Aller au contenu


Photo

Lithothamne : stop!


  • Veuillez vous connecter pour répondre
37 réponses à ce sujet

#21 juskiame

juskiame

Posté 17 septembre 2008 - 20:19

Oui floyd, en me relisant je me suis un peu emballé mais dans mon cerveau embrumé je le comparais (prix) à d'autres engrais foliaire ou poudrage (rapport à des produit cupriques ou soufrés). dsl

#22 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 17 septembre 2008 - 20:48

Je me souviens, il y a plus de 30 ans, avoir interpellé Pierre rabhi qui préconisait l'utilisation du lithothamne, en utilisant en gros les mêmes arguments que ceux développés ici.
Mais aujourd'hui encore, terre et humanisme, fondée par Pierre Rabhi continue d'en préconiser l'utilisation.

#23 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 11 402 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 17 septembre 2008 - 21:06

Pierre Rabhi ne doit pas être écologue marin…
ni Dominique Soltner qui citait également en 1975 le lithothamne dans la liste des amendements calcaires.

Comme pour toutes les ressources non renouvelables, il faut réserver son utilisation aux usages où le lithothamne est irremplaçable.

#24 Manonmanon4

Manonmanon4
  • Localisation:REUNION

Posté 16 avril 2010 - 12:58

Pour faire du lait de sarrazin, on peut prendre les graines décortiquées qui se vendent en sac de 3 kg chez ce**lnat ?
Merci

#25 litho56

litho56

Posté 09 juin 2011 - 17:46

Bonsoir
je viens de prendre note de vos discussions sur le lithothamne et non pas maerl comme il est communément appelé
Je tiens à vous signaler que l'ensemble de vos informations sont erronnées et qu'il est difficile ( je le conçois ) de trouver la vrai vérité !
En fait le lithothamne Calcareum est une des solutions alternatives
Cela conformément au grenelle de l'environnement qui je le rappelle précise que toutes les initiatives industrielles et comportementales doivent aider à la transformation de l'agriculture pour concilier les impératifs de production , d'efficacité économique vis à vis du changement climatique et réalisme écologique -
il s'agit de produire suffisament en utilisant les fonctionnements du sol et des systémes vivants , leurs garantissant ainsi une pérénnité , celle de sécuriser simultanément les produc-tions et les écosystémes - je rapelle également que le plan national ECOPHYTO 2018 vise à réduire de 50% l'utilisation des pesticides
Malgré la contreverse écologique qui fait débat autour du LITHOTHAMNE depuis plusieurs années , il convient de souligner que le lithothamne Calcaréum est aujourd'hui un élément incontournable dans la réponse aux besoins de demain tant au niveau humain qu'agricole ou industriel
En effet, les groupes écologiques reprochant aux ndustriels la destruction notamment via l'aspiration ( dragueurs des mers ) doivent savoir que le LITHOTHAMNE Calcaréum ( et non pas MAERL qui un sable du littoral contenant au moins 25% de débris d'algue lithothamne plus ou moins fossilisé - ATTENTION quand vous acheter du LITHOTHAMNE - il n'en existe plus beaucoup de vrai sur le marché - quelques firmes en ont encore et pas toujours celle qui sont le splus grosses !) se reproduit par voie végétative c'est à dire par bouturage mais aussi par voie séxuée grâce à des spores émises par les algues
c'est d'ailleurs ce dernier mode qui prédomine et le lithothamne Calcaréum se renouvelle en permanence et il est prouvé par des scientifiques que certaines zone en Europe , sont actuellement encadrées et il est démontré que la ponction par la pêche ( qui a lieu quelques jours par an et non pas tous les jours comme sur les côtes Française - d'où la turbidité ) ne détruit en rien la reproduction puisque que le stock MORT est estimé à plusieurs décennies de ponction et que le taux de renouvellement annuelle ( 0.4 à 0.5 mm par an ) est supérieur à la ponction annuelle
C'est doinc une source rénouvelable -
Il faudra démontrer que le CARBONATE MINIER ou la DOLOMIE sont des sources renouvelables !!!
Enfin pour finir ce premier discours - il faut savoir que le seaux souterraines ( dites eaux dures ) sont traitées de façon naturelle et écologique par de slits de lithothamne ( au travers d'un flux d'eau passant sur un lit de lithothgamne - validé par les DRASS - cela permet d'avoir une eau conforme en PH et une reminéralisation biologique effective SANS ADJONCTION d'aucun autre éléments - il y a en France 15% des communes qui utilisent ce produit - Aujourd'hui le LOBBYING des SAUR VEOLIA et consort pousse aux changement de ces stations au profit de traitement chimique et carboné - cela est tellement plus rentable !!! mais il faudra m'expliquer en quoi nou spréservons la planéte et la santé ???
C'est pourquoi il me semble necessaire de bien se renseigner notamment en ce qui concerne le lithothamne qui aujourd'hui est une source renouvelable et qui permet :
- ses propriétés filtrantes sont utilisées dans le traitement des eaux DURES - TRAITEMENTS ET AMENDEMENT DES TERRES ACIDES - engrais naturel - Apporte de façon naturel 31 Oligos éléments indispensables comme le Bore , le manganése , le fer ...le magnésium - il stimule la cicatrisation de splantes - il est vecteur de molécules pour une meilleure assimilation dans la plante et améliore la disponibilité des éléments présents dans le sol - sa porosité de 45% de son volume lui confére une solubilité 4 fois plus rapide que les carbonates traditionnels- il stimule la vie microbienne à ph>à6-il améliore la nitrification naturelle en favorisant le développement des bactéries nitrifiantes ( 40% de moins de perte d'azote ) - il est utilisé dans le straitements de reconsolidation osseuses et lutte contre l'ostéoporose ...;

merci de votre lecture

Modifié par litho56, 09 juin 2011 - 17:51 .


