crache, c'est le système actuel. Bon, c'est vrai, je n'adhère à aucun système de toutes façons... Mais, la démocratie, ce n'est pas le régime sous lequel nous sommes ? Tu ne craches pas sur ce système toi ?
Il n'y a aucun rejet de ma part... mais aucune adhésion non plus. En plus, si on était bien à l'abri, pourquoi ne sommes-nous pas partisans du système en place ? C'est vrai quoi, est-ce que je serai sur ce forum si j'étais partisan de ce système ? Je pourrais rester tranquille dans mon "sweet home" comme tu dis, en oubliant ce qui se passe. Je vis dedans mais ça ne veut pas dire que je le nourris. Je ne supporte rien pratiquement dans ce système ; ni l'argent, ni la politique, ni l'éducation, ni la religion, ni l'économie, ni les lois, aucune autorité... je ne supporte pas l'exploitation des gens, la désinformation, le mensonge, la violence, la guerre, les armes... rien. J'aime les gens, la nature, la vie... mais j'ai du mal avec ceux qui détruisent tout ça et qui exploitent les autres. Je me pose des questions pour l'avenir de l'homme, je vois simplement que ça va mal...

Qu'attendez vous d'un représentant ?


Qu'il me foute la paix .

:D

#24 _personne_

_personne_

Posté 20 septembre 2006 - 06:54

>>>Vraiment c'est à désespérer de s'essayer à la commication .<<<sicnarfa

oui, oui la comique action.......... tu m'as bien fait rire avec l'homme seul et les larmes....que de grands mots pour une action aussi simple que voter !!!

#25 krollkop

krollkop

    En concertation syndicale concernant la grève de post

  • Membres
  • 413 messages
  • Localisation:Belgique/België en sursis

Posté 20 septembre 2006 - 08:25

Qu'on le veuille ou non, le système existant, existe. Il n'y a que très peu d'espoir qu' avec un unique bulletin de vote on puisse le changer (transformer ?), même si c'est possible par cette voie.

D'après une étude (je recherche les sources), environ 20 % de l'électorat vote sur des critères rationnels (choix de modèle de société, actions effectives passées du candidat et du parti), le reste le fait sur des critères principalement affectifs. La classe dirigeante le sait très bien et elle l'utilise sans scrupule.

Je ne m'attends pas à ce que des élus prennent leur responsabilité devant le peuple si ce peuple n'est pas non plus responsable devant le vote. C'est le fond même de la démocratie, elle ne peut se faire sans démocrate. Dans ce sens, nous ne sommes plus en démocratie (sans compter l'état des institutions internationales et européeenes).

Le jour où le peuple désirera reprendre en charge la gestion de la collectivité (i.e. agir et faire des choix rationnels par rapport à un modèle de société), il pourra y avoir du changement. Mais cela ne veut pas dire que le changement ira dans le sens que vous attendez et qu'il ne se fera pas sans destruction majeure.

Le dernier gros chamboulement en date vers une société plus solidaire a eu lieu au lendemain de la seconde guerre mondiale. La classe dirigeante précédente s'en était allé à Vichy et le billet de retour a été difficile à obtenir. Cela a laissé le champ libre vers la sécurité sociale, les principes de redistribution basé sur la progressivité, ..., mais aussi les trente glorieuses (non sans dégats majeurs sur l'environnement).

Aujourd'hui, la classe dirigeante détricote, nous construit une société où la valeur suprême est celle de la concurrence de tous contre tous, car il parait qu'oeuvrer pour son intérêt individuel mènent de façon optimal au bien être de tous.

Alors, je pense que dans la situation actuelle, il est facile de juger des actions politiques passées de cette classe dirigeante, de connaître ses acteurs et de placer son vote ailleurs sans pour autant espérer que cela aboutisse un résultat (i.e. je rejoins la position de Goéland dans son premier post). Mais ce qui est plus important à mes yeux c'est de tenter d'informer de cette situation pour que le 20 % de vote rationnel augmente un peu plus. C'est la seule voie qui pourrait permettre un changement de modèle de société par voie démocratique.

Je ne ferme pas pour autant d'autres voies.

D'autant plus que les enjeux de 2007 sont très importants (lois qui sont votés en toute hâte, présidence Européenne de la France en 2008, ...)

Et pour conclure :

La façon la plus efficace de combattre un système qui ne nous convient plus n'est pas de lutter contre lui mais de s'en désintéresser et de ne plus l'alimenter...


Malheureusement les systèmes s'alimentent du désintéressement.

Modifié par krollkop, 20 septembre 2006 - 08:47 .


