Aller au contenu


Comment faire coexister les différences ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
574 réponses à ce sujet

#41 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 18 mai 2007 - 18:29

Par expérience, jeu n'attends pas des solitaires qu'ils soient respectueux des groupes (à croire qu'ils souffrent de ne pas en avoir trouver un qui leur convienne et ils leur font payer), mais jeu ne sais pas faire mieux que t'inviter à cette humilité là.

Il est bien clair que pour ce dont tu témoignes et étant donné tes croyances et intentions, la méthode du consensus est inepte. On ne fait pas de consensus avec soi-même... encore que... :calin:

Quand j'aurais besoin d'une consultation je te ferais signe...en attendant je constate les effets de ta grande aptitude naturelle à faire coéxister les différences ....faites essentiellement de propos suffisants .

Tout cela n'est qu'une façade qui ne résiste même à l'épreuve d'une coexistance fictive via un forum .

Plutôt que te soucier de mon sort , tu gagnerais surement beaucoup à te préoccuper de ce qui te fais si peur que tu as besoin de le cacher sous un tel fatras de mots et de raisonnements...tu parles de <<l'être>>....pauvre <<être>> ...tu rêves <<d'être>>...mais chacun de tes raisonnements , qui vient se cimenter au précédant , frénétiquement , méticuleusement , est comme une brique de la prison que tu construit inlassablement autour de <<l'être>>.

Ton <<être>> est en sécurité , il ne risque rien dans ta belle prison...sauf de ne pas <<être>>.

:calin:

#42 _Lohey_

_Lohey_

Posté 18 mai 2007 - 18:48

en attendant je constate les effets de ta grande aptitude naturelle à faire coéxister les différences

Ni jeu ne peux, ni jeu ne veux forcer quiconque à utiliser les outils que j'utilise.

En ceci, non seulement il n'y a aucune contradiction avec le fait que les différences co-existent, mais nous sommes mêmes exactement en phase avec le principe. Jeu ne t'empêche en rien d'exister, ni toi, ni tes croyances ! :calin:

Quand on tente de te forcer à faire quelque chose, tu te plains et quand on ne te force à rien, tu te plains encore. Bref, tu te sens irrespecté quoique l'on fasse. De là à constater que ça vient de toi seulement... il n'y a même plus un pas.

Modifié par Lohey, 18 mai 2007 - 18:52 .


#43 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 18 mai 2007 - 20:17

en attendant je constate les effets de ta grande aptitude naturelle à faire coéxister les différences

Ni jeu ne peux, ni jeu ne veux forcer quiconque à utiliser les outils que j'utilise.

En ceci, non seulement il n'y a aucune contradiction avec le fait que les différences co-existent, mais nous sommes mêmes exactement en phase avec le principe. Jeu ne t'empêche en rien d'exister, ni toi, ni tes croyances ! :calin:

Quand on tente de te forcer à faire quelque chose, tu te plains et quand on ne te force à rien, tu te plains encore. Bref, tu te sens irrespecté quoique l'on fasse. De là à constater que ça vient de toi seulement... il n'y a même plus un pas.

On parle de coexister et non pas d'exister ....ce qui n'est pas la même chose .

Ce sont ces petites <nuances> qui passant inaperçu donne l'illusion de la cohérence de tes propos......comme tu en fais des montagnes , elles se diluent avec encore plus de facilité ....et tu fais illusion auprès de ceux qui sont content que tu trouves un chemin pour aller là ou ils veulent que tu les conduises , en se fichant pas mal , finalement , de la manière par laquelle tu y parviens , et tu n'en profite pas non plus car tu t'illusionnes toi-même .
Des aveugles qui conduisent d'autres aveugles !

Bien sur quand on n'est pas d'accord avec ton argumentaire ...alors c'est qu'on n'a pas la maturité , on n'a pas l'expérience , on n'a pas lu ..., on n'a pas compris , on n'a pas les bonnes références .....autant de reproches que tu distilles allègrement à des contradicteurs que tu ne connais pas sur le fond .
Après tu ne te gêneras pour les accuser d'extrapolation ...quel brouet !

De plus le problème n'est pas non plus que je me plaigne ou pas ...ce qui de toute façon n'est d'ailleurs pas le cas , même si çà t'arrange de penser cela ...mais la coexistence des différences .

Par contre il est manifeste que tu ne supportes pas la contradiction , et que l'on ne s'extasie pas devant tes constructions verbales...mais cela on le savait déjà...il n'y a que toi qui ne t'en rend même pas compte .

Pour coexister il faut déjà exister....et les solutions que tu proposes consistent à faire coexister ce qui n'a finalement pas d'existence , ou y renonce (pour quelque intérêt).....sorti de tes mots de tes raisonnements , de tes références , existes tu vraiment ?

Les solitaires peuvent coexister dans leurs différences ...parce qu'ils existent ....est ce que les moutons coexistent vraiment dans un troupeau ? Ils n'ont pas de vrai identité , pas d'individualité , pas de différences fondamentales.

Bon maintenant je te laisse coexister avec toi-même...enfin avec l'illusion de toi-même !...je te laisse à ton petit jeu de jeu .....et je rentre à la maison .

:calin:

Modifié par ophildelo, 18 mai 2007 - 20:18 .


#44 _Lohey_

_Lohey_

Posté 18 mai 2007 - 20:35

On parle de coexister et non pas d'exister ....ce qui n'est pas la même chose .

"Co-exister" n'est pas "co-habiter" !

Jeu sais ce que jeu veux exprimer ! Jeu sais ce que jeu pense !

Ainsi, J'insiste à ne voir aucune pertinente à forcer quelqu'un à faire partie d'un groupe dont il n'aime pas le fonctionnement. Et j'insiste à ne trouver aucune pertinence à se taper l'incruste dans un groupe dont on n'apprécie pas le fonctionnement.

Ca me semble des évidences.

Enfin, inutile que jeu réponde à tes commentaires me concernant. Tu ne prends pas une seule fois la peine de fonder ton propos ce que moi jeu fais systématiquement quand jeu commente les tiens. C'est la différence entre étayer un propos et délirer.

Plusieurs questions t'ont été posées, tu ne réponds à aucune et c'est un autre fait indéniable que tu n'as rien proposé sur ce fil où, de toute évidence, tu ne viens que pour détruire et mépriser et, maintenant, tenter de discréditer ma personne car tu n'as aucune réponse aux arguments.

Bon maintenant je te laisse coexister avec toi-même...enfin avec l'illusion de toi-même !...je te laisse à ton petit jeu de jeu .....et je rentre à la maison .

C'est au moins la 3ème fois que tu me sors ceci. Ne toute évidence, tu n'es pas maitre de cette volonté.

Modifié par Lohey, 18 mai 2007 - 20:37 .