#26 Tis

Tis

    Curieuse palmée

  • Membres
  • 6 169 messages
  • Genre: Non spécifié
  • Localisation:Limousin

Posté 10 juin 2011 - 15:05

Ras-le bol de la pub.

Les solutions seront locales ou ne seront pas écologiquement durables.
Vivant dans une région où une grande partie des terres et des eaux sont acides je peux confirmer à tous (si besoin est) que les arbres et de nombreuses plantes y poussent sans problème.
Adaptons les cultures au sol et non le sol aux cultures.
Autrement dit, cultivons des plantes acidophiles dans les sols acides au lieu de trimbaler des tonnes d'amendements pour modifier le ph du sol.

Modifié par Tis, 10 juin 2011 - 15:14 .


#27 nicole sa tribu et sa ménagerie

nicole sa tribu et sa ménagerie

    deux mains gauches

  • Membres
  • 1 408 messages

Posté 10 juin 2011 - 18:35

J'avais lu, voilà une éternité, qu'en Chine, les petits paysans broyaient les os des carcasses des animaux de leurs élevages, pour les mettre en terre. Etait-ce pour le calcaire?
Cela parait plus logique que de les donner en pâture aux vaches.

Vous voulez du calcaire? C'est une calamité chez nous? Pensez-vous qu'il serait possible de la filtrer chez nous pour l'envoyer chez vous? Les filtres à calcaire se remplissent à grande vitesse...Ici on nous vend (biocop) des filtres à eau pour enlever le calcaire...Si on pouvait le récupérer, ça semblerait vous faire plaisir!
Autre chose, on nous dit que le calcium se trouve dans des légumes (ce que nous disent ceux qui ont supprimé le lait), quels légumes?
Est-ce que ces légumes créent le calcium par une réaction chimique ou le récupèrent-ils dans la terre? Alors ceux qui ont une terre acide n'auraient pas de calcium dans leurs légumes?
Si des légumes fabriquent du calcium, ne pourraient-ont pas les cultiver comme engrais vert et les laisser sur place au lieu de les consommer?

Modifié par nicole sa tribu et sa ménagerie, 10 juin 2011 - 18:40 .


#28 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 11 402 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 11 juin 2011 - 00:28

De la pub pour le lithothamne… j'en doute, tant la présentation des arguments était brouillonne et caricaturale.
Il reste que transporter un produit pondéreux de Bretagne vers l'intérieure des terres pose plein de questions.

Les vaches laitières, Nicole, ont une ration dont la teneur en phosphore et en calcium est trop souvent insuffisante pour assurer une production de lait (riche en calcium) et une gestation correctes. De meilleurs résultats techniques sont obtenus par adjonction à la ration, d'un complément minéral d'une composition et d'une dose qui doivent être adaptée aux besoins. Cela se calcule, aujourd'hui à l'aide de logiciels très performants.

Il y a toujours assez de calcium dans une terre acide pour assurer la croissance d'un végétal.
Par contre à pH bas, certains oligo-éléments sous forme d'oxydes métalliques deviennent de plus en plus solubles, au point de provoquer parfois des phénomènes de toxicité. A pH élevé, des phénomènes de blocage par l'excès de calcium sont à craindre… comme l'indique D. Soltner dans les bases de la production végétales, édition de 1975.

Et non les légumes ne fabriquent pas le calcium. Leurs racines captent les ions Ca++ et on se souvient qu'en milieu acide, les bactéries ont une activité limitée au profit de celles des champignons.

#29 G.Lecolo

G.Lecolo
  • Genre: Non spécifié

Posté 11 juin 2011 - 07:44

Pour ma part, ça me pose énormément de questions ce lithothamne : à la fois produit miraculeux, d'origine naturelle et renouvelable, et d'un autre côté le risque d'une extraction (jusqu'à provoquer un déséquilibre), l'industrialisation agricole avec les gaspillages et pollution que ça implique, et le retraitement des déchets (voir où vont les matiéres organiques des consommateurs : épluchures, restes de repas, cacas,... qui ne retourneront pas à la terre, où sous forme de boues urbaines Image IPB)
Je n'arrive pas à trouver des données fiable concernant l'extraction "raisonnée". (le message un peu plus haut peut en effet être une pub (ou une intrusion lobbiiste), vu qu'il avait été copié/collé dans un autre post)
L'utilisation du litho peut/pourrait/aurait pu être un réel bienfait pour l'homme.
J'en profite pour balancer un doc : précis de culture biologique
de 1968 qui en fait l'apologie. Mais est-ce compatible actuellement vu le fonctionnement industriel, les politiques et pratiques commerciales, le mode de vie des consommateurs...

#30 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 11 402 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 11 juin 2011 - 09:37

Merci pour le précis de Lemaire-Boucher qui fit dans les années 70 du siècle dernier beaucoup pour éveiller la pratique bio.
… et un peu de bruit dans les écoles comme celle que j'ai fréquentée; sans doute le rappel de Bechamp a été perçu comme une proposition non fondée.
Pour le reste, les recommandations pratiques (compost, non-labour, amendements…) rappellent les publications de Soltner et assez largement les cours diffusés dans les lycées et écoles sup.

