Aller au contenu


Photo

L'homosexualité


  • Veuillez vous connecter pour répondre
175 réponses à ce sujet

#21 kgg

kgg

Posté 07 octobre 2006 - 18:26

Moi j'aimerais bien qu'on me dise exactement à quoi sert le mariage d'abord.



à rien.

Mais alors il faut choisir entre donner le droit aux homosexuels ou le supprimer aux hétéros, non?
la question c'est pas de savoir si le marriage est utile.

#22 choucroute

choucroute
  • Localisation:lotharingie
  • Intérêts:histoire, cuisine,mystères, tisanes.....

Posté 07 octobre 2006 - 18:37

:-)

Et comme disait Oscar Wilde "Le mariage est la principale cause de divorce"

#23 _Lohey_

_Lohey_

Posté 07 octobre 2006 - 19:03

Revendiquer les même droit, c'est déjà reconnaitre les "homosexuels" comme des humains.

Jeu suis en désaccord entier avec ça. :-) Respectueusement.

Jeu suis humain de toute manière ! Aucune loi, aucun gouvernement n'a le pouvoir de déclarer ceci. Cette évidence, jeu suis humain, est en amont même du concept de société !

Lorsque j'ai besoin d'un politicien (escroc le plsu souvent) pour me dire que jeu suis humain, alors jeu mesure l'entièreté de la dépendance que j'ai créé à leur égard. Même mon humanité devient leur pouvoir !

Accorder un droit légal à quelqu'un, pour moi, ne se situe pas au niveau de l'humanité, mais au niveau de l"esclavage. C'est reconnaître que les homosexuels sont des esclaves come les autres. Pour l'instant, ils sont libres !

#24 _sicnarfa_

_sicnarfa_

Posté 07 octobre 2006 - 19:17

Revendiquer les même droit, c'est déjà reconnaitre les "homosexuels" comme des humains. Bien sûr que le marriage n'est pas le plus important, c'est pour ça que j'ai dit que je voulais pas en parler, je parle juste du côté humain, le côté qui fait que quand ton compagnon est du même sexe que toi t'as pas les mêmes droits que les autres. C'est pas un combat important aussi?

Personnellement je ne vois pas pourquoi il faudrait reconnaitre l'homosexualité .
C'est une affaire qui ne concerne que les interessés , et personne d'autre .
Quand je parle à une personne , je n'ai pas besoin de savoir s'il est homo ou hétéro ...çà ne me regarde pas .

Je pense d'ailleurs que l'on devrait abolir le mariage hétéro .

Je suis avec la même personne depuis 40 ans ...nous vivons ensemble depuis 33 ans ....nous avons un enfant....nous ne sommes pas mariés .



Lohey
Accorder un droit légal à quelqu'un, pour moi, ne se situe pas au niveau de l'humanité, mais au niveau de l"esclavage. C'est reconnaître que les homosexuels sont des esclaves come les autres. Pour l'instant, ils sont libres !


Alors là , d'accord à 100%

#25 TomPouce

TomPouce

Posté 08 octobre 2006 - 03:09

Je viens de m'apercevoir que je m'étais présenté sur le fil de discussion sur l'homosexualité... Allo docteur...

:-)

#26 eagle

eagle

Posté 08 octobre 2006 - 09:33

Tant qu'on y est on pourrait peut être demander aux législateurs de codifier les comportements sexuels.

Aprés le dalloz du code de l'urbanisme , le dalloz du code de la séxualité .


C'est déjà le cas, pratiquement. Par la fausse opinion publique. Par exemple, beaucoup trouve la sodomie dégradante ou des pratiques comme la fellation ou le cunnilingus ou des positions autre que celle du missionnaire, beaucoup trouve cela honteux. Alors ca les fruste, ca les rend malheureux. C'est comme le mythe de la fidelité, qui fait que tu t'enchaine à quelqu'un en te fermant à d'autres choses. Tu peux aimer une femme ou un homme et faire l'amour avec un autre homme ou une autre femme. Ca n'empeche rien. Enfin selon pote mais il m'avait sorti un de ces exposés la dessus...