#45 _Lohey_

_Lohey_

Posté 18 mai 2007 - 21:28

Jeu profite de la "remarque" (jeu suis gentil) d'Ophildelo sur "co-exister" et "exister" pour clarifier ce qui me semble effectivement essentiel.

Puisque c'est moi qui est choisit ce mot en écrivant le titre, jeu sais ce que j'ai voulu dire. Jeu le sais mieux que personne même si, sans rire, Ophildelo tente de venir m'expliquer ce que j'avais alors en tête. Et j'ai voulu dire ceci :

Encore une fois, il me semble impossible de considérer le respect sans un espace pour chaque entité à respecter. Cet espace est judicieux lorsqu'il est directement relié au champ de responsabilités de ladite entité.

Bouger mon bras est une chose ! Bouger le bras de l'autre est autre chose ! Pas parce que jeu le décide mais parce que, factuellement, jeu peux bouger mon bras et jeu ne peux pas bouger le bras de l'autre sauf à le manipuler. Ainsi, pour tout, il y a cet espace dont jeu suis responsable, où j'ai un pouvoir et il y a l'espace d'un autre, que jeu ne peux modifier que par la manipulation, car jeu n'en ai pas la responsabilité. J'aime ce principe car il est factuel et ne se base sur aucune morale ! Il est fonctionnel !

Au delà des concepts, des idéologies de société, concrètement les êtres humains se réunissent quand il y ont un intérêt, c'est à dire quand ils partagent quelque chose. La chose partagée devient alors un espace où ils auront les responsabilités. Et donc aussi, un espace où il est simple et facile de décider qu'il devra être respecté par des individus hors de ce groupe (conception là encore plus fonctionnelle et concrète que la propriété). Aussi, puisqu'ils sont responsables, ils décident la manière de fonctionner ensemble. S'ils ne sont pas trop inconsistants, ils vont même décider de cette base fondamentale au préalable (ce qui est toujours pas idiot pour réaliser un fondement). :calin:

Ensuite, mon regard est ceci : quiconque veut intégrer ce groupe s'informe de leur fonctionnement. La notion de différence n'est pas grossière, elle contient de nombreuses nuances. Jeu peux avoir une couleur de peau différente, jeu peux avoir des croyances spirituelles différentes, jeu peux avoir un comportement différent, une façon de parler différente. Jeu peux aussi avoir des conceptions de base de la vie différentes. Ainsi, selon si ma différence avec le groupe est plus ou moins fondamentale (ou plus ou moins superficielle), il sera plus ou moins cohérent que jeu m'y intègre ou tout simplement pas. Encore une fois, quelqu'un qui n'a aucun intérêt pour l'écologie n'a aucune pertinence à intégrer un groupe écologique, sinon pour, clairement, "foutre la merde". On dit aussi "troller".

Alors donc, jeu ne vois aucun inconvénient à un fonctionnement inter-groupes où chaque groupe, simplement, respecteraient les différences des autres groupes. Après, à l'intérieur de chaque groupe, chacun gèrerait à leur façons, différentes donc, les niveaux de différences plus superficiels.

Jeu ne vois aucune pertinence à imaginer des systèmes qui devraient faire cohabiter (ce qui est différent de co-exister) TOUTES les différences. Ca me semble autant irréaliste que strictement non nécessaire de toute manière ! Ca va même contre le respect des différences. Pourquoi chercher à faire co-habiter, par exemple, ceux qui veulent tout partager avec ceux qui veulent des espaces privés individuels ?!? Le respect de la différence installe, par bon sens, deux groupes distincts ! Et rien n'est un problème la-dedans sinon si un membre d'un groupe se tape l'incruste dans l'autre pour contester leur mode de vie.

Et ainsi, la seule possibilité de problème à cette co-existence est bien qu'un groupe ou un individu vienne manquer de respect à un autre groupe en envahissant leur espace (avec son fonctionnement). Quelqu'un par exemple qui ne manifeste aucun intérêt pour ce qui rassemble un groupe et qui viendrait quand-même y poser sa différence non pas pour construire mais bien pour détruire. Celui-ci est facile à identifier, il ne propose rien, il ne fait que critiquer ! Pour autant, sa critique ( de fond, c'est important) est à respecter et s'il la respecte lui-même, il va simplement ailleurs puisque rien ici ne lui convient ! A moins qu'il n'existe que par le conflit... Ca n'est donc pas que sa différence soit un problème en soit. Simplement, elle n'a aucune légitimité à sa présence dans ce contexte, non pas selon les autres, mais selon elle-même, intrinsèquement. Son intention ne peut donc qu'être la destruction (et sinon quoi ?) ! C'est là où la paix d'existence est touchée, irrespectée !

Dans tous les autres cas, l'existence n'est touchée en rien et peut co-exister avec d'autres différences, à l'intérieur d'un groupe si elles sont plus ou moins superficielles et créant des groupes différentes, très logiquement lorsque les différences touchent le fonctionnement même du groupe.

Un enfant de 7 ans peut comprendre que même un groupe raciste peut exister, qui n'acceptera donc aucune autre race (et pourquoi quelqu'un d'une autre race voudrait vivre ça ?). Et ce groupe ne pose strictement aucun problème tant qu'il n'intervient pas dans les groupes multi-culturels (et pourquoi le ferait-il sinon pour détruire ?).

Rien n'empêche la co-existance de groupes différents sinon que les uns viennent faire semblant de participer à ce à quoi, en fait, ils ne veulent pas participer ! Ainsi pour moi, il n'y a que cette attitude là à mettre en conscience et à prévenir, pas pour une raison morale, mais simplement pour favoriser la construction plutôt que la destruction. Après, les pires conneries peuvent être faite dans un groupe, ça ne concerne pas les autres groupes et ce qui sont concernés en ont pris la responsabilité !

Ceci exprimée comme une simple base logique et qui, bien évidemment nécessite de se construire au grès des interdépendances des groupes...

#46 mandelph

mandelph

    Bricoleur

  • Bannis
  • 1 341 messages
  • Localisation:Isère

Posté 18 mai 2007 - 22:06

Lohey ! :calin:
Soit assuré de toute ma sympathie.
Tu dis souvent qu’il faut dépasser la forme et percevoir le fond des choses, et tu sais parce que tu l’as déjà vérifié que j’en suis capable.
Voilà un sujet de fond, que j’approuve et dont j’attend une réponse sinon l’ébauche.
Dés le départ, le sujet part dans un duel, ou plutôt, un règlement de compte.
Je comprends alors que tu souhaites peut être trouver un terrain d’entente avec Ophildelo et j’approuve cette démarche, et j’espère en le titre de ce topic. Hélas cela tourne plutôt en joute Lohey VS Ophildelo
Alors j’essaie une intervention, et Itself, et Amelie Liberté, rien n’y fait, ni mon signal au sujet de l’indifférence pire que la différence.
La suite, c’est un monologue, puis arrive ce consensus.
Bonne idée ! Mais ce n’est pas quelque chose de toi. C’est, dis tu, ce que tu as trouvé de mieux. Je découvre, j’apprends, rien de vraiment transcendant !à mon avis, ce n’est pas le "mieux."
Mais le com de Cixi, me dérange. Et je réagit, parce que comme le dit ce fameux consensus : Chacun a un "moi" sensible qui peut facilement se sentir menacé, et un moi menacé pense surtout à se défendre. Chaque jugement sur la personne risque de détériorer la relation et d’altérer le bon climat psychologique qui est indispensable pour bénéficier des ressources de créativité et d’intelligence…
Et personne ne peut échapper à sa nature, sauf à être faux.

