Aller au contenu


Photo

Cultiver des champignons

culture champignons étapes

  • Veuillez vous connecter pour répondre
33 réponses à ce sujet

#1 poisson.pane

poisson.pane

Posté 09 avril 2007 - 07:21

Salut à tous,

Je voudrais me lancer dans la culture (amateur) de champignons.
Je pense en particulier au shitake qui possède beaucoup de vertues ou autres espèces à découvrir.
Avez vous des experiences en ce domaine ou autres tuyaux à faire partager avec un néophyte du champignon. :tss:

Merci.

Modifié par poisson.pane, 09 avril 2007 - 07:22 .


#2 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 09 avril 2007 - 07:50

J'en ai cultivé il y a une quinzaine d'années ...c'est assez facile .

Il faut acheter du mycélium...le marchand fournit généralement le mode d'emploi .

Il faut se procurer quelques rondins de bois frais ...environ 1,20 m de long sur 10 à 15 cm de diamètre . ...j'ai utilisé du chêne .

Tu fais des encoches (un trait de tronçonneuse par exemple) , et tu bourres l'encoche avec le blanc de champignon .(3 ou 4 par rondins)

Tu bouches l'encoche avec du ruban adhésif .

Après il faut entreposer tes rondins dans un endroit frais (une cave)...tu mets de la paille humide dessus recouvert par une bâche ...pendant quelques semaines .

Quand le mycélium a bien colonisé les rondins tu peux les enfoncer en terre de 30 à 35 cm ....sur un sol frais et ombragé .

Tous les ans au printemps tu auras des schitakés...pendant 5 ou 6 ans .

Pour moi les schitakés , placés prés de chez moi , indiquaient le moment de la pousse des pleurotes , et le moment de se mettre en quête .

#3 Fleur de Diamant

Fleur de Diamant

    ARTISTE TALENTUEUSE

  • Membres
  • 506 messages
  • Localisation:66

Posté 09 avril 2007 - 23:01

Huuuuummmm ! Ophildelo, si tu ne sais trop quoi faire de ton surplus de champignons, penses à moi ! :tss:

#4 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 10 avril 2007 - 06:01

Depuis une semaine les premières morilles sont là....pas besoin de faire des kilomètres pour les trouver , elles poussent dans le jardin .

#5 bolo_bolo

bolo_bolo
  • Localisation:Gard

Posté 05 fvrier 2008 - 10:05

Bonjour à tous,

je réactive un peu le sujet pour poser la question de la culture des champignons en appartement.
Je voudrais expériementer des cultures sur la base d'une économie d'espace et d'argent (améliorer le quotidien par une économie de moyens) et j'ai pensé, entre autres (graines germées, herbes aromatiques, piment, tomate-cerise) aux champignons. Mais je trouve que les kits, ça fait un peu arnaque et c'est pas tellement l'esprit de l'expérience.
Est-ce qu'en préparant une caissette avec un bon terreau et en y plaçant quelques champignons (de paris, par exemple) ça pourrait faire l'affaire pour l'ensemencement ?
J'ai l'impression que non, que c'est bien plus complexe comme procédé, mais je préfère poser les questions bêtes en priorités...
Sinon quelqu'un a-t-il déjà fait une telle culture en appartement ? J'ai lu quelque part qu'une personne avait placé sa caissette sur le frigo pour avoir une bonne température.

Merci !

#6 mxochipilli

mxochipilli
  • Localisation:belgique
  • Intérêts:vivant nature sciences

Posté 05 fvrier 2008 - 19:37

Bonjour , :tresfache:

http://users.swing.b...champignons.htm

je ne peut pas confirmer je n'ai jamais cultivé de champignon ,la recette pour faire sois meme son fumier ou substrat m'interresse également
alors si vous avez des infos

a+

#7 didoule

didoule
  • Localisation:Gers (32)

Posté 05 fvrier 2008 - 21:13

bonjour,

Les kits fonctionnent trés bien en appartement si tu as une mini serre avec la possibilité de controler la température, l'humidité et la luminosité.

Sinon dans une maison, dans une cave fraiche avec le sol en terre battue et de la paille ça marche bien aussi.