Pour citer quelques philosophes, quand aux intolérants raciste, sexiste, fasciste et j'en passe:"On crache sur vos putains de tombes" (c'est très fin, n'est ce pas ?).

Lohey, pourquoi tu écris "jeu" ? Après, je trouve ca sympa (parceque j'adore jouer avec les mots) mais je me renseigne, hop.

Et le jour où l'on acceptera que nous sommes tous des clones et que seule la couleur de peau change,une femme reste une femme et un homme reste un homme malgré nos nombreux masques, on finira peut être en les uns les autres par AIMER , qu'importe l'étiquette.......


Tatatata... Nous ne sommes pas des clones. Nous sommes tous des frères et soeurs, voila. Après, un mutant (un monstre capitaliste avide de fric et de réussite) n'est pas mon frère ou ma soeur. Faut pas abuser.

Le mariage est avant tout un système d'esclavage des femmes puisqu'au départ c'est une église phallocratique qui l'a instauré.

Pour l'instant, ils sont libres !


Et la gay pride ?

C’est pas seulement parce que j’emmerde la république,
nationaliste, patriarcale, bourgeoise et raciste,
que j’irai jamais lui dire avec qui je baise,
et encore moins qui j’aime, ni « pour toujours »

C’est pas seulement parce que j’exècre toutes les religions,
que j’irai jamais foutre les pieds dans une église,
même pas et sûrement pas par chantage affectif,
mais seulement et exclusivement pour la plastiquer.

Et une foi les locaux des curés explosés,
j’irai brûler la maison municipale
et surtout cramer le domicile conjugal,
casser la baraque aux couples en cage.

l’institution du couple moribond,
Ca marche aussi sans maire ni cureton,
Ce que nous subissons et reproduisons,
du triptyque couple-enfant-maison en système d’oppression,

Même sans baraque ni gosse, on sait vite comment se bouffer,
Un mec ou une meuf, on est tous sensés s’trouver
Comme la énième pillule qui va bien nous camer
Assez pour jamais oser nous révolter

[...]

Devoir être en couple, le seul chemin à suivre
sans pouvoir être, penser, en individu libre,
être obligés d’agir, décider, réfléchir,
jamais sans ta moitié, toujours se contrôler.


Un p'tit coup de Oi! J'ai mâle ???

Modifié par eagle, 08 octobre 2006 - 09:39 .


#27 Boulanger

Boulanger
  • Localisation:PARIS

Posté 08 octobre 2006 - 09:38

Je suis avec la même personne depuis 40 ans ...nous vivons ensemble depuis 33 ans ....nous avons un enfant....nous ne sommes pas mariés .


Et si il t'arrive un malheur que devient ta femme sur le plan heritage et tous le bla bla
que l'on pert si on n'est pas marier

Modifié par Boulanger, 08 octobre 2006 - 09:52 .


#28 eagle

eagle

Posté 08 octobre 2006 - 09:40

Je crois bien que Sicnarfa est tout le contraire d'un materialiste et qu'il n'a pas grand chose à lui.

Modifié par eagle, 08 octobre 2006 - 09:40 .


#29 _Lohey_

_Lohey_

Posté 08 octobre 2006 - 10:17

Et si il t'arrive un malheur que devient ta femme sur le plan heritage et tous le bla bla
que l'on pert si on n'est pas marier

Premièrement, on ne sait pas vraiment si ce serait un malheur... à moins que tu fasses l'hypothèse que sicnarfa aille en enfer. :-)

Et surtout, c'est justement ainsi uniquement à cause de la loi qui "force" au mariage par ce biais (entre autres).

Son propos était de virer les lois qui encadre le mariage et donc virer ceci aussi. As-tu suivi la conversation ?