De cette époque j'avais le souvenir d'une mise en avant du fameux lithothamne , casi exclusive. Il me parait aujourd'hui évident que si l'on gomme les propos qui font polémique, si l'on s'accorde sur 90% du contenu en matière de recommandations agronomiques, il ne reste que cette "nouveauté".

Paradoxalement, cet amendement calcaire employé comme La Panacée, tout en négligeant la gestion de la matière organique, conduit aux mêmes déboires que le chaulage du XIXe; celui qui "enrichissait le père et ruinait le fils".

Faut-il ajouter que si votre sol est calcaire, inutile de songer à des apports calciques… préférer les amendements humiques.

#31 Tàri

Tàri
  • Localisation:Sur la route

Posté 08 aot 2011 - 13:31

Bonjour

je ne passe plus très souvent sur le site et découvre que ce fil a pu jouer un petit rôle d'information. Pas évident face à la grande desinformation qui a cours sur le sujet. Et je vois que la voix des exploitant de maerl est également passée par ici :na:
Vous avez pu voir le côté pub du post, mais je vais quand même rectifier les fausses infos transmises ;-)

je viens de prendre note de vos discussions sur le lithothamne et non pas maerl comme il est communément appelé
Je tiens à vous signaler que l'ensemble de vos informations sont erronnées et qu'il est difficile ( je le conçois ) de trouver la vrai vérité !

Maerl est le nom vernaculaire (nom courant) du lithothamne. Ces deux termes recouvrent 2 espèces d'algues calcaires : Phymatolithon calcareum et Lithothamnium corallioides. J'ai constaté qu'en fait dans le commerce "lithothmane" recouvre la forme broyée (en poudre) du maerl (qui lui est sous sa forme de brins d'algue calcaire). Les informations données ne sont pas erronées, mais ne vont pas dans le sens de la continuité des extractions et sont donc attaquées par les filières qui en tirent profit (classique). Et il n'est pas si difficile de trouver la vérité en la matière : toutes les études scientifiques concluent sur l'inutilité et la nocivité de l'exploitation des bancs de maerl. :cpasmafaute:

En fait le lithothamne Calcareum est une des solutions alternatives
Cela conformément au grenelle de l'environnement qui je le rappelle précise que toutes les initiatives industrielles et comportementales doivent aider à la transformation de l'agriculture pour concilier les impératifs de production , d'efficacité économique vis à vis du changement climatique et réalisme écologique -
il s'agit de produire suffisament en utilisant les fonctionnements du sol et des systémes vivants , leurs garantissant ainsi une pérénnité , celle de sécuriser simultanément les produc-tions et les écosystémes - je rapelle également que le plan national ECOPHYTO 2018 vise à réduire de 50% l'utilisation des pesticides

Le lithothamne n'est alternatif en rien, c'est un marché, une filière. Il y a des sources de calcaires beaucoup moins nocives.
Et voila le mot Grenelle de lâché, dans une bonne rhétorique propagandiste. Il faut savoir que 1) Les termes cités ici dénigrent justement l'exploitation des bancs de maerl puisqu'elle va à l'encontre des objectifs du Grenelle, 2) les mesures du Grenelle sont par ailleurs minimalistes en terme environnemental, elles servent elle-même de "pub" et cautoin au gouvernement en place, 3) les plans visant à réduire 50% des pesticides sont mensongers puisqu'il est admis et prouvé que l'on peut produire avec 0% de pesticide.

Malgré la contreverse écologique qui fait débat autour du LITHOTHAMNE depuis plusieurs années , il convient de souligner que le lithothamne Calcaréum est aujourd'hui un élément incontournable dans la réponse aux besoins de demain tant au niveau humain qu'agricole ou industriel

Il n'y a pas contreverse ni débat sur le fond, il y a uniquement bras de fer entre les études scientifiques qui démontrent et les filières qui désinforment.

c'est d'ailleurs ce dernier mode qui prédomine et le lithothamne Calcaréum se renouvelle en permanence et il est prouvé par des scientifiques que certaines zone en Europe , sont actuellement encadrées et il est démontré que la ponction par la pêche ( qui a lieu quelques jours par an et non pas tous les jours comme sur les côtes Française - d'où la turbidité ) ne détruit en rien la reproduction puisque que le stock MORT est estimé à plusieurs décennies de ponction et que le taux de renouvellement annuelle ( 0.4 à 0.5 mm par an ) est supérieur à la ponction annuelle
C'est doinc une source rénouvelable -
Il faudra démontrer que le CARBONATE MINIER ou la DOLOMIE sont des sources renouvelables !!!