Ophildelo réagit à sa manière que je comprends également, et partage en partie.

Tu exerces sur les mots un pouvoir que je ne peux égaler, et qui te permet de contrevenir le fond en déjouant la forme. Je ne veux pas trop abuser de ce « jeu », tant il est facile pour toi et indécent de ma part, et puis mes tentatives sont bien trop maladroites.
Comme je sais qu’à l’origine et en ton fond, ton intention est saine et bonne, ce n’est que ce qui m’importe (Je dis « je sait » et non « je croit »). L’objectif nous était commun.
Ce consensus apparaît comme l’argument ! et ce n’est pas le tien.
Et je n’oublie toujours pas le titre de ce topic affirmant : « …un socle alternatif de société »
Je le repousse volontairement cette méthode de consensus, sans même l’analyser au fond, juste une lecture en diagonale, une thèse parmi tant d’autre et j’attends ce que seule ta nature profonde peut apporter. Mais…

Et jeu ne vois pas d'autres intentions que celle soit de détruire soit de persuader d'un dogme personnel.

Au fond, penses tu réellement que ceci me corresponde ?

Car, pour ma part, jeu ne vois pas d'autres principes que soit construire des dogmes (ce que tu ne sembles pas aimer du tout), soit laisser les autres faire leurs expériences.

Donc tu me sais incapable de contruire un dogme.
Je ne croit à aucun dogme, et suis incapable d’en édicter un seul. Je sais qu’au-delà des idées, des phrases, des mots , les êtres ne sont pas ce qu’il expriment, je sais voir au-delà de ce paraître, je sais la bonté de chacun, je sais que les différences n’existent que sur un plan tangible. J’espérerais mieux de ce débat et n’y voit que querelles, il m’arrive parfois de douter de notre unité, de notre tout ? Et de n’y voir aucune alternative à notre destruction, aucun "socle alternatif de société".

Ce que tu dis:
Quelqu'un par exemple qui ne manifeste aucun intérêt pour ce qui rassemble un groupe et qui viendrait quand-même y poser sa différence non pas pour construire mais bien pour détruire.
est terrible ! :calin:

Modifié par mandelph, 18 mai 2007 - 22:22 .


#47 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 19 mai 2007 - 07:49

J’espérerais mieux de ce débat et n’y voit que querelles, il m’arrive parfois de douter de notre unité, de notre tout ? Et de n’y voir aucune alternative à notre destruction, aucun "socle alternatif de société".

Cher Mandelph , ta démarche est saine et je la comprends .

Seulement voilà , il n'y a pas de société sans individus ....toute méthode qui tend à créer un groupe au détriment de l'individu ne peut en aucun cas aboutir à créer une société....car une société n'est pas un groupe ......un groupe est lui même un individu , qu'il le soit pour une cause et un instant déterminé , ou de façon définitive ....c'est le cas de certains insectes comme les abeilles ou les fourmis .

Donc la première chose à faire pour créer une société ou coexiste les différences , serait de respecter les individus dans leurs différences .
J'ai dit <<respecter>> pas <<accepter>> ....hors , que voit on dans les propositions qui nous sont faites ?....on n'atteint même pas la dimension du respect !

Qu'est ce que je dis ?
Et bien , qu'il est possible (pour certains seulement , car ce qui se passe sur ce topic montre que cela n'est pas acquis pour tous) de respecter toutes les différences .
Seulement il n'est pas souhaitable d'accepter toute les manifestations (les implications de ces différences) .
Par exemple :
Si un homme s'imagine que la population féminine est un immense harem dans lequel il peut puiser au gré de ses désirs....même si on ne partage pas son point de vue , cela est respectable au niveau des idées....mais s'il veut les mettre en pratique cela ne l'est plus....cela n'est pas acceptable , parce que cela interfère avec l'intégrité légitime des femmes qui ne sont pas disposée à assouvir ses pulsions .

L'acceptation de la différence trouve sa limite quand elle aliéne l'autre en tant qu'individu .

Il apparait que certains individus , qui ont eux-même scellait leur être profond , pour échapper à des angoisses métaphysiques ou (et) à un état dépressif , se montre prédisposés à accepter le même sort de la part de leur congénéres...dont ils voudraient faire des compagnons d'infortunes .

Et bien moi , je vous dis <<rester vivant>> , rester différent , n'acceptez aucune des bonnes raisons d'être moins que vous même , car vous êtes libre et individivisible (individu) ....car on ne retranchera de vous même que ce que vous aurez , vous même accepté que l'on vous prive .


Tout peut être accepter...sauf ce qui divise l'indivisible .

Mandelph , nous ne sommes pas obligé de tout accepter ...je dirais même , tout accepter serait criminel et notre conscience ne manquerait pas le moment venu de nous demander des comptes .

Respecter et accepter ce n'est pas la même chose...chacun sait d'ailleurs que l'on peut respecter son adversaire , son ennemi même .

:calin:

#48 mandelph

mandelph

    Bricoleur

  • Bannis
  • 1 341 messages
  • Localisation:Isère

Posté 19 mai 2007 - 08:27

Salut Ophildelo! :calin:
Je constate que malgré notre différence nous avons de nombreuses perceptions communes.
Malgré un regard différent nos approches sont voisines.

Je regrette cependant, cette confrontation que tu as avec Lohey, et essentiellement les affronts qui touchent à l’individu que je trouve maladroits. Et vous n’y allez pas de main morte l’un et l’autre.

Je pense que Lohey ne souhaitais pas cette confrontation, son projet initial était bien une tentative qui vise à démontrer que les différences peuvent cœxister.

Mais le problème, c’est que si un groupe peut se créer, c’est bien autour d’un projet commun, d’une volonté commune et non d’un trademark commun.
Ce n’est pas parce que nous sommes fait d’un bois différent que nous ne composons pas la même forêt.