C'est strictement n'importe quoi que ce soit le gouvernement qui décide à qui ira mes biens si jeu meurs... A mon sens, il faut en être arrivé à une sacré dose de soumission pour accepter un tel abus.

Y'a un moment les raisonnements ne peuvent pas mélanger les arguments (ou les choix de vie) de quelqu'un avec la situation actuelle, surtout si ledit raisonnement ou choix de vie vise à la changer. Il est une cohérence de base qu'un raisonnement reste dans un cadre donné. Sinon, il perd toute pertinence et surtout il est utile d'avoir conscience que cette sorte de raisonnement bancal et réflexe est très exactement ce qui fait perdurer les abus et c'est le but même de la manipulation : figer les choses à différents endroit afin que ce soit chiant de ne pas se soumettre : si jeu me libère à un endroit, on va me le faire payer à un autre.

En clair, ça s'appelle du chantage et quiconque a eu affaire à un maître chanteur sait que ça ne fonctionne pas de s'y soumettre... ça finit plus sinon. Et d'ailleurs c'est bien la situation actuelle : ça finit plus. Nous allons de délires en délires. Aux USA ça devient incommensurablement hypocrite. L'immense majorité sait qu'on se fout de sa gueule et elle est coincée quand-même.

Le tout dernier en date en France : On nous parle d'une escroquerie à la sécu de plusieurs millions de franc. Evidemment, on oublie de dire que l'état, lui, l'escroque chaque année de plusieurs milliards (et c'est même officiel). Mais leur solution, c'est quoi ? Ben facile : on crée une commission de contrôle. :) Génial : comme ça ben on prend ENCORE plus d'argent et on file du boulot aux copains. Et la réaction de l'homo-televisus de base est : "Ah enfin, ils vont contrôler, c'est pas trop tôt !". Bref, des problèmes abstraits et des solutions abstraites bidons, n'adressant non pas la réalité mais uniquement les pensées des gens.

Et pour revenir au mariage, ça marche très bien là aussi. Tu te dis pas : "Ouai, c'est vrai et même si jamais tu meurs, c'est encore eux qui décident." Non, non. Tu te dis : "T'es fou de pas te marier, si jamais tu meurs, ta femme aura des problèmes !".

Ca me rappelle la technique de base à l'armée : tant que machin fait pas ce qu'il faut, vous êtes TOUS punis. Evidemment, les autres vont oublier (par la magie de la trouille) que c'est le gradé qui décide cette injustice et qui en est le seul responsable, ils vont s'en prendre à machin, qui pourtant n'a strictemenbt aucune responsabilité là-dedans. Ainsi à la fois ils auront le moyen de passer leurs émotions sur quelqu'un, tout en se penchant bien bas pour se faire sodomiser (non pas que ce soit mal en soi, certains apprécient de toute évidence, juste que là, c'est de toute évidence pas leur désir).

Ca va vraiment être utile, à un moment, de sortir, au moins un minimum de ce conditionnement maintenant archi-répandu... ou alors d'y rester en conscience et de pas se la jouer alternatif. Se soumettre aux lois, c'est se soumettre aux lois. C'est un choix que jeu respecte, mais jeu trouve ça lourd de s'y soumettre tout en prétendant ne pas le faire et en même temps, en venant prendre de l'énergie à ceux qui, en acte (et pas en pensées), ne s'y soumette effectivement plus !

Quand jeu dis "lourd", jeu ne l'exprime pas comme une insulte et jeu ne l'adresse pas à toi en tant qu'individu. J'exprime un fait : ce comportement (et pas toi) est lourd car il vient concrètement faire un poid, il vient consommer de l'énergie.

#30 _Lohey_

_Lohey_

Posté 08 octobre 2006 - 10:27

Lohey, pourquoi tu écris "jeu" ? Après, je trouve ca sympa (parceque j'adore jouer avec les mots) mais je me renseigne, hop.

