Aller au contenu


la politique des vert..


  • Veuillez vous connecter pour répondre
694 réponses à ce sujet

#61 _cerisette_

_cerisette_

Posté 22 septembre 2008 - 12:17

je suis entièrement d'accord ! L'écologie est tout simplement la vie.

#62 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 22 septembre 2008 - 16:10

Les autres assos sont tenues par des élus...
Les salles sont déjà réservées, même si ce n'est pas le cas.
Pour faire démissionner des membres, il suffit de manier le baton et la carotte.
Tu veux une place dans les structures municipales ( crèche, maison de retraite, boulot...) , un permis de construire...
Comme tu as toujours un prétexte légal pour être emmerdé ...
J'ai eu droit au parking limité à 24 h, contrôle journalier de ma caisse, problèmes supposés sur le compost, sur les purins au jardin...

Cela présente quand-même un grand avantage , car c'est un excellent indicateur .
En fait , plus le Sytème réagit à ce que tu fais , et plus tu as de raisons de penser que tu es sur la bonne voie .
Quand on commencera à t'accuser d'être un dangereux sectaire , c'est que tu viseras droit sur la cible .
Quand le fisc s'interessera à toi , tu seras prés du but .
Et quand on te ficheras une affaire bidons sur le dos , genre affaire de moeurs , viol , pédophilie....c'est que tu seras en plein dans la cible .
Bon , après t'es pas dans la merde .
Mais çà présente encore de nouveaux avantages...çà permet de faire le tri des hypocrites...ceux ci s'envoleront comme une nuée d'étourneaux au premier coup de pétard .
S'il te reste alors au moins un ami , c'est que tu es déjà un homme heureux .

Et surtout ne te leurres pas , le "Système" ce n'est pas seulement Sarkozy , ces amis milliardaires et toute la flicaille à leur service .....non le "Système" c'est aussi tous les braves gens .
Il y en a même qui te poussent du côté ou tu vas tomber en croyant bien faire...ils t'encouragent en disant <<N'aies pas peur , vas y , on est derrière !>>....ceux là , le jour ou tu tomberas , seront tes principaux témoins à charge , tes principaux accusateurs .

Dernier avantage si tu t'obstines ...et que tu as un accident mortel.....moins de faire-parts à envoyer .

Allez , bon courage malgré tout !

#63 _sabrinana_

_sabrinana_

Posté 23 septembre 2008 - 11:47

Un excellent indicateur de paranoia sans doute


oh pas si sur.

j'en connais qui ont eu des pbs avec les RG et fisc pour avoir construit un moteur magnetique en 1955.
alors...

#64 _ophildelo_

_ophildelo_

Posté 23 septembre 2008 - 12:43

oh pas si sur.

j'en connais qui ont eu des pbs avec les RG et fisc pour avoir construit un moteur magnetique en 1955.
alors...

Je ne parle pas des années 1955...mais de ce qui ce passe maintenant .

Ces 5 dernières années , pratiquement tous les véritables opposants au système , ceux qui representaient une réelle menace pour lui , ont purement et simplement été mis hors d'état de nuire , voir éliminés .
Que sont devenus Hamer , Burger , Seignalet , Truffaut , Beljanski , Benveniste , Melet , et des dizaines d'autres .
Est ce que Guillaine Lanctot est toujours en liberté ?
J'ai eu aussi l'occasion de rencontrer de nombreuses personnes , surtout dans le milieu médical , qui disent avoir renoncés , aprés avoir été victimes de pressions , de menaces sur leurs famille , voir d'attentats .
J'ai eu la change d'avoir des échanges avec quelques unes des personnes citées plus haut . Ce qu'elles racontaient était extraordinaire....beaucoup ne se faisait pas d'illusions sur leur sort.

Loic le Ribault disait qu'il avait été empoisonné .

Melet était harcelé jour et nuit , quand je l'ai rencontré il était à bout....quelque temps aprés il (on) le (se) suicidait .

Seignalet était accusé de soutenir les théorie d'un pédophile notaire...pour cet homme d'honneur cela était une véritable humiliation .