Ce n’est pas la gestion des différences qui fait défaut dans ce projet. C’est l’absence d’une définition claire de l’objectif.
D’abord quel est l’objectif ?
Aussi, pour réunir les différences autour d’un objectif, l’inventaire de ces différences que l’on peut alors appeler compétences est une démarche essentielle.
À partir de ce constat il est envisageables d’entamer un travail de construction connaissant le rôle de chacun .
La remise en question d’une fiabilité du ou de la méthode de fonctionnement est aussi une opération qui vise à assurer et consolider le ciment qui relie les uns et les autres dans ce projet communs.
Le bilan et l’énoncé de l’état d’avancement du dit projet, est aussi une forme de remise en question qui permet de maintenir les axes de développement dans l’objectif déterminé à la base.
Voici une approche de travail en groupe que j’ai mainte fois expérimenté avec succès en tant que metteur en scène pendant une dizaine d’années.

Alors je suis déçu.
De voir autan d’énergies et de compétences (peu importe la notion de différence), avec la même volonté, le même objectif, le même fond, être incapable de trouver sa cohérence (peu importe la notion de cœxistence) et de se déchirer, en « partisanisme » inutile, isolation pour les uns, clan pour les autres.
Dommage, vous valez l’un et l’autre beaucoup plus que ce que vous laisser transparaître. Quel gâchis.
:calin:

#49 amélie-berté

amélie-berté
  • Localisation:la rochelle

Posté 19 mai 2007 - 09:26

:calin: moi je crois que vous en profitez au passage pour vous faire un max de ;) ....c'est de l'amour vache? :calin:



bon soyons sérieux: qd on est seul, (chez soi, ds une activité) bien sûr qu"on peut rester entier...
Mais dès que l'on accepte de faire partie d'un groupe, il y a des renoncements temporaires à faire, et des concessions...le temps de la réunion ou du jeu, ce n'est pas renoncer à soi, c'est faire "avec" les autres....par exemple chez moi j'ai une pièce toute rose qui M'est réservée...je n'aurais jamais mis cette couleur au salon car certain ici ne l'aime pas! aimer le rose n'est ni bien ni mal, ce n'est pas une valeur, juste un "favori"...que je n'ai pas à imposer aux autres...en groupe, il faut donc ôter ce qui peut exclure....

#50 Bilouga

Bilouga

    Confirmé

  • Bannis
  • 186 messages

Posté 19 mai 2007 - 09:27

Je n'ai pas vraiment vu dans ce débat de querelles mais plutôt des opinions qui s'affrontent.Peut être que pour que coexiste des différences il faut respecter les opinions de chacun qui représentent un peu le reflet de l'autre ce qui permet aussi de se positionner soit même.

Je pense que pour faire coexister les différences il faudrait s'attarder avant sur ce quoi sont construit ses différences qui souvent ne sont que des opinions qui ne nous appartiennent pas mais sont faite de l'expérience d'un vieux monde que tout le monde veut encore faire tenir debout, sachant très bien au fond de soit pour quelques uns qu'il est en fin de vie, c'est presque de l'acharnement thérapeutique. Je te rejoint Mandelph sur un autre poste ou tu parle de jeune culturel.....et oui si ont oubliaient et ne consultaient plus toute les techniques et repères de communication dont certain abuse à mon goût et qui ne sont aussi que le reflet d'une société malade qui s'accroche à son intellect artificiel pour se rassurer et se dire qu'il maîtrise encore quelques choses alors que pour moi depuis le début de la civilisation l'homme à commencer à ne ne plus rien maîtrisés justement.

Pour que les différences puissent se réunir dans une harmonie naturel , il faudrait sûrement que de prime abord tous est un objectif commun suffisamment fort pour être fédérateur et qui surtout ne soit pas celui d'un groupe égoïste comme dans notre société actuelle.

La pérennisation, le respect, la connaissance de toute forme de vie serait un lien fédérateur suffisamment puissant.

#51 _Lohey_

_Lohey_

Posté 19 mai 2007 - 10:06

Ce que tu dis:
Quelqu'un par exemple qui ne manifeste aucun intérêt pour ce qui rassemble un groupe et qui viendrait quand-même y poser sa différence non pas pour construire mais bien pour détruire.
est terrible ! :calin:

Mandelph, en toute sérénité et franchise, voici ma réponse...

C'est ce que c'est. Jeu n'ai pas de jugement ou de morale à y poser. C'est un fait, pour moi, que ce comportement existe. Sur internet, on appelle ce comportement du "trolling" et il est plutôt fréquent. Fais un forum "fans de Mireille Mathieu" et tu vivras inévitablement quelqu'un un jour venir dire que Mireille Mathieu est nulle. Vient-il détruire ou construire ? Nies-tu que quelqu'un qui n'a aucun intérêt pour Mireille Mathieu ne peut pas venir sur ce groupe là pour participer à le construire ?

Ton besoin d'un monde de gentils est-il si fort que tu ne vois pas ces comportements ?

Pour autant, jeu ne confonds pas l'ETRE et le FAIRE. Jeu peux aimer l'ETRE, "mais" jeu suis en relation avec le FAIRE, pas avec l'ETRE. Car se sont les actions de l'autre qui installe le concret de la relation. Quelqu'un qui vient détruire vient détruire. Pour adresser ce comportement, le positivisme ne fonctionne pas, comme aucune dualité, dans mon expérience, ne fonctionne.

Ainsi, jeu n'imagine pas que ces gens sont méchants, cons ou sont quoique ce soit, sinon humains... Quand quelqu'un vient détruire, il le fait toujours pour une raison qu'il pense bonne. Le "bon" pave l'enfer, nous le savons tous. Ainsi, jeu n'ai aucun intérêt pour le bon, le bien, le positif, le gentil, l'aimable, le poli... etc.. Pas plus que pour leurs opposés, tout autant virtuels.

Jeu regarde ce qui est. Et une raison, par exemple, pour intervenir dans un groupe afin de le détruire est ceci :

Si un homme s'imagine que la population féminine est un immense harem dans lequel il peut puiser au gré de ses désirs....même si on ne partage pas son point de vue , cela est respectable au niveau des idées....mais s'il veut les mettre en pratique cela ne l'est plus....cela n'est pas acceptable , parce que cela interfère avec l'intégrité légitime des femmes qui ne sont pas disposée à assouvir ses pulsions .

L'acceptation de la différence trouve sa limite quand elle aliéne l'autre en tant qu'individu .

Lorsqu'un être humain se donne le droit de juger les autres et se donne le droit de ne plus les accepter selon un point de vue morale, alors il va tenter de les détruire. Tu juges ça comme tu veux, terrible ou pas, ça ne changera rien à ces faits ! Il sera de bonne foi, il se sera créer un système de pensées qui légitime sa violence et il créera un nouveau dogme plus ou moins implicite (ici, celui de la non-aliénation) et il fera sa croisade pour l'accomplir. Il pourra user d'une violence physique, verbale, psychologique. Il dispose de nombreuses formes de violences pour détruire ce qu'il pense inacceptable, se positionnant ainsi plus fort que la vie elle-même et refusant ce que la vie, elle, accepte dans sa cohérence plus vaste que celle que lui a compris.