Bonjour Eagle. :angeaile:

Parce ce que c'est ce que j'ai conscience d'être : un jeu. :-)

Tu remarqueras que beaucoup, au lieu d'écrire "je", vont écrire "on" ou "nous" ou "les hommes" ou "les femmes" ou "les humains" ou même "tu". Moi j'écris "jeu". :) Chacun exprime "je" à sa façon. :aureole7:

Ma façon est pour exprimer l'illusion du "moi" et en même temps déclarer que jeu prends ma responsabilité de joueur dans ce jeu virtuel que nous appelons "le monde" ou "la réalité".

Aussi, c'est pour ne pas me prendre au sérieux. ;p

Et enfin, bénéfice bonus que jeu n'avais pas prévu : Ca m'est finalement très utile pour repérer facilement l'ouverture d'esprit de ceux qui me lisent. J'ai repéré que certains acceptent mon "jeu" immédiatement et n'éprouve du coup aucune difficulté à me lire. D'autres l'acceptent et ça leur prend plus de temps à adapter leur réflexe de lecture. D'autres rejettent et parfois me demandent, sans rire, de changer ma façon d'écrire ou s'en plaignent. Et c'est directement relatif à leur ouverture d'esprit. Jeu me contente pas de cet aspect pour l'évaluer, mais vraiment, jeu remarque que ceux qui refusent mon "jeu", ensuite restent attachés à leurs idées aussi. :bravooo:

Et pour d'autres explications encore, tu peux lire le premier fil de cette page : :bravooo:
http://etre-humain.net/toi02.php

#31 _Lohey_

_Lohey_

Posté 08 octobre 2006 - 10:33

Pour l'instant, ils sont libres !


Et la gay pride ?

Là, tu utilises le mot "libre" dans un contexte différent de celui que j'avais utilisé. Moi jeu parlais de se libérer des lois. Là tu parles d'une libération plus factuelle, plus intérieure. C'est pas le même niveau d'abstraction. Voire, la multiordinalité des mots : http://www.onpeutlef...?showtopic=6289


Donc jeu répette que, vis à vis de la loi et leur relations, les personnes avec une pratique de la sexualité homosexuelle sont plus libres. C'est un fait.

Pour autant, la gay pride est l'un des événements où l'on peut repérer que certains ne sont pas pour autant des bouddhas et montrent certains conditionnements. Jeu suis convaincu pour autant que d'autres y sont tout à fait libres et choisissent leur espace personnel de jeu dans cet événement.

#32 Boulanger

Boulanger
  • Localisation:PARIS

Posté 08 octobre 2006 - 11:38

Son propos était de virer les lois qui encadre le mariage et donc virer ceci aussi. As-tu suivi la conversation ?



En attendant les lois sont la et pour longtemps, ce n’est pas le forum ni toi qui vas changer les choses du jour au lendemain Aujourd’hui certaines personnes attendent d’avoir ces mêmes droits car ils ont le couteau sous la gorge même si pour autant le mariage leurs semble ridicule et j’en conviens.
On peut ne pas être matérialiste mais avoir envi de garder un toit avec un bout de jardin pour pouvoir continuer de vivre (sans l'autre) même avec le RMI

#33 _sicnarfa_

_sicnarfa_

Posté 08 octobre 2006 - 13:41

Je suis avec la même personne depuis 40 ans ...nous vivons ensemble depuis 33 ans ....nous avons un enfant....nous ne sommes pas mariés .


Et si il t'arrive un malheur que devient ta femme sur le plan heritage et tous le bla bla
que l'on pert si on n'est pas marier

Cà ne changera rien financiérement pour ma compagne !

Vu que je ne posséde que quelques hectares de terrain , qui reviendront à ma fille . et dont ma compagne n'a aucune utilité .

La maison , les batiments , tout ce qu'il y a dedans lui appartient .

Et si elle a la chance de se trouver un autre compagnon , qui soit à peu prés de ma taille , elle pourra lui donner ma garde-robe...s'il n'est pas trop difficile bien sur .

