Aller au contenu


Photo

Monsanto


  • Veuillez vous connecter pour répondre
180 réponses à ce sujet

#161 naturel

naturel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 260 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles (Belgique)
  • Intérêts:énergies douces, spiritualité, parapente...

Posté 01 octobre 2017 - 13:35

Changement?

 

Quand l'intouchable Monsanto se fait exclure du Parlement européen :rolleyes: http://www.le-veille...lement-europeen

#162 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 11 octobre 2017 - 07:03

Commission, Parlement: Bruxelles doit-elle brûler les lobbyistes?

MONSANTO. Son round up et son glyphosate, sont interdits d'entrer au parlement, pour avoir refusé de participer à une audience, prévue mercredi au sujet des soupçons qui pèsent sur l'entreprise américaine ; de vouloir influencer les recherches.

MONSANTO en ce moment, c'est le symbole du lobbyisme tel qu'il interroge... Et de son influence à Bruxelles.

Mais prenez le dieselgate, prenez la directive tabac de 2014, prenez le gaz de schiste. Prenez le soda, le sucre. Prenez l'industrie pharmaceutique, qui dépense plus que toutes les autres. 40 millions par an au bas mot.

Bruxelles est la place la plus fournie en lobbyistes après Washington.

 

Emission sur FI.



#163 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 18 octobre 2017 - 20:04

Le RoundUp face à ses juges, film de MM Robin :

 

À la lumière du procès symbolique de Monsanto tenu en 2016, Marie-Monique Robin expose l’ampleur du scandale sanitaire lié au Roundup,

herbicide le plus vendu au monde.

Un réquisitoire accablant, paroles de victimes et d'experts à l'appui.

 

https://www.arte.tv/...ce-a-ses-juges/



#164 michmuch80

michmuch80
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 18 octobre 2017 - 23:30

Lumière ? pas vraiment. Pas très sérieux ce tribunal http://seppi.over-bl...t-vraiment.html



#165 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 19 octobre 2017 - 06:04

Ben oui évidement, les empoisonneurs n aiment pas qu une forme de résistance s organise alors la mauvaise foi coule à flot !

Je ne vois rien dans cet article qui me choque vraiment, en tout cas sans aucune commune mesure avec ce dont est capable

la maffia de l agro-chimie et des semenciers predateurs.

Regarde plutot le film au lieu de lire la propagande des vieux morpions de l agriculture productiviste (j espere qu on finira bien un jour par

se débarasser d'eux  !  ;) ).



#166 Jouffray

Jouffray
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Eco Résistant
  • Intérêts:Ecorésistant

Posté 19 octobre 2017 - 08:17

ça y est michmuch80 est devenu un

Utilisateurs que j'ignore !

désolé et bonne journée ( inutile de répondre à ce post)



#167 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 492 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 19 octobre 2017 - 08:46

Je ne pensais pas que l'on pouvait être autant "addict" au bruit médiatique de ces marchands de peur professionnels.

Quant au jargon (maffia de l'agro-chimie et des semenciers prédateurs) toutes ces formules convenues montrent bien qu'il s'agit d'un discours idéologique, bien loin d'un débat sur le fond.

… et ça, ça m'inquiète vraiment.


  • michmuch80 aime ceci

#168 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 19 octobre 2017 - 09:55

non c est juste un discours de gens en colère.

Pour ça par exemple :

http://www.liberatio...n-30-ans_72484/

 

mais c est encore surement un coup des marchands de peur...



#169 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 492 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 19 octobre 2017 - 12:03

Je ne pense pas que l'on puisse établir un lien de causalité en l'usage du glyphosate et le déclin des populations d'insectes.

De la même manière, les usages d'insecticides à grandes échelles, ne sont pas tous liés à l'agriculture;     il y a des campagnes de désinsectisation, contre divers parasites et autres moustiques, et les usages vétérinaires.

 

Ceci dit, j'ai constaté aussi que les pares-brises ne sont plus constellés d'insectes écrasés.

 

Sur France Info, un journaliste dans son élan, affirmait à l'instant que l'usage des engrais agricoles étaient parmi les causes.

Je pense qu'il va avec cet argument  largement au delà de ses compétences et s'éloigne du contenu de l'étude dont il faisait état.



#170 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 19 octobre 2017 - 12:18

Je ne pense pas que l'on puisse établir un lien de causalité en l'usage du glyphosate et le déclin des populations d'insectes.

De la même manière, les usages d'insecticides à grandes échelles, ne sont pas tous liés à l'agriculture;     il y a des campagnes de désinsectisation, contre divers parasites et autres moustiques, et les usages vétérinaires.

 

à ce niveau là ça s appelle etre indécrottable.

Tu as lu l article ou non ?

"Les chercheurs, qui ont mené leur étude dans 63 réserves naturelles d'Allemagne depuis 1989, suspectent que les pesticides agricoles et autres engrais de synthèse soient responsables de cette hécatombe. "

Bon moi à un moment j arrête aussi d echanger avec des ...negationnistes, ça va comme ça. ciao !



#171 michmuch80

michmuch80
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 19 octobre 2017 - 12:19

Non, Jouffray je n'en ai pas l'utilité et je n'apprécie pas trop que mes voisins désherbent les bordures, mais je reste diplomate. Par contre c'est très utile pour les agriculteurs.

En fait je l'ai regardé le docu... On n'a pas les mêmes idées avec ma femme. Quand j'ai vu la dame brandir son bidon de Glyfer (de fabrication chinoise), soit disant responsable de la malformation de son fils. C'est malheureux mais le lien avec monsanto n'est pas établi, ni avec le produit, utilisé depuis 40 ans sans incident réellement imputable à la molécule. Le reste ne m'a pas convaincu non plus.

 

On a déjà débattu sur la disparition des insectes, ce n'est pas nouveau et multifactoriel http://www.insectes....8fc0e581c4f.pdf

 

En agriculture de conservation, que pratiquent des neveux, au contraire la biodiversité est de retour et leur interdire le glyphosate (usage exceptionnel en cas de problème climatique)  obligerait à compenser par des labours et plus de carburant ... Dites moi, ce n'est pas le but recherché ??


Modifié par michmuch80, 19 octobre 2017 - 12:42 .


#172 michmuch80

michmuch80
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 19 octobre 2017 - 12:31

Je me souvient des années 60-70, fumier au milieu de la cour, porcherie, vaches laitières  sur paille. Quantité de moineaux et hirondelles.

Quand mon père traitait les murs de la porcherie à la chaux. J'ai encore l'mage d'un sol couvert de mouches. On aurait pu remplir une brouette. Chaque fois qu'une vache remuait la queue, un nuage de mouches s'envolait pour se reposer aussitôt.

Les néoruraux auraient pu en faire des procès à cette époque, mais ils s'adaptaient, les agris avaient encore la côte à l'époque.



#173 trx

trx

    Grand commandeur de l'ordre du poireau

  • Modérateurs
  • 2 951 messages
  • Genre: Homme
  • Intérêts:Autonomie, agriculture, apiculture, construction.

Posté 19 octobre 2017 - 12:36

Je ne pense pas que l'on puisse établir un lien de causalité en l'usage du glyphosate et le déclin des populations d'insectes.

De la même manière, les usages d'insecticides à grandes échelles, ne sont pas tous liés à l'agriculture;     il y a des campagnes de désinsectisation, contre divers parasites et autres moustiques, et les usages vétérinaires.

 

Ceci dit, j'ai constaté aussi que les pares-brises ne sont plus constellés d'insectes écrasés.

 

Sur France Info, un journaliste dans son élan, affirmait à l'instant que l'usage des engrais agricoles étaient parmi les causes.

Je pense qu'il va avec cet argument  largement au delà de ses compétences et s'éloigne du contenu de l'étude dont il faisait état.

 

Tu penses... tu penses... mais où sont les preuves scientifiques que tu nous réclames à chaque fois Floyd ?

 

Tu aurais pu  nous mettre un lien d'une quelconque étude d'innocuité financée par BASF, Syngenta ou un autre fossoyeur du même acabit non ?



#174 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 492 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 19 octobre 2017 - 20:45

Aucun lien de causalité entre l'utilisation du glyphosate et le déclins des populations d'insectes… un herbicide n'étant pas un insecticide.

Mias une lecture rapide de l'article de LIbé, pourrait laisser croire le contraire.

Les chercheurs, qui ont mené leur étude dans 63 réserves naturelles d'Allemagne depuis 1989, suspectent que les pesticides agricoles et autres engrais de synthèse soient responsables de cette hécatombe..

 

La diffusion des insecticides domestiques, vétérinaires, protecteurs des bois et charpente dans un environnement habité ne peut pas être neutre pour la biodiversité.

Voilà un autre champ d'études intéressant.

 

Quant aux réserves naturelles en Allemagne, je suis surpris que l'agriculture y ait un tel impact.

 

Les parcs nationaux en Allemagne sont des zones naturelles ou semi-naturelles de conservation de la nature, régies par une loi fédérale (la Loi fédérale sur la conservation de la nature (de)) entrée en vigueur le 1er janvier 1977.

https://fr.wikipedia...ux_en_Allemagne

 

Je suspecte certains médias de manquer de conscience professionnelle.



#175 michmuch80

michmuch80
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 19 octobre 2017 - 23:21

Un article Suisse qui me semble intéressant à ce sujet : 

Chaque printemps depuis 1989, des entomologistes installent des pièges à insectes dans des prés de l’ouest de l’Allemagne. Ces pièges en forme de tente restent sur place tout l’été. Ils permettent d’évaluer combien d’insectes vivent dans la région. En 1989, chaque piège attrapait en moyenne 1,6 kilo d’insectes par été. En 2014, ils n’en piégeaient plus que 300 grammes chacun. Ce déclin concerne toutes les espèces. (article de libé )
 
E.O. Wilson: «Si tous les humains venaient à disparaître, le monde se régénérerait jusqu’au riche état d’équilibre qui régnait il y a dix mille ans. Si les insectes devaient disparaître, l’environnement s’effondrerait dans le chaos».

 D’une façon générale, la perte des habitats – haies, bosquets, lisières, talus fleuris, prairies maigres, milieux humides temporaires, bois mort, vieux murs – cause la disparition d’une foule d’insectes spécialisés qui ne trouvent plus ni nourriture ni milieu de vie pour s’installer. 

tous s’accordent pour affirmer que le déclin des insectes s’est accéléré depuis les années 1990. Cela concorde, constatent-ils, avec l’apparition de la classe de pesticides appelées néonicotinoïdes, qui sont rapidement devenus les pesticides les plus utilisés dans le monde. Or, les néonicotinoïdes sont très toxiques et ils ne sont que faiblement biodégradables. Ils s’infiltrent dans la terre et l’eau et finissent par atteindre des populations d’êtres vivants qui n’étaient pas ciblées au départ, notamment les insectes butineurs, les oiseaux et les organismes aquatiques.
Parce qu’ils se mêlent à d’autres facteurs et agissent sur le long terme, le rôle des néonicotinoïdes dans la disparition des insectes est difficile à prouver. Mais de plus en plus d’études réalisées ces dernières années tendent à leur attribuer une part de responsabilité. A tel point que, suite aux plaintes des apiculteurs, l’Union européenne et la Suisse ont interdit certains de ces produits, mais pas tous.
https://www.echomaga...on-des-insectes

les particuliers ont eux aussi un rôle à jouer: «Chacun peut agir en demandant à sa commune plus de verdure, et une verdure ‘sauvage’, naturelle. Les haies de thuyas et les gazons stériles sont autant de déserts entomologiques. L’agriculture fait de nombreux efforts pour réduire l’utilisation de pesticides, mais ces efforts doivent être poursuivis. Et les particuliers qui utilisent des produits phytosanitaires dans leurs jardins devraient aussi prendre conscience qu’ils jouent un rôle important en matière d’atteinte à la biodiversité»


Je ne veut pas faire l'avocat du diable, mais on ne parle pas de glyphosate.

#176 noir

noir
  • Genre: Homme

Posté 20 octobre 2017 - 17:15

"Cela concorde, constatent-ils, avec l’apparition de la classe de pesticides appelées néonicotinoïdes, qui sont rapidement devenus les pesticides les plus utilisés dans le monde. Or, les néonicotinoïdes sont très toxiques et ils ne sont que faiblement biodégradables"

Ce n'est pas fair-play de citer une "étude" qui contredit  Floyd sur l'autre sujet pesticide. :roule: :roule: :roule: :roule:



#177 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 492 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 20 octobre 2017 - 17:26

Alors voyons ce que t'inspire cette page:

 

Le vrai scandale du glyphosate : les « Portier Papers »

 

20 Oct 2017

Une partie des médias, y compris environnementaliste, est moins offensive contre le glyphosate. Mais l’offensive de certains environnementalistes se radicalise toujours plus. A entendre les plus militants, Monsanto est le diable en personne et les agences de sécurité sont à ses ordres. Accusé de tous les maux. Mais est-ce si sûr ? Où l’on voit que Portier le chevalier blanc de la lutte contre le glyphosate, comme le CIRC, seule agence qui ne soit pas vendue à Monsanto (ironie), sont très loin d’être irréprochables…

Une partie des médias comprend l’enjeu

Par exemple, LCP retransmet le discours de Phil Hogan, commissaire européen, à l’Assemblée Nationale.

Terre-Net fait part « Des voix venues d’ailleurs s’élèvent pour démêler le vrai du faux » sur le glyphosate : essentiellement quelques blogs et la Fondation Concorde.

Euractiv veut « apporter un peu de sérénité dans le débat européen sur le glyphosate »

Même des dirigeants politiques environnementalistes se rendent compte de l’irréalisme d’une interdiction brutale : « Glyphosate : Une interdiction du jour au lendemain serait « irresponsable » selon F. de Rugy »

Dans « Glyphosate : derrière les gesticulations politiques, l’agriculture sous tension », Marc White dans son blog lié à Médiapart, montre que le débat sur la sécurité du glyphosate « Ce n’est pas ce qui compte vraiment » : le glyphosate est en fait un « épouvantail utile ». Bien sûr, écrit-il, « l’idée n’est pas de donner un blanc-seing au glyphosate ». Mais, avant d’interdire le glyphosate, « il convient d’agir avec précaution, la même que les anti réclament à grands cris. […] Le fantasme d’une agriculture exclusivement bio, issue des circuits courts et locale, sans empreinte carbone, n’est pas forcément réalisable dans les faits.

La réalité est infiniment plus complexe. […] Dans la guerre interne qui se joue, l’agriculture doit trouver une voie de synthèse, plutôt que de se laisser aller aux divisions qui ne sont bonnes pour personne. »

 

Dans « Les paradoxes du glyphosate », Bella Ciao sur son blog lié à AgoraVox, souligne les avantages agronomiques et environnementaux d’une utilisation raisonnée du glyphosate et demande de « Raison garder dans une ambiance trop souvent angoissante… »

 

Dans « Le Roundup sur le banc des accusés », Marc Mennessier, dans Le Figaro, dénonce la pratique du « Plus c’est gros, plus ça passe » de Marie-Monique Robin

 

Les « Monsanto Papers »

 

Cependant, sentant la faiblesse de leurs arguments, une partie des environnementalistes s’enfonce dans la radicalisation et font feu de tout bois. Ainsi en est-il de Stéphane Foucart et Stéphane Horel, dans Le Monde, leaders en la matière.

 

Depuis juin 2017, ils accusent régulièrement Monsanto d’avoir manipulé les agences de sécurité sanitaire US et UE, à coups d’argent, de « ghostwriting »[1] et de conflits d’intérêt cachés. Pour mieux marquer les esprits, ils ont habilement baptisé leur enquête « Monsanto Papers ».

Dans « Glyphosate : que disent vraiment les « Monsanto Papers » ? », nous avons montré que ceux-ci ne révèlent aucun conflit d’intérêt caché, ni aucun élément de nature à induire en erreur les agences sanitaires, qui ont toutes estimé que le glyphosate n’est pas cancérigène. L’ensemble des pseudo-révélations du Monde n’a qu’un but : peser dans le débat politique et réglementaire actuel, sans aucun égard ni pour les faits, ni pour la science.

Dans« Le Monde a raison sur les « Monsanto Papers » : des dérives inadmissibles », Seppi dénonce « la manipulation médiatique » à laquelle se livre Le Monde : « les articles des deux Stéphane étant franchement nauséabonds. On peut être heureux – enfin… – que la cible soit un produit phytopharmaceutique au travers d’une entreprise, et non une personne. Car c’est du style Gringoire et Je suis partout. » Malheureusement, il semble avoir raison…

Les « Portier Papers »

La source des pseudo-révélations du Monde est essentiellement Christopher Portier. Pour Le Monde, Christopher Portier, étant un des experts invités auprès du CIRC[2] pour le glyphosate et dénonçant les manœuvres de Monsanto, est forcément compétent et désintéressé.

Or, dans « La cupidité, les mensonges, et le glyphosate : les « Portier Papers » » (in English, traduction française par Seppi), David Zaruk, The Risk Monger[3], s’appuyant sur une déposition (in English) de Christopher Portier sous serment devant un tribunal US, a révélé que :

« – Au cours de la semaine dans laquelle le CIRC a publié son avis sur la cancérogénicité du glyphosate, Christopher Portier a signé un contrat juteux en tant que consultant en litiges pour deux cabinets d’avocats[4] se préparant à poursuivre Monsanto au nom de victimes d’un cancer dont la cause a été attribuée au glyphosate.

– Ce contrat a rémunéré Portier à hauteur d’au moins 160 000 $US (jusqu’en juin 2017) pour les premiers travaux préparatoires en tant que consultant en litige (les frais de voyage en sus).

– Ce contrat contenait une clause de confidentialité selon laquelle Portier devait s’abstenir de déclarer de manière transparente cet emploi aux tiers avec lesquels il serait en contact. De plus, Portier a même déclaré qu’il n’a pas touché un centime pour le travail qu’il a fait sur le glyphosate.

– Il est devenu clair, dans les courriels fournis lors de la déposition, que le rôle de Portier dans le mouvement pour l’interdiction du glyphosate a été crucial. Il a promis dans un courriel adressé au CIRC qu’il protégerait sa réputation et la conclusion de la monographie, et qu’il s’occuperait des rejets des conclusions du CIRC prononcés par le BfR et l’EFSA.

– Portier a admis dans la déposition qu’avant les réunions du CIRC sur le glyphosate, dans lesquelles il était le seul conseiller expert externe, il n’avait jamais travaillé sur le glyphosate et n’avait aucune expérience au sujet de cette substance. »

 

Dans son article, The Risk Monger donne tous les détails de cette hypocrisie sordide, de ce « scientifique qui retire des tombereaux d’argent pour lire quelques documents (ou mémos) et part à l’attaque militante pour critiquer les chercheurs financés par l’industrie ou ceux qui pourraient tirer des conclusions biaisées en fonction de « motivations économiques » ».

 

La pitoyable défense du Monde

 

Il n’est pas impossible (et il est même probable) que S Foucart et S Horel n’étaient pas informés de tous ces faits concernant C Portier. Cependant, les apprenant, S Foucart estime que « Monsanto tente une dernière manœuvre pour sauver le Roundup. » Pour lui :

– Il ne s’agirait que d’une « rumeur largement diffusée sur Internet ». Sauf qu’il s’agit d’une déclaration sous serment de C Portier devant la justice US.

– Il n’y aurait pas eu corruption puisque le contrat a été signé après l’avis du CIRC, et une partie de l’argent versé « environ deux semaines après ». Sauf que, d’une part le soupçon demeure d’une entente préalable étant donné le délai très court. D’autre part et surtout, c’est le rôle de C Portier par la suite qui est le plus contestable : en particulier ses interventions multiples auprès de l’EFSA et de l’UE

Et beaucoup d’autres arguments encore. Mais tous plus faibles les uns que les autres. Seppi les démonte en détail dans « CIRC-gate et Portier-gate : les pitoyables contre-feux du Monde des deux Stéphane »

Ajoutons deux points importants :

– Au niveau international, certains importants organes de presse n’hésitent pas, eux, à faire part des faits. Par exemple The Times, le journal de référence en Grande-Bretagne[5] qui titre « Le scientifique était payé 160 000 $ » (in English), , n’hésite pas, lui, à faire part des faits… Le Monde va-t-il considérer que The Times est aux ordres de Monsanto ?

– « Dans « Dans son rapport sur le glyphosate, le CIRC a effacé les indices de « non-cancerogénéité » » (in English), l’agence Reuters montre, preuve à l’appui, un manque patent de transparence dans le fonctionnement du CIRC… Non, Monsieur Foucart, là encore, il ne s’agit pas d’une « rumeur » sur Internet.

En conclusion, nous reprendrons une remarque importante de The Risk Monger : Pour ces environnementalistes qui s’acharnent contre le glyphosate, toute personne qui le défend est forcément un suppôt de Monsanto, est forcément payée par Monsanto. Voir ici et ici. Cela dénote une vision étroite et cynique sur le monde que nous vivons. « C’est triste, désespéré et stupide. » Comme s’il était inconcevable que l’on défende l’utilisation du glyphosate pour ce qu’elle est : utile à l’agronomie, à l’environnement, aux agriculteurs et à toute la société. Comme si le glyphosate n’était pas dans le domaine public depuis des années. C’en est pathétique.

[1] Ghostwriting (littéralement : écriture fantôme) : en bon français, on devrait écrire « écriture par un nègre littéraire ». Mais l’expression est considérée aujourd’hui comme trop connotée.

[2] Centre International de Recherche sur le Cancer (IARC in English), agence de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé. Le CIRC est la seule agence de sécurité au monde à classer le glyphosate comme « probablement cancérigène ». Son avis se base sur le seul danger et non pas sur le risque. Le CIRC place aussi le travail de nuit et la viande rouge comme cancérigène probable…

[3] David Zaruk est professeur d’université à Bruxelles,

[4] Pour la bonne compréhension du public français, il faut préciser queles avocats aux USA peuvent être intégralement payés par un pourcentage des dommages et intérêts obtenus lors d’un procès.

 

[5] Le Monde est souvent considéré en France comme l’équivalent de The Times en Grande-Bretagne : analyses de fond, sérieux et volonté d’une certaine objectivité. Malheureusement, en France, Le Monde n’est plus toujours à la hauteur de sa réputation. En particulier, la rubrique agriculture-environnement, où sévit Stéphane Foucart, est clairement militante environnementaliste…http://www.forumphyt...portier-papers/


  • michmuch80 aime ceci

#178 noir

noir
  • Genre: Homme

Posté 20 octobre 2017 - 17:39

Je croyais que tu ne savais te prononcer sur ces documents..C'est marrant de se voir retourner une question que tu as toi même éludée il y a quelques mois...

ForumPhyto,
la santé des plantes

Une initiative d'organisations françaises de la filière fruits et légumes.

C'est sûr qu'ils sont impartiaux et objectifs sur le sujet. :roule:

 

 

"nous avons montré que ceux-ci ne révèlent aucun conflit d’intérêt caché, ni aucun élément de nature à induire en erreur les agences sanitaires,"

N'ont il pas eux même caviardé des études et imposés leurs propres études?



#179 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 492 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté hier à 09:31

L'info importante concerne le sieur Portier et ses déclarations devant la justice américaine.

 

La source des pseudo-révélations du Monde est essentiellement Christopher Portier. Pour Le Monde, Christopher Portier, étant un des experts invités auprès du CIRC[2] pour le glyphosate et dénonçant les manœuvres de Monsanto, est forcément compétent et désintéressé.

Or, dans « La cupidité, les mensonges, et le glyphosate : les « Portier Papers » » (in English, traduction française par Seppi), David Zaruk, The Risk Monger[3], s’appuyant sur une déposition (in English) de Christopher Portier sous serment devant un tribunal US, a révélé que :

« – Au cours de la semaine dans laquelle le CIRC a publié son avis sur la cancérogénicité du glyphosate, Christopher Portier a signé un contrat juteux en tant que consultant en litiges pour deux cabinets d’avocats[4] se préparant à poursuivre Monsanto au nom de victimes d’un cancer dont la cause a été attribuée au glyphosate.

– Ce contrat a rémunéré Portier à hauteur d’au moins 160 000 $US (jusqu’en juin 2017) pour les premiers travaux préparatoires en tant que consultant en litige (les frais de voyage en sus).

– Ce contrat contenait une clause de confidentialité selon laquelle Portier devait s’abstenir de déclarer de manière transparente cet emploi aux tiers avec lesquels il serait en contact. De plus, Portier a même déclaré qu’il n’a pas touché un centime pour le travail qu’il a fait sur le glyphosate.

– Il est devenu clair, dans les courriels fournis lors de la déposition, que le rôle de Portier dans le mouvement pour l’interdiction du glyphosate a été crucial. Il a promis dans un courriel adressé au CIRC qu’il protégerait sa réputation et la conclusion de la monographie, et qu’il s’occuperait des rejets des conclusions du CIRC prononcés par le BfR et l’EFSA.

– Portier a admis dans la déposition qu’avant les réunions du CIRC sur le glyphosate, dans lesquelles il était le seul conseiller expert externe, il n’avait jamais travaillé sur le glyphosate et n’avait aucune expérience au sujet de cette substance. »

 

On peut continuer à évoquer une conspiration si tu veux.

Je préfèrerais que tu concentres ton intelligence sur l'analyse du fond plutôt que sur des commentaires désobligeants, des suppositions, de l'ironie.



#180 noir

noir
  • Genre: Homme

Posté hier à 12:59

Pourquoi exiges-tu de moi ce que toi même tu m'as refusé? (ta non opinion sur les monsanto papers..)

 

N'est ce pas une conspiration que ce groupe de producteurs fruitiers? Tu ne rétorques rien sur leur objectivité?

 

Je préférerais comprendre les inexactitudes. il est dit dans ton doc qu'il faisait parti du groupe d'expert et plus tard qu'il est le seul...Qu'en est-il de la véracité de ces écrits M'accordes-tu comme tu te le permets sur d'autres sujets de douter de cette véracité? Ces "infos" proviennent tout de même de ce que l'on appelle un lobby.


Modifié par noir, hier à 13:00 .