Pour ma part, j'ai fais le choix d'humblement accepter (ce qui ne signifie pas de s'y résigner, sinon la vie ne sert à rien) tout ce que la vie donne, sans aucune morale ! L'amoralité me semble le seul fond pacifique ! Ensuite, devant toute chose que la vie m'apporte, jeu prends la responsabilité de mon positionnement. Jeu change dedans, jeu ne tente pas de changer les autres parce qu'ils seraient sur une "mauvaise" voie. Celle que moi jeu déciderais mauvaise, bien sûr, puisque jeu me croirais plus consciencieux non seulement que les autres, mais que la vie elle-même. Evidemment, jeu le ferais sans cohérence que si moi jeu me permettrais le droit de modifier l'autre, alors les autres aussi. Et si jeu n'accepte pas les harems, il n'y aucune raison logique à ce que le terroriste catholique américain (pour changer de la forme médiatique du terroriste) accepte ma vie de non croyant !

Car pour revenir au harem, le regard moral manque à observer l'entièreté de la situation. Pour un harem, il faut un homme qui objectise les femmes ET il faut aussi des femmes qui s'objectisent elles-mêmes. Sinon, le harem ne peut pas exister ! Ne regarder que la moitié de la situation est une excuse formidable pour se poser en sauveur et se donner le droit d'aller attaquer un groupe.

Si un individu est aliéné, il est le seul à avoir le droit de le décider ! S'il souhaite se libérer, qu'il se libère ! S'il souhaite rester en prison, qu'il reste en prison ! S'il souhaite demander de l'aide, qu'il demande de l'aide ! Sa vie est son droit sacré à lui ! Y intervenir sans son autorisation est enfreindre ce droit ! Le droit que j'ai vis à vis des autres, c'est simplement la diffusion de conscience (ce qui n'est pas prosélytisme) et elle est acceptée ou pas, entièrement ou pas, par l'autre, c'est son droit aussi. Bien évidemment, ceci est ma conception du sacré. J'observe, accepte et respecte d'autres visions, tout en exprimant qu'elles sont guerrières, dans mon expérience. Jeu n'ai pas, pour autant l'intention de les détruire. Jeu pose ma conscience que c'est guerrier.

Et jeu respecte par exemple, que tu vis cette conscience là comme "terrible". Ce comportement de destruction semble ainsi moins te "déranger", par exemple, que le fait que j'utilise une méthode qui ne vienne pas de moi (comme si j'étais tellement important qu'il fallait que tout vienne de moi et que les autres ne savaient rien produire d'utile que jeu pourrais m'approprier à ma façon). Honnêtement, cet ordre de priorité me sidère, mais c'est ainsi. Que ça me plaise ou pas. Alors j'arrête de m'occuper de ce qui me plait... jeu m'occupe de ce qui est. C'est simplement plus efficace.

Pour autant, jeu le répète, de toute ma conscience, le seul danger d'une société, pour moi, est ce moment où l'un se donne le droit d'intervenir dans un groupe sous le seul prétexte de son jugement, sans aucun respect ni pour ceux qu'il attaque, ni pour ceux qu'il sauve, qu'il rabaisse ainsi factuellement à des êtres ayant besoin de lui (exactement comme le faisait le chef du harem). Le problème n'étant pas qu'un être humain ait besoin d'un autre, le problème étant que c'est l'aidant qui le décide et pas l'aidé. Là est pour moi l'aliénation !

Jeu ne doute pas un instant qu'Ophildelo ait de bonnes intentions en faisant de son mieux pour montrer le danger qu'il croit que jeu représente. Simplement, à mon regard, c'est précisément ceci le problème et, jeu ne sais rien faire d'autre que pointer ce comportement ! Que jeu représente ou pas effectivement un danger est secondaire. Et, n'étant pas Bouddha, jeu représente forcément un danger pour certains, comme tout Ego. Vouloir éliminer les danger est souvent plus dangereux encore ! Il est plus utile de vivre le "danger" comme une leçon de vie et laisser à chacun la responsabilité de recevoir ou pas la leçon.

Pour revenir à notre "échange" que tu choisis de voir négativement, le fait est que jeu n'ai porté aucun jugement, aucun mépris à l'encontre de sa solution de vie solitaire que jeu n'invente pas (quand lui m'invente beaucoup de choses) mais que jeu lis lorsqu'il écrit : "Tu sais bien que je ne suis pas quelqu'un de très "raisonnable" ...j'ai une manière de travailler qui n'est pas compatible avec le travail collectif ....et je suis surtout un solitaire , qui n'a malheureusement pas trouvé de meilleur moyen de vivre heureux !". J'ai exprimé combien j'admirais même ce choix là. En ceci, factuellement, jeu n'interviens pas dans son groupe et jeu respecte sa différence ! Jeu n'irai pas exposer ma prétendue sagesse dans un forum sur la vie solitaire ou un forum "OnPeutPasLeFaire" ! Le fait est que, par contre, Ophildelo vient se moquer de la volonté de construire une société différente parce qu'il croit que c'est impossible. Qu'il le croit est une chose. Qu'il participe à la détruire pour se prouver qu'il a raison est une autre chose qui ne respecte pas les différences. Et il serait naïf de croire que quelqu'un qui a fait le choix de la vie solitaire parce que c'est ce qu'il a trouvé de meilleur participe à des sujets sur l'élaboration de groupes pour le construire ! Et au-delà de cette à priori, trouve une seule phrase d'Ophildelo dans ce fil qui nourrisse le sujet ! Ceci est un fait ! Tu le regardes ou te le fuis ! Ca n'est ni bien ni mal ! C'est ce que c'est et, pour moi, ce comportement ne s'adresse pas de la même manière que quelqu'un qui vient parce que le sujet l'intéresse et qu'il veut participer à construire !

Aussi, si tu mettais plus de nuance dans la lecture de mes messages, tu noterais que jeu n'adresse pas l'individu, j'adresse son comportement. Jeu n'adresse pas l'ETRE, j'adresse le FAIRE. Jeu considère que lorsque le FAIRE est agressif, c'est essentiel de l'adresser !

Ainsi, j'ai fait de mon mieux pour décrire très précisément les tenants et aboutissants de ce comportement. Il m'est naïf de compter sur le fait qu'il n'existera pas et d'être ensuite déçu quand ça se produit. Jeu trouve plus cohérent de trouver une solution pacifique à ce comportement. Jeu ne sais que tenter de mettre les consciences dessus. Ensuite, il se passe ce qu'il se passe. Jeu ne suis ni déçu, ni jeu ne vis aucun gâchi. Respecter la différence, c'est respecter le droit sacré qu'à l'autre de faire ce qu'il veut de sa vie, y compris ce qui ne me convient pas ou ce que jeu trouve dommage. Combien de parents mettent des embûches dans la vie de leurs enfants seulement par leurs déceptions de les voir aller à un endroit non prévu par eux ?