#34 TomPouce

TomPouce

Posté 08 octobre 2006 - 14:59

A l'inverse, si tu étais marié, à ta mort, l'état lui demanderait des droits de succession. Si elle ne pouvait les fournir, il lui dirait: "Alors vous gardez la maison, on prend vos terres et vous nous pairez un loyer pour". Le mariage civil, c'est certainement plus un pacte avec l'état qu'entre 2 êtres.

Quand à la famille, il ne faut pas faire l'amalgame entre l'idée de la famille et la famille telle qu'elle a évolué au fil des époques. Il ne faut pas se tromper d'ennemis: c'est la civilisation marchande qui a fini par pervertir la structure familliale. Et dans son élan, toutes les relations sociales.

#35 Boulanger

Boulanger
  • Localisation:PARIS

Posté 08 octobre 2006 - 15:22

La maison , les batiments , tout ce qu'il y a dedans lui appartient .


sicnarfa
Si c'est elle qui part, il se passe quoi pour toi

#36 _sicnarfa_

_sicnarfa_

Posté 08 octobre 2006 - 16:38

La maison , les batiments , tout ce qu'il y a dedans lui appartient .

sicnarfa
Si c'est elle qui part, il se passe quoi pour toi

Il faudrait déjà que tu me dises , ce que tu entends concrêtement par partir .
Est ce que çà veut dire mourrir ?
Ou bien déménager ?
Ou bien me fiche à la porte ?

Mais tout ce questionnement ne sert à rien , car nul ne peut dire de quoi demain sera fait ....et vivre le présent en pensant au futur , c'est tout simplement ne pas vivre du tout....car la vie , ce n'est pas hier , ni demain , c'est là , maintenant , au moment même ou je te répond .

La réponse à tout cela c'est :
<N'ayez jamais peur...jamais !>


Il y aussi un logion , à ce propos .

Jésus disait:
<< Ne vous souciez pas le matin du soir ,
ni le soir du matin ,
de quoi vous serez vêtu . >>



#37 Boulanger

Boulanger
  • Localisation:PARIS

Posté 08 octobre 2006 - 17:31

Jésus disait:<<Ne vous souciez pas le matin du soir ni le soir du matin de quoi vous serez vêtu . >>


N'empêche qu'il a fini à poil et empalé (qu'il me pardonne)

oui je voulais dire mourir et je ne vois pas pourquoi il faudrait se voiler la face ou fuir
devant ce genre de question, tu t'enerves et tu t'enerves pourquoi ? :-)

#38 _sicnarfa_

_sicnarfa_

Posté 08 octobre 2006 - 18:49

Jésus disait:<<Ne vous souciez pas le matin du soir ni le soir du matin de quoi vous serez vêtu . >>

N'empêche qu'il a fini à poil et empalé (qu'il me pardonne)

oui je voulais dire mourir et je ne vois pas pourquoi il faudrait se voiler la face ou fuir
devant ce genre de question, tu t'enerves et tu t'enerves pourquoi ? :cpasmafaute:

Ne mélange pas tout s'il te plait !

La maniére dont il a fini , si elle devait servir d'exemple montre bien que pour lui , envisager l'avenir avec une retraitre et une maison eut été une perte de temps inutile .
Donc ses propos sont aussi justes pour lui-même que pour toi et moi .

Maintenant concernant le personnage fictif de Jésus et la maniére dont il est mort , c'est une autre histoire , un autre débat .


tu t'enerves et tu t'enerves pourquoi ?  :roi2:


Excuse moi , mais je ne vois pas de quoi tu veux parler .


oui je voulais dire mourir


Dans ce cas il fallait dire <mourir> et pas <partir> ...parce que pour moi çà ne veut pas dire la même chose .



je ne vois pas pourquoi il faudrait se voiler la face ou fuir


Mon pére a essayer de me tuer quand j'étais bébé .
Pendant des années la menace de mort a été présente à mes côtés .
J'ai été condanné trois fois par la médecine ....
J'ai survécu à plusieurs accidents pendant lesquels mes chances de survie étaient dérisoire .