Une algue qui pousse de 0.5mm par an, on peut appeler cela se renouveler en permanence, mais vous avouerez que c'est limite quand même, surtout s'il elle est exploitée par tonnes. Pour que le taux de ponction ne soit pas nocif pour les bancs de maerl, il doit être à un niveau qui ne serait pas rentable du tout pour les exploitant. Dire que des extractions sur quelques périodes de l'année préserveraient cet ecosystème est fallacieux : les extractions actuelles en Bretagne ne sont pas quotidiennes et détruisent les écosystèmes 1) directement par extraction de l'algue 2) indirectement en soulevant énormément de vase qui se dépose ensuite sur les bancs non exploités (les algues y sont alors etouffés et meurent).
Dire que l'algue extraite est morte n'est pas faux en partie. Mais c'est comme pour la tourbe : pour avoir le stock mort il faut détruire la couche vivante du dessus :tss: Et mort ou vivant, le maerl reste un habitat stable pour de nombreuses espèces écologiquement importantes.
La vitesse de croissance du maerl est comparée à celle des récifs coralliens. Exploiter le maerl c'est comme détruire nos récifs coralliens, dans le sens que la biodiversité qu'ils hébergent est également comparable.
Les sources de calcaire issues des carrières sont certe encore moins renouvellable que le maerl, mais ces sources ne servent pas d'habitat à des centaines d'espèces, ni de zone de nurserie et d'alimentation pour des espèces par ailleurs pêchées pour notre consommation. Pomper dans les carrières calcaire présente également des problèmes, mais pour le moment sans commune mesure avec la catastrophe sous-marine que peut de gens peuvent voir sous la mer.

Enfin pour finir ce premier discours - il faut savoir que le seaux souterraines ( dites eaux dures ) sont traitées de façon naturelle et écologique par de slits de lithothamne ( au travers d'un flux d'eau passant sur un lit de lithothgamne - validé par les DRASS - cela permet d'avoir une eau conforme en PH et une reminéralisation biologique effective SANS ADJONCTION d'aucun autre éléments - il y a en France 15% des communes qui utilisent ce produit - Aujourd'hui le LOBBYING des SAUR VEOLIA et consort pousse aux changement de ces stations au profit de traitement chimique et carboné - cela est tellement plus rentable !!! mais il faudra m'expliquer en quoi nou spréservons la planéte et la santé ???
C'est pourquoi il me semble necessaire de bien se renseigner notamment en ce qui concerne le lithothamne qui aujourd'hui est une source renouvelable et qui permet :
- ses propriétés filtrantes sont utilisées dans le traitement des eaux DURES - TRAITEMENTS ET AMENDEMENT DES TERRES ACIDES - engrais naturel - Apporte de façon naturel 31 Oligos éléments indispensables comme le Bore , le manganése , le fer ...le magnésium - il stimule la cicatrisation de splantes - il est vecteur de molécules pour une meilleure assimilation dans la plante et améliore la disponibilité des éléments présents dans le sol - sa porosité de 45% de son volume lui confére une solubilité 4 fois plus rapide que les carbonates traditionnels- il stimule la vie microbienne à ph>à6-il améliore la nitrification naturelle en favorisant le développement des bactéries nitrifiantes ( 40% de moins de perte d'azote ) - il est utilisé dans le straitements de reconsolidation osseuses et lutte contre l'ostéoporose ...;

Une seule cause passe avant la protection de l'environnement : la sécurité des population. Si les extractions ont été autorisées au Glenan jusqu'à 2012 et non pas été interdites avant c'est du fait de l'utilisation de maerl dans des stations de traitement de l'eau. Bien vu les filières :bravooo: En vendant à des communes un système à base de maerl, le dossier est passé en partie sous le ressort du ministère de la santé, prioritaire. Du coup, impossible de faire interdire les extractions malgré que la nocivité soit démontrée. Les stations en question ont eu un délai pour changer leur système... je ne sais pas où ça en est.
Comme amendement calcaire, le trez (ou traez) est un sable coquillier préférable au maerl (qui détruit un habitat riche en faune et en ressources alimentaire). L'extraction de trez n'est pas sans conséquence non plus, il faut y réfléchir! Mais il s'agit d'un habitat par nature très mobile et pauvre en espèce ; l'impact écologique est bien moindre. En action rapide, préférer de la roche calcaire broyée au lieu du lythothamne. Même en foliaire c'est efficace. C'est le calcaire qui donne le pouvoir asséchant et donc assainissant, pas le fait que ce soit du maerl.
Pour le coup des oligo-éléments, les purins végétaux marchent très bien (orties, consoudes, prêles, ... et même goemon échoué pour ceux qui sont en bord de mer). Chacun ses apports spécifiques.
Pour le calcium alimentaire, les céréales non rafinées et végétaux sains vous l'apportent.

Sinon je suis dans le fond d'accord avec Tis, consommons et vivons local, au maximum. Pas forcément facile cependant, pour un agriculteur, de vivre en ne produisant que des légumes de son pays... mais pas à pas peut-être que l'on peut continuer à avancer aussi dans cette voie là, si les clients s'y plient ;-)

#32 Beunz

Beunz

Posté 08 aot 2011 - 15:04

J'avais entendu un proverbe "La chaux enrichit le père, mais appauvri le fils".
Je ne doute pas qu'avec le lithothamme, ce soit pareil.

Je suis plutôt du même avis que Tis. Les plantes ne nous ont pas attendu pour pousser, qu'elles soient en milieu calcaire ou en milieu acide.
Le seigle, par exemple, tolère assez bien les terres acides, et il peut avoir de nombreuses utilisations (sans compter qu'il est très rustique).
J'ai quand même l'impression, que ce soit en bio ou en conventionnel, qu'on cherche toujours à adapter son milieu à nous, alors qu'il serait bien évidemment plus simple de faire avec ce qu'on a... Y a encore du boulot pour changer les mentalités.

#33 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 11 402 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 08 aot 2011 - 16:16

Merci Tàri pour la mise au point argumentée et convaincante…

Je crois, Beunz, que le chaulage pratiqué de manière inconsidérée, "ruine le fils"…
Simplement parce que le père aura omis de gérer le niveau de fertilité de son sol, en apportant à mesure des besoins, les phosphores et potasses exportées par les cultures.