Ce fonctionnement est très simple : Jeu n'attends rien de personne. Jeu choisis juste qui jeu suis, de mon mieux, devant chaque situation que jeu prends en conscience non-duelle et que j'accepte entièrement. Tout le reste ne m'intéresse plus. :calin:

Enfin, tu dis que la méthode des consensus n'est pas le mieux. Quel est donc le mieux que tu connaisses ? C'est le propos de ce fil de l'exprimer. Ne t'en prive pas.

Modifié par Lohey, 19 mai 2007 - 10:17 .


#52 mandelph

mandelph

    Bricoleur

  • Bannis
  • 1 341 messages
  • Localisation:Isère

Posté 19 mai 2007 - 11:18

La franchise ne peut qu'amener le respect, et je t'en rend hommage.
La sincérite engendre la loyauté, et c'est ce qui m'anime en retour.

Au sujet des consensus, je ne connais aucun mieux, je ne connais que des méthodes inspirées et tenant compte des différents composants et contextes qui la définissent, je nommerai la plus logique : l’intuition.
En cela aucun consensus ne peut être répété de façon absolue sans une variante ou une adaptation ce qui en fait le rend unique et approprié au contexte. Donc il n’ y a pas de mieux.
D’autre part, je maintiens que de se reposer sur un concept, c’est faire abstraction des compétences innées de chacun et qui fondent le respect, l’acceptation, la tolérance et la bienséance. Il n’est pas utopiste de reconnaître ces aptitudes, les omettre est une erreur, les soumettre à un texte est un camouflet, c’est ce que j’ai voulu montrer par mon attitude de récalcitrant. Un texte peut inspirer mais pas imposer.

Récalcitrant, n’est pas destructeur. Quand à détruire il faut déjà qu’il y ait une construction!
S’il s’agit de fondation, faut il que les bases soient établies.
Est-ce le cas ?
Mais désigner un faille dans le projet et dire que cela ne fonctionnera pas n’est pas preuve de destruction, mais bel est bien un intérêt à ce que le projet puisse être fondé.
Ebrécher, ou bousculer, ce peut être une mise à l’épreuve du fondement et de sa résistance.

Quant à Ophildelo, je ne suis pas à sa place, mais je sais lire son propos, non pas les mots, ni mêmes les analogies qui parfois prêtent à confusion. Je ressens ce qu’il veux exprimer, et n’y voit aucunement une personne animée par l’intention de détruire pour le plaisir de détruire.
Je n’y vois pas de raillerie, ni un troll.
Je constate que votre échange de point de vue est un dialogue de sourd, car vous avez tous deux un sens des interprétations qui vous appartient et vous oppose quand bien même vous avancez la même chose.
Je pense que votre ego en est le coupable, en cela je dis quel gâchis, mais n’y voit en rien un danger ! mais que d’humaines réactions.

Je suis convaincu qu’il est possible de construire avec Ophildelo, sans aucun problème, il possède des facultés propres à lui et qui peuvent être mises à contribution autour d’un projet qui nous concerne tous et qui doit nous rassembler pour plus de validité.

Je suis convaincu qu’il est possible de construire avec Lohey, sans aucun problème, il possède des facultés propres à lui et qui peuvent être mises à contribution autour d’un projet qui nous concerne tous et qui doit nous rassembler pour plus de validité.

Je suis convaincu qu’il est possible de construire avec Cixi, sans aucun problème, elle possède des facultés propres à elle et qui peuvent être mises à contribution autour d’un projet qui nous concerne tous et qui doit nous rassembler pour plus de validité.

Je suis convaincu qu’il est possible de construire avec Itself, Mandelf, Loulie, Amelie Berté Bilouga et beaucoup d’autres, sans aucun problème, ils possèdent des facultés propres à eux et qui peuvent être mises à contribution autour d’un projet qui nous concerne tous et qui doit nous rassembler pour plus de validité.

N’oublions pas tous ceux qui s’inviterons à cette construction, car s’il une chose qui détruit dans un mode sociétal, c’est l’indifférence.
L’indifférence conduit à l’isolement, et seul on ne construit rien !

Maintenant construisons.

#53 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 19 mai 2007 - 11:22

Je n'ai pas vraiment vu dans ce débat de querelles mais plutôt des opinions qui s'affrontent.Peut être que pour que coexiste des différences il faut respecter les opinions de chacun qui représentent un peu le reflet de l'autre ce qui permet aussi de se positionner soit même.

Dans ce cas Bilouga , c'est que tu n'as rien vu .

Si tu ne perçois dans ce que je dis que l'expression d'opinions....alors évidemment la compréhension de mon propos et de ce qui le motive devient impossible ...pour toi et pour les autres intervenants , auxquels je réponds par la même occasion .

Que puis je faire dans ce cas ....c'est sans solution et çà n'est pas moi qui détient les clefs du problème ....prendre la décision de voir , et un choix et une volonté personnelle que nul autre ne peut prendre à votre place .

Je n'accorde aucune validité aux opinions . Vous , vous voulez validez toutes les opinions et au fond de vous , vous accordez à l'autre le droit de s'illusionner , sous réserve qu'il en fasse de même ...pour moi c'est une stratégie de commerçant .

Vous avez le droit d'agir ainsi , et les conséquences seront ce qu'elles doivent être quand des aveugles se laissent conduire par d'autres aveugles .

Chére Amélie ....j'approche doucement de la soixantaine et une certaine partie de ma vie c'est déroulée en collectivité...dans la promiscuité même...et jamais je ne me suis renié , j'ai toujours su faire coexister ma différence avec celle des autres....dont cela est possible .
Tu vois dans ton propos tu te laisses piéger par les petites manipulations de Lohey....quand je parle d'activité solitaire , je parle d'activité solitaire (qui impose une certaine maitrise) , pas de vie solitaire...je ne vis pas en solitaire .
Mais si tu acceptes ce jeu , c'est que quelque part tu y trouves ton compte ...car tu as l'intelligence suffisante pour t'en rendre compte par toi-même et les autres intervenants aussi.

Finalement tout est en ordre .

:calin:

#54 mandelph

mandelph

    Bricoleur

  • Bannis
  • 1 341 messages
  • Localisation:Isère

Posté 19 mai 2007 - 12:17

Ophildelo ! :calin:
Je me permets de ne pas souscrire à ton propos,
car quand j’ai lu Amélie, je n’y vois aucune allusion à toi, ni à l’invective (solitaire aigri) qui t’étais adressée par Lohey plus haut. Personne n’y a cru. Car si un ermite peut nouer un seul contact, il n’est en rien un solitaire. Ce n'est donc absolument pas ton cas. « Singulier » aurait été un terme plus approprié.