Et en extérieur sur du fumier, dans un coin humide et à l'ombre, ça marche bien en achentant juste les "spores" dans une seringue pour ensemancer....

Après il y a aussi une technique pour faire ses spores sois même à partire du dessous du chapeau des champignons, mais ça je n'ai pas testé.

Bon appétit!

#8 bolo_bolo

bolo_bolo
  • Localisation:Gard

Posté 06 fvrier 2008 - 13:32

Merci pour le lien,

je l'avais déjà vu en fait. Par contre Didoule, je veux bien expérimenter la culture homemade des spores. Je vais voir ce que je trouve en ligne. C'est vrai que les kits me tentent, parce que c'est simple, tout prêt, etc. Mais je voudrais m'en passer pour l'instant.
Si je trouve des infos, je les poste aussitôt.

A+

#9 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 041 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 25 fvrier 2008 - 13:16

Pour ceux qui ont des artichauts ou des topinambours dans leur jardin, il est possible d'y associer la culture des morilles :

http://www.catalogue...champignons.htm

#10 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1 408 messages

Posté 25 janvier 2009 - 05:28

J'ai tenté deux cultures différentes en kit, le prix au kilo est faramineux.
Par contre nous étions ravies de "ramasser" les champignons et de les cuisiner sans délai, j'essaie de faire redémarrer une production épuisée...Pour l'instant, aucune réussite.
Je vais rajouter un peu de terre de jardin et de fumier de cheval...
Je suis sure qu'un jour j'y arriverai.

Modifié par nicole sa tribu et sa ménagerie, 25 janvier 2009 - 05:30 .


#11 carine432165

carine432165
  • Localisation:paris

Posté 09 fvrier 2009 - 07:39

c'est vrai que les prix de kits sont assez elevés

#12 Culture_champignons

Culture_champignons

Posté 06 dcembre 2011 - 14:23

Effectivement les kits de culture ne sont pas donnés mais ils ne sont pas indispensables. Il existe d'autres méthodes pour obtenir du mycélium afin d'inoculer un substrat que l'on peut faire soi-même.
Vous pouvez cloner un champignon afin de cultiver son mycélium mais aussi faire une empreinte de spores avec un champignon "sauvage" afin d'essayer de le reproduire.
J'ai crée un petit blog dédié au sujet (voir ma signature) et j'essaie d'y expliquer les bases de la culture afin d'encourager les gens à faire leurs essais.

Modifié par Culture_champignons, 06 dcembre 2011 - 14:23 .


#13 Culture_champignons

Culture_champignons

Posté 12 fvrier 2012 - 23:09

Il est possible de produire votre propre mycélium en utilisant deux techniques:
-en clonant un morceau de tissu d'un champignon: vous devez essayer de prélever un morceau de tissu (le plus proprement possible) et le repiquer sur un substrat préalablement stérilisé.
-en faisant germer des spores: vous devez commencez par réaliser une empreinte de spores, puis les hydrater en faisant une seringue de spores avant d'inoculer un substrat stérile.
Le plus important durant ces manipulations est la stérilité. Vous devez préparer un substrat stérile (culture liquide, céréales ou gélose nutritive) puis l'inoculer avec l'une des deux méthodes précédentes.
N'hésitez pas si vous avez des questions!

#14 POP

POP

Posté 13 fvrier 2012 - 11:12

Ah excellent c'est ton site ! Et bien franchement, il est vraiment vraiment super :)
Le meilleur en la matière.
J'ai quelques questions pratiques après le clonage du mycélium (chose que je n'ai pas encore réalisé):
pour inoculer un substrat sterile avec le mycelium , çava encore on peut fabriquer un incubateur,
mais pour ensemmencer des bottes de pailles ou bien rondin de bois, on doit attendre de le faire en été ou disposé d'une serre pour atteindre de bonne temperature?
En gros, je n'ai pas bien compris où c'est que je pourrais stocker mes bottes de blés une fois que je les aurais ensemmancé .