Le père aura eu beau jeu de pratiquer une exploitation dite de type "minière"; on prélève sur le stock et on ne restitue rien ou si peu.

Si, dans le même temps, on n'amende pas avec assez de matière organique pour faire vivre faune et flore du sol, on est certain que les minéraux de la roche-mère ne seront pas solubilisés et mis à disposition de la plante.
Voilà pourquoi, il me semblera toujours préférable de gérer les déchets verts pour en faire d'utiles composts, plutôt que de construire des usines à gaz pour qu'ils partent en fumées… ;)

#34 réfléchi

réfléchi

Posté 26 octobre 2011 - 16:23

Bonjour

je ne passe plus très souvent sur le site et découvre que ce fil a pu jouer un petit rôle d'information. Pas évident face à la grande desinformation qui a cours sur le sujet. Et je vois que la voix des exploitant de maerl est également passée par ici :na:
Vous avez pu voir le côté pub du post, mais je vais quand même rectifier les fausses infos transmises ;-)

je viens de prendre note de vos discussions sur le lithothamne et non pas maerl comme il est communément appelé
Je tiens à vous signaler que l'ensemble de vos informations sont erronnées et qu'il est difficile ( je le conçois ) de trouver la vrai vérité !

Maerl est le nom vernaculaire (nom courant) du lithothamne. Ces deux termes recouvrent 2 espèces d'algues calcaires : Phymatolithon calcareum et Lithothamnium corallioides. J'ai constaté qu'en fait dans le commerce "lithothmane" recouvre la forme broyée (en poudre) du maerl (qui lui est sous sa forme de brins d'algue calcaire). Les informations données ne sont pas erronées, mais ne vont pas dans le sens de la continuité des extractions et sont donc attaquées par les filières qui en tirent profit (classique). Et il n'est pas si difficile de trouver la vérité en la matière : toutes les études scientifiques concluent sur l'inutilité et la nocivité de l'exploitation des bancs de maerl. :cpasmafaute:

En fait le lithothamne Calcareum est une des solutions alternatives
Cela conformément au grenelle de l'environnement qui je le rappelle précise que toutes les initiatives industrielles et comportementales doivent aider à la transformation de l'agriculture pour concilier les impératifs de production , d'efficacité économique vis à vis du changement climatique et réalisme écologique -
il s'agit de produire suffisament en utilisant les fonctionnements du sol et des systémes vivants , leurs garantissant ainsi une pérénnité , celle de sécuriser simultanément les produc-tions et les écosystémes - je rapelle également que le plan national ECOPHYTO 2018 vise à réduire de 50% l'utilisation des pesticides

Le lithothamne n'est alternatif en rien, c'est un marché, une filière. Il y a des sources de calcaires beaucoup moins nocives.
Et voila le mot Grenelle de lâché, dans une bonne rhétorique propagandiste. Il faut savoir que 1) Les termes cités ici dénigrent justement l'exploitation des bancs de maerl puisqu'elle va à l'encontre des objectifs du Grenelle, 2) les mesures du Grenelle sont par ailleurs minimalistes en terme environnemental, elles servent elle-même de "pub" et cautoin au gouvernement en place, 3) les plans visant à réduire 50% des pesticides sont mensongers puisqu'il est admis et prouvé que l'on peut produire avec 0% de pesticide.

Malgré la contreverse écologique qui fait débat autour du LITHOTHAMNE depuis plusieurs années , il convient de souligner que le lithothamne Calcaréum est aujourd'hui un élément incontournable dans la réponse aux besoins de demain tant au niveau humain qu'agricole ou industriel

Il n'y a pas contreverse ni débat sur le fond, il y a uniquement bras de fer entre les études scientifiques qui démontrent et les filières qui désinforment.

c'est d'ailleurs ce dernier mode qui prédomine et le lithothamne Calcaréum se renouvelle en permanence et il est prouvé par des scientifiques que certaines zone en Europe , sont actuellement encadrées et il est démontré que la ponction par la pêche ( qui a lieu quelques jours par an et non pas tous les jours comme sur les côtes Française - d'où la turbidité ) ne détruit en rien la reproduction puisque que le stock MORT est estimé à plusieurs décennies de ponction et que le taux de renouvellement annuelle ( 0.4 à 0.5 mm par an ) est supérieur à la ponction annuelle
C'est doinc une source rénouvelable -
Il faudra démontrer que le CARBONATE MINIER ou la DOLOMIE sont des sources renouvelables !!!

Une algue qui pousse de 0.5mm par an, on peut appeler cela se renouveler en permanence, mais vous avouerez que c'est limite quand même, surtout s'il elle est exploitée par tonnes. Pour que le taux de ponction ne soit pas nocif pour les bancs de maerl, il doit être à un niveau qui ne serait pas rentable du tout pour les exploitant. Dire que des extractions sur quelques périodes de l'année préserveraient cet ecosystème est fallacieux : les extractions actuelles en Bretagne ne sont pas quotidiennes et détruisent les écosystèmes 1) directement par extraction de l'algue 2) indirectement en soulevant énormément de vase qui se dépose ensuite sur les bancs non exploités (les algues y sont alors etouffés et meurent).
Dire que l'algue extraite est morte n'est pas faux en partie. Mais c'est comme pour la tourbe : pour avoir le stock mort il faut détruire la couche vivante du dessus :tss: Et mort ou vivant, le maerl reste un habitat stable pour de nombreuses espèces écologiquement importantes.
La vitesse de croissance du maerl est comparée à celle des récifs coralliens. Exploiter le maerl c'est comme détruire nos récifs coralliens, dans le sens que la biodiversité qu'ils hébergent est également comparable.
Les sources de calcaire issues des carrières sont certe encore moins renouvellable que le maerl, mais ces sources ne servent pas d'habitat à des centaines d'espèces, ni de zone de nurserie et d'alimentation pour des espèces par ailleurs pêchées pour notre consommation. Pomper dans les carrières calcaire présente également des problèmes, mais pour le moment sans commune mesure avec la catastrophe sous-marine que peut de gens peuvent voir sous la mer.