Et j’ai compris chez Bilouga, son intention de temporiser en essuyant le terme « querelles » . Au passage, son intervention est assez courageuse comme celle d’Amelie, car elle sont facteur d’apaisement et non de parti pris au milieu de cette houle.
Personne n’est leurré donc et Lohey n’est pas un manipulateur.

Mais il est difficile de reconnaître la singularité de chacun, et la force qui les anime quand tout ne passe que par un virtuel forum, comme il est difficile de se faire comprendre quand on est habitué à communiquer par d’autres signes.
Moi je t’apprécie beaucoup, et je ne suis certainement pas le seul.
Cette fois… tout est en ordre . :calin:

Modifié par mandelph, 19 mai 2007 - 12:18 .


#55 mandelph

mandelph

    Bricoleur

  • Bannis
  • 1 341 messages
  • Localisation:Isère

Posté 19 mai 2007 - 12:42

Lohey: Ton besoin d'un monde de gentils est-il si fort que tu ne vois pas ces comportements ?


Je sais un monde de "gentils" qui se cachent derrière ce genre de comportement!

Je n'ai pas besoin d'un monde, j'aurai souhaité m'en passer ,
mais il m'a été donner d'y être:
alors j' y passe
et d'y faire:
alors j'y suis.
Quant à ce que j'y fait????
???
Alors j'y crois. :calin:

#56 amélie-berté

amélie-berté
  • Localisation:la rochelle

Posté 19 mai 2007 - 13:17

en effet, en utilisant le mot "solitaire" je pensais plus à moi qu'à Ophildelo(certainement parce que je me connais mieux que je ne le connais)....et je crois comprendre (?) ce qui l'ennuie de renoncement à lui-même au sein des groupes car je l'ai souvent ressenti.... comme disait J-Paul (non pas 2) "l'enfer c'est les autres"......il faut bien faire la aprt entre ce que les autres nous apportent/nous retirent....on ne peut pas avoir tous les avantages sans les inconvénients....au sein d'un groupe, IMPOSSIBLE de faire TOUT ce qui te plairait si tu étais tout seul, c'est obligatoire de faire des concessions, sinon impossible de construire quoique ce soit....

#57 amélie-berté

amélie-berté
  • Localisation:la rochelle

Posté 19 mai 2007 - 13:18

ophil', que vient faire ton âge là-dedans???

#58 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 19 mai 2007 - 15:44

en effet, en utilisant le mot "solitaire" je pensais plus à moi qu'à Ophildelo(certainement parce que je me connais mieux que je ne le connais)....et je crois comprendre (?) ce qui l'ennuie de renoncement à lui-même au sein des groupes car je l'ai souvent ressenti.... comme disait J-Paul (non pas 2) "l'enfer c'est les autres"......il faut bien faire la aprt entre ce que les autres nous apportent/nous retirent....on ne peut pas avoir tous les avantages sans les inconvénients....au sein d'un groupe, IMPOSSIBLE de faire TOUT ce qui te plairait si tu étais tout seul, c'est obligatoire de faire des concessions, sinon impossible de construire quoique ce soit....

Je pense comprendre ce que tu veux dire...cependant je ne partage pas vraiment ton analyse ....pour moi l'enfer ce n'est pas les autres , mais nous même...c'est ce que l'on accepte , ce que l'on laisse rentrer en nous (et qui n'a rien à y faire) et qui dirige nos vie (notre être) qui nous conduit en enfer .

Je ne crois pas non plus , que même les <<meilleurs>> d'entre nous , puissent nous apporter quelque-chose ....les <<meilleurs>> peuvent juste pointer du doigt la direction .
Bien sur c'est déjà beaucoup ....mais nous avons déjà tout...il faut juste lever le voile .

Le groupe pour moi est un événement qui n'a de sens que de façon ponctuelle , dans un but donné et avec le plein assentiment de tout ses participants....rien avoir avec une société qui elle a vocation à accueillir toute la diversité humaine .
Je peux créer un groupe pour faire les foins , un autre pour dresser un pylône , un autre pour venir en aide aux sans logis etc..
Pour créer un groupe pour faire les foins , je n'ai pas besoin de me préoccuper du fait que Jean est secrétaire et militant au front national , que Paul pratique la chasse à coure , que Pierre bat sa femme quand il a bu etc...
Tu ne crées pas (ou n'entres pas) dans un groupe pour tout faire ....tu n'appartiens pas à un groupe , tu n'y est surtout pas prisonnier à vie ....donc un groupe ne devrait pas exiger quelque renoncement que ce soit....sinon tu n'y entres pas .

Le problème du groupe c'est quand tu y es incorporé sans ton consentement...comme l'on est incorporé dans le groupe des contribuables par exemple ...ou dans le groupe des gens qui doivent travailler pour vivre et accepter que les 9/10 des fruits de leur travail soit détourné par le système , faisant de ceux ci d'authentiques esclaves ....car un esclave se n'est pas comme je l'ai lu quelqu'un qui risque sa vie ...un esclave c'est quelqu'un qui est sous la dépendance d'un autre homme (ou d'un systéme)

La coexistence des différences passent inévitablement , comme je l'ai dit sur le topic consacré à <<l'allocation universelle>> par le rejet et le refus catégorique de l'exploitation de l'individu par quiconque (autre individu , association , état , etc...)

Certain ici sont tellement coupé de la réalité , qu'il trouve tout à fait saugrenu que celui qui a sué pour faire pousser ses salades , puissent s'offusquer , qu'un autre , qui pendant ce temps rêvassait sur son hamac , vienne s'approvisionner dans son jardin ....tant ils trouvent naturel que pendant que certains bavassent pour ne rien dire , les autres travaillent pour les nourrir .

:calin:

Ps

ophil', que vient faire ton âge là-dedans???


C'est juste pour dire que j'ai vu du pays .
:calin:

Modifié par ophildelo, 19 mai 2007 - 15:47 .


#59 _loulie_

_loulie_

Posté 19 mai 2007 - 15:46

QUOTE (Lohey @ Vendredi 18 Mai 2007 à 08h36)

Par expérience, jeu n'attends pas des solitaires qu'ils soient respectueux des groupes (à croire qu'ils souffrent de ne pas en avoir trouver un qui leur convienne et ils leur font payer), mais jeu ne sais pas faire mieux que t'inviter à cette humilité là.


Là, Lohey, les bras m'en tombent ! C'est n'importe quoi !
Et les groupes sont respectueux des "solitaires" ?

Ophildelo... je comprends ce que tu dis, je le ressens et le vis comme ça aussi ...