Aussi, je vais acheter du mycelium à un monsieur qui en vend. Puis-je le faire se developper pour en avoir plus ?
Merci d'avance: )

#15 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 7 041 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 13 fvrier 2012 - 11:44

Cette nécessité absolue d'utiliser un subtrat stérile m'intrigue étant donné que la stérilité du sol n'existe pas à l'état naturel dans les lieux où poussent les champignons.

#16 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 504 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 13 fvrier 2012 - 12:31

La comparaison pourrait être tentée avec la "nécessité" du désherbage dans un potager.
L'utilité de certaines bonnes adventices est aujourd'hui connue (faune auxilliaire, décompactage du sol, remontée de minéraux, excrétats racinaires…).
Dans l'urgence potagère, faire place nette semble également le moyen le plus simple pour favoriser la levée d'un semis utile.

#17 Culture_champignons

Culture_champignons

Posté 14 fvrier 2012 - 12:39

Bonjour à tous,
POV: Tout d'abord merci pour tes compliments sur mon blog, j'essaie de faire mon possible pour apporter des informations utiles afin que les personnes intéressées par ce sujet puissent réaliser des essais. La culture n'est pas une chose facile mais j'aimerais faire connaitre cette activité passionnante, sans pour autant prétendre avoir une recette magique.
Comme tu l'as dit, on peut fabriquer un incubateur pour inoculer un substrat stérile qui servira à inoculer de plus grandes quantités de substrat par la suite.
Si tu désires inoculer des bottes de paille, tu devras d'abord les stériliser ou les pasteuriser (la pasteurisation est préférable car elle garde en vie une partie de la flore microbienne favorable à la décomposition de la paille par la mycélium). Une fois ta paille pasteurisée tu dois l'inoculer avec ton mycélium (cette étape s'appelle le lardage), puis la placer à une température qui se rapproche le plus possible de la température optimale de croissance de l'espèce choisie. Par exemple, pour le pleurote du Panicaut, le température de développement optimale du mycélium est de 24°. Plus tu te rapprocheras de cette température, plus la colonisation de la paille sera rapide. Mais à une température de 16°, la colonisation se fera quand même mais plus lentement.
Donc il te faudra, soit un espace intérieur où tu peux stocker la paille à une température correct, soit attendre que la saison soit favorable si tu désires faire cette étape à l'extérieur.
C'est exactement la même chose pour les rondins de bois. D'ailleurs, il est possible de préparer les chevilles pour inoculer les bûches (cela revient beaucoup moins cher que celle vendues par les fabriquants).
Pour ta dernière question, OUI tu peux développer le mycélium afin d'en avoir plus. Prépares des céréales (je te recommande de les laisser tremper 48H avant de les stériliser entre 1H et 1H30) et ensuite il te faut prélever un fragment et inoculer tes céréales avec. Tout cela en respectant les consignes de stérilité afin d'éviter les sources de contaminations.

Tis: Les géloses nutritives et les céréales sont très riches en sucres et parfaits pour le développement du mycélium mais aussi de beaucoup d'autres micro-organismes (bactéries, levures, virus ou spores). Si le substrat n'est pas stérilisé, on cultivera tout ces micro-organismes et le mycélium ne se développera pas. En plus dans notre incubateur, la température favorise le développement de ces micros-organismes. Dans la nature le mycélium se développe sur du bois ou d'autres matières assez pauvres en sucres (en général). Il utilise ses enzymes pour dégrader la cellulose ou la lignine afin d'obtenir une source de sucre. Le substrat dans la nature est plus sélectif: il intéresse moins de "monde" et le mycélium à plus de place pour se développer.

FLOYD: "faire place nette semble également le moyen le plus simple pour favoriser la levée d'un semis utile." Ta petite phrase résume bien ce que j'essaie d'expliquer au dessus :)

Bonne journée,
Samuel

#18 Culture_champignons

Culture_champignons

Posté 26 fvrier 2012 - 21:49

Bonjour à tous,
Voici un article qui a pour but de donner une idée des étapes à suivre afin de mener à bien une culture de champignons

La culture de champignons est une activité passionnante permettant de valoriser beaucoup de matériaux comme la paille, le fumier, le bois, mais aussi de recycler des dizaines de déchets agricoles (café, caoutchouc, sciure et copeaux de bois, tournesol, etc.) afin de produire de la nourriture. De nombreuses espèces de champignons sont utilisées à des fins médicinales et font l'objet de recherches pharmaceutiques.
D'autres espèces facilitent la biorémédiation de l'environnement en dégradant certains déchets chimiques et industriels (pétrole, pesticide, engrais) et peuvent décontaminer les sols et les eaux de leurs polluants.