#26 _mirza_

_mirza_

Posté 20 septembre 2006 - 08:46

Les manifs anti cpe ont quand meme eu un effet, le texte a été retiré .
Les emeutes n'en ont eu aucun , je te l'accorde .

Super, le CPE a été retiré ! Pas la loi sur l'égalité des chances. :D Encore moins tout ce qui va dans cette idée que les étudiants ont combattue avec leur propre force et leur propre sensibilité. Mais ça c'est pas passé dans les médias, fallait être dedans, fallait s'approcher pour le voir.
Les émeutes font plus peur au gouvernement que les manifs, détrompe-toi. Même si ça ne les empêche certainement pas de dormir.

Soit à élire des gens qui nous permettent d'agir, soit au moins à élire des gens qui ne font pas n'importe quoi sans se soucier de notre avis.

Et bien oui mais tu en connais toi des gens comme ça ? dont tu peux être sûre qu'ils ne sont pas demagogues ou ignorants des problèmes qu'ils s'appretent à traiter ?

Et parmi tes amis, tu peux être vraiment sûre de quoi que ce soit les concernant?
Un certain nombre de "candidats à la candidature" actuels seraient très certainement moins insoutenables que ceux qu'on a à présent, c'est pas difficile à trouver ça.

Je ne m'attends pas à ce que des élus prennent leur responsabilité devant le peuple si ce peuple n'est pas non plus responsable devant le vote. C'est le fond même de la démocratie, elle ne peut se faire sans démocrate. Dans ce sens, nous ne sommes plus en démocratie (sans compter l'état des institutions internationales et européeenes).

(apparté: Dit comme ça, je comprends mieux.)
Cela dit, on en revient à deux questions: qu'est-ce qui a causé ce désintérêt?, et qu'est-ce qui pourrait changer cette situation? Car comme tu le dis si bien:

Malheureusement les système s'alimentent du désintéressement.



#27 _sicnarfa_

_sicnarfa_

Posté 20 septembre 2006 - 09:59

que de grands mots pour une action aussi simple que voter !!!

Simple ???....Tu veux dire simpliste !....Surement !

#28 _personne_

_personne_

Posté 20 septembre 2006 - 12:16

moi, sur ce topic on me pose the question " voter ou ne pas voter ?" et je réponds oui je vote pour X ou Y raison....c'est simple, naturel et de bon goût....ensuite on me parle de vichy, de la démocratie, de la responsabilité, du CPE, et jean passe....même de se désinteresser du systéme...pourquoi pas, quand on est oisif ?
Ici, il s'agit de savoir si on fait partie du jeu . Sinon on propose d'autres régles pour vivre en communauté .
C'est vrai que ce governatori il s'occupe des handicapés, des animaux, des exclus, des associations...enfin si les cailloux votez ?

#29 Vasco

Vasco

Posté 20 septembre 2006 - 12:26

Ici, il s'agit de savoir si on fait partie du jeu . Sinon on propose d'autres régles pour vivre en communauté .

Non, personnellement je ne fais pas partie du jeu et je ne propose aucune règle pour vivre en communauté. Après, les esprits philosophiques, fonctionnant uniquement dans le monde de la pensée, diront que ma règle c'est de ne pas avoir de règle ou que mon système c'est de ne pas avoir de système... enfin, libre à vous de vous casser la tête. Bonne journée. :D

#30 _sicnarfa_

_sicnarfa_

Posté 20 septembre 2006 - 13:06

moi, sur ce topic on me pose the question " voter ou ne pas voter ?" et je réponds oui je vote pour X ou Y raison....c'est simple, naturel et de bon goût....ensuite on me parle de vichy, de la démocratie, de la responsabilité, du CPE, et jean passe....même de se désinteresser du systéme...pourquoi pas, quand on est oisif ?
Ici, il s'agit de savoir si on fait partie du jeu . Sinon on propose d'autres régles pour vivre en communauté .
C'est vrai que ce governatori il s'occupe des handicapés, des animaux, des exclus, des associations...enfin si les cailloux votez ?

La logique des déductions m'échappe complétement !


et je réponds oui je vote pour X ou Y raison

Conclusion

....c'est simple, naturel et de bon goût

je ne vois pas le rapport avec la choucroute.....on pourrait tout aussi bien dire : c'est tordu , anti naturel et du plus mauvais goût .



....même de se désinteresser du systéme...

conclusion

pourquoi pas, quand on est oisif ?


Pareil ... les oisifs sont justement ceux qui dépendent à 100% du systéme ....parce que sans le systéme personne ne peut être oisif trés longtemps .



