Aller au contenu


Photo

Panique économique


  • Veuillez vous connecter pour répondre
489 réponses à ce sujet

#1 Yoananda

Yoananda

Posté 10 janvier 2008 - 14:09

Je pense que vous serez intérréssé de savoir qu'actuellement, bien que les grands média n'en parlent pas, nous sommes en plein dans une immense crise économique de classe mondiale, d'envergure jamais vue auparavent.

Ce texte est un résumé simplifié le plus factuel possible qui se veut aller a l'essentiel. On pourrait écrire des livres entiers, voire des encylopédies sur cette crise.

Concrètement que se passe-t-il ?
ca a démarré cet été par la crise des "subprimes". Aujourd'hui, debut 2008, les bourses ne cessent de chutter et les rumeurs de recession (la bête noire) aux USA s'amplifie. Les économistes ne parlent plus de "risque minime" comme il y a quelques semaines/mois, mais de savoir si on est déja en récession ou bien si on y entre... c'est tout dire.
Et la, je parle d'articles "officiels" dans le monde. Officieusement, ca serait bien pire.
Les patrons des grandes banques américaines démissionnent les uns après les autres.
Des pertes records sont annoncées. En angleterre, les gens ont fait des heures de queues pour retirer leurs sous de la northern rock.
Au départ, il s'agissait d'une crise immobilière, qui s'est muée en crise financière, et maintenant, cette crise atteinte l'économie réelle.
Ajourd'hui, la californie devrait annoncer officiellement "l'état d'urgence fiscal".
Des plans des délocalisations sont annoncés pour réduire les couts : airbus, dasault, etc...

Qu'est-ce que ca signifie ?
Aujourd'hui personne ne peut vraiment dire ce qui va se passer, il est possible que le système économique dans son ensemble capote. Evidement, les financier et les économistes font tout pour que cela n'arrive pas, mais... en ont-ils vraiment les moyens ?
Pour le moment, les grand médias évitent soigneusement d'en parler. Pourtant si vous demandez a votre banquier vous verrez qu'il est très bien au courant. L'enjeu le plus important est peut-être : est-ce que cette crise va passer inaperçue ou pas... parceque si ca n'est pas le cas, si le moral ou la confiance des populations est atteint, ca ne pourrai qu'aggraver et accélérer la crise.

Quelles sont les originies de la crise ?
A la fin de la seconde guerre mondiale les états unis se sont retrouvé avec la plus grande réserve d'or du monde. Les accords de Brettons woods ont fait de facto le dollar indexé sur l'or la monaie de référence. La première crise pétrolière a fait que le dollar n'est plus indexé sur l'or (régime des changes flottants).
Le fait que le dollar soit la monaie d'échange internale implique que si vous voulez acheter du pétrole, il vous faut des dollars, et pour avoir des dollars, il faut que vous vendiez vos biens aux américains, pour qu'ils vous payent en dollar. Ca reviens a ce que les américains achettent gratuitement la plupart de leurs biens. Voila de quoi obtenir facilement le rang de première puissance économique mondiale...
Pourquoi les US se sont attaqué a l'Irak ? parceque Saddam a décidé de ne plus vendre de pétrole en dollar. Avec Bush aux rennes, les partenaires des USA ont perdu de plus en plus confiance et abandonnent progressivement le dollar. Le vénézuéla, l'iran (et l'irak avant l'invasion) sont des précurseurs. La chine, le japon, la russie suivent.
A partir du moment ou le dollar n'est plus la monaie d'échange de facto, ils perdent toute les avantages que ca leur procure, et donc... entrent en recession.

Conclusion
Nous allons tous connaitre des temps difficiles. Les premier touchés ce sont les pauvres, ensuite les classes moyennes. Cette crise explique les contorsion de Sarkozy, et nous indique que la situation va se durcir, les mesures pour rétablir le tir seront de plus en plus dures et probablement repressives.
La décroissance (qui n'est autre qu'une recession volontaire) a de beaux jours devant elle.

#2 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 10 janvier 2008 - 15:23

Bonjour,

Trés concrètement, dans le quotidien, comment cette "crise " peut-elle se manifester en France à ton avis ?