D'autres champignons, poussent en symbiose avec des plantes, céréales ou légumes et ont un effet bénéfique sur le développement des végétaux en permettant une meilleure assimilation des nutriments et de l'eau par les racines. Strophoria rugoannulata, par exemple, est une espèce de champignon comestible qui favorise grandement le rendement des choux de Bruxelles, des brocolis et du maïs.
La culture des champignons est très utile et s'inscrit parfaitement dans une démarche écologique et saine pour l'environnement.

La pratique de la culture des champignons demande toutefois un minimum de connaissances et beaucoup d’entraînement et d'essais afin d'obtenir des résultats satisfaisants. Le schéma ci-contre résume les différentes étapes de la culture.

Image IPB

Schéma traduit et extrait du livre "Growing gourmet and medical mushrooms" de Paul Stamets.

Le premier objectif lors d'une culture de champignons est d'obtenir une source de mycélium pur afin d'inoculer un substrat de colonisation à base de céréales . La plupart du temps le seigle, le maïs et le blé sont utilisés mais d'autres céréales peuvent être propices.Toute cette première étape doit être effectuée en respectant au maximum les précautions de stérilité afin d'éviter une contamination de la culture par d’autres organismes. Vous pouvez commander directement ce substrat de colonisation ou essayer de produire votre propre mycélium à partir d'une empreinte de spores, mais aussi en clonant un morceau de tissus d'un champignon. Des géloses nutritives à base d'agar-agar sont utilisées pour l'obtention du mycélium et l'inoculation des céréales.

Le deuxième objectif est d'inoculer un substrat de fructification avec vos céréales colonisées. Chaque espèce de champignon cultivable a ses préférences pour ce substrat. Vous devrez stériliser ou pasteuriser ce substrat avant de l'inoculer puis le placer dans le noir dans un incubateur à une température variable. La plupart des espèces développent très bien leur mycélium entre 20° et 25°. Lorsque votre substrat de fructification sera complètement colonisé vous devrez essayer de favoriser la production de champignons en provoquant un changement de température, d'éclairage, de ventilation et d'humidité puis contrôler ses paramètres jusqu'à la récolte.

La culture de champignon peut être réalisée en intérieur en appartement, dans un garage ou une cave, mais aussi en extérieur dans votre jardin ou en forêt.

N'hésitez pas si vous avez des questions, j'essaierais de vous répondre du mieux que je peux. Comme je l'explique dans la présentation de mon blog, je ne suis pas expert mais en plein apprentissage et j'essaie de faire connaitre cette activité passionnante donc si vous désirez me soutenir ce serait avec plaisir!

Samuel

#19 DzC

DzC
  • Genre: Homme
  • Localisation:Est

Posté 07 janvier 2013 - 11:50

Bonjour !

 

je cherche des informations sur la culture des champignons au jardin ou à l abri.

Qui pratique ?

J aimerais commencer par les pleurottes.

 



#20 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 504 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 03 janvier 2015 - 16:11

Edit : topic combiné avec celui pré-existant sur le même sujet.

 

 

=====

 

A l'initiative de Kahlil, nous avons découvert ces champignons qui peuvent être mis en culture par l'amateur.

 

"Bien maitriser la technique, la culture des champignons a toujours été une source de revenue non négligeable, et la morille est pour moi le meilleur champignon au point de vue gustatif !!  ensuite trouver les marchés : conserve, séché, restaurant...

4 producteurs en france sous serre....http://www.eurelien....ent-eureliennes

 

on peut aussi cultiver la pleurote, assez rentable aussi ....http://troglos.free...._9/dossier.html "

 

Face à des champignons généralement importés dont on ne sait trop où, ces espèces saprophytes peuvent constituer un hobby, et plus si affinités.





Aussi étiqueté avec culture, champignons, étapes