Alors pour ce qui est de me voiler la face ....!

Modifié par sicnarfa, 08 octobre 2006 - 18:52 .


#39 Yeye

Yeye

    Ziploïde gloupexiforme

  • Membres
  • 1 212 messages
  • Localisation:Lotharingie inférieure

Posté 08 octobre 2006 - 19:55

Moi je vais dans le sens de Lohey sur le fait de s'interroger au sujet du mariage en général plutôt que sur le mariage des homos uniquement.

Outre la perte de temps et d'argent, je ne peux pas concevoir qu'on contractualise ce qui ne PEUT pas être contractualisé: l'Amour.

Ca relève d'une imposture intellectuelle que tous les moutons suivent bêêêêtement, en revendiquant un engagement sincère qui pour moi relève plutôt de la momification de leur amour , par peur qu'il ne se flétrisse ou meurt si on le laisse vivre.



La question du mariage homosexuel a en réalité trait à l'adoption; j'ai en effet entendu à plusieurs reprises des "élus" affirmer qu'il s'agissait du dernier rempart avant l'autorisation de parentalité.

Là encore, c'est une imposture intellectuelle qui dépasse l'entendement d'une personne sensée !

Pourquoi le mariage impliquerait de facto l'adoption ? :cpasmafaute:

Tout simplement parceque la politique est un salmigondi indémêlable, "géré" par des imbéciles qui sont incapables du moindre raisonnement logique, rationnel et structuré autre qu'un amalgame foireux de concepts approximatifs, de connaissances parcellaires et d'à-priori nébuleux... :roi2:




Concernant cette question de l'adoption, il y a toujours ce risque de "yaourtification" du raisonnement, en effet, on entend souvent et à juste titre qu'un gosse a besoin d'un père ET d'une mère pour se construire.

A titre plus personnel, je me permets de penser que s'il existe une grosse proportion d'homosexuels "naturels", il y en a aussi pas mal qui ne sont pas hétéros à cause de leur enfance cahotique avec le parent du sexe opposé (mère castratrice, père rugueux).
Partant de là, on peut qualifier ce type d'homosexualité de déséquilibre, et douter légitimement de la pertinence de l'adoption dans ce cas précis.


MAIS, c'est là que précisément guette le yaourth intellectuel, car ça revient ni plus ni moins à considérer la paille et à négliger la poutre.
Car il est un fait que nombre de parents, bien hétéros et bien féconds sont complètement, définitivement et irrécupérablement INCAPABLES d'élever la floppé de mioches qu'ils ont pondue !!!



Je rejoins donc plusieurs personnes qui se sont exprimées à ce sujet, en reformulant/reprécisant un peu l'idée:

La sexualité des parents a un impact sur l'équilibre des enfants, COMME TOUT UN TAS D'AUTRES CRITERES.

Si on souhaite réglementer la légitimité de la parentalité, alors il faut le faire sur TOUS CES CRITERES, et non uniquement sur celui de la sexualité.


#40 eagle

eagle

Posté 08 octobre 2006 - 20:11

Le hic c'est que l'amour ne veut absolument rien dire. Walt Disney fait rever des gosses, la télé fait rever des ados et des adultes par des situations fictives. Le seule critère étant celui de la beauté, on s'enchaine à quelqu'un parceque l'on a peur d'être seul. et comme c'est ultra-con et qu'on n'est pas des robots, on culpabilise les celibataires, on les fait se rencontrer. Impossible d'aller bien si la prison s'acquiert déjà par une personne que l'ont dit aimer lorsque l'on ne cherche qu'a satisfaire son égo. L'amour est devenue une chose abstraite, vide de sens, a laquelle on ne peut pas croire. Je sais que ce genre de raisonnements me vaut souvent les foudres des couples. N'est-ce pas la une preuve que j'approche de la vérité ? L'homme acculé fait comme le chien, il mord.