Benvéniste dont les travaux scientifiques ont été mondialement reconnus...c'est vu relégué dans un hangar quand il a publié ses travaux sur la mémoire de l'eau .
Les RG ont détruit son labo sous prétexte qu'il détenait des substances illicites .

Et ceci dans l'indifférence quasi génèrale.

Qui reste t-il ?

Aujourd'hui les places sont prises , par des clowns (c'est le mot qui convient ) , qui amusent le bon peuple ....parce que celui ci , aspire plus à passer le temps , qu'à changer le temps .

Et pendant que vous écoutez le chant des sirènes .....l'oeuvre au noir continue .

Dormez braves gens , on s'occupe de tout....et de tous .

Hé oui , Ophildelo est fastidieux !

Modifié par ophildelo, 23 septembre 2008 - 12:45 .


#65 zadek

zadek

Posté 23 septembre 2008 - 13:33

Ahlala... la connerie humaine, ma bonne dame.

Bon, admettons, t'es le dernier, un véritable opposant, qu'est-ce qu'on fait? Déjà, comment qu'on fait pour avoir un chez soi où on est libre et qu'on peut se féliciter d'être étranger à la misérable vie des cons et des lâches? Est-ce qu'on peut s'installer chez toi, 5, 8 hectares, ça fait un beau terrain de camping, surtout qu'il y a un beau jardin, donc à manger, la Lumière te soigne, elle t'a donné les clefs d'Eden; on réfléchira à l'action autour du feu et on lancera ensuite l'assaut final.

#66 zadek

zadek

Posté 23 septembre 2008 - 19:03

Lol.

#67 verdeter

verdeter

Posté 23 septembre 2008 - 19:17

Est-ce qu'on peut s'installer chez toi, 5, 8 hectares, ça fait un beau terrain de camping, surtout qu'il y a un beau jardin, donc à manger, la Lumière te soigne, elle t'a donné les clefs d'Eden; on réfléchira à l'action autour du feu et on lancera ensuite l'assaut final.

Tu sais faire quoi d'utile ?
Blablater n'en fait pas partie... LOL :oops: :sourire:

#68 zadek

zadek

Posté 23 septembre 2008 - 19:31

Les tenants de l'anti système - lol.

utile = productif, un petit pas ce sera rentable, mr le larron.

concret = matérialisme;

Et pour le compère qui couine sur la croix d'à côté: une existence de petit bourgeois écolo.

Autrement dit: le système pur et dur.

#69 verdeter

verdeter

Posté 23 septembre 2008 - 20:18

Utile = apporter quelque chose à celui qui t'accueille et te nourris= ne pas être un parasite ( qui tire profit de l'hôte en lui nuisant)
Autrement dit essayer de bâtir un système autarcique qui se casse pas la gueule à cause de nombrils qui ne savent rien faire de leurs dix doigts mais qui bouffent et critiquent tout ce que font les autres .
C'est en effet in autre système pur et dur dans lequel tu ne rentre que si tu es utile au microcosme et tu reste dehors si tu risque de lui nuire.

Pour que tu puisse comprendre, tu inviterai quelqu'un qui invité chez toi te bois toute la bière et tire ta femme en trouvant l'une trop froide et l'autre trop chaude et qui se barre en chiant sur le canapé?

Moi, en petit bourge, je lui fout mon pied au fondement et je le renvoie chez sa maman qui l'a si mal éduqué. :sourire:

J'oublie le LOL :oops:

Modifié par verdeter, 23 septembre 2008 - 20:22 .


#70 _strychnine_

_strychnine_

Posté 24 septembre 2008 - 07:12

Je ne veux pas me prononcer sur le fond de votre problème à tous les deux, mais mettre sur un même plan une caisse de bière et une femme :oops:
C'est peut-être parce que je suis une femme que ça m'ennuie, note bien...

#71 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 966 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 24 septembre 2008 - 08:53

je ne voudrais pas mettre d'huile sur le feu, mais que de belles images et de poésies dans ces échanges si constructifs…faites signe si ça change. merci.

#72 néothé

néothé
  • Genre: Femme
  • Localisation:environ montelimar

Posté 17 octobre 2008 - 08:33

voici il me semble une belle réponse à la crise qu'on ne serais renier à OPLF
je n'ai guère de temps en ce moment, mais là le copier coller était trop tentant....

néothé :D
(ceci relève t-il le débat à ton goût, Floyd? :sourire:




Original Message -----
From: "Yves Cochet" <ycochet@assemblee-nationale.fr>
Sent: Thursday, October 16, 2008 11:49 AM
Subject: [UNIR-Discussion] Discours d'Yves Cochet à l'Assemblée sur la crise
financière




*Discours prononcé par Yves Cochet à l'Assemblée nationale le 14 octobre
2008, lors du débat sur le Conseil européen.

*

*M. le président. *La parole est à M. Yves Cochet, pour le groupe GDR.

*M. Yves Cochet*
<http://www.assemblee..._id/885.asp>*.* Monsieur
le président, je parle au nom des députés Verts.

La catastrophe actuelle n’est pas une crise financière, économique,
écologique, politique, sociale ou culturelle. Elle est tout cela à la
fois et simultanément, ce en quoi elle est totalement inédite.

Elle est, en un mot, une crise anthropologique. Pour le comprendre, il
nous faut remettre en question toutes nos croyances – et Dieu sait si
elles sont nombreuses ici. Il nous faut décoloniser l’imaginaire. Il
nous faut penser l’impensable.

La débâcle financière actuelle n’est pas d’abord, comme on l’entend ici
ou là, une crise de liquidité. C’est une crise de surgonflement des
actifs financiers par rapport à la richesse réelle, c’est-à-dire
l’opposé d’une crise de liquidité. Le marché financier, en d’autres
termes le volume des échanges de papier virtuel, est plus de vingt fois
supérieur aux échanges de l’économie réelle. La richesse réellement
existante n’est plus suffisante, comme jadis, pour servir de gage à la
dette financière. Un seuil a été dépassé : le seuil de liaison entre le
capitalisme, fondé sur le crédit, et les ressources naturelles, qui sont
la base de toute richesse réelle.

L’effondrement financier actuel s’explique par le dépassement de ce
seuil, par la rupture de cette liaison. Autrement dit : la dette est
totalement dévaluée en termes de richesses réellement existantes. Avant
l’intervention des États et en l’espace de quelques jours, personne ne
désirait plus échanger une richesse réelle contre une dette, même
rémunérée par un fort taux d’intérêt. La dévaluation de la dette
s’explique par cette déconnection, et non pas par un manque de crédit,
d’argent en circulation ou de prêts entre banques – cliché véhiculé ici
et là.

La question principale est donc : la croissance de l’économie réelle
peut-elle être assez forte pour rattraper la croissance massive de la
dette ?/ /Évidemment, la réponse est non. La croissance de l’économie
réelle est désormais fortement contrainte par la raréfaction des
ressources naturelles qui forment la base de tous les systèmes de
sustentation de la vie économique et sociale. Cette contrainte s’exerce
à la fois en amont par la déplétion minérale et fossile – par exemple le
pic de Hubbert – et en aval par la pollution de l’atmosphère, des terres
et des océans.

En outre, les inégalités croissantes de revenus depuis trente ans
n’incitent pas les ménages à la consommer, sauf par le biais de crédits
qui gonflent encore plus la dette. Ainsi, les coûts marginaux de la
croissance sont désormais supérieurs à ses bénéfices marginaux.
Autrement dit encore : la croissance physique réelle nous rend de plus
en plus pauvres.

Pourtant, l’aveuglement des dévots de la croissance/ /continue de plus
belle ! Ainsi, la déclaration émise par l’Eurogroupe avant-hier commence
de la façon suivante : « Le système financier apporte une contribution
essentielle au bon fonctionnement de nos économies et constitue une
condition de la croissance. »

C’est une forme de religion, une théologie, une croyance. Mais
l’économie réelle n’est plus en croissance – même négative, madame la
ministre : elle est en récession ! Nous pourrions presque prendre des
paris sur l’avenir, hélas, car tout cela est bien malheureux. Ceux qui,
malgré des signes avant-coureurs objectifs, matériels et présents depuis
des années, n’ont pas anticipé, se trouvent fort démunis, y compris dans
leur imaginaire.

Quel objectif devons-nous donc viser, en France et en Europe ? Il
faudrait que les banques tendent progressivement vers un taux de
réserves idéal, c’est-à-dire égal à 100 % de leurs prêts. Toutes les
banques devraient devenir graduellement de simples intermédiaires entre
déposants et emprunteurs, et non plus des « machins » qui créent de la
monnaie à partir de rien et la prête avec intérêt.

Comme je l’ai expliqué, la recherche de la croissance est désormais
antiéconomique, antisociale et antiécologique. La croissance est
appauvrissante. De toute façon, que vous le reconnaissiez ou non, que
vous le vouliez ou non, la récession est là ! Vous n’avez pas su
l’anticiper car vos modèles économiques sont périmés, et je crains,
hélas, qu’à cause de votre aveuglement, elle ne soit longue et pénible,
notamment pour les plus défavorisés, qu’ils vivent dans les pays de
l’OCDE ou dans ceux du sud.

Toutes nos actions devraient être guidées par la volonté de faire
décroître l’empreinte écologique des pays de l’OCDE. Je sais – et les
sourires que je vois me le confirment – que les dirigeants du Conseil
européen et vous-même, monsieur le Premier ministre, avez un autre
modèle en tête afin de retrouver la croissance. Quelle illusion ! Vous
essaierez de sauver la sacro-sainte croissance à laquelle vous croyez
parce que vous êtes incapables d’imaginer un autre modèle économique, un
autre type de société.

L’espoir d’une nouvelle phase A du cycle de Kondratiev succédant à la
phase B que nous traversons depuis trente ans, est vain. Nous ne sommes
pas à l’aube d’une nouvelle croissance matérielle ou industrielle, mais
dans la phase terminale du capitalisme, commele disait Immanuel
Wallerstein il y a trois jours.

Les possibilités d’accumulation réelle du système ont atteint leurs
limites, pour des raisons géologiques et économiques que vous ne voyez
pas. II faudrait mettre en place quelque chose d’entièrement nouveau,
une société de sobriété dont je ne peux dessiner, de manière très
sommaire, que quatre orientations principales. Premièrement : tendre à
l’autosuffisance locale et régionale en matière énergétique et
alimentaire, au nord comme au sud.

Deuxièmement : aller vers une décentralisation géographique des pouvoirs
– bref, vers une France fédérale dans une Europe fédérale. Troisièmement
: s’efforcer de relocaliser les activités économiques. Quatrièmement :
viser une planification concertée et l’instauration de quotas, notamment
en matière énergétique et alimentaire.

À défaut d’une telle vision et d’une telle action, je crains que notre
continent européen ne traverse bientôt des épisodes troublés dont nous
apercevons déjà les prémisses. Je prends date aujourd’hui devant vous !

John Stuart Mill disait : « Aux grands maux, les petits remèdes
n’apportent pas de petits soulagements, ils n’apportent rien. »

Les grands maux actuels de l’Europe et du monde réclament donc une
créativité et une inventivité politiques inédites dans notre histoire.
C’est à cette hauteur de pensée et d’action que j’appelle les dirigeants
européens, afin de sauver la paix, la démocratie et la solidarité.


________________________________________________________________

Ce message, ainsi que les pièces jointes, sont établis, sous la
seule responsabilité de l'expéditeur, à l'intention exclusive
de ses destinataires ; ils peuvent contenir des informations
confidentielles. Toute publication, utilisation ou diffusion
doit être autorisée préalablement.
Ce message a fait l'objet d'un traitement anti-virus.
Il est rappelé que tout message électronique est susceptible
d'altération au cours de son acheminement sur Internet.
________________________________________________________________

Vous pouvez consulter le site de l'Assemblée nationale à
l'adresse suivante : http://www.assemblee-nationale.fr

#73 néothé

néothé
  • Genre: Femme
  • Localisation:environ montelimar

Posté 17 octobre 2008 - 08:46

je précise que le groupe GDR c'est constitué à l'assemblée nationale, car si les députés ne sont pas assez nombreux en groupe, ils ne peuvent pas faire partie des comission qui écrivent les lois et ont un temps de paroles de...quelques minutes par ans!!!
donc en constituant un groupe avec les communiste, les (je sais plus le nom exacte)groupe des élus des dom tom et je sais plus qui, ils sont assez nombreux pour intervenir, ensuite ils changent de pst de groupe par rotation, et partage équitablement le temps de parole, tout en restant indépendant sur le fond...mêm si du coup parfois ils s'assosient, comme pour les sans papier...

ceci dit, cochet représente bien les vert à l'assemblée nationale...

néothéqui précise..

#74 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 966 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 17 octobre 2008 - 09:43

Merci Néothé, il est bon de lire et relire les discours prononcés (oral/écrit) devant la réprésentation nationale et nos ministres. Comme le dit, Yves Cochet, cela permet de prendre date.

Bon public, je trouve dans ce texte, tant dans l'analyse que dans les préconisations, des éléments qui me semble convenir à la situation.

La rareté des ressources va relancer l'inflation des prix.
Yves Cochet ne prononce pas le mot mais l'évoque dans ce paragraphe que je peine cependant à saisir:
"En outre, les inégalités croissantes de revenus depuis trente ans
n’incitent pas les ménages à la consommer, sauf par le biais de crédits
qui gonflent encore plus la dette. Ainsi, les coûts marginaux de la
croissance sont désormais supérieurs à ses bénéfices marginaux.
Autrement dit encore : la croissance physique réelle nous rend de plus
en plus pauvres."

Voilà un vert qui sait manier le vocabulaire du monde économique…

La citation du très cultivé John Stuart Mill « Aux grands maux, les petits remèdes n’apportent pas de petits soulagements, ils n’apportent rien. » me pose problème… Que sont donc les efforts d'OPLF?

#75 verdeter

verdeter

Posté 17 octobre 2008 - 12:01

Comme toujours, il y en a qui croient au petit Jésus, d'autres aux verts, d'autres , comme moi à ce qu'ils voient :sourire:

Le role des verts est de plomber l'écologie on l'a vu ( pour ceux qui ouvrent les yeux :calin: )avec Voynet et mamère http://membres.lycos...r/discours.html quand ils ont été au gouvernement

"Voilà un vert qui" ne comprend rien "au monde économique…"

"Quel objectif devons-nous donc viser, en France et en Europe ? Il
faudrait que les banques tendent progressivement vers un taux de
réserves idéal, c’est-à-dire égal à 100 % de leurs prêts. Toutes les
banques devraient devenir graduellement de simples intermédiaires entre
déposants et emprunteurs, et non plus des « machins » qui créent de la
monnaie à partir de rien et la prête avec intérêt.



En France, le risque était que tous les épargnants se précipitent à la banque retirer leurs thunes qui sont prêtées sur long terme , donc non immédiatement disponibles, ce qui aurait créé un caca monstrueux.
Le déblocage des thunes par Sarko n'a servi qu'à redonner la confiance, la preuve en est qu'aucune banque n'y a pioché

"Comme le dit, Yves Cochet, cela permet de prendre date." et de toute façon on s'en bat, les français ont déjà oublié l'Erika , les OGM, le nucke et comme les verts les prennent pour des cons.

La Démocratie se vie , elle ne se délègue pas . :D

#76 _sabrinana_

_sabrinana_

Posté 17 octobre 2008 - 13:51

La rareté des ressources va relancer l'inflation des prix


je ne suis pas sure du tout que les ressources soient rare !! les cereales et produits agro-alimentaires n'ont jamais été si nombreux.
ils ne vont pas ou cela est neccessaire, on specule dessus au detriment de la condititon humaine.
l'inflation est une consequence de l'usure, du taux directeur.... ne nous meprenons pas

"Quel objectif devons-nous donc viser, en France et en Europe ? Il
faudrait que les banques tendent progressivement vers un taux de
réserves idéal, c’est-à-dire égal à 100 % de leurs prêts. Toutes les
banques devraient devenir graduellement de simples intermédiaires entre
déposants et emprunteurs, et non plus des « machins » qui créent de la
monnaie à partir de rien et la prête avec intérêt.


c'est tellement vrai que cela en est effarant !!
comment se fait il que personne ne reagissent à cela, comme une chose normale alors qu'elle est la CAUSE principale de la situation mondiale.

au dela de tous les discours, accepter cela, par le " on peut rien y faire, alors pourquoi en parler.." rends les gens responsable de collaboration de cette desastreuse realité, cherchant à soigner les consequences sans jamais toucher le mal lui meme..

quel courage !!

#77 christian ardèche

christian ardèche

    Bricoleur autonome

  • Bannis
  • 1 548 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:ardèche
  • Intérêts:autoconstruction, autonomie alimentaire, autolimitation face à la technologie et la consommation .Travail autour de "la pauvreté conviviale des espaces vernaculaires" dans la vigilance et la lucidité

Posté 17 octobre 2008 - 17:04

Que proposes-tu comme réaction ?

#78 _sabrinana_

_sabrinana_

Posté 17 octobre 2008 - 17:53

Que proposes-tu comme réaction ?


la question ne se pose pas en ces termes christian, mais je vais te repondre.

pour pouvoir avoir une reaction , il faut bien comprendre le pb, et la plupart des gens ne comprennent pas le probleme que cause le pret a interet des banques, ainsi que leur main-mise sur l'edition de la monnaie, l'argent crée a partir de rien, bref...

prendre deja donc conscience du probleme dans son ensemble et en parler et l'expliquer aux autres. dans votre entourage.
et ça c'est le plus difficile !! tant les reactions des gens sont siderantes.
la plupart ne voudront pas en entendre parler, ça va vite les saouler. alors une grande discussion là dessus avec les repercutions dans nos vies, et pourquoi pas visionner des petites videos qui montrent la structure du pb, là ce sera trop pour bcp de gens.

je pense que lorsque la majorité des gens comprendrons ce qu'il en est, la situation et leurs actes pourront PEUT ETRE changer, sinon il faut meme pas y penser...
ciao

Modifié par sabrinana, 17 octobre 2008 - 17:54 .


#79 FLOYD

FLOYD

    brainstormeur

  • Membres
  • 14 966 messages
  • Genre: Homme
  • Localisation:LE MANS

Posté 17 octobre 2008 - 19:25

… pas sure du tout que les ressources soient rares. les cereales et produits agro-alimentaires n'ont jamais été si nombreux.

Salut Sabrinana,
Sympa de te voir "animer" ce débat sur la "politique des verts" et participer à celui sur "la panique économique" .

Si les verts se veulent capables, un jour, d'être aux affaires, il est important d'entendre ce qu'ils ont à dire sur les crises:
- la crise financière, conjoncturelle, financière…
- la crise des ressources, structurelle et nécessairement inflationniste…

Le cours du pétrole s'est curieusement infléchi à la baisse depuis peu. Cela pourrait durer, mais je n'y crois pas. Les cultures alimentaires et industrielles pourront prospérer encore un peu… mais après?

Il faudra donc: "faire décroître l’empreinte écologique des pays de l’OCDE." on ne peut faire plus concis comme programme.

#80 verdeter

verdeter

Posté 17 octobre 2008 - 20:20

Sympa de te voir "animer" ce débat sur la "politique des verts" et participer à celui sur "la panique économique" .

Si les verts se veulent capables, u

C'est marrant, je ne vois pas de débat, juste de la pub électoraliste .

En écologie, Sarko a réparé les conneries de Voynet qui a autorisé les OGM , qui avaient été interdit par Lepage qui est de droite :sourire:


"Si les verts se veulent capables, ", :D , même s'ils veulent, ils restent incapables

Agir plutôt qu'élire
Agir plutôt que blablater