#3 Le_Celte

Le_Celte
  • Localisation:Bretagne
  • Intérêts:Bouddhisme, écologie, tir aux armes anciennes, reconstitution médiévale

Posté 10 janvier 2008 - 16:12

Le prix de pas mal de produits alimentaires ont plus que doublés ces derniers mois...de nombreux produits "1er prix" ont disparu des rayons

Si CA c'est pas un signe visible et clair que il y a un problème je sais pas ce qu'il vous faut!

Le Celte

#4 Yoananda

Yoananda

Posté 10 janvier 2008 - 16:45

La crise se manifeste DEJA en france.
Le crédit agricole a annoncé 1,6 milliard d'euros de perte, hors c'est censé être une banque sure.
Les délocalisations d'airbus et dassault sont aussi des exemples.
L'inflation galopante.
La baisse du pouvoir d'achat.
Et ce n'est que le début (ca n'est pas moi qui le dit).
Ca va être plus difficile d'obtenir des prets.
L'immobilier est en train de se retourner.
Ceux qui ont acheté il y a 10 ans ont doublés la valeur de leur maison. Ce qui ont acheté il y a 1 ou 2 ans vont se retrouver avec des maisons qui perdent de la valeur.
Ca va avoir un impact sur les prix des loyers, les prix a l'achat, et donc sur le batiment en général, qui est censé être "la base" de l'économie... si le batiment va mal, le reste va mal.
L'augmentation du prix du pétrole fait revoir a la baisse "la croissance" un peu partout et augmenter les prix des denrées.
Il va être de plus en plus difficile de manger des produits importés de loin, etc...
Ca veut dire retour du chomage, tensions sociales.

Tout ca est déja visible, mais ... c'est le syndrome de la grenouille : quand la température monte suffisament lentement, elle ne s'en apperçoit pas et ne saute pas hors de la casserole, elle se laisse bouillir.

Ceci dit, ca sera très visible dans peu de temps a mon avis, quand les grand média ne pourront plus le cacher.

#5 _sabrinana_

_sabrinana_

Posté 10 janvier 2008 - 17:02

et que peut on faire contre cela??
se rendre le moins dependant possible du systeme, mais y'aura toujours des notes a payer, les energies, brefs, des temps tres difficiles en perpective??
ça fait un peu flipper quand meme, et ça annonce a moyen terme la fin de quelque chose.
comme si un enorme tas de merde allait s'ecrouler sous son propre poids.

#6 Atlantis

Atlantis

    unlike a *normal* person

  • Membres
  • 717 messages
  • Localisation:Oise (60)

Posté 10 janvier 2008 - 17:08

hmm, il y avait les premiers signes bien visibles il y a un peu plus d'un an maintenant. Les chinois redoutent l'effet boomerang et ont entamé il y a quelques temps des mouvements financiers importants. un an plus tard on commence à voir dans les discours officiels le bout du drapeau en haut de l'iceberg. avant qu'on voit la partie visible de l'iceberg je table sur un an. avant qu'on percute, deux ans.

ceci dit, même en étant au courant j'ai contracté un prêt pour mon terrain, je vais construire etc, car :
1/ je pense que le jeu des réserves de frics et les politiques vont tout faire pour amortir l'entrée en crise (2ans) car il y a bcp d'élections crutiales d'ici 1-2ans.
2/ mon projet vise l'autonomie énergétique et alimentaire (eau-légumes) et il faudrait qu'il soit au moins partiellement efficace quand ça va devenir rigolo.
3/ j'ai enfin une ouverture (suffisamment de libertés) dans ma vie pour pouvoir le faire.

#7 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 10 janvier 2008 - 18:40

En gros sa ressemble à la décroissance, même si c'est contraint c'est peut_être ce qui peut amorcer un changement .

#8 romu60

romu60
  • Localisation:oise

Posté 10 janvier 2008 - 20:18

slt,
je pense également qu'on a de bonnes chances de prendre une bonne grosse crise dans la gueule (les "spécialistes" nous disent tellement que tout va bien...)
mais de là à connaitre changement de système je n'y crois pas, le monde n'est malheureusement pas encore près :peur:

#9 mathilde

mathilde
  • Genre: Homme
  • Localisation:les pieds sur terre

Posté 11 janvier 2008 - 00:24

Et pourquoi pas???