Ici, il s'agit de savoir si on fait partie du jeu

conclusion .

Sinon on propose d'autres régles pour vivre en communauté .


Toujours pareil...Messieurs qui ne voulez pas de régles quelles régles proposez vous à la place des régles ?

Sincerment aprés çà , je rend mon tablier ...parce que çà me dépasse !

#31 micdeval

micdeval
  • Localisation:aisne
  • Intérêts:nature histoire archeologie politique

Posté 20 septembre 2006 - 13:50

alors sicnarfa,tu ne discute pas assez politique la nuit??? :D

#32 micdeval

micdeval
  • Localisation:aisne
  • Intérêts:nature histoire archeologie politique

Posté 20 septembre 2006 - 13:57

mon mess du dessus fait allusion a une discution que nous avons eu avec sicnarfa et personnellement,je vote a contre coeur evidemment mais je ne peux pas voir regner sarko sur mon pays!! les autres ne sont pas interressants non plus,ils nous menent aussi a notre perte,ne pensent qu a eux et leurs petits interets mais entre la cthouille et le cancer je choisis la cthouille meme si c est con!!De plus, dans l espoir qu un jour, nous allons enfin nous lever,nous revolter et rentrer dans le tas, je crois qu en mettant en place un mode hyper fliqué a la sarko,ils nous sera beaucoup plus difficile d agir,tant nos paroles et actions serons muselés sous un etat repressif...ce n est que mon humble avis..amicalement

#33 _Goéland_

_Goéland_

Posté 20 septembre 2006 - 15:49

Vasco

Mais la démocratie , ce n'est pas le régime sous lequel nous sommes ?


Non .

Il faut sortir du mythe fondateur , " liberté , égalité , fraternité " et tout le tintouin . La révolution a été faite par la bourgeoisie au profit de la bourgeoisie . Qui sont les dirigeants de ce pays depuis 1789 , quelles sont leurs origines sociales ?

Ce n'est pas moins de vote , moins de participation qu'il faut réclamer , mais bien plus , afin que cela commence à ressembler à une démocratie .

#34 _sicnarfa_

_sicnarfa_

Posté 20 septembre 2006 - 17:22

alors sicnarfa,tu ne discute pas assez politique la nuit??? :D

Je suis intervenu parce que là c'est la logique qui m'a tuée !

On vote ou on vote pas , chacun fait ses choix , et tous sont légitimes ....on peut même voter sans avoir à s'en justifier , mais si on veut le faire alors il ne faut pas prendre les interlocuteurs pour des cons , en avançànt un argumentaire foireux !

On est là pour échanger des points de vue et developper nos idées...mais si c'est pour dire n'importe quoi...c'est sans moi !

#35 _Shivaya_

_Shivaya_

Posté 20 septembre 2006 - 17:34

Ce qu'il y a de bien en vous lisant, c'est qu'on peut se dire que le système à encore de beaux jours devant lui...
Il y a de nombreuses façons d'alimenter le système, et l'un d'entre eux est de rentrer dans son jeu préféré qui s'appelle "diviser pour mieux régner". Et la division se retrouve à tous les niveaux, meme ici sur un sujet qui devrait permettre la réflexion... ben non... c'est directement les camps retranchés qui se jugent et se justifient de leur choix de vote ou de non vote...
On a les représentants politiques que l'on mérite... et tant que personne - eux mais aussi tout le monde - ne respectera le choix de vote, de non vote ou de vote blanc de chacun rien ne changera dans la politique.

Pour répondre à la question de départ : je vote et aux présidentielles, je voterais pour quelqu'un qui a un programme proche de mes idées s'il obtient les signatures nécessaires sinon je voterais pour le "chaos", car je préfère encore le "chaos" à la dictature, mais c'est mon choix. Je respecte tout à fait ceux qui font le choix d'aller à la peche :) heureusement, en France nous avons encore ce choix, contrairement à nos amis belges... (dailleurs, j'aimerais savoir si en Belgique le vote blanc est reconnu parce que l'obligation sans la reconnaissance de toute type d'expression me semble difficilement concevable). Et c'est simplement pour cette raison que je vote, parce que j'ai le choix et c'est ce choix que je considère comme une liberté... peut etre aussi parce que je suis femme, que je sais que les femmes votent depuis peu en France (avant de sauter sur cette affirmation, merci de faire la comparaison avec les autres pays d'Europe)... brefle... peut etre que si cela devenait une obligation, je serais plus encline à aller à la peche, quitte à payer l'amende qui en découlerait.. :D

#36 krollkop

krollkop

    En concertation syndicale concernant la grève de post

  • Membres
  • 413 messages
  • Localisation:Belgique/België en sursis

Posté 20 septembre 2006 - 18:52

(dailleurs, j'aimerais savoir si en Belgique le vote blanc est reconnu parce que l'obligation sans la reconnaissance de toute type d'expression me semble difficilement concevable).