Enfin pour finir ce premier discours - il faut savoir que le seaux souterraines ( dites eaux dures ) sont traitées de façon naturelle et écologique par de slits de lithothamne ( au travers d'un flux d'eau passant sur un lit de lithothgamne - validé par les DRASS - cela permet d'avoir une eau conforme en PH et une reminéralisation biologique effective SANS ADJONCTION d'aucun autre éléments - il y a en France 15% des communes qui utilisent ce produit - Aujourd'hui le LOBBYING des SAUR VEOLIA et consort pousse aux changement de ces stations au profit de traitement chimique et carboné - cela est tellement plus rentable !!! mais il faudra m'expliquer en quoi nou spréservons la planéte et la santé ???
C'est pourquoi il me semble necessaire de bien se renseigner notamment en ce qui concerne le lithothamne qui aujourd'hui est une source renouvelable et qui permet :
- ses propriétés filtrantes sont utilisées dans le traitement des eaux DURES - TRAITEMENTS ET AMENDEMENT DES TERRES ACIDES - engrais naturel - Apporte de façon naturel 31 Oligos éléments indispensables comme le Bore , le manganése , le fer ...le magnésium - il stimule la cicatrisation de splantes - il est vecteur de molécules pour une meilleure assimilation dans la plante et améliore la disponibilité des éléments présents dans le sol - sa porosité de 45% de son volume lui confére une solubilité 4 fois plus rapide que les carbonates traditionnels- il stimule la vie microbienne à ph>à6-il améliore la nitrification naturelle en favorisant le développement des bactéries nitrifiantes ( 40% de moins de perte d'azote ) - il est utilisé dans le straitements de reconsolidation osseuses et lutte contre l'ostéoporose ...;

Une seule cause passe avant la protection de l'environnement : la sécurité des population. Si les extractions ont été autorisées au Glenan jusqu'à 2012 et non pas été interdites avant c'est du fait de l'utilisation de maerl dans des stations de traitement de l'eau. Bien vu les filières :bravooo: En vendant à des communes un système à base de maerl, le dossier est passé en partie sous le ressort du ministère de la santé, prioritaire. Du coup, impossible de faire interdire les extractions malgré que la nocivité soit démontrée. Les stations en question ont eu un délai pour changer leur système... je ne sais pas où ça en est.
Comme amendement calcaire, le trez (ou traez) est un sable coquillier préférable au maerl (qui détruit un habitat riche en faune et en ressources alimentaire). L'extraction de trez n'est pas sans conséquence non plus, il faut y réfléchir! Mais il s'agit d'un habitat par nature très mobile et pauvre en espèce ; l'impact écologique est bien moindre. En action rapide, préférer de la roche calcaire broyée au lieu du lythothamne. Même en foliaire c'est efficace. C'est le calcaire qui donne le pouvoir asséchant et donc assainissant, pas le fait que ce soit du maerl.
Pour le coup des oligo-éléments, les purins végétaux marchent très bien (orties, consoudes, prêles, ... et même goemon échoué pour ceux qui sont en bord de mer). Chacun ses apports spécifiques.
Pour le calcium alimentaire, les céréales non rafinées et végétaux sains vous l'apportent.

Sinon je suis dans le fond d'accord avec Tis, consommons et vivons local, au maximum. Pas forcément facile cependant, pour un agriculteur, de vivre en ne produisant que des légumes de son pays... mais pas à pas peut-être que l'on peut continuer à avancer aussi dans cette voie là, si les clients s'y plient ;-)


Ohoh :o
En effet , si peu de passage sur ce site pour voir qu'il y a parmi nous de grands spécialistes et de grands penseurs scientifiques ;)
Un nom vernaculaire est un nom usuellement donné à une ou plusieurs espèces animales ou végétales dans son pays ou sa région d'origine. Il est a rappeler que le Maêrl ( pouvant effectivement être un nom vernacualire ) est aussi un nom normalisé choisi par des instances de normalisation ( conférer les textes officiels de classement qui font bien la différence entre Maërl et lithothamne=> qui peux lui aussi être un nom vernaculaire !) bref;deux noms normalisés et qui sont définis par une précision binomiale ( précision des espéces )
A la lecture des réponses apportées suite au premier article - il me semble tout de même que nous ne nous posons pas les bonnes questions ! :tss:


réponse
Le lithothamne n'est alternatif en rien, c'est un marché, une filière. Il y a des sources de calcaires beaucoup moins nocives.
Et voila le mot Grenelle de lâché, dans une bonne rhétorique propagandiste. Il faut savoir que 1) Les termes cités ici dénigrent justement l'exploitation des bancs de maerl puisqu'elle va à l'encontre des objectifs du Grenelle, 2) les mesures du Grenelle sont par ailleurs minimalistes en terme environnemental, elles servent elle-même de "pub" et cautoin au gouvernement en place, 3) les plans visant à réduire 50% des pesticides sont mensongers puisqu'il est admis et prouvé que l'on peut produire avec 0% de pesticide
.[/font]



Il faut croire qu'avec un raisonnement pareil la discussion et les échanges de solutions vont être difficiles - je crois que le produit pur ( calcaire marin) issu du lithothamne pur - celui qui est aujourd'hui calibré sans silice ni sable coquillers) ou déchets coquillers (propres) ne sont en rien aujourd'hui une filière ( il n'y a qu'à voir aujourd'hui comment les ostréiculteurs par exemple se débarrassent de leurs déchets coquillers car aucune solution ne leur a été proposée ormis l'achat de broyeur sur leur barge !)
Quand le sgrands de ce monde type VEOLIA et consort s'en occuperons - à ce moment là - on paiera la différence !!et là on parlera de filière
Les ressources naturelles doivent être surveillées et régimentées - ça c'est d'accord mais quid de nos ressources miniéres qui elles ne sont en aucun cas renouvellables - c'est à croire que lorsque l'on parle de nature et de biodiversité - on oublie les choses les plus flagrantes - et le sable de nos côtes pour faire du béton ?? et on parle de réthorique propagandiste - allons ! :malice:
D'accord pour un encadrement mais pas d'accord pour l'internement -

D'accord pour dire que le Maërl ou le lithothamne doivent être des sources surveillées et encadrées et d'accord aussi pour dire que je préfere manger ou boire des produits issus de traitements naturels au lieu des traitements chimiques afin de faire plaisir aux lobbying (naturels)qui arrangent tout le monde !
Prenons par exemple le cas du traitement des eaux en France - Pourquoi ne pas alerter le consommateur sur les méthodes et les produits de traitements de leur eau de consommation - Pourquoi ne pas dire qu'il nous faut pour traiter toutes les eaux des puisages (type dures et carbonnées ) un tonnage équivalent de 20 000 tonnes par an de lithothamne ( ce qui d'ailleurs correspond à peu prés à la quantité de repousse du banc le plus peuplé de Bretagne Sud )et qu'à la place on essaye de faire changer la donne au niveau des stations d'eau sous prétexte écologique alors que le traitement chimique et les couts d'investissmeents seront bien plus lourds et nocifs pour la communauté - mais cela personne n'ose le dire !
Enfin,n'oublions pas de préciser que concernant l'amendement on parle de Maërl où effectivement nous sommes sur des tonnages évalués à des centaines de milliers de tonnes alors que lorsque nous parlons de traitement de l'eau nous sommes sur des produits purs et de tonnage ( 20.000 tonnes annuelles pour traiter 100% des eaux de pompage en France ) ne parlons pas de la cosmétique et de l'alimentation où là le stonnages sont ridicules

Une seule cause passe avant la protection de l'environnement : la sécurité des population. Si les extractions ont été autorisées au Glenan jusqu'à 2012 et non pas été interdites avant c'est du fait de l'utilisation de maerl dans des stations de traitement de l'eau. Bien vu les filières :bravooo: En vendant à des communes un système à base de maerl, le dossier est passé en partie sous le ressort du ministère de la santé, prioritaire. Du coup, impossible de faire interdire les extractions malgré que la nocivité soit démontrée. Les stations en question ont eu un délai pour changer leur système... je ne sais pas où ça en est.
Comme amendement calcaire, le trez (ou traez) est un sable coquillier préférable au maerl (qui détruit un habitat riche en faune et en ressources alimentaire). L'extraction de trez n'est pas sans conséquence non plus, il faut y réfléchir! Mais il s'agit d'un habitat par nature très mobile et pauvre en espèce ; l'impact écologique est bien moindre. En action rapide, préférer de la roche calcaire broyée au lieu du lythothamne. Même en foliaire c'est efficace. C'est le calcaire qui donne le pouvoir asséchant et donc assainissant, pas le fait que ce soit du maerl.
Pour le coup des oligo-éléments, les purins végétaux marchent très bien (orties, consoudes, prêles, ... et même goemon échoué pour ceux qui sont en bord de mer). Chacun ses apports spécifiques.
Pour le calcium alimentaire, les céréales non rafinées et végétaux sains vous l'apportent


réponse
Attention aux fausses bonnes informations
Que le Traez ( sable de mer) soit un amendement - soit ! :hum: mais concernant sa solubilité carbonique et
sa valeur neutralisante ( def correspond à la norme NF U 44-173. Elle mesure la capacité "potentielle" d'un amendement basique à neutraliser l'acidité d'un sol (réaction avec l'acide chlorhydrique HCl). La valeur neutralisante se mesure en laboratoire )- il faudrait quand même rentrer dans les détails !! comparativement à un calcaire marin type Maerl ou LIthothamne voir déchets coquillers
Litho : 42% CaO et 2,5% MgO
Maërl : 40% CaO et .. MgO
Trez : 15% CaO + MgO->valeur difficilement connue

Pour ce qui est de la destruction de l'habitat -
bien évidemment qu'il faut aussi y réfléchir car cela n'est pas neutre non plus et l'impact écologique est aussi important :bravo: d'où un encadrement plus légal.