#10 romu60

romu60
  • Localisation:oise

Posté 11 janvier 2008 - 09:13

bah regarde autour de toi...je te parle pas du petit groupe de convaincu que tu peux avoir autour de toi mais de l'immense majorité des français (et peut être encore plus des habitants d'autres pays : Royaume-Unis, EU, Europe de l'Est...) s'accomode grosso modo de notre système merdique en faisant le dos rond et profitant des quelques avantages à cours termes qu'ils peuvent avoir
les grands changements font trop peurs au gens
comment un pays qui élit Sarko, le candidat libéro-capitaliste par excellence, peut vouloir changer de système aussi brutalement?
et je ne parle pas des autres pays "développé" encore plus capitaliste pour qui la France est un pays de bolchevik lol
le changement ne se fera selon que lorsqu'on aura le nez dans la merde

#11 mathilde

mathilde
  • Genre: Homme
  • Localisation:les pieds sur terre

Posté 11 janvier 2008 - 11:22

Quel optimisme!!! :love:

On est beaucoup à vouloir que les choses changent, mais beaucoup aussi à ne rien faire parce que résignés, isolés les uns des autres, à se dire qu'on peut rien faire et que le système nous dépasse...

:calin: Mais si une grosse crise arrive et montre que le système a ses limites et qu'il faut réinventer autre chose, je pense qu'il y aura beaucoup de motivés à fond dans la débrouille!!! :D

Le problème qu'on a tous aujourd'hui, c'est la masse de lois qui empêche les gens d'entreprendre. Labo aseptisé pour faire du fromage de chèvre, du saucisson et j'en passe, pareil pour vendre sur les marchés un poulet... ¨Pour les collectivités gros contrôle sur la bouffe, avec du coup la contrainte d'acheter au supermarché où la traçabilité est impeccable... Dans certaines écoles plus le droit pour les momans de faire le gâteau d'anniversaire!!! Pas le droit de vendre des petites créations pour les gens qui sont à la rue, tout se paie... Bref la liste est bien trop longue, toutes les petites initiatives sont bouffées et c'est les gros poissons qui ont toute la place...

Par contre avec une grosse qui économique qui justement se profile à l'horizon, ça va être le retour du marché noir à fond, et là plus question d'être aux normes!!! Système D!!! :peur:

#12 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 11 janvier 2008 - 11:54

Bonjour,
Ne serait-il pas intéressant de réfléchir au sens de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires", dont parle bien M. Rahnema.

#13 mathilde

mathilde
  • Genre: Homme
  • Localisation:les pieds sur terre

Posté 11 janvier 2008 - 13:11

Est-ce que tu peux développer Christian car je n'y comprends rien!!! :peur:

#14 Le_Celte

Le_Celte
  • Localisation:Bretagne
  • Intérêts:Bouddhisme, écologie, tir aux armes anciennes, reconstitution médiévale

Posté 11 janvier 2008 - 13:29

Si vous voulez savoir à quoi ca ressemble une VRAIE grosse crise économique, lisez "Miséréré" de Bernard Clavel, vous y découvrirez la misère complète de la crise e 1929 vue par le bon peuple au Canada...

Ma compagne qui prend soin de personnes agées m'a dit que pour ceux qui se rappellent des années 1929 et des suivantes les privations auquelles ils on du faire face étaient largement pire que celles de l'occupation de 1939-1945... :peur:

Le celte

#15 barounet

barounet

Posté 11 janvier 2008 - 14:01

à lire aussi : "Ravage" de Barjavel. (1943)

Sur le thème «L'homme, s'il oublie qu'il est un homme...», Barjavel construit sa première fin du monde. La société y est mécanisée à outrance, l'individu assisté en chacun de ses gestes, l'être vivant coupé de sa mère nature. C'est alors que l'électricité disparaît...
Tout cela est notre faute. Les hommes ont libéré les forces terribles que la nature tenait enfermées avec précaution. Ils ont cru s'en rendre maîtres. Ils ont nommé cela le Progrès. C'est un progrès accéléré vers la mort. Ils emploient pendant quelque temps ces forces pour construire, puis un beau jour, parce que les hommes sont des hommes, c'est-à-dire des êtres chez qui le mal domine le bien, parce que le progrès moral de ces hommes est loin d'avoir été aussi rapide que le progrès de leur science, ils tournent celle-ci vers la destruction.

