Aller au contenu


Photo

Condensateur en cire d'abeille et grass harmonics


  • Veuillez vous connecter pour répondre
91 réponses à ce sujet

#81 Triton

Triton
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles
  • Intérêts:L'inconnu !

Posté 10 juin 2018 - 17:18

Vous avez raison michmuch80! Le procédé complet n'est pas sans danger; il faut le rappeler:  :bravo: Merci pour ça!

 

Mais, pour ma part, j'ai assez bien d'expérience dans le domaine de la haute tension; c'est pas mal utilisé dans certaines recherches touchant à l'énergie libre;

 

et comme ça été mon dada, un bon moment....



#82 michmuch80

michmuch80
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 10 juin 2018 - 22:15

Tout ça relève du même domaine ésotérique.
 
La dynamisation de l'eau fait penser à la biodynamie et nous mène à Rudolf Steiner et l’anthroposophie , avec son temple, ses écoles  https://veritesteine...u-gouvernement/
 
Certains qui font commerce du principe, n'hésitent pas à faire la liaison http://www.lemieuxet...tion_olidyn.htm

L'efficacité de la dynamisation est encore plus probante si la mise en fonction se fait au lever du soleil, l'énergie cosmique étant à cette heure à son apogée, ou encore suivant la méthode biodynamique de Rudolph Steiner ...


Modifié par michmuch80, 10 juin 2018 - 22:18 .


#83 Triton

Triton
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles
  • Intérêts:L'inconnu !

Posté 30 juin 2018 - 14:51

Dans un premier temps, je compte utiliser un condensateur "Violet", fait sans trop de précaution;

 

celui-ci me servira de référence, par rapport aux autres qui suivront, et qui, eux, respecteront un peu plus  les recommandations habituelles: il faut bien qu'on puisse comparer :idea:

 

ainsi, dans un feuillard de cuivre, de 0.8 mm d'épaisseur, je découpe 16 lames de 10 cm sur 6 cm à l'aide d'une pince coupe tôle ! Et, pour chaque lame, je prévois, dans la découpe, de laisser une petite languette qui permettra l'assemblage de l'ensemble à l'aide d'une tige filetée. Les tôles sont ensuite enfilées, par lot de 8, sur la tige, avec un écrou de 5mm d'épaisseur, entre chaque lame: on obtient ainsi les deux électrodes qu'il faut ensuite imbriquer l'une dans l'autre.

 

Se pose alors le problème de l'espacement entre électrodes: une solution simple consiste à utiliser une épaisse feuille de plastic, plexiglas de 4mm, par exemple, et d'y scier, à la scie à métaux, les 16 cannelures nécessaires, tout les 2 à 3 mm. Là, pour une fois, je respecte ce qui est préconisé dans le brevet.

 

Ensuite, on découpe la feuille striée, en quatre, pour avoir les pièces nécessaires.

 

Ne reste plus qu'a les emboiter sur la tranche des lames, et les maintenir en place à l'aide de 2 colsons.

 

Au final, cela ressemble à ceci;

 

1530366634-20180629-182551.png

 

on vérifie alors que les deux électrodes sont bien isolées, l'une de l'autre, à l'aide d'un ohmmètre: et si on en a la possibilité, on mesure la valeur de la capacité: ici, simple condensateur à air, j'ai 0.349 nF.

 

Ensuite, je fond, dans un petit poêlon, et sans trop de précaution de température, de la cire d'abeille, achetée en vrac; pendant ce temps, dans une casserole contenant un peu d'eau, je préchauffe le couple condensateur/récipient en verre qui va recevoir la cire, par la suite: ce préchauffage est bien utile, pour éviter que lors de la coulée, la cire ne se fige trop rapidement entre les lames de métal.

 

Une fois à température, je sort l'ensemble condo/récipient et le sèche rapidement au sèche cheveux ; durant le séchage, il est indispensable de brancher l’ohmmètre aux électrodes  pour être bien sûr qu'il n'y a plus de court circuit: cela fait, on positionne et on coule la cire:

 

 

1530366636-20180629-192712.png

 

Instantanément, on voit la valeur de la capacité augmenter au fur et à mesure de la coulée: ici, j’atteins 0.830 nF .

 

1530366632-20180629-192753.png

 

Afin d'évacuer les bulles qui pourraient subsister entre les lames, on n'hésitera pas à secouer légèrement le récipient:

vous remarquerez, ici, que mes électrodes effleurent la surface du liquide.

 

1530366634-20180629-192843.png

 

Ensuite, on laisse refroidir:

Si vous avez déjà manié de la cire, vous savez, à quel point cela peut être long.... :sommeil:

 

1530366634-20180629-194553.png

 

Chose intéressante: la valeur de la capacité augmente encore légèrement:

 

Il y a, aussi, le fait que la cire, en se refroidissant, se rétracte fortement; ce qui signifie qu'étant donnée que le liquide de la périphérie se fige en premier, cela crée une dépression, dans le centre du condo; exactement entre les lames (malheureusement, ce n'est pas visible sur la photo): faites le, vous comprendrez !

A ce moment, on aurait tendance à rajouter de la cire pour combler le manque: ......mais, est ce une bonne idée ?.... :rolleyes:

 

1530366636-20180629-195307.png


Modifié par Triton, 30 juin 2018 - 16:00 .


#84 Triton

Triton
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles
  • Intérêts:L'inconnu !

Posté 30 juin 2018 - 16:08

Si, une fois solidifié, on retourne l'ensemble, on se rend compte que de l'air s'est introduit entre diélectrique et électrode.

 

Phénomène qui disparait si les électrodes sont plongées profondément dans la cire. ça n'a l'air de rien, dit comme ça, mais les propriétés du condo risquent d'en être affectée...

 

1530370921-20180630-085800.png



#85 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 01 juillet 2018 - 10:22

Tout ça relève du même domaine ésotérique.
 
La dynamisation de l'eau fait penser à la biodynamie et nous mène à Rudolf Steiner et l’anthroposophie , avec son temple, ses écoles  -veritesteiner.wordpress.com/2017/05/17/francoise-nyssen-les-anthroposophes-entrent-au-gouvernement/
 

 

[HS on] Ça devient lourdingue tes insultes régulières sur Rudolf Steiner et ses travaux, insultes qui ne prouvent qu'un chose, ta méconnaissance crasse d'un sujet sur lequel tu ne fais que rabâcher les idées nauséabondes d'organisations connues pour leur intolérance.

Si tu sortais de ton environnement franchouillard borné, tu verrais qu'en Allemagne les médecins anthroposophes sont dans l'annuaire et remboursés par la Sécu locale au même titre que les autres, qu'ils prescrivent des médicaments anthroposophiques produits par des laboratoires anthroposophes soumis aux mêmes règles commerciales et industrielles que les autres. Là bas, c'est toi qui passerais pour un illuminé avec tes discours (sauf peut-être chez les néo-nazis).

Croire que la France est un modèle de société, c'est oublier que ce pays a massacré à la Saint-Barthélémy pour questions de religion, a massacré les Albigeois pour les mêmes raisons et a déclenché une guerre civile pour des raisons religieuses. Se poser en juge en ayant cet historique est à pleurer de rire.

Vu que tu n'es pas capable de lire autre chose que les organes de presse soutenus plus ou moins visiblement par les cathos, sans parler de la Miviludes et sa cohorte de vieux intégristes, pourrais tu éviter de gaspiller de l'électricité à les rediffuser ici sur tous les domaines auxquels Steiner s'est intéressé ? Ce gaspillage, ça fait pas du tout OPLF [HS off]

Désolé pour le HS sur ce sujet, mais y a des moments où la répétition de la désinformation oblige à réagir.



#86 Triton

Triton
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles
  • Intérêts:L'inconnu !

Posté 01 juillet 2018 - 15:57

Avant de poursuivre, je crois qu'il serait bon de faire une petite mise au point:

 

si vous avez parcouru les quelques forums, présent et anciens, traitant de l'appareil breveté de Marcel Violet, le nom de Stanislas Bignand ne vous est, certainement, pas inconnu; et je pense qu'il vaut la peine de s'y attarder: comme dit plus haut dans le fil, lui aussi a déposé des brevets, quelques années avant notre ami Marcel. je vous remet le lien où vous aurez loisir des les consulter:

 

https://worldwide.es...anislas bignand

 

Prenez le temps de les étudier ! Et une fois que vous en aurez compris la teneur et noté les dates de dépôt au bureau des brevets, vous arriverez à la conclusion que Bignand est bien l'inspirateur de Violet !

 

Alors, ce qui est très différent entre eux, c'est que Bignand est, avant tout, radiesthésiste, tandis que Violet ne l'est clairement pas: ce qui se fait sentir dans leur approche respective du phénomène, et surtout dans leur façon de traiter le "signal" !

 

Bignand, grâce à sa sensibilité, met au point un fin système de réglage de fréquences pour ses oscillateurs, et parvient, ainsi, à un calibrage très poussé, convenant à des situations très différentes: il décrit bien, même si de façon sommaire, la façon dont il s'y prend: par contre, Violet, dépourvu de cette même aptitude, navigue en aveugle; et doit, donc, se restreindre à des applications "à large spectre" si je puis dire.

 

Chose surprenante, la lecture des brevets nous apprend que Bignand concevait deux appareillages distincts, et non un seul: ce qui n'apparait pas dans le brevet de Marcel:  je vous fait un petit résumé ? ;)

 

Le premier, dont le condensateur tournant est a la base, est appelé "appareillage de traitement" .

 

le second est le "climatiseur", basé sur le fameux condensateur à la cire d'abeille: il est considéré comme une sorte d'accumulateur d'onde, alors que Violet semble le concevoir comme un filtre: vous le voyez, ce n’est  pas exactement la même approche.........

 

Poussons un peu plus loin;

 

D'après ce que l'on en sait, le condensateur rotatif de Bignand est bien l'élément clef du dispositif; non pas le condensateur à la cire...... :morpheus: ......... heuuuu, ça, ça ne va pas plaire  :nonnonnon: :

 

il est décrit comme étant capable de capter et de filtrer une sorte de rayonnement inconnu, dont un des aspects connus, lui, est d’origine électrostatique ou électromagnétique,  et dont la source est très lointaine, galactique même; (ce sont ses mots).

 

Il est constitué d'une partie mobile, reliée au pôle + d'un générateur Haute tension, et fait de 12 lames crucifères, montées sur un axe, chaque lame étant décalée de la précédente de façon à ce que la dernière soit décalée de 30°, par rapport à la première; quant au stator, fixe, et imbriqué dans le rotor, il s'agit d'un ensemble de lames intercalaires, enveloppant les mobiles sur 180°.

 

Bignand explique que son condensateur rotatif fonctionne précisément grâce à la présence de courants HF induits, dû aux frottements de l’air, mais aussi aux courants d'électricité statique et vibratoire du champs électrique généré par le moteur.

 

On n'a donc plus du tout à faire à un simple système électronique oscillant, fut-il à harmoniques ou noyé dans un bruit blanc: c'est autre chose, et ça complique sérieusement la donne ! :-o


Modifié par Triton, 01 juillet 2018 - 16:07 .


#87 michmuch80

michmuch80
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 01 juillet 2018 - 16:15

en Allemagne les médecins anthroposophes sont dans l'annuaire et remboursés par la Sécu locale 

Dans ce même pays, il suffit d'être baptisé pour payer un impôt religieux.



#88 Triton

Triton
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles
  • Intérêts:L'inconnu !

Posté 01 juillet 2018 - 16:16

A présent, passons au "Climatiseur": autrement dit, au condensateur avec cire d'abeille comme diélectrique:

Là aussi, quelques différences notables:

 

Bignand ne donne pas beaucoup de précision quant à son format ou l'espacement inter-électrode, contrairement à Violet qui suggère 2 à 3 mm d'espace, et un nombre de lame non négligeable. Il dit seulement que la forme des électrodes peut varier suivant l'effet recherché, mais ne précise rien à ce propos.

 

Par contre, il indique utiliser un couple d'électrode cuivre/zinc; Violet mentionne le cuivre ou le laiton; rappelons que le zinc est une bonne source d'électron; peut être cela a t'il son importance; on verra !

 

il insiste aussi sur le fait d'utiliser une cire "active", et plus loin nous explique que cette activation se fait en soumettant la cire, fondue et refroidissant, à l'action de son appareil de traitement.

 

Est ce à dire que la cire ne peut absorber le rayonnement inconnu que lors d'un refroidissement, un peu à la manière des électrets? Ou alors n'est ce qu'un traitement préliminaire en vue d'une absorption ultérieure ? Encore une fois, cela fera partie des choses a explorer !

 

Alors, l'utilisation que fait Bignand de ses "Climatiseurs" semble bien plus élaborée que ce que parvient à faire Violet:

 

En deux mots:

 

Suivant l'effet recherché, Bignand règle son appareil de traitement, en fonction de beaucoup de paramètres, notamment d'ordre astronomique: il charge son climatiseur durant un certain nombre d'heures, puis le débranche: précisons que, dans l’application  décrite après, il s'agit de rééquilibrer localement un environnement perturbé ( ça peut être ce qu'on veux, si je comprend bien)

 

ainsi chargé, et débranché, le climatiseur garde sa charge et ne semble pas trop rayonner, puisque Bignand indique qu'il faut le brancher à nouveau, mais sur la tension secteur du lieu à assainir, voire sur une batterie, pour que l'effet recherché se répande dans l'environnement:  les fameuses "boites de Bignand" semblent se résumer à cela. Sauf que les actions a en attendre ne se résume pas à faire barrage aux ondes nocives, et pour peu que l'on soit en mesure de régler finement la machine; ce n'est pas par hasard que ce monsieur a  favorisé la guérison de millier de personnes à travers la France; d'où ses ennuis, vraisemblablement.... :???:

 

Et donc ?

 

Et bien, monsieur Violet a du faire sans toutes ces subtilités: soyons déjà content qu'il ait gardé le condensateur rotatif; ce que ne font plus aucun des fabricants actuels. La seule personne qui ait tenté l'aventure du condensateur rotatif, et qui a laissée quelques traces sur le net, avait pour pseudo Buckroger; et je le salue au passage; ainsi que ses compagnons de l'époque.. :allah:


Modifié par Triton, 01 juillet 2018 - 17:03 .


#89 ezza

ezza

    Bricoleur autonome

  • Membres
  • 2 708 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:l'Ardèche

Posté 01 juillet 2018 - 19:36

Salut Triton

 

pour l'histoire de la cire d'abeille ...... c la mis en excitation de la cire entre les deux surface du condensateur, et le condensateur tournant a le rôle d'un générateur de fréquence (excitation).

 

le condensateur a la cire c un peux comme un quartz en électronique. https://fr.wikipedia..._(électronique)

 

mais seul le système n'est pas fonctionnelle (capa et excitateur)  .... il faut de l'autre coté de la balance de l'eau, et tout cella pris entre ciel et terre (Ph-N)

 

suis pas trés claire !!! .... peut être un p'ti crobar ??

 

A+

pour info .... http://haute.fidelit...DIPJohannet.pdf



#90 Triton

Triton
  • Genre: Homme
  • Localisation:Bruxelles
  • Intérêts:L'inconnu !

Posté 02 juillet 2018 - 07:33

Bonjour ezza,

 

mais oui, pas mal du tout ton idée du quartz; aussi un peu comme une cloche sur laquelle on frappe de temps en temps pour la faire résonner :jump2: !

En ce qui concerne l'obligation de l'eau, lorsqu'on utilise le condo cire d'abeille comme climatiseur, Bignand ne le signale pas, il me semble...! J'ai cru comprendre que c'est le condo lui-même qui rayonne dans la pièce où on le met, branché sur le secteur..

 

mais, pour la plupart des autres applications, oui: eau indispensable :soif:!

 

Autre chose, ton pdf m'a paru bien instructif; j'avais oublié cet aspect de capacité dans les cables (....mes cours d'électronique commencent a être loin...)

 

Et, ça m'a fait pensé aux décharges à barrière diélectrique: même si ce n'est probablement qu'un aspect du problème !

Mais, ici aussi, on voit bien sur les schémas, ces microclaquages de surface, qui caractérisent les fameuses "Grass harmonics". Surtout visibles en courant, elles recouvrent, un peu plus discretement, la sinusoïde en tension...

 

1530513181-dbd1.png

 

beaucoup de thèses universitaires sur le sujet, comme celle-ci;

 

https://pastel.archi...004783/document

 

A lire et relire


Modifié par Triton, 02 juillet 2018 - 07:40 .


#91 Shivaya

Shivaya
  • Genre: Femme
  • Localisation:Sud est

Posté 02 juillet 2018 - 08:58

Dans ce même pays, il suffit d'être baptisé pour payer un impôt religieux.

 

pour ne pas polluer plus ce topic, la réponse est ici : http://www.onpeutlef...sport/?p=272708[HS fin]



#92 michmuch80

michmuch80
  • Genre: Homme
  • Localisation:Picardie
  • Intérêts:Nature, environnement et développement durable et plein d'autres choses

Posté 03 juillet 2018 - 16:50

Bonjour,

Et, ça m'a fait pensé aux décharges à barrière diélectrique: même si ce n'est probablement qu'un aspect du problème !

Mais, ici aussi, on voit bien sur les schémas, ces microclaquages de surface, qui caractérisent les fameuses "Grass harmonics". Surtout visibles en courant, elles recouvrent, un peu plus discretement, la sinusoïde en tension...

 

1530513181-dbd1.png

 

beaucoup de thèses universitaires sur le sujet, comme celle-ci;

 

https://pastel.archi...004783/document

 

A lire et relire

Au moins vous n'avez pas peur du Linky vu les très hauts champs électromagnétiques générés, 8 kV, 18 kV dans le pdf