Quand à la problématique de l'action rapide -
il me semble préférable de parler de besoin d'amendement et d'analyse de la terre sachant que l'action rapide ne veut rien dire ! et alors concernant la roche - effectivement - là c'est moins génant , 0 renouvellement mais pour l'instant on ne s'en soucis pas - ce n'est pas dans le collimateur des instances gouvernemantales et pourtant !!
Et pour la notion du foliaire -
ATTENTION une nouvelle fois à la bonne mauvaise information -
La problématique du foliaire est d'avoir et permettre une action au niveau de la feuille garce à une perméabilité et un effet scotchant (mouillant) du produit ce que fait le lithothamne micronisé - ce que ne produit pas la calcaire de mine car ses éléments constitutifs ne lui permettent pas - et encore une fois il faut aller jusqu'au bout - mettre moins mais mieux c'est aussi une vision qu'il nous faut avoir
Je préfere manger moins mais mieux - ce n'est pas les maraichers Français et les éleveurs de Bovins Français qui diront le contraire - et je suis d'accord que les solutions dans ce cas là doivent passer par le local !

Quand au calcium alimentaire -
alors là Bravo - quand on sait que les besoins journaliers en matière de calcium (ARJ)sont connus et reconnus de tous - il est évident qu'en fonction de l'âge et du sexe les besoins vont être différents et ce n'est pas une invention de quelques lobbys que ce soit !! et là l'apport de carbonate plutôt assimilable est quand même mieux - lithothamne - pidolate ...
Faites le test entre une cure de lithothamne micronisé ou de pidolate et une cure de carbonate ( craie ) micronisé ou de céréales non rafinées ( qui d'ailleurs reste au demeurant un trés bon apport non suffisant_- bon surtout pour le transit ) - vous allez vite faire la différence en ce qui concerne les effets positifs ( parlez en à ceux qui ont eu des soucis de félures ou de cassures des membres !!)
et de plus les apports d'oligo éléments naturels seront bien plus présent dans un gramme de lithothamne que dans un kilo d'ortie !! qui reste aussi une super solution surtout en tant que fongicide et insecticide naturel ( y compris préle consoude ..) pour le jardin - je vous renvoie d'ailleurs à un trés bon livre - Composts Engrais et traitements Bio - Planéte Jardin - RUSTICA EDITIONS

voilà voilà

#35 Yamabushi

Yamabushi
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bretagne(29)
  • Intérêts:Vivre sainement, l'élevage d'oiseaux, l'habitat bioclimatique autonome, l'autarcie mais pas reclus, ... et plein d'autres choses.

Posté 27 octobre 2011 - 13:46

On est toujours dans la surconsommation et la démesure humaine.

C'est navrant !

Ceux qui avaient créé le film "soleil vert" finalement étaient des visionnaires.

Modifié par Yamabushi, 27 octobre 2011 - 13:47 .


#36 Elea

Elea

Posté 04 dcembre 2012 - 11:36

Bonjour ! 

 

Voilà qui fait plaisir de voir ce sujet mis en avant. En effet il y a une énorme désinformation autour du Lithothamne. 

Les bancs de Maerls (donc Lithothamne) ne sont pas renouvelables. Ils sont le refuge à une biodiversité exceptionnelle. Ces biotopes sont de la plus haute importance.

Lorsque j'ai compris l'ampleur du désastre j'ai fait mon enquête. J'ai eu au tel deux personnes clefs. Un agent environnemental en Bretagne et le bras droit de Jacques Grall le plus éminent spécialiste en la matière. Résultat : IL Y A EXTREMEURGENCE A NE PLUS TOUCHER A CES BANCS DE MAERLS !

 

Il va falloir trouver des alternatives ! 

 

Afin de sensibiliser au maximum, j'ai ouvert une page FB "Halte à l'exploitation du Lithothamne (maerl) : https://www.facebook...111839868844376

 

Ainsi qu'un blog "Alerte lithothamne" : http://alertelithothamne.overblog.com/

 

Je cherche un hébergeur gratuit et sans pub afin d efaire un site consacré au sujet...

 

Vous trouverez toutes les infos nécessaires sur ces deux pages. Merci !

Il en va de la santé des océans et donc de la terre !

Donc svp STOP au Lithothamne !!!



#37 _strychnine_

_strychnine_

Posté 04 dcembre 2012 - 14:43

Pour l'hébergement, par exemple Tuxfamily ...

Pour le lithothamne, tout à fait d'accord... :)

Je trouve toujours assez bizarre d'ailleurs de devoir amender à ce point un terrain. C'est comme prendre des médicaments ou des compléments alimentaires à la louche...



#38 (re)passant

(re)passant
  • Genre: Homme
  • Localisation:IDF
  • Intérêts:Décroissance, récupération, recyclage

Posté 10 dcembre 2012 - 20:32

 les-glenans_vedettes-de-lodet-xl.jpg

 

 

J'ai passé les vacances  de mes 17 à 25 ans dans l'Archipel des Glénans en Bretagne sud (ci-dessus), au total près de 6 mois discontinus. L'archipel sur les photos aériennes donne l'impression d'être composé d’Îlots tantôt rocheux tantôt de sable blanc immaculé tout comme les fonds marins . Cette apparence de  sable est en fait du maërl appelé aussi lithothamne comme dit au dessus. A mon époque il y avait une exploitation irraisonnée ce maërl  au point que plages et dunes reculaient.Si on a arrêté seulement en 1992 aujourd'hui qu'en est-il ? A voir.  


Modifié par (re)passant, 10 dcembre 2012 - 20:37 .