#16 coulemelle

coulemelle
  • Localisation:LIMOUSIN
  • Intérêts:ECOLOGIE MEDECINES DOUCES ALIMENTATION

Posté 11 janvier 2008 - 14:47

L'homme a oublié que le mal n'est pas une fatalité et que pour le faire disparaître (le mal), car c'est possible mais cela sera long, il faut travailler à faire revenir le bien, en soi d'abord. Je reconnais que l'état du monde ne laisse rien présager de bon quant à l'avenir et qu'il nous faut malheureusement nous préparer à perdre le peu que nous avons dans la prochaine ou les prochaines décennies.

#17 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 11 janvier 2008 - 15:25

Le dernier livre de Barjavel c'est "demain le paradis" écrit en 1985 .


J'ai été trés surpris et même agacé en le lisant car on est bien loin de "ravage".
Mais au fond, c'est sans doute le cheminement intelligent de Barjavel qui lui a permis de ne pas être désespéré sans être d'un optimisme béat.


Pour ce qui est de Majid Rahnema il a écrit "Quand la misére chasse la pauvreté".C'est un livre trés intéressant qui montre que la simplicité, la sobriété, l'auto-limitation, l'attention, la présence au monde ... sont de véritable valeurs sur les quelles on peut appuyer l'espoir.


"Car, quels que soient les mécanismes hégémoniques des systèmes de pouvoir

dominants, rien ne dit que des formes toutes nouvelles d'interaction, de complicité et de

coaction avec d'autres acteurs attentifs aux contradictions et aux fissures de ce monde

ne soient en mesure de nous ouvrir des sentiers encore jamais battus"......"L'histoire est

en tout cas là pour montrer qu'aucun régime politique ou économique insensible aux

souffrances de ses dominés n'a pu jusqu'ici rester à l'abri de la chute. La même histoire

indique cependant que si, entre temps, ces derniers n'ont pas changé eux-même dans la

perception de leurs véritables richesses, les espoirs nés de cette chute risquent bien vite

d'être déçus". M.R.

Lire donc " les vraies richesses " de J. Giono , mais sans oublier que, lui aussi, plus de 40
ans aprés il écrivait encore : "La valeur du" peu", la valeur du trés peu de chose. on
s'étonne du peu qu'il faut pour vivre, non seulement pour vivre simplement, mais pour
vivre royalement; du moment qu'on sait vivre".

#18 mathilde

mathilde
  • Genre: Homme
  • Localisation:les pieds sur terre

Posté 11 janvier 2008 - 19:25

Un bon fromage de chèvre sur du bon pain, au sommet d'une montagne... :peur:
Ca vaut tous les canapés, home cinéma, voitures, frigo, chaussures, téléphone (..............) du monde!

Il a fallu pousser l'extrême du progrès (on peut TOUT avoir au niveau confort matériel, pour se rendre compte qu'on est bien mieux avec très peu de choses!!!)

#19 Yoananda

Yoananda

Posté 11 janvier 2008 - 21:23

Hum... je n'ai pas ouvert de thread pour faire le procès de l'homme ou des hommes mais pour informer sur la situation actuelle, qui, malgrè qu'elle soit devenue plus qu'alarmante est toujours passée sous silence par les "grands" médias.

Il est très difficile de prévoir ce qui va vraiment se passer dans les mois a venir. Peut-être qu' "ils" vont trouver une solution pour ralentir, voire contrecarrer la crise.
Comme je l'avais annoncé Schwarzie a déclaré l'état d'urgence fiscal : http://www.msnbc.msn.com/id/22598138/

Si on prends un peu de recul par rapport a la situation actuelle, que peut-on constater ?

Depuis l'avènement de l'économie "mondiale", et notament depuis la crise pétrolière des années 70, en fait, l'un après l'autre plusieurs pays sont touchés, je dirais même frappés par des crises financières. Dans les années 90 il y a eu le mexique, l'argentine, la thailande, etc...
En fait, on pourrait presque y voir un jeu de domino, ou de boule de neige, chaque fois la crise deviens un peu plus forte a mesure qu'elle touche le pays suivant.

Doit-on écouter les économistes qui se veulent rassurant en disant qu'il s'agit la de mécanisme de régulation du libéralisme ?

Selon moi non ! pourquoi ? ces économistes nous disent toujours la même rengaine : la crise n'a pas remis en cause la croissance, la croissance nous sauvera, la croisannce par-ci, la croissance par-la... hors... la croissance a des limites "physiques", dont ils ne parlent JAMAIS dans leurs raisonnement. Dans leur bureaux feutrés ils ne doivent pas être au courant du réchauffement...
Et ils oublient aussi de dire que la "croissance" a amélioré notre niveau de vie, certe, mais elle a aussi augmenté les différences entres riche et pauvres.
Si globalement nous sommes plus riches, les riches le sont beaucoup plus que les pauvres...
Hors... il suffit de regarder l'histoire pour se convaincre que le plus important facteur de déséquilibre et donc de guerre, c'est justement ce fosssé entre riches et pauvres. Le communisme est venu (quand l'église a désséré ses liens) pour tenter d'y mettre fin, preuve que cette lutte des classes a été identifiée et reconnue comme la source première des conflits bien avant "moi".

Donc, selon moi, même si cette actuelle crise n'est qu'un rééquilibrage, les fondements même de notre système sont a revoir.

Quels sont-ils ?
Probablement : la propriété, l'usure et l'héritage.
Sans ca, le capitalisme et donc 'l'accumulation de capital" ne peuvent exister... quoique de nos jours, le capitalisme s'est affranchi de ses bases que je viens de citer et vole de ses propres ailes.

La vraie question est :
que proposer a la place ?
quelle alternative pour que nous puissions échanger équitablement a grande échelle, pour que chacun ai droit a sa part de confort matériel, de culture, de temps libre ?
car n'oublions pas que ca n'a rien d'une évidence pour les 3/4 de la population de cette planète. Essayons de tirer parti du "luxe" que nous avons (ne serait-ce que ceux qui peuvent me lire... ca veut dire qu'ils ont accès a internet, et donc font déja parti des ultra privilégiés de ce monde) pour trouver des solutions pour nos concitoyens.

Qu'avons nous de mieux a proposer ? le communisme a montré ses limites, le capitalisme s'essoufle... mais nous n'avons rien de mieux pour le moment.
c'est "ma" question. je vous en fait part.

#20 _sabrinana_

_sabrinana_

Posté 11 janvier 2008 - 22:04

Qu'avons nous de mieux a proposer ? le communisme a montré ses limites, le capitalisme s'essoufle... mais nous n'avons rien de mieux pour le moment.
c'est "ma" question. je vous en fait part.



je ne pense pas que nous aillons mieux a proposer, l'etat du monde correspond a notre etat de conscience collective.

c'est l'egoisme, l'egocentrisme de tout un chacun qui engendre ce monde, qui est pile ce que nous sommes. la vie est juste !!
la plupart des etre humains disent que c'est de la faute a ceux-ci, a ceux-là, ça leur permet de manifesté "leur forme d'egocentrisme" en le pensant valable, vertueux. hors il ne l'est pas.

je rejoinds Jiddu Krisnamurti dans ces claires perceptions sur ce qui engendre notre société. c'est ce que je suis
le monde est ce que je suis. cela peut sembler faux, mais si on observe bien, le monde se livre a un perpetuel conflit d'idée, d'ideologie.
il n'y a pas plus grand fleau que les ideologies.
tout un chacun estime que ce qu'il pense est plus vrai que ce que pensent les autres.
tres tot, nous n'apprenons plus , on se contente de valider nos croyances, et de les imposer , de façon subtile, ou non.
en cela il n'y a pas d'intelligence, seulement de l'ego, le monde en est la triste representation

nous devons depasser ces etats immatures pour que les choses changent, alors un autre monde nous correspondant se manifestera, naturellement.
@+