Si mes sources sont bonnes, le vote blanc va à la majorité. Mais n'étant pas impliqué dans le vote en Belgique, je ne suis pas complétement sur.

(apparté: Dit comme ça, je comprends mieux.)
Cela dit, on en revient à deux questions: qu'est-ce qui a causé ce désintérêt?, et qu'est-ce qui pourrait changer cette situation? Car comme tu le dis si bien:

(apparté: tout est question de terminologie)

qu'est ce qui a causé ce désintérêt?

Mai 68 je pense, mais j'étais pas encore là pour savoir ce qui s'est passé pendant et après.

Difficile à déterminer. Du pain et des jeux (i.e. la société de la consomation, société du spectacle), la satellisation de l'entreprise et l'individualisation des traitements (=> réduction de l'esprit de corps et de classe), la quasi abscence d'éducation civique (bien qu'au programme du collège), matraquage médiatique, l'avénement du marketing politique, le dénigrement systématique de l'aternative (i.e. Governatori par exemple)...

Le tournant libéral du PS au cours des années 80 et la bipolarisation du choix PS <-> droite (par les médias) est surement pour beaucoup ces dernières années, en tout cas il sert et est soutenu par les grandes forces financières. En tout cas cela donne l'illusion à la masse d'un choix et cache l'aternative au maintient de la classe dirigeante.

Il y a aussi la contre-offensive idéologique libérale (à écouter Serge Halimi) ou regarger le film
Quelques Choses de notre Histoire ...
qu'est-ce qui pourrait changer cette situation?

Surement pas la phrase qui suit :

La façon la plus efficace de combattre un système qui ne nous convient plus n'est pas de lutter contre lui mais de s'en désintéresser et de ne plus l'alimenter...


Il s'agirait plutôt d'interesser les gens aux systèmes. Je suis de plus en plus persuadé qu'il ne tient qu'au désinteressement de la majorité de la population. Il faut dire que nous sommes face à un système cynique et contradictoire, ce qui facilite le découragement à y porter intérêt.

La voie est surement l'éducation populaire.

Au fur et à mesure de mes lectures, il me semble que la composante essentielle à une société démocratique (ce que n'est pas la France actuellement) est l'éducation populaire et permanente. Je ne parle pas bien évidement ici de la pédagogie à la Christine Okrent, mais la mise à disposition du peuple des moyens d'exprimer sa citoyenneté (formation aux fonctionnements des institutions, de leur rouage, des évolutions au cours du temps, décisions politiques nationales et supra-nationales au quotidiens...).

Mais globalement, tout le monde s'en fout, à partir du moment qu'il n'est pas atteint personnellement (un héritage de 68 ?), et du coup j'ai un peu l'impression de parler dans un seau.

Sinon j'ai retrouvé ma référence : Gare à l'endoctrinement affectif c'est surement une voie positive et essentielle sur l'intérêt que l'on peut susciter à l'égard du merketing politique.

Modifié par krollkop, 20 septembre 2006 - 19:12 .


#37 _mirza_

_mirza_

Posté 20 septembre 2006 - 19:04

qu'est ce qui a causé ce désintérêt?

Mai 68 je pense, mais j'étais pas encore là pour savoir ce qui s'est passé pendant et après.

Difficile à déterminer. Du pain et des jeux (i.e. la société de la consomation, société du spectacle), la satellisation de l'entreprise et l'individualisation des traitements (=> réduction de l'esprit de corps et de classe), la quasi abscence d'éducation civique (bien qu'au programme du collège), matraquage médiatique, l'avénement du marketing politique...

Le tournant libéral du PS au cours des années 80 et la bipolarisation du choix PS <-> droite (par les médias) est surement pour beaucoup ces dernières années, en tout cas il sert et est soutenu par les grandes forces financières. En tout cas cela donne l'illusion à la masse d'un choix et cache l'aternative au maintient de la classe dirigeante.

Si tu lis Vaneigem paru en 67, tu verras qu'il disait en gros les mêmes choses, avant 68.
Donc ça doit venir d'avant. Même si au final ça ne semble pas avoir arrangé les choses. En tout cas concernant la majorité.

qu'est-ce qui pourrait changer cette situation?
(...)
Il s'agirait plutôt d'interesser les gens aux systèmes. Je suis de plus en plus persuadé qu'il ne tient qu'au désinteressement de la majorité de la population. Il faut dire que nous sommes face à un système cynique et contradictoire, ce qui facilite le découragement à y porter intérêt.

En fait je trouve que tu as plutôt raison. Le nom de ce site, "on peut le faire", n'est pas nécessairement lié au désintérêt du système, mais plutôt au fait d'apprendre à faire des choses soi-même et à se désintéresser peut-être plus du côté consommation, sans nécessairement que le désintérêt de la chose politique (au sens noble) y soit liée.

La voie est surement l'éducation populaire.

Ah que ça me plait de lire ça !

(j'ai lu deux choses qui me plaisent ce soir sur OPLF, chouette)

Au fur et à mesure de mes lectures, il me semble que la composante essentielle à une société démocratique (ce que n'est pas la France actuellement) est l'éducation populaire et permanente. Je ne parle pas bien évidement ici de la pédagogie à la Christine Okrent, mais la mise à disposition du peuple des moyens d'exprimer sa citoyenneté (formation aux fonctionnements des institutions, de leur rouage, des évolutions au cours du temps, décisions politiques nationales et supra-nationales au quotidiens...).

L'université populaire des hauts de seine par exemple:
http://www.universite-populaire92.org/
(c'était pas précisément ça que je cherchais mais ça peut le faire aussi - ah oui ça y est j'ai trouvé: http://www.peripheries.net/g-bensg.htm, cherches "université populaire" dans la page)

Mais globalement, tout le monde s'en fout, à partir du moment qu'il n'est pas atteint personnellement (un héritage de 68 ?), et du coup j'ai un peu l'impression de parler dans un seau.

C'est bien de parler dans un seau, faut faire un trou au fond et le prendre par le bas, ça te fait entendre plus loin.

#38 _sicnarfa_

_sicnarfa_

Posté 20 septembre 2006 - 22:01

C'est vrai que ce governatori il s'occupe des handicapés, des animaux, des exclus, des associations...enfin si les cailloux votez ?

:D Ah quand-même, enfin !
J'adore, merci personne :)

Bin oui , ils s'occupent tous des handicapés, des animaux, des exclus, des associations ....à part le Pen...surement le plus salaud , ou le moins hypocrite...ou les deux !

#39 Vasco

Vasco

Posté 20 septembre 2006 - 22:24

krollkop :La voie est surement l'éducation populaire.

Au fur et à mesure de mes lectures, il me semble que la composante essentielle à une société démocratique (ce que n'est pas la France actuellement) est l'éducation populaire et permanente. Je ne parle pas bien évidement ici de la pédagogie à la Christine Okrent, mais la mise à disposition du peuple des moyens d'exprimer sa citoyenneté (formation aux fonctionnements des institutions, de leur rouage, des évolutions au cours du temps, décisions politiques nationales et supra-nationales au quotidiens...).

A mon avis, votre éducation populaire ne fera pas grand chose. Ce n'est ce genre d'éducation ni aucune université qui va enlever le bordel de la tête des individus. Et tant que c'est le bordel dans la tête c'est le bordel dans le monde. Ce n'est pas en modifiant l'extérieur que ça va changer quelque chose. Pour changer l'extérieur il faut changer l'intérieur. Tant que les gens seront égoîstes, mesquins, jaloux, envieux, violents, possessifs, attachés etc etc... le monde restera tel qu'il est.

Et ne me dites pas que c'est un élu quelconque qui va nettoyer la conscience des individus... compter sur un élu, un dirigeant, c'est comme compter sur Zorro, Batman ou Superman... c'est le syndrome du super-héros, compter sur quelque chose d'extérieur pour nous sortir de notre propre caca.

Pourquoi avons-nous besoin de lois, de règles, d'un système, d'un représentant ? Parce que c'est le chaos dans nos esprits, parce que nous avons peur les uns des autres, que nous nous méfions, que nous voulons la sécurité, que nous sommes paumés...

Modifié par Vasco, 20 septembre 2006 - 22:34 .


#40 _mirza_

_mirza_

Posté 21 septembre 2006 - 06:52

Tant que les gens seront égoîstes, mesquins, jaloux, envieux, violents, possessifs, attachés etc etc... le monde restera tel qu'il est.

Une éducation véritablement populaire, avec l'investissement qui va avec, réglerait la plupart de ces reproches que tu fais aux "gens".