.... bien certainement que le monde peut exister avec tous ces gens différents... ça n'est qu'une question d'attitude...
Attention à ne pas confondre différence et "caprices", différences et "droits"...

Je vous lis aller-retour et je vous trouve très très cérébraux et "raisonneurs" dans l'abstrait et l'hypothèse... pourquoi ça semble si difficile de parler des expériences personnelles, des difficultés réelles vécues, des choix différents des autres ????

Discuter jusqu'à plus soif de la meilleure manière de faire une chose n'aide en rien cette chose si on n'applique pas un mode d'emploi tôt ou tard.... la cause de la "co-existence" des différences ne peut pas avancer parce que vos propres différences sont noyées dans un débat sur des "manières de...", des méthodes, des techniques, des statistiques, des idées et des arguments complètement artificiels... j'oserais même dire que vous discutez "entre vous" à un niveau trop intellectuel ( très Français ça !) et que sûrement pas mal de monde se sentent plus ou moins exclus de votre... votre quoi ? "prise de bec" ?

Certains sur ce forum et dans ce post même osent plus que d'autres parler de LEUR vie, leur quotidien, et d'autres font comme si il s'y cachait un "mystère" ou un secret ou comme si ça n'avait pas d'importance.... une auréole de flou-vague... et finalement, on sait pas du tout à qui on a affaire... la face cachée et dangeureuse du virtuel !

Mais toute l'importance de savoir vivre les uns avec les autres est là ! Parler de SOI...et de ce que l'on aime ou pas, de ce que l'on croit ou pas, de ce que l'on fait... Et vous ne le vivez pas, vous en discutez comme si ça ne vous arrivait pas à VOUS !!!!!
Osez vous montrer autrement que comme des êtres virtuels !

Après toutes ces lectures, je sais toujours pas qui est Lohey... je DÉDUIS certaines choses, mais c'est flou et Lohey, fais pas le petit malin en me demandant ce que je déduis...( clin d'oeil amical)

Je n'ai pas ce problème... je co-existe avec des dizaines, voire des centaines de personnes différentes de moi et je parle de vraies rencontres, d'amitié, des liens plus ou moins élaborés, qui évoluent au fil du temps...... avec les personnes très très différentes de moi, je fais pas exprès, je reste low profile ou je m'adapte en tirant profit de points communs, même minimes.


Evidemment quand on parle de SOI, on se fait parfois traiter de gros ego ( comme ça m'arrive souvent) mais ma vie, mon vécu, c'est bien la seule connaissance tangible et sensorielle que j'ai de l'univers dont je peux être certaine et que je peux partager... c'est tout ce que l'on possède vraiment au bout du compte... et sur ce chapitre, on est TOUS différents.
Tant pis si je dérange certains... je continue.

Je peux téléphoner à M.D. qui a été ministre, que je connais depuis 20 ans , elle ne me refile pas à sa secrétaire, nous avons une relation sans détour et pourtant, nous avons été dans 2 camps opposés lors de mes problèmes administratifs avec un de ses collèques ministres.

Le gros cultivateur du coin avec qui j'ai eu une engueulade sanglante il y a 2 ans à propos de la polution de la rivière m'a demandé d'organiser une animation sur la protection de l'environnement pour les enfants !

Je me suis "crépè le chignon" avec M** ici même sur ce forum et nous sommes maintenant copines et notre relation évolue.

J'ai "hérité" dernièrement de quelqu'un qui ne m'est apparenté en aucune manière. Il m'a "boudé" longtemps. Une histoire d'armes à feu pas utile à raconter ici. Il m'en a voulu longtemps d'avoir "gâché" son petit jeu qui a duré des mois. Je lui ai tendu la main à plusieurs reprises pendant des années... avant de mourrir, il m'a demandé pardon. Je ne lui en ai jamais voulu.

Non, je vous mettrai pas toute ma vie... ce sont des exemples qui m'amènent à vous dire que la seule solution ( si vous avez un problème avec ça) c'est de se concentrer sur les "similitudes" et de ne pas avoir peur d'être soi-même...

Si on sert à quelqu'un du tout cuit remâché par des médias, des bouquins au titre dangeureux ( "P*** manquant, f** manqué," par exemple ou "Les H** viennt de, les f**de..." etc) des arguments de "bavard" ou des statistiques sur "le consensus entre gens de bonne société", la dite "société" va rester emprisonnée dans des cadres où il y aura encore et toujours des bons et des méchants, des riches et des pauvres, des "groupes" et des solitaires... !


La rumeur veut que parler de soi, de ses problèmes à la maison, de ses finances, etc... soit indécent, ou vulgaire, ou egocentrique ou ce que vous voulez..
La rumeur veut surtout que les gens ne parlent pas de ce qu'ils font personnellement et communiquent le moins possible entre eux en-dehors des dogmes et des institutions...

Parfois, souvent même, je me dis que ON a l'air de chercher des solutions, mais en fait, ON n'en veut pas vraiment, on souhaiterait surtout que les choses soient autrement, sans qu'ON ait à s'en mêler ni a faire d'efforts... il faut pourtant bien appliquer un mode d'emploi à la base.. à sa propre échelle... à moins que vous attendiez une loi qui "oblige" à co-exister ?

La seule solution... faire alliance à partir des similitudes, même dans de toutes petites choses, et être soi-même.
et cesser de voir le monde comme une arène de boxe... ostie !!!!

Ce qui m'intéresserait , ça serait des histoires vraies que VOUS avez vécu concernant cette question de "différences"... des résolutions de problèmes, ou des problèmes en cours... pourquoi pas ?

bonne journée
avec le sourire
loulie

Modifié par loulie, 19 mai 2007 - 15:52 .


#60 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 19 mai 2007 - 16:10

Pour que les différences puissent se réunir dans une harmonie naturel , il faudrait sûrement que de prime abord tous est un objectif commun suffisamment fort pour être fédérateur et qui surtout ne soit pas celui d'un groupe égoïste comme dans notre société actuelle.

Pour moi l'élément fort , et qui devrait être fédérateur , c'est justement le respect de l'individu.

L'important c'est l'individu ...et le groupe doit être au service de l'individu et surement pas le contraire.

Le contraire de cela , c'est ce que j'appelle le <<sytème>>....qui conduit à penser que l'individu doit être modelé pour mieux le servir ....jusqu'à finalement la destruction de l'individualité .

<<L'être>> ne peut trouver son expression que dans l'individu , et une société , en tant que réunion d'individus , n'atteint pas un état <<d'être> plus grand que celui de l'individu le plus présent dans <<l'être>> .
(bien sur l'expression <<plus grand>> employée précédemment est inadaptée , mais à ce niveau on butte sur les limites du langage .)

Chez nous , le principal outil du système c'est la démocratie....mais la <<méthode du consensus>> appliquée à la société est tout aussi perverse .

:calin: