Aller au contenu


Photo

naturopathe métier fiable ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
11 réponses à ce sujet

#1 pourletenn

pourletenn
  • Localisation:rennes
  • Intérêts:médecines douces : aromathérapie, phyto, sophrologie. Langues, biologie....

Posté 27 mai 2007 - 14:23

Bonjour,

il y a déjà plusieurs années que je m'intéresse aux médecines douces : phytothérapie, aromathérapie :biglol: , homéopathie etc.... et j'ai découvert recemment le metier de naturopathe. Je voudrais tout d'abord savoir si c'est un métier fiable et d'avenir, si on peut suffisament bien gagner sa vie (quand je dis "bien" c'est sous entendu gagner sa vie pour subvenir aux besoins de base : factures, nourriture, loyer...) car l'argent ce n'est pas ce qui m'intéresse le plus.
J'aime aider les autres (je suis aide à domicile à temps partiel) mais j'aime aussi soigner et conseiller et je pense que le metier de naturopathe me conviendra bien.

qu'en dites vous ?

merci beaucoup d'avance,

Anne

#2 cixi

cixi

    Architecte de ma vie

  • Membres
  • 3 049 messages
  • Localisation:Là où il y a de la place pour mes chaussures

Posté 27 mai 2007 - 15:02

Je pense que oui si plusieurs conditions sont remplies:

1) tu habites ou exerces dans une ville suffisamment grande pour avoir suffisamment de clientèle. Vue la proportion actuelle de personnes qui vont vers les méthodes alternatives, au-dessous de 50.000 ha, tu peux laisser tomber si tu n'as rien à côté.

2) tu fais une formation solide qui te donne la possibilité d'être parmi les meilleurs naturopathes. Etant donné que ce n'est pas remboursé, les clients ne reviendront pas si ca ne marche pas pour eux et ils ne te recommanderont à personne d'autre.

3) tu acceptes d'avoir un autre métier à côté pendant quelques années, le temps de te faire une clientèle solide, satisfaite et fidèle et une solide réputation de naturopathe sérieuse qui a d'excellents résultats.

4) tu continues à faire autre chose pendant ta formation. Beaucoup ont tendance à commencer à exercer avec des rudiments de formation et c'est une erreur car vu le tâtonnement des débuts ils perdent des clients potentiels qui leur font une réputation négative.

Je connais un naturopathe à Lyon qui gagne bien sa vie. La taille de la ville y est bien entendu pour quelque chose, et les gens comme moi qui le connaissent et l'apprécient lui envoient des clients.

Si tu as l'intention d'avoir plusieurs cordes à ton arc (ajouter l'iridologie, l'aromathérapie, pousser à fond la phytothérapie, Fleurs de Bach et autres élixirs), tu augmenteras tes chances de survie dans le métier. L'inconvénient est bien entendu que ces formations sont longues et coûteuses.

#3 pourletenn

pourletenn
  • Localisation:rennes
  • Intérêts:médecines douces : aromathérapie, phyto, sophrologie. Langues, biologie....

Posté 27 mai 2007 - 15:43

Merci de ta réponse.

J'aimerais bien éventuellement m'installer du coté de Lorient (un peu moins de 60 000 ha) ou de Vannes ( plus de 52 000 ha).

Quelles écoles proposent une formation solide ? (sachant que j'habite Rennes) qui propose une formation à distance car je dois travailler à coté pour vivre, bien sûr je continuerai mon boulot d'aide à dom.

je ne voudrais pas commencer qu'avec des rudiments, car j'estime que si les gens viennent me voir c'est qu'ils en ont besoin et je me sentirai coupable si je trahis leur confiance par de mauvais conseils !

Je m'intéresse beaucoup à toutes les médecines par les plantes donc aromathérapie, phyto, elixirs bach, huiles végétales, et gemmothérapie ! trop peu connue et pourtant efficace. mais je m'intéresse aussi à l'ayurvéda, la sophrologie, la lithothérapie...

je sais que la formation est longue mais si elle ne m'empêche pas de travailler c'est bien. Qu'appelles tu par couteuse ? quel est l'ordre de prix ?

#4 cixi

cixi

    Architecte de ma vie

  • Membres
  • 3 049 messages
  • Localisation:Là où il y a de la place pour mes chaussures

Posté 27 mai 2007 - 15:53

Pour les écoles je laisse à d'autres le soin de répondre, ainsi que pour le coût des formations.

J'habite en Norvège et ne sais pas ce qui se passe en France dans ce genre de formation car je n'ai enseigné que la kinésiologie en France. De plus toutes mes formations ont été faites à l'étranger (Norvège, Danemark, Allemagne, Pays-Bas, Espagne, Belgique). Je suis en France de temps en temps pour suivre des stages de perfectionnement, mais c'est avec un formateur australien, donc rien de francais là-dedans.

Je suis sûre que tu auras des réponses.

#5 Yanakinae

Yanakinae
  • Localisation:Var-iable

Posté 28 mai 2007 - 19:18

Quelles écoles proposent une formation solide [...] qui propose une formation à distance

Je suis pas sûre que solide ET à distance, cela soit possible.D'ailleurs, certaines écoles honnêtes stipulent bien qu'on ne peut pas faire de consultation en naturopathie avec une formation à distance. D'autres se taisent et encaissent l'argent, puis te laissent te débrouiller !

Pour une formation sérieuse il faut compter un minimum de 1200 h et pas n'importe où : Tu trouveras une liste d'écoles agrées par la fédération professionnelles ici l'OMNES à laquelle il faut ajouter cette école Ecole ****

Honnêtement quand je vois le contenu de ma formation, je me dis que j'aurais loupé l'essentiel si je n'avais pas pu être en relation directe avec mes formateurs. Tu auras la théorie dans des bouquins, mais rien ne vaut l'expérience et le regard d'un formateur qui exerce dans le métier. C'est mon avis.
A distance c'est moins cher, c'est sûr, et cela peut séduire au premier abord, mais tu as aussi des écoles qui ont conçu leur programme de formation pour permettre à des salariés de la suivre : Le contenu est le même qu'en intensif (1200h) mais elle s'effectue en 3 ans sur les week-end. Cela permet que le coût de la formation soit étalé sur plusieurs années ce qui rend l'obstacle financier moins important.

Il y a déjà eu une discussion là-dessus sur OPLF, ça date un peu mail il y a pas mal d'info : Discussion

Bon courage dans tes recherches et si tu as d'autres questions, n'hésite pas

#6 pourletenn

pourletenn
  • Localisation:rennes
  • Intérêts:médecines douces : aromathérapie, phyto, sophrologie. Langues, biologie....

Posté 30 mai 2007 - 19:04

Bonsoir,

merci de vos réponses.

Je suis pas sûre que solide ET à distance, cela soit possible.D'ailleurs, certaines écoles honnêtes stipulent bien qu'on ne peut pas faire de consultation en naturopathie avec une formation à distance. D'autres se taisent et encaissent l'argent, puis te laissent te débrouiller !

Pour une formation sérieuse il faut compter un minimum de 1200 h et pas n'importe où : Tu trouveras une liste d'écoles agrées par la fédération professionnelles ici l'OMNES à laquelle il faut ajouter cette école Ecole ****


je me doute qu'il n'y a rien de mieux que la pratique. Mais il faut que je travaille à coté pour vivre et payer les cours. Sinon il faut être riche... ce n'est pas mon cas. Les écoles sont trop loin de chez moi en plus puisque j'habite Rennes et y'en a aucun dans ma région.

L'école **** fait des cours par correspondances mais n'est pas répertoriée dans la liste de l'OMNES ou la FENAHMAN, est-elle quand-même reconnue par ces deux fédérations?

D'ailleurs les diplômes reconnus par la FENAHMAN sont-ils des diplômes d'état ?

mais tu as aussi des écoles qui ont conçu leur programme de formation pour permettre à des salariés de la suivre : Le contenu est le même qu'en intensif (1200h) mais elle s'effectue en 3 ans sur les week-end. Cela permet que le coût de la formation soit étalé sur plusieurs années ce qui rend l'obstacle financier moins important.


Le pb c'est que je bosse certains week-ends et que ces écoles ne sont pas dans ma ville.

donc est-ce que les cours par correspondance débouchent à un diplôme sérieux et reconnu?

et puis, naturothérapeute est il un vrai métier, peut-on en vivre vraiement ? (bien sûr au début il faut savoir se faire connaître et faire ses preuves)

merci

#7 Yanakinae

Yanakinae
  • Localisation:Var-iable

Posté 01 juin 2007 - 23:01

:sourire: Je t'avais répondu mais pas de traces, bizarre, j'ai du faire une fausse manip'

Sur 3 ans, la formation revient à environ 2000 à 2500 € l'année de scolarité. C'est moins dur que de sortir 7500€ d'un coup ! Ca reste cher, je sais bien. C'est dommage que la notion de compagnon n'existe pas dans ces métiers, on pourrait simplement se former au contact d'un "ancien" sans avoir à hypothéquer ses biens ! :sourire:

Effectivement, l'école **** -anciennement Marchesseau- n'est pas repertoriée mais elle est sérieuse : Sa formation de praticien de santé est solide (1200 h sur 3 ou 4 ans) et permet de s'installer. Mais elle ne semble pas accessible par correspondance :=> Voir SITE ici

La FENAHMAN n'est qu'une fédération d'écoles, c'est tout : Ces écoles ont organisé un tronc commun unique de minimum 1200h, et elles ont mis en place un examen de niveau commun afin d'apporter des garanties aux personnes qui consultent les thérapeuthes formés chez elles. En France, il n'existe pas de diplôme d'état de naturopathie...

**** n'est pas affilié à la FENAHMAN, effectivement, mais c'est du même niveau. Auparavant, il s'agissait de l'école de Marchesseau, un biologiste très connu, un père fondateur.
Mais voici un lien vers une biographie de Rousseaux qui te permettra peut-être de t'y retrouver dans tout ça, en comprenant l'histoire des "hygiénistes-fondateurs" et les liens qu'ils ont entre eux : =>c'est ICI ...

Il y a peut-être une solution si ton objectif est de t'installer : tu prépares une formation d'" Hygiéniste naturopathe" en 800 h sur 2 ou 3 ans par correspondance en continuant à travailler, puis, ensuite, tu complètes les 400 dernières heures qui te permettent d'obtenir ton certificat de praticien de santé sur place en allant suivre des cours. Ainsi, ça te laisse 2 ou 3 ans pour t'organiser matériellement...
Contacte les écoles pour voir si c'est possible de procéder ainsi graduellement, dans mon école ça se faisait.

Pour se qui est d'en vivre, je ne peux pas encore te le confirmer. La plupart des naturopathes en exercice que je connais multiplient les casquettes : Cabinet + conseil en magasin + formation... Après ça dépend de ce que tu veux gagner, moi je sais que je ne travaillerai pas à temps plein, c'est un choix. Plusieurs années de chômage durant ma "transformation" m'ont appris à vivre avec peu, et à profiter autrement de la vie que par l'accumulation de biens matériels :bravooo:

Bonne chance à toi !

#8 hum

hum
  • Localisation:gard

Posté 02 juin 2007 - 06:18

Bonjour.
Est-ce qu'il ne faut pas avoir fait des études de médecines (bac + 7 je crois) avant de pouvoir prétendre connaître les maladies, espérer les soigner et surtout avoir le droit d'exercer?
Il faut bien avoir à l'esprit qu'il existe de nombreux charlatans qui n'hésitent pas à profiter de la détresse des gens devant la maladie et leur proposent n'importe quoi sous couvert de "medecine douce".
D'ailleurs il me semble qu'un médecin digne de ce nom n'emploi pas le terme "médecine douce" qui ne signifie pas grand chose mais est un excellent outil marketing pour berner les personnes en détresse ou en recherche "d'autre chose".

Certains scientifiques, afin de contrer les charlatans parlent de pseudo médecine.

Les charlatans existent aussi du coté des formateurs, là aussi il y a beaucoup d'argent à gagner, donc méfiance, méfiance !!! au minimum, avant de dépenser plusieurs milliers d'euros dans une formation, est de se renseigner si le diplôme obtenu permet d'avoir une activité en France.

Je ne suis pas de la partie, mais je pense qu'il faut être docteur en médecine, avant tout.

Que des gens cherchent d'autres voies, dans quelque domaine que ce soit, est plutôt une bonne chose.

Mais que de (nombreux) petits malins s'en mettent plein les poches ou se créent un petit royaume en vendant du vent, demande vigilance et réaction, en particulier dans le domaine de la santé.

#9 Yanakinae

Yanakinae
  • Localisation:Var-iable

Posté 02 juin 2007 - 10:27

Excuse-moi Hum mais je ne me sens pas du tout concernée par ton message !...Il n'a rien à voir avec l'échange qui est en cours ici :cogite: :calin:
Est-ce pour déclencher une polémique :sourire:
En partant du principe que tu es sincère, je vais te répondre.

il existe de nombreux charlatans qui n'hésitent pas à profiter de la détresse des gens...berner les personnes en détresse ...pseudo médecine...il y a beaucoup d'argent à gagner, donc méfiance, méfiance ...de (nombreux) petits malins s'en mettent plein les poches... vigilance et réaction

Je constate en lisant ton intervention que la peur y transpire de partout. Or, la peur est l'outil de choix de ce siècle pour manipuler les foules, elle est instillée en permanence afin de décourager les gens de s'éloigner des dogmes officiels et de réfléchir...Ton discours est l'illustration que cela fonctionne bien :sourire:

=> Informe toi par toi-même au lieu d'être une simple chambre d'écho !
Tu comprendras alors pourquoi nous ne passons pas 7 ans à étudier l'anatomie et la physiologie, les pathologies, les cortèges de symptômes ni les remèdes chimiques qui leurs sont associés.

Je ne suis pas de la partie, mais je pense qu'il faut être docteur en médecine, avant tout.

Pour info, avant que les "soins" par des médicaments de synthèse ne soient généralisés, les médecins suivaient une formation équivalente à la nôtre . Eh oui ! Ce sont des Docteurs qui sont à l'origine des bases de l'hygiénisme, le fondement de la naturopathie :cogite:
Ce qui est désolant, c'est que les médecins modernes sont pour la plupart coupés de ces racines et de tout ce savoir qui a été jeté aux oubliettes avec l'arrivée de la chimie dans les années 40.
Pire, aujourd'hui, ils sont devenus les fils spirituels de l'industrie pharmaceutique !! :sourire:

En bref, ce que nous proposons, avec l'apport des médecines "non conventionnelles", c'est de réhabiliter et de réutiliser des techniques naturelles qui ont fait leurs preuves autrefois.

Pour finir de te répondre : Je ne connais aucun naturopathe richissime, bien au contraire ! Ce n'est donc pas pour l'argent - ni pour la gloire! - qu'on choisit d'exercer cette profession, mais bien pour aider notre prochain de la façon la moins agressive et la moins iatrogène possible. :bravooo:

#10 elven42

elven42

Posté 02 juin 2007 - 11:00

Pour répondre à Hum:

Je peux te donner mon avis de "malade".
Les médecins qui ont fait 7 ans et plus de médecine ne m'ont pas aidée. Ils ont même failli me tuer. Forts de leurs convictions acquises chèrement durant de longues études, ils n'ont non seulement pas voulu admettre que leurs médicaments ne fonctionnaient pas sur moi, mais, en plus ils m'ont fait perdre de précieuses années en me certifiant que ce que eux pouvaient pour moi était ce qu'il y a de meilleur, que je ne trouverais rien de bon ailleurs, voir même que ce que font les autres est dangereux.

Ailleurs, j'ai trouvé le soulagement d'une partie de mon mal (en particulier de la douleur). C'est ce qui m'a permis de rester en vie, car à une époque la douleur avait atteint les limites du supportable et malgré mon amour de la vie, je pensais à en finir pour ne plus souffrir. Les médecins allopathes traitaient ma douleur comme un symptôme supplémentaire, rien de plus. Ils ne s'impliquaient absolument pas émotionellement. ça doit d'ailleurs être difficile de ne pas se couper de ses émotions lorsque pendant plusieurs années on apprend le vivant en dépeçant des bouts de cadavres et lorsque en guise de remèdes aux maux des hommes on apprend par coeur des liste de molécules et leurs actions.

Je peux le dire par expérience, derrière une maladie, il y a un être humain qui souffre physiquement, psychologiquement, affectivement et parfois jusqu'à la racine de son essence. Etre malade, c'est être projeté en dehors de la vie sociale, parfois même jusqu'à se sentir exclu de l'humanité. Si dans notre parcours vers la guérison, on ne trouve pas d'autres humains pleins d'empathie qui viennent nous chercher dans ce no man's land ou on s'est placé avec la maladie, le premier pas vers la guérison est impossible.

Ce que j'ai trouvé ailleurs, c'est de l'humanité. Au final, après 11 ans à chercher une solution à mon problème, j'en viens à penser que la maladie en général (et la mienne en particulier) est un chemin initiatique. C'est un maitre dur, impartial, sans pitié. Mais si on prend le temps de l'écouter, ce que fait la maladie, ce n'est pas nous accabler, mais nous pousser, sans relâche à devenir des êtres humain complets.

Les remèdes physiologiques sont une chose, certains soulagent (la dessus je ne fais plus confiance à la médecine classique, qui ne respecte pas le "primum non nocere" d'Hyppocrate). Nous sommes des êtres multidimensionnels, avec une dimension physique, une dimension sociale, des dimensions familiale, émotionnelle, historique et temporelle, symbolique, et je n'est pas la prétention de savoir tout ce que nous, humains, sommes. Guérir d'une maladie c'est adresser tout ces domaines. Aucun médecin, quelle que soi sa formation ne peut faire ça pour un malade. La maladie, c'est au patient (j'aime bien ce mot, car la maladie demande beaucoup de patience), c'est donc au patient devenir responsable et de suivre le chemin qui l'emmenera vers la guérison. Un médecin n'est qu'une aide, un soutien temporaire. Sa tâche première est de toujours garder sa place, de ne pas outrepasser ses prérogatives, car au final, celui qui sait, c'est le malade.

Les charlatans ne sont pas forcément ceux qu'on croit...

#11 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 02 juin 2007 - 12:34

Pour répondre à Hum:

Pour moi aussi je dirais que la plupart des charlatans sont du côté de la médecine....un médecin qui au bout de quelques années de pratique , n'a pas fait une sérieuse remise en question de ce qu'on lui a appris est forcément un charlatan....à moins que ce ne soit pire et qu'il soit idiot .
Mais le comble du comble , et cela existe aussi ...il peut être idiot et charlatan .

Il y a cependant dans la profession quelques hommes honnêtes ...ceux qui font parler d'eux sont , soit radiés , soit en prison , soit morts ....ceux qui survivent font leur travail dans l'ombre .

Saluons leur courage !

:sourire:

#12 hum

hum
  • Localisation:gard

Posté 02 juin 2007 - 16:21

Faut pas s'énerver.

Quel est le problème ?

Une jeune personne (pourleten) demande des renseignements relatifs à une formation sérieuse "medecine douce" et précise que ses moyens financier sont faibles.
On lui propose une formation à 7500 €

Sans à aucun moment prendre parti pour ou contre tel ou telle médecine, je me contente de la mettre en garde contre d'éventuelles personnes mal intentionés.

yanakinae, qui semble bien informé et être de la partie me donne raison et est encore plus précis que moi:
"D'autres se taisent et encaissent l'argent, puis te laissent te débrouiller ! " 28 05 19h22

A aucun moment je n'ai prétendu que la médecine "conventionelle" était une panacée, mais chacun doit accepter les critiques y compris les naturopathes.

"Yanankinae" en partant du principe que vous êtes honnète et compétent, vous devez vous même ne pas accepter que n'importe quel gugusse se présente comme un "guerrisseur -traditionnel- naturopathe" avec comme seule formation un certificat de stage de guerrisseur -traditionnel- naturopathe" par correspondance avec le grand maître CHU YU LEE ( G Dugland de son vrai nom)

Je ne retire donc absolument rien à mon message, si il peut éviter à "Poulebenn" de tomber dans de tels pièges, c'est tant mieux. Dans le pire des cas "pourleben" passera quelques heures sur internet ou autres pour vérifier le sérieux de la formation proposée . Reconnaissez avec moi que 7500 € représente une somme énorme pour une aide à domicile, quasiment huit mois de salaire, il faut donc être sur de pouvoir pratiquer:
l'école **** -anciennement Marchesseau- n'est pas repertoriée mais elle est sérieuse : Sa formation de praticien de santé est solide (1200 h sur 3 ou 4 ans) et permet de s'installer.

Dont acte. Mais de s'installer en tant que quoi au niveau de la réglementation française ? il faut être bien précis pour Pourleben", il lui faudra plusieurs années pour rembourser les 7500 € si elle ne peut pas vraiment pratiquer.
D'autres part, si vraiment on peut s'installer comme guérisseur (?)avec 1200 h de formation, cela ne me rassure pas du tout en tant que malade potentiel...

"Informe toi par toi-même au lieu d'être une simple chambre d'écho !"

Sur le principe vous avez raison, mais quand on a aucune compétence, il est difficile de faire le tri (cela dit je suis autre chose qu'une chambre d'écho).


je crois cependant savoir que l'on est "surmédicalisés" en france, êtes vous d'accord avec moi ? certains avancent le chiffre de 30 % de médicaments consommés inutilement.
Autrement dit, on s'invente 30 % des maladies.
Sur ces non-maladies, un non-médicament, trés bien vendu, sera terriblement efficace: c'est vrai pour les médicament conventionels, mais c'est aussi vai pour "médecines douces"

Un site d'information possible:

http://www.pseudo-sciences.org/

que pensez vous de ce site ?