Aller au contenu


Recyclage bouteilles plastique


  • Veuillez vous connecter pour répondre
19 réponses à ce sujet

#1 _Ludo59440_

_Ludo59440_

Posté 02 fvrier 2007 - 12:36

Quand on met à recycler les bouteilles en plastique, faut-il laisser les bouchons en plastique dessus ou ne sont-ils pas recyclables? Je demande parce que sur les photos d'explication que j'ai on voit pas les bouchons sur la bouteille, mais rien n'est précisé...

#2 amélie-berté

amélie-berté
  • Localisation:la rochelle

Posté 02 fvrier 2007 - 14:03

les bouchons, on peut les donner à une assoc' qui les recycle et avec l'argent, elle achète des fauteeuils roulants pour les handicapés; mais sinon, j'avais vu une émission où ils disaient qu'on pouvait laisser les bouchons aux bouteilles ....

#3 Raffa

Raffa

    Tout petit doucement

  • Membres
  • 322 messages
  • Genre: Homme

Posté 02 fvrier 2007 - 14:31

EN belgique on peut laisser les bouchons sur les bouteilles écrasées (le bouchon permettant de leur garder leur faible volume).

#4 morpho

morpho
  • Localisation:Isère

Posté 02 fvrier 2007 - 16:04

C'est un peu plus compliqué et bien expliqué ici :

http://www.environne...3?id_article=85

en gros, il y a deux grands types de plastique alimentaires utilisés pour les bouchons
*polyethylène
*polypropylène

Le polytethylène est "toujours" plus mou que le polypro.

Le problème est qu'il est difficile de les recycler en même temps (je crois qu'il doit exister des méthodes pour, mais c'est rarement le cas).

Donc, à mon avis, sur toutes les bouteilles d'eau, oui, il faut laisser le bouchon. Sur les autres (bouchon dur), ça ne sert à rien.


Morpho

#5 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 03 fvrier 2007 - 20:21

Et les bouchons on les laisse ou on les enlève ?
 
Aujourd'hui les techniques de régénération permettent de séparer simplement le bouchon PEhd ou PP de la bouteille PET : broyés et mis dans l'eau, le premier flotte et la seconde coule. Chacun suit ensuite sa propre filière de recyclage. Pour les flacons PEhd, la question ne se pose pas, les deux sont régénérés ensemble.

Le bouchon représentant en moyenne 8 % du poids de la bouteille, il participe au tonnage recyclé et est soutenu financièrement par les sociétés agréées auprès des collectivités locales. Il permet donc d'alléger la facture du contribuable.

http://www.valorplas...ecte_et_tri.htm

#6 MakeLoveNotWar

MakeLoveNotWar
  • Genre: Homme
  • Localisation:Grenoble

Posté 12 fvrier 2007 - 14:31

les bouchons, on peut les donner à une assoc' qui les recycle et avec l'argent, elle achète des fauteeuils roulants pour les handicapés; mais sinon, j'avais vu une émission où ils disaient qu'on pouvait laisser les bouchons aux bouteilles ....

Pour info :
Bouchons d'amour

#7 Dud

Dud

Posté 07 juillet 2010 - 17:19

Achetez des filtres Buron http://www.buron.biz...ome/p.dom.b.php (utilisés en Afrique depuis des lustres , j'en ai deux à la maison), ça vaut son pesant de cacahuètes et on dépollue son eau du robinet, du coup plus de bouteilles plastiques^^

Modifié par Dud, 07 juillet 2010 - 17:20 .


#8 marielouvea

marielouvea
  • Localisation:loire atlantik

Posté 07 juillet 2010 - 23:05

j ai regardé le site des filtres buron.....lesquels as tu chez toi?

#9 Dud

Dud

Posté 07 juillet 2010 - 23:17

Celui que j'ai mis sur le lien le filtre familial, celui qui ressemble au couscoussier avec les deux bougies filtrantes. Ca marche très bien et ça vous durera toute une vie, suffit juste de changer les bougies si elles sont avec charbon, si c'est juste de la céramique il suffit de les brosser de temps en temps et les faire bouillir. Plus on les brosse plus elles diminuent en épaisseur, à ce moment là il faut en acheter d'autres. J'en ai un autre émaillé qui date des années 50 je pense, je l'ai trouvé en occaz. Je dois commander des bougies avec charbon actif, je viens de contacter le vendeur, il doit m'envoyer un devis. Sinon il y a aussi les filtres Doulton.

#10 ValentinWiton

ValentinWiton

Posté 18 avril 2011 - 17:04

Bonjour,

J'ai un très grand projet de recyclage de bouteilles d'eau, mais est ce que l'un de vous connaitrais le nom d'une usine de recyclage qui peut me fondre du plastiques recycler en cylindre de différentes tailles???
Merci d'avance de votre réponse...

#11 Mymy

Mymy
  • Genre: Femme

Posté 06 mai 2011 - 08:30

Juste pour le fun, allez voir ce que Isa Digue fait avec des bouteilles en plastique :bravooo: (entre autres choses d'ailleurs)

Maintenant, ça prend peut-être un peu de place dans un séjour... :cogite:

#12 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 671 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 30 avril 2019 - 05:28

L'absurdité des bouteilles d'eau en plastique résumée en une infographie :

https://www.fne.asso...une-infographie



#13 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 966 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 30 avril 2019 - 07:29

L'absurdité des bouteilles d'eau en plastique résumée en une infographie :

https://www.fne.asso...une-infographie

 

C'est un stand facile à animer, très régulièrement pratiqué en Sarthe par nos associations dont SNE, on appelle ça le "bar à eaux" et les visiteurs/citoyens/consommateurs sont toujours étonnés.

 

Mettre en carafe verre, de l'eau du réseau, de l'eau minérale, de l'eau de source genre cristalline. (numéroter ou repérer  les carafes ) Bien sûr il faut aussi disposer de nombreux gobelets réutilisables ou de verres.

 

Penser aux comices, fêtes des plantes, brocantes… qui attirent du monde par beau temps. Sinon les gens n'ont pas soif !  ;)



#14 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 1 116 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 30 avril 2019 - 11:43

Cette histoire d'eau enveloppée dans du plastique est symptomatique de la vitesse à laquelle se fait la « prise de conscience » de l'absurdité de notre monde « civilisé ».

Attention, je parle de prise de conscience, de plus en plus rapide et généralisée. Mais je ne parle ni de consensus sur l'impact ou les solutions, et encore moins de début d'actions pour enrailler cette course vers le mur du con.

 

En effet, on a à peine commencé à se dire que ces bouteilles doivent être recyclées, on termine à peine la construction des chaines de recyclages, les bac de "tri sélectifs" viennent à peine d'être livrés, que déjà on se dit que c'est pas la solution. Que la solution c’est pas de bouteilles plastock du tout, recyclées ou pas...

 

Cette histoire de transport de l'eau ne date pas d’hier et est révélatrice de la folie de notre monde.

 

Selon les régions et les ressources naturelle disponibles, on transportait jadis les liquides dans des calebasses : j'ai vu de mes yeux des calebassiers en Guadeloupe, je me suis amusée à cueillir les fruits, les vider, faire sécher, et transformer en boites ronde, ou autre. Les calebasses sont solides, étanches, légères, et sans phtalate ni pcb.

En Espagne d'où je suis originaire, on utilise le « botijo », gourde en terre à deux embouts, un pour remplir et un pour boire à la régalade, sans jamais toucher l’embout de ses lèvres, pour pouvoir partager avec les autres. Ces récipients en terre non vernis laissent s’évaporer l’eau tout doucement, en la gardant fraiche de façon parfaitement écolo. Frigo gratuit.

La consigne des bouteilles en verre, j’ai connu aussi, et les bonbecs que les mômes se payaient avec les centimes glanés en échange.

Le fait qu’une bouteille était consignée nous valait aussi une engueulade quand on la cassait. Dans ma famille de prolo émigrés, les centimes des consignes, on les utilisait pas pour des bonbons.

Bref, j’en viens à me dire, n’en déplaise aux gilets jaunes, que la solution de l’humanité est dans la frugalité. Et quoi de mieux que la raréfaction, donc le renchérissement de quelque chose pour apprendre à le respecter.

J’en viens à me dire qu’il faut absolument augmenter les prix, ou baisser les revenus. Surtout les plus gros, bien sûr. Et si on taxe beaucoup les très gros, et augmente pas mal les prix par de la tva punitive sur des choses qui polluent ou consomment des ressources, ça en fait du pognon pour améliorer le quotidien des prolos (améliorer leur habitat, en insolant, améliorer leur qualité de vie, en les faisant bosser moins, améliorer le sort de leurs enfants, avec de vrais services public performants pour l’éducation, la santé etc.)…

La taxe carburant, n’en déplaise aux gilets jaunes, enfin certains, c’était pas une bonne idée seulement dans le sens où elle n’était pas assez élevée, pas généralisée à tous les carburants (kéroèsne avion, fuel camions et bateaux etc), et pas accompagnée de solutions de déplacement pour les prolots (gilets jaunes ou pas)…

Augmenter les prix (sauf certains comme les légumes bio de proximité par exemple) et en échange, pour les plus modestes, fournir un habitat leur donnant la possibilité de cultiver leur légumes, leur donnant une meilleure couverture de transports en communs les plus propres possibles etc etc.

 

En fait je vois une solution assez simple somme toute : par le pognon, rendre l’achat de merdes polluantes et inutiles dissuasif, taxer à 100% les revenus au-delà d’un seuil très bas (5000 euros par mois par tête de pipe par exemple me semble largement suffisant pour vivre décemment, c’est-à-dire sans commettre l’indécence de saloper notre planète par une consommation de merdes polluantes), et avec tout ce qui sera récolté, redessiner une société où on pourra se permettre de ne plus exploiter la moindre parcelle de nature, la moindre ressource naturelle, le moindre ouvrier.

Le fait d’avoir grandi dans une famille pauvre m’a permis de manger des légumes bio car les supermarchés n’existaient pas, et les épiceries étaient hors de prix.

J’ai aussi appris la valeur du moindre objet.

Il faut juste que cette frugalité ne soit pas punitive mais rémunérée en échange par moins de travail, plus de santé et de bien-être, et plus de temps libre.


Modifié par Bill Imbi, 30 avril 2019 - 11:46 .

  • FLOYD et Chrononaute aiment ceci

#15 Bill Imbi

Bill Imbi

    Fan de K. Rott et de Raves Party

  • Membres
  • 1 116 messages
  • Genre: Femme
  • Localisation:Lyon pour l'instant, mais ça va pas durer

Posté 30 avril 2019 - 11:56

Il existe deux types de calebasses (enfin à ma connaissance), mais les deux donnent des récipients intéressants.

 

Je pense que la culture et la fabrication de ces pots peut avoir un débouché très intéressant.:

 

https://fr.wikipedia...naria_siceraria

La calebasse, ou gourde, est une espèce de plantes herbacées annuelles de la famille des Cucurbitacées, cultivée comme plante potagère pour son fruit caractéristique également dénommé la calebasse. Ce fruit est utilisé à l'état sec depuis des temps préhistoriques dans toutes les régions du monde pour fabriquer divers objets (notamment récipient portatif pour boisson), ou plus rarement consommé à l'état frais comme légume.

 

https://fr.wikipedia...iki/Calebassier

Le calebassier (Crescentia cujete) est un petit arbre tropical de la famille des Bignoniacées, originaire d'Amérique tropicale, dont le fruit ligneux est utilisé comme récipient, sous le nom de calebasse ou coui.


Modifié par Bill Imbi, 30 avril 2019 - 11:59 .


#16 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 671 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 01 mai 2019 - 06:48

60 idées ludiques et pratiques pour en finir avec le plastique !

https://boutique.ter...e-plastique.htm

 

mais encore une fois, le truc c est de mettre tout ça en pratique.



#17 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 671 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 05 mai 2019 - 07:49

« Pas de plastique dans nos assiettes ! Des perturbateurs endocriniens à la cantine »

« Cocktail toxique », « bombe à retardement ». Les scientifiques dénoncent le danger des perturbateurs endocriniens contenus dans les pesticides et les plastiques. Pourtant, ils sont aujourd’hui massivement employés dans les cantines de nos écoles.

Normes sanitaires et réduction des coûts ont poussé à une préparation des plats standardisée, avec un usage intensif de contenants jetables : sacs de cuisson en plastique, barquettes en plastique jetable et vaisselle plastique sont devenus la règle. Avons-nous conscience que nos enfants, dans les cantines, sont exposés cinq fois par semaine pendant des années à des substances potentiellement toxiques ? À quoi bon manger bio si, à l’âge où ils sont les plus vulnérables, on cuit et ils consomment leurs aliments dans du plastique ?

 

https://reporterre.n...tines-scolaires



#18 DzC

DzC

    Bricoleur de génie

  • Membres
  • 4 671 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 16 mai 2019 - 21:22

Un chouette projet :

Cambodge : A l'école de la mise au rebut

https://www.arte.tv/...-mise-au-rebut/



#19 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 343 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 19 octobre 2019 - 10:26

Le plastique n'a rien d'indispensable et il existe de nombreux autres matériaux plus sains qui ont fait leurs preuves depuis longtemps.
 

Des plateaux en porcelaine remplacent le plastique dans les crèches de Limoges
Publié le 29/08/2019

perturbateurs-endocriniens_4458319.jpeg
Les petits de la crèche du Sablard ont déjeuné avec leurs nouveaux plateaux en porcelaine © Brigitte AZZOPARD
 
Quand la tradition répond aux défis contemporains : des plateaux en porcelaine remplacent le plastique dans les crèches de la ville de Limoges.
Exit le plateau en mélanine : les enfants fréquentant les crèches municipales de Limoges prendront bientôt tous leurs repas dans de la porcelaine. 400 premiers plateaux ont été livrés et présentés, ce jeudi, à la crèche du Sablard. L’occasion pour Nadine Rivet, adjointe au maire en charge de la petite enfance, de revenir sur la démarche de la Ville : « Limoges, ville santé citoyenne, s’est engagée depuis trois ans dans la réduction des perturbateurs endocriniens, notamment en s’engageant à remplacer toute la vaisselle en plastique. »
 
Pour ce faire, l’élue s’est tournée vers l’union des professionnels de la porcelaine, qui l’a dirigée par Didier Betoulle, directeur des Porcelaines de la Fabrique, à Saint-Junien. « J’ai suggéré à la Ville de travailler sur la conception avec le lycée professionnel du Mas Jambost », retrace l’industriel.

« Vous devez la vendre désormais partout en France »
Un projet très collectif naît alors. Une étudiante en BTS Design Produit à La Souterraine, Théa Dessagnes, a conçu les plans 3D de l’objet, sur lesquels ont travaillé, au Mas Jambost, les élèves du Brevet des métiers d’art de la céramique et ceux du Bac pro modelage pour adapter la forme et les motifs du plateau. « Nous avons ainsi impliqué des jeunes dans un projet destiné aux plus jeunes, et ils sont intervenus à toutes les étapes », souligne Nadine Rivet.
Des entreprises locales ont apporté leur gracieux concours pour pouvoir passer à la production. Imerys a fourni une pâte à porcelaine permettant au plateau d’être à la fois solide et léger. Cerinov a fourni le moule final. Puis les Porcelaines de la Fabrique ont fait sortir de leur usine 400 plateaux, offerts à la ville de Limoges.

 
L'article complet : https://www.lepopula...630600/#refresh


  • FLOYD aime ceci

#20 Michel

Michel

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 1 527 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:38

Posté 25 octobre 2019 - 10:46

Le bouteilles plastique et toutes les plastiques se recyclent en essence/gasoil comme le pneus, par pyrolyse.

http://www.onpeutlef...-